Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Dieu sociopathe et mythologie carcérale" : Laurent Guyénot sur Radio Courtoisie

Laurent Guyénot était l’invité de Henri Dubost dans le Libre journal de l’identité du 12 octobre 2018.

 

Thèmes : « Aux sources du sionisme : entre dieu sociopathe et mythologie carcérale ? »

 

Pour écouter l’émission, cliquez sur l’image :

 

Retrouvez l’excellent Laurent Guyénot chez Kontre Kulture :

De Laurent Guyénot, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci Laurent Guyenot, de faire le travail... "jusqu’au bout".


  • Toujours un plaisir d’entendre Laurent Guyénot, avec tant d’analyse et d’intelligence. J’espère qu’Henri Dubost restera sur Radio Coutoisie.

    Le lien du mp3 (provenant d’aws) :
    https://s3.eu-central-1.amazonaws.c...


  • En fait on en revient toujours à Marcion qui voulait dissocier le dieu universel des Evangiles du dieu juif de l’ancien testament : Yaveh
    Jésus dans son dernier souffle ne dit-il pas ? : eli eli lama sabachthani. (mon dieu, mon dieu pourquoi m’as tu abandonné.

    Le dieu des chrétiens c’est Dieu incarné en Jésus pour se révéler : un dieu d’Amour, rien de plus, c’est çà l’idée de Marcion, pas un dieu tribal vindicatif qui coupe la bite de ses enfants. ( On rigole).
    D’ailleurs de son temps , Marcion n’ était pas vu comme un hérétique, puisqu’il s’est soumis à sa hiérarchie ; mais un vrai débat d’idées a bien eu lieu qui a divisé la chrétienté et qui a fait des vagues.(A l’époque les évêques étaient élus par les tous les fidèles et çà a changé juste après.
    Et c’est bien plus tard, pour bloquer ces idées qui persistaient que les pères de l’Eglise ont diabolisé Marcion,
    bravo à monsieur Guyénot pour son sérieux, je cours de ce pas m’enquérir de son ouvrage.

     

  • Du Yahvisme au Sionisme...
    C’est la généalogie historique de la valeur d’échange néolithique qui a produit la thora du monothéisme de la marchandise aboutissant au spectacle totalitaire du cosmopolitisme du profit...
    Karl Marx, La Question Juive...
    Abraham Léon, La conception matérialiste de la Question Juive...
    Au coeur de la crise du mode de production capitaliste ; la crise du coeur de la production capitaliste du mode talmudique du règne de la quantité...

     

    • Sylviane,
      "C’est la généalogie historique de la valeur d’échange néolithique qui a produit..."
      Oui certes, mais pas dans le monde entiers !
      Donc il y a autre chose de plus malin !
      _


    • c’est sûr, l’alliance abrahamique est le prototype mythique du contrat commercial. un rapport exclusivement comptable entre Yahvé et son peuple, une dette monnayée, ce qu’a fort bien vu W.Sombart.
      La spiritualité dans la thora est réduite à peau de chagrin (elle se réduit au messianisme prophétique)



    • C’est la généalogie historique de la valeur d’échange néolithique




      Rien à voir avec le néolithique. Ce qui a produit la valeur d’échange c’est la scission spirituelle du couple Adam et Eve par la rupture pécheresse d’avec Dieu. Le couple originel ne faisait, avant de chuter, qu’un. Car lorsque Adam donnait à Eve il se donnait comme à lui-même et, de même, de Eve à Adam.

      Unis par l’Amour, unis par l’Etre, ils n’étaient qu’une seule chair ; hors pour qu’il y ait échange il faut qu’il y ait deux parties, l’une donnant à l’Autre. Ne faisant qu’un ils n’échangaient ainsi pas, ce n’était que don à soi-même... mais en désirant posséder ce que Dieu soit disant leur refusait, leur Moi chuta dans ce désir de possession, donc dans l’Avoir... il chuta et dégénéra en Moi égotique, le "Je" qui ne vaut que pour un individu, tandis qu’auparavant le "Je" équivalait au "Nous", sorte de Moi pluriel qui se vivait concrètement, agissait, chaque jour, dans chaque chose.

      En conséquence ils ne se virent non plus comme un, mais comme deux ; ils se virent nus, déjà physiquement, couverts de honte en découvrant le regard de l’Autre. Et nus spirituellement, désormais dénués de l’habit spirituel qui les avait quitté, désormais séparés par cette conception qui dit que l’Autre nous est un tant soi peu étranger.

      Depuis tout rapport avec l’Autre dans l’humanité serait rapport d’échange, par cet amour blessé incapable de nous faire aimer notre prochain comme nous-même, car l’Homme par lui-même ne peut s’extirper de cette incapacité à aimer parfaitement et totalement en tuant son Moi, en renonçant à soi.

      On pourrait me dire que lorsque Adam donnait à Eve il y avait tout de même échange, transfert de la chose donnée, et donc que l’échange existait déjà. Cela est vrai matériellement, mais spirituellement, cela n’était pas et c’est la dimension spirituelle qui est supérieure à la matérielle.

      Il n’y a que dans ce monde dégénéré d’inversion où le matériel prédomine. Il n’en était pas ainsi à l’origine.


  • A fajs ( ? )...
    "C’est la généalogie historique de la valeur d’échange néolithique qui a produit..."
    Oui certes, mais justement dans le monde entier...
    Car cette valeur d’échange comme le montre Marx n’est pas née chez les esquimaux pré-historique mais au carrefour des voies commerciales du néolithique lequel a précisément fait naître la mythologie carcérale de l’endogamie sociale yahviste qui n’a pu se répandre sur le monde que comme mondialisation de la religion sociopathe du contrat du calcul...


  • Beaucoup de gens qui ne savent même pas se laver le trou de balle veulent donner des leçons sur Dieu ...

    C’est pathétique !!!

     

    • Pépé le Moko....Tu devrais changer de masque...
      Gabin, c’était quand même autre chose...
      Beaucoup de gens qui ne savent même pas qui est Dieu en sont réduits à vouloir donner des leçons sur leur pauvre laver le trou de balle...

      C’est vraiment les Bas-Fonds...

      C’est donc sur-pathétique !!!


    • Vous manquez visiblement d’arguments, et votre intérêt pour les choses anales trouble votre jugement. À aucun moment je n’ai parlé ici de Dieu ; je ne parle que de Yahvé, ce personnage grotesque inventé par les Lévites. Dieu est le Grand Mystère, et je me garde bien d’en parler, contrairement aux tenants du dogme dont vous faites sans doute partie.


    • " beatrice "

      C’est pas seulement se laver le trou de balle , mais c’est ce doucher après , se rincer la bouche 3 fois durant le processus , changer de slip Brahmanique à chaque douche ( pour les hommes , parce que les femmes ne sont pas sensée porter de slip ... ) etc

      Tout ça ne m’amuse pas du tout , j’ai surtout peur que vous veniez vous assoire sur mon divan !!!


  • Merci Monsieur Laurent Guyénot, vous faîtes un super boulot !!!! J’avais dévoré votre livre JFK ..... passionnant


  • tres interessante emission merci !


  • C’est le genre d’interview qu’on devrait pouvoir entendre sur le service public ou un média grand public privé.

    Ça fait plaisir d’entendre des émissions où l’invité peut nommer les choses, avancer des vues, défendre une opinion - et accessoirement instruire son auditoire.

    Je sais qu’existe un monde parallèle où Laurent Guyénot est invité sur France Inter sur la tranche horaire actuelle de Laure Adler (avec Henri Dubost aux manettes) pour présenter son livre.

    Bon, à force de penser et de dire du bien de vous, je vais bien finir par l’acheter, ce bouquin !
    Mille mercis, M. Guyénot, pour tout ce bon et passionnant boulot que vous abattez.


  • Merci pour vos recherches, M. Guyénot, toutes passionnantes et révélatrices !