Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

Un sujet honnête et courageux diffusé sur CNN Prima News, une chaîne de la République tchèque.

 

(N’oubliez pas d’activer les sous-titres en français)

 

Ne manquez pas les numéros de Faits & Documents
consacrés à la vraie histoire de la fausse pandémie de Covid-19
avec la biographie F&D de Didier Raoult !

 

Pour vous abonner à l’indispensable revue fondée par Emmanuel Ratier,
cliquez ici :

Raoult, Raoult, Raoult !

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2818872
    Le 1er octobre à 15:04 par Picrok
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    "ceux qui ne veulent pas se faire vacciner sont des assassins"
    Renaud Muselier (atteint du "COVID" après/malgré/grâce à une double vaccination ; rayer là ou les mentions inutiles)

     

    Répondre à ce message

  • #2818880
    Le 1er octobre à 15:17 par Dtcbhl
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    Il y a maintenant assez de cas en France, pas besoin d aller a l etranger.. Gardanne, la semaine derniete, Sofia Benharira 17 ans : 2 doses Pfizer et decés.

     

    Répondre à ce message

    • #2818890
      Le 1er octobre à 15:47 par Bachar
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      Oui mais la différence c’est que les médias mainstream en France n’en parlent pas. Les médias sont plus libre en Europe centrale et c’est ce qu’il faut noter...

       
    • #2818966
      Le 1er octobre à 17:59 par Motus
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      Comment ils n’en parlent pas ? Le torchon Marianne titre " encore une matyre des antivax" ! Ce gros titre, en une, laisse entendre que les antivax ont encore martyrisé quelqu’un !

       
    • #2818979
      Le 1er octobre à 18:31 par mondialisto-sceptique
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      @ Bachar

      concernant Sofia Benharia et la presse mainstream, je vous renvoie à l’article de Marianne (lien dans un commentaire sur ER, désolé je ne sais plus quel article). Ces raclures en parlent mais pour se dépêcher d’éteindre l’incendie, accusant les néendertaliens antivax de faire une récup éhontée du cas de cette "martyre" (selon leur terme).

       
    • #2819100

      Il y avait un article d’une page aujourd’hui même dans La Provence ! Sans mise en valeur particulière ceci étant dit...

       
  • #2818898
    Le 1er octobre à 15:58 par Sedetiam
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    Pour l’heure, après la dernière sécession en date pour « commodités », nous restons 10 non-vaccinés sur un panel de 300 repartis en trois cercles concentriques : la moitié de ces 10 de mon cercle intime.
    À ce jour, chacun croise les doigts et serre les fesses quant aux possibles effets secondaires, d’autant que sur ledit panel nous n’avons eu à compter qu’un seul mort de 93 ans, empreints de comorbidités et étiqueté Covid-19. Une quinzaine de cas connus en un an et demi, dont deux « sauvées » à l’Ivermectine ; l’une d’entre elles sur le fil, avant l’intubation remplacée au bras de fer par l’oxygénation à haut débit tandis que le refus était affirmé quant à l’injection prévue de sédation* profonde.

    * Ce qui signifie que si l’on se trouve dans l’incapacité de batailler avec le chef de service, quelle qu’en soit la raison (confinement, ignorance, poltronnerie, timidité), c’est un mort « Covid » de plus, au compteur. Ce qui impose, par ailleurs, de disposer d’un pass-sanitaire pour parfaire : capisci ?

     

    Répondre à ce message

  • #2818913
    Le 1er octobre à 16:30 par lecteur Soralien
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    j’ai envoyé la vidéo à une amie tchèque, pour elle ce sont des cas rares et on a plus de chance de mourir du covid que de développer ce genre de syndromes.. parce que "ca été testé sur des millions de personnes".

    une personne que je pensais intelligente, esprit libre.. désespérant.

     

    Répondre à ce message

    • #2819233

      Jusqu au jour où ça tombe sur elle ou un de ses proches

       
    • #2819777
      Le 3 octobre à 03:34 par Vaurien en vie
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      Nono ce qui arrivera forcément un jour ou l’autre, mais elle ne dira jamais pour autant au lecteur soralien "c’est toi qui avait raison j’aurais dûe t’écouter" l’amie tchèque... qu’il se le dise et s’en fasse une raison.

      Ça serait un ami et non une ça serait pareil , sauf que l’ami homme on ne vit pas dans l’espoir de le niquer un jour généralement. C’est généralement un peu plus sincère, moins illusoire, quoi que l’époque soit aux désillusions et à la grande solitude pour tout ésprit non covidiste et non subventionné par le nwo.

       
  • #2818938
    Le 1er octobre à 16:56 par Nono
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    Pour ouvrir les yeux et les consciences des endormis, lobotomisés , montrez leur cette vidéo sur les conséquences de l arn messager de la proteine spike des injections expérimentales sur la santé

    https://reseauinternational.net/que...

     

    Répondre à ce message

  • #2818951
    Le 1er octobre à 17:10 par cousin
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    Franchement je trouve ces morts suspectes . ce vaccin , qui n’est pas un vaccin n’est pas testé . c’est assez bizarre tout cela . Mon avis sera , ce virus n’est pas assez dangereux pour que vous vous fassiez injecter un produit non testé .

     

    Répondre à ce message

    • #2819183

      Il y a différents dosages. Aux USA, le Dr Ruby parle d’injections de 5-10-20-30 microgrammes d’ARNm + une injection placebo, et pour les rappels cela devrait augmenter à 100mcg et 250mcg D’ARNm.

      Humain Souverain a fait une traduction de 3minutes de l’interview sur sa chaîne Odysee, pour ceux que ça intéresse.

       
  • #2818998

    Oui, il y a pas mal de piqués, à deux ou trois doses, qui n’ont rien. Pas sûr qu’il s’agisse systématiquement de placebo bien que les tests d’un nouveau produit incluent toujours une certaines quantités de placebo répertoriés par ceux qui organisent les tests in vivo (sur population humaine).

    Il faut cependant savoir que dans beaucoup de cas de vaccinations (je pense à ceux dits "classiques" qu’on injecte aux enfants et qui sont composés de plusieurs souches) font des ravages à moyen et long terme. Il est indéniable que les hyperactifs, les autistes, les maladies dites orphelines parce que génétiques, les allergies de plus en plus fréquentes et diverses, les difficultés de conception découlent du mode de vie, des pollutions en tout genre... dont les vaccins devenus un fléau.

    Il y a des questions d’intérêt pécuniaires colossaux derrière ces horreurs en tout genre générés par notre civilisation qui a basculé dans une obsession technologique démente.

    Et ce qui paraît de plus en plus inquiétant est ce "nouveau monde intégralement digitalisé" que ces dingues sont en train d’imposer partout. C’est ça qui est préoccupant. Vont-ils in fine y parvenir ou va-t-il y avoir une réaction massive de rejet ? Personnnellement, je crains que la majorité - les jeunes en particulier parce qu’ils sont nés avec ça - ne laisse ce cauchemar advenir.

     

    Répondre à ce message

    • #2819070
      Le 1er octobre à 21:52 par cousin
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      Oui ce que vous dites est exact , on manque encore de recul et pour le moment tous ceux qui sont piqués ne meurent pas et n’ont pas tous d’effet secondaires . On ne sait pas s’ils ne sont pas cependant affaiblis tous un peu et que simplement tous ces piqués plutôt que de mourir tous à l’automne comme certains médecins disent , n’auront pas in fine perdus tout simplement six ou sept années d’espérance de vie .quand leur heure viendra . Pour les vaccins classiques je pense comme vous ils sont dangereux pour les enfants et cela semble une bonne explication pour l’autisme en forte hausse et les autres pathologies que vous citez . je pense qu’il faut prier car c’est du domaine du possible pour nous . Pour le reste nous avons de moins en moins possibilité de changer quoi que ce soit , l’etat français et bientôt l’Union européenne vont continuer le massacre des populations peut-être mais le massacre économique des populations , plus certainement et sûrement . je ne sais pas pourquoi , il font cela , j’ai bien quelques idées mais elles ne sont pas classées dans ma tête pour le moment . Il faut être prudent . Mais une chose est sûre c’estt la première fois dans l’histoire que l’on voit ce degré d’hystérie .

       
    • #2819125
      Le 2 octobre à 01:24 par chris_lamy
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      J’ai lu qqpart que dans la documentation Pfizer il est précisé qu’il y a trois types d’injections :
      Avec 250mg d’Arn
      Avec 5mg d’Arn
      Placebo

      Si c’est vrai, je prie que pour les membres de ma famille et mes amis aient reçu le placebo.
      Ce qui est certain, c’est que dans mon entourage, certains ont eu des effets secondaires assez hard et d’autres rien du tout.

       
    • #2819181
      Le 2 octobre à 07:39 par QuiSuisJe
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      C’est des microgrammes (ug) par 0.5ml en fait. C’est 250ug d’ARMm.
      Il en est fait mention dans la documentation sur le protocole de tests, intitulée :

      A Phase 1/2/3 Study to Evaluate the Safety, Tolerability, Immunogenicity, and Efficacy of RNA Vaccine Candidates Against COVID-19 in Healthy Individuals

      c’est le tableau page 46 / 146. Ca indique leurs candidats pour les essais.
      Ils disent bien que c’est la dose à 30ug qui a été conservée pour les essais phases 2/3.
      Maintenant reste à savoir si c’est du flan et que les tests sont réellement maintenant avec diverses doses et placebo, ce qui permettrait à chaque round d’affiner en fonction de ceux qu’il reste à toucher !,

       
    • #2819834
      Le 3 octobre à 07:25 par anonyme
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      Le cauchemard est déjà là, poser la question c’est y répondre.
      Les milleniums ont déjà tous validé le projet. Ils en sont même partie prenante, suivant le pari des boomers. Il y a que les générations au milieu qui sont pas d’accord même elles suivront ou crèveront.
      C’est plié.
      Faudra faire avec, comme on le fait déjà tous.
      Jusqu’à l’effondrement qui n’est pas demain la veille apparemment. Profitez de ce que vous avez si il vous reste encore quelque chose.
      Ce qui vient sera pire.

       
  • #2819122
    Le 2 octobre à 01:20 par Chris_lamy
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    "Effet secondaire attendu" donc va te faire foutre ! Les injectés peuvent commencer à se faire du souci vu la liste d’effets secondaires attendus...

     

    Répondre à ce message

  • #2819258
    Le 2 octobre à 09:55 par Sarkomence
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    Le gouvernapute veut prolonger le pass jusqu’en été 2022 pour être sûr que tout le monde soit vacciné ! Viendront bientôt les enfants dès 2 ans !
    Le but, à part engraisser les labos, est de faire une population malade, affaiblie et bonne cliente des labos pharmaceutiques !

     

    Répondre à ce message

  • #2819305
    Le 2 octobre à 11:29 par Melissa
    Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

    Ma meilleure amie, 33 ans voit désormais flou depuis sa 2ème injection. Elle portera désormais des lunettes correctrices. Si c est le nerf optique qui a été attaqué ce sera alors la probabilité d’une cécité totale à plus ou moins long terme... Le plus dur dans tout cela c’est que je l’avais prévenue (Envois de liens vers des sites scientifiques, vidéos...). Rien n’y a fait.

     

    Répondre à ce message

    • #2819346
      Le 2 octobre à 12:43 par spirit
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      Les exemples de personnes prévenues qui n’en ont cure est courant. La psychanalyse se casse les dents sur ce problème.

      Perso, je pense que la violence incroyable de la propagande vaccinale en est une des causes.

      Ce n’est pas ce soi disant vaccin qui intéresse les décideurs mais l’acceptation de gré ou de force de tout l’appareillage coercitif qui l’entoure.

      Le monde d’avant est mort et personne ne le sait.

       
    • #2819415
      Le 2 octobre à 14:08 par cousin
      Deux femmes victimes du vaccin racontent leur souffrance

      c’est fou le nombre de dingos , dingottes . La sélection se fait par l’intelligence . Les plus intelligents survivront , les autres je ne sais pas mais je dois dire que j’ai peur pour eux . Bien sûr je suis contre toute sélection mais que faire si les gens ne veulent pas faire de recherches , triste , très triste . Ils font confiance ....... Après deux cents ans de déchainement de la matière , deux guerres mondiales et une venue des migrants etc .... c’est un déni de la réalité et contre un tel déni de la réalité j’ai peur qu’il n’y ait rien à opposer .

       
Afficher les commentaires précédents