Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Asile : le Sénat adopte la restriction de l’aide médicale d’État

En adoptant, à une courte majorité, un article introduit par la droite, le Sénat est revenu sur le dispositif qui permet aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins. Il le remplace par une « aide médicale d’urgence », concentrée sur les maladies graves.

 

 

Le débat sur l’aide médicale d’urgence (AME) s’est invité dans les débats sur le projet de loi asile et immigration du Sénat. Ce dispositif, qui permet aux étrangers en situation irrégulière, qui en font la demande, d’accéder à des soins (à condition de résider en France depuis plus de 3 mois et de ne pas dépasser un certain niveau de revenus), est dans le viseur de la droite depuis plusieurs années, qui veut le recentrer uniquement sur les soins d’urgence.

Au troisième jour de l’examen du texte, les sénateurs ont adopté ce jeudi soir l’article 10AA, transformant l’aide médicale d’État en une « aide médicale d’urgence ». Avec une courte majorité. 144 sénateurs ont voté en faveur de la mesure, 137 contre, et 62 se sont abstenus. La mesure n’a pas fait l’unanimité, puisque par exemple le président (LR) de la commission des Affaires sociales Alain Milon s’est prononcé contre. Le groupe LR s’est surtout retrouvé isolé, lâché par ses alliés de l’Union centriste mais des Indépendants – l’équivalent des « constructifs » au Sénat – qui ont préféré s’abstenir.

 

La nouvelle aide serait prévue dans quatre situations

La modification avait été introduite en commission des Lois par le sénateur Roger Karoutchi. Cette nouvelle aide offrirait une prise en charge uniquement dans le traitement des « maladies graves et des douleurs aiguës », les vaccinations réglementaires, les soins liés à la grossesse ou encore la médecine préventive.

Les deux groupes de gauche, le RDSE (à majorité radicale) et le groupe La République en marche, de même que le gouvernement, ont tenté de faire adopter chacun, en vain, un amendement supprimant l’article. La sénatrice communiste Laurence Cohen a dénoncé une mesure « extrêmement grave » et une « atteinte aux acquis sociaux et aux droits des étrangers malades ».

 

 

« Une vieille lune » de la droite

Le sénateur LREM Richard Yung a, lui, parlé d’un article d’ « injuste » et « presque cynique ». « C’est une vieille lune, une sorte de marotte » de la droite, s’est-il exclamé, faisant référence aux débats budgétaires chaque année, au cours desquels la droite sénatoriale tente de réduire les crédits de l’AME.

Lire l’article entier sur publicsenat.fr

Le Système penche pour l’invasion, voir sur E&R :

 

La guerre mondialiste contre la France,
à lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin une bonne nouvelle !


  • Des Français mettent au second plan les soins (autre art.). Alors les bien-pensants gauchos de l’assemblée (Sans Maj), allez vous faire enculer !


  • " L’aide médicale d’urgence " est nécessaire et même indispensable en cas de maladie contagieuse : il ne faudrait pas que parmi ces faux "réfugiés" - mais véritables escrocs au "droit d’asile" - certains contaminent en plus la population française .

     

  • Attali, grand penseur du Jacadi universel, aurait déclaré que pour parfaire à ses idéaux et se trouver en congruence, il déposerait à la Kneset ce projet de loi asile et immigration, Jérusalem étant un joli lieu pour un asile mondial...

    J’entendis soudain un «  Mouahahahah  » émanant du poste, ce qui me réveilla en sursaut : quelqu’un avait piraté la télé du voisin...


  • Parlottes trompeuses , baratins hypocrites de policiens inutiles et corrompus dont le seul effet recherché est masquer le fait que l ’immigration - invasion voulue décidée et programmée par l ’oligarchie appauvrira drastiquement les populations européennes toutes classes sociales confondues sauf les plus riches des riches : mais c ’est bien là le but .


  • C’est absurde,
    ce n’est evidemment pas cela qu’il faut faire :
    1/ Soigner tout le monde
    2/ Envoyer la facture au pays de départ.
    Cela donne ensuite de bons moyens de négociations avec les pays de départ, car évidemment il ne pourront pas se le permettre, et donc voilou :
    1/ La medecine c’est cadeau
    2/ Vous payez le rappatriement chez vous
    3/ Vous avez l’obligation de parler de ce rappatriement dans votre télévision nationale, ca va en refroidir plus d’un de ce taper l’aventure pour un retour express en avion avec les cameras du pays a l’arrivée.
    On peux même en profiter pour faire un programme de formation et d’equipement pour les medecins du pays de départ, et bien sûr (mais quand des gens intelligents seront aux manettes) un programme de remigration avec des aides pour monter des projets deans les pays d’origine

     

  • Clandestins, touristes, illégaux, n’ont par définition aucun acquis social.
    Le touriste peut être pris en charge à condition d’envoyer la note à son pays.
    Quant aux illégaux ou clandestins, si cela n’est pas possible pour de multiple raisons, ils ne peuvent s’en remettre qu’à la générosité et au bon cœur.
    Qui ne sont pas des acquis sociaux mais à la discrétion... des conjonctures.


  • C’est un 1er pas en attendant de supprimer cette Aide Médicale d’Etat aux étrangers, véritable appel d’air de l’immigration.

     

  • Rien à craindre, ce ne sera pas décisif pour lutter contre l’immigration massive de peuplement : reste les aides financières, les logements gratos, les transports gratos, la préférence à l’emploi pour ceux qui ne sont pas dans les bizness juteux et les arrangements avec les lois par l’intermédiaire de médecins financièrement compréhensifs et d’association gauchistes encore plus.
    Reste aussi le mensonge sur l’état réel des maladies des bénéficiaires de l’AME et les gamins de 4 ans qui tombent du 6 eme étage en s’accrochant au balcon du 4 ème.
    D’ailleurs le véritable exploit se situe là, il est devenu quoi le môme ?

     

  • J’ai des doutes sur une facture AME qui se monte à 800 millions d’Euros en 2017 pour une population très jeune dans son immense majorité (Afghans moyenne d’age 21 ans, érythréens 24 ans, etc).
    Si on part du principe qu’il y a 300 000 clandestins en France d’après Gérard Collomb Ministre de l’intérieur), ça voudrait dire que chaque année en moyenne l’État dépense 2 600 Euros par personne en soins médicaux pour chaque clandestins ?
    A me parait énorme compte tenu du fait que les dépenses de santé en moyenne en France est de 2900 euros pour une population très vieillissante.
    Non il y a un truc qui ne va pas.
    Une seule solution possible :
    - Soit il y a beaucoup plus de clandés qu’officiellement indiqué. Soit au moins 10 fois plus.
    - Soit des hôpitaux surdéclarent pour couvrir des pertes abyssales pour certains hôpitaux par exemple
    - Soit certains Xédecins font de la surfacturation dans le cadre d’une escroquerie très répandue

    Du coup je me pose la question. Il n’y a donc aucun journaliste digne de ce nom en France (même pas la gxourde Lucet) pour qui ces chiffres ne paraissent pas cohérents ? Je sais il y a plus de cours de maths en école de journalisme mais quand même, ...un peu de courage et de bon sens vous ferait grand bien.

     

    • C’est un peu de tout ça, plus des populations issues de pays où la médecine s’exerce par le marabout, la corne de rhinocéros pour nos migrants asiatiques, le sacrifice de poulet, les grigris et les médocs périmés pour nos migrants d’Afrique, une hygiène rustique, des maladies du moyen-âge, bref une absence multiséculaire de soins médicaux pour les miséreux et d’une considération idoine.
      La Fronce, pays de Cocagne, où des millions de migrants viennent contre leur plein gré, " faire les boulots que les Fronçais ne veulent pas faire"...Puisqu’on vous le dit .


    • #1991710

      C’est la raison pour laquelle certains proposent de noyer ce budget avec le reste des dépenses de santé. Ainsi, ce budget spécifique ne sera plus un indicateur, et il ne sera plus possible d’effectuer certaines comparaisons telle que la votre, permettant d’en déduire la probable sous-estimation du nombre de clandos.

      Quand je pense que pour faire entrer un clébard gros comme une souris, qui bien souvent ne descend jamais des bras de sa maîtresse, il faut un carnet de santé à jour, avec la puce et son passeport de santé, alors que le machin, vu sa hauteur et ses fréquentations, présente moins de risques de contamination qu’un homme, et qu’en même temps, on laisse pénétrer le territoire à des hordes d’individus sans aucun papier, provenant de zones à fort risques sanitaires, ça laisse songeur . . .

      Après, il ose faire des comparaisons de coûts de santé entre les pays européens pour justifier des ajustements ... Mais les filles . . . Qui est en première ligne et qui reçoit tous les risques de contaminations avec les arrivées de clandos, et les échanges avec les pays présentant des risques sanitaires conséquents ? Ne serait-ce pas l’Afronce que je vois dans le lot ?


  • Sénateurs Xénophiles et Francophobes


  • Encore des discours inutiles...
    En France l hôpital public prend en charge tout le monde, que la personne ait l’AME ou pas elle sera soignée. Avec l’AME c’est la Sécu qui paye ; sans AME la facture sera établie au nom du patient, quand à ce qui est du paiement effectif de cette facture...au final ce sera à la charge de l’hôpital.

     

    • Tout à fait d’accord avec vous,
      l’AME est uniquement une machine à régulariser,
      en gros,dans notre beau pays,au plus le clando coûte à l’AME au plus il augmente ces chances d’avoir les papiers,voir ,en cas de mineurs,le regroupement familial qui va bien pour soutenir le malade en ses moments difficiles,le logement a proximité du lieu de soins,les VSL...etc etc
      le serpent qui se mord la queue


  • çà veut dire qu’on pourra laisser crever les vieux sur leurs brancards légalement dans les couloirs d’hosto, en toute quiétude ?

    Merci Agnès !

     

  • Pour moi ce n’est pas une bonne mesure. Si l’on décide d’accueillir les gens il faut assumer toutes les dépenses que cela implique. Sinon ils décideront qu’il ne faut plus les aider à se loger et nous allons nous retrouver avec des bidonvilles et une tiers-mondisation.
    Ou alors on décide de ne plus accueillir parce que c’est trop coûteux.


  • Les aides sociales (aux français), ça nous coûte un pognon dingue, pas vrai micron ?


  • "Adopté à une courte majorité". Normal qu’ils ne se soient pas défoncés pour combattre le trou sans fin de l’aide aux clandos parasites, vu que ce ne sont pas les sénateurs qui payent la facture, mais nous......


  • Et dire que tout ce temps et pour longtemps encore, ces blattes bénéficient du tout gratuit pendant qu’un étudiant, un retraité, un salarié précaire etc rame à se faire soigner... c’est sûr que eux ne sont pas des sans dents
    C’est tout bonement indigeste. Espérons que la roue tourne dans notre sens cette fois mais honnêtement, je reste dubitatif. Des loups vont hurler...


  • #1991433

    Le diable est dans les détails :

    Ils transfèrent le cout des soins de la sécu aux hôpitaux

    En transférant la charge de la sécu aux hôpitaux, le soin hier complet parce que payé sera demain squellettique parce qu’impayé.

    Ce qui aujourd’hui est une loi sectorielle ( prise en charge de la maladie) pour des cas particuliers (les clandos en situation irrégulière ) deviendra demain la règle générale (la protection sociale) pour l’ensemble de la population.

    C’est une fissure dans le barrage : la raison d’être de l’amendement ce n’est pas la chasse aux clandos, c’est le transfert dans le secteur privé de toute la protection sociale : dorénavant, être pauvre sera payant.

    Ainsi, si demain nous sommes pauvres et que nous ne pouvons pas payer la seule chose gratuite qu’on pourra nous offrir c’est un sédatif létal pour qu’on ne nous entende plus.

    C’est soleil vert.

    C’est pas fini : évidemment, dans la population des pauvres, hier assistés demain abandonnés, les colored seront aussi nombreux que les blancs et ainsi, par petits cachets, nous aurons résolu la question des déficits sociaux par le génocide des colored et des vieux assistés malades accessoirement blancs.

    C’est toujours pas fini (en fait, ça commence) : à l’autre bout de la chaine, dans les naissances, on fera de l’eugénisme de masse, ne produisant que ce dont on a effectivement besoin, ne voulant plus tard laisser à nos enfants, des assistés qu’ ils seront obligés de génocider par pillules sédatives létales.

    Tout sera sous contrôle et rien ne sera gâché.

    La retraite même n’existera plus car dans ce monde là, tout sera payant.
    Vous serez riche ou mort.

    C’est d’ailleurs la différence entre le paradis et l’enfer.
    Au paradis tout est gratuit et en enfer tout est payant.

    Et comme le paradis n’est plus de ce monde depuis la pomme, le monde a donc vocation à devenir un enfer.

    C’est très simple à prouver : s’ils voulaient sincèrement supprimer cette charge (soigner les clandos) , ils arrêteraient de les importer (et de payer pour cela). Et quitte à les soigner, les soigneraient chez eux : pourquoi les déplacer ?

    Ce n’est pas ce qu’ils font : ils les importent ; vous demandent s’il faut les tuer parce qu’ils coutent ; vous répondez oui pour continuer à être soignés ; ils font mine de vous obéir ; et demain vous opposent vos lois en faisant crever tous ceux de votre famille "qui coûtent".

    Le diable est dans les détails.


  • Il n’y a que dans ce pays de cons que cela fonctionne, ils n’ont qu’à aller aux USA se faire soigner, après on leur enverra la note .Les Américains ne s’embarrassent pas de ce genre de connerie, et ce ne sont pas les seuls .Nous on joue les bons samaritains, on a les moyens de payer .Ce pays ne changera donc jamais et restera toujours de dindon de la farce en le culpabilisant en permanence, et ça marche encore .On préfère faire crever les siens pour soigner le monde entier, et en plus on paye c’est formidable un pays de cons, c’est à ça que ça sert .

     

    • Ce n’est pas qu’une question de bon Samaritain, l’AME, c’est surtout la possibilité pour tous les bi où tri (ou plus ?) nationaux dont la chambre des députés est infestée, de faire soigner leurs proches grâce aux impôts des Français. La famille ou la belle -famille habite un coin perdu d’Afrique ou d’aileurs sans hôpitaux corrects ? Pas de problème, quelques documents pour prouver une résidence de 3 mois, quelques coups de fil du député ou sénateur et Mamie Rachel ou Tatie Mamoudou sera soignée à l’œil... ! Après cela, vous irez vous étonner que la communiste Cohn ne soit pas d’accord.


  • C’est bien gentil tout ça mais quand est-ce que l’on prend des mesures concrètes réelles au lieu de ce genre de mesurette à la con ? Quand est-ce que l’on poursuivra les organisateurs et affréteurs des navires spécialisés dans le trafic de migrants ? Quand est-ce que l’on saisira systématiquement ces navires dès lors qu’ils abordent nos côtes ? Enfin bref, quand est-vce que l’on s’attaquera au fond du problème ?! Une fois de plus on fait semblant d’agir en s’attaquant à quelque symptômes afin d’une part de satisfaire et calmer les droitards qui ne comprennent rien, et d’autre part donner du grain à moudre à la propagande antifa qui fait croire que la France est un pays anti-migrant alors que dans les faits et en dépit d’une mesure bidon comme celle-ci, absolument rien n’a changé au niveau des fondamentaux : les frontières sont toujours grandes ouvertes, les traités imposant l’accueil obligatoire de plus de 200.000 migrants par an ne sont pas remis en cause...


  • #1991644

    à part jacter pour ne rien dire et surtout ne rien faire et de plus grassement payer par l’argent des contribuables Français pour ne rien branler ! pas étonnant que tous ces parasites-étatiques de sénateurs sont xénophiles et ont inauguré le festival de la francophobie de bidelberg and co .


  • C’est pas trop tôt, déjà que la moitié des médicament ne sont pas remboursés pour les français, y en avait marre que les immigrés aient des passes droits.


  • ça commence à céder face à la gronde du peuple ^^ C’est petit mais ça avance...


Commentaires suivants