Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dieselgate : l’UE met la pression sur sept pays

Les Français bientôt sanctionnés pour leurs émissions de diesel ?

La Commission européenne a ouvert la voie jeudi à de premières mesures de sanctions contre plusieurs États membres pour ne pas avoir rempli leurs obligations face au scandale des moteurs truqués de Volkswagen.

 

L’exécutif européen, qui ne peut s’en prendre directement aux constructeurs automobiles, a donc décidé de mettre la pression sur les autorités nationales, plus d’un an après les révélations fracassantes de septembre 2015 sur l’existence d’un logiciel installé sur des moteurs diesel qui permettait de tricher lors de tests antipollutions.

« Il incombe avant tout aux constructeurs de voitures de respecter la loi. Mais les autorités nationales, dans toute l’UE, doivent s’assurer que les constructeurs respectent effectivement la loi », a expliqué dans un communiqué la commissaire européenne à l’Industrie, Elzbieta Bienkowska.

Mise en cause pour son inaction, la commissaire avait promis mi-septembre à la commission d’enquête du Parlement européen sur les mesures d’émissions automobiles de gaz polluants que des procédures allaient être lancées.

« La Commission (européenne) tape enfin du poing sur la table et on peut s’en réjouir », a réagi la députée européenne Verts Karima Delli, estimant qu’il était « temps que les États prennent leurs responsabilités ».

La Commission reproche à l’Allemagne, au Royaume-Uni, au Luxembourg et à l’Espagne – quatre pays dont les autorités nationales ont accordé des certificats d’homologation à des véhicules fraudeurs du groupe Volkswagen – de ne pas avoir appliqué de sanctions au constructeur allemand pour avoir utilisé des dispositifs illégaux.

En outre, Bruxelles estime que l’Allemagne et le Royaume-Uni, deux pays où l’industrie automobile pèse lourd, « ont violé la loi en refusant de divulguer (...) toutes les informations techniques recueillies dans le cadre de leurs enquêtes nationales concernant d’éventuelles irrégularités liées aux émissions d’oxyde d’azote (NOx) dans les véhicules du groupe Volkswagen et d’autres constructeurs automobiles sur leur territoire ».

La République tchèque, la Lituanie et la Grèce sont quant à elles mises en cause pour ne pas avoir introduit de systèmes de pénalités pour ce type d’irrégularités dans leurs législations nationales.

Lire la suite de l’article sur nordeclair.fr

Les écologistes officiels au service du mondialisme, voir sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1622720

    Cela fait plus de 20 ans que les Japonais ont pris conscience des danger du diesel : aujourd’hui il n’y a plus que 1% de voitures diesel ! Et la pollution de Tokyo a été divisée par deux : quand on veut, on peut . Egalement dans ce pays les japonais n’ont pas le droit de conduire des motos de plus de 125cm3 : les plus grosses, trop dangereuses, sont réservées à l’export . Ces deux exemples montrent que les gouvernement nippons sont des gouvernements de patriotes qui veillent à la santé de leurs concitoyens . Rien à voir avec la pétaudière "française" .

     

    • #1622763

      les japonais n’ont pas le droit de conduire des motos de plus de 125cm3



      Bonjour,
      Ce n’est pas la première fois que je vois cette idée reçue sur ER.
      C’est totalement faux.

      Au Japon, pour conduire sur autoroute, il est obligatoire d’avoir au moins 20 ans, au moins 3 ans d’expérience et une cylindrée de plus de 126 cm³.

      Les autoroutes sont interdites aux moins de 126cc (donc aux 125) , comme elles le sont pour nous pour les 50cc.
      Il y a de grosses communautés de bikers au Japon.

      Voila comment les japonnais vivent la moto au Japon :

      https://www.youtube.com/watch?v=rOt...


    • #1622776

      Mais bien sûr que si qu’on peut conduire des grosses cylindrées au Japon.

      Vous pensiez vraiment que le pays qui compte 4 des plus gros constructeurs moto du monde allait se limiter aux 125 en interne ?

      Allons, allons :) Il faut juste passer le permis gros cube, c’est tout.

      Par contre, je vous rejoins sur le fait qu’ils se bougent les fesses pour l’électrique et surtout pour l’hydrogène, la bonne solution actuelle pour les voiture extra-urbaines.

      Les défenseurs du 100% électrique oublient qu’ils vont nous déclencher des guerres pour la possession des terres rares (lithium des batteries) sans parler de l’autonomie ridicule de ces voitures.

      En 2020, au moment des JO, on risque d’être surpris par ce que les Japonais nous ont préparé niveau véhicules du futur / utilisation de l’hydrogène (100% de l’énergie du village olympique). Un signe qui ne trompe d’ailleurs pas dans le domaine de la concurrence entre grandes villes mondiales : Hidalgo fait installer des bornes de recharge électrique à Paris. Elle sait sans doute que c’est le minimum syndical pour garder une chance de récupérer les JO dans sa ville-poubelle.


    • #1622788

      Non Pierre c’est faux.
      De mémoire, au Japon avec les taxes et permis locaux ce sont les motos de 250 et 400cc qui ont les plus utilisées (les 125cc sont fiscalement favorisées c’est vrai). Les grosses cylindrées sont soumises à des contrôles techniques (comme les voitures) pénibles et onéreux. mais on trouve là-bas tous modèles et cylindrées. C’est un petit pays, très peuplé, avec des petites routes et des villes embouteillées, des limites de vitesse drastiques, y rouler en 1000cc n’est pas vraiment rationnel, mais c’est possible.
      En ce qui concerne les moteurs diesel, le Japon a longtemps considéré - un peu comme les USA - que ces moteurs devaient être réservés aux utilitaires (fourgons, pick-up, camions...) et les Japonais les ont bannis des centres-villes. Ils ont fait machine arrière depuis peu, et ils incitent désormais les gens à acheter des moteurs diesel, parce que ceux-ci ont fait d’énormes progrès en terme de consommation et d’émissions...
      Je suis en revanche d’accord avec toi sur la "pétaudière" française. Chez nous, pas grand chose de rationnel en ce qui concerne l’automobile, et les transports en général ; on navigue entre idéologie crétine, affairisme, manoeuvres politiciennes, et incompétence.. .


  • #1622746

    Est ce que j’ai tort d’interpréter cela comme une nouvelle sanction des Etats, et donc le citoyen qui va passer à la caisse pour les entreprises de l’automobile ?
    Bref, si c’est le cas, toujours le même concept : privatisation des profits, nationalisation des dettes.


  • #1622794

    "après les révélations fracassantes de septembre 2015 sur l’existence d’un logiciel installé sur des moteurs diesel qui permettait de tricher lors de tests antipollution."
    Ca fait sourire de lire des trucs pareils, parce que la plupart des journalistes spécialisés en automobile savent depuis au moins 10 ou 15 ans que TOUS les grands constructeurs TRICHENT (plus ou moins) concernant les données de leurs véhicules. Pour les "mesures d’émissions polluantes" pendant longtemps il ne pouvait en être autrement, tant les normes à respecter étaient changeantes et/ou absurdes suivant les pays et continents. Et puis il y a la phobie grandissante du CO2 (issue de l’escroquerie du "réchauffement climatique") qui se traduit par des limitations drastiques, mais qui est irrationnelle sur le plan des vraies émissions polluantes... bref les "affaires" sortent alors que les "sachants" sont au courant depuis longtemps. Sauf peut-être l’éternelle cruche Ségolène Royal, mais elle c’est un autre problème.


  • #1622815

    C’est bien la première fois que je suis d’accord avec l’UE.