Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dernières mesures sanitaires, décapitation, Hervé Ryssen : entretien avec Yvan Benedetti

À l’occasion du sixième « Cassoulet nationaliste » qui s’est tenu à Toulouse le 18 octobre 2020, la section d’E&R Midi-Pyrénées a eu le plaisir d’interroger le porte-parole du Parti nationaliste français, directeur de Jeune Nation et ancien président de l’Œuvre française Yvan Benedetti.

 

Au sommaire :

- 00’33 : les dernières mesures sanitaires
- 04’25 : la terreur exercée par le gouvernement
- 05’15 : décapitation et sidération
- 07’35 : prolongement du délai d’accès à l’IVG
- 09’35 : suppression de la clause de conscience des médecins
- 11’45 : menaces judiciaires
- 12’25 : les élections américaines
- 15’00 : perquisitions aux domiciles de Véran, Buzyn, Salomon, Ndiaye, Philippe
- 18’55 : figures desquelles s’inspirer
- 21’05 : le nouvel ordre mondial sioniste
- 23’30 : actions militantes possibles

 

 

Retrouvez Yvan Benedetti sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "L’espérance se nourrit du combat" - du travail, donc.


  • Ce n’est pas sympa de mettre le mot décapitation à côté du nom de notre ami Hervé. Il a toute sa tête, c’est la seule arme qu’il a utilisée qui lui vaut une peine que tous ceux qui l’ont condamné méritent dix fois plus que lui. Il a fait un boulot génial consistant à lire une masse d’écrits de juifs (quel sens du sacrifice, quand on sait la facilité qu’ils ont à se faire publier !) qui démontre très clairement quels sont les vraies "valeurs" de ce clan... Merci de modifier le titre en parlant de la décapitation. On sait qu’un gamin tchétchène qui en serait le responsable (il ne pourra malheureusement jamais le nier) est lui aussi victime de cette horrible machination.


  • “Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes.” “Ce n’est pas la conscience des hommes qui déterminent leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience.” “C’est dans la pratique qu’il faut que l’homme prouve la vérité.” “Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux.” K.M


  • Pour Pati " Que cela soit organisé ou pas, je ne le pense pas."
    Une décapitation suite à des caricatures du prophète et quelques jours avant l’anniversaire de la naissance du prophète ? laissez-moi réfléchir...

     

  • Toujours solide, toujours droit. Un discours clair d’Yvan Benedetti. On sent la fatigue due à l’âpreté des combats et aux menaces à venir. D’autant plus méritoire.


  • Excellent entretien pour une belle évocation d’une pensée éclairée et construite par le savoir et sa maturation. Certains se bonifient avec le temps, merci à vous Mr Bénédetti.

    Liberté pour Mr Hervé Ryssen, intellectuel résistant !!!


  • Pas un mot à ajouter, ni à retrancher. Longue vie à Yvan Benedetti, aux Nationalistes et à ER !


  • Sa réflexion sur Trumpe et sa politique ambivalente est d’une justesse incroyable. C’est de loin l’analyse la plus précise et pertinente que je n’aie jamais entendu sur la politique trumpienne....Bravo


  • Seul bémol à cette interview qui par ailleurs est excellente c’est d’accepter le story telling des attentats alors même que l’on admet l’existence de services secrets puissants (mossad par exemple)
    Lors de l’interview de la mère du présumé auteur de l’attentat de Nice, la traduction de BFM a changé le mot café (troquet) par mosquée.
    Cette dame explique que son fils se rendait au café et BFM traduit "à la mosquée"
    Preuve en est que ces gens écrivent un scénario.


  • Monsieur Benedetti est doté d’un raisonnement plein de bon sens. Son argumentation sur tous les sujets abordés dans cette vidéo, est sensée, mesurée et cohérente.

    Chapeau bas Monsieur Benedetti.


  • La magistrature s’est gauchisée mais pas au sens politique seulement, il faudrait davantage parler de bienpensance (lgbt, migrants, victimisation des minorités) et de féminisation au propre comme au figuré (disparition de la logique, de l’analyse au profit du slogan et de l’impulsivité), la droite l’est tout autant . rien à attendre donc ne pas opposer magistrature et classe politique actuelle, le fonctionnement est le même et les deux valident les mêmes orientations .


  • le système a complètement glissé dans la dictature, les militants doivent marquer la bête de son nom sur tout ses établissements..
    le processus démocratique n’ existe plus, donc la démocratie n’ existe plus ! il suffit de constater que :
    "Le fait de sortir sans respecter les conditions du confinement plus de 3 fois sur une période d’un mois constitue un délit, une infraction plus grave que la contravention. Ce délit est punissable d’une peine de prison de 6 mois et d’une amende de 3 750 euros."
    l’ état responsable de TOUTES les crises, qu’ elles soient sanitaire, économique, diplomatique, corporatistes n’ a plus qu’ 1 projet : combattre la liberté du peuple !
    la bienveillance est le pire régime d’ exclusion, que la France ai subi dans toute toute son histoire..


  • La pensée dominante c’est le mondialisme qui est la société ouverte avec immigration/naturalisation, progressisme ; et la gouvernance mondiale avec atlantisme, pro-americain va avec pro-israélien, c’est un couple usa/Israël auquel l’Europe est adossé. On peut être critique sur la société ouverte et conformiste sur la géopolitique, c’est la ligne Trump.


  • Intelligent, cultivé, droit et courageux : pour moi M. Benedetti est l’un des meilleurs dissidents.

    Je n’en suis que plus déçu de ses récurrents hommages au catastrophique Maurice Barrès : celui-ci, issu de la gauche et arrivé « à droite » dans le douteux sillage du général Boulanger, paraît-il devint nationaliste après avoir prôné le mélange des peuples et alors que ses positions sur ce point demeurèrent à ma connaissance pour le moins ambivalentes (façon « en même temps ») ; antidreyfusard, il étaya, dit-on, cette position de la façon la plus atrocement démobilisante et contre-productive, jusqu’au grotesque (il paraît qu’il aurait dit qu’on devait condamner Dreyfus… même s’il était innocent ! Cette revendication éhontée du comble de l’injustice reste d’ailleurs attachée à l’image des antidreyfusards). Barrès fut ainsi le plus ardent à fourvoyer la camp national dans l’obsession antigermanique qui tranforma les ennemis de Marri-Âne en héros républicains morts au champ d’honneur pour sauver le régime du compas et de l’équerre. C’était d’ailleurs la voie vers laquelle, sciemment, les FF∴ poussaient leurs pires ennemis, qui furent les plus ardents à se sacrifier sur le champ de bataille et sauvèrent la machine qui les détruisait.

    Pour le moins Barrès fut un soutien désastreux pour le camp nationaliste. Cependant je crois que la vérité est bien pire.

    Barrès fut très tôt un F∴ (G∴L∴N∴F∴) ; grand ami dès le lycée (allant ensemble au b*rd*l) de Guaïta, qui était lui aussi un F∴ et par ailleurs obsédé d’occultisme (essayant toutes les drogues dont certaines lui donnant le sentiment d’habiter le corps d’autrui), Barrès avant sa supposée « conversion » fut ouvertement l’apologiste non seulement de Babel mais encore de toutes les doctrines anti-chrétiennes (y compris déjà la théorie du genre). Rien de ce que je connais de ses années « nationalistes » n’est un franc reniement de toutes ses positions et attitudes de jeunesse qui, de mon point de vue, étaient celles d’un très conscient luciférien.

    Honorer Barrès en 2020 est pour un nationaliste plus aberrant encore que suivre aveuglément M. Finkielkraut.

    M. Benedetti, comme M. Bourbon, et pour les mêmes raisons de discipline, d’honnêteté foncière et de fidélité inconditionnelle au passé, défend, dans ce passé, ce qu’heureusement il affronte bravement dans le présent.

    Malheureusement dans le camp national de telles erreurs s’accumulent sans cesse, et causent émiettement et impuissance.


Commentaires suivants