Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19 et santé mentale : la "troisième vague" psychiatrique arrive

Le 3 décembre dernier, c’est un cri d’alerte qu’ont lancé des professionnels de la santé mentale. Quatre psychiatres, Serge Hefez, Marie-Rose Moro, Rachel Bocher, Marion Leboyer et la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury, demandent des mesures politiques concrètes pour éviter « la troisième vague psychiatrique » du coronavirus.

« Ce que nous disons, c’est qu’il n’y a pas de santé sans santé mentale », précise le Dr Rachel Bocher, chef de service en psychiatrie au CHU de Nantes. « Or, la santé mentale est l’oubliée de la crise du Covid. Il y a les patients qui vont moins bien à cause de la crise, mais l’isolement social, la peur de la maladie, de la mort, du chômage, de la solitude, ont aussi des conséquences sur des populations en détresse psychologique aggravée. Et ce n’est pas pris en compte. Ce qu’on demande aux pouvoirs publics, c’est d’agir vite et d’agir ensemble. »

Un « Matignon » de la santé mentale

Il y a eu le « Ségur » de la santé. Les professionnels de la psychiatrie demandent un « Matignon » de la santé mentale.

« Nous attendons des actes, à court terme. Nous constatons une augmentation de 20 % des consultations pour anxiété et des problèmes d’addictologie accrus. Certaines personnes présentent des troubles qui s’apparentent à un syndrome post-traumatique. Plus pour ce deuxième confinement que pour le premier. C’est un effet de la répétition qui génère plus d’angoisse », indique Rachel Bocher.

« Les inégalités psychosociales s’accroissent et pèsent sur la souffrance morale de nombreuses personnes. Les précaires, les jeunes et les femmes étant en première ligne. Nous voyons à nos consultations des gens qu’on n’avait jamais vus. Qui ont un sentiment d’inutilité, des troubles du sommeil. Mon expérience me fait dire que plus ça va durer, plus les séquelles seront lourdes à gérer. Prescrire des psychotropes ne règle pas le problème. Et on voit des patients de plus en plus jeunes. »

Déstigmatiser la maladie

Ce que ces lanceurs d’alerte demandent, c’est tout d’abord une campagne d’information pour déstigmatiser la maladie mentale et une plateforme pour le repérage et l’écoute des publics fragiles. Puis des moyens pour des consultations dédiées à cette détresse due à l’environnement épidémique.

Enfin, dans les six mois, ils souhaitent une mission pluridisciplinaire avec un pilotage interministériel pour réorganiser la prise en charge psychiatrique avec tous les acteurs.

« Certaines personnes présentent des troubles qui s’apparentent à un syndrome post-traumatique. Plus pour ce deuxième confinement » (Rachel Bocher, chef de service en psychiatrie au CHU de Nantes lieu)

[...]

Les enfants et les adolescents fragilisés

Pédopsychiatre, directrice de la Maison de Solenn, Marie-Rose Moro est également l’une des initiatrices de l’appel du 3 décembre.

« Les effets de la crise sanitaire sur les enfants et les adolescents se constatent au quotidien dans notre pratique professionnelle, insiste-t-elle. Nous enregistrons une hausse d’environ 30 % des accueils aux urgences. À la fois pour des retards de prise en charge en raison de l’épidémie et du confinement, mais aussi pour la prise en charge d’ados aux idées suicidaires, aux comportements auto-agressifs ou agressifs envers autrui, ou des comportements dépressifs. Cette crise est révélatrice des fragilités et de l’anxiété. Nous intervenons pour des crises d’angoisse et des maux corporels, somatisations aiguës. Chez les plus jeunes, les phobies sont en développement : peur de la mort, d’aller à l’école, de sortir, de la maladie. »

Lire l’article entier sur lanouvellerepublique.fr

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • Déstigmatiser la maladie



    LOL

    La Fronce, ou l’Art du Pilpulus Perpetualis



  • La santé mentale est l’oubliée de la crise du Covid.



    Rectification : La maladie mentale est la recherchée de la crise du Covid.


  • Ces salauds de psychiatres veulent en profiter aussi...

     

    • Et parmi eux combien de francs-maçons pédomanes ? Non mais il faut le supposer, faire des liens entre les sujets, c’est tout un système pourri antifrançais qu’il faut faire tomber !

      Ils sont à deux doigts de proposer l’isolement des enfants ! La meute assoiffée de chair fraîche s’impatiente ! Tout est dans la mesure, ne point aller trop vite.


  • La 3eme vague psychiatrique c’est
    la méthode bolchévique pour faire taire les
    dissidents en les plaçants de force dans des
    asiles.
    Comme actuellement le Pr Fourtillan qui a
    porté plainte contre l’Institut Pasteur pour
    crime contre l’humanité, et d’avoir manipulé
    et breveté les sars-cov 1 et 2.

    Par ailleur, l’Institut Pasteur a été accusé de
    trafic de virus et notamment de coronavirus
    en 2016. On attend les résultats de l’enquête ???
    Trafic de virus de l’Institut Pasteur
    en 2016.

    https://www.liberation.fr/amphtml/f...


  • Quand je vois le nombre de débiles mentaux qui porte le masque en voiture ou tout seul dehors je me dis qu’un peuple aussi con mérité peut être ce qui lui arrive

    le meilleur c’est celui que j’ai vu tondre sa pelouse avec son masque mdr !!

    putain quel époque de sacré fous rire parfois !

     

    • Il y a aussi ceux qui promenent leur chien tout seul dehors avec un masque, à première vue, ces gens là, le porte automatiquement, comme ils portent un slip. L’ingénierie sociale a parfaitement fonctionné, le fonctionnement des gens a changé de manière fondamentale. Au moins maintenant, le port du masque permet de reconnaitre les cons facilement !


    • #2618533

      Je partage totalement votre point de vue , par expériences et constats similaires : incroyable pour ceux qui ne voient pas !!!
      Comme pour les migrants , ou l’immigration , il faudra un chef digne de de nom , pour inverser la vapeur ! ... d’ici là , prions pour n’être pas prisonnier du chaos qui se prépare !


    • Les cons masqués en forêt c’est pas mal non plus.


    • concernant l’immigration les cars-ferrys quittent très peu les ports & les vols sont très réduits.


    • Et vous oubliez les cons masqués fumeurs : les mecs enlèvent leur masque vite fait dans la rue pour fumer leur clope, puis se dépêchent de le remettre immédiatement après par peur du covid, et cela sans se rendre compte qu’ils mettent mille fois plus en danger leur santé en fumant leur goudron cancérigène qu’en marchant dans la rue sans masque.

      J’ai rien contre les fumeurs, on peut vouloir vivre dangereusement et intensément et je respecte ça (un peu comme ceux qui font de l’escalade sans corde ou du tourisme dans des pays en guerre), mais comment quelqu’un qui fait ce choix de vie peut ensuite faire la vierge effarouchée face à un virus qui tue même pas 0,05% des contaminés ?

      Je ressens la même incohérence quand je vois les militaires et pompiers (professions à risque impliquant d’avoir un minimum de burnes) qui portent le masque comme de vulgaires bobos métrosexuels fragiles... Mais bon eux j’imagine (j’espère) que c’est sur ordre.


    • Le masque devrait être là pour rester maintenant que l’habitude est installé, les arguments pour la suite seront les faits de la pollution de l’atmosphère, oui je sais l’atmosphère est de plus en plus invivable en tout lieu.


  • Quand j’entends parler de psychiatrie je m’inquiète !
    Les conséquences de se genre d’alerte, auprès du gouvernement qui entretient à dessein la psychose pandémique, vont encore aggraver la situation par de nouvelles mesures de contrôles et de coercition .
    Ce qui prouve, s’il en était besoin, qu’être psychiatre et abruti n’est pas incompatible .


  • Un Peuple (en partie) de dingos géré par des psychopates !


  • Pour noël je n’ai jamais vu autant de chapons et de dindes faire la queue devant les laboratoires d’analyses !

     

  • #2618402

    Je suis EXASPÉRÉE ! je pars faire un footing ce matin tôt on m’arrête car je suis à 50 m des écoles et des crèches sans masque alors que nous sommes en pleine campagne dehors, on me dit : c’est écrit sur les panneaux d’affichage électronique du maire ! De plus, ces ordures ont mis des affiches énormes où l’on voit un petit gosse avec écrit dessus en gros vaccination obligatoire de 0 à 6 ans, ces affiches sont devant les écoles, les crèches et les pharmacies. Propagande de la peur et propagande mortifère vaccinale en marche sur nos enfants, AUX ARMES CITOYENS !

     

    • Métaphoriquement ça donne une personne "libre" en visite au parloir d’une prison qui dit aux quelques prisonniers présent pour l’entendre "aux armes citoyens".
      L’écoutant deux se lèvent pour aller bastonner des gardiens et ils se retrouvent à l’isolement pour le reste de leurs peines, pendant que les autres prisonniers se foutent de leur gueule...
      C’est pas quand on est en prison et sans armes qu’il faut prendre les armes, en prison on médite sur ce qui nous a amené dans cette misère.
      Nos gardiens sont tout les gens qui composent la société dans laquelle on survit. Vous allez prendre les armes contre les parents d’élèves ?
      Ils ont pour la grande majorité voulu cette société. Ils la trouvent meilleure que toutes celles du passé. Et si il faut mettre en prison ou en hp tout ceux qui ne sont pas de leur avis, ça ne leur a jamais posé aucun problème.
      On appel ça, pour reprendre Julius Evola : l’INFRA-HUMANITÉ.


  • #2618404

    En lisant cet article , j’ai pris connaissance de celui du 11/12 de Mgr Vigano , vraiment très pertinent à mon avis , et je ne peux m’empêcher de le rapprocher de celui ci , dont le contenu est l’une des nombreuses conséquences de ce " reaset " .
    La procédure en cours visant à cet esclavagisme massif passe également par ces aléas . Cela ressemble à une destruction mécanique des êtres pour justement les rendre tels des " zombies " .


  • Finalement , la plupart des gens sont des faiblards ... avec des grandes gueules ...


  • De plus en plus de personnes comprennent chaque jour que les sociopathes sont les personnes qui gouvernent. La santé mentale des personnes qui les écoutent, puis les croient, puis agissent suivant leurs "prescriptions" se dégradent de plus en plus.
    Comment pourrait-il en être autrement ?

    D’autre part, les caractéristiques des problèmes psychologiques pour les patients sont toujours aussi floues. Tristesse, colère, joie, amour, solitude, sociabilité, haine, enthousiasme, absolument toutes ces caractéristiques font parti de l’émotionnel classique de l’être humain et peuvent être interprétables de manière tantôt positive, tantôt négative. Bientôt les musiciens, écrivains, dessinateurs,... seront considérés comme individus dérangés (en fait c’est déjà le cas, Ryssen, Fourtillan, tous les exilés patriotes, ils sont le signal que la frontière totalitariste a été franchie).

    Tout le monde est digne de suspicion à les croire. La logique gouvernementale est camp sanitaire pour les non masqués/vaccinés, puis camp d’internement (psychiatrie qui n’a jamais réussi à soigner les personnes avec des troubles majeurs, juste leur vendre des médocs....). Les psy qui tirent la sonnette d’alarme à juste titre s’inscrivent sans s’en rendre compte dans le plan complètement fou des gouverneurs "français". Toujours pareil, sous couvert de prendre soin de notre santé, il est prévu les pires traitements.

    Solution pour sauver sa santé mentale : ne pas les écouter. Ne pas agir suivant leurs directives. Etre très circonspect vis à vis des personnes tombées dans le mimétisme culturel de cette époque car leur pathos peut devenir communicatif.

    Continuer à faire sa vie avec simplicité et honnêteté, quand bien même on nous l’interdit.

    Stéphane


  • Toute la Macronie est faite de raisonnements faux,
    fondés sur 2 principes socialos ...
    1)... tout est dans tout
    2)... on peut enseigner ce qu’on ignore
    A ce sujet relire l’abusive méthode Jacotot vers 1830 dite ’’ré v- olutionnaire’’.
    Le couple Macron et consorts n’ont rien inventés, c’est un truc de profs socialos,
    qui conduit tout droit aux périls LGBT, Griveaux, Benalla, Strausskahn kohnbandit pedophiles transgenre, etc...au bordel et a l’asile quoi..
    Arya

     

  • Déstabiliser la société sous tous ses angles, économiques, sociaux, de santé...Juste effrayant..Et il y en a encore pour valider ce gouvernement.
    Premiers responsables directs : les députés qui permettent tout çà à la base. ( il faut les harceler via mail assemblée nationale ou permanence ).
    Autre responsable "le peuple" qui valide, par sa passivité...L ouvrir autant que faire se peut, partout, toujours...


  • Moi ça m’a fait développer le syndrome Tourette...j’hésite à consulter si j’insulte le psy j’ai peur des conséquences.


  • Qu’ils arrêtent tous de mentir sur cette mascarade du COVID. Cela nous fera gagner du temps et de l’argent.

     

  • Macron ou l’invention du Ministère de la Clôture !
    Veuillez évacuer les terrasses de café, de restaurants, ...
    et distanciez vous.
    C’est ce que nous demandent maintenant les francs-macs
    mais c’était ce que disait les pédants avant 1989 !
    On réinvente bientôt les mises au bagne, en asiles.
    Révolution !
    Arya


  • Sur la notice du dr9ne est indiqué..
    ...’’vol infrarouge au dessus d’un nid de sans-dents’’


  • la santé mentale des français est bien pire que la santé financière de Pfizer ou Moderna pour qui la fausse pandémie va représenter un fameux pactole.

     

  • #2618498
    le 15/12/2020 par Chez bat c’est plus fort que toi
    Covid-19 et santé mentale : la "troisième vague" psychiatrique (...)

    Détruire pour tout reconstruire et en plus ça rapporte du pognon. Elle est pas belle la vie ??!


  • Un écrin dans un écrin dans un écrin...
    Il y a ceux qui, intégrant ces centres pour diverses raisons, feront écran par leur nombre et il y a celui que la mafia veux.
    Je vous rassure ; la mafia ne s’intéresse pas à votre chef.
    A bon entendeur "braguette".


  • Le conseil scientifique vient de découvrir qu’il faut aérer pour éviter le virus ! Moyennant quoi, dehors il faut un masque ! Les cons nous prennent pour des cons !


  • Serge Hefez qui fut en son temps le "psy" du Loft.

    C’est dire s’il s’y connait en détresse psychologique...


  • #2618537

    J’ai 67 ans. de quel droit des bandes de trous du cul veulent s’occuper de ma santé et m’empêcher de vivre ! J’ai envie d’embrasser les jeunes et les enfants et je vous dis : allez vous faire enculer !

     

  • Quand la troisième vague arrivera avec le renfort scélérat des merdias mainstream le pays interprétera joyeusement le remake nanar "Vol au dessus d’un nid de cocus ."


  • En mars, avril, j’avais peur d’attraper le Covid et de contaminer des proches. C’était une source de stress à chaque sortie. Depuis, je l’ai eu (une gripette, je suis jeune). Je me sens donc beaucoup mieux ! Quelle ironie...

     

    • Bonsoir. Je l’ai eu aussi en novembre. Ma femme 3 jours avant. Un peu de fièvre intermittente, envie de dormir, nez et yeux pris comme pour un e grosse sinusite, et particularité par rapport à une grippe, perte de goût et d’odorat durant 5 jours. Çe manque de sens essentiels a été déstabilisant car on espère très vite que ça revienne. Et ça revient... Pour info, j’avais été plus malade avec une grippe attrapée en 2008...donc, tout ça pour ça... !!?? Je n’en ai jamais eu peur.. Les masques ne servent pas... J’ai un bon terrain immunitaire, normalement, mais nous avons attrapé ce covid juste après un deuil qui nous a bien affectés moralement, avec probablement une immunité sans doute plus basse.a ce moment là. . ’.


    • @Olivier
      C’est étrange. Moi je n’ai que rarement gardé l’odorat et la saveur, à chaque rhume que j’ai eu depuis ma lointaine enfance, et j’en ai eu un paquet, presque toujours je les perds pour quelques jours..


  • #2618638

    65 années ont suffit pour affaiblir les français...
    Que dire de la santé mentale des petits palestiniens, afghans, irakiens, syriens, yéménites...


  • Il est bien évident que cette situation anxiogène - sur le plan professionnel, social, individuel - est sciemment et délibérément entretenue par ce gouvernement mortifère, et que tous ceux qui se contentent de regarder les infos tous les soirs, et d’en reprendre une dose à chaque fois, plutôt que prendre un livre, faire un tour dehors, ou écouter de la musique, seront les plus à même de voir leur santé mentale se détériorer.

    C’est pour cela qu’il faut informer/prouver/convaincre - chacun à son niveau, sans brusquerie, et autant que faire se peut - tous ceux qui sont dans ce cas de figure, parce que ce ne sont pas les psychotropes - avec le risque d’accoutumance énorme qu’ils induisent - qui vont les y aider !

     

    • #2618967

      La santé mentale détériorée c’est surtout pour ceux qui comprennent que le seul but c’est de tous nous buter, les abrutis qui n’entravent que dal n’ont pas plus de soucis mentaux que d’habitude. En mars on les faisaient applaudir aux fenêtres la dictature qui les enfermaient chez eux, demain on les fera applaudir de s’être fait vacciner sans se transformer en morts vivants (extérieurement du moins).

      La santé mentale détériorée dont nos maîtres parlent c’est uniquement pour les réfractaires à la folie ambiante. En quelque sorte quand ils nous fouteront en hp ou dans des camps on aura la circonstance atténuante que "c’est pas de notre faute si on est fous".
      On pourra en profiter pour se transformer en Tourette pendant les injections forcées.


  • Je suis infirmière à l’éducation nationale et je constate cela tous les jours dans ma pratique professionnelle. Des jeunes en mal-être, aux idées noires, ayant recours aux scarifications, et pour certains allant jusqu’à la tentative de suicide. Cela fait 10 ans que j’exerce ce métier et je dois avouer que je n’avais jamais eu autant de tels symptômes parmi mes élèves. Je trouve cela très inquiétant...


Commentaires suivants