Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Michel Drac a lu Les Blancs, les Juifs et nous de Houria Bouteldja

Courageux

Les notes de lectures de Michel Drac, c’est typiquement le genre de chose qui ne passera jamais, même avec un flingue sur la tempe, sur NRJ. Un flow au ralenti, un rythme de sénateur, des soupirs interminables, ce qui est meurtrier en radio, des constructions et déconstructions intellectuelles absconses pour les auditeurs du 6-9 de Manu Lévy, et surtout, zéro gramme de musique (américaine).

 

De plus, Michel est capable d’évoquer les insectes qui tournent autour de son crâne – « pas mal de bestioles, c’est le soir » – tout en décrivant la fabrication du modèle schizophrène essentialiste racialiste d’Houria Bouteldja.
Vous l’aurez compris, Drac, avec ses tics et son tact (il sait effleurer les sujets ultra sensibles), c’est l’anti-NRJ. Mais il dispose d’une autre énergie, celle que confère la lecture massive qui enrichit l’esprit en s’imprégnant de l’esprit des autres. Parfois, le vent coupe la parole à Michel qui parle dans le vide. Pas de montage, pas de post-prod. Du brut, avec une lenteur à la Kundera.

 

 

En un peu moins d’une heure, Drac décortique la pensée Bouteldja, qui est déjà bien décortiquée dans le sens de déstructurée. Les contradictions ne font pas peur à la porte-parole des Indigènes de la République. Dont on rappelle le combat, très simple : contre le Blanc, bourgeois, patriarcal, dominant, raciste, colonialiste et sioniste. Normalement on n’a rien oublié. C’est quasiment la ligne que Delphine Ernotte, à la tête de France Télévisions, impose à l’organisme de propagande public financé par les Français à hauteur de 3 milliards (d’euros) pour faire vivre très confortablement ses 10 000 employés.

Dans ce petit livre, qui ressemble à un carnet scolaire, Bouteldja essentialise à mort. Pour elle, le Blanc est mauvais, sauf s’il prend fait et cause pour l’Autre, l’opprimé, l’immigré, l’Arabe ou le Noir. C’est à ce prix qu’il peut racheter ses péchés. Drac le résume à sa façon :

« Un Blanc qui devient solidaire des opprimés du Sud cesse d’une certaine façon d’être blanc sur le plan social et politique »

Ce peuple opprimé du Sud serait une sorte de peuple élu, élu par sa souffrance. Bouteldja reproche à Sartre, qui était pourtant pro-FLN pendant la guerre d’Algérie, de ne pas avoir « assez tué le Blanc », sous-entendu en lui. Car Sartre était favorable à l’immigration des juifs en Palestine, preuve d’un tropisme colonialiste, le colon juif opprimant l’Arabe, le Palestinien. La sacralisation de la figure du juif par le Blanc aurait empêché ce dernier de voir que le juif pouvait être un colon et un oppresseur. Bouteldja se sent donc plus proche de Jean Genet, qui lui serait un vrai « traître à sa race blanche ».

Drac a le mérite de reformuler ce que Bouteldja a du mal à formuler : quand elle dit « Blanc », c’est en fait une construction politique et sociale, même si ça sonne comme une qualification biologique dans sa bouche. C’est le point de départ assez ambigu d’une dérive possible vers un racisme antiblanc, car Bouteldja ne tranche pas entre les deux blancheurs, si l’on ose dire.

Si le Blanc est (toujours) l’oppresseur, Bouteldja ne prend pas position sur les généraux algériens qui oppriment leur propre peuple, relève avec justesse Drac. La pensée Bouteldja s’arrête là où elle pourrait être mise en danger. Voilà pourquoi on peut parler d’idéologie limitée, voire simplette.

« Je ne suis pas tout à fait blanche mais je suis blanchie, je suis là parce que j’ai été vomie par l’histoire, je suis là parce que les Blancs étaient chez moi et qu’ils y sont toujours »

« Depuis que j’ai vu sur moi s’abattre la férocité blanche, je sais que plus jamais je ne me retrouverai, mon intégrité est perdue pour moi-même et pour l’humanité à jamais. Je suis dans la strate la plus basse des profiteurs… »

Avec malice, Drac propose à Bouteldja un pays avec moins de Blancs, l’Algérie, l’Algérie rêvée de Bouteldja. La confusion des catégories sociales et raciales ne permet pas à la pensée de s’élever. C’est peut-être parce que, sous l’influence de son père pour qui « les Arabes c’est la dernière race après les cafards », Houria a intériorisé le système d’infériorisation mis en place par la colonisation. En vivant dans une France qui nie cette infériorisation, passée ou présente, Bouteldja développe une certaine schizophrénie sociale et intime.

 

Au tour des juifs

C’est à 24’31 que Drac passe à la seconde partie : après les Blancs, les Juifs. C’est l’occasion pour lui d’ironiser sur la théorie bouteldjienne qui veut que les juifs soient « un groupe dominé » en France aujourd’hui ! Silence sceptique, main sur le crâne à la Brando dans Apocalypse Now, Drac envoie un « franchement, ça saute pas aux yeux » des plus comiques.

Bouteldja veut proposer aux juifs, qui feraient donc partie de la communauté des opprimés par les Blancs, un combat commun contre ces derniers, en faisant la distinction entre les juifs orientaux et les juifs européens. Les juifs seraient alors condamnés à la « blanchité » – soit le sionisme et le colonialisme – ou à la « décolonalité », c’est-à-dire l’antisionisme.

Mais Bouteldja ruine sa propre construction politico-sociale soutenue par trois notions de marxisme en tombant dans un essentialisme racialiste avec la phrase choc que tous les observateurs ont relevée :

« J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam »

Ce à quoi Drac, en bon oppresseur blanc et en guise de conclusion, répond :

« Ici en France l’indigène c’est moi, c’est pas elle... Venir chez les gens sur leur terre pour leur dire en gros tu n’as pas le droit d’affirmer ton identité car elle est contraire au système biologique dans lequel j’évolue… au nom de la culpabilité… c’est une forme d’idéologie coloniale »

Retrouvez Michel Drac
sur Kontre Kulture

 

Sur Houria Bouteldja combattante du pire,
lire chez Kontre Kulture

 

Lectures et contre-lectures de Michel Drac, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis admiratrice !!


  • Mouais... En résumé tous des anges sauf les Blancs. Son bouquin aurait pu tenir deux pages.


  • J’aime beaucoup la description des videos de Drac, par ER, ci-dessus.
    En effet, il est réfléchi, lent, naturel, pas d’artifice, pas de preoccupation excessive de l’auditeur, qui est là pour écouter Drac et non pour exiger de la vitesse d’élocution ou des musiques us débiles, on est ainsi plus proche de pouvoir entendre des cigales que ce background moderne convenu, ignare et chiant qu’on subit partout.
    Je dirais qu’il cause naturellement, à l’ancienne, ce qui lui évite de dire des conneries, et d’élever aussi la reflexion de l’auditeur, au lieu d’installer une bassesse de café du commerce.
    Quant à Houria j’sais-pas-quoi, j’ai cessé depuis tres longtemps d’écouter ces gens sans aucune profondeur, qui parlent toujours à partir de leur immense complexe, leur susceptibilité pathologique, et leur betise.
    Comme ca, gain de temps, et je lis uniquement des trucs intelligents.

    Houria lit elle Drac et Soral ?
    Non, donc faut boycotter aussi ces houria-ntm-jsais-pas-quoi ne leur accorder aucune
    Importance. Je sais bien que Drac les lit uniquement pour commenter et eveiller la conscience des dissidents, d’accord, mais bon, si les dissidents ont besoin de ca pour comprendre la nullité de ces gens la, c’est qu’ils vont tres tres mal, franchement...


  • La vache...elle est carrément bonne pour la camisole, celle-là !! Quand on voit certains de ses propos, vraiment délirants, et certaines de ses contradictions internes, on se dit qu’elle doit avoir les fils qui se touchent !

    Et concernant cette vidéo, je trouve que Michel prend inutilement beaucoup trop de pincettes : le discours de ce livre est clairement raciste, point barre !!! Ce n’est pas un germe, ce n’est pas proto-, non, je suis désolé, mais un tel ramassis de haine et d’amalgames, c’est purement et simplement du racisme... Imaginez le tollé qu’un tel bouquin provoquerait si les ethnies étaient inversées !! Ce serait l’interdiction et la taule pour l’auteur...

    D’ailleurs, c’est une piste de réflexion, ça...ce torchon n’est-il pas tout entier une gigantesque incitation à la haine anti-blancs ??


  • Houria Bouteldja est une apatride en grave crise identitaire chronique mariée à un plouc qui ne produit rien.
    Leur gagne pain à eux deux ? La chouina quotidienne autour d’un délire de persécution ethnocentrée ...

    Elle est suffisamment intelligente pour comprendre que seule la remigration est la clé qui pourrait donner de la cohérence à ses propos et enfin la rendre heureuse ... mais en Algérie on ne gagne pas son argent en brassant du vent autour d’un discours de haine sans parler du fait que la soupe est bien trop bonne en France : APL, CMU, alloc, RSA, bourses étudiantes, etc ... et j’en passe des meilleurs ...
    Il s’agit là d’une première explication à son hystérie pathologique : une pensée qui ne s’accompagne pas d’actes.

    Ensuite il faut comprendre que Houria envie les blancs des beaux quartiers. De cette jalousie est née sa haine anti-France.
    Oui Houria, en France quand on ne produit rien , qu’on ne travaille pas, qu’on ne nait pas rentier, qu’on a pas de talent, qu’on n’appartient à aucun réseau social, politique, communautaire, ON EST PARQUET DANS UN HLM pour pouilleux aux côtés de vagues successives migratoires, chacune nivellant toujours plus bas la qualité de vie locale ... On n’attendra juste de toi que tu nous pondes les futurs petites mains consommatrices faute de mieux ...

     

  • #1765656

    Je suis moins nuancé au sujet du racisme anti-blanc exprimé par H.Bouteldja, probablement parce que je suis contre la criminalisation des idées, y compris racistes, et que je pense que ça fait partie, en tant que principe discriminatoire, des concepts naturels et universels de la vie.
    .
    Elle exprime son racisme anti-blanc et c’est son droit. Un pays qui criminalise ce type de pensées a forcément des penchants totalitaires et impérialistes ; sinon, pourquoi les criminaliser autrement que pour répondre à des intérêts bien compris ayant trait à l’exploitation des autres nations ethniquement différentes, et pour utiliser les minorités immigrés pour faire le sale boulot de rempart entre le peuple autochtone et l’oligarchie ? Des éléments du tableau périodique, à la cellule, jusqu’à l’être complexe, la discrimination est un principe fondateur.
    .
    Bon, il est clair que l’auteur ne semble pas en paix, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle parait en guerre contre tout et contre elle-même, c’est touchant. Il est clair aussi qu’elle sert des intérêts supérieurs qui ne sont pas les siens et j’ignore si elle le fait en conscience ou si c’est de la bêtise.
    Mais quand j’entends " je mets des tricots, mais je ne veux pas qu’on m’appelle bicot", bon là, le niveau de la poésie me laisse sur le cul et j’ai des doutes sur les capacités de la dame.
    Pathétique est le mot qui me vient en premier pour qualifier ce que cette fiche nous révèle.
    Les vidéos de Vincent + mes constats in situ me permettent d’affirmer que ce racisme anti-blanc est partagé en France par un nombre non-négligeable d’immigrés ou de descendants d’immigrés, ce qui confère à l’ouvrage une certaine légitimité.
    Merci à Drac pour le partage de son travail.
    .
    P.S. : il parait que l’huile essentielle de "lemongrass" permet de tenir à distance les insectes qui font "bzzzzz" et ceux qui font "crcrcr".

     

    • " Un pays qui criminalise ce type de pensées a forcément des penchants totalitaires et impérialistes "
      On pourrait dire cela à l’inverse et avec plus de certitude des pays qui institutionnaliseraient ce genre de pensées ou du moins qui se feraient un devoir de les mettre en avant, au nom de la liberté d’expression cela va de soi ... et jusqu’à se foutre sur la gueule pour les défendre s’il le faut ! :-)


    • #1766149

      Non, c’est faux. Vos penchants totalitaires n’ont aucune légitimité.
      La violence est naturelle. Il faut la laisser s’exprimer aussi, que ce soit dans les mots ou les actes, sans quoi, à force de l’enfermer sous un couvercle, quand elle jaillit, c’est pire. Elle permet, entres autres, de fixer des hiérarchies, de pacifier, de parfaire les liens et les relations sociales entre les individus. En laisser le monopole à un monstre froid qui prétend œuvrer pour le bien de l’humanité, c’est accepter de vivre dans le mensonge et sous le règne de Satan. Personne n’est, à priori, plus légitime qu’une autre à être violent, pas même l’état. La violence est aussi un principe fondateur. Il y a ceux qui savent jusqu’où ne pas aller trop loin et les autres. Ces derniers ne font jamais long feu ; même chez les chimpanzés, le plus fort et le plus violent qui parvient à la place de chef, lorsqu’il abuse de son rang violemment contre un membre du clan, se fait remettre en place par les vieilles guenons du groupes qui lui collent une branlée à quatre ou cinq. Il semble y avoir des principes d’auto-régulation chez tous les mammifères, y compris chez l’homme. L’erreur justement, sous couvert de morale, du bien et du mal, c’est de vouloir la réprimer au lieu de la sublimer. En abolissant la violence, on atomise la société car les individus ont l’illusion de sécurité, alors que c’est le groupe qui en est le garant logiquement. Si elle prend de plus en plus de place chez nous, c’est parce que des conditions sont présentes et œuvrent à son émergence : promiscuité, stress, privation de liberté, endoctrinement, invasion de territoires, création de frustrations, manque d’instruction, etc ... C’est le modèle de société qui veut cela. S’en plaindre lorsqu’on accepte ce modèle, c’est de l’hypocrisie.
      Que cette femme crache violemment sa haine du blanc, et donc du Français, ne m’empêchera pas d’aimer mes frères et sœur en humanité en Algérie, ni de l’aimer elle.
      Mieux vaut quelqu’un qui crache sa bile que quelqu’un qui la garde au fond d’elle, car avec cette dernière, tout peut arriver. Si c’est le chemin pour que Houria trouve la paix, alors ainsi soit-il. Ça ne me dérange pas vu le peu de retomber médiatique de son "œuvre" ; même ses vidéos dépassent rarement les 1000 vues.
      Au nom de la liberté d’expression, Houria peut cracher sa haine. Croire qu’en retour elle obtiendra aussi de la haine est une erreur, surtout en France. Il faut plus que des mots pour réveiller l’animal.


    • @Eric

      Je doute que l’on puisse qualifier le Japon, la Hongrie, l’Iran ou les États Unis de pays totalitaire...

      La France, la Suède, l’Allemagne ou le Canada au contraire me font étonnement penser aux régimes soviétiques, certains allemands ont été condamné à de la prison pour des posts Facebook, et on pourrait parler des 6 ans de prison de M.Boris Le Lay, les dealers, les meurtriers et les violeurs sont rarement condamné de tel sorte.


    • Je vais essayer de vous dire les choses plus simplement, dans l’espoir sans doute assez vain que vous accédiez à un minimum de nuance, sait-on jamais ! On peut être pour la liberté d’expression et dans un même temps ne pas encourager la beauferie qui consiste à passer sont temps à injurier les gens (à moins que ce soit la quintessence du projet de la civilisation occidentale et notre identité même, n’est-ce pas !), comme le faisaient les neo-cons du Charlie-Hebdo dévoyé de l’ère Val et toutes les crapules malfaisantes qui les soutenaient. Je m’en fais une idée un tantinet plus élevée pour ma part, cela sans doute du fait d’un penchant (sic) totalitaire (re-sic). Misère !
      PS pour @Mort de rire : je refuse par principe de répondre à des commentaires qui objectent à des propos que je n’ai pas tenus. Je ne rebondis pas sur des post qui sont hors-sujet, du moins en regard des miens, car c’est l’assurance de partir dans tous les sens. Désolé.


    • #1766401

      Vous déviez du sujet initial (encore) qui était le racisme anti-blanc de l’auteur auquel je donnais un droit d’expression. Si vous souhaitez attaquer le bouquin de cette femme, pourquoi ne pas le faire sur le fond, plutôt que sur la forme en lui reprochant d’être insultante ?
      Je ne vous comprends pas, et d’autant moins que vos com’ sont systématiquement insultants eux aussi. Relisez-vous, depuis 3 mois, vous qualifiez systématiquement les commentateurs aux idées qui diffèrent des vôtres avec des "beaufs" "demi-lobés" , "beauferie " etc ...Quand à celui-ci, il n’est pas mieux.
      Vous semblez donc très mal placé pour vous plaindre de supposées insultes. En outre, M.Drac ne fait aucune allusion dans cette vidéo à des insultes. Il vous reste donc le fond, mais en êtes vous capable ?
      .
      En Chine, ils sont connus pour être raciste, et je n’y est vu aucune violence dans les rues, mais seulement une violence du capital car j’ai visité les usines.
      Je n’ai jamais mis un pied au Japon, mais ils sont aussi racistes, et leur société civile n’est pas connue pour être violente. Les exemples sont légions, y compris en Europe, où le racisme est d’usage et où la société est apaisée. Donc vous voyez bien que le racisme ne pose pas de problème "en soi". Ce qui se cache derrière l’anti-racisme, prétendument au nom de la paix, est une escroquerie. Si le racisme dérive en violence, c’est parce que des conditions s’y prêtent. Reste à les identifier et les définir. L’utilisation d’immigrés par l’oligarchie, pour asservir les peuples autochtones, me semble un bon début de piste. Que tous les vigiles et personnel de sécurité qui fouillent dans les sacs à l’entrée des magasins soient noirs est un élément. Je refuse systématiquement d’obtempérer et je déserte le magasin. Quand les agences d’intérim du BTP refuse votre candidature parce que vous n’êtes pas un immigré, ça fout les boules aussi. Après, on trouve des bulots qui nous font des reproches parce qu’ils ne voient que des "arabes" sur les chantiers ... Et pour cause ! C’est voulu par le patronat qui préfère employer des immigrés plutôt que des Français qui connaissent leurs droits, probablement. C’est donc l’instrumentalisation de l’immigration, et des immigrés, par la caste qu’il conviendrait de dénoncer, plutôt que le racisme. Le racisme est légitime. C’est l’anti-racisme, en tant qu’idéologie destructrice de nations qui est illégitime.


    • " Non, c’est faux. Vos penchants totalitaires n’ont aucune légitimité. " ???!!!
      Oui voilà, c’est exactement ça ! Merci de nous confirmer ce que vous disiez d’emblée en introduisant votre premier commentaire, à savoir votre manque de nuance. J’irais même jusqu’à dire un certain défaut voire un défaut certain d’intelligence, de mesure et de discernement. Tenez-vous en à ce que les gens disent et non à ce que vous extrapolez de grotesque.


    • " Vous déviez du sujet initial (encore) qui était le racisme anti-blanc de l’auteur auquel je donnais un droit d’expression. Si vous souhaitez attaquer le bouquin de cette femme, pourquoi ne pas le faire sur le fond, plutôt que sur la forme en lui reprochant d’être insultante ? "
      Je ne dévie en rien, je réagissais à votre commentaire en donnant mon avis. Ensuite, je n’ai jamais dénié à cette pauvre fille un quelconque droit d’expression, cependant mon empathie va plus à des gens comme Dieudonné qui lui n’est pas un fonctionnaire payé pour insulter les français (à moins que souschien ne soit pas un terme péjorativement connoté dans la bouche de l’intéressée) et qui a priori rencontre plus de problèmes que cette Houria. On peut le lui reprocher ou pas mais cela n’ôte rien au fait qu’elle est insultante. Et le pointer du doigt n’est pas s’en plaindre, vous saisissez la différence ? Il me suffit de l’entendre pour ne pas avoir envie de me fader sa prose, même si je sais gré à Monsieur Drac de ses vidéos fiches de lecture qui permettent de s’instruire sans perdre le temps qu’il y consacre lui. Par ailleurs, vous faites encore la démonstration de vos excès en prétendant à des insultes alors qu’il n’y en a aucune ici, ce qui est d’autant plus drôle venant de quelqu’un qui parle de penchant totalitaire (voilà qui est fort plaisant et pas excessif du tout). Faudrait arrêter de la faire à l’envers, d’autant qu’il me semble que vous vous êtes fait remballer ici par d’autres que moi pour agressivité et injures justement. Personnellement je m’en fous mais c’est assez drôle de vous entendre venir larmoyer piteusement ensuite quand vous avez le malheur de vous faire un peu contredire. Faut vous tanner un peu le cuir.


  • moi je retendrais la toute fin de la vidéo où il parle d’assimilation
    en tant que Musulman Arabo-Berbère et Français j’acquiesce complètement
    C’est exactement ce que je pense
    Sur Houria Bouteldja je ne veux pas trop lui jeter la pierre, j’ai tellement bcq commenté sur elle quand elle était souvent à la une sur E&R ("souchien")
    Elle est probablement le symbole du racisme anti-blanc en France et elle est assez représentative de tous ces arabo-berbères qui critiquent se plaignent à tout bout de champ des Français mais qui n’en tirent pas la conclusion logique qui devrait pourtant s’imposer : remigration....
    Pour le futur je crois que nos politiques devraient défendre cette approche, si vous en tant qu’immigré ou descendants d’immigrés les valeurs de la société française vous est trop insupportable eh bien il faut repartir ou partir ailleurs là où vous vous sentirez mieux !!!!

     

    • #1765819

      Pauvre Ahmed, je vous plains.

      A vous lire, la France est un libre service où on fait son marché.

      Fable criminelle et suicidaire à la fois qu’Attalli et consorts vous ont enseigné à ces fins :vous pousser au crime et au suicide.(que je prédis à Boutel)

      la France n’est pas à vendre, à louer, ou à prostituer.

      Elle ne se négocie pas.

      Ce n’est pas à vous de dire si vous la choisissez mais à elle de vous dire si elle vous accepte.

      Elle n’a d’ailleurs pas à motiver sa décision, puisqu’elle est souveraine.

      Il ne suffit pas d’être francophile pour être français et la qualité de Français se mérite elle ne s’acquiert pas encore moins ne se choisit.

      Merci d’aimer la France.

      Je comprends que vous l’aimiez puisqu’elle est adorable (pas comme la république)

      Mais tant que vous vous appellerez Ahmed, la France ne pourra pas vous adopter : il faudrait que vous vous appeliez "Francois Desvignes" ou, plus prestigieux "Alain Soral" avant de penser à devenir Français, le mériter.

      Un peu à la manière de Buenaparte, devenu Bonaparte.
      Ou Abram devenu Abraham.

      C’est le nom qui définit l’appartenance par la C.I. ; comment t’appelles-tu ?

      Tu vois : tes ancêtres t’ont donné leur sang, leur sang ton nom.

      Si tu reconnais tes ancêtres, tu méconnais la France
      Si tu reconnais la France, tu renonces à tes ancêtres.

      Voici pourquoi :

      Quand vous aurez changé de nom, il faudra encore que vous changiez de coeur : il faudra écrire à Youssef ce que je viens de vous écrire.

      Alors seulement, sans être encore Napoléon, vous serez déjà un peu Bonaparte.


    • Mon cher François,

      j’étais sur le point de vous préparer un réponse piquante mais, votre patronyme m’ayant troublé, j’ai pensé à le googleliser, et bingo, je tombe sur un expatrié (réfugié politique car royaliste ?) Français en Malaisie, pays Ô combien .....musulman.
      Voilà je ne vais pas faire de commentaires supplémentaires
      Juste vous dire que je ne veux (comme des centaines de millions de Français avant moi d’ailleurs) être Ni Bonaparte, Ni Napoléon, Ni Lafayette, Ni Desvignes...Vous n’êtes ni mon modèle, ni ma référence, et si effectivement vous sembler vous identifiez à la France, la France elle ne s’identifie pas du tout à vous...
      Bon courage cher François....
      PS : S’identifier à Napoléon pour un Royaliste c’est étrange je trouve mais bon...Why not.


  • Une allogène qui se prétend indigène, prétend lutter contre les méchants blancs, et qui délaisse son pays pour vivre chez ces méchants colons blancs qui la payent grassement à grands coups de subventions publiques(car l’antiracisme ça rapporte) . Business is business, en fin de compte elle est hors sol comme tous les mondialistes, en France vue comme algérienne et en Algérie vue comme une française, c’est pour ça que les fils se touchent à mon avis...

     

  • Merci à l’excellent Michel Drac d’avoir eu le courage d’avaler cette potion amère pour nous éviter de le faire. C’est quasiment christique !
    Madame Bouteldja ne rend pas du tout service à la communauté dont elle est issue mais je ne pense pas qu’elle s’en rende compte car elle est manifestement en souffrance et victime d’un complexe d’infériorité qui relève de la psychiatrie.
    Si elle venait, de manière très improbable, à lire mon commentaire, je lui ferais amicalement remarquer qu’elle est blanche au sens racial du terme puisque les Arabes sont des blancs et pas des subsahariens négroïdes (et les Berbères sont encore plus blancs que les Arabes). Je lui ferais aussi remarquer qu’elle est issue d’une communauté, arabo-musulmane, qui a conquis, massacré, mis en esclavage et dominé de manière coloniale des peuples qui n’avaient rien demandé à personne. Je lui rappellerais encore que la traite orientale musulmane a duré 12 siècles.
    Donc, ses leçons de morale à cinq centimes, qu’elle en fasse un usage que la décence m’interdit de préciser.
    Ensuite, si sa belle civilisation arabo-musulmane a raté le coche de l’Histoire (ce dont elle ne semble pas se remettre) et a été supplantée par les chrétiens européens, elle devrait se demander pour quelles raisons. Je lui rappelle que les arabo-musulmans et les Ottomans dominaient en Méditerranée. En 1492, les indigènes espagnols ont foutu les colonisateurs musulmans dehors.
    Quant à sa belle Algérie, qu’ont fait les Algériens de leur indépendance ? Où en est ce pays débarrassé depuis 55 ans du colonisateur ? Qu’ont-ils fait de l’or sur lequel ils étaient assis ? De l’aide soviétique (ces pauvres Russes ont vite compris qu’ils balançaient du fric en pure perte) ? On pourrait, sans vouloir être insultant, faire une petite comparaison avec la Corée du Sud. Mais ce serait trop insultant donc.
    Enfin, je rappelle à Madame Bouteldja que les Arabes sont des colons au Maghreb et que la véritable population autochtones ce sont les Berbères.
    Son racisme anti elle même (puisqu’elle est doublement blanche de race et de culture, étant modelée au moule français) est absolument ridicule.
    Maintenant, pour être en paix et en cohérence avec elle-même et cesser de souffrir, le mieux est qu’elle aille vivre dans son Eden algérien où, je suis certain, elle recevra un accueil plein de bienveillance.
    Madame Bouteldja, en France c’est moi le blanc chrétien, au visage duquel vous crachez, qui suis l’indigène. Vous, vous êtes une allogène sans gêne.

     

    • les allogènes ne sont pas toujours des lumières ...


    • Serge,

      Bien d’accord avec tout votre brillant post, sauf à dire que arabes et berbères sont des blancs.

      Il est évident, d’après leurs traits physiques, qu’ils ont été ancestralement mélangés aux noirs. Le nord africain actuel est issu d’un très vieux mélange noir/blanc.
      Et beaucoup d’européens du sud sont issus de mélanges blancs/arabes, ca se voit clairement en Italie, Espagne, Portugal, mais aussi en France, ce que décriait l’excessif Céline en injuriant quelque peu "les francais du sud".


    • Serge,

      Bien d’accord avec tout votre brillant post, sauf à dire que arabes et berbères sont des blancs.

      Il est évident, d’après leurs traits physiques, qu’ils ont été ancestralement mélangés aux noirs. Le nord africain actuel est issu d’un très vieux mélange noir/blanc.
      Et beaucoup d’européens du sud sont issus de mélanges blancs/arabes, ca se voit clairement en Italie, Espagne, Portugal, mais aussi en France, ce que décriait l’excessif Céline en injuriant quelque peu "les francais du sud".


    • Bonjour Alain,

      Vous avez raison, le sud de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie ont connu des mélanges ethniques mais pas tellement avec les Arabes à proprement parler puisque les Arabes étaient ethniquement minoritaires au Maghreb (comme les Germains l’étaient en Gaulle) et que les Berbères dominaient et dominent encore aujourd’hui très majoritairement dans certaines régions. Les envahisseurs musulmans d’Espagne étaient donc en majorité des Berbères et les Berbères sont racialement des blancs, pour certains il y a même des nordiques parmi eux. Saint-Augustin et Septime Sévère, par exemple, étaient berbères.
      Quant au Sud de la France, il a été fort peu touché par les invasions musulmanes et ces derniers ne s’y sont jamais installés. Par contre, certaines régions comme le Pays Basque abritent encore aujourd’hui les véritables Européens (haplogroupe et groupe sanguin ultra européens) d’avant les invasions indo-européennes. Céline était quelque peu délirant à ce sujet car, si on pousse la logique jusqu’au bout, les seuls véritables autochtones européens sont les Basques et autres bascoïdes qu’on retrouve sur toute la façade atlantique, du nord de l’Espagne jusqu’à l’Irlande. Il faut pour cela regarder attentivement les cartes de répartition des haplogroupes et notamment le R1b , surtout dans sa variante M269 qui est l’haplogroupe européen par excellence et qui va en déclinant quand on va vers les confins de notre continent.



    • Il est évident, d’après leurs traits physiques, qu’ils ont été ancestralement mélangés aux noirs. Le nord africain actuel est issu d’un très vieux mélange noir/blanc.



      Je vous trouve facilement des gens aux Maghreb qui ressemblent plus à des vikings que vous sans doute, souvent c’est juste une question de passage d’une vallée à une autre... Vous sauriez qu’il n y a pas de « traits caractéristiques » en Afrique du nord, si vous y aviez passé suffisamment de temps. « Le monde n’est pas tout blancs ou tout noir » vous savez. Croire qu’il n’y aurait que deux races, les noirs et les blancs est d’un simplisme infantilisant qui rappelle nos expériences maternelles à la gouache et au papier canson cartonné. Heureusement pour nous le monde est plus riches et diversifié que cela en réalité.

      Donc il est « évident » pour vous, oui, depuis la mince entre-ouverture d’une porte, sans doute.



    • En 1492, les indigènes espagnols ont foutu les colonisateurs musulmans dehors.



      Lorsque les musulmans débarquent en Andalousie au 8eme siècle, les « indigènes espagnols » dont des chrétiens, collaborent largement avec l’envahisseur (qui était dans le contexte alors plutôt vu comme un libérateur) vu que ces autochtones étaient sous le joug belliqueux des Wisigoths ariens à ce moment là (eux même considérés hérétiques par les catholiques qui se targuèrent de Reconquista plusieurs siècles plus tard).


    • "Où en est ce pays débarrassé depuis 55 ans du colonisateur ?"
      Vous touchez là un des noeuds du problème algérien
      Soit c’est une apparence, soit un colonisateur en a chassé un autre, mais le pays n’est pas si indépendant que cela finalement. Les oligarques du pays peut etre éventuellement, le peuple moins déjà, voir même bcp moins
      Si c’était le cas la remigration serait naturelle et effective depuis des lustres


    • Serge,

      Merci beaucoup pour vos explications, je vais corriger mon point de vue, qui était assez erroné.

      (Céline était délirant, en effet, obsédé par la pureté "d’une race du nord", assez fantasmée, à tel point qu’il critiquait avec véhémence les "francais du sud"... D’où l’on voit qu’à trop forcer le trait, on n’a plus rien de nationaliste...).


    • @Alan,
      Les Arabes et les Berbères sont considérés comme totalement caucasoides (donc blanc).
      La majorité des maghrébins ont un mélange sub-saharien très récent, du à la traite des esclaves en particulier des femmes.

      Houria Bouteldja est totalement incohérente dans ses propos, incohérence typiquement féminine, il ne faut pas trop lui en vouloir.
      La remigration semble être la meilleure option pour ceux qui veulent conserver leur religion et leur culture d’origine.


  • En tant que "Blanc" appartenant à la classe moyenne, je connais assez bien ce genre de personne..pourtant Houria signifie "liberté" en arabe cela aurait pu être un bon début... la pauvre, elle parle de l’Algérie, à jamais sa patrie mais n’y fout jamais les pieds..
    Au Maghreb on appelle cela les "smagri" c-a-d les immigrés, qui en France se revendique "Arabe" et fier de l’être et au bled se revendique Français quand ils rencontrent le moindre problème (pour en avoir vu très souvent à l’aéroport..)

    J’ai vécu en Algérie et au Maroc et mon ex-femme est originaire d’Afrique du Nord (elle y vit et y travaille !!) le contraste est toujours saisissant avec Houria Bouteldja...

    je préfère de loin les personnes comme Kemi Séba qui critique un certain "colonialiste occidental" mais qui mettent les mains dans le cambouis et retourne vraiment en Afrique par conviction plutôt que des soit-disants "indigènes" qui vivent planqués comme salariés à l’institut du monde arabe (comme Bouteldja).

    Si tu étais réellement libre=Houria alors retourne en Algérie reconstruire ce beau pays plutôt que de dire que tout tes maux proviennent des blancs...

     

    • Je comprends mieux pourquoi l’Institut du monde arabe est le pire musée de Paris ...



    • Au Maghreb on appelle cela les "smagri" c-a-d les immigrés, qui en France se revendique "Arabe" et fier de l’être et au bled se revendique Français quand ils rencontrent le moindre problème



      Cette définition du terme est pas mal.



      Si tu étais réellement libre=Houria alors retourne en Algérie reconstruire ce beau pays plutôt que de dire que tout tes maux proviennent des blancs...



      Même pas obligé, elle pourrait déjà aider en restant ici, et en véhiculant une image positive, construire des ponts tout en respectant l’identité européenne... Bon là, on a bien compris qu’elle se situait dans la dynamique inverse... Mais puisqu’on parle de schizophrénie faut-il s’en étonner ?


  • #1765706

    Rien que le titre est foncièrement Raciste.

    Que font les Licra, SOS racismes et autres organes de pleurniches si

    prompts à emmerder le monde.

    Un blanc peut être soit chrétien, soit juif, soit musulman, soit riche ou pauvre.

    Un arabe aussi, un africain aussi, un asiatique aussi.

    Les chrétiens d’Orient sont bien des arabes catholiques.

    Ton pamphlet prend soin de ne pas parler de la vrai lutte des classes.

    C’est à dire les "sans dents" de toutes les couleurs ou religions,

    contre les exploiteurs.

    Je ne sais pas dans quelle mesure Houria Bouteldja est musulmane ??

    Est-elle en service commandé ? Mandaté par qui ?

    Est-elle une louve déguisée en brebis ?

    Pour rappel, chère Houria, les juifs séfarades d’Algérie sont devenus colons

    de facto avec le décret Crémieux, le bien nommé Isaac Jacob=>https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolp...

    La conséquence est que vous les avez viré de chez eux,

    et pourtant ils étaient là bien avant la colonisation.

    rappelle-toi la valise ou le cercueil =>https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Va...

    Pour conclure tu ne sert pas la cause que tu crois défendre,

    ou alors.. enfin, je me comprends.


  • ce n’est (ce bouquin) que de l’agitprop, pas plus pas moins et à ce titre que de la merde.

     

    • @banzai........un tissu d’âneries, pour ne pas trop tirer sur le cercueil d’Houria ( car à ce niveau de connerie, d’ignorance et d’inconséquence, il n’y a plus rien à sauver )...tout au plus sa bouse pourra-t-elle servir avantageusement pour une étude sur la névrose, la paranoïa et la haine de soi-même ( une blanche d’Algérie qui se déteste ) qui confine à l’art quand au lieu d’en tirer les conséquences honorables et repasser le Mare Nostrum, elle préfère continuer à haïr la France confortablement, depuis cette même France...c’est que pour certains escrocs la soupe y est encore trop bonne !


  • Cette idéologie truffée de contradictions essaye de justifier, dans un cas particulier ( si la victime est un blanc ), le phénomène du bouc émissaire révélé et condamné par la Passion du Christ.


  • Une très bonne video. J’ai vu les commentaires écris sous la vidéo par des maghrébins des français patriotes cela fait plaisir et le niveau intellectuelle est au rendez vous .


  • Il faudrait qu’elle arrête le délire. Les agriculteurs, les ouvriers, le peuple français n’a jamais profité des algériens.
    Par ailleurs elle semble oublier le décret d’Isaac CREMIEUX, qui a été la principale allumette dans la guerre d’Algérie.
    Elle est née en 1973 alors que l’Algérie était indépendante donc elle est victime de quoi ?
    Ses études lui ont été payées par la France.
    Si certains ne sont pas content de la France, qu’ils prennent un allé simple pour l’Algérie ici les français sont chez eux. Je ne suis pas raciste mais il y a des limites.


  • #1765757
    le 13/07/2017 par HEK-293dans les vaccins
    Michel Drac a lu Les Blancs, les Juifs et nous de Houria Bouteldja

    Endoctrination par l’idéologie gochetarde depuis 70 ans et les leçons de morale quotidiennes des médias ,de l’école et du touti quanti didactique du" plus martyr que moi tu meurs" .La haine de la France ,des blancs et des chrétiens a été répandue à coups de canons à eau sur le territoire depuis des décennies .
    Une musulmane m’a déclaré dans un bus " On est là pour vous faire chier ! " tu l’as dit bouffie !
    Il est certain que beaucoup de ses compatriotes pensent de méme ..

     

    • En fait , l’hostilité à l’égard des "Blancs " existe depuis deux mille ans, elle est profondément ancrée chez les musulmans, elle n’est pas apparue avec la colonisation , ni la "guerre" d’algérie, ou l’exode vers la France....La haine de l’européen leur est consubstantielle .A l’époque romaine , l’Afrique du nord , peu peuplée , était riche de son agriculture , notamment de sa production de céréales .La chute de l’Empire et les invasions ont provoqué la destruction de cette économie et ils n’ont jamais su la remettre sur pied .Les seuls qui y parvinrent furent les français " pieds noirs ". La haine de l’européen date des premiers siècles de l’islam, lorsque les berbères arabisés et convertis se sont rendus compte des richesses de l’Europe .Incapables de produire , et de mettre en valeur leur pays, ils se sont servis chez les autres, pillant , les rives nord de la Méditerrannée pendant 1000ans. Ils sont nourris de l’idée que le "Blanc" est un gibier , et l’Europe une terre de conquete . La faiblesse de nos "gouvernements " les rend forts car ils ne rencontrent aucune opposition , personne ne leur cloue le museau , au nom de " pas de discrimination" .Il faut leur dire la Verité , la notre, pas le pipi de chat des médias .


    • @VORONINE Ta servilité ne te servira a rien, meme a une caresse tu n’auras pas droit !Plus tu seras obsequieux plus ils te mepriseront !


  • Et ce genre d’idéologie qui anime la majorité des maghrébo-musulmans de France.

     

    • Dire que ce genre d’idéologie anime la majorité des magrébins en France c’est comme dire que l’idéologie dont fait partie un Boris le Lay anime la majorité des blancs en France. C’est un mensonge et une insulte.
      J’irais même plus loin en affirmant que les juifs, eux jouissent actuellement d’une soumission totale des blancs a leur encontre dû a un chantage à la pleurnicherie shoatique additionné a une domination financière.. alors que étrangement les maghrébins et les africains noirs qui sont massivement plus nombreux que les juifs et qui en n’ont morflés pendant les siècles de colonisation, eux n’ont droit a rien, étrange !
      Ne venez pas vous plaindre par la suite que des maghrébins ou des noirs africains ont ou auraient l’idée de s’essayer eux aussi ou de littéralement dénoncer ce deux poids deux mesures qui est un fait !
      Attention je ne justifie en rien ce chantage à la pleurnicherie d’où qu’il vient au contraire, je ne fais qu’évoquer des situations et des faits.
      Le truc c’est que tant que les ’’blancs’’ ne régleront par ce deux poids deux mesures avec les juifs et les afro-maghrébins, la critique de la pleurnicherie afro-maghrébine est tout bonnement de l’hypocrisie.


    • Si vous parlez de gens comme moi, alors je vous direz que je n’ai rien à voire avec cette hystérique qui a comme équivalant : Elisabeth Lévy...Dans le camps d’en face...


    • Les seuls blancs qui se soumettent au feujs en France sont les marionnettes qui apparaissent dans les médias radio-télé-presse (et encore, pas toutes) et les marionnettes politiques (et encore, pas toutes).

      Mais l’individu du quotidien lui, le chantage shoatique, il en a rien à carrer hein.

      Quand je croise un feuj en ensemble papillotes-barbe dans un ascenseur, on se dit « bonjour/au revoir », éventuellement « quel étage monsieur ? », et basta.

      Il est pas là à me ramener sa pleurniche, et je suis pas là à lui parler de la Palestine... tout ça, c’est juste via le prisme médiatique.

      Les gens de conditions juives du quotidien ne pas plus revendicatifs que toi ou moi dans la rue.


    • #1766075

      Votre com’ n’est pas représentatif de ce que j’ai constaté de mon coté Yankee98. La parano s’est emparé aussi de certains d’entre-eux, et c’est compréhensible. Il y a de quoi.


  • Bouteldja est une menteuse pathologique, elle n’a rien à voir avec l’islam. Elle sait très bien que l’oppression de race ou sociale est bien plus forte en Algérie et dans le monde arabo musulman en général c’est pourquoi elle est à l’aise en France à raconter des conneries, et elle ne mettra jamais un orteil en Algérie.


  • Comme je le disais sur la vidéo en question :

    En gros, Bouteldja n’est juste que l’exportatrice de l’idéologie Americaine du "White Privilege" (voir l’inénarrable Tim Wise) ; qui est un Post-marxisme (les americains appellent ça le "Cultural Marxism"), c’est à dire qu’il substitue les catégories Bourgeoisie/Proletariat par "Homme Blanc Hétérosexuel" dans le role du "bourgeois persécuteur" et de "Femme Non-blanc Homosexuel" dans le role du "prolétariat opprimé" ; dans l’espoir d’une parousie qui se termine par la dictature des minorités et du renversement de "l’homme blanc hétérosexuel" en Occident.

    Cette idéologie délirante est parfois enseigné dans les universités Americaines comme celle de Berkeley, et fait son entrée en Europe. La raison est que la première victime de cette idéologie est le prolétariat Européen et Euro-americain, ennemi historique du capitalisme ; c’est fondamentalement une ruse anti-marxiste.


  • L’idée que la colonisation d’une terre et d’une population étrangères serait injuste et arbitraire est une idée purement occidentale, exprimée dès le XVIème siècle par des penseurs catholiques, comme Las Casas ou Montaigne.
    Je vous défie de trouver un seul oriental pour critiquer ou condamner la conquête et la colonisation arabo-musulmanes de l’Afrique du Nord qui fut chrétienne pendant 600 ans, de l’Espagne ou la prise de Constantinople par les Ottomans.
    Non seulement les orientaux ne s’en repentent pas mais de plus, ils en tirent encore aujourd’hui, gloire et fierté.

     

    • #1766733

      C’est pas faux. Et puis si l’on tient à parler colonisation, parlons de celles entreprises par les peuples balkanique, sémitiques et asiatiques en Europe et qui ont transformé le visage des populations qui y vivaient. A un moment, faut passer à la suite car à trop regarder en arrière, on fini dans un mur.


  • Notre Houria va déprimer, en ethnologie elle est considérée comme... blanche !

    Je le tiens de 2 copines (l’une rwandaise, l’autre algérienne) qui ont étudié l’ethnologie en université (à Paris dans les années 1990).
    Ma copine algérienne se considère "caucasienne" c’est à dire blanche....
    PS : remarquez, Houria est logique : les Mauresques faisaient partie du commerce triangulaire des esclaves africains........... alors oui des blancs (et notamment d’Afrique du Nord et les Saoudiens héritiers de Mahomet) ont trouvé normal d’esclavagiser leurs voisins noirs...

     

    • race alpine, çà oui...caucasien, faut garder çà pour les séries merdiques américaines ( comme pour le QI )...ta copine se considère comme ce qu’elle est : blanche, c’est normal....après les groupes ethniques et les cultures c’est autre chose !


    • #1766116

      Au nom de Dieu , le Clément , le Miséricordieux ,

      L’esclavage au sens où vous le décrivez ne peut pas etre un héritage du prophète de l’Islam puisque le Coran et les Hadiths incitent toujours à affranchir les esclaves de toutes les couleurs.
      S’il vous plait , ne vous servez pas de l’histoire de certains Arabes pour diffamer systématiquement.
      Le noir peut devenir un guide supreme respecté pour les Musulmans selon son mérite comme cela a été expliqué dans les Hadiths authentiques du prophète Mohamed paix sur lui.

      Cordialement.


  • Les berbères ne sont pas caucasien !
    ils y en a certains (ethniquement marqués) qui sont caucasoïdes, autrement dit ils ressemblent a des blancs.
    Mais ils ne parlent pas une langue indo-européenne, leurs ancêtres ne viennent ni du Caucase, ni ne descendent des vagues aryennes venues d’Asie centrale.
    ils occupe l’Afrique du nord depuis la préhistoire, c’est une race très ancienne.
    ils parlent d’ailleurs une langue qualifié de PROTO-SEMITE.

    C’est de l’histoire ! c’est confirmé par la génétique, la linguistique, la mythologie comparé, et tout ce qu’un être intelligent a besoin de savoir pour accepter quelque chose comme vrai.
    je sais pas d’où vient cette croyance détestable, car archi-fausse, mais elle fait du mal a tout le monde !!

    Certain au bled se disent descendre des romains, d’autres des arabes...
    mais les vrais savent (comme qui dirait..), et souffrent de l’auto-destruction stupide de leur race.

    ps : il y a eu des contacts, surtout au temps de la Grèce antique et un échange de "matériel génétique", mais la n’est pas la question.

     

    • Oui, ils ont eu droit à toutes les généalogies... Et ça continue encore aujourd’hui. Il manque une dernière hypothèse : l’origine extra-terrestre ! Mais il faut avouer qu’ils n’ont guère aidé les linguistes ou autres à les approcher. Ibn Khaldoun, grand spécialiste des Berbères, n’a jamais approché des Berbères non-arabisés, bien que très musulmans et qui sont restés dans leur hostilité à l’égard des éléments arabes. Ibn Khaldoun ne connaissait pas plus de deux ou trois mots berbères - tous venant d’un même dialecte... En allant jusqu’à faire une erreur de grammaire lorsqu’il mit un de ces mots au pluriel. Et c’est un Arabe du 14-15ème siècle, issu d’une noble famille arrivée au 8ème siècle !

      A Houria : tous les peuples sont cruels disait Nietzsche. - ce ressentiment donne beaucoup d’importance aux ploucs... Un sentiment d’impuissance provoqué par des ploucs ! Ce n’est pas Napoléon que l’Algérie a croisé mais une bande de brigands, de mercenaires à la botte d’épiciers judéo-protestants heureux de s’être débarrasser d’un homme qui pouvait les reléguer au statut d’inférieurs... Il suffit de voir leurs réalisations dans la région : rien de grandiose, absolument rien. Mais rien que de l’utilitaire pour épicier exportateur. Romains, Grecs, Perses, Arabes,... tous ont laissé des monuments grandioses, mais ici ? N’est pas Empereur qui veut ! Aujourd’hui, la France a ce président : un employé de banque ! Sa victoire fêtée près d’une pyramide pour enfant...


  • tout cela est en fait une resucée de toutes les conneries de Fanon....

     

    • Si H.B arrivait à la cheville de Fanon, cela se saurait. Sans être un génie il a quand même défendu la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes.
      A contrario la miss défend l’idée qu’un peuple a plus de devoirs que de droits sur les minorités qui le composent.


  • Je dirais la même chose concernant Houria Bouteldja que ce que disait AS d’Abdelaziz Chaamby suite à son débat avec ce dernier : "Je comprends sa souffrance".....
    Et je ne me moque absolument pas !!!!


  • C’est vraiment tout a l’honneur de Michel Drac d’avoir autant de retenue dans son analyse et de ne pas qualifier ce livre et son auteur avec des mots plus images et crus. Surtout lorsqu’il s’agit de ne pas la qualifier de raciste, ce qu’elle est on ne peu plus clairement.

    Je ne vois pas en quoi mes grands parents paysans ou mes parents ouvriers de base, même pas OS1 ont été les petits actionnaires de l’entreprise France qui a spolier l’algerie.
    Je ne vois pas en quoi mes parents qui on vécus leur vie d’adulte jusqu’à leur mort dans une cite HLM pourrie a se faire cracher dessus par des arabes, par les entendre gueuler a 2h du mat’ en bas alors qu’on essayaient de dormir, de se faire fracturer la cave et l’appart régulièrement par des petites frappes que la police ignorait, de se voir insulter par des familles de 8 enfants qui touchaient plus en alloc familiale que le salaire de ma Mère et qui allaient insulter le dimanche ma tante bénévole au secours populaire qui distribuait des fringues gratis a ces "démunis"... etc... je ne vois pas en quoi mes parent sont redevables a cette parasite de la pire espèce. Elle a de la haine envers les blancs, très bien, qu’elle sache que c’est en partie réciproque, même si c’est certainement pas a son niveau.

    Le problème avec ces parasites tels que Bouteljia est qu’ils sont désormais l’image de l’Islam en France. Et malgres les excellentes explications pédagogiques de Youssef Indi pour nous expliquer ce qu’est vraiment l’Islam, cela ne change rien a la réalité abrasive de tout les jours.

    Quand a son avis sur les juifs, elle montre clairement qu’elle est l’instrument d’un conflit de civilisation voulu par...

    En fait, elle est comme les féministes, leurs point de vue est issu de traumatismes durant leur enfance (cf Herve rissen) et n’a rien d’analytique, de réfléchi, et il est illusoire d’espérer avoir une discussion reposant sur des arguments logiques avec ce genre de personnes névrosés qui relèvent plus de la psychiatrie.


  • Ce qui est le plus important.... Ce n’est pas tant de se sentir blanc, jaune, vert, rouge.. c’est de se sentir un être Humain.... Car nous retournerons tous vers le CRÉATEUR de toutes choses....et donc de savoir, de réfléchir quel est notre but....
    Il y a des signes pour des gens doués d’un minimum d’intelligence.....

     

    • Donc il ne faut pas se sentir se que nous sommes mais préférer une abstraction cosmopolite sans aucun fondement...

      Et pourquoi ne devrions nous pas nous définir comme mondialiste apatride plutôt que français, après tout cela reviens au même.


  • ll faut savoir que l’idéologie de Houria Bouteldja, aussi délirante soit-elle, ne vient pas du Maghreb ni des Maghrébins du Maghreb.

    C’est une émanation directe de la gauche tiers-mondiste française et occidentale, dans sa forme des années 60 et 70 .. Avec sa division eurocentrée du monde entre "blancs" et "non-blancs", qui sont des catégories qui n’existent que dans l’idéologie coloniale européenne et l’idéologie anti-coloniale européenne aussi.

    Aucun Maghrébin ou Cambodgien ou Chinois ou autre ne croit en l’existence d’une catégorie appelée "les non-blancs".

    Aucun Algérien d’Algérie ne considère qu’il fait partie de la même catégories que les Congolais et qu’il a un combat commun à mener avec eux contre les Français ou autres.

    Aucun Algérien d’Algérie ne se considère comme plus proche d’un Cambodgien que d’un Italien, cette catégorie des "non-blancs" est absurde et artificielle, et ne servait qu’à justifier la colonisation européenne à son époque.

    Ce qui est paradoxal c’est que madame Bouteldja se prétend anti-colonialiste mais reprend la même vision du monde du discours colonial, divisé entre blancs et non-blancs, au lieu d’en sortir totalement, pour voir le monde comme il est, avec une multitude de peuples différents.

    D’autant plus qu’avec l’explosion démographique de l’Afrique subsaharienne qui menace le Maghreb aujourd’hui, les tensions au Maghreb sont très fortes entre autochtones et migrants subsahariens illégaux qui s’adonnent souvent à toutes sortes d’activités criminelles et de brigandage pour survivre, et qui sont perçus comme un danger de remplacement de population du Maghreb à terme.

    Les Maghrébins et les Noirs sont très loin de se sentir appartenir à un peuple commun ou à une catégorie commune, sauf dans l’univers mental des "décoloniaux" délirants, et dans leurs petites réunions entre-eux, déconnectées de la réalité.

     

    • On le précise bien, il s’agit d’une catégorisation politique et sociale... je t’invite à vérifier la couleur de peau de ceux qui, aujourd’hui encore, administrent le Monde, en Amérique, en Afrique, en Océanie, en Asie ou en Europe.. ils sont blancs et appliquent des concepts européens.
      Je t’invite à vérifier la couleurs de peau des peuples les plus exploités et démunis, ils ne sont pas blancs.


    • C’est exacte, le terme de non blanc est un qualificatif d’orgine colonial qui servait à distinguer les européens des peuples colonisés dans les études démographiques, de nos jours il s’agit d’un terme servant à faire la différence entre les autochtones et les allogènes.

      Le terme de non blanc est devenu un qualificatif idéologique pour les penseurs gauchistes néo trotskystes pour désigner leurs proletariat de remplacement pour renverser les sociétés occidentales, pour les petits bourgeois progressistes la destruction de toutes structures traditionnelles est devenu une fin en soit et ceci dans le but d’imposer leurs idées délires.

      Qui plus est le terme de peuples du Sud n’a de sens que par rapport aux peuples blancs d’Europe et d’Amérique, en effet il n’y a aucun rapport entre un maghrébin, un noir ou un chinois mis à part le fait de ne pas être des européens.

      Le Maghreb a plus de liens avec le Moyen Orient qu’avec les peuplades subsahariennes et ces deux entités ont plus de liens avec le monde aryen(Europe, Perse, Inde) qu’avec le reste de l’Asie ou de l’Afrique.

      Quant aux asiatiques ils sont plus proche de l’Europe et de l’Amérique qu’avec le reste du monde.


  • Sans prendre parti et en prenant les faits comme ils sont : ayez l’honnêteté de reconnaitre l’implication de la France et son intervention directe dans certains pays qui ont débouchés sur des conflits ou des colonisations avec tout ce que cela implique en terme d’exploitation, d’abus et de frustrations.

    Le problème vient de là et de l’arrogance qui y succède en mettant pour responsables les victimes de cet impérialisme ; les pays "pauvres" ne s’appauvrissent pas tout seuls, ll y a bien des forces externes , dont la France fait parti ne vous en déplaise, qui prennent des richesses locales dans les pays étrangers et cela frustre les "étrangers" qui sont en France, et qui n’ont d’ailleurs qu’accès aux boulots difficiles (maître chien, sécurité, nettoyage,....)

     

    • #1766547

      Argumentaire simpliste, voire simplet. Relisez l’histoire et abandonnez la propagande.


    • Oui, Jean, on peut le reconnaître. Et la France, actuellement, fait encore un tas de conneries sur le plan international (comme ce site le dit sans cesse).
      Par contre, quand vous dites "Le problème vient de là", je ne suis pas d’accord. Quand tu es blanc, français depuis longtemps, et issu de la classe moyenne ou populaire, tu dois te considérer comme "coupable" ? Pas question...


    • ben oui et non @ric considérant que nous avons les plus hauts PIB,IDH du monde, que nous somme les plus productifs pour des états et des compagnies qui détruisent tout, , que c’est notre modèle qui illumine le monde (tourisme, cinéma et internet, notamment), que les quartiers les plus luxueux de toutes les villes du monde sont essentiellement peuplées de blancs, et inversement... et que plus médiocrement, la majorité des européens est farouchement convaincue que c’est ’pire ailleurs" et que nous représentons (quand même !) le progrès, la liberté,l’égalité (et la fraternité), l’Humanisme et la Culture (commode !)... sans parler de la fibre nationale, raciale ou de la victimisation crapuleuse : "On est chez nous" (quand même !).
      C’est le peuple qui paie des impôts, qui vote, qui produit, qui consomme... qui valide, non ??!


  • trees franchement, en tant que libanais, je ne peux pas pretendre que le protectorat francais du liban a ete une periode sombre faite de brutalités d’injustice de destruction etc... Les francais ont apporté au liban une infrastructure et un savoir faire (dans le domaine de l’eau, l’electricité etc) qui existe encore jusqu’aujourd’hui, sans parler de le gestion en general politique judiciaire economique etc...
    Mais evidemment, une occupation fut elle celle du Bon dieu en personne reste une occupation, et il faut au minimum comprendre ceux qui cherchent a sen emanciper....
    cela dit la pleurniche, specialité de "qui vous savez" ne fonctionne que pour ces derneirs... pour les autres peuples seule l’action concrete claire et aux objectifs precis peut apporter qq chose.... Je ne comprend pas pourquoi madame machin ne rentre pas chez elle, faire de son mieux pour le bien commun de son pays... car si je resume le dernier passage lu, la france cest de la merde et elle a la nostalgie du bled.... ben casse toi alors... moi j’adore la france, mais jamais je ne laisserai tomber mon Liban pour y vivre... je trime comme c pas permis ici, cest difficile, parfois exasperant... mais cest comme ca... c chez moi... croire que ce sera mieux ailleurs nest plus...je crois... de notre epoque

     

  • L’émigration engendre des névrosés. Mme Boutelja en est ma preuve vivante !

     

  • Ce livre est une incitation à la haine et à la violence.
    M.Drac,vous êtes un guide.


  • Je félicite M. Drac pour le courage qu’il a eu de lire un tel brûlot. H.B. est a moitié cinglé. Pourquoi ne retourne-t-elle en Algérie ? Perso, je ne pourrais pas vivre dans un pays que je méprise peuplé de gens que je méprise. Qu’elle rentre dans son beau pays d’origine où coulent le lait et le miel en abondance, où la journée et la nuit sont bercées par le muezin.


  • Grosse tromperie lexicale chez bouteldja : les indigènes sont bien les blancs qu’elles détestent tant et elle l’occupante. Payée avec les impôts des blancs ce qui fait donc d’elle une collaboratrice du régime blanc... Pourquoi donc ne pas regagner la terre si chère de ses ancêtres ? Cela réglerait la plupart de ses problèmes psychologiques.


  • Depuis Howard Zinn, entre autres élus, et son histoire populaire des Etats-Unis, nous sommes condamnés à bouffer ce genre de platitudes. Mais l’étude de l’antiquité, de l’empire bizantin, des nations d’occident nous élève au-dessus des verbiages.
    PS : Louis Armstrong fait de la musique américaine. Patrick Bruel de la musique française... Ouvrons le débat.


  • Pardon d’ être blanc . Combien ça coute ?


  • Je connaissais le Pipo-Bimbo , maintenant grâce à Madame Houria Bouteldja je connais le Tricot-Bicot . Merci .


  • « ...Je suis dans la strate la plus basse des profiteurs… » ne dit-elle pas ?
    c’est donc qu’elle aurait bien aimée faire d’avantage partie des profiteurs.


  • #1766766

    Tout d’abord pour bien discerner le sens profond du livre de bouteldja, il faut l’avoir lu et encore mieux avoir vécu le processus mental qui y mène, et ça seul un non blanc (au sens qu’elle lui donne elle) peut le comprendre. Personnellement je suis passé par ce stade et crois l’avoir dépassé. Dépasser ce stade signifie passer de la logique du faible, de la dialectique de l’esclave, de l’esprit du vaincu à autre chose. Tous les anciens peuples vaincus et qui ont en quelque sorte ressuscité à savoir les allemands et les japonais d’après guerre ou les juifs européens post ghettos ne s’expriment pas ou plus comme bouteldja. le blanc, le gris ou le violet qui nous a dominés, s’il l’a fait c’est parce qu’il fut ou est dominant. il était le loup et nous étions des agneaux. on ne peut reprocher au loup d’être ce qu’il est , d’ailleurs comme disait Céline je crois, bêler n’a jamais empêché les moutons d’aller à l’abattoir. Mais là ou boutelja prouve qu’elle est honnête c’est qu’à un moment dans le livre elle dit qu’elle est une lâche car elle vit en europe et profite de son statut "d’européenne". Bref si les soit disant non blancs, arabes, noirs essentiellement veulent ou souhaitent s’émanciper c’est de cesser de repprocher aux blancs cela. Tout ce quia pu leur arriver à ces non blancs, ils en sont eux aussi largement responsables. comme le rappelait Soral, la philosophie ou éthique réelle d’un musulman, est une logique virile , de vainqueur pas de vaincu, cette philosophie est étrangère aux idéaux musulmans.d’ailleurs et sans vouloir être mauvaise langue, je sais par quelques sources personnelles que dans les milieux des indigènes de la république, ils sont loin d’être regardants ou orthodoxes en matière de pratique religieuse.


  • Avec son style à la JP Coffe, Drak pourrait conclure avec cette expression chère au défunt critique culinaire : "Mais...C’est de la m...." !!!


  • Pour le vire ensemble il y a des bon clips style Gérard Blanchard


  • Ce qui semble échapper à Drac (et à tout le monde en fait), c’est que partout où il y a un État, des généraux, du fric, des flics et du plastique, ce n’est plus l’Afrique, l’Amérique ou asiatique, , c’est l’Europe... c’est ça le truc !!
    Donc oui, les blancos sont en Algérie, au Brésil, au Congo, à Dubaï, en Équateur, aux Fidji, au Ghana, à Hong-Kong, en Iran (ou en Israël), au Japon, au Kenya, en Laponie, à Myanmar, au Népal, en Ouzbékistan, au Panama, au Québec, au Rwanda, en Syrie, en Turquie, en Uruguay, au Vietnam, à Wallis, à Xi’an, au Yémen et au Zimbabwe... de A à Z

     

    • C’est tellement vrai.... C’est comme les gros et laids qui sont opprimés par les minces et beaux... c’est assez simple comme constat après tout...

      C’est autrement un déni de réalité....

      La terre est ainsi faites.. il y a les pauvres et les riches.. tous les riches ne sont pas cons et beaucoup de pauvres sont particulièrement cons et pauvres...

      Ça donne de l’urticaire a certains de critiquer l’occident alors que je trouve ça salutaire... salutaire car c’est des élites dont il s’agit et partout il y a des escroc.. partout,partout, mais l’occident à de l’avance... Ça n’a rien de raciale... tout comme l’obésité n’a rien de raciale bien que l’occident soit bien plus concerné...


    • Je ne crois pas que ce soit le propre de l’Homme, et encore moins de la "Terre".

      Toutes les civilisations ont été fascistes et fondées sur la concentration du pouvoir, sur l’exploitation à différentes échelles, mais ce qui fait la particularité de l’Europe (Occident), c’est justement sont territoire limité, morcelé, ridiculement insulaire et péninsulaire (Grèce/Rome/Espagne/Grand-Bretagne/Pays-Bas Scandinavie)

      À des moments précis de son évolution technologique, cela se caractérisera par l’impérialisme, le prosélytisme, le suprématisme, , le colonialisme, le racialisme et l’eugénisme, à seules fins de justifier son pouvoir et de dépasser ses propres limites. Intelligence/adaptation : 0/20

      Historiquement (récit), c’est sans précédent, et c’est la seule civilisation qui domine aujourd’hui.


Commentaires suivants