Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Convention de la droite : l’appel à la guerre civile chrétiens/musulmans du national-sioniste Éric Zemmour

 

Donné devant une salle comble le samedi 28 septembre 2019, dans le cadre de la convention de la droite organisée par Marion Maréchal, ce sermon zemmourien n’est pas programmatique, il est apocalyptique. Il a pressé comme des citrons ses derniers livres, depuis Le Suicide français, pour en tirer le jus le plus national-sioniste qui soit, avec des phrases qui frappent et qui terrorisent. Ce sont des frappes chirurgicales placées sur les plaies où la France a mal : médias, banlieues, laïcité, islam, République, immigration, santé, école... tout, sauf le sionisme, grand absent du discours mais omniprésent au-dessus de ce faux chrétien juché sur sa chaire. Un discours fait pour électriser, pour entraîner dans la guerre civile que Zemmour ne promet plus, mais annonce : ce n’est plus pour demain, c’est déjà aujourd’hui. Si vous, Français, n’y êtes pas encore, vos ennemis, eux, y sont déjà : les immigrés, les Arabes, les islamistes, les musulmans ou les djihadistes ont déjà commencé à poignarder les bons Français, à savoir les chrétiens et les juifs.

« La question qui se pose donc à nous est la suivante : les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ? Si oui, ils méritent leur colonisation, si non, ils devront se battre pour leur libération. Mais comment se battre, où se battre, sur quoi se battre ? »

C’est du Zemmour brut de chez brut à 14 degrés, comme les vins de plus en plus alcoolisés. Naturellement, toute la gauchosphère a crié au scandale (la très hypocrite LCI s’est excusée pour avoir diffusé le discours en direct), au nazisme, et quelque chose nous dit que la piètre qualité technique du duplex organisé par LCI n’est pas le fait du hasard : quelque part, un intermittent du spectacle a saboté le direct, une forme de résistance gauchiste imbécile, mais le gauchisme est imbécile.

 

JPEG - 26.5 ko
Voilà qui va faire plaisir à la gauche

 

Nous avons écouté et dérushé les 32 minutes de la démonstration goebbelsienne du penseur national-sioniste, et comme nous connaissons ce discours par cœur, rien ne nous a étonné. Sauf peut-être la concentration de psychose aspergée sur les pauvres Français. Un peuple qui ne sait plus où donner de la tête : un jour les immigrés sont gentils, le lendemain ils sont méchants. À qui se fier ? Au lobby sioniste immigrationniste d’hier ou au lobby national-sioniste d’aujourd’hui ? À BHL ou à Zemmour ? À Finkielkraut ou à Goldnadel ?

Tout ce que Zemmour a éructé, avec un petit chat dans la gorge, est déjà dans ses livres, que nous avons lus et annotés. Rien à dire sur le constat de la déliquescence nationale, mais beaucoup sur ses responsables. Dans un attentat, les commanditaires sont autant sinon plus coupables que les exécutants, qui finissent souvent liquidés. C’est pareil pour la dislocation de la France : faut-il s’en prendre aux immigrés ou à ceux qui les ont fait venir, sachant très bien ce qui allait se passer, la dislocation de la Nation, celle que dénonce justement Zemmour ? Ô duplicité...

« Le remplacement de son peuple par un autre peuple et une autre civilisation »

Zemmour en appelle à l’union sacrée des (bons) Français pour défendre leur patrie, leur sol, leur peuple face aux hordes de migrants. Mais pourquoi ne demande-t-il pas des comptes au lobby qui a favorisé leur entrée sur notre sol, et qui a criminalisé la résistance à cette invasion programmée ? La justice a entériné la chose sur ordre supérieur, et tout Français qui s’opposait à la défrancisation de son quartier ou de son pays pouvait risquer gros, car le racisme est interdit par la loi. Mais le patriotisme ne l’est pas. C’est pourquoi les apprentis sorciers de SOS Racisme ont assimilé le patriotisme au racisme. Ainsi, le peuple français ne disposait plus d’aucune résistance légale contre l’invasion.

 

JPEG - 77.1 ko
La victime du plagiat de Zemmour

 

En 2019, le clan sioniste nous annonce que l’immigration est un danger mortel pour notre pays, ce que Le Pen crie dans le vide depuis 35 ans. Pourquoi 35 ans ? Parce que le 13 février 1984 est la date de la première émission télévisée consacrée à Jean-Marie Le Pen, une exposition autorisée par Mitterrand, un Mitterrand qui lancera SOS Racisme dans la foulée le 15 octobre pour fabriquer de toutes pièces un repoussoir « raciste » et engranger les voix immigrées, après avoir perdu le vote ouvrier du fait de la politique libérale du Premier ministre Fabius. Le piège fonctionnera. Entre-temps, le 17 juin 1984, les élections européennes donneront pour la première fois un score à deux chiffres (10,95 %) à la liste Front d’opposition nationale pour l’Europe des patries (FN). Comme par hasard ! Le 17 juin au soir, Jean-Marie Le Pen était l’invité de Christine Ockrent :

 

 

Zemmour a donc fait un discours lepéniste (« Nous devons au contraire partout remettre à l’heure le principe de la préférence nationale »), il a singé Le Pen, un Le Pen qui pouvait parler des heures sans notes, tant il aimait et aime la France. Les mots viennent tout seuls quand on est sincère. Mais Le Pen n’avait pas la « carte », il était né du mauvais côté de la barrière sociale, et même s’il est devenu riche, il n’a jamais été accepté par la nomenklatura socialo-sioniste.

Zemmour, de la même façon, fait hurler gauchistes et progressistes, ce qui est très logique. Mais il dispose de toutes les fenêtres de tir et ses débordements racistes ne lui coûtent que 3 000 malheureux euros, rien à voir avec les 171 000 infligés à Soral, dont le site a diffusé un clip de rap sur les Gilets jaunes. Rien de raciste là-dedans, uniquement de la lucidité patriotique, de la défense du peuple de France.
Alors pourquoi Zemmour, qui normalement met ses paroles en accord avec ses principes, n’a-t-il pas volé au secours de Soral pour souligner la disproportion de la peine, et, surtout, son injustice flagrante ? Pourquoi n’a-t-il pas dénoncé la justice visiblement sous contrôle sioniste qui rend des jugements aussi dangereux pour la liberté d’expression, limitant ce qu’on peut dire à ce que les journalistes mainstream écrivent, c’est-à-dire le mensonge validé par l’oligarchie ?

Certes, Zemmour clame la chose suivante :

« Les juges, conditionnés par la propagande de gauche dès l’école de la magistrature, sont devenus les relais et souvent les complices des associations diverses à qui elles servent de bras armé pour racketter les dissidents et terroriser la majorité autrefois silencieuse et aujourd’hui tétanisée. »

Très vrai, mais nommons les choses et les gens !
Pour le reste, voici l’essentiel du discours de guerre civile de l’essayiste à succès devenu tribun. Chaque phrase bien ciselée était ponctuée d’une salve d’applaudissements. La première partie de son discours ironise sur le progressisme qui a mené notre pays dans la faillite morale, spirituelle et matérielle que nous connaissons. Cependant, Zemmour reconnaît que la gauche et les musulmans ne sont pas responsables de tout : ils ont seulement aggravé les problèmes de notre pays. Et maintenant, place au verbatim.

 

JPEG - 58 ko
Éric et sa Marionnette

« On est le pays des droits de l’homme et la droite la plus bête du monde, et ça va ensemble. »

« Caroline de Haas et Rokhaya Diallo sont reines du monde c’est quand même autre chose que Bonaparte et Victor Hugo. »

« On est bien plus libres en pensant bien et en taisant les pensées mauvaises. »

« Comment ne pas être heureux de voir ces hommes au système pileux abondant qui peuvent enfin avouer leur vraie nature de femme, de ces femmes qui n’ont plus besoin du contact dégoûtant des hommes pour faire des bébés, de ces mères qui n’ont plus besoin d’accoucher pour être mères. Comme dit la magnifique Agnès Buzyn, “une femme peut être un père” ! »

« Comment ne pas être ébloui par l’élégance des tenues de notre ministre préférée, Sibeth Ndiaye, sommet de la distinction française ? »

« Comment ne pas s’extasier devant la plume si élégante d’une Christine Angot qui fait passer Voltaire et Stendhal pour d’obscurs tâcherons ? »

« Le progressisme c’est l’omniprésence de la parole soi-disant libre servie par une technologie d’une puissance de diffusion jamais vue dans l’histoire, mais “en même temps”, comme ils aiment dire, un appareil répressif de plus en plus sophistiqué pour la canaliser et la censurer. »

« Les juges, conditionnés par la propagande de gauche dès l’école de la magistrature, sont devenus les relais et souvent les complices des associations diverses à qui elles servent de bras armé pour racketter les dissidents et terroriser la majorité autrefois silencieuse et aujourd’hui tétanisée. »

« Tous ceux-là ont été les idiots utiles d’une guerre d’extermination de l’homme blanc hétérosexuel. »

« Le seul ennemi à abattre c’était l’homme blanc hétérosexuel et catholique, le seul à qui on fait porter le poids du péché mortel de la colonisation, de l’esclavage, de la pédophilie, du saccage de la planète… Le seul à qui on arrache son rôle de père, le seul qu’on transforme au mieux en seconde mère ou au pire en gamète, le seul qu’on accuse de violences conjugales, le seul qu’on “balance comme un porc”. On voue aux gémonies un Bernard Pivot parce qu’il évoque sa jeunesse éprise de jolies Suédoises et on pardonne tout au rappeur qui insulte et appelle au viol, voire au meurtre des femmes blanches. »

« L’homme blanc hétérosexuel catholique n’est pas attaqué parce qu’il est trop fort mais parce qu’il est trop faible, non parce qu’il est pas assez tolérant mais parce qu’il l’est trop, c’est le faible et humaniste Louis XVI qu’on guillotine, pas l’inflexible et puissant Louis XIV. »

« Les progressistes… nous ont ramenés à la guerre des races et des religions. »

« D’un côté, l’universalisme marchand qui au nom des droits de l’homme asservit nos cerveaux pour les transformer en zombies déracinés, de l’autre l’universalisme islamique qui tire profit très habilement de notre religion des droits de l’homme pour protéger son opération d’occupation et de colonisation de portions de territoires français, qu’il transforme peu à peu grâce au poids du nombre et de la loi religieuse en enclaves étrangères... Ces deux universalismes sont à la fois rivaux et complices… le marché s’adapte à tout. »

« Puisque nos grandes consciences progressistes, puisque nos médias et jusqu’à notre président de la République lui-même aiment tant les années 30, on va leur en donner. On va faire une comparaison avec cette époque : nous vivons sous le règne d’un nouveau pacte germano-soviétique, nos deux totalitarismes s’allient pour nous détruire avant de s’entre-déchirer ensuite, c’est leur objectif commun, leur Graal. Au libéralisme droitdelhommiste les métropoles, à l’islam les banlieues, les uns servent pour l’instant de domestiques aux autres, livreurs de pizzas, taxis, nounous, cuisines de restaurant et drogues. Les autres protègent leurs domestiques de leur pouvoir médiatique et judiciaire, contre la détestation sourde de ce peuple français qu’ils vomissent, les uns et les autres, les uns parce qu’ils sont français et pas américains, les autres parce qu’ils sont de culture catholique et pas musulmans. »

« Quant à l’islam, nous avons l’embarras du choix. Dans les années 30, les auteurs les plus lucides qui dénonçaient le danger allemand comparaient le nazisme à l’islam, oui l’islam, ils disaient l’islam, et personne ne leur reprochait de stigmatiser l’islam, à la limite, beaucoup trouvaient qu’ils exagéraient un petit peu, “bien sûr” disaient-ils, “le nazisme est parfois un peu raide et intolérant mais de là à le comparer à l’islam”… »

« Maxime Rodinson, un des plus grands spécialistes de l’islam, disait : “c’est un communisme avec Dieu”. »

« Alors je sais, on va m’accuser d’islamophobie, j’ai l’habitude, on sait tous que ce concept fumeux d’islamophobie a été inventé pour rendre impossible la critique de l’islam, pour rétablir la notion de blasphème au profit de la seule religion musulmane. »

« Ce que les progressistes n’arrivent pas à comprendre c’est que l’avenir n’est pas régi par des courbes économiques mais par des courbes démographiques. Celles-ci sont implacables : l’Afrique, qui était une terre vide de 100 millions d’habitants en 1900, sera une terre pleine à ras bord de deux milliards et plus en 2050. L’Europe, qui était alors une terre pleine de 400 millions d’habitants, quatre fois plus, n’est montée qu’à 500 millions. »

« Aujourd’hui nous vivons une inversion démographique qui entraîne une inversion des courants migratoires, qui entraînent une inversion de la colonisation, je vous laisse deviner qui seront leurs Indiens et leurs esclaves, c’est vous. »

« “Nous sommes arrivés aujourd’hui au temps des conséquences et de l’irréparable”, disait Drieu La Rochelle dans les années 30. »

« En France comme dans toute l’Europe tous nos problèmes sont aggravés, je n’ai pas dit créés, mais aggravés par l’immigration : école, logement, chômage, déficits sociaux, dette publique, ordre public, prison, qualification professionnelle, urgences aux hôpitaux, drogues, et tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam, c’est la double peine. »

« La question qui se pose donc à nous est la suivante : les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ? Si oui, ils méritent leur colonisation, si non, ils devront se battre pour leur libération. Mais comment se battre, où se battre, sur quoi se battre ? »

« Ainsi se comportent-ils comme en terre conquise comme se sont comportés les pieds-noirs en Algérie ou les Anglais en Inde, ils se comportent en colonisateurs, les caïds s’allient à l’imam pour faire régner l’ordre dans la rue et dans les consciences selon la vieille alliance du sabre et du goupillon, en l’occurrence la kalach et la djellaba, il y a une continuité entre les vols, viols, trafics, jusqu’aux attentats de 2015 en passant par les innombrables attaques au couteau dans les rues de France, ce sont les mêmes qui les commettent, qui passent sans difficultés de l’un à l’autre pour punir les kouffars, les infidèles, c’est le djihad partout et le djihad pour tous et par tous. »

« Dans la rue les femmes voilées et les hommes en djellaba sont une propagande par le fait, une islamisation de la rue et les uniformes d’une armée d’occupation rappellent aux vaincus leur soumission. Au triptyque d’antan immigration-intégration-assimilation s’est substitué invasion-colonisation-occupation. »

« Nous devons nous affranchir de la religion des droits de l’homme ! »

« Nous devons au contraire partout remettre à l’heure le principe de la préférence nationale ! »

« Notre tâche est plus immense, presque désespérée : nous devons restaurer. »

« Je prétends seulement que la question identitaire du peuple français les précède toutes, qu’elle préexiste à toutes, même à celle de la souveraineté. »

« Quand vous entendez que notre politique d’immigration doit être ferme et humaine à la fois, vous pouvez être sûrs et qu’elle ne sera pas ferme et qu’elle sera humaine pour les immigrés et pas pour les Français ! »

« Ne croyez pas les optimistes qui vous disent que vous avez tort d’avoir peur ; vous avez raison d’avoir peur, c’est votre vie en tant que peuple qui est en jeu. Ne croyez pas les optimistes qui sont comme les pacifistes de toutes les époques, ils s’aveuglent volontairement, ils sont comme Aristide Briand ce grand pacifiste d’après la Première Guerre mondiale qui criait “guerre à la guerre” et écrivait au chancelier allemand Streseman “je jette au panier tous les jours des rapports de mon état-major qui me montrent des preuves du réarmement de l’Allemagne”. De même nos Briand d’aujourd’hui mettent au panier toutes les collections de corans qu’on leur apporte remplis de sourates qui donnent l’ordre d’égorger tous les mécréants, les infidèles, les juifs et les chrétiens. Ne croyez pas les optimistes, récitez-vous la célèbre phrase de Bernanos que beaucoup connaissent déjà : “l’optimisme c’est la fausse espérance des lâches et des imbéciles, la vraie espérance est le désespoir surmonté”, mais je sais que si vous êtes ici, aujourd’hui, c’est que vous surmontez. »

C’est le final de la diatribe zemmourienne enflammée et incendiaire, sanctionnée par une standing ovation de tous les diables.

 

 

Naturellement, nous pourrions remplacer, comme il se doit lors des discours de Zemmour, « islamisme » par « sionisme » et tout prendrait une autre couleur, mais chacun peut le faire automatiquement. Quand l’essayiste lance « nous devons nous affranchir de la religion des droits de l’homme », nous lui rappelons que ce sont ses ancêtres qui l’ont créée pour abattre le catholicisme et la royauté.

 

« Alors je sais, on va m’accuser d’islamophobie, j’ai l’habitude, on sait tous que ce concept fumeux d’islamophobie a été inventé pour rendre impossible la critique de l’islam, pour rétablir la notion de blasphème au profit de la seule religion musulmane. »

Et le concept fumeux d’antisémitisme, on en parle ? Lors de la prochaine convention de la droite... non sioniste ?

 

 

Les premières réactions du milieu politico-médiatique

Naturellement, Le Monde, drapé dans sa « morale » libérale-libertaire extensive (Bergé-Niel-Pigasse-Kretinsky) a donné le la :

Condamné une deuxième fois et de manière définitive pour provocation à la haine raciale, le 17 septembre, le polémiste, essayiste, journaliste, chroniqueur et animateur Éric Zemmour continue de bénéficier d’une place de choix dans certains médias. Samedi 28 septembre, son discours xénophobe et islamophobe prononcé lors de la « convention de la droite », organisée à Paris par des proches de Marion Maréchal, a ainsi été retransmis en direct et en intégralité sur LCI.

Le journal des Marchés et des Lobbies ne pouvant pas admettre une parole déviante par rapport à la ligne oligarchique socialo-sioniste, il a critiqué le dispositif mis en place par LCI et surtout le choix du direct, c’est-à-dire le manque d’accompagnement et d’encadrement du téléspectateur infantilisé qui a pu être choqué... ou intéressé. Choqué, c’est dans l’ordre des choses ; intéressé, c’est plus embêtant.

Une intervention suivie, sur LCI, d’une séquence d’analyse en plateau avec trois éditorialistes et un chroniqueur. Si Marie-Ève Malouines, éditorialiste politique, et Olivier Gracia, essayiste conservateur, ont surtout noté le « passéisme », l’« amertume » et la « rancœur » de l’intervention de M. Zemmour, l’écrivain Dominique Jamet, dont la famille est proche de celle des Le Pen, a rapidement critiqué l’intervention du polémiste :
« Il a mêlé dans son intervention des choses qui ne sont pas fausses et une quantité incroyable de faux et de n’importe quoi, une vision apocalyptique. (…) Ça me rappelle l’intervention de Goebbels : “Voulez-vous la guerre totale ?” C’était du même niveau », a-t-il commenté, faisant référence au discours prononcé le 18 février 1943 par le ministre de la propagande allemand exhortant son peuple à poursuivre la lutte après la défaite de Stalingrad.

La société des journalistes de LCI a demandé des explications à sa direction :

Au-delà du fond du discours, c’est surtout le choix de LCI de le diffuser complètement et en direct qui a suscité l’embarras de plusieurs journalistes dans la rédaction. « Zemmour, ils se disent que ça va marcher… Et, là, gros malaise, le discours était incroyablement hardcore », raconte un reporter. La société des journalistes doit rencontrer la direction, mardi 1er octobre au matin, pour obtenir de plus amples explications sur ce choix éditorial.

Heureusement, les citoyens bien intoxiqués par la propagande ont aussitôt fait leur devoir de délateurs et contacté le CSA :

Choqués, plusieurs téléspectateurs ont annoncé sur les réseaux sociaux avoir signalé la séquence auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel. La chaîne venait pourtant d’être avertie par l’instance, au sujet du même Éric Zemmour, qui avait tenu des propos islamophobes sans que le journaliste Christophe Jakubyszyn (qui a depuis quitté LCI pour BFM Business) n’apporte de contradiction.

Grâce au gauchisme imbécile des médias dominants, Zemmour peut passer à bon compte pour un dissident alors qu’il est à la pointe de la branche la plus avancée du sionisme politique, qui peut prendre toutes les formes. Le socialo-sionisme est ringard, il est ringardisé par un national-sionisme qui a volé les couleurs de la dissidence pour coller aux désirs d’un peuple qui rejette de plus en plus l’idéologie gauchiste et ses représentants. Malin.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

L’intouchable Zemmour, sur E&R :

 






Alerter

234 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Vive Marion , vive la FRANCE !

    Objectif 2022 .

     

    Répondre à ce message

    • #2289493
      Le 2 octobre à 22:30 par Justin Bridou & Marcel Cochonou
      Convention de la droite : l’appel à la guerre civile chrétiens/musulmans du (...)

      comme Jeanne d’Arc en 1429
      Marion sera la libératrice de la France en 2022

       
    • Il serait plus sage de mettre un billet sur Olympe 2056 !

       
    • Toto et cochonou,

      Vous me rappelez un livre que j’ai lu il y a longtemps, et qui m’avez bien fait rire, notamment cet extrait où un professeur de français aux Antilles, montra à ses élèves un ananas et leur demanda ce que c’était, tout en précisant que ce fruit commencait par la lettre A. Puis, après leur avoir fait répéter que le nom de ce fruit commençait par A, après s’être assuré qu’ils avaient bien intégré cette donnée, il réitéra sa question : quel est le nom de ce fruit ? Et tous les élèves répondirent : un zanana.
      Voilà. Il y a des gens on leur dit A, ils comprennent Z. Bon, y’a pas grand chose à faire pour eux. Vous faites partie de ces gens.

       
    • Je connaissais pas mal de blague à Toto, mais pas celle-là ! Du coup, merci.

       
    • #2289910
      Le 3 octobre à 15:01 par Justin Bridou & Marcel Cochonou
      Convention de la droite : l’appel à la guerre civile chrétiens/musulmans du (...)

      vous avez omis de précisez @anonymous que l’ananas est l’emblème des gilets jaunes
      de M’Bala M’Bala Dieudonné !
      alors je souscris d’autant plus à Zananas !

      après si vous préférez voire en 2022 le neveu de Abou Bakr al-Baghdadi en tant que président
      de la RF Daechienne en lieu et place de la petite fille de JMLP et la nièce de MLP => Marion

      libre à vous !

       
    • Vive Marion , vive la FRANCE ! LOL
      Elle s’en fou de la France, elle fait tourner la boutique Lepen.

      Comparer cette folle a Jeanne D’Arc, LOL pauvre Jeanne bruler deux fois !

       
    • Que vive la France ! Quant à Maréchal Marion elle ne vaut guère mieux que tous ces politicaillons parasites. Vous dîtes National-sioniste, peut-être, mais que l’on reconnaisse la clairvoyance du discours de Zemmour qui ne fait que dire bien haut ce que des patriotes ne cessent d’hurler depuis, en gros, cinquante ans. Même un Georges Marchais, coco s’il en fut, sonnait déjà le tocsin . A méditer donc.

       
    • Que l’on reconnaisse surtout la naïveté de ceux qui n’ont cesse de tomber dans le piège de ceux qu’ils trouvent clairvoyants. C’est le but de zemmour et co, de rafler l’auditoire d’E&R en leur jetant quelques os à leur goût.
      Mais c’est ainsi, cela fait partie de la nature humaine. Toujours, il y aura des charlatans et des naifs. Quelle que soit la clairvoyance que s’évertuerait à déployer un site comme E&R; car c’est celle-ci qu’il faut retenir, en somme.
      Bien à vous tous.

       
  • BHL Soros & Co se sont employé a détruire la Libye, Syrie Irak par des guerres civiles avec l’aide d’al Qaida.
    Maintenant que tout est en place en France avec l’exode massif de refugiés/migrants, Ils ont l’aide de Zemmour pour la prochaine guerre civile.

    Un Zemmour qui ne rate jamais un occasion de raconter l’histoire de France, mais est amnésique à ce qui s’est passé depuis 20 ans. Il constate, mais n’analyse rien.

    Zemmour qui n’a pas dit un mot sur qui est responsable de quoi depuis 20 ans, et pourquoi.

    Il souhaite seulement la guerre civile en France, c’est sans doute parce qu’il y est attaché.
    Et accessoirement, sa judéité lui permettra d’aller voler un bout de terrain en Palestine d’où il observera son œuvre.

     

    Répondre à ce message

  • « Ce que les progressistes n’arrivent pas à comprendre c’est que l’avenir n’est pas régi par des courbes économiques mais par des courbes démographiques. Celles-ci sont implacables : l’Afrique, qui était une terre vide de 100 millions d’habitants en 1900, sera une terre pleine à ras bord de deux milliards et plus en 2050. L’Europe, qui était alors une terre pleine de 400 millions d’habitants, quatre fois plus, n’est montée qu’à 500 millions. »

    Ha bon ? l’économie (l’argent) n’y est pour rien ?? ... la bonne blague :)
    Une certaine minorité arrive à surpasser et mettre en esclavage la majorités depuis des lustres.

    La démographie c’est du pipo. Si c’etait la majorité qui gouvernait, ça se saurai.

    "Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation,et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois." Mayer Amshel Rothschild (MAR)

    Ce que dit MAR est valable en monarchie, démocratie ou autre... ici et ailleurs.
    Ce n’est pas la majorité qui décide.

     

    Répondre à ce message

  • #2289484

    J’ai écouté ce matin l’intervention de Raphael Enthoven qui était présent comme vous le savez à la convention de la droite national-sioniste. Il était remonté contre Zemmour mais cela ne l’empêche pas de défendre la présence de l’agitateur professionnel (condamné par la justice pour la seconde fois) sur les plateaux télé et ce bien évidemment au nom bien de la liberté d’expression. On ne comprend pas dès lors pourquoi ce même Enthoven appuie l’ostracisation de Soral et de Dieudonnné. Autrement dit, critique du judaïsme et des juifs, NON. Critique de l’islam et des musulmans, OPEN BAR mais ne vous inquiétez pas, mes amis musulmans, je serai là pour apporter la contradiction !

     

    Répondre à ce message

    • La logique et Raphaël Enthoven, ça fait deux. Ce pseudo-philosophe et vrai sophiste, comme tous les pratiquants de pilpoul, manie la langue de manière à occuper le terrain rhétorique sans égards pour les lois de la logique (et notamment le principe de non-contradiction), sans égards non plus pour les définitions des mots du dictionnaire, et enfin sans égards pour la vérité, qui n’est pas pour lui la valeur suprême.

       
    • il est vrai qu’un Yassine Belattar une des éminences grises de Macron faisant d’ailleurs parti du carré privé VIP de l’Elysée et que Macron le considère même comme un frère (Musulman ?) est beaucoup plus crédible et solvable en tant que PDG conseiller au directoire des villes et autant crédible et solvable sinon plus en tant que représentant officieux des islamo-racailles !

       
    • En tous les cas, à ma connaissance Moïse Zemmour (pour la Synagogue) n’a jamais accablé Alain Soral ou Dieudonné.

       
  • après dans le même acabit et le même registre (collabo-traitre) que Yassine Belattar vous avez aussi :
    Emmanuel Zemmour le copain de Anne Hidalgo et également celui de
    Emmanuel Macron ...
    comme quoi un Zemmour peut en cacher un autre !
    un Belattar par exemple et en l’occurrence !

     

    Répondre à ce message

  • Je suis français d’origine maghrébine. Si un jour ça doit péter ben je m’en irai. Jamais je ne rentrerai dans ce piège. C’est terrible une guerre civile en vrai. Non non vraiment , je ne pourrais pas.

     

    Répondre à ce message

  • Quoi qu’il en soit, en lisant les interventions ici, il est clair, que Zemmour, dans son intelligence communautaire supérieure, a réussi son but, de diviser les forces grandissantes de l’opposition véritable.
    Bien joué, il faut reconnaître.
    Toutefois, il n’a fait que Macaron à son époque, dire des mots qui plaisent, des mots qui "accroche" les assoifés impatients qui se jettent sur le "canada dry" gracieusement offert.
    Et ils peuvent encore réussir à imposer leur candidat, appuyé par une idéologie "programmée" tel qu’un robot qui est sensé reconnaître ses maîtres.
    Mais leur programme est risqué.
    Qui sait où va s’arrêter une guerre civile, comment se soldera en action l’idée national-sioniste (NS), comme par nature ces deux composants sont antinomiques et absolument contradictoires.
    Est-ce que Zemmour, dans son vénéré "intelligence supérieure" communautaire, dans son schutzpah d’idéologue qui confine au baroud d’honneur, est sur qu’il ne joue pas avec le feu ?
    Qui dit que la déferlante de la boite de Pandore qu’il souhaite voir déclencher, va s’arrêter à la frontière de sa communauté ?
    Un moment donné, dans le chaos, différentes forces agiront, et toujours, la vérité particulière de l’époque triomphera. Et quelle est celle qui émerge depuis l’ère d’internet ? Celle qui a été la plus planquée depuis des siècles.
    Islamophobie ? Que le sionosphère a inventé à l’usage d’Edom ? Ca marchera un temps, puis sera vite dépassé... et le chaos les emportera. Seulement alors tout s’arrêtera, pas avant.
    Ils jouent donc certes avec le feu. Mais n’est-ce pas peut être qu’ils jouent le tout pour le tout car ils sentent qu’ils n’ont plus autre carte ?
    Qu’ils fassent leur "révolution" national-sioniste, et INEVITABLEMENT la déferlante qu’ils auront suscité les emportera le moment venu.
    Là, pour la "communauté" les gaucho-sionistes ont raison. La guerre civile ou toute autre violence institutionnalisée n’est pas bon pour eux à long terme, car c’est eux qui devront boire cette coupe à la fin.
    Donc, pas d’inquiétude. S’ils arrivent à créer l’agitation et le chaos, en embobinant les crédules impatients et courte d’esprit, c’est leur propre tombe qu’ils creusent.
    Aller Zemmour, donne légitimité à tous ceux qui en on marre... de quoi ? on le verra en chemin.

     

    Répondre à ce message

  • Se ne sont pas les musulmans qui vendent des armes. Se n’est sont pas eux qui déforeste l’Amazonie,ou qui volent les peuples. Si vous avez lue le livre de sion. Nous sommes devenue leur esclave.on ramasse leur vin, nous avons des cadence de fou au travail, l’âge De la retraite augmente comme nous vieillissont.etc....Si seulement les gens regardait dans la bonne direction, et pas celle qu’on leur impose comme de bon mouton. Le vrai problème oui c’est l’islam. Mais pas pour les peuples. MAIS POUR EUX. Je le redit croyant du monde la seule chose que nous voulons .c’est le paradis ici bas et au delà. Les paroles de dieu. Sont que justice et amour

     

    Répondre à ce message

    • #2290718

      Allez donc faire votre propagandiste victimaire chez les Saoud ces sionistes multimilliardaires et garants de cette religion soit disant de Paix et d’Amour !
      et qui sont en train de commettre un génocide ethno-religieux en l’occurrence
      de massacrer en masse les Musulmans Chiites Houthis !

       
  • Pourquoi ?!
    C’est très simple, parce ce que les armes vendues par la France hier comme aujourd’hui, et encore demain, le sont pour détruire des pays musulmans, pas juifs, pour établir un Nouvel Ordre Oriental permettant de sécuriser et de renforcer le commerce avec la Chine depuis le 11 décembre 2001 (wtc/wto).

    Quant au chaos migratoire, il sert, comme toujours, le sacro-saint veto sécuritaire européen (chrétien) à l’ONU :

    1- Preuve de supériorité de notre civilisation, puisque monopole global en matière d’asile.

    2- Motif d’ingérences et d’exactions perpétuelles dans les pays d’origines en voie de développement perpétuelle .

    3- Faire le boulot que les locaux ne veulent pas, ne peuvent pas ou plus faire ( hôpitaux, sports, services, vente, transports, voirie, armée, gang, fast food etc)

    4- Rendre la société le plus dysfonctionnelle possible afin de justifier la béquille cybernétique (entendez le Kontrol).

     

    Répondre à ce message

    • "le boulot que les locaux ne veulent pas, ne peuvent pas ou plus faire"

      Je réponds comme suit :

      A) "le boulot que les locaux ne veulent pas"

      B) "ne peuvent pas ou plus faire"

      De "B" on pourrait en parler, c’est envisageable en tant que phénomène réel. Mais "A" est un vieux mensonge de l’oligarchie dominante pour justifier l’immigration de masse. Non seulement les lentilles et les pois chiches ça ne pousse pas tout seul (l’agriculture est vieille de 5000 ans en Europe) mais en plus Stonehenge, le Parthénon, les églises romanes et gothiques ou la basilique Saint-Pierre tout ça ne s’est pas construit tout seul non plus. Ni le charbon autrefois s’extrayait non plus tout seul des mines. C’est la classe des dirigeants qui a fait de la classe des travailleurs des abrutis enfoncés dans leur fauteuil en face d’une Playstation : c’est qu’il fallait les abrutir, les vider de leur hargne au travail, pour mieux les contrôler (toi qui parle de contrôle).

      Livrée à elle-même, sans aucun type de conditionnement, la classe des travailleurs aurait toujours valorisé le travail, et donc, poussée dans ses derniers retranchements, elle serait toujours restée une authentique combattante anticapitaliste. Prétendre que l’autochtone européen ne veut plus travailler et que l’immigré, lui, est digne et courageux au travail... voilà l’une des plus grandes impostures du capitalisme.

      Un être humain qui ne veut pas travailler… ça n’existe pas. Même les assistés éhontés du système, les "profiteurs", s’ils sortaient de leur torpeur résultante du conditionnement social actuel, chercheraient à s’émanciper en produisant quelque chose. Donne des feutres de couleur et du papier (ou autre chose, peu importe) à un enfant de 5 ans bienportant… et tu auras du mal à le contenir : il produira quelque chose.

       
  • Ah Rico, Rico, Rico... J’attends ton baptême avec impatience, en toute bonne logique, toi le chantre de la France blanche et catholique (ce pays, sans doute l’un des moins racistes du monde, n’en déplaise à tes potes de la synagogue qui en font le promoteur du racisme "et de l’antisémitisme" en Europe au début du XXème siècle)... Ainsi que le retour de ton propre fils dans notre si beau pays...
    Sans vouloir être désagréable avec qui que ce soit, je n’arrive vraiment pas à comprendre les "nationaux"-sionistes : pour moi, vous n’êtes que des collabos toujours enclin à pencher du côté du plus fort à l’instant T...
    Entre deux mots, il faut choisir le moindre.
    Quand le "sage" désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.
    Métis-Catho-LaFranceAuCoeur&àL’Âme !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents