Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Daech compterait toujours 7 000 jihadistes dans le désert syrien

Protégés par une aviation au pavillon inconnu...

Après avoir chassé, fin 2017, le groupe État islamique de toutes les villes de l’est de la Syrie, le gouvernement de Damas et le chef de la brigade al-Qods des Gardiens de la révolution iranienne, le général Kassem Suleimani, ont proclamé la défaite des jihadistes. Un peu trop hâtivement. Cinq mois plus tard, l’organisation d’Abou Bakr al-Baghdadi refait parler d’elle.

 

À partir du mois de mars 2018, le groupe a lancé des attaques sporadiques contre des avant-postes de l’armée syrienne et de ses alliés russes, iraniens, libanais, irakiens et afghans. En mai, l’intensité des attaques a sensiblement augmenté dans une vaste région désertique s’étendant de Humaymah, au nord-est de la province de Homs, à Soueida, au sud-est de la Syrie, en passant par la ville d’al-Mayadine, à l’est, Boukamal, à la frontière avec l’Irak, et la station de pompage de pétrole dite T3, à 14 kilomètres de Palmyre, dans le centre.

[...]

Amine Hoteit, ancien général de l’armée libanaise, explique à RFI que l’EI est passé d’une stratégie de contrôle territorial à une technique de harcèlement des « forces ennemies ». « C’est un choix réfléchi et planifié à l’avance, ajoute cet expert militaire. L’EI s’est replié vers des poches dans le désert, aménagées et équipées pour accueillir des dizaines, voire des centaines de combattants. »

« Des attaques continueront d’être lancées depuis le désert, en ciblant les oléoducs, les principaux axes routiers, les passages frontaliers, ce qui constituera un énorme casse-tête » pour l’armée syrienne et ses alliés, affirme Nawar Oliver.

[...]

Amine Hoteit estime à près de 7 000 le nombre de combattants de l’EI opérationnels dans la région désertique de Syrie, un chiffre semblable à celui avancé par un responsable du Hezbollah, qui connaît bien le dossier syrien.

« Certes, nous sommes loin des 42 000 combattants que pouvait mobiliser l’organisation avant d’être écrasée par l’armée syrienne et ses alliés, précise le général Hoteit. Mais il s’agit du noyau dur, composé de combattants aguerris et solide sur le plan idéologique. »

L’ancien général libanais n’écarte pas une « instrumentalisation par les États-Unis » des débris de l’EI, pour empêcher l’armée syrienne d’enregistrer une victoire totale, qui aura une valeur stratégique inestimable.

« Les raids menés contre les forces pro-gouvernementales syriennes par des avions soi-disant inconnus, dans l’Est syrien, sont un service rendu à l’EI, dit-il. Les troupes attaquées dans la nuit du 17 au 18 juin à la frontière syro-irakienne s’apprêtaient à lancer une offensive contre les jihadistes. Ceux qui les ont bombardées ne cherchent-ils pas à rendre service à l’EI ? »

Lire l’article entier sur rfi.fr

Daech, le faux-nez de l’Empire, sur E&R :

 

Sur la manipulation « Daech » par l’axe américano-sioniste,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1990985

    Il faut absolument réussir à abattre ces avions coûte que coûte pour stabiliser cette région. Les bases étrangères autour et en Syrie sont vulnérables. Il faut les détruire.

     

    Répondre à ce message

  • #1990994

    Identifier les modèles de ces avions de combat permettra de déterminer quel pays est en train de faire office de force aérienne pour ISIS. Le souci étant qu’un même modèle d’avion peut être utilisé par plusieurs nations, exemple du F-16 en service en Israel, Jordanie, Turquie, Egypte, USA.
    Mais quelque chose me dit que l’appareil en question n’est ni un Sukhoi ni un Mig.

     

    Répondre à ce message

  • Une no-fly zone pour couvrit leurs méfaits

     

    Répondre à ce message

  • #1991044

    Au regard de ces potentiels massacreurs de peuples, les USA, les Anglais et autres Sarko devraient demander une zone d’exclusion aérienne...
    Étonnant d’ailleurs - ou plutôt, ce qui devrait étonner le téléspectateur - c’est que malgré toute l’intelligence desdites colallitions de fortune arrangées au gré à gré, il ne soit pas un seul cerveau pour se souvenir de la maxime de Philippe II de Macédoine, « Divide et Impera (diviser pour mieux régner) » pour l’appliquer à cette entité « terroriste ».
    D’ailleurs, rien qu’à l’évocation de macédoine, l’autre, homonyme valant tambouille à nous prendre pour des légumes, d’entrée, chacun devrait saisir l’autre sens de la maxime valant balkanisation : ce qui signifie bien que lorsque les mauvais cons tiennent à diviser : ils savent !
    Donc, pas de salade entre nous.

     

    Répondre à ce message

  • #1991157
    Le 23 juin à 19:15 par Georges 4bitbol
    Daech compterait toujours 7 000 jihadistes dans le désert syrien

    Certains naïfs, qui suivent les merdias, pensent qu’en Syrie il s’agit d’une guerre civile. Ce sont les mêmes qui croient encore que la deuxième guerre mondiale est le fait d’un seul homme dénommé Hitler, et la premiére causée par un serbe à Sarajevo.
    C’est le modèle de la balle tirée par un tireur solitaire sans motivations explicites, lee Harvey Oswald, qui aurait mortellement touché le président Kennedy à la tête, à la poitrine et qui aurait rebondi en blessant le gouverneur Connally.
    A ce stade d’imbécillité radicale entretenue par la consultation intensive des merdias dominants, ils peuvent balancer les inepties et les mensonges en continue, le cerveau de ceux qui les suivent sont grillés. Les mêmes cerveaux grillés qui votent macron, ne s’étonnent pas d’être seuls blancs dans le métro et pensent que l’égorgement par un musulman radicalisé est une banalité.
    Il n’y a plus aucune excuse à la connerie.

     

    Répondre à ce message

  • #1991251

    Voilà pourquoi les américains ont bombardés l’armée Syrienne, c’était pour couvrir leurs soldats de l’état islamique et pour empêcher Assad de reconquérir le sud du pays qui est encore aux mains de l’état islamique.

     

    Répondre à ce message

  • #1991277

    Attendons la fin du Mundial en Russie. Je pense que Poutine, une fois la Coupe du monde terminée, s’occupera des incursions aèriennes us et sionars

     

    Répondre à ce message

  • #1991341

    en France sans compter les fichés S il doit en avoir beaucoup plus que 7000 ! mais notre bienveillant gouvernement qui veille sur la santé mentale des Français avec ses caméras VHS haute définition et ses agents-secrets en hologramme avec tout ça les Français peuvent sommeiller en paix et dormir sur leurs deux oreilles . merci monsieur le président de la république !

     

    Répondre à ce message

  • #1991771
    Le 24 juin à 17:00 par Fuck the people
    Daech compterait toujours 7 000 jihadistes dans le désert syrien

    Ils ont éradiqué la majeure partie des terroristes.
    Ils ont toujours dit que cela prendrait encore 1 à 2 ans pour les liquider en totalité et de surcroît avec la présence de leur maître dans les parages USA France UK entité sioniste.

     

    Répondre à ce message

  • L’aviation russe vient de bombarder le sud de la Syrie .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents