Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Invité malgré lui : Richard Malka

L’avocat des causes sionistes (Charlie, Halter, Valls, Mila) a répondu (un peu à côté) aux questions qui nous brûlaient les lèvres. Globalement, comment un avocat défenseur de la liberté d’expression peut-il soutenir la liberté d’expression des uns et pousser à la condamnation de celle des autres ? On a essayé de lui extirper une explication sur ce deux poids, deux mesures, vous allez voir que ça a été extrêmement difficile : il y a un mur mental – ou politique – que Richard n’arrive pas à franchir. Ou à détruire.

 

 

Alors, Richard, comme ça tu défends Mila ? C’est parce que tu es sioniste ou parce qu’elle est islamophobe ?

On ne menace pas de mort une personne pour ses propos même quand celle-ci a mis en cause l’existence d’Allah ou de tout autre dieu. De telles menaces doivent être condamnées sans tergiverser, sans « oui mais », sans chercher des excuses aux auteurs des menaces et sans dériver sur d’autres débats.

Tu veux dire le débat sionisme/antisionisme ?

Notre faiblesse, nos renoncements sur des valeurs qui devraient pourtant être évidentes et universelles, font le jeu des ennemis de la démocratie. Si tous les journaux avaient publié les caricatures de Mahomet, non parce qu’ils y adhéraient mais au nom de la solidarité avec ceux qui étaient menacés de mort, Charlie ne serait pas devenu une cible. Il y a des lâchetés qui créent de l’insécurité et ensuite, du sang qui coule. Certains enjeux supérieurs méritent que l’on mette de côté nos divisions, nos désaccords et même nos croyances.

Si on te suit, si toute la presse française avait été islamophobe en 2006, Charlie n’aurait pas été la cible d’un attentat en 2015, c’est bien ça ?

Je n’ai jamais eu la moindre illusion. Je suis un observateur de ces questions depuis longtemps et je n’ai jamais eu l’espoir que la tragédie de Charlie arrange quelque chose. Bien au contraire, je savais que cela ne ferait qu’enrager davantage ceux qui ne sont pas Charlie, ceux pour qui les millions de manifestants du 11 janvier représentaient la « France moisie ».

Ceux qui ne sont pas Charlie sont donc des enragés… Il n’y a pas d’enragés chez les Charlie ? Nathalie Saint-Cricq, qui voulait dénoncer « ceux qui ne sont pas Charlie » ? Meyer Habib ? Alain Finkielkraut ? C’est pas des enragés, ça ?

 

 

Sur la ligne de front de la liberté d’expression, la justice tient bon mais aucun droit n’est jamais acquis pour l’éternité. Il faut se battre, en l’occurrence pour conserver le précieux droit de critiquer le ciel !

Tous les ciels ? Le ciel chrétien, le ciel musulman, et aussi le ciel juif ?

Vous savez, il y a une chose dont je suis sûr et si ça peut servir à une seule personne lisant cet article j’en serais heureux : quand on se vit en victime, on devient victime, quand on se vit en personne discriminée, on devient discriminé, quand on choisit de vivre au travers de sa seule susceptibilité, tout devient insupportable. Accepter de se confronter à la diversité des opinions est une condition pour être libre soi-même, c’est une nécessité pour ne pas sombrer dans le dogmatisme.

Tu sais quelle communauté a inventé et exploité en France le concept et le filon de la victimologie ? Tu veux vraiment qu’on te le dise ? Toi, tu parles de la victimologie musulmane, tu ne crois donc pas au concept d’islamophobie ? Pourtant tu crois à celui d’antisémitisme…

Des acteurs de la laïcité – de plus en plus souvent des personnes de culture musulmane, d’ailleurs – sont poursuivis par des associations comme le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) sur ce terrain. Ils veulent faire taire toute critique à leur encontre. C’est un combat quotidien. Cette arme politique qu’est l’argument de l’islamophobie fait des ravages et les mentalités sont déjà profondément influencées, en particulier celles des jeunes. Pour moi, désolé de le dire mais la peur de l’islam comme de toute autre religion est un devoir. Je ne méconnais évidemment pas l’apport des religions dans la culture humaine mais c’est comme dans un mariage, il y a le meilleur et le pire. En matière de religion, on ne m’enlèvera pas le droit de m’en méfier terriblement.

Tu te méfies donc du judaïsme, c’est honnête de le dire. Enfin, tu ne le dis pas, tu le sous-entends, n’est-ce pas ? On peut donc blasphémer contre le judaïsme, si on suit ton raisonnement ?

 

 

Je ne suis pas un extrémiste de la liberté d’expression mais je m’interroge depuis longtemps sur ce qui serait le meilleur système possible. Nos systèmes européens sont assez équilibrés autour d’un principe de liberté contrebalancé par un ensemble de restrictions (diffamation, incitation à la haine raciale, répression du négationnisme…). Le système américain ne connaît qu’un principe de liberté sauf pour des propos vraiment extrêmes appelant à commettre des crimes.
En termes d’efficacité, je ne suis pas sûr que notre système soit meilleur. Il y a des effets contre-productifs et l’efficacité des lois contre le racisme et l’antisémitisme est relative. Alain Soral et Dieudonné ont été condamnés à de multiples reprises, comme bien d’autres propagateurs de haine, et cela n’empêche pas leur business de prospérer. Mais d’un point de vue culturel, compte tenu du poids de l’Histoire notamment – c’est en Europe et pas aux États-Unis qu’a eu lieu la Shoah – il est impossible de procéder autrement dans notre pays.

Mince, le « poids de l’Histoire » comme tu dis vient contrebalancer tes vœux pieux de liberté de blasphémer. C’est pas de chance pour les chrétiens et les musulmans, qui eux ne bénéficient pas de ce sacré poids de l’histoire. Tu crois pas qu’il faut déconstruire la loi Pleven et les lois dites « mémorielles » qui ont suivi et qui ont bousillé la liberté d’expression chez nous ?

La loi Pleven date de 1972. Ces lois sont dans notre paysage depuis 50 ans déjà. Je ne vois pas quel parti politique, quel gouvernement pourrait décider de supprimer les lois contre le racisme.

Euh, en l’occurrence c’est contre l’antisémitisme ; le racisme des autres, le parlementaire semble s’en foutre !

Et pour mettre quoi à la place comme outil de régulation des propos haineux ? Aux États-Unis, il n’y a pas de loi mais il existe une autorégulation qui n’a rien à voir avec le système français. Il y a une morale religieuse, sexuelle et une culture du politiquement correct institutionnalisée qui nous a longtemps été étrangère… Je ne pense pas souhaitable de s’aligner sur le modèle américain mais pour autant, n’imaginons pas que c’est en multipliant les délits de presse que nous résoudrons la question de l’antisémitisme et du racisme.

Tiens, toi aussi tu sépares les deux ! Il y a le grand et le petit racisme, le racisme intolérable et le racisme tolérable, curieux dans la bouche d’un avocat, tu trouves pas ? Quand Soral et Dieudonné dénoncent le sionisme meurtrier, c’est de la haine. Quand Zemmour défonce les Noirs et les Arabes, c’est de la liberté d‘expression et il faut la défendre, c’est ça ?

 

 

J’ai souvent pris sa défense dans les médias, toujours par détestation de la censure. D’autant plus que les pétitions contre lui viennent souvent de journalistes qui devraient être les premiers à défendre la liberté d’expression. Pour autant, je ne défendrais pas Zemmour dans l’enceinte d’un tribunal car, dans mon domaine, il s’agit autant de défendre une personne qu’une cause. Mais pour défendre une cause à travers une personne, il faut être en osmose totale avec son client. Il faut être en adéquation, en résonance. L’éloquence n’a rien à voir avec le talent oratoire mais avec le fait que l’on parle avec ses tripes et son cœur. Or, mes divergences sur le fond sont trop fortes avec Éric Zemmour pour que j’y parvienne et donc pour que je puisse l’assister judiciairement.

De toute façon Zemmour peut tout dire, il n’ira jamais en taule et aura toujours plusieurs fenêtres de tir médiatiques. Cependant, sur le Net c’est pas comme dans les médias dits mainstream, t’as conscience que le rapport de force ou d’opinion est inversé ?

Il faut civiliser Internet mais ce mouvement prendra des décennies. Il existe des tentatives imparfaites mais aucun pays n’a trouvé la solution. L’anonymat, l’extraterritorialité des grands acteurs, l’absence de responsabilité, l’immunité, la violence, posent des problèmes nouveaux à l’échelle de l’humanité qui tâtonne pour les résoudre. C’est une évolution anthropologique.

 

 

Et la violence des médias mainstream qui appellent à la guerre ? Les tribunes de BHL dans Le Monde qui justifie le bombardement de la Libye et l’exécution de son chef historique avec le soutien de Sarkozy ? C’est pas de la violence, ça ? Avec en plus l’immunité oligarchique ? À notre connaissance, les internautes n’ont détruit aucun pays ni tué personne…

Le chaos s’ordonnera mais entre-temps il peut y avoir des conflits et il y a des victimes, des gamines harcelées, des personnes lynchées, sans parler de l’essor exponentiel du conspirationnisme et du racisme. C’est un facteur de déstabilisation complet de notre écosystème civilisationnel, de notre urbanité et de notre civilité.

Les dirigeants des régimes ou de spouvoirs profonds ultramilitarisés et ultraviolents occidentaux font croire que la haine est sur l’Internet, ça les arrange bien ces salauds ! On est sûrs que tu vas nous dire que la loi Avia anti-haine est une bonne loi, hein ?

 

JPEG - 69.2 ko
Laetitia N’Avia

 

Cette loi peut avoir des effets pervers colossaux, en particulier en matière de politiquement correct. Par exemple, les GAFA, les grands acteurs d’internet, ne voulaient pas diffuser Charlie, ce n’était pas dans leur culture. La satire se heurte à l’idéologie anglo-saxonne. Mais en même temps, nous savons que les dérapages numériques ne peuvent pas se résoudre judiciairement. Face à un déferlement de 100.000 tweets haineux, il est impossible de poursuivre tous les responsables. Les solutions ne peuvent donc pas être uniquement judiciaires. Il faut en inventer d’autres. Confier la régulation à un algorithme en Californie n’est peut-être idéal, mais la confier au CSA serait probablement pire…

N’empêche que toi et les tiens vous avez que le mot « régulation » à la bouche, qui pour nous veut dire contrôle, répression, censure. Vous voulez réguler les propos de ceux qui ne pensent pas comme vous ? C’est pas ça la France, Richard… Si tu la connaissais, si tu l’aimais vraiment, tu comprendrais que c’est pas jouable, à terme.

Ce qui unissait ce pays était cette idée fondatrice de l’universalité. Elle a induit la Révolution, puis la Troisième République et les grandes lois républicaines en particulier celle de 1881 sur la liberté d’expression et celle sur la laïcité en 1905. Cet édifice est entièrement remis en cause. Un pays, c’est comme un journal, ça peut se résumer à une idée. Notre idée s’affaiblit et tout se fragmente dans une atmosphère de guerre civile permanente car nous avons renoncé à affirmer nos vieilles et belles valeurs républicaines et unificatrices. Mais vous savez, tout dépend de nous. Nous, journalistes, avocats, présidents d’université, acteurs publics, parents, votants, adhérents syndicaux, citoyens…Einstein avait comme toujours raison : si le monde est dangereux à vivre, ce n’est pas à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

Super, ton inversion accusatoire : ce sont maintenant les innocents qui sont coupables des actions des salauds ! Si la Palestine est dangereuse à vivre, ce n’est pas à cause des assassins israéliens, c’est ça ? Richard ? Allo ?

 

Richard Malka au Grand Oral des Grandes Gueules en avril 2019

Nos précédents invités :

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2407768
    le 14/03/2020 par mouk nadine
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Nathalie Saint-Cricq veut repérer et tenter d’intégrer les gens à la p’tite communauté de merde qu’elle représente alors que ce serait bien qu’elle et ses crabes dégagent si elle ne se sent pas bien en France


  • #2407772
    le 14/03/2020 par nelque dedouze
    Invité malgré lui : Richard Malka

    belle brochette de connasses avec Fourest en tête : Dieudonné est raciste comme Ramadan est violeur avec de pauvres femmes qu’elle a été chercher pour faux témoignage - heureusement que la Justice s’est aperçu que les dates étaient truquées - par contre pour Atchoum , elle est moins courageuse que Foresti


  • #2407773
    le 14/03/2020 par son of the tepu
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Quand Soral et Dieudonné dénoncent le sionisme meurtrier, c’est de la haine. Quand Zemmour défonce les Noirs et les Arabes, c’est de la liberté d‘expression et il faut la défendre, c’est ça ?


  • #2407816
    le 14/03/2020 par pyjama
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Un de plus sur la no-liste de Schindler.


  • #2407820
    le 14/03/2020 par Goofy de souza
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Faites l’emur pas la guerre (mettre l’accent portugais). Eux ils font le mur et la guerre.


  • #2407825
    le 14/03/2020 par VIVACHAVEZ
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Ce qui est bien pour des "trucs" comme fourest et avia, c’est que pour Halloween, elles n’ont pas besoin de se déguiser.

     

  • #2407857
    le 14/03/2020 par banzai
    Invité malgré lui : Richard Malka

    avec tous ces cons manipulateurs d’opinions ça n’augure rien de bon pour la Fronce ! 
    misère !


  • #2407902
    le 14/03/2020 par Sedetiam
    Invité malgré lui : Richard Malka

    « Mais vous savez, tout dépend de nous. Nous, journalistes, avocats, présidents d’université, acteurs publics, parents, votants, adhérents syndicaux, citoyens… »



    Pour un Républicain, ne pas mettre les citoyens (de la fumeuse Déclaration) en premier chef, on pressent déjà le fist à venir.
    Pour ce qui est de respecter les victimes des génocides, des guerres et de tous les combats en général, aucun problème : RIP ; ce que lui et ses comparses font de cet épisode de la guerre qu’est ce qu’ils nomment Shoah, suite au film de Lanzmann, je m’en cogne, pour être poli et pour n’être concerné en rien : j’ai à l’esprit les presque 200 000 de gonzes morts sur la périodes des 31 ans qui séparent les deux guerres dont 10 ans de combats et 2 années de grippe espagnole, puisque nous en parlons derechef au gré de l’actualité.
    Combien de morts chrétiens dans le lot ? 100 millions ? Voilà qui me concerne un peu plus au sens de la communauté de destin qui m’a baptisé.
    Et combien de morts chez les autres ?
    Aurait-ce été calculé que l’on ne nous aurait rien dit ? Pas d’écrits, certes (et encore que...) mais organisée « par une incroyable rencontre des esprits, une transmission
    de pensée consensuelle »
    ...
    Au bénéfice de qui ?
    Alors oui, insistons quant aux victimes multiples de la folie des hommes et de toutes leurs prédations. Ce que fut celle-ci, on ne s’en cogne pas : ce que vous en faites, demandez au roi du Fenwick lors de la fête des Gilets Jaunes, il va vous mimer le truc pour que vous compreniez bien ce qui nous vient à l’esprit.
    Ce qui est n’étant pas ce que l’on en fait : je suis assez dans le sens de Norman Finkelstein (et les autres qui l’accompagnent par la pensée ou l’action) sur ce principe.

    Des fois, au milieu de ce chaos plus que centenaire, j’imagine Herzl revenant et filant son avis posthume, sur sion sujet...


  • #2407997
    le 15/03/2020 par christian
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Le pire c’est qu’il croit réellement ce qu’il dit, c’est sa vision des choses !!!
    C’est un avocat ça ?
    Incroyable ce paradoxe incarné et effrayant.


  • #2408050
    le 15/03/2020 par tik tik
    Invité malgré lui : Richard Malka

    quelle langue de bois ! ses phrases sont creuses, sans aucune consistance. il parle à côté, ses réponses sont à 2000 km des questions posées.
    quel id... ! un peu autiste quand même

     

    • #2419993
      le 28/03/2020 par sam
      Invité malgré lui : Richard Malka

      Non mais il est pas vraiment interviewé , ils posent des questions et prennent des phrases d’autres interviews pour les réponses


  • #2408059
    le 15/03/2020 par FREDERIQUEFR
    Invité malgré lui : Richard Malka

    ".../...Si tous les journaux avaient publié les caricatures de Mahomet, non parce qu’ils y adhéraient mais au nom de la solidarité avec ceux qui étaient menacés de mort, Charlie ne serait pas devenu une cible.../...".

    Pffff !!
    Si Charlie Hebdo n’était pas devenu cette ignoble et détestable m.... sioniste exclusivement anti-chrétienne et anti-islam qu’il est devenu - une fois Siné viré, et qu’Olivier Cyran soit parti en publiant son texte accusant l’hebdo de "névrose islamophobe" - après avoir été gangréné de l’intérieur par les minables larbins du pouvoir profond que sont Val et Fourest, il ne serait pas devenu une cible !!

    ".../...quand on choisit de vivre au travers de sa seule susceptibilité, tout devient insupportable.../..."

    Et on peut même en devenir tellement K, que l’on exige des lois visant à interdire de boycotter certains produits, assimiler l’antisionisme à de l’antisémitisme, faire ch... tout le monde avec des histoires de génocide ressassé ad nauseam, et traquer de façon hystérique - à coup de procès en sorcellerie, de bannissement médiatique et de peines de prison... - ceux qui osent seulement remettre les pendules à l’heure...

    ".../...Ils veulent faire taire toute critique à leur encontre.../...

    Comme ceux qui utilisent - depuis plus de 70 ans !! - la célèbre fable pitoyablement mensongère de la "Terre sans peuple, pour un peuple sans terre", à seule fin de martyriser, violenter, emprisonner, assassiner des milliers de gens qui ne leur avaient rien fait, et ce, en toute impunité...

    Conclusion : comme disait Audiard, "les K, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait", belle démo, Malka, reviens quand tu veux, tu nous feras toujours rire !!


  • #2408079
    le 15/03/2020 par Brice
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Pour les arabes qui pourtant sont de vrais sémites ,les gens emplois le mot "raciste" quand ces derniers sont discrédités .Par contre pour les juifs qui n’ont rien de sémite dans sa majorité là c’est le mot antisémite qui est employé par la doxa aux ordres du CRIF et de toutes les associations juives implantées en France !C’est comme l’arnaque des mots judéo chrétien alors que le Christianisme est en réalité Helléno Chrétien !Toujours le deux poids deux mesures avec les sionistes !


  • #2408088
    le 15/03/2020 par Télécharger l’applicaFION
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Sur le coup, quand j’ai vu la photo, j’ai cru que c’était un article, sur le patron de la Fistiniére, Juan !!
    Ouf ....
    Bon on reste sur de l’enculé tout de même
    Mais de l’enculé de haute volée
    Le haut du panier

     

    • #2408578
      le 15/03/2020 par L’articulation du mensonge et de la supercherie
      Invité malgré lui : Richard Malka

      Ouai c’est vrai, et Nathalie Saint-Criq ,on dirait sa sœur, celle qui fiste ,après avoir fait des gâteaux, dans le reportage
      C’est horrible la ressemblance


  • #2408091
    le 15/03/2020 par Con sanguin
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Nathalie Saint Démonte-pneu ,elle est devenue quoi au juste ?

     

  • #2408141
    le 15/03/2020 par Anonyme
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Y’a que ce qui est en gras qui est intéressant à lire pour les pressés, et pour ceux qui privilégient la gastronomie littéraire au junk-réponses de malka.


  • #2408143
    le 15/03/2020 par julot
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Il n’y aucune plus aucune logique apparente dans le développement conceptuel, mise à part lorsque l’on a compris les raisons idéologiques derrière le discours.
    En fait nous sommes soumis en permanence à des injonctions contradictoires dans des débats stérile et sans fin, conduisant la société toute entière à la schizophrénie.
    L’intervention de Caroline Fourest, qui à propos de Dieudonné, s’invalide elle même lorsqu’elle ajoute qu’il se moque des juifs pour inciter à la haine des juifs et des homosexuels. Ce qui revient à assimiler les juifs à des homosexuels, si on s’en tient qu’au sens littéral employé.
    Dans le contexte actuel, Nathalie Saint-Cricq est même capable d’employer des mots qui d’habitude sont désignés par nos démocrates auto-proclamés comme faisant partie du champ lexical du totalitarisme, si bien que l’on ne sait plus très bien si l’on doit interpréter ce genre de discours sur le plan lexical ou sémantique.
    Ne parlons même pas des justifications alambiqués de BHL, notre philosophe de la guerre libératrice et porteuse de démocratie au Moyen Orient, plongeant la région dans un chaos encore plus grand, dont les répercussions en Europe se mesure dans les faits chaque jour un peu plus.


  • #2408199
    le 15/03/2020 par kermit la grenouille
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Le coronavirus touchera « probablement » la moitié des Français, selon Jean-Michel Blanquer
    Les députes ont eu le test le gouvernement aussi.
    Ils pourront se traiter des le début de l’infection et proteger leur famille.
    pour le peuple francais y a rien on a pas de gel hydro pas de masque et pas droit au test

     

  • #2408690
    le 16/03/2020 par Si on peut plus déconner
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Wouaw elle trop bonne la Laeticia Avia.....
    Non j’déconne !


  • #2409032
    le 16/03/2020 par dixi
    Invité malgré lui : Richard Malka

    Richard Malka,un avocat défenseur de la liberté d’expression .Il ne serait pas plutôt défenseur de la liberté de "certaines " expressions .


Commentaires suivants