Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Donald Trump ne joue pas seulement au golf, il purge le Pentagone

En pleine contestation des résultats de l’élection présidentielle, le président Donald Trump a entrepris de purger le Pentagone des chefs de la rébellion. Premier visé, le secrétaire à la Défense, qui n’a cessé de mentir pour cacher les réels objectifs des officiers généraux.

 

 

Une fois l’élection présidentielle terminée, le locataire de la Maison-Blanche n’a plus droit que de gérer les affaires courantes. Mais juste avant la proclamation des résultats du scrutin par la Commission électorale fédérale, le président Donald Trump a commencé une opération de nettoyage sans précédent du Pentagone.

La presse américaine, toujours occupée à le présenter comme un narcissique incompétent, ne semble pas tenir cela pour important. Elle le présente donc comme jouant au golf.

Pourtant, il a démis :
- le secrétaire à la Défense, Mark Esper (remplacé par Christopher Miller)
- son chef de cabinet, Jen Stewart (remplacé par Kash Patel)
- le directeur de la politique de Défense, James Anderson (remplacé par Anthony Tata)
- le sous-secrétaire à la Défense chargé du Renseignement et de la Sécurité, Joseph Kernan (remplacé par Ezra Cohen-Watnick)
- l’agent de liaison avec l’OTAN, Michael Ryan (remplacé par Andrew Winternitz)

Ce mouvement de personnel est facile à interpréter : depuis l’annonce par les grands médias d’une victoire sans partage de Joe Biden, les confessions de hauts-fonctionnaires relatant la manière dont ils ont saboté des années durant la politique des jacksoniens, se multiplient [1]. Les officiels évincés sont soupçonnés de les avoir couverts, voire d’avoir comploté pour renverser le président Trump. Au contraire, les hauts-fonctionnaires promus sont fidèles au président actuel et partagent tous la conviction de liens étroits entre les présidences Clinton et Obama et la Confrérie des Frères musulmans.

Il peut sembler tiré par les cheveux de parler d’une société secrète étrangère à propos de l’élection présidentielle américaine. Ce n’est pourtant pas le cas.

Ce remaniement aurait été poussé par Kash Patel. Ancien assistant du représentant Devin Nunes à la Commission du Renseignement, il avait joué un rôle pour démontrer la surveillance dont Donald Trump avait fait l’objet de la part de l’administration Obama et dans l’ineptie du Russiagate [2]. Il avait été alors nommé assistant adjoint du président Trump et directeur de l’antiterrorisme au Conseil national de sécurité. D’origine indienne, il connaît le rôle des Frères musulmans dans l’organisation de attentats islamistes.

Le nouveau secrétaire à la Défense est l’ancien directeur du Centre de lutte antiterroriste, le colonel Christopher Miller. On peut donc supposer qu’il a une connaissance approfondie de la nébuleuse des Frères musulmans.

Le nouveau directeur de la politique de Défense est le général de brigade Anthony Tata. Ancien commentateur de Fox News, il a plusieurs fois accusé le président Obama et les Clinton d’être les terroristes en chef des réseaux jihadistes. Emporté par son élan, il a aussi accusé l’ancien directeur de la CIA, John O. Brennan, d’avoir ourdi une tentative d’assassinat du président Trump, ce qui s’est avéré diffamatoire (mais pas la première affirmation). Il sera assisté par Thomas Williams, un ancien du Conseil de sécurité nationale qui a été formé par Zbigniew Brzezinski.

Le nouveau sous-secrétaire à la Défense chargé du Renseignement et de la Sécurité est Ezra Cohen-Watnick. C’est un ancien de l’équipe du général Michael Flynn au Renseignement militaire qui s’est battu contre les Frères musulmans sur le terrain. Il est réputé pour refuser les compromis politiques.

Le nouveau responsable de l’Europe et de l’OTAN est Andrew Winternitz. Ce nipponisant, spécialiste de Sciences politiques a déjà été chargé de la France au Pentagone durant plusieurs années. C’est le seul membre de la nouvelle équipe qui n’ait pas eu à frayer contre la Confrérie.

Ce chambardement arrive bien tard : durant quatre ans, les responsables du Pentagone ont tout fait pour ne pas appliquer les consignes du président Trump et faire durer les conflits. Celui-ci leur avait donné une grande marge de manœuvre ce qui lui permis d’agir dans d’autres domaines sans avoir à craindre de coup d’État militaire. Cependant, dans les derniers mois, les officiers généraux manifestaient de plus en plus leur volonté d’utiliser la crise sanitaire pour écarter de la scène publique l’ensemble des politiciens, dont le président Trump ; une attitude en totale contradiction avec le soutien des hommes de troupe au président jacksonien.

À l’évidence, les positions des uns et des autres vis-à-vis de la Confrérie des Frères musulmans ont été un critère pour ce remaniement. Compte tenu des liens étroits des familles Obama (le président Barack et son demi-frère Abon’go Malik) et Clinton (le président Bill et la secrétaire d’État Hillary) avec la Confrérie [3], tout laisse à penser que ces événements sont liés à la crise institutionnelle que traversent actuellement les États-Unis...

Thierry Meyssan

Notes

[1] Voir par exemple : « James Jeffrey a menti au président Trump durant deux ans », Réseau Voltaire, 15 novembre 2020.

[2] “The Devin Nunes Memo”, by Devin Nunes, Voltaire Network, 2 February 2018.

[3] « Quelques liens entre l’administration Obama et les Frères musulmans », Réseau Voltaire, 8 novembre 2013. « Un Frère musulman membre du Conseil de sécurité nationale des États-Unis », Réseau Voltaire, 25 juin 2014. « Les États-unis soutiennent toujours les Frères musulmans », Réseau Voltaire, 22 février 2015.

À ne pas manquer, sur ERFM :

 
 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2597620

    Toujours pareil, il manque un élément primordial dans l equation Obama-Clinton/Frères Muslims-takfiristes... D ou venait ce projet de "Moyen-Orient élargi" (démoli) ? Pourquoi les principales cibles des islamistes ont été, cette dernière décennie, la Lybie, la Syrie, l Irak ? En revanche, l info sur un retrait des troupes us, les déclarations de Miller en ce sens, ont été relayés il y a quelques jours par le média iranien francophone Presstv. Quoiqu il en soit, merci à Thierry Meyssan des précieuses informations dont il nous gratifie. Et merci ER.

     

    Répondre à ce message

  • #2597622

    le jour où on verra Clinton , Obama et Bush avec des menottes pour avoir détruit le moyen orient en utilisant Daesh , on pourra respirer .......

     

    Répondre à ce message

    • #2598162

      Bof, comme on dit dans ce genre de choses...eux ne sont que la partie visible de l’iceberg...D’autres seront mis a la place...
      Du petit gibier il est connu, il est traqué, habile pour se faufiler, très bon pour agacer les chasseurs car trop visible et trop agaçant...
      un peu comme une mouche, elle vole se pose elle vole se pose...on arrive pas a lui taper dessus, pendant se temps là on ne s’occupe pas de nettoyer le reste ou un nid d’oeufs peut profuser.

       
  • #2597658
    Le 17 novembre à 15:15 par les bannis
    Donald Trump ne joue pas seulement au golf, il purge le Pentagone

    Scytl est une entreprise basée à Barcelone qui fournit des systèmes de vote électronique dans le monde entier, dont beaucoup se sont révélés vulnérables aux manipulations électroniques. Scytl a (ou avait) des liens avec le parti Soros et le parti démocrate. Vulcan Capital, le co-fondateur de Microsoft, Paul Allen, a investi 40 millions de dollars dans Scytl.
    Bill Gates possède également des actions de Scytl.

     

    Répondre à ce message

  • #2597690

    Quatre ans de retard. Le temps ne se rattrape guère...

     

    Répondre à ce message

  • #2597701

    Sans parler de qui controle les Freres Musulmans cet article n’a que peu d’importance.
    La reponse est (partiellement) dans le nom.
    Nous savons aussi que l’assistante tres particuliere de Hillary (Uma Abedine), qui a partage son lit de nombreuses annees, tout en maintenant un faux marriage avec le pedo Weiner (incarcere depuis) a grandi dans une famille de Kalamazoo (michigan) qui finance les freres et preche la Charia.
    Et qui les finance ? c’est la reponse.

     

    Répondre à ce message

  • #2597790

    Christopher Miller fait une belle quenelle inversée. Le monde va surement titrer qu’il fait partie du KKK.

     

    Répondre à ce message

  • #2597889

    Pendant ce temps, Trump examine les options pour attaquer l’Iran...

    Depuis la présidence Trump, Meyssan est complètement retourné contre l’Iran, l’accusant d’être un pion du système. Prendrait-il un petit billet de la Maison blanche ? De la clique d’Infowars, du Dr Pieczenik ? Je n’en serais pas du tout surpris.

     

    Répondre à ce message

    • #2598011
      Le 17 novembre à 22:32 par jenesuispasEric
      Donald Trump ne joue pas seulement au golf, il purge le Pentagone

      Moi j’en serais très surpris...je ne connais pas l’importance internationale de Meyssan, mais mon instinct me dit que quand on s’appelle Donald Trump on a beaucoup d’autres chats à fouetter. Meyssan va-t-il par ses écrits influencer la situation aux US ?

      Comme tout les pays du monde, ce serait une erreur de penser l’Iran comme un tout uni, il y a sûrement une faction des élites traître et soumise aux mondialistes. Ceci dit c’est la relative absence de l’autre pays qui commence par un I dans les articles de Meyssan qui me gêne plus qu’autre chose.
      Gloser sur la lutte interne au US est quelque peu inutile quand elle est surdéterminée par d’autres intérêts qui ne sont pas du tout américains.

       
    • #2598087

      Il ne pointe pas plutôt Rohani et sa troupe ? Ça ce sont de bons traîtres prêts à vendre leur âme et leur pays avec aux Americano-sionistes.
      JenesuispasEric,
      oui, tout à fait. C est ce qui est souvent oublié dans l affaire des élections us. Le message de félicitations de Netanyahu a Biden était très très éloquent ! En somme, merci pour tout Donald, bye bye et Joe tu ne pourras pas faire moins, tu feras même plus !! Carrément humiliant et insultant pour Trump, je n en suis pas revenue.

       
    • #2598113

      @Nadia, ne manque pas de respect à Rohani et à « sa troupe » alors que tu connais rien à l’Iran. Et en sachant en plus que tu arriveras jamais à son petit orteil concernant la lutte anti-sioniste et anti-satanistes.
      Rohani est du bon côté du manche, je peux te l’assurer.
      Moi je connais bien l’Iran..

       
    • #2598175

      Soleimani,
      vous expliquerez alors pourquoi il y a eu cette empoignade il y a quelques temps au parlement iranien, et ce qui était reproche à Rohani, et Zarif... Je soutiens l Iran (le Guide) sans réserve, pas que dans des commentaires. Sinon, vous c est pas la modestie qui vous étouffe "Soleimani" ! Ni le respect car, à ce que je sache, on n à pas garde les vaches ensemble, donc ne me tutoyez pas merci. Mais si Rohani n est pas traître, tant mieux, j en suis très heureuse pour cette grande nation.

       
    • #2598180

      Soleimani,
      vous devriez répondre de cette façon à ceux qui, sur ER, accusent carrément la RII de faire partie du système mondialiste. Mais, curieusement, vous ne le faites jamais. Quand à mes activités antisionistes, pour sur, même un colporteur ou un manutentionnaire iranien ou palestinien, libanais ou yemenite, fait mieux que moi. Mieux que vous aussi ?

       
    • #2598591

      @Nadia

      Si j’ai choisi Soleimani comme pseudo, c’est parce que je suis d’origine Iranienne et parce que j’ai un infini respect pour ce guerrier, pour ce soldat de Dieu, lâchement assassiné par la Maison Blanche que beaucoup soutiennent sur ER je trouve. (Bon, plus maintenant vu que Biden a repris le flambeau). Mais bref.
      Ne vous inquiétez pas, je ne soutiens pas l’Iran uniquement dans des commentaires ahah. Je connais du monde en Iran moi, j’ai de la famille là bas, je ne suis pas « hors-sol » quand je parle de l’Iran. De plus, je connais très bien ce pays pour y avoir vécu de nombreuses années.
      Ensuite, quand vous me dites que je ne parle pas comme ça aux autres commentateurs qui manque de respects au gouvernement et aux Mollahs, ce n’est pas de ma faute. Je leurs réponds très souvent, malheureusement, mes commentaires ne sont que peu souvent publiés. (Peut être suis-je trop véhément, je le reconnais). Je terminerais en vous disant que s’imaginer que Rohani et « sa troupe » seraient vendus aux Americano-sionistes, c’est du pur délire. Vous savez, tout le monde n’est pas soumis à ces diables comme vos leaders en Occidents. Faut pas prendre le cas des leaders Occidentaux pour une généralité. Les dirigeants Iraniens ne sont sûrement pas parfait, mais ils ne sont pas pour autant soumis à ces démons dont vous parlez.
      Expliquez moi en quoi Rohani est un traitre pour vous et on en reparlera. En attendant, quand on voit l’état des dirigeants Occidentaux, je trouve quand même très culotté d’oser insulter et manquer de respect comme ça à Rohani et à « sa troupe » comme vous dites.

       
    • #2598814

      Soleimani,
      d accord. Je n ai aucun respect pour les dirigeants dit occidentaux, qui sont dirigés eux memes ! ..Hassan Rohani à fait campagne sur une certaine ouverture à l égard de la "communauté internationale" non ? Certes, il a tenu les mêmes positions que le guide Khamenei sur de nouvelles négociations, le soutien aux groupes de résistance n a pas été diminue... Qu ont dit récemment des députés au ministre Zarif ? Pensez vous que le général Soleimani ait pu être trahi ? Ça m à semble impensable puis j ai doute...Certains députés ont ils qualifié de traître M.J Zarif ? Il y a eu une séquence assez houleuse au parlement. L idée que Rohani soit prêt à faire de grosses concessions à l "Occident" peut aussi être véhiculee pour créer des dissensions dans le pays, evidemment. Respect à votre nation en tous cas, à son peuple, à ses grands dirigeants. L exemple de l Iran est loin de laisser indifférents certains "occidentaux". Preuve en est d ailleurs ici avec ER et son émission "axe de la résistance"
      Bien à vous.

       
  • #2598248
    Le 18 novembre à 10:32 par ROGER OUILLON
    Donald Trump ne joue pas seulement au golf, il purge le Pentagone

    Le secrétaire à la Défense, Mark Esper
    Son chef de cabinet, Jen Stewart
    Le directeur de la politique de Défense, James Anderson
    Le sous-secrétaire à la Défense chargé du Renseignement et de la Sécurité, Joseph Kernan
    L’agent de liaison avec l’OTAN, Michael Ryan
    Il avait donc tous ses ennemis dans son equipe... !?
    Peut-on savoir pourquoi ?

     

    Répondre à ce message

  • #2598610

    j’aimerais avoir un président qui pratique le sport régulièrement plutôt qu’un végan bobo qui expulse des boulles vertes, moi même je fais 8 heures de sport par semaine minimum pour être une machine j’en attend autant de mon président

     

    Répondre à ce message

  • #2599067

    Y a un trou dans la raquette...
    Le coup d’état contre Erdogan (chef de fil des frère musulman) a bien été mené depuis les US sous Obama ?
    Erdogan, lui même, a mis en cause les US (et pas la Russie).

    Trump, Bush, Obama, Biden... la différence est à la marge et dans la méthode.

    Ils soutiennent tous l’israhell, main dans la main avec les pantins du Golf (sinon, ils seraient pas élus)

    Al qaïda, Daesh et cie sont leur bébés. Ceux ci s’en prennent (avec l’aide israelo-americain + pays du golf) aux pays opposés à l’hégémonie talmudique et territorial d’Israhell (Syrie, Irak, Lybie, Iran)

    Ceux qui s’opposent sont détruits. Le reste, c’est du pipo et du blabla sur le sexe des anges.

    Voir une différence entre les présidents US dans ce programme pro hisrahellien c’est de la même nature que voir une différence entre le coca et le pepsi, alors que c’est la même merde.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents