Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Asile : le Sénat adopte la restriction de l’aide médicale d’État

En adoptant, à une courte majorité, un article introduit par la droite, le Sénat est revenu sur le dispositif qui permet aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins. Il le remplace par une « aide médicale d’urgence », concentrée sur les maladies graves.

 

 

Le débat sur l’aide médicale d’urgence (AME) s’est invité dans les débats sur le projet de loi asile et immigration du Sénat. Ce dispositif, qui permet aux étrangers en situation irrégulière, qui en font la demande, d’accéder à des soins (à condition de résider en France depuis plus de 3 mois et de ne pas dépasser un certain niveau de revenus), est dans le viseur de la droite depuis plusieurs années, qui veut le recentrer uniquement sur les soins d’urgence.

Au troisième jour de l’examen du texte, les sénateurs ont adopté ce jeudi soir l’article 10AA, transformant l’aide médicale d’État en une « aide médicale d’urgence ». Avec une courte majorité. 144 sénateurs ont voté en faveur de la mesure, 137 contre, et 62 se sont abstenus. La mesure n’a pas fait l’unanimité, puisque par exemple le président (LR) de la commission des Affaires sociales Alain Milon s’est prononcé contre. Le groupe LR s’est surtout retrouvé isolé, lâché par ses alliés de l’Union centriste mais des Indépendants – l’équivalent des « constructifs » au Sénat – qui ont préféré s’abstenir.

 

La nouvelle aide serait prévue dans quatre situations

La modification avait été introduite en commission des Lois par le sénateur Roger Karoutchi. Cette nouvelle aide offrirait une prise en charge uniquement dans le traitement des « maladies graves et des douleurs aiguës », les vaccinations réglementaires, les soins liés à la grossesse ou encore la médecine préventive.

Les deux groupes de gauche, le RDSE (à majorité radicale) et le groupe La République en marche, de même que le gouvernement, ont tenté de faire adopter chacun, en vain, un amendement supprimant l’article. La sénatrice communiste Laurence Cohen a dénoncé une mesure « extrêmement grave » et une « atteinte aux acquis sociaux et aux droits des étrangers malades ».

 

 

« Une vieille lune » de la droite

Le sénateur LREM Richard Yung a, lui, parlé d’un article d’ « injuste » et « presque cynique ». « C’est une vieille lune, une sorte de marotte » de la droite, s’est-il exclamé, faisant référence aux débats budgétaires chaque année, au cours desquels la droite sénatoriale tente de réduire les crédits de l’AME.

Lire l’article entier sur publicsenat.fr

Le Système penche pour l’invasion, voir sur E&R :

 

La guerre mondialiste contre la France,
à lire sur Kontre Kulture

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Pour moi ce n’est pas une bonne mesure. Si l’on décide d’accueillir les gens il faut assumer toutes les dépenses que cela implique. Sinon ils décideront qu’il ne faut plus les aider à se loger et nous allons nous retrouver avec des bidonvilles et une tiers-mondisation.
    Ou alors on décide de ne plus accueillir parce que c’est trop coûteux.

     

    Répondre à ce message

  • #1991273

    Les aides sociales (aux français), ça nous coûte un pognon dingue, pas vrai micron ?

     

    Répondre à ce message

  • #1991300

    "Adopté à une courte majorité". Normal qu’ils ne se soient pas défoncés pour combattre le trou sans fin de l’aide aux clandos parasites, vu que ce ne sont pas les sénateurs qui payent la facture, mais nous......

     

    Répondre à ce message

  • #1991325

    Et dire que tout ce temps et pour longtemps encore, ces blattes bénéficient du tout gratuit pendant qu’un étudiant, un retraité, un salarié précaire etc rame à se faire soigner... c’est sûr que eux ne sont pas des sans dents
    C’est tout bonement indigeste. Espérons que la roue tourne dans notre sens cette fois mais honnêtement, je reste dubitatif. Des loups vont hurler...

     

    Répondre à ce message

  • #1991433
    Le 24 juin à 03:11 par Francois Desvignes
    Asile : le Sénat adopte la restriction de l’aide médicale d’État

    Le diable est dans les détails :

    Ils transfèrent le cout des soins de la sécu aux hôpitaux

    En transférant la charge de la sécu aux hôpitaux, le soin hier complet parce que payé sera demain squellettique parce qu’impayé.

    Ce qui aujourd’hui est une loi sectorielle ( prise en charge de la maladie) pour des cas particuliers (les clandos en situation irrégulière ) deviendra demain la règle générale (la protection sociale) pour l’ensemble de la population.

    C’est une fissure dans le barrage : la raison d’être de l’amendement ce n’est pas la chasse aux clandos, c’est le transfert dans le secteur privé de toute la protection sociale : dorénavant, être pauvre sera payant.

    Ainsi, si demain nous sommes pauvres et que nous ne pouvons pas payer la seule chose gratuite qu’on pourra nous offrir c’est un sédatif létal pour qu’on ne nous entende plus.

    C’est soleil vert.

    C’est pas fini : évidemment, dans la population des pauvres, hier assistés demain abandonnés, les colored seront aussi nombreux que les blancs et ainsi, par petits cachets, nous aurons résolu la question des déficits sociaux par le génocide des colored et des vieux assistés malades accessoirement blancs.

    C’est toujours pas fini (en fait, ça commence) : à l’autre bout de la chaine, dans les naissances, on fera de l’eugénisme de masse, ne produisant que ce dont on a effectivement besoin, ne voulant plus tard laisser à nos enfants, des assistés qu’ ils seront obligés de génocider par pillules sédatives létales.

    Tout sera sous contrôle et rien ne sera gâché.

    La retraite même n’existera plus car dans ce monde là, tout sera payant.
    Vous serez riche ou mort.

    C’est d’ailleurs la différence entre le paradis et l’enfer.
    Au paradis tout est gratuit et en enfer tout est payant.

    Et comme le paradis n’est plus de ce monde depuis la pomme, le monde a donc vocation à devenir un enfer.

    C’est très simple à prouver : s’ils voulaient sincèrement supprimer cette charge (soigner les clandos) , ils arrêteraient de les importer (et de payer pour cela). Et quitte à les soigner, les soigneraient chez eux : pourquoi les déplacer ?

    Ce n’est pas ce qu’ils font : ils les importent ; vous demandent s’il faut les tuer parce qu’ils coutent ; vous répondez oui pour continuer à être soignés ; ils font mine de vous obéir ; et demain vous opposent vos lois en faisant crever tous ceux de votre famille "qui coûtent".

    Le diable est dans les détails.

     

    Répondre à ce message

  • Il n’y a que dans ce pays de cons que cela fonctionne, ils n’ont qu’à aller aux USA se faire soigner, après on leur enverra la note .Les Américains ne s’embarrassent pas de ce genre de connerie, et ce ne sont pas les seuls .Nous on joue les bons samaritains, on a les moyens de payer .Ce pays ne changera donc jamais et restera toujours de dindon de la farce en le culpabilisant en permanence, et ça marche encore .On préfère faire crever les siens pour soigner le monde entier, et en plus on paye c’est formidable un pays de cons, c’est à ça que ça sert .

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est pas qu’une question de bon Samaritain, l’AME, c’est surtout la possibilité pour tous les bi où tri (ou plus ?) nationaux dont la chambre des députés est infestée, de faire soigner leurs proches grâce aux impôts des Français. La famille ou la belle -famille habite un coin perdu d’Afrique ou d’aileurs sans hôpitaux corrects ? Pas de problème, quelques documents pour prouver une résidence de 3 mois, quelques coups de fil du député ou sénateur et Mamie Rachel ou Tatie Mamoudou sera soignée à l’œil... ! Après cela, vous irez vous étonner que la communiste Cohn ne soit pas d’accord.

       
  • #1991577

    C’est bien gentil tout ça mais quand est-ce que l’on prend des mesures concrètes réelles au lieu de ce genre de mesurette à la con ? Quand est-ce que l’on poursuivra les organisateurs et affréteurs des navires spécialisés dans le trafic de migrants ? Quand est-ce que l’on saisira systématiquement ces navires dès lors qu’ils abordent nos côtes ? Enfin bref, quand est-vce que l’on s’attaquera au fond du problème ?! Une fois de plus on fait semblant d’agir en s’attaquant à quelque symptômes afin d’une part de satisfaire et calmer les droitards qui ne comprennent rien, et d’autre part donner du grain à moudre à la propagande antifa qui fait croire que la France est un pays anti-migrant alors que dans les faits et en dépit d’une mesure bidon comme celle-ci, absolument rien n’a changé au niveau des fondamentaux : les frontières sont toujours grandes ouvertes, les traités imposant l’accueil obligatoire de plus de 200.000 migrants par an ne sont pas remis en cause...

     

    Répondre à ce message

  • #1991644
    Le 24 juin à 14:14 par mimolette de hollande
    Asile : le Sénat adopte la restriction de l’aide médicale d’État

    à part jacter pour ne rien dire et surtout ne rien faire et de plus grassement payer par l’argent des contribuables Français pour ne rien branler ! pas étonnant que tous ces parasites-étatiques de sénateurs sont xénophiles et ont inauguré le festival de la francophobie de bidelberg and co .

     

    Répondre à ce message

  • #1992747

    C’est pas trop tôt, déjà que la moitié des médicament ne sont pas remboursés pour les français, y en avait marre que les immigrés aient des passes droits.

     

    Répondre à ce message

  • ça commence à céder face à la gronde du peuple ^^ C’est petit mais ça avance...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents