Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Docteur Laurent Toubiana : "contrairement à ce que l’on entend, le virus ne circule pas"

Alors que les mesures se multiplient à travers la France pour lutter contre la propagation du Covid-19, Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’INSERM et directeur de l’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé (IRSAN), appelle à cesser la communication « anxiogène » face à un « virus qui ne circule pas ». Entretien.

 

Plus de 6000 nouveaux cas et 34 décès ces dernières 24 heures. En ce 15 septembre, le rituel des bilans chiffrés sur le Covid-19 bat à nouveau son plein.

Depuis plusieurs semaines, les autorités mettent en garde les Français face à « une reprise » de l’épidémie. Port du masque obligatoire en entreprise ainsi qu’à l’école et dans de nombreuses villes, abaissement du nombre de personnes dans les rassemblements publics ou encore bars et restaurants obligés de tirer le rideau avant l’heure, les mesures prises aux niveaux national et local se multiplient.

 

« Siffler la fin de la récréation » ou « changer de cap » ?

Le 9 septembre, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, annonçait que le gouvernement allait « être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles », « dans les huit à dix jours maximum ». C’est peu dire que Jean Castex était attendu au tournant au moment de se présenter devant les caméras le 11 septembre, à l’issue d’un Conseil de défense spécial Covid-19. Le Premier ministre n’a cependant fait aucune annonce fracassante, laissant aux autorités locales le soin de prendre les mesures adéquates.

 

 

Cela a notamment été le cas pour Fabienne Buccio, préfet de Gironde, et son homologue des Bouches-du-Rhône, Christophe Mirmand, qui ont annoncé le 14 septembre une série d’annonces quasi similaires, restrictives, mais sans commune mesure avec ce qui a pu être observé au printemps lors du confinement général. Le 13 septembre, des médecins et professeurs – dont le généticien Axel Kahn – ont appelé à « siffler la fin de la récréation » en demandant aux Français d’« éviter les rassemblements privés ». « Nous sommes à une nouvelle étape de l’épidémie : celle de sa diffusion […]. Il reste probablement peu de temps pour agir collectivement », ont averti six médecins et professeurs dans une tribune publiée dans Le Journal du dimanche.

 

 

Son de cloche totalement différent du côté de Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’INSERM et directeur de l’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé (IRSAN). Avec 34 de ses collègues scientifiques, universitaires et professionnels de santé, il a cosigné une autre tribune, parue le 10 septembre dans Le Parisien.

Ils critiquent la politique et la communication gouvernementales à propos de l’épidémie : « Nous, scientifiques et universitaires de toutes disciplines, et professionnels de santé, exerçant notre libre arbitre et notre liberté d’expression, disons que nous ne voulons plus être gouvernés par et dans la peur. La société française est actuellement en tension, beaucoup de citoyens s’affolent ou au contraire se moquent des consignes, et nombre de décideurs paniquent. »

Laurent Toubiana explique au micro de Sputnik France pourquoi « il est urgent de changer de cap » :

Sputnik France : Comment expliquez-vous le décalage entre un Conseil scientifique qui laissait entendre que le gouvernement allait prendre des mesures « difficiles » et le peu d’annonces fait par Jean Castex ?

Laurent Toubiana : Tout d’abord, je tiens à préciser que je suis un scientifique et que je me situe dans mon domaine de compétence quand je prends la parole. Mon but est d’objectiver les informations diffusées pour les ramener à une sorte de rationalité.

Monsieur Delfraissy parle au nom du Conseil scientifique. Je m’aperçois, et c’est assez déroutant, que le gouvernement l’a désavoué avec les annonces faites le 11 septembre. Cela acte le fait que le Conseil scientifique est en quelque sorte mis sur la touche par le gouvernement. Ce dernier reprend la main et revient à une certaine forme de rationalité. C’est une très bonne nouvelle.

Sur le terrain médical, que pensez-vous de l’explosion du nombre de cas de Covid-19 à laquelle on assiste ?

Je remarque que vous utilisez le terme d’« explosion », qui est anxiogène, qui laisse penser à quelque chose d’énorme. Maintenant, regardons la réalité des faits. Nous avons procédé à un nombre colossal de tests, plus de huit millions à ce jour. C’est un échantillon conséquent de la population et il est multicentrique, car en provenance de toute la France.

On retrouve des traces du virus dans environ 3 % des résultats. Ces gens ne sont pas forcément malades, mais présentent des traces du virus. Nous parlons de seulement environ 3%. Cela signifie qu’environ 97 % des gens testés ne sont pas positifs.

Alors, que disent de tels résultats ?

Que contrairement à ce que l’on entend, le virus ne circule pas. D’autant plus qu’à environ 3 % de résultats, on se situe dans la marge d’erreur. Quand nous sommes à 97 % de cas négatifs, nous pouvons parler d’excellent score. C’est ce qu’il faudrait dire en réalité. Mais ce n’est pas le cas et c’est étrange. On nous dit non seulement que le virus se propage énormément, mais en plus, on met un nombre croissant de départements en zone rouge au motif d’une circulation du virus totalement fantasmée.

Les chiffres d’hospitalisation et de décès sont sans commune mesure avec ce que l’on pouvait observer en avril dernier…

Nous pouvons discuter des vrais chiffres de ce que l’on appelle une épidémie. C’est un phénomène grave. Et la gravité se mesure par le nombre de malades sérieux qui sont à l’hôpital, ainsi que par le nombre de décès. Or, les chiffres sont actuellement infiniment faibles à l’échelle de la France.

Sur une telle base, il est impossible de décider quoi que ce soit. Pourtant, des décisions sont prises, comme celle de mettre en rouge un grand nombre de départements, ce qui fait très peur et a des conséquences économiques non négligeables, notamment pour les cinémas, théâtres, bars ou restaurants.

Vous dites que ces décisions ont une incidence sur la santé des gens…

Effectivement. Vous empêchez les gens de se réunir, vous leur faites porter un masque parfois dans des circonstances totalement injustifiées, pendant des heures, ce qui peut être très handicapant pour un certain nombre de personnes. C’est difficile à admettre.

De plus en plus de Français commencent à douter de la parole officielle en ce qui concerne le Covid-19. Qu’en pensez-vous ?

Cette communication anxiogène, qui ne trouve pas de justification dans l’expérience quotidienne des gens, finit par les faire douter de l’information et les dérive vers des champs de réflexion nauséabonds. Au bout d’un moment, les gens doutent et quand c’est le cas, ils sont prêts à croire n’importe quelle bêtise.
Rationalisons, disons réellement ce qu’il se passe et à partir de là, tout ira bien mieux. Le problème étant que nous sommes soumis, depuis maintenant des mois, à une « propagande » et je crains que remonter la pente soit extrêmement difficile.

C’est la raison pour laquelle vous et vos collègues avez décidé d’écrire cette tribune au Parisien ?

Oui. 35 chercheurs initiaux ont cosigné cette tribune, mais nous sommes aujourd’hui 140 à l’avoir signée. Tous des chercheurs triés sur le volet, car nous ne souhaitons pas que cela se transforme en pétition. Nous voulons que les signataires soient des gens issus du domaine de la recherche et des scientifiques sérieux. Je reçois tous les jours des centaines de mails de collègues qui me motivent à continuer le combat. Ils n’ont pas encore signé, car la procédure est très contrôlée.

Nous ne voulons pas que n’importe qui puisse récupérer ces idées dans le but de les instrumentaliser. C’est chronophage de faire un tel tri, mais le fait de pouvoir démontrer qu’un grand nombre de chercheurs et scientifiques nous rejoint est très important. Le but est que les gens ne se demandent plus qui croire. Cela apporte de la confusion de dire que les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux concernant le Covid-19.

Maintenant, les chercheurs sortent de leur réserve et disent massivement que la communication autour de l’épidémie est délirante.

 

Laurent Toubiana, sur E&R :

Enfoncez le clou avec le professeur Toussaint, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • " 97% de cas négatifs " ! Alors que la télé veut nous faire croire que la contamination explose ! En montant en épingle cette petite épidémie que cherchent-ils à CACHER ?De quel sujet autrement crucial cherchent-ils à nous détourner ? De la Proportionnelle, comme pour la fausse affaire Benalla ? Un indice : le croque mort de Prades vient de déclarer que les Français avaient un autre sujet de préoccupation que le rétablissement de la proportionnelle . Plus qu’un indice : un AVEU .

     

    • En début de semaine dernière sur France Info (vers 1 h ou 2 h du matin), j’ai entendu distraitement une info logique. J’ai guetté toute la journée si elle serait redites. Hélas non.
      Il existe une grande île touristique où le monde entier vient. Je pense que c’est vers le Brésil. Là-bas pour rentrer il faut présenter une analyse positive au corona. C’est normal puisque ces touristes ont été en contact avec cette grippe et ont développé des anti-corp. Donc ils ne seront pas malades pendant des années ou à vie.
      Cette île a zéro mort du Covid 19.
      Je n’ai pas vu cette information reprise...
      Mercredi à Siorac en Périgord j’ai vu en haut d’un pont une grosse inscription : stop au mensonge covid 19.


  • Effectivement on ne pourra plus remonter la pente, ce régime est à bout de souffle car ce n’est plus qu’une colonie de la communauté. & ils sont si idiots qu’ils en ont cassé leur jouet.


  • Je le répète depuis le départ le scénario est prévu : créer la pénurie de masque pour donner l impression que c est indispensable un outil marketing souvent développé. De plus, ils doivent tenir jusqu aux élections US. Pour rappel, on a affaire a une tentative de coup d état mondial et a un rituel occulte pour imposer une tyrannie numérique de surveillance de masse comme l a déjà fait la Chine. Oui la Chine est le pays test sachant qu’ils sont athées et obéissant.


  • C’est le Talmud qui est délirant si tu veux mon avis. Autant gagner du temps. Y’en a plein les fesses, ça fait dix ans que Soral explique tout, tirez-vous en les doigts et avançons !


  • Je ne peux pas m’enpêcher de penser que la mesure de ré-ouverture des cafés et restaurants prise en juin dernier est une mesure presque uniquement à destination de la bourgeoisie et de l’electorat de Macron. Le quidam doit aller porter son masque toute la journée au travail et est obligé de porter sa muselière pour aller faire ses courses au supermaché, quand dans le même temps il croise en terrasse des personnes attablées pendant des heures. On est dans le grotesque total avec toujours une petite pointe de mépris de classe affiché.

     

    • Je partage totalement votre impression. Je n’ai jamais autant senti chez les garçons de café un ras-le-bol à fleur de peau concernant leur accoutrement ridicule face à une clientèle dont l’absence éphémère de la muselière donne à cette dernière un air hautain par la force des choses. J’en suis presque gêné pour eux, qui doivent porter sur leur visage cette réplique d’urinoir de Duchamp pendant et après leur service jusqu’à leur domicile.


  • C’est qu’il faut faire durer l’ingénierie le plus longtemps possible... La peur est l’ennemie de la conscience.


  • À défaut d’être pour le masque de papier obligatoire, il a quand même bien mis en évidence un masque républicain anti idée nauséabonde. Sans préciser quoi certes, mais l’anulingus de soumission est net et sans bavure.

     

  • Sur Sud-Radio (la radio des siosio nouvelle norme...) le Pr Toussaint répondait les mêmes choses que son pote Toubiana...
    A la question posée par un auditeur : "mais pourquoi ne vous écoutent-ils (le gouvernement) pas ? Toussaint répondit : "Quand on proclame une énorme erreur on ne revient presque jamais dessus... ".

    Comme le prophétise Raoult, dans un avenir pas trop éloigné lorsque des chercheurs sérieux et libres évoqueront cette affaire de covid, ce sera "sanglant" (sic. Raoult)

     

    • Ďésolé de ne pas partager ton optimiste mais je ne sens pas d’avenir en France,sanglant ou non, pour 90% de la population de ce pays...
      Cette fois ils ont complétement bloqué le système à double tour et ce n’est pas les moutons et les veaux que sont majoritairement devenus les Français qui se révolteront.
      L’avenir,si avenir il y a, ce sera l’euthanasie à grande échelle ou l’esclavage pour 90% des gens avec leurs vaccins aux effets mutagènes pour au pire nous supprimer et au mieux nous tracer comme du bétail tout en nous rendant malades et escalaves à vie des labos pharmaceutiques et des aides gouvernementales.
      Sans un coup d’état militaire rapide on sera tous d’ici peu des cadavres,des zombies ou des fugitifs !!!


    • Je suis d’accord, nous sommes condamnés a ne plus nous reveiller. Le seul point ou mon point de vue differe c’est sur le pucage (je suis ingénieur et j’ai des notions de production de série et logistique, je suis plus réaliste que vous...), parcontre, un peuple qui est capable de laisser ses enfants porter le masque toute la journée, est un peuple qui ne se reveilera plus jamais.


    • @Gauthier perlouze

      D accord avec vous. Malgré les brillantes explications scientifiques des Drs et profs : Raoult, Perronne, Toussaint, Toubiana concernant la non virulence Du virus actuel et la psychose inutile engendrée par le gouverne-ment, le réveil ne peut se faire que par le peuple
      Et le peuple actuellement et dans l immense majorité est complètement zombifié
      Y a qu’ à voir la queue dans les labos pour les tests
      Beaucoup attendent la piquouse miracle


  • Les spécialistes sérieux et crédibles enchaînent leurs discours sur le net, à la radio, à la télé...mais le gouvernement garde le cap et les moutons obéissent. La fin de ce cauchemar n’est pas pour demain.


  • 6000 cas, 34 morts.
    Ça nous fait du 0.56%

     

    • @Aiguiseur de guillotines

      J’ai horreur lorsqu’on balance des chiffres sans qu’il n’y ait aucune preuve .Je peux vous sortir des chiffres de nulle part sans aucune preuve. Les teste sont faux à 99% et les morts du Covid personne en ont vu un seul, dossier en main, bien sûr .
      Cette histoire est une mascarade depuis le début, et la deuxième vague ils la veulent tellement qu’ils tentent d’en inventer une avec des tests .Cette histoire est abracadabrante et d’un mensonge inouï ,jusqu’à faire passer les meilleurs professeurs mondiaux en virologie pour des charlatans .Du jamais vu
      C’est simplement une histoire de pognon, point .


  • ""contrairement à ce que l’on entend, le virus ne circule pas"

    Ce genre de propos omette de dire la vérité tout court et donc je considère que ce type fasse partie du complot. Y a pas de virus ! Il n’y a ni pandémie ni épidémie. On s’est fait entuber comme les soi-disant avions (en fait des drones) qui s’étaient encastrées dans les tours le 11 septembre.

     

    • @anonyme le virus existe bel et bien, c’est un coronavirus alias virus aviaire alias grippe.
      Sauf que cette grippe-là a été fabriquée à partir du H1N1 auquel a été ajouté de l’ARN de la malaria ( ce qui fait que la chloroquine le soigne tant que le malade n’est pas arrivée au stade terminal) et de l’ARN de VIH comme l’a très bien expliqué le Pr.Montaigné.
      Pourquoi le VIH ?
      Pour mieux percer les défenses immunitaires des gens en mauvaise santé et le rendre plus létal envers certaines populations à risques : les personnes de plus de 75 ans,les personnes malades souffrant de maladies chroniques graves (obèses,diabétiques ou insuffisants respiratoires sévères,cancéreux,cardiaques,etc...) et surtout les personnes âgées à pathologies chroniques multiples.
      Si vous êtes en bonne santé vous développerez probablement la forme atypique du virus,si vous êtes de santé médiocre une bonne crève mais pour les personnes fragiles la mort est parfois au bout du chemin...
      Mais ce qui est surtout effrayant c’est la distorsion entre les mesures dictatoriales disproportionnées prises par l’intelligentsia politico-merdiatique et la dangerosité réelle de ce virus !!!
      On a là une maladie qui ne tue que 0,3% de ceux qu’elle frappe avec une moyenne d’âge des victimes de 81 ans soit six ans de plus que l’espérance moyenne de vie masculine en France !!!
      Ce virus est une espèce de charognard qui ne tue,hormis ceux exposés en permanence à la charge virale de par leur métier,que les vieux et les faibles.
      D’où le besoin d’alimenter la psychose des moutons par des mesures antidémocratiques et coercitives de l’état et l’hystérie des merdias mainstream:car en plus de bourrer le crâne aux moutons on leur fait peur et quand vous avez peur vos défenses immunitaires chutent de 40% !!!
      Le masque aussi abaisse vos défenses immunitaires,et la psychose médiatique et la muselière ont pour but de nous amener une seconde vague cet hiver...
      Les plus gros mensonge de l’oligarchie mondialiste sont cependant sur les enfants et les cas atypiques :
      _Les enfants hormis grosses pathologies ne développent pas la forme grave de la maladie et les cas assymptomatiques ne contaminent personne puisqu’ils ne sont pas malades vu que la charge résiduelle du virus chez eux est ridiculement basse !!!
      Il y a environ entre 160 décès par an en France soit 15 000 par mois soit 500 par jour et en moyenne seulement 35 ou 40 morts du Covid qui passe niveau mortalité loin malgré le buzz après d’autres fléaux en France !!!


    • @Vincent

      "une maladie qui ne tue que 0,3% de ceux qu’elle frappe"

      C’est incroyable ! Vous confirmez exactement ce que je viens dire tout en accordant du crédit à ce prétendu virus ! Avec un taux aussi faible, il y a ni épidémie et encore moins de pandémie. Enfin bref, il n’y a rien du tout à moins qu’on en est venu à considérer la mort comme qqchose de pas naturel. En fait vous aussi, vous êtes un mouton comme les autres ; sans doute même encore bien pire que la masse que vous critiquez. Au moins la masse que vous critiquez n’a pas de prétentions intellectuelles comme votre com très pédant. En ce qui me concerne, ce monde peut disparaître. Qu’un imbécile heureux s’imagine encore que les choses vont s’améliorer. C’est grâce à tous ces moutons - vous y compris - qu’on ait pu installer en un temps record toute cette mascarade.


    • @Vincent, désolé vous confondez un peu tout ici mais bon l’idée est là.
      Ce n’est pas un virus grippal ni en lien avec le H1N1, c’est un coronavirus (qui existait initialement dans la nature sur les chauve souris les pangolins les chats etc...) mais qui a été bricolé pour toucher l’homme (passage de la barrière inter espece). Ensuite ils ont fait zn 2003 une nouvelle versions à partir d’un coronavirus récupéré sur un patient de l’hopital de Hanoi (travaux de l’institut Pasteur Paris) en y intégrant du matériel génétique du syndrôme respiratoir aigu (SARS). Ils ont encore fait 2 versions depuis... On n’a pas le dernier brevet donc on n’a pas les détails exacts mais il est question de marlaria selon certains et de 4 séquence du HIV rajoutés à tout ça. Heureusement que cette merde n’a pas fait trop de dégâts !


    • @anonyme respire un bon coup et ne laisse-pas tes émotions te submerger !!!
      Insulter les gens ou leur faire des procès d’intention mesquins ne te rendra pas plus heureux ni plus serein...
      Tu veux que ce monde s’éffondre alors sois heureux car c’est ce qui est en train de se passer,certes au ralenti,sous nos yeux.
      Si les jeunes comme toi perdent espoir c’est foutu,manquerait plus que ce soit les vieux qui résistent et les jeunes qui se soumettent:ce serait une première historique.
      Et puis si ça tourne vraiment mal vous pourrez toujours partir à l’Est ou ailleurs pendant que les vieux comme moi se feront griller le cerveau par la 5G...


    • Quand on donne des chiffres il faut être précis :
      En 2018, il y a eu 609 648 décès en France (Outre mer inclus) — contre 606 274 en 2017 — pour une population de 66,89 millions d’habitants soit un taux de mortalité de 9,1 pour 1000, un taux stable sur les 10 dernières années.
      cela nous fait en moyenne du 50000 décès par mois toutes causes confondues donc si on a 500 décès du covid par mois cela nous fait 0,1 % de mortalité liée au covid (1 pour mille) en comparaison les suicides font : 0,123% de la mortalité en France et tout le monde s’en branle


  • l’Elite au pouvoir est affolée et cherche une issue depuis que son arnaque au coronavirus s’écroule de plus en plus suite aux révélations de nombreux professeurs depuis Raoult - du coup , ils ont envoyé Macron en train de précipiter tout avec la 5G , les vaccins , l’isolement et surtout le carnage qui risque de se retourner contre toute cette faune qui veut sauver sa tête en voyant ce qui arrive contre leurs amis Clinton , Obama , Bush , Biden etc......


  • "Je suis d’accord avec vous ce n’est pas exponentielle".

    On ne te demande pas ton avis connasse ! T’es qu’une intervieweuse !

     

  • Ne faisait-il pas parti de la liste de schindler car j’ai vu sur la video de soral du mois d’avril apparaître son nom Toubiana ?

     

    • Possible
      Peut être qu’ il est envoyé en contre feu car macron sent que l arnaque au couillonavirus commence à se voir. D ailleurs Delfraichy et veran ont été désavoués par micron sur la gestion calamiteuse car eux souhaitaient un durcissement des mesures liberticides quand micron veut un assouplissement
      Mais bon on n est pas au bout de nos peines


  • C’est tout de même malheureux d’entendre des journaleux venir s’interposer devant des scientifiques pour vernir mettre son grain de sel .Et c’est bien là que l’on sent la guerre menée par l’intermédiaire vendu n’y connaissant que dalle .Il faut à chaque fois qu’un scientifique vient s’expliquer dans un médiat mainstream en disant que la partie est terminée, et en plus étayé par des chiffres émanant d’études soit aussitôt contredit ou discuté par cette bande de salopes .


  • Un virus qui ne circule pas n’en est plus un ! Ou alors il y a autre chose derrière tout ça...



  • dérive vers des champs de réflexion nauséabonds. Au bout d’un moment, les gens doutent et quand c’est le cas, ils sont prêts à croire n’importe quelle bêtise.



    Comment se décrédibiliser en quelques mots ! Nauséabond .. le mot parfait pour faire des raccourcis vers le "complotisme" et donc "l’antisem"


  • les français portent le masque pour ne pas se prendre de prune. Ils n’en ont rien à foutre.


  • Je travail à l’hôpital, ne n’ai rien vu de ce qu’ils ont annoncés, pour ma part je ne porte pas de masque, bien que je me prends des réflexions, je reste libre, je refuse de mettre une muselière, je suis pas un mouton. Je prends certes des risques, mais j’assume et si je me fais virer, je ferais autre chose, il appartient à chacun de se libérer. Un moment il faut porter ses burnes


  • Le présentateur anglais Mark Dolan coupe son masque en direct
    https://www.youtube.com/watch?v=WFI...

     

  • Il est de notre devoir de se battre contre la propagande du masque .
    Moi au travail ,je ne le porte pas et quand mon big boss me fait la reflexion a ce sujet,je lui reponds "je n’ai pas le temps de le porter car je travailles ..."
    Et comme ,il est pres de ses sous et que je gere un depot qui ne fonctionnerai pas aussi bien si j’etais chez moi ,il me répond "ok mais faites attention a la distanciation sociale "...un branleur masque ou pas reste un branleur et c’est une espece qui ne cesse de se reproduire


Commentaires suivants