Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19 : la faillite d’un système

On aura tout lu, tout vu, tout entendu : « le régime chinois a fait faillite », la Chine est « au bord du gouffre », le « système s’écroule », Xi Jinping est « politiquement en danger » et « pris au piège », la « dictature est chancelante », le « totalitarisme est ébranlé » et « avoue son échec », « rien ne sera plus comme avant ».

 

Une chose est sûre en effet, c’est que rien ne sera plus comme avant, et pour une bonne raison : la République populaire a manifestement vaincu l’épidémie en deux mois. Les oiseaux de mauvais augure diront que c’est faux, que les chiffres sont truqués, que l’épidémie peut rebondir. Mais les experts internationaux disent le contraire, et les faits parlent d’eux-mêmes. Le nombre quotidien de nouvelles contaminations est désormais 50 fois plus élevé dans le reste du monde qu’en République populaire de Chine. Sur les 80 000 cas recensés depuis janvier dans ce pays, 70 000 patients sont déjà guéris. Les restrictions aux déplacements sont levées progressivement et l’activité économique redémarre.

On comprend que cette réalité attriste les ennemis de la Chine qui pullulent dans les médias du monde libre, mais il va falloir qu’ils s’y fassent. La Chine a réussi ce qu’aucun pays n’a jamais réussi à faire : vaincre une épidémie par une mobilisation massive de la société et de l’État. Après avoir signalé le virus à l’OMS le 31 décembre 2019, la Chine s’est mise en ordre de bataille. Sans précédent dans l’histoire, le confinement de 50 millions de personnes, dès le 23 janvier, a ralenti la progression de l’épidémie.

Apparu masqué à la télévision le 8 février, le président Xi a décrété « une guerre du peuple contre le nouveau démon ». Des dizaines de milliers de volontaires ont afflué au Hubei, des dizaines d’hôpitaux ont été construits en quelques semaines, des milliers d’équipes ont été envoyées pour tracer les contacts entre les malades et leur entourage. Un seul exemple : à la fin des festivités du Nouvel An chinois, 860 000 personnes sont rentrées à Pékin. Le gouvernement leur a ordonné de rester chez elles pendant deux semaines et la municipalité a mobilisé 160 000 gardiens d’immeubles pour s’assurer du respect de cette consigne.

Si l’épidémie est en recul, ce n’est pas parce qu’on a fait tourner des moulins à prière, c’est parce que le peuple chinois a fait des efforts gigantesques. En Europe on critique la Chine, on tergiverse, on « privilégie l’économie », et en attendant la pandémie se répand. En 2009, le virus H1N1 apparu au Mexique et aux EU a infecté 1 600 000 personnes et en a tué 284 000 dans le monde entier. Washington a brillé par sa nullité dans le traitement de cette pandémie, et les médias occidentaux ont préféré regarder ailleurs.

Aujourd’hui, il va falloir admettre que notre système est inopérant, tandis que le socialisme chinois a fait une nouvelle démonstration de sa supériorité. Car pour combattre un telle menace, encore faut-il avoir un État. Mais le nôtre, où est-il ? La santé publique est-elle sa priorité ? Serait-il capable de construire de nouveaux hôpitaux, alors même qu’il s’acharne à détruire ceux qui existent ?

Dans un pays où la propriété publique est négative, où l’on a privatisé et démantelé les services publics, où l’État est l’otage volontaire des milieux financiers, serions-nous capables d’effectuer 10 % de ce que les Chinois ont fait ? Il est vrai qu’à Pékin on n’applique pas les consignes néolibérales, les banques obéissent au gouvernement, la propriété publique pèse 50 % de la richesse nationale, l’État a une obligation de résultat, il est jugé par 800 millions d’internautes sur sa capacité à régler les problèmes, il sait qu’il est comptable de l’intérêt national, que son mandat n’est reconduit que s’il fait ses preuves dans les faits et non en paroles. Dictature totalitaire, ce système ?

Étrange dictature où le débat est permanent, les erreurs dénoncées, les manifestations fréquentes, les institutions soumises à la critique. Ce serait un régime totalitaire, parce qu’il astreint des populations entières au confinement massif dont tous les experts disent qu’il est la seule mesure efficace ? C’est un système imparfait sans doute, mais qui fonctionne et tient compte de ses erreurs. Tandis que chez nous, l’autosuffisance tient lieu d’autocritique, le dénigrement des autres remplace la prise de responsabilité et le bla-bla permanent l’action efficace.

L’éditorialiste du Monde, ce coryphée de la science, a bien raison : « c’est la faillite d’un système ». Sauf que le système en faillite n’est pas celui qu’on croit.

 
 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2407920
    Le 14 mars à 22:16 par greg
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    Et si la Chine et l ’Iran , deux cibles de l ’Empire américano sioniste avaient été l ’objet d ’une attaque bactériologique et que la contagion en occident n ’était qu ’une mise en scène pour donner le change et . . . faisant d ’une pierre deux coups , souder autour des "autorités" des populations occidentales terrorisées ? l ’avenir nous en apprendra plus . . .

     

    Répondre à ce message

    • #2410912
      Le 19 mars à 02:22 par Sedetiam
      "Covid-19 : la faillite d’un système"

      La mise en scène avec de vrais morts en Occident dixit les toubibs et des miens, civils ou militaires : vous voulez plaisanter ?
      Par ailleurs la Chine a tergiversé au préalable bien avant d’entrer dans le dur de la quarantaine : d’où le bordel « augmenté » actuel au gré de la mondialisation et de sa libre circulation de tout et de n’importe quoi. Quant à nos caciques en Europe et ceux de ses Nations les plus touchées, n’en parlons même pas.
      Passons le bazar, certes, mais il va falloir faire casquer à l’issue et ne pas retourner à nos occupations habituelles comme si de rien n’avait été. Encore que vu les paquets de cons - inutiles - qui traînent encore dans les rues, ce n’est pas gagné.

       
  • #2407979
    Le 14 mars à 23:46 par goy pride
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    La Chine a au contraire fait une remarquable démonstration de force ! Elle a démontré à l’Occident décadent ses formidables capacités d’organisation et ses moyens techniques et financiers. Pendant ce temps là l’UE démontre son impuissance totale à gérer ce genre de crise. Comme tout le pognon des pays européen sert à engraisser les banksters il n’y a plus rien dans les caisses ! Les hôpitaux se délabrent et manquent de moyens, tout tombe en ruine...la tiers-mondisation de ce qui fut jadis la zone plus plus dynamique du monde !

     

    Répondre à ce message

  • #2407981
    Le 14 mars à 23:49 par Gopfdami
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    Dans 1 à 2 ans, nos médias dominants, toujours en retard (volontairement) d’une guerre, nous sortiront leurs articles chocs et révélations diverses sur la récupération et l’exploitation politique, économique, financière, sociale et géopolitique de la "crise" de cette grippe.

     

    Répondre à ce message

  • #2408026
    Le 15 mars à 01:37 par Mado
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    c’est pas que c’est des bons à rien , c’est des mauvais en tout et ils l’ont prouvé
    à part les médias corrompus et les serpillères pour continuer à les soutenir

     

    Répondre à ce message

  • #2408066
    Le 15 mars à 05:27 par politzer
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    Du Guigue irréprochable !
    Quel culot !
    quel abrutissement !
    Quelle veulerie
    ces médias pourris jusqu’à ma moelle et irrécupérables !

     

    Répondre à ce message

  • #2408070
    Le 15 mars à 05:50 par Saladin
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    Chez nous on débat de tout et de rien, et surtout du voile, mais attention à ne pas parler des choses qui pourrait vous mettre sur la touche pour le restant de votre vie. C’est ça la démocratie, et Etienne Chouard en a fait les frais récemment. Quand à Soral, j’en parle même pas.Pardon, je voulais dire en France, car ici en Belgique, on en entend quasiment jamais parlé.

     

    Répondre à ce message

  • #2408078
    Le 15 mars à 06:50 par Le tosh
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    "Aujourd’hui, il va falloir admettre que notre système est inopérant, tandis que le socialisme chinois a fait une nouvelle démonstration de sa supériorité."

    Non, le régime communiste chinois est brutale, totalitaire et ne reconnait aucune erreur, par plus les grandes famines qu’il a provoqué par le passé, la vidéo surveillance à grande échelle que les récurrentes pandémies qui viennent de Chine et dont il est responsable, n’en déplaise à Legransoir et ceux qui le suivent.
    En voilà les raisons !
    En 1988, peut être pour faire oublier sa faillite justement, le parti communiste chinois autorise les habitants affamés à exploiter la faune sauvage, a décrété que celle ci est la "propriété du peuple". S’en est suivi alors un trafic,des élevages, un commerce et une consommation monstrueux de bêtes sauvages qui n’avaient nullement leur place dans les marchés chinois à l’hygiène déplorable, dangereux pour la santé humaine.
    Ce qui devait arriver arriva, les virus y ont trouvé un fantastique terrain pour voyager d’une espèce à l’autre jusqu’à l’homme. Ne vous étonnez pas donc que la plupart des pandémie viennent de Chine depuis 30 ans et même bien avant. C’est juste une triste réalité de terrain et nullement un complot contre quiconque.
    Ces catastrophes continueront tant que le régime communiste chinois ne changera pas sa politique irresponsable envers son peuple et le monde.
    Regardez ces deux excellentes vidéos et comprenez !
    https://www.youtube.com/watch?v=TPp...
    https://www.youtube.com/watch?v=Lh-...

     

    Répondre à ce message

  • #2408108
    Le 15 mars à 08:25 par awrassi
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    Je résume ce qui attend les pays à l’avenir, tous les pays : dans les pays capitalistes, où l’on enseigne la supériorité du "je" sur le "nous", les peules perdront de plus en plus de confiance en leur gouvernement, jusqu’à leur propre destruction. Ne survivront que les peuples qui ont confiance en leur gouvernement, qui auront le sens de la patrie. Regardez Koh Lanta, une fois, juste une fois. Vous y verrez comment un jeune bien musclé, sûr de lui jusqu’à l’arrogance, visiblement individualiste (capitaliste donc) pleure comme un enfant quand les difficultés s’accumulent et comment il se "redevient" tout naturellement fraternel, grégaire, collaborateur, etc. Même dans le sport, l’équipe qui gagne doit jouer collectivement ! Le capitalisme et son exacerbation du "je" sont les plaies de l’humanité ... L’homme est un sujet grégaire qui ne peut exister que par les autres, grâce aux autres et avec les autres.

     

    Répondre à ce message

  • #2408247
    Le 15 mars à 11:59 par anonyme
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    la Chine continentale n’a strictement plus rien de communiste. C’est un mélange des Etats capitalistes des années 50 c’est à dire conservant un certain interventionisme d’Etat et le sens de l’interêt général (que Michel Rocard en 1983 avait qualifié de "superstition, dont il fallait se "débarasser" ...), et de l’avenir qui nous attend : le Capitalisme Totalitaire Libéral-Fasciste (regardez le site Syti pour avoir la définition du libéral-fascisme).

    c’est d’ailleurs de leur propre aveu, je me souviens encore de la dame chinoise représentante de l’Institut confucius, qui nous disait à l’université du 3ème age que le Parti Communiste Chinois était autrefois défini comme le parti de la classe ouvrière, et maintenant comme le parti des ENTREPRENEURS ! si ! et ça dit sans ironie aucune, ni comme une critique ; du tout ! tout à fait avec bonne conscience !

     

    Répondre à ce message

    • #2408276
      Le 15 mars à 12:39 par banzai
      "Covid-19 : la faillite d’un système"

      strictement plus rien de communiste




      j’avais un pote, il y a longtemps, qui disait que le communisme était un capitalisme d’état.

       
    • #2408462
      Le 15 mars à 16:51 par petit nem
      "Covid-19 : la faillite d’un système"

      la verité c est que le communisme pour etre puissant a besoin d argent pour acheter des armes et etre forte pour s imposer aux autres, sinon elle echouera et ses dirigeant aussi echoueront et paieront cher.
      le capital est un moyen mais pas une finalité mais qui sert le communisme. Et le but de final c est c ’est le communisme. Mais ce secret est gardé par tous les dirigeant gouvernement chinois. Et ceux qui derange vont en prison. Et ceux qui derange trop sont supprimé.
      Pourquoi les milliardairres chinois ont peur de rester en Chine, de laisser leur argent dans les banques ? Du jour ou lendemain le regime bloque tous leur argent et le type va en prison pour traitrise au regime.

       
  • #2409109
    Le 16 mars à 21:10 par lapis lazuli
    "Covid-19 : la faillite d’un système"

    je comprends bien que certaine personnes se sont réjouis de la prétendue faillite de la Chine et tout le reste, mais les "dizaines d’hôpitaux ont été construits en quelques semaines" c’est de la désinformation également, de la part de la Chine et des médias qui ont repris l’information, on a parlé d’hopitaux alors qu’ils s’agit plutôt d’algeco ou de bâtiments en kit, rien ne sert de porter aux nues des décisions qui sont logique a prendre.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents