Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19, les bénéfices outranciers des labos pharmaceutiques

Il se dit qu’encore de très nombreux Français croient au roman officiel médiatico-gouvernemental du Covid-19, à la bienveillante philanthropie des fabricants de vaccins sauvant le monde et autres billevesées que ne croirait pas un enfant bien éduqué de 10 ans doté d’une raison et d’un esprit critique sains. Chaque fois que nous rencontrons ce genre de personnes, dans nos familles, dans la rue ou au hasard des allées d’un supermarché, les bras nous en tombent. Heureusement, la vérité finit en général par prendre le dessus. Gageons qu’il ne faudra pas plus de 75 ans cette fois-ci.

 

L’article du journal La Croix que nous citons en référence devrait tout de même finir par ouvrir les yeux des plus récalcitrants. À commencer par son propre lectorat (bourgeois légèrement de droite ou légèrement de gauche bon teint, plutôt âgé), un des premiers à courir se faire vacciner après avoir voté Macron et prêt à y retourner en 2022.

En effet, il n’est plus besoin de se demander pourquoi les gouvernements du monde entier (occidental) n’ont jamais fait valoir ni la prévention ni les traitements. En effet, la solution vaccinale est toujours liée à l’absence de prévention et de traitement. Cette constante explique pourquoi il fallait qu’en aucun cas on ne puisse proposer de solution alternative. Seul le vaccin était la voie, et ce depuis le début – ce qui démontre bien l’existence d’un plan – puisque même en l’absence de vaccin lors des premiers mois on ne fit aucune référence aux solutions préventives ou thérapeutiques.

Ainsi le Dr Raoult a-t-il été voué aux gémonies et l’hydroxychloroquine et l’azithromycine rejetés sans discussion, au prix même de fabrications de faux grossiers dans les plus prestigieuses revues à comité de lecture (le fameux LancetGate) ! Tout fut permis pour une telle fraude. Des milliards étaient à la clé.

Pour convaincre mamie Josiane ou tonton Édouard, même pas besoin de brandir un quelconque contrôle de population, l’injection de puces intradermiques ou autres pilotage via la 5G. Les milliards coulant à flot justifient déjà à eux seuls un tel scandale sanitaire (le plus grand scandale sanitaire de tous les temps pour le Pr Raoult – oui, c’est assurément le coup du siècle !).

 

Pour ceux qui n’auront pas le temps de lire l’article complet – ou n’auront pas le moral suffisamment solide pour découvrir l’écœurante débauche d’argent ruisselant de bas en haut (car le ruissellement existe, mais seulement dans ce sens) – voici quelques chiffres à retenir :

 

- Moderna Therapeutics, financé entre autres par la fondation Bill & Melinda Gates, a vu ses revenus de 60 millions d’euros en 2019, passer à 678 millions d’euros en 2020, année du dépôt de son brevet, et devrait atteindre les 15,27 milliards d’euros selon ses prévisions en 2021 !

- Pfizer, qui s’est associé à l’entreprise allemande BioNTech, table sur un chiffre d’affaires en augmentation de 12 milliards d’euros cette année, dont 3,3 milliards de bénéfices.

- Habituellement, la découverte d’un vaccin n’est une affaire rentable qu’à moyen terme. Pas cette fois : Pfizer prévoit une marge de 25 à 30 % dès la première année sur chaque dose vendue, c’est-à-dire des centaines de millions.

- « Les profits des laboratoires sont trop élevés, estime l’économiste de la santé Nathalie Coutinet. Ils n’ont pris aucun risque dans l’affaire. L’administration américaine leur a versé en amont des milliards uniquement pour la recherche et ce, sans exigence de résultat ». À quoi s’ajoutent des milliards d’euros de pré-achats versés par l’UE, le Royaume-Uni et les États-Unis.

- Les deux tiers du chiffre d’affaires de la start-up Moderna en 2020 ont été constitués de subventions versées notamment par la Barda, l’autorité américaine qui soutient la recherche et le développement dans le domaine biomédical. « De ce fait, les coûts de recherche et de développement des laboratoires pharmaceutiques ont été très modestes », souligne encore l’universitaire Samira Guennif, « D’autant que ces laboratoires ont aussi bénéficié de toute la recherche sur l’ARN messager effectuée par les universités pendant trois décennies ».

 

Lire l’article complet sur le site de La Croix (qui se garde bien de tirer les conclusions qui s’imposent sur le silence absolu concernant la prévention et les traitements...).

Le business du vaccin :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2712381

    Ces escrocs empoisonneurs vont devoir rendre des comptes, il n’y a pas que des larbins d’Israël aux USA . L’ONU va être saisie .

     

    Répondre à ce message

  • #2712389

    Il y eu un précédent : Koch découvrit en 1882 le bacille de la tuberculose : découverte qui lui valut un triomphe justifié . Seulement en 1890 il prétendit avoir trouvé le vaccin contre la tuberculose : la tuberculine . Sa fabrication fit la fortune de nombreux labos jusqu’à ce que l’on découvre au bout d’un an que la tuberculine ne guérissait pas et qu’elle pouvait même tuer . Koch ne fut pas inquiété à la suite de cette supercherie et sa gloire resta à peu près intacte . Il avait aussi découvert le bacille du charbon et celui du choléra (en ce qui concerne le choléra Pasteur avait pataugé) .

     

    Répondre à ce message

  • #2712392

    "le rapport bénéfice risque est en
    Faveur de la vaccination"
    Tu m’étonnes !!!!
    Les bénéfices pour Big pharma et leurs commerciaux
    Et les risques pour le peuple
    Qui sont et seront obligés de se vacciner
    S’ils veulent encore avoir une vie sociale
    Et pouvoir prendre des vacances.
    Sinon l’exclusion

     

    Répondre à ce message

  • #2712417
    Le 24 avril à 10:54 par Travis Visart
    Covid-19, les bénéfices outranciers des labos pharmaceutiques

    Comme les labos ne sont pas tenus pour responsables des effets secondaires, il n’y a aucun risques (pour eux)... Que des bénéfices.

     

    Répondre à ce message

  • #2712419
    Le 24 avril à 10:56 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Covid-19, les bénéfices outranciers des labos pharmaceutiques

    excellent, excellent article !

    son seul problème ?

    faire appel à la raison, dans un monde où la plupart des gens ne peuvent plus l’entendre

     

    Répondre à ce message

  • #2712420
    Le 24 avril à 10:57 par On les aura
    Covid-19, les bénéfices outranciers des labos pharmaceutiques

    Mais puisqu’on vous dit qu’il n’y a pas complot ! Lol... à ces chiffres vous pouvez rajouter les centaines de milliers de morts qui arrivent et qui vont arriver avec leur vaccin mortifère, pour chaque mort dites vous bien qu’ils engrangent de l’argent aussi : plus de retraite à payer, plus d’aides sociales à donner, les biens de la personne vendus donc frais et droit de succession, commission sur les pompes funèbres avec récupération des bijoux des défunts et achat d’un caveau à la mairie. Tout ça c’est aussi dans leurs poches !

     

    Répondre à ce message

  • #2712438

    Je viens de lire sur Russia Today que l’UE a signé un contrat de précommande de 1,8 milliards de doses de Pfizer, couvrant les années 2021 jusqu’à 2023. Nous sommes environ 450 millions en europe, ça fait donc deux doses par personne pour deux ans. Donc ils vont vraisemblablement, devoir garder la menace covidienne au dessus de nos têtes jusqu’en 2023 pour que les gens acceptent les injections....on est pas sorti de l’auberge...quand les gens vont ils se réveiller ? Que leur faut-il de plus ???

     

    Répondre à ce message

  • #2712667
    Le 24 avril à 17:10 par Impopulaire
    Covid-19, les bénéfices outranciers des labos pharmaceutiques

    A noter d’ailleurs la réflexion des gens qui parlent du vaccin...parfois sans forcément être totalement contre mais ils avancent ceci : "après tout, une compagnie qui fait de l’argent, c’est normal".

    Je fais confiance à ces idiots utiles pour ne pas connaitre le bénéfice outrancier que se font les labos mais la logique voudrait que précisément, sur cette pseudo pandémie mondiale, 0 € de bénéfice soit fait sur ces doses.

    C’est à ce genre de détails qu’on comprends qu’il y a une escroquerie en cours.

     

    Répondre à ce message

  • #2712669
    Le 24 avril à 17:14 par Conscienceman
    Covid-19, les bénéfices outranciers des labos pharmaceutiques

    le plus grand scandale a venir : la chimio tue et le cannabis guérit le cancer !

     

    Répondre à ce message

  • #2713243

    Le profil type du lecteur de ce journal tellement tiède qu’est Lacroix est exactement ce que vous dites. J’en ai un spécimen parmi mes proches et à chaque fois qu’il me parle de cette feuille de choux et qu’il me fait lire un article, les bras m’en tombent. C’est d’une vacuité, d’un manque de virilité, d’une totale soumission à la doxa. C’est hallucinant que des gens qui se disent chrétiens puissent acheter ce canard. Pour moi c’est l’emblème de la compromission avec nos élites dégénérés.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents