Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Coupes budgétaires macroniennes : le chef des armées ne veut pas "se faire baiser comme ça"

Auditionné ce matin en commission de la défense de l’Assemblée nationale, le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers n’a pas caché sa colère suite aux 850 millions d’euros de coupes imposées au ministère.

 

 

« Je ne vais pas me faire b… comme ça ». C’est, de sources concordantes, le rugueux cri du cœur poussé ce matin par le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers aux députés de la commission de la défense, au lendemain de l’annonce par Bercy d’une réduction des crédits de 850 millions d’euros en 2017. « Le grand écart entre les objectifs assignés à nos forces et les moyens alloués n’est plus tenable », a assuré le général de Villiers lors d’une audition à huis clos. « On a déjà tout donné », a-t-il martelé, répétant que l’armée est déjà à l’os, avec des effectifs militaires passés de 241 000 à 203 000 personnes de 2008 à 2015.

« Il a tapé du poing sur la table, et pas seulement au sens figuré », relate un témoin. De mêmes sources, le chef d’état-major des armées, très applaudi à l’issue de sa présentation, a prôné un budget défense de 34,8 milliards d’euros dès 2018, soit une hausse de plus de 2 milliards, dans la droite ligne de ses préconisations des derniers mois.

La grosse colère du plus haut gradé français n’a rien d’étonnant. Pierre de Villiers avait fait de l’obtention de moyens suffisants pour les armées la condition de sa prolongation d’un an comme CEMA. Les 850 millions de coupes, auxquels s’ajoutent 40 millions d’annulations de crédits selon La Tribune, ressemblent bien à un coup de canif dans le contrat, alors qu’Emmanuel Macron et Édouard Philippe ne cessent de répéter l’objectif d’un budget de défense à 50 milliards d’euros en 2025, contre 32,7 milliards actuellement. Soit les fameux 2 % de PIB promis par le candidat Macron durant sa campagne présidentielle.

 

Timing étrange

Le timing des annonces a aussi de quoi laisser songeur : les coupes, qui représentent 20 % de l’effort total demandé aux ministères, ont été annoncées à quelque jours du défilé du 14 juillet, et la veille de la publication au journal officiel de l’arrêté officialisant la prolongation du mandat du mandat du chef d’état-major des armées jusqu’au 31 juillet 2018.

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

 

Éric Zemmour – La messe technocratique des coups de rabot :

 

L’UE l’a voulu, les Français l’ont eu, voir sur E&R :

Sur le démantèlement des forces constitutives de l’État-nation France,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Juste quelques réflexions :
    Avec une si grosse amputation budgétaire, il faut s’attendre à une restructuration importante des forces armées dans le sillage.
    ->Moins de dépenses mais plus d’efficacité, du moins en théorie. Comment ? Guerre cybernétique. Drones. AWACS. Nouvelles technologies radar ("spoofing", "shadowing", "BUAP", etc.). Dépendance accrue aux moyens de renseignement spatial, donc à l’OTAN/USA... Perte nette de souveraineté, encore.
    Thales (UK-FR) se frotte les mains, tandis que les chantiers navals nationaux tremblent.
    Moins de coûteux porte-avions ou tanks de dernière génération, pour des résultats tangibles sur le terrain, du moins en théorie. Les missiles lancés par des drones ne peuvent certainement pas gagner les coeurs et les esprits, soyons raisonnables.
    Cela revient à licencier l’un des trois mousquetaires sous prétexte qu’il est le moins préparé pour la bataille suivante.

     

    Répondre à ce message

  • On s’engage dans l’armée pour servir et défendre sa patrie, on se retrouve à défendre des intérêts particuliers, alors un budget à la hauteur des ambitions oui, mais pour quels objectifs ou autres missions au service du peuple de France ?
    C’est bien beau M.Zemour de venir demander des moyens pour nos armées, encore faut il que ces moyens ciblent des objectif recevables, la défense de la mère patrie, avant tout.
    Si nous devons claquer des milliards pour suivre les ricains dans leur fortification prédatrice, la protection d’israel, servir de service d’ordre dans le pillage de l’Afrique etc... alors non M.Zemour, ces missions ne sont pas dans l’intérêt du peuple français et donc incompatible avec sa souveraineté. Si l’on considère ces missions inappropriées, on pourrait en tirer de substantielles économies.

     

    Répondre à ce message

    • " On s’engage dans l’armée pour servir et défendre sa patrie,"

      J’ai été de nombreuses années dans l’armée, je n’ai jamais vu ou entendu qu’un seul de mes collègues s’était engagé pour servir et défende la patrie.
      La motivation de tous c’était d’avoir un job, qui correspondait plus ou moins a leur aspiration pour certains, faute de mieux pour d’autres, et avoir une paye à la fin du mois.
      L’argent est le nerf de la guerre ! le patriotisme rarement.

       
  • je vous soutient mon général merci mon général ça devrai être vous notre chef des armées

     

    Répondre à ce message

  • Qu’est-ce que j’avais dit ?! Il s’est finalement présenté au défilé du 14 juillet et a serré la main de Macron ! Les cacas nerveux de bouffons mollassons francs-macs cela ne vaut pas un pet de lapin ! Ils ont tous autant qu’ils sont passivement voire activement participé à la destruction méthodique de la nation française...maintenant que le boulot est fait ils nous piquent des petites crises de nerf de pucelles effarouchées...et pendant ce temps là Macron et compagnie se fendent la gueule !

     

    Répondre à ce message

  • S il en avait il n aurait jamais depasse le grade de colonel
    Quelque soit son merite et ses talents

     

    Répondre à ce message

  • je pensais au début de son mandat qu il faudrait un an aux 20 millions de moutons qui l ont élu pour d’échanter severement ! En fait au rythme ou vont les choses ce sera dans 6 mois !!

     

    Répondre à ce message

  • Dupont Aignan est limité dans sa réponse on attend des propositions on tombe en core dans des lamentations alors que le budget des armées ne cesse de se reduire depuis deja combien de temps ?

     

    Répondre à ce message

  • ces situations auraient quand même du s’anticiper les professionnelles toujours focalisés sur l’armement de pointe qui coutent cher tres cher pour des conflits qui ne le necessitent pas forcément

     

    Répondre à ce message

  • Ras le bol du devoir de reserve.

     

    Répondre à ce message

  • Je ne connais rien aux choses de l’armee mais partant du fait que Macron recoit sa ’To do list’ de l’UE et de qui on sait, j’ai comme l’impression qu’il y autre chose derriere cela.
    il y a tellement d’administrations inutiles et de gabegie dans les depenses de l’Etat, que ces economies aura largement pu etre faites ailleurs. Si ces reductions sont en priorite fait sur le budget militaire, j’ai l’impression que c’est avant tout une volonte d’affaiblir encore plus le pays et le rendre encore plus dependant d’une autre force militaire et de societes de securite privees qui se trouve quelque part entre le liban et la Syrie

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents