Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

Sanctionner les victimes du libéralisme

Le candidat Macron avait annoncé la couleur. Le renforcement du contrôle des chômeurs promis durant la campagne, c’est pour bientôt. Syndicats et patronat sont reçus ce lundi [19 mars 2018] au ministère du Travail, où leur sera détaillée une partie du volet sur l’assurance-chômage du projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » présenté en conseil des ministres mi-avril et examiné au Parlement d’ici l’été. Au menu notamment, l’explosif sujet du contrôle des demandeurs d’emploi.

 

« L’immense majorité des chômeurs n’a qu’un but : retrouver un emploi. Mais une minorité profite du système, ce qui crée un sentiment de suspicion qui pèse sur tous les autres ! Ce n’est pas acceptable », avait déclaré Muriel Pénicaud au Parisien du 2 mars pointant un système de sanctions « incohérent ». Et de citer en exemple la suspension des allocations pendant deux mois pour une absence non justifiée à un entretien alors que « quelqu’un qui ne cherche pas véritablement un emploi n’a que quinze jours de suspension. Ce n’est pas logique », avait insisté le ministre du Travail.

 

Sanctionner vraiment ceux qui ne cherchent pas de travail

[...]

Selon la feuille de route du gouvernement, la « punition » sera allégée lorsque le chômeur ratera sans motif valable un rendez-vous avec son conseiller Pôle emploi. À l’inverse, elle sera alourdie pour les demandeurs d’emploi qui font preuve d’un manque flagrant de volonté de retrouver un travail. Selon les pistes à l’étude, leur allocation pourrait être réduite soit de moitié, soit de façon dégressive, voire en totalité.

[...]

Autre mesure à laquelle s’attelle le gouvernement : il a été décidé « de redéfinir ce qu’est une offre raisonnable d’emploi pour que cette notion “techno” soit appliquée de manière personnalisée ».

[...]

Pour autant, le gouvernement a décidé de tripler les équipes de contrôle de Pôle emploi, qui vont passer de 200 à 600 agents d’ici la fin de l’année.

 

Lire l’article entier sur leparisien.fr

L’idéologie du profit et ses dégâts sur l’humain, lire chez Kontre Kulture

 

Le chômage massif français est structurel, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1923272

    La sanction sera t elle la même si on vit dans un bled ou le taux de sans emplois est de 4% (si cela existe), ou si l’on vit dans un bled ou le taux de sans emplois est de 16%(voir plus, et cela malheureusement ça existe...) ?
    Et quelles seront les sanctions pour les responsables économiques locaux et nationaux qui , par incompétences ou volontés délibérées, ne créaient pas un contexte favorable à la création d’emplois ?...

     

    • Exactement.
      Je partage complètement votre analyse.
      D’autant que par expérience, les seuls que j’ai vu profiter du système ne sont pas les petites gens les français moyens ou pauvres mais le bourgeois : un gars dont le père médecin et mère avocate a été envoyé en Angleterre pour un stage rémunéré en labo, pendant son séjour c’est sa mère qui faisait mensuellement sa déclaration de RMI à l’époque et ce pendant 1 an. Lui a-t-il été contrôlé non jamais. Moi sortant de la fac fraîchement diplômée Bac +5 RMI sachant que je cumulais les petits jobs (pas de dénigrement de ma part, petits boulots d’appoint, temps partiel interim caissière etc..) j’étais contrôlé toutes les 2 semaines sachant que cela ne correspondait pas à la procédure légale, un con fini qui faisait barrage pour mon inscription à ANPE cadre etc...des fonctionnaires payés à mettre des bâtons dans les roues, un directeur ANPE d’une autre ville m’a aidée à passer le barrage.
      J’ai été discriminée. Ville Lyon pour ne nommer qu’elle et sans surprise.


    • #1924050

      @PJ Une épuration administrative comme le fait Xi Jinping en se moment sera nécessaire.


  • #1923293

    " ... ce qui crée un sentiment de suspicion qui pèse sur tous les autres ! "

    C’est sûr que désigner à la population tous les chômeurs comme des profiteurs potentiels ça va beaucoup aider à améliorer ce "sentiment de suspicion". Enfin, ça permettra toujours d’en radier le plus possible pour faire baisser les chiffres.

    Il y a plus de 6 millions de chômeurs pour combien d’offres disponibles ? 500 000 ? 1 million en comptant les offres précaires et l’intérim ?
    Quelle solution au chômage aujourd’hui, quand vous pouvez être une centaine à postuler pour une même offre de standardiste, par exemple ?

    Si ce n’est pas déjà fait, les chômeurs devraient s’organiser en masse au plus vite, en dehors de toute couleur politique, et créer une association nationale pour pouvoir se défendre efficacement, parce qu’il va y avoir des drames. Il y en a déjà, malheureusement.


  • #1923312
    le 19/03/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

    Et combien qui ne sont pas inscrits dans cette brave légalité dont on fait benoîtement valoir les chiffres comme une vérité absolue ?

    Combien, dans la jeunesse de France ?

     

    • #1923603
      le 19/03/2018 par sylvie une française
      Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

      C’est fort juste, un étudiant en fin d’études qui ne trouve pas d’emploi ne perçoit pas d’allocations de chômage.
      Il n’empêche que c’est une personne sans emploi et surtout sans ressources.
      Comment font ces jeunes pour vivre ?
      Ce serait super d’avoir une réponse du gouvernement.


  • #1923319

    ’’ la liberté de choisir son avenir professionnel’’...
    Encore un slogan à l’emporte pièce mais qui met en avant le concept fondamental de ’’liberté de choix’’, ce qui ne laisse pas que de stupéfier dans un pays où, (à part la fuite pure et simple..) quel que soit le domaine, on n’est le plus souvent que mis sous la contrainte, dans l’impossibilité de la mettre en oeuvre. Mais, miraculeusement, et malgré l’absence quasi totale de ’’libertés de choix’’, celle concernant une profession (dans 90% des cas, juste une activité ’’alimentaire’’) serait possible (.. !?). On pense de suite, par exemple à la vraie liberté de choix professionnel d’un haut fonctionnaire (à’’ l’assemblée nationale’’ il a eu le loisir de se l’aménager sur mesure...) ou de quelqu’un d’assez prospère (après impôts) pour pouvoir dire ’’va chier’’ à qui lui plaît ; mais pour le vulgum pecus cette liberté se résume à ’’aller là où on l’embauche’’, un point c’est tout. Voilà une baudruche de plus dans la vitrine de cette organisation sociale qui en est encore à chercher sa route après 2 siècles de délires.

     

    • #1923450

      L’intitulé les projets de lois de Macron est toujours le contraire de son contenu : cette petite crapule, quand il nous promet le bonheur dans un projet de loi - nous sert le malheur . Abject .


  • #1923325

    ils veulent pousser les français de souches à travailler à n’importe quel prix et n’importe quelle condition puisque se sont les français de souches qui ont le plus de chance de retrouver du travail et que ce sont encore les français de souches qui payent les allocations en tout genre au immigrés musulmans , la dernière fois que j’ai été controlé j’ai été convoqué par la société payée par l’Etat (AFEC emploi) on était trois français de souches dont une gochiste collaborationniste (c’était une horreur de lèche) et quatres étrangers fraichement débarqué chez nous je me demande comme c’est possible qu’ils aient droit au chomage ils savaient à peine parler le français .

     

    • #1924051

      @En Colère Que le monde est petit, j’ai assistée à se même genre de travers aux allocations familiales, le fonctionnaire gauchiste comme tout, au petit soin avec les immigrés mais aucune concession pour les français pur jus, l’administration française est remplis de se genre de tordus.


  • #1923343
    le 19/03/2018 par The Médiavengers
    Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

    Qui contrôle l’efficacité de Pôle-Emploi ? Tout cela est écoeurant et va provoquer de vives tensions lors de ces contrôles. Je ne plains certainement pas les contrôleurs qui vont devoir s’y coller. Arrêts maladies en perspective...Qu’il va falloir contrôler !
    La Corée du Nord devient vraiment une idée à creuser.

     

    • #1923445

      Je viens tout juste de jeter un œil sur la page d’accueil de Pôle-Emploi.

      " 583398 offres d’emploi disponibles ",est-il écrit...
      Pour combien de personnes au chômage ( officiel & officieux ) déjà ?

      La rhétorique des gouvernants successifs depuis ces 30 dernières années n’est que " littérature "...


  • #1923367

    Personne ne profite du système surtout venant de la bouche de la pseudo élite corrompu, chacun fait comme il peut pour vivre dans ce cauchemar qu’on appel la démocratie. Le concept même de chercher du travail est aberrant, tout le monde devrait pouvoir travailler sans avoir à chercher.

     

    • #1923524

      Je suis bien d’accord, skull45... comme dans les années 70-80 où la désindustrialisation (délocalisation) de la France n’avait pas commencé à causer ses méfaits.

      Lorsque j’ai commencé à travailler en 1973, j’avais le choix de mon employeur : si je n’étais pas contente de l’emploi que j’occupais pour diverses raisons (salaire, conditions de travail...) je trouvais un autre employeur sans souci.
      Et le CDD n’existait pas. Il y avait juste période d’essai qui se soldait généralement par une embauche définitive.

      Il n’y a quasiment plus d’industries dans notre pays. Où voulez vous que tous les chômeurs trouvent du travail ? ... et les migrants ?


  • #1923369

    La solution finale.
    On a renfloué les banques mafieuses en 2018 à coup de milliards et là on va taper sur le chômeur qui survit grâce à ses allocations, cotisées sur sa période de travail. Il va y avoir du sport !

     

  • #1923386
    le 19/03/2018 par Travailler ? moi jamais !
    Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

    Donc le but n’est pas le plein travail (je n’aime pas ce verbiage utilitariste "emploi"), mais le développement du "Pôle-emploi" - qui n’est que la gestion de la misère dans le moment de la crise finale du capitalisme.
    Merci la CGT, merci Muriel.
    Donc si je comprends bien le Pôle Emploi recrute... pour sa propre gestion. Et vu ce que çà demande comme effort et compétences, les places vont vite partir.


  • #1923389
    le 19/03/2018 par sylvie une française
    Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

    Avant de commencer à pénaliser les personnes au chômage, le gouvernement devrait peut-être créer davantage d’emplois.
    200 à 600 agents vont être recrutés pour sanctionner, ce sont donc des créations de postes pour "dénoncer" leurs compatriotes.
    Hormis les demandeurs d’emploi, combien de personnes perçoivent le RSA sans avoir de compte à rendre mais ça on n’en parle pas.
    C’est du chômage déguisé.
    Macron n’a rien d’autre à faire que de fliquer les gens ?
    Qu’il commence à songer aux tenues vestimentaires qu’il portera en Russie, durant ce temps il pondra moins d’horreurs.

     

    • #1923448

      " Hormis les demandeurs d’emploi, combien de personnes perçoivent le RSA sans avoir de compte à rendre mais ça on n’en parle pas. " Vous, vous le faîtes. Mais taisez vous, vous allez leur donner des idées ! C’est bien le but, encore une fois. La lutte des classes, la guerre civile. Celui qui bosse et touche à peine plus du SMIC s’énerve contre celui qui bosse au SMIC ( et qui est donc non-imposable ) qui lui même va jalouser celui qui bosse en interim ou à temps partiel, qui lui même va jalouser celui qui est au chômage, qui lui même va s’insurger contre celui qui touche l’AAH, qui lui même va critiquer celui qui touche le RSA, , qui lui même va rouspéter contre le migrant/clandestin qui n’a même pas besoin de parler la langue pour se voir octroyer tout un tas d’aides financières.
      Pendant ce temps, Junker, Attali, Gattaz et compagnie, qui eux n’ont réellement jamais travaillé de leur vie, se marrent à s’en faire péter les veines du fion, et vont continuer de nous dire qu’il faut travailler plus, sans interruption, et se contenter de ce que l’on nous donne. Et ça continuera, encore, et encore, tant qu’il y aura des crétins pour aller " taffer " dans des entreprises de merde, pour un patron qui les méprise, qui les paiera à la fin du mois, tout ça pour finir par aller demander un prêt à la banque pour s’acheter le dernier écran plat du moment, ou le dernier " smartphone " qui nous rend toujours plus bête qu’on ne l’est déjà.
      Bref, on est pas sorti du sable !


    • #1923788
      le 19/03/2018 par Frédéric Bautista
      Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

      @TruthION exactement.

      Le RSA c’est aussi bien souvent l’étape finale du pressage de citron...

      Après des années à se faire voler et démolir par ceux la même qui veulent plus de flicage.
      Plus de flicage de ceux qu’il ont mis dans la panade pour se remplir les poches...

      Cela question de pouvoir augmenter encore un peu plus leur dividendes.

      Pole-Emploi lui même à souligné le fait que le problème du chômage et lié à un problème de rapport entre les offres et le nombre de personne actives.

      Seulement, il y aura toujours des gogos pour gober le baratins de ses rentiers professionnels.

      Et avec ça, on vous bassine avec le fond de l’idée que l’immigration de masse est nécessaire pour pouvoir payer "nos retraites" retraites qu’on ne touchera d’ailleurs pas, il faut bien pouvoir payer les dividendes !

      Le vrai problème c’est qu’il y a surtout une majorité de français dont le bon sens est limité.

      Limité par ce que les médias des milliardaires leurs disent...


  • #1923433

    A quand un contrôle des abus qui viennent d’"en haut" ?


  • #1923437

    " Projet de loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel" : Macron a le don d’enrober sa boulette de caca avec du chocolat .


  • #1923454

    Escroquerie, kidnapping, mensonge sont les devises libérales.
    Ce n’est pas faire des économies qui fait avancer un pays mais l’industrialisation et la consommation (dans une marche normale qui inclue la souveraineté populaire, la répartition des richesses, le contrôle des frontières et la maitrise de la monnaie).

    Amener à la pauvreté et au suicide les classes inférieures et moyennes est la marque d’une politique totalitaire oligarchique qui ne récompense que les criminels cosmopolites de la finance et de la banque.


  • #1923488

    Et que dire de cette idéologie qui montre le bout de son nez à travers les misères que subit le Puy-du-Fou ?

    Attaques contre la gratuité et le bénévolat au profit du salariat esclavagiste.

    Coluche riait de "ces arabes qui viennent manger le pain de nos polonais, espagnols ou italiens".
    Dorénavant ce sont les bénévoles qui sont accusés de manger le pain des travailleurs :)


  • #1923503

    D’un autre côté, les chômeurs se sont majoritairement abstenus au lieu de voter Lepen et de faire barrage à Macron, on a que ce qu’on mérite dans la vie.

     

  • #1923517

    ... Nous vivons dans un monde où ceux qui gagnent 100.000euros/mois persuadent ceux qui en gagnent 1.800 que tout va mal à cause de ceux qui survivent avec 535 euros/mois ... et ça marche !

     

    • #1923545

      Le meilleur résumé de la situation. Félicitations !
      En marche, pensez printemps. .


    • #1923717

      La dissidence compte un nouvel économiste de talent !

      Bravo ! Votre tirade mériterait d’être gravée dans le marbre !


    • #1923778
      le 19/03/2018 par Ricard Jacking
      Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

      @Robbie & Lau
      Pensez printemps
      Ouai mais avec 5 grammes de 51 dans le sang, sinon il fait frisquet pour un printemps


    • #1923973

      Au même titre que le commentaire de @TruthION , c’est la loi de la vie, de la survie,le biologique, le pulsionnel, les instincts primaires. Prendre pour proie plus petit que soi, on le fait tous d’une certaine façon , puis on comprend qu’on ne vaut pas mieux qu’une dorade et là on arrive un peu à s’élever...


  • #1923525

    Naan mais tournons pas autour du pot, ils veulent ni plus ni moins supprimer les allocations chômage, point barre.

    Admettons 600 000 offres non pourvues, contre 6 millions de "chercheurs"...Supposons que les 600 000 soient pourvues, irréalisables dans la mesure ou un emploi déserté n’est pas immédiatement remplacé, un taux de chômage existe toujours, même en "plein emploi". (plein emploi veut pas dire chomage = 0%)

    Reprenons supposons donc il reste 5,4 millions de chomeurs....raahh les parasites...sont ils à la recherche d’un emploi ? oui mais il y en a plus...

    On vous coupe les aides ca fait un an que vous cherchez alors que tout est pourvu, soyez réaliste ! vous n’en trouverez pas donc c’est que vous ne voulez pas travaillez et vous "profitez"...Créez votre "start’up", allez, dégagez des statistiques et des bilans comptables, faites du chiffre pour la France, au lieu d’être débiteur du pôle emploi vous serez créditeur aux impôts...vous verrez le concept est plus reluisant !

    Franchement il ne manque que cela,

    Mais ce qui est effrayant en soit, ce ne sont pas les mesures, c’est qu’il les enchaîne, quasi une par semaine, de manière violente, avec la com’ en image avec, et rien ne se passe, alors que les précédents ont essayé et que le pays s’est crispé à chaque fois.

    Tous reprochaient à Valls la violence du 49.3, ben lui pouf ordonnances, peu de concertation, com’signature, pif paf, en rang par deux, la suite, et aller vous faire voir.

    Là, je me demande si au final tous ne seraient pas des alliés objectifs de MAcron, juste faire un peu de bruit mais au final, laisser faire, de l’attentisme.


  • #1923849
    le 19/03/2018 par Philippot, vite !
    Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

    Pour autant, le gouvernement a décidé de tripler les équipes de contrôle de Pôle emploi, qui vont passer de 200 à 600 agents d’ici la fin de l’année.




    Voilà la solution pour juguler le chômage de masse : il suffit d’embaucher des employés de pôle Emploi !


  • #1923883
    le 19/03/2018 par PARAMEDIC 78
    Contrôle des chômeurs : le plan du gouvernement

    Renforcement du controle des patrons voyous,pléonasme qui ne créent rien,qui ont hérité de leur entreprise,patronat absolu de droit divin avec deux neurones qui se battent en duel.Patronat mafieux et négrier protégé par les institutions et administrations (on obéit aux ordres et aux consignes).L’ouvrier crée,étymologiquement parlant,on le culpabilise,charges sociales etc ...Ouvrier dans le secteur tertiaire,n’ayons pas honte bien au contraire.Renforcement controle partout.L’esclavage c’est la liberté.


  • #1923993

    François Rebsamen exulte, au seuil de sa retraite de ministre.


Commentaires suivants