Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Défendus par Ayela et Bekerman, Louvin et Moyne portent plainte pour "chantage" contre leur accusateur

Gérard Louvin et Daniel Moyne contre-attaquent. Ce vendredi 26 février, Le Figaro révèle qu’une enquête a été ouverte contre le neveu du producteur pour chantage. Celui-ci a été le premier à les accuser de viols et de « complicité de viols ».

 

Victime présumée de Gérard Louvin et de Daniel Moyne, Olivier A. est désormais, lui aussi, dans le viseur de la justice. Selon les informations du journal Le Figaro de ce vendredi 26 février - qui cite le parquet de Paris contacté par l’AFP - une enquête pour chantage a été ouverte à l’encontre du premier accusateur du couple, le 17 février 2021. Dans leur plainte, et à en croire Le Point, les époux accusent le neveu du producteur de télévision d’avoir « tenté d’obtenir plus de 700 000 euros » de leur part, inquiet « d’avoir été écarté de la succession » de l’ex-chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste. Un rebondissement sous forme de contre-attaque.

En effet, depuis le 21 janvier 2021, Daniel Moyne et son mari sont eux-même ciblés par une plainte d’Olivier A. Tandis que le premier est accusé de « viols sur mineur », Gérard Louvin est pointé du doigt pour « complicité de viols sur mineur ». Faits dont ils sont, pour l’heure, présumés innocents. Aux yeux des mis en cause, le plaignant aurait été poussé à faire appel à la justice lorsque son oncle aurait refusé de lui céder de l’argent.

« [Il] s’est répandu dans les médias afin de détruite la réputation du couple puis a déposé plainte pour des faits non seulement contestés mais manifestement prescrits », peut-on lire dans la plainte du couple. Me Céline Bekerman, l’avocate de Daniel Moyne, promet que ces mêmes faits présumés « seront bientôt entendus par les enquêteurs » dans le cadre de l’enquête pour chantage.

Lire la suite de l’article sur gala.fr

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sur la photo, il a un regard qui respire la franchise.


  • Ce qui me surprend le plus , c’est cette faculté à mêler tout naturellement souffrance et gain économique sur fond de menace, ou tout du moins d’inversion accusatoire.... fascinant !


  • Le neveu s’est comporté comme une vraie gonzesse.

     

    • "Le neveu s’est comporté comme une vraie gonzesse".

      C’est parce qu’il neveu pas être ennuyé par les LGBTistes.


    • Et quand bien même, même si en soi il vaut mieux se défendre sur le moment, est-ce pour autant un crime au regard de ce qui est reproché ? Attention aux contre-pieds imbéciles qui peuvent parfois confiner sinon à l’inversion accusatoire au moins au fait de perdre de vue l’essentiel en focalisant sur ce qui n’est pas le plus important et en tout cas bien moins répréhensible. Sinon on considère qu’au motif que quelqu’un aurait telle ou telle faiblesse cela justifierait de l’abuser d’une manière ou d’une autre.


  • j’aime beaucoup l’extrait

    "Selon les informations du journal Le Figaro de ce vendredi 26 février - qui cite le parquet de Paris contacté par l’AFP - une enquête pour chantage a été ouverte à l’encontre du premier accusateur du couple, le 17 février 2021."

    "Tandis que le premier est accusé de « viols sur mineur », Gérard Louvin est pointé du doigt pour « complicité de viols sur mineur ». Faits dont ils sont, pour l’heure, présumés innocents. "

    donc l’accusé de chantage n’est pas présumé innocent ?

     

    • Le plus marrant c’est qu’on parle très sérieusement d’une tentative de chantage sur des faits qui "n’existent pas ".

      Ça donne une petite idée d’une niveau d’iniquité qui règne.
      A ce stade on peut imaginer que quelqu’un soit poursuivi pour une tentative de chantage sur des faits qui ne seront pas reconnus par la justice.

      De deux choses l’une : soit les faits existent, et il y a eu tentative de chantage.
      Soit les faits n’existent pas, et donc le chantage lui même n’a pas d’objet.
      Si la justice en vient à reconnaitre le chantage mais à nier les faits dans un mouvement en deux temps.
      Ce serait assez intéressant et surréaliste tout à la fois..

      C’est incroyable que ces personnages se permettent ce genre de manoeuvre, ils prennent vraiment les gens pour des idiots, l’homme de la rue comme l’homme éduqué.
      Evidemment si chantage il y a, il est tout aussi immoral que l’acte lui même, mais je suis curieux de voir l’issue cette affaire.


  • Et quid des quatre autres victimes ? Chantage aussi ?


  • Toute cette caste du showbiz de la télé qui est mon cul ma chemise, sans savoir qui est l’un ou qui fait l’autre, a tous le cul carnassier .Ils sont tous végans ,mais lorsqu’il s’agit du fion, de vrais viandards !


  • Quand on se plaint de chantage, c’est qu’on admet de manière tacite l’objet du chantage.

     

    • C’est pas faux ! En gros, menacés d’une révélation -d’une sombre histoire- en échange de fric ; ils ont d’abord payé.
      [ on peut même penser qu’ils ont payé jusqu’à ce que les faits soient "manifestement prescrits" ! ]


    • Bah non. N’importe quoi. Ça peut être vrai, ça peut être faux évidement.


    • Oui, l’objet du chantage, c’est écrit dans l’extrait de l’article ci-dessus : il admet « avoir écarté son neveu de sa succession ».

      Si vous sous-entendez qu’il admet l’avoir violé, je pense que vous avez mal lu.


    • @ Seb,
      ce qui est bien avec les opinions tranchées, c’est que ça fait avancer le débat.


    • @landolfi
      ...en gros...c’est une sorte de provocateur quoi... !!


    • Bah non @Seb, car dans l’hypothèse où les accusations initiales seraient fausses, la logique veut que l’on conteste ce qui vous est en premier lieu reproché, surtout lorsqu’il s’agit d’accusations graves.


    • Il a donc avoué et reconnu les faits reprochés ? Il ne nie rien ? Vous n’êtes pas mieux que les médias que vous dénoncez, accusé donc coupable.


    • « Il a donc avoué et reconnu les faits reprochés ? »
      Non, ça n’a pas l’air d’être trop le genre et il ne semble en effet pas qu’il faille attendre grand chose de ce point de vue-la !
      « Il ne nie rien ? Vous n’êtes pas mieux que les médias que vous dénoncez, accusé donc coupable. »
      C’est plutôt vous qui ne valez pas mieux qu’eux ici.
      1 ) En tirant ici des conclusions à la place des autres et en les leur prêtant (on voit à qui vous réservez votre prudence et votre circonspection) alors que j’ai bien précisé que je me plaçais d’un point de vue logique. J’espère qu’essayer de raisonner logiquement n’est pas également fautif !
      2 ) En faisant l’hypocrite comme si cette ligne de défense n’était pas objectivement louche et que pointer cela du doigt valait condamnation. Faut vous détendre, exprimer des suspicions appuyées sur un forum n’a jamais envoyé quiconque en prison. Ce sont d’ailleurs les médias qui parlent généralement de tribunal de l’opinion comme si la dite opinion avait un quelconque pouvoir ou comme si les dits médias (idem pour le politique) en avaient quelque chose à foutre. Faut arrêter avec ça.
      Un lien vers un ancien article publié ici même pour compléter. Hum.
      https://www.egaliteetreconciliation...


    • Etat de droit, présomption d’innocence, droit de la défence.
      Ils nient les fait et disent être victime d’un chantage. que doivent-ils et peuvent-ils faire de plus ?
      La justice française tranchera bien après les petits juges des réseaux sociaux et des médias.


    • « Ils nient les fait et disent être victime d’un chantage. que doivent-ils et peuvent-ils faire de plus ? »
      Rien. Du moins ils font ce qu’ils veulent.
      « La justice française tranchera bien après les petits juges des réseaux sociaux et des médias. »
      Ne doutons pas qu’elle sera belle et bien rendue, comme c’est souvent le cas dans de telles affaires. Pour le reste, chacun donne son petit avis comme bon lui semble et comme vous donnez également votre petit avis, ce qui ne fait pas de vous un petit juge, laissons cela aux excessifs.


    • « Ne doutons pas qu’elle sera bel et bien rendue »


    • Eric,
      "Bah non @Seb, car dans l’hypothèse où les accusations initiales seraient fausses, la logique veut que l’on conteste ce qui vous est en premier lieu reproché, surtout lorsqu’il s’agit d’accusations graves.
      Ils nient les faits !!!!
      "Rien. Du moins ils font ce qu’ils veulent." Votre réponse n’apporte aucun argument.
      "Ne doutons pas qu’elle sera belle et bien rendu comme c’est souvent le cas dans de telles affaires." Aucun argument non plus sauf montrer votre non confiance en la justice.
      "Pour le reste, chacun donne son petit avis comme bon lui semble et comme vous donnez également votre petit avis, ce qui ne fait pas de vous un petit juge, laissons cela aux excessifs.."
      Je ne critique pas le fait de donner son avis je critique le contenu de l’avis. On notera une petite touche de mépris glissé à la fin en me traitant de "petit juge" et "excessif" alors que ma critique initial n’était pas adhominem mais dirigé aux médias et aux réseaux sociaux en général.


    • « Ils nient les faits », ça vous étonne ?
      Ça n’a échappé à personne et ce n’est en rien un « argument » comme vous dites.
      « Aucun argument non plus sauf montrer votre non confiance en la justice. »
      Là c’est d’une mauvaise foi crasse. Il faut réellement vous apporter une liste exhaustive de toutes les affaires de ce registre qui ont échoué dans les sables ? À quoi jouez-vous exactement ?
      « On notera une petite touche de mépris glissé à la fin en me traitant de "petit juge" et "excessif" alors que ma critique initial n’était pas adhominem mais dirigé aux médias et aux réseaux sociaux en général. ». Je reprenais vos propres termes qui étaient bien en réaction aux comms dont le mien. De nouveau la mauvaise foi. Ce n’est pas grave mais il faut juste assumer un minimum et ne pas se plaindre.
      Sinon, « la confiance en la justice » pour tout argument comme s’il était impossible d’exprimer des réserves (voire des doutes carabinés), c’est un peu court. Et puis comme dit précédemment ça ne changera rien puisque la « justice » fait comme bon lui semble. Elle coffre bien plus promptement des dissidents politiques pour délits d’opinion, ce qui est sans doute plus grave et plus urgent. Bref, il vaut mieux laisser les discours de principe sur « la justice » , jolis sur le papier mais largement venteux dans les faits, aux bisounours.


    • « Ils nient les faits », ça vous étonne ?
      Ça n’a échappé à personne et ce n’est en rien un « argument » comme vous dites.
      « Aucun argument non plus sauf montrer votre non confiance en la justice. »
      Là c’est d’une parfaite mauvaise foi. Il faut réellement vous apporter une liste exhaustive de toutes les affaires de ce registre qui ont échoué dans les sables ? À quoi jouez-vous exactement ?
      « On notera une petite touche de mépris glissé à la fin en me traitant de "petit juge" et "excessif" alors que ma critique initial n’était pas adhominem mais dirigé aux médias et aux réseaux sociaux en général. ».
      Je reprenais vos propres termes qui étaient bien en réaction aux commentaires, dont le mien. De nouveau la mauvaise foi.
      « Je ne critique pas le fait de donner son avis je critique le contenu de l’avis »
      Après avoir affirmé qu’il n’y avait aucun argument, voilà que vous dites critiquer le contenu de l’avis. Faudrait savoir ! Et avec quel argument ? La confiance en la justice pour tout « argument », c’est un peu court. Et puis comme dit précédemment ça ne changera rien puisque la « justice » fait comme bon lui semble.


  • Donc les duplices qui, après en avoir avalées de toutes les couleuvres, se sont arrangées financièrement avec Weinstein, sont des maîtres-chanteurs ?
    Comme quoi l’oseille ne peut jamais rien à l’affaire qu’il vaut mieux faire quitter la planète à ce genre d’individus. Aussi, et si tant est que la compagnie aérienne AAA des Escadrons de la mort déserve encore quelques lignes, nous avons ici quelques clients qui aiment à s’envoyer en l’air, sur fond de grand frisson...

     

  • on commence à jeter en pature des abuseurs et c’est pas plus mal, on dit la vengeance est un plat qui se mange froid mais que des goyms pour ceux qui appartiennent à la tribu il y a la carte joker à exhiber en cas de poursuite


  • Ne connaissant ni l’un ni l’autre, je me demande s’il ne s’agit pas d’une paire plutôt que d’un couple. Le français mis à la sauce du jour crée souvent de la confusion. Enfin, ça sent pas bien bon.


  • La déchéance des gens célèbres, des gens de pouvoir, d’argent, et de vice. Le vice aujourd’hui est partout, c’est trop, y en a vraiment marre de tout cela. Il y a des gens qui ne représentent pas le beau, le bien et le vrai, tout simplement. Faut pas toujours chercher loin et même si le monde n’est pas binaire, il en prend le chemin. Dans l’actualité d’hier et d’aujourd’hui se retrouve tout le côté sombre de l’humanité, avec un sentiment de malaise, d’impuissance et de dégoût. La partie que l’on veut bien nous conter sur ces affaires de mœurs détourne du reste, plutôt que de permettre de l’atteindre. Ce "reste" immonde, que seuls quelques-uns dénoncent et ainsi combattent. Car dans la mesure où la pédocriminalité est le sujet numéro 1 à combattre, quand on l’évoque, on a déjà fait la moitié du travail. Que chacun soit puni comme il se doit mais faîtes qu’un jour, les monstres tombent démasqués, pour qu’en place publique ils soient lynchés : ils ne méritent que ça. On parle toujours de haine illégitime, et quand je dis on je dis eux, les autres, les rats-conteurs...alors messieurs ? Là encore faudrait ravaler sa haine ?


  • Les époux... son mari... ayela et berkeman... tt est la pour vomir sans arrêt !!! Eurkkkk, beurkkkkkk et rebeurkkkkkk

    Tt ça est à vomir, ces individus sont pas humains eurkkkkk


  • Lorsqu’il s’agit d’un vrai couple, on ne lit jamais "les époux" sous la plume des journaleux. Ils diraient :"le couple" ; ou "monsieur et madame X". "Epoux" leur paraîtrait un peu... daté, avec une deuxième syllabe peu élégante ; épouse est devenu un terme respectueux, donc moins souvent utilisé. Compagne est bien préférable à leurs yeux ; terme qui recouvre toutes les situations de vie commune durable.
    De même, ils n’utilisent pas le terme "mari" en général. Et pour les mêmes raisons. Le mot "mari" a pris en outre un arrière-goût de comédie de boulevard : ciel ! mon mari !.
    Mais tout cela est remis au goût du jour. Le mariage respectable, c’est celui de deux invertis. L’autre, le vrai, raréfié, devenu presque inaccessible (il faut pouvoir s’installer) est plus ou moins ridicule, bien sûr. quarante ans de propagande pour mettre à bas cette institution absolument nécessaire à la santé sociale, économique, écologique et morale de la population.
    En général, une personne abusée va comme être mordue par un vampire, et reproduire la morsure.
    Si c’est sur le vampire, tant mieux.
    C’est bien ce qui est espéré d’ailleurs avec cette histoire morbide de covid.


  • #2676713

    Louvin et Moyne pourraient plaider viol par amour consentant et se déclarer victimes de la victime ou victimes de l’amour ?


  • Au mieux un ’’cétacé’’ habitué des ’’eaux’’ troubles.
    Au pire ’’une tronche de pédophile violeur’’.


Commentaires suivants