Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’élection américaine en direct (partie 3) : la bataille judiciaire

Après la Nuit américaine d’E&R (328.000 vues), le Combat pour la justice (293.000 vues), voici la Bataille judiciaire, troisième volet des élections américaines 2020 qui ne ressemblent décidément à aucune autre.

Pour ceux qui prendraient cette série en route, la lutte est acharnée entre la présidence et le clan Biden qui a déclaré sa « victoire » trop vite pour faire oublier la fraude massive de dernière minute sur les votes par correspondance dans les États qui étaient d’ailleurs en ballottage favorable pour Trump. Le Président ne renonce pas à sa victoire, le challenger tente la politique du fait accompli, soit un coup d’État médiatique.

C’est dans ces swing states que la justice américaine et les avocats du président Trump s’affairent pour séparer les bons des mauvais bulletins, le bon grain de l’ivraie. La parabole des Évangiles s’impose ici, car nous sommes en présence de deux visions du monde qui s’affrontent sans ménagement : celle des souverainistes (Trump et le peuple américain en demande de protection) face à celle des mondialistes (Biden, Soros, Gates, Epstein, les médias mainstream plus les minorités sexuelles et ethniques). Les croyants diront Dieu contre le Diable.

 


 

04h00 - Dans un témoignage vidéo, Melissa Carone, employée de Dominion Voting Systems en tant qu’entrepreneur chargé de surveiller les machines à compter les bulletins de vote, a déclaré avoir vu des employés du centre TCF faire passer plusieurs fois les mêmes lots de 50 bulletins par les guichets, parfois jusqu’à huit, neuf ou dix fois.

 

Traduction E&R de l’article TrendingPolitics.

 

De plus, elle a déclaré que bien qu’elle n’ait pas été autorisée à toucher les bulletins de vote ou à se tenir directement au-dessus des machines, elle n’a vu que des bulletins au nom de Biden pendant toute sa période de travail de 24 heures – pas un seul bulletin pour le président Trump.

Elle a également témoigné qu’il n’y avait pas de contrôle légal et légitime du processus de vote – que les démocrates "observaient" essentiellement les démocrates. Elle a également déclaré qu’elle avait vu des membres du personnel électoral dupliquer des bulletins de vote tout en changeant les votes pour d’autres, volant les résultats au grand jour.

Carone a également déclaré qu’elle avait fait part de ses découvertes au FBI, mais pour l’instant, rien n’indique que le Bureau – ou le ministère de la Justice – ait fait quoi que ce soit pour enquêter.

Ses révélations ont été faites, entre autres, par l’avocat de la campagne Trump, Sidney Powell, qui affirme qu’elle et d’autres juristes travaillant au nom du président ont découvert des preuves substantielles de prétendus paiements, modifications de votes et autres manigances liées au système Dominion et à certains élus de l’État qu’elle n’a pas nommés.

Et voici quelques éléments de réflexion : si une fraude électorale généralisée et ouverte devait avoir lieu contre ce président, il est tout à fait logique qu’elle se produise dans des bastions démocratiques comme Detroit, où un système de corruption est déjà en place.

Et jusqu’à présent, comme l’ont noté les rapports Rasmussen, Biden n’a surpassé la performance d’Hillary Clinton en 2016 que dans quatre villes : Milwaukee, Atlanta, Philadelphie et... Detroit où le vote a même dépassé le nombre d’électeurs inscrits.

 

Le témoignage de Melissa Carone (vidéo en anglais) :

 

Son passage chez Lou Dobbs, sur Fox News (vidéo en anglais) :

***

17 novembre, 00h00 - Le 15 novembre, le Washington Post avait titré mensongèrement « La campagne de Trump abandonne une grande partie de son recours contre les résultats des élections en Pennsylvanie ».

Dans cet article, les journalistes Jon Swaine et Elise Viebeck ont rapporté que la campagne Trump abandonnait l’argument selon lequel les autorités électorales auraient rendus invalides plus de 600.000 votes en interdisant aux observateurs de Trump de regarder le décompte.

Or, comme l’ont rappelé de nombreux observateurs ainsi que Donald Trump ou son avocat Rudy Giuliani, ce n’est pas le cas :

 

Je pense que ce type a un défaut de maîtrise de la lecture. Il n’a pas lu les paragraphes 132 à 150 de la plainte. Je suppose que 680.770 bulletins par correspondance non inspectés et illicites, ce n’est pas assez. Bien, nous trouverons davantage encore avant le procès.

 

La spécialiste en droit constitutionnel et conseillère de Donald Trump Jenna Ellis développe l’information à 5’40 dans l’émission Breitbart News Sunday (en anglais) :

 

Dans le Michigan, de nombreux affidavits (témoignages sous serment engageant le témoin au risque de parjure, délit pouvant entraîner jusqu’à 5 ans d’emprisonnement) ont été signés démontrant de fortes suspicions de fraudes massives, au moins 300.000 bulletins d’après Rudy Giuliani qui développe le dossier juridique à Détroit dans la vidéo suivante (vidéo en anglais) :

***

23h00 - Les statistiques, bien maîtrisées, mentent assez rarement. Elles sont tout au moins un indice, si ce n’est un début de preuve, vers une thèse, en l’occurrence celle de la fraude.

 

 

En Pennsylvanie, les bulletins de vote par correspondance ont été acceptés cette année à un taux près de 30 fois supérieur à celui prévu par les chiffres habituels historiques, ce qui soulève potentiellement des questions dans un État où le challenger démocrate Joe Biden maintient une avance de seulement quelques milliers de voix.

En effet, un examen comté par comté par Just the News des bulletins de vote par correspondance acceptés et rejetés dans tout l’État de Pennsylvanie montre que, une fois additionnés, l’État n’a rejeté que 951 des 2.614.011 bulletins de vote par correspondance cette année, soit un taux de 0,03 %.

Or, ce chiffre est nettement inférieur au taux historique de rejet des bulletins de vote par correspondance, qui tourne généralement autour de 1 %. Pour les électeurs qui votent par correspondance pour la première fois, le taux peut même grimper jusqu’à 3 %.

En 2016, l’État a enregistré environ 266.208 bulletins de vote par correspondance ; un peu moins de 1 % d’entre eux, soit 2.534, ont été rejetés, ce qui correspond à peu près aux prévisions historiques, selon l’enquête sur l’administration électorale et le vote de 2016.

À ce taux de rejet historique, environ 26.000 bulletins de vote par correspondance auraient du être rejetés du décompte final de la Pennsylvanie de cette année. De tels chiffres n’auraient pas été inattendus. Le mois dernier, par exemple, le Bucks County Courier Times a estimé que, sur la base des prévisions de participation aux votes par correspondance, environ 28.000 Pennsylvaniens auraient pu voir leurs bulletins rejetés, plutôt que les 951 qui l’ont finalement été !

Le vote par correspondance, sans surprise, a un taux de rejet nettement plus élevé que le vote en personne. Les électeurs qui utilisent les bulletins de vote par correspondance commettent souvent des erreurs, telles que des formulaires mal rédigés, des signatures non concordantes et une mauvaise comptabilisation des votes.

Ce chiffre augmente pour les électeurs qui votent par correspondance pour la première fois, le taux de rejet au sein de ce groupe atteignant parfois 3 %. Or, des millions d’Américains ont voté par correspondance pour la première fois lors des élections de 2020, en grande partie en raison des inquiétudes suscitées par la pandémie de COVID-19.

En Pennsylvanie, vendredi après-midi, la course entre le démocrate Joe Biden et le président républicain Donald Trump a été très serrée, avec la quasi-totalité des bulletins de vote comptés et Biden en tête avec environ 13.000 voix.

Il est aisé de conclure que si le taux de rejet avait oscillé entre 1 et 3%, soit entre 28.000 et 55.000 votes environ, en rappelant que la plupart de ces votes sont pour Biden, on imagine alors aisément que les 13.000 voix d’avance du candidat démocrate auraient fondu comme neige au soleil...

 

Inspiré de l’article de JusteTheNews, 16 novembre 2020.

***

22h00 - Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, les directeurs de Facebook et Twitter, sont convoqués par le Congrès afin de s’expliquer sur leur gestion de la désinformation lors de l’élection présidentielle. Les législateurs qui les interrogeront sont certes divisés sur la bonne tenue ou non des élections et la validité des résultats, mais on notera tout de même que le comité judiciaire du Sénat devant lequel Zuckerberge et Dorsey témoigneront demain est dirigé par Lindsey Graham, un proche de Trump, qui l’a récemment exhorté à ne pas abandonner et à continuer la lutte. À suivre…

***

03h00 - Nous avions relayé en VO l’interview de Sidney Powell, une des principaux avocats de l’équipe Trump. La voici avec les sous-titres en français, sur la plateforme Odysee.

 

Ici, Vernon Jones, ancien démocrate qui a rejoint le camp Trump en 2020, s’exprime sur les élections en Géorgie, État pour lequel il est élu à la Chambre des représentants :

 

Que se passerait-il si tous les États n’avaient pas rendu un résultat officiel au 14 décembre ? La réponse, déjà abordée dans une vidéo importante que nous avions relayée plus bas, est reprise ici par Jenna Ellis, spécialiste en droit constitutionnel et conseillère de Donald Trump :

 

La version longue, en anglais, incluant une interview de Rudy Giuliani, ancien maire de New York et un des avocats de Donald Trump :

***

02h00 - Le vote par correspondance est très susceptible d’entraîner des fraudes. Ce ne sont pas les complotistes trumpiens qui le disent, mais le vénérable et démocrate (et antitrumpiste primaire) New York Times, dans un article du 7 octobre 2012.

(...) Pourtant, les statistiques montrent que les votes exprimés par courrier ont moins de chances d’être comptés, plus de chances d’être compromis et plus de chances d’être contestés que ceux exprimés dans un isoloir. Les fonctionnaires électoraux rejettent près de 2 % des bulletins de vote envoyés par la poste, soit le double du taux de vote en personne.

« Plus vous forcez les gens à voter par correspondance », a déclaré M. Sancho, « plus vous générerez de bulletins non valables ».

Les experts électoraux affirment que les défis créés par les bulletins de vote envoyés par la poste pourraient bien affecter les résultats cet automne (2012) et au-delà.

Cette tendance se traduira probablement par une augmentation du nombre de votes non comptés, et elle augmente le risque de fraude. Bien que la fraude dans le vote par correspondance soit beaucoup moins courante que les erreurs innocentes, elle est beaucoup plus répandue que la fraude dans le vote en personne qui a attiré beaucoup plus d’attention, selon les administrateurs électoraux.

Le vote par correspondance est aujourd’hui suffisamment courant et problématique pour que les experts électoraux affirment qu’il y a eu de multiples élections où personne ne peut dire avec certitude quel candidat a été le vainqueur mérité. La liste comprend l’élection présidentielle de 2000, où les problèmes liés aux bulletins de vote par correspondance en Floride ont été peu remarqués, ainsi que d’autres questions.

Lors de la dernière élection présidentielle, 35,5 millions d’électeurs ont demandé des bulletins de vote par correspondance, mais seuls 27,9 millions de votes par correspondance ont été comptés, selon une étude de Charles Stewart III, politologue au Massachusetts Institute of Technology. Il a calculé que 3,9 millions de bulletins demandés par les électeurs ne leur sont jamais parvenus, que 2,9 millions de bulletins supplémentaires reçus par les électeurs n’ont pas été renvoyés aux responsables des élections et que les responsables des élections ont rejeté 800.000 bulletins. Cela suggère un taux d’échec global pouvant atteindre 21 %.

Certains électeurs ont vraisemblablement décidé de ne pas voter après avoir reçu des bulletins, mais M. Stewart a déclaré que beaucoup d’autres ont très probablement essayé de voter et ont été contrecarrés. « Si 20 %, ou même 10 %, des électeurs qui ont fait la queue le jour du scrutin étaient refusés », a-t-il écrit dans l’étude publiée dans le Journal of Legislation and Public Policy, « ce serait une honte nationale ».

Néanmoins, le vote en personne est plus fiable, en particulier depuis que les administrateurs électoraux ont apporté des améliorations à l’équipement de vote après l’élection présidentielle de 2000.

Mais presque rien n’a été fait pour remédier aux problèmes particuliers posés par les votes par correspondance. Au contraire, le secrétaire d’État républicain de l’Ohio a récemment envoyé des demandes de vote par correspondance à tous les électeurs inscrits dans l’État. Et les législateurs républicains de Floride ont récemment révisé la loi de l’État pour permettre l’envoi des bulletins de vote où les électeurs le souhaitent, plutôt que de les envoyer uniquement à leur adresse enregistrée.

Les républicains sont en fait plus susceptibles que les démocrates de voter par correspondance. Lors des élections générales de 2008 en Floride, 47 % des électeurs absents étaient des républicains et 36 % des démocrates.

Il existe un consensus dans les deux camps sur le fait que le vote par correspondance, quel que soit son impact, est plus facilement abusé que d’autres formes de vote. Dans un rapport de 2005 signé par le président Jimmy Carter et James A. Baker III, qui a été secrétaire d’État sous le premier président George Bush, la Commission sur la réforme des élections fédérales a conclu que « les bulletins de vote par correspondance restent la plus grande source de fraude électorale potentielle ».

« Le problème », a déclaré Murray A. Greenberg, un ancien procureur du comté de Miami, « est en fait la collecte des bulletins de vote par correspondance dans les centres pour personnes âgées. En Floride, les personnes affiliées à des campagnes politiques "aident les gens à voter par correspondance", dit-il. "Et l’aide est entre guillemets. »

Les électeurs des maisons de retraite peuvent être soumis à des pressions subtiles, à une intimidation pure et simple ou à une fraude. Le secret de leur vote est facilement compromis. Et leurs bulletins de vote peuvent être interceptés à l’aller comme au retour.

Le problème ne se limite pas aux personnes âgées, bien sûr. Les bulletins de vote par correspondance facilitent également l’achat et la vente de votes. Ces dernières années, des tribunaux ont invalidé des élections municipales dans l’Illinois et l’Indiana en raison de bulletins de vote par correspondance frauduleux.

Le vote par correspondance a également joué un rôle crucial lors de l’élection présidentielle de 2000 en Floride, où la marge entre George W. Bush et Al Gore était très mince et où des centaines de bulletins de vote par correspondance ont été comptés en violation apparente de la loi de l’État. Les bulletins de vote défectueux, provenant d’Américains vivant à l’étranger, comprenaient certains sans cachet de la poste, d’autres oblitérés après l’élection, d’autres encore sans signature de témoin, d’autres encore postés depuis les États-Unis et d’autres encore envoyés par des personnes ayant voté deux fois. Tous auraient été disqualifiés si les lois électorales de l’État avaient été strictement appliquées.

Lors des dernières primaires, près de 40 % des bulletins de vote n’ont pas été déposés dans l’isoloir le jour de l’élection. Ils étaient répartis entre les votes anticipés dans les bureaux de vote, que M. Sancho, le superviseur des élections du comté de Leon, privilégie, et les votes par correspondance, qui le rendent nerveux.

« Il n’y a pas eu un seul cas de fraude lors du vote anticipé », a déclaré M. Sancho. « Les seuls cas de fraude électorale ont eu lieu lors des votes par correspondance. »

Selon les experts en droit électoral, il est difficile d’imaginer une fraude électorale en personne d’une ampleur suffisante pour faire basculer une élection, avec des dizaines, voire des centaines de personnes commettant un crime en public en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, sans parler du risque exceptionnel.

Il existe des alternatives beaucoup plus simples et plus efficaces pour commettre une fraude à une telle échelle, a déclaré Heather Gerken, professeur de droit à Yale.

« Vous pourriez voler des bulletins de vote par correspondance, remplir une urne, soudoyer un administrateur électoral ou manipuler une machine de vote électronique », a-t-elle déclaré. Cela explique, dit-elle, « pourquoi toutes les preuves d’élections volées concernent des bulletins de vote par correspondance et autres ».

 

Une traduction E&R partielle de l’article du New York Times. Les mises en gras sont de nous.

***

00h00 - Analyse de François Asselineau sur l’empressement révélateur à reconnaître Joe Biden comme 46e président des États-Unis.

***

23h00 - Notre fil d’actualité étant, par nature, en temps plus ou moins réel, nous disposons de beaucoup d’informations en langue anglaise. Nous assurons les traductions écrites quand cela est nécessaire mais il y a toujours quelques jours de décalage avant que de généreux internautes ne produisent une traduction vidéo. Nous privilégions bien sûr les liens Odysee.

Sidney Powell, une des avocates principales de Donald Trump, répond aux questions de la journaliste de Fox News. On notera qu’un des arguments que l’avocate répète sur les différents plateaux de télévision est lié aux élections d’Hugo Chavez. Or, même Jimmy Carter, ancien président des États-Unis et prix Nobel de la paix (ce qui vaut ce que ça vaut), avait dit que les élections vénézuéliennes étaient parmi les plus sûres au monde (ce qui est plutôt juste avec un double système électronique + papier). Mais on comprendra que cet argument est plutôt un argument politique destiné à satisfaire ceux qui l’écoutent, et que de toute manière, ces sujets restent parmi les points faibles de l’analyse trumpienne, ou – plus probablement – des concessions qu’il doit faire pour avoir les mains libres par ailleurs.

 

***

22h00 - Ce dimanche, les médias – en particulier français –, prenant leurs rêves pour la réalité, on fait leur gorges chaudes d’un tweet du Président américain. Celui-ci avait enfin concédé, ou commencé à concéder, sa défaite et la victoire de Joe Biden !

 

« Il a gagné parce que l’élection était truquée. Pas d’observateurs ont été autorisés, les votes comptabilisés par une société de gauche radicale, Dominion, avec une mauvaise réputation et un équipement même pas qualifié pour être utilisé par le Texas (où j’ai gagné de loin !). Médias silencieux et menteurs, et plus encore ! »

 

Mieux, Donald Trump avait concédé aussi sur la nature de l’événement en ne parlant plus de fraudes (fraud) mais de "trucages" (rig).

Patatras ! Comme pour leur répondre, il dégaina un nouveau tweet qui ne laissait plus de place au doute. Les journalistes qui ont glosé dessus (France Info, en particulier, à la pointe de la désinformation au quotidien – peut-être parce que leurs flux d’informations ne sont pas archivés en ligne, ce qui évite la honte publique ?) en seront pour leur frais.

 

« Il n’a gagné qu’aux yeux des médias menteurs. Je ne concède RIEN ! Nous avons encore un long chemin à parcourir. Il s’est agi d’une ELECTION TRUQUÉE ! »

***

04h00 - Peu de présidents en exercice soulèvent de telles foules enthousiastes. On se rappelle de Hugo Chávez, bien sûr, près de nous dans l’histoire et près de notre cœur. Mais c’est souvent lors de leurs funérailles que quelques grands hommes comme Victor Hugo, le général de Gaulle ou Nasser drainèrent de telles masses de personnes.

Bien sûr, il est difficile – puisque nous n’étions pas sur place – de connaître le nombre réel de manifestants. Un peu euphorique, Kayleigh McEnany, porte-parole nationale de la campagne de réélection de Donald Trump, a tweeté « Plus d’un million de marcheurs pour le président Trump ». Bien sûr le chiffre semble démesuré, et cela n’a pas manqué de faire l’objet de raillerie dans toute la presse américaine.

 

 

Les médias minimisent et parlent « de milliers de manifestants » ou, au mieux, de dizaines de milliers. Peu importe, ils étaient nombreux et motivés, scandant « quatre ans de plus » ou entonnant l’hymne national.

 

 

Des antifas et autres gauchistes étaient bien sûr à la manœuvre. Mais bien planqués derrière des barrières de policiers, ce qui était préférable vu le gabarit des supporters de Trump. D’ailleurs, ceux-ci ne sont pas tombés dans le piège de la provocation. Il n’y eut aucun heurt, sauf à la marge en fin de cortège, ce qui désola la presse. Lorsqu’un homme brandissant une affichette « Black Lives Matter » s’est rapidement fait encercler et chahuter par les manifestants qui l’accusaient de « semer la division », ceux-ci lui répondirent en chœur : « All Lives Matter » !

En revanche, en fin de manifestation, quand la foule se dispersait, les mêmes antifas firent montre de leur courage habituel en s’en prenant à quelques personnes isolées et moins bien bâties que les Proud Boys qui ne connurent, eux, aucune provocation. Faible avec les forts et forts avec les faibles.

 

 

Et bien sûr toujours à quarante contre un, et si possible par derrière :

 

 

On peut affirmer que cette engeance, peu nombreuse mais très nuisible, a eu beaucoup de chance de ne pas tomber sur quelques gros bras, parfois même armés, qui parsemaient une foule majoritairement familiale et, contre l’attente de la bien-pensance gauchiste, tout à fait représentative du peuple américain dans sa diversité.

***

00h00 - Une carte interactive intéressante rappelant le double clivage que nous avons déjà présenté précédemment : les côtes et les terres, les mégapoles et les petites villes et campagnes. Les zones bleues sont ridiculement petites. Mais situées dans des zones extrêmement denses.

***

21h00 - Nous relayons ici un article de Geopolintel relatif à la fraude électorale via le logiciel Dominion :

L’armée américaine a saisi des serveurs en Allemagne liés au logiciel électoral Dominion

Des informateurs situés en Allemagne ont rapporté que l’entreprise Scytl hébergeait les données électorales américaines de manière illégale en Espagne. L’entreprise a été perquisitionnée par l’armée américaine et ses serveurs ont été saisis à Francfort.
L’entreprise espagnole Scytl, qui vend dans le monde entier des logiciels de gestion des élections utilisés aux États-Unis, est au bord de la faillite.
Le serveur utilisé pour la manipulation se trouvait en Allemagne.

 

(Vidéo en anglais non sous-titrée)

 

Qu’est-ce que Dominion Voting Systems ?

Dominion Voting Systems Corporation est une société basée en Amérique du Nord qui fournit des machines à voter et des tabulateurs aux États-Unis et au Canada. Pas moins de 28 États ont utilisé les machines de vote de Dominion, ou tabulatrices, pour scanner les bulletins de vote en papier lors des élections américaines. Les tabulatrices de Dominion sont programmées pour scanner les bulletins de vote en papier marqués à la main.

Une fois que les tabulateurs ont fini de scanner les bulletins, les bulletins en papier sont conservés et une bande de totalisation, indiquant le nombre de votes pour chaque candidat, est imprimée à partir de la machine. Les greffiers de comté utilisent le logiciel du système de gestion des élections, qui combine les totaux des tabulateurs, pour communiquer des résultats non officiels.

On apprend maintenant que l’horrible Dominion Voting System a été utilisé en Arizona et (beaucoup) au Nevada. Pas étonnant que le résultat ait été une défaite très serrée ! (Tweet de Donald Trump du 13 novembre 2020)

 

Pourquoi les votes des élections américaines de 2020 ont été comptés par la société espagnole Scytl qui est en faillite ?

Les votes exprimés par les Américains ont été comptés par la société espagnole en faillite Scytl. Tout comme Dominion Voting Systems, Scytl a un passé de fraude électorale dans différents pays. Cette question a amené les experts à se demander pourquoi la tâche délicate du comptage des votes a été sous-traitée par une société étrangère ?

Comment une entreprise espagnole en faillite pouvait-elle compter les votes américains en Espagne ?
En raison de cette fraude généralisée, le président de la Commission électorale fédérale américaine, Trey Trainor, estime que les élections présidentielles américaines de 2020 sont illégitimes.

[…]

 

Scytl a été déclarée en faillite en juin 2020

Ce qui est intéressant, c’est que la société espagnole Scytl a été déclarée en faillite en juin de cette année. La société a déposé son bilan dans le cadre d’une vaste analyse des vulnérabilités de sécurité liées au vote numérique.

Scytl a (ou avait) des connexions avec George Soros et le parti démocrate. Paul Allen, co-fondateur de Microsoft, a investi 40 millions de dollars dans Scytl via son entreprise Vulcan Capital.

[…]

 

Pour les élections US de 2020, la technologie Scytl a été utilisée dans :

- 32 États américains
- Plus de 800 juridictions électorales
- Impacté 78+ millions d’électeurs

 

Autres clients de Scytl :

- Ministère des Affaires étrangères France
- Ministère de l’Intérieur France
- La Haute Autorité des Primaires France
- Ministère de l’Éducation France
- Parlement européen
- Union européenne

Scytl aurait des relations avec George Soros et le parti démocrate. D’autre part, Scytl a déclaté avoir obtenu 40 millions de dollars d’investissement de la part de la société Vulcan Capital appartenant au co fondateur de Microsoft.

Dominion Voting Systems partage son bureau avec le groupe Soros, en collaboration avec un ami de Soros.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur geopolintel.fr

***

20h30 - Des images supplémentaires de l’apparition de Donald Trump à la Million MAGA March :

 

 

La Million MAGA March semble avoir été bien nommée. Difficile de dire si les supporters de Trump étaient un million ou plus, mais au moins plusieurs centaines de milliers, cela ne fait guère de doute.

 

 

L’Amérique représentée. Beaucoup de gens en famille, de tous âges, calmes. L’exact opposé des quelques antifas venus créer des problèmes…

 

***

19h00 - Sidney Powell, l’un des avocats de l’équipe Trump, a affirmé sur Fox News, que l’élection avait été truquée, qu’étaient concernés la Silicon Valley, les réseaux sociaux, mais aussi les médias traditionnels, que de nombreuses personnes étaient impliquées, dans ces différents secteurs comme chez les démocrates, que de nombreuses preuves avaient été collectées et qu’un grand ménage était nécessaire et sur le point d’avoir lieu.

La vidéo en anglais :

 

***

17h30 - Le président américain a fait une apparition lors de la Marche pour Trump (appelée aussi Million MAGA March – MAGA pour Make Americain Great Again), soulevant, on s’en doute, l’enthousiasme de ses partisans.

 

 

Si dans la capitale fédérale c’est Joe Biden qui a raflé la mise, et de loin (93 % des votes – pour l’instant), il n’en va pas de même dans tous les États alentours, où le score est parfois serré, en faveur de Biden avant que les bulletins ne soient recomptés, comme en Pennsylvanie, ou de Trump, comme dans l’Ohio, où la victoire, même en cas de fraude démocrate, est clairement pour le président sortant, ou a fortiori comme en Virginie occidentale, où il a presque atteint les 70 % (ne battant pas le record du Wyoming). De quoi trouver aisément des participants à cette grande marche de soutien à celui qui lutte contre les ennemis des États-Unis.

Vous pouvez suivre en direct cette grande marche ici :

 

 

***

07h30 - Ce samedi 14 novembre a lieu la Marche pour Trump (Trump March) à Washington. Une foule immense est attendue, une foule musclée aussi et déterminée. La manifestation commence à 12h00, soit 18h heures françaises. Nous suivrons l’événement sur ces colonnes.

***

07h00 - Donald Trump a re-twitté l’expérience du journaliste Victor Joecks qui a réussi à voter 8 fois.

 

 

Les responsables électoraux du comté de Clark ont accepté ma signature sur huit enveloppes de bulletins de vote lors de l’élection générale. C’est une preuve supplémentaire que la vérification des signatures est une mesure de sécurité déficiente.

Depuis des mois, les responsables électoraux ont dit aux habitants du Nevada de ne pas s’inquiéter de l’accumulation des bulletins de vote dans les poubelles des appartements ou de leur envoi à de mauvaises adresses.

« Les bulletins de vote par correspondance jetés ne peuvent pas être ramassés et votés par n’importe qui », selon une fiche d’information du bureau du secrétaire d’État. « Tous les bulletins de vote par correspondance doivent être signés sur l’enveloppe de retour des bulletins de vote. Cette signature est utilisée pour authentifier l’électeur et confirmer que c’est bien lui et non une autre personne qui a renvoyé le bulletin de vote par correspondance ».

Je voulais tester cette affirmation en simulant ce qui pourrait arriver si quelqu’un retournait des bulletins qui ne lui appartenaient pas. Beaucoup de gens ont eu cette possibilité. Billy Geurin, un résident de Las Vegas depuis dix ans, a trouvé cinq bulletins de vote non conformes dans la salle du courrier de son appartement. Un lecteur m’a envoyé par e-mail une photo d’une pile de courrier sur le bord de la route, qui contenait des bulletins de vote non retournés. Il existe de nombreuses photos d’exemples similaires sur les médias sociaux.

Neuf personnes ont participé à ce test. J’ai écrit leur nom à la main en utilisant mon écriture normale. Elles ont ensuite copié ma version de leur nom sur leur enveloppe de vote. Ce processus en deux étapes était nécessaire pour s’assurer qu’aucune loi n’était enfreinte.

Lundi, j’ai interrogé Joe Gloria, le greffier du comté de Clark, sur ce scénario. Si des bulletins signés par quelqu’un d’autre « passaient, nous aurions toujours la correspondance de signature pour l’identité », a-t-il dit. Lorsqu’on lui a demandé s’il était sûr que la protection permettrait d’identifier ces bulletins, il a répondu : « Je suis sûr que le processus a fonctionné tout au long de cette procédure  ».

Il s’est trompé. Huit des neuf bulletins de vote sont passés. En d’autres termes, la vérification des signatures a eu un taux d’échec de 89 % pour ce qui est de la détection des signatures non concordantes.

Cela pourrait expliquer comment un bulletin "signé" par Rosemarie Hartle, décédée en 2017, a pu passer la vérification des signatures, comme le rapporte 8 News Now. Cela pourrait expliquer comment Jill Stokke, une résidente de longue date de Las Vegas, a appris que la signature sur son bulletin de vote correspondait, alors qu’elle a dit ne jamais l’avoir reçu.

Les responsables du comté ne travaillent pas de manière proactive pour déterminer si des acteurs sans scrupules ont abusé de cette vulnérabilité de manière généralisée. Le bureau de Gloria n’a pas « d’équipe d’enquêteurs ». Il a dit que son bureau attrape les votes frauduleux « quand ils nous sont signalés ». Donc si un criminel n’admet pas avoir commis une fraude électorale, le comté de Clark a peu de chances de le découvrir. L’ignorance délibérée n’est pas une stratégie de sécurité électorale.

Laissez de côté la course à la présidence. Moins de 200 voix séparent les candidats en tête du district sénatorial n°5. En 2018, le sénateur d’État Keith Pickard a remporté sa course par 24 voix. Même de petites fraudes peuvent faire basculer les résultats.

On ne sait pas exactement dans quelle mesure les électeurs ont été victimes de fraude au Nevada. Mais il est clair que la vérification des signatures n’est pas le contrôle de sécurité infaillible que les responsables des élections avaient prévu.

 

Traduction E&R de l’article du Las Vegas Review Journal.

***

06h00 - Le 6 décembre 2019, quatre sénateurs démocrates mettaient déjà en garde contre le risque d’un « changement de vote » par le système Dominion.

Dans une lettre de décembre 2019 adressée à Dominion Voting Systems, qui a été impliqué dans une controverse après qu’une erreur humaine impliquant ses machines dans le comté d’Antrim (Michigan) eut entraîné des comptages incorrects, les sénateurs démocrates Elizabeth Warren, Ron Wyden et Amy Klobuchar et le membre du Congrès Mark Pocan ont mis en garde contre les rapports faisant état de « commutation de votes » par les machines, de « vulnérabilités non divulguées » et de résultats « improbables » qui « menacent l’intégrité de nos élections ».

Rien qu’en 2018, « les électeurs de Caroline du Sud ont signalé des machines qui changeaient leurs votes après les avoir saisis, des scanners qui rejetaient les bulletins en papier dans le Missouri et des machines en panne qui causaient de longues files d’attente dans l’Indiana », peut-on lire dans la lettre. En outre, les chercheurs ont récemment découvert des vulnérabilités non divulguées auparavant dans « près de trois douzaines de systèmes électoraux de base dans 10 États ». Et, cette année encore, après que le décompte électronique du candidat démocrate eut montré qu’il avait reçu 164 voix sur 55.000 lors d’une élection judiciaire dans l’État de Pennsylvanie en 2019, la présidente républicaine du comté a déclaré : « Rien ne s’est passé comme prévu le jour du scrutin. Tout s’est mal passé. C’est un problème ».

La lettre continue : « Ces problèmes menacent l’intégrité de nos élections et démontrent l’importance de systèmes électoraux forts, durables et non vulnérables aux attaques ».

Les républicains ont enquêté dans d’autres comtés du Michigan et ont suggéré la nécessité d’enquêter dans d’autres États où des machines Dominion ont été utilisées.

« Notre équipe est actuellement en train de contacter les greffiers des comtés du Michigan et d’examiner les résultats des élections dans chacun des comtés qui utilisent ce logiciel afin de déterminer l’ampleur de cette erreur », a déclaré le directeur de la communication du parti républicain du Michigan, Tony Zammit, au Washington Examiner le week-end dernier.

Notons qu’au Texas, Dominion Voting Systems a été rejeté à trois reprises par des experts du bureau du secrétaire d’État et du procureur général du Texas.

Le courrier originel est disponible sur le site du Sénat américain.

 

Traduction E&R, résumé de l’article du Washington Examiner.

***

05h00 - Pour Trey Tainor, il est évident qu’il y a eu des fraudes lors de ces élections. Trey Tainor est le Président de la commission électorale fédérale (Federal Election Commission, ou FEC) qui est une agence réglementaire indépendante des États-Unis, chargé d’administrer et de faire appliquer la loi sur le financement des élections fédérales dans ce pays.

« Bien sûr qu’il y a eu des fraudes, autrement vous autoriseriez les observateurs à rentrer. Quand vous avez des déclarations affirmant que 10.000 votants au Nevada n’habitent pas au Nevada... » souligne-t-il en rappelant que le processus de scrutation nécessite des observateurs dont l’absence rend illégitime l’élection (vidéo en anglais).

 

***

04h00 - La carte des représentants à la Chambre, majoritairement démocrates mais où les républicains ont fait des scores inattendus lors de ce renouvellement partiel, donne une bonne idée de la couverture rouge (républicaine) du pays. Cette carte éclaire le double clivage dont nous avions déjà parlé : les côtes versus les terres, les mégapoles versus les petites villes et campagnes.

***

03h00 - Les machines à voter sont assez facilement manipulables. C’est ce que démontrait en 2016 Andrew Appel, professeur à Princeton, en modifiant le contenu d’un composant électronique. La bonne nouvelle, nous dit-il, c’est que cela ne peut pas se faire depuis la Russie (en référence aux rumeurs infondées d’une manipulation électorale russe), mais la mauvaise nouvelle est que cela peut se faire sans problème en local.

Enfin, si l’on écoute les démocrates, tout ce qui était fondé pour Trump en 2016 devient tout à fait infondé pour Biden en 2020... (vidéo en anglais)

 

 

Pour les anglophones qui nous suivent, voici un extrait d’un documentaire PBS sur le système de vote électronique en Géorgie et ses failles :

***

02h00 - Facebook aurait-il rétrogradé Donald J. Trump, Présidents des Etats-Unis ? En effet, désormais sur son profil, il est écrit "Candidat politique" (Political candidate). D’aucuns disent que cette mention apparaît depuis longtemps, mais on se demande pourquoi l’équipe de Trump aurait modifié la mention "45e Président des Etats-Unis" ? Admettons qu’il s’agisse d’une rumeur infondée. Mais alors, ce qui est grave, c’est de ne plus être étonné d’imaginer que Facebook puisse faire cela. Nous avons atteint un tel niveau d’ingérence des sociétés privées, une telle corruption médiatique et une telle violence politique, que le pire devient possible. Et que l’on pourrait s’y habituer.

***

00h00 - Comme le dit notre rubrique hebdomadaire : Non, rien...

 

Christiane Amanpour de CNN compare Trump et les Nazis...

***

22h30 - Donald Trump tient une conférence de presse en ce moment où il aborde divers sujets relatifs à son mandat (Covid, vaccin, chômage, économie, pour l’instant).

Son dernier Tweet, une heure auparavant, concernait le système de vote Dominion. Celui-ci a été utilisé aussi en Arizona (et au Nevada), ce qui expliquerait la défaite de quelques voix.

 

 

Addendum  : 23h, heure française, Donald Trump n’a pas abordé la question des élections et est reparti sans répondre aux questions des journalistes.

***

20h00 - Trump envisagerait l’idée d’un média numérique pour contrer Fox News.

 

Le président Trump a dit à des amis qu’il voulait lancer une entreprise de médias numériques pour démolir Fox News et saper le réseau favorable aux conservateurs, selon des sources Axios.

L’état des lieux : certains conseillers de Trump pensent que Fox News a commis une erreur en annonçant prématurément (avec l’appui de l’AP) la victoire du président élu Biden en Arizona. Cela a mis Trump en colère, et lui a donné du grain à moudre pour ses attaques sur le Net.

« Il a l’intention de détruire Fox. Il n’y a aucun doute là-dessus », a déclaré une source connaissant parfaitement les intentions de Trump.

Avec des téléspectateurs fidèles et une domination de longue date, le PDG Lachlan Murdoch de la Fox Corp. a déclaré lors d’une conférence le 3 novembre : « Nous aimons la concurrence. Nous avons toujours prospéré grâce à la concurrence. Fox News a été le réseau numéro un, y compris sur les réseaux de diffusion, de la fête du travail (1er lundi de septembre – NDT) jusqu’au jour des élections ».

Voici le plan de Trump, selon notre source :

- Il y a eu beaucoup de spéculations sur le fait que Trump ait lancé une chaîne câblée. Mais intégrer un réseau de télévision par câble serait coûteux et prendrait beaucoup de temps.

- Au lieu de cela, Trump envisage une chaîne de médias numériques qui serait diffusée en ligne, ce qui serait moins cher et plus rapide à démarrer.

- L’offre numérique de Trump ferait probablement payer une redevance mensuelle aux fans de MAGA. Nombreux sont les téléspectateurs de Fox News, et il viserait à terme à attirer les téléspectateurs de Fox News - et son service de streaming Fox Nation à 5,99 $ par mois, qui a un taux de conversion de 85 % des essais gratuits aux abonnés payants.

La base de données de Trump, qui contient des contacts par e-mail et par téléphone portable, constituerait un énorme avantage.

Les listes de Trump sont parmi les plus précieuses en politique - en particulier sa vaste base de données de numéros de téléphones portables pour les SMS. Axios croit savoir que Trump pourrait utiliser les rassemblements de comptage des votes pour saper la Fox.

« Il va passer beaucoup de temps à descendre la Fox », a déclaré la source. Trump se plaint de plus en plus du fait que Fox News interviewe plus de démocrates qu’auparavant. Il a mis le Net à contribution en faisant la promotion d’autres médias conservateurs, dont One America News et Newsmax.

« La Fox a beaucoup changé », a déclaré M. Trump lors de la dernière interview qu’il a accordée à la Fox & Friends le jour des élections. « Quelqu’un a dit : quelle est la plus grande différence entre cette situation et celle d’il y a quatre ans ? Et je dis "Fox" ». « Je ne me plains pas – je le dis aux gens », a ajouté M. Trump. « C’est l’une des plus grandes différences de cette saison par rapport à la précédente ».

 

Une traduction E&R de l’article du site d’informations américain Axios.

***

13h00 - Le camp Biden n’est pas très reluisant. Cette fois-ci, nous ne sommes pas dans les swing states qui sont tous situés à l’est mais dans le sud, au Texas, cet État que les démocrates ont voulu prendre (les médias français parlaient même d’un basculement historique possible du Texas), car il incarne le cœur du vote républicain.

 

 

C’était le 18 octobre 2020 mais cela témoigne de la volonté forte des démocrates d’enfoncer un coin dans l’Amérique trumpienne. Libé en a même rêvé :

Scrutin après scrutin, les résultats le confirment : l’érosion républicaine dans le « Lone Star State » est réelle. Lors des élections de mi-mandat en 2018, le jeune congressman démocrate Beto O’Rourke avait donné des sueurs froides au sénateur sortant Ted Cruz, finalement réélu avec 2,6 points d’avance. Cette année, les démocrates espèrent davantage : ils misent sur une énorme participation, « une vague bleue » qui ferait basculer dans leur escarcelle le deuxième Etat le plus peuplé du pays, et le plus gros bastion des républicains. [...]

Ce serait une première depuis 44 ans. Et cela sonnerait le glas des espoirs de réélection du président. Steve Munisteri, l’ancien chef du Parti républicain du Texas, explique : « Si Donald Trump conserve tous les Etats qu’il a gagnés en 2016 mais qu’il perd le Texas, Joe Biden devient Président. » Le Texas offre 38 grands électeurs. Pour être élu, il en faut 270. « Ce sera vraiment difficile pour les Républicains de gagner un jour la présidence s’ils perdent le Texas, car New York et la Californie sont acquis aux démocrates », ajoute Munisteri. A eux seuls, ces trois Etats offrent 122 grands électeurs.

Au final, le Texas avec ses 38 GE est resté républicain avec 5.865.000 voix pour Trump, 650.000 de plus que Biden.

***

08h00 - Pendant que les deux parties recomptent ou tentent de recompter leurs votes, un article ressort sur le Net qui dit le niveau de moralité du candidat Biden. C’est Le Monde, sans le savoir puisque l’article date du 26 septembre 1987, qui raconte la chute du candidat démocrate pour la présidentielle américaine de 1988.

Deux de chutes dans le camp démocrate. Après Gary Hart, victime de son attirance pour les jolis modèles, voici le tour de Joe Biden, victime de son goût immodéré pour les jolies phrases... empruntées aux autres. Le sénateur du Delaware, l’un des sept candidats à l’investiture du côté des démocrates, vient de jeter l’éponge, mercredi 23 septembre.

Ses ennuis avaient commencé il y a une dizaine de jours lorsqu’on s’aperçut que certains passages de ses discours, parmi les plus émouvants, n’étaient que la reprise presque mot pour mot de morceaux de bravoure anciens dus aux frères Kennedy ou au leader travailliste britannique Neil Kinnock.

C’était ennuyeux pour un homme éloquent mais qu’on soupçonnait déjà de manquer un peu d’idées bien à lui. Puis vint une seconde révélation : à la faculté de droit, il avait été puni déjà pour plagiat. Quand, enfin, on apprit que le sénateur avait considérablement enjolivé ses résultats universitaires, plutôt médiocres en réalité, c’en fut trop.

La situation, de l’aveu même de ses conseillers, n’était plus tenable, d’autant que le sénateur était constamment sous les projecteurs. Il préside la commission judiciaire du Sénat qui, jour après jour, passe au crible les qualités et les défauts du juge Bork, nommé à la Cour suprême par le président Reagan, mais qui doit encore obtenir sa confirmation.

Avec un grand sourire et une certaine élégance, Joe Biden a donc annoncé qu’il renonçait à sa candidature, qu’il reconnaissait avoir fait des erreurs, et n’en voulait à personne. " Je suis un grand garçon, parfois on gagne, parfois on perd. (...) Je suis furieux contre moi-même. " C’était, en plus sympathique et moins compassé, à peu près ce qu’avait dit Gary Hart, sinon que ce dernier a toujours nié la réalité du " délit ". Et, comme Gary Hart, Joe Biden entend préserver l’avenir, affirmant qu’il a le temps (il est âgé de quarante-quatre ans).

On rappelle à tout hasard que le Delaware est l’État numéro un de l’évasion fiscale américaine, un État qui compte plus de sociétés que d’habitants selon Les Échos :

C’est que par les temps qui courent, le Delaware n’a pas grand intérêt à faire parler de lui  : à mi-chemin entre New York et Washington, il s’agit d’un Etat qui a fait de l’évasion fiscale et de l’opacité son principal fonds de commerce. Fait incroyable, il compte désormais plus de sociétés (1,2 million) que d’habitants (950.000). La moitié des entreprises américaines cotées y sont enregistrées. On y retrouve deux tiers des 500 plus grands groupes du pays (Fortune 500) et des milliers de micro-sociétés ne comptant souvent aucun salarié.

La popularité du Delaware ne cesse de croître  : quelque 180.000 entreprises l’ont rejoint l’an dernier (soit presque 500 par jour  !), un record historique. «  C’est l’un des plus grands paradis fiscaux du monde  », résume John Kowalko, un élu local qui s’est mis à dos tous ses collègues à force de vouloir «  nettoyer  » la région. «  Le gouvernement local assume d’ailleurs totalement cet état de fait, ajoute-t-il. l y a quelques années, il avait affiché  : “Mieux que les îles Caïmans  !” sur son site Internet.  » Le slogan a disparu depuis.

Pour la petite histoire, Joe Biden a été sénateur fédéral pour le Delaware de 1973 à 2009, soit 36 ans de règne sur l’État le plus corrompu des États-unis. Des questions ?

***

06h00 - Alors que le logiciel Dominion Voting Systems est de plus en plus surveillé lors de ces élections présidentielles contestées, le procureur général du Texas, Ken Paxton, déclare à Newsmax TV que son État a testé le logiciel et l’a rejeté.

« Il y a une raison pour laquelle le Texas l’a rejeté », a déclaré Ken Paxton à Grant Stinchfield, l’animateur de Stinchfield. « Nous ne l’avons pas fait arbitrairement. Nous savions que ces systèmes n’étaient pas fiables. Nous ne voulions pas leur faire confiance ».

« Nous ne voulions pas nous retrouver dans la même situation que certains de ces autres États où nous remettons en cause les résultats, donc nous pensons clairement que c’était un problème ».

M. Paxton a déclaré que le Texas a testé le logiciel Dominion jusqu’à trois fois, à partir de 2012, en constatant à chaque fois des défaillances du système, tant au niveau du matériel que des logiciels.

« Nous avons découvert que ces systèmes sont sujets à différents types de manipulation non autorisée et de fraude potentielle », a-t-il déclaré.

 

Traduction E&R de l’interview sur NewsMax.

***

05h30 - Doublage français de la conférence de presse de la campagne de Trump qui a eu lieu ce lundi 9 novembre 2020 :

***

05h00 - Kayleigh McEnany, porte-parole nationale de la campagne de réélection de Donald Trump, annonce que seront publiés de nouveaux affidavits (témoignages sous serment) pour la Pennsylvanie, incluant des textes et des courriels montrant que les électeurs des comtés à tendance démocrate ont été informés qu’ils devaient préparer leurs bulletins de vote par correspondance, tandis que ceux à tendance républicaine ne l’ont pas été.

 

***

04h00 - Les responsables des élections en Géorgie ont déclaré que le processus de recomptage manuel sera terminé d’ici la semaine prochaine.

Lors d’une conférence de presse tenue jeudi, les responsables ont déclaré avoir reçu de nombreuses informations sur des irrégularités de vote qui pourraient avoir influencé l’élection. Ils ont souligné que Joe Biden ne devance actuellement le président Trump que de 14 000 voix et ont déclaré que des cas de fraude sont possibles.

Les responsables de l’État de Géorgie ont également rejeté les accusations de partialité politique des démocrates qui ont motivé leur décision de recompter les voix.

« Laissez-moi être parfaitement clair sur ce point », a déclaré Gabriel Sterling, responsable de la mise en œuvre du système de vote. « Si c’était 14.000 votes dans l’autre sens, nous ferions exactement la même chose ».

Le recomptage en Géorgie est largement attendu pour donner au président Trump 16 votes électoraux ainsi que pour exposer une tentative effrénée des démocrates de manipuler le vote.

« Nous voulons nous assurer que cette élection soit juste et transparente », a déclaré le représentant Vernon Jones (D-Ga.). « Plus important encore, ce n’est pas seulement pour les républicains mais aussi pour les démocrates ».

 

Une traduction E&R

***

03h00 - Edward Snowden, lanceur d’alerte américain réfugié en Russie, appelle ses suiveurs sur Twitter à regarder en détail les membres de l’équipe de transition de Joe Biden, « que vous soyez pour ou contre Biden  ».

 

 

Edward Snowden relaye la discussion Twitter suivante dont voici la traduction E&R des différents sous-Tweets qui la composent :

 

Je ne pense pas que ce groupe de conseillers de la "communauté du renseignement" soutiendra l’abandon des charges contre Edward Snowden ou Daniel Hale. Ils ne s’opposeront peut-être même pas à la poursuite d’Assange, même si le ministère de la Justice d’Obama a refusé de l’inculper.

- Matt Olsen est un ancien fonctionnaire de l’administration Obama. Il a été directeur du National Counterterrorism Center, brièvement avocat général de la NSA, et directeur exécutif de la Gitmo Review Task Force.

Olsen est bénévole pour le groupe Intelligence Community.

En 2018, Olsen est allé travailler pour Uber en tant que directeur de la sécurité de la société. Uber s’est joint à d’autres sociétés et a dépensé des centaines de millions de dollars pour faire passer la proposition 22 en Californie. Elle garantit que les chauffeurs et les coursiers sont exemptés du salaire minimum.

Olsen a soutenu que ce que le lanceur d’alerte de la NSA Edward Snowden a révélé avait peu à voir avec la vie privée et les libertés civiles, un point de discussion que d’anciens responsables ont répété pour le discréditer. Il insiste également sur le fait que les terroristes ont modifié leur comportement pour éviter d’être repérés.

Olsen a défendu les perquisitions par des moyens détournés dans les communications Internet des Américains.

En tant que procureur général adjoint de la division de la sécurité nationale du DOJ de 2006 à 2009, Olsen a contribué à briser les barrières empêchant les procureurs d’utiliser les informations recueillies lors d’opérations clandestines et de surveillance sans mandat dans des affaires criminelles. Il a conçu l’extension de la FISA.

- Greg Vogle est un partenaire du groupe McChrystal, qui a été fondé par Stanley McChrystal, ancien commandant du Commandement des opérations spéciales conjointes (JSOC). Il était le chef de la station de la CIA en Afghanistan.

Vogle est volontaire pour le groupe Intelligence Community.

Vogle a été conseiller pour DGC International, un entrepreneur militaire américain fondé et dirigé par l’homme d’affaires afghan Mustafa Zamani.

Voici quelques exemples des services fournis par DGC pour que l’armée américaine puisse maintenir sa présence dominante au Moyen-Orient : (voir la pièce jointe au Tweet - NDT)

- Eric Velez-Villar a passé 30 ans au FBI et a finalement été cadre supérieur à la Direction des renseignements. Il est parti pour devenir chef de la sécurité des parcs et stations balnéaires de Disney et protéger les "informations sensibles" de l’entreprise.

Il est bénévole pour l’Intelligence Community Group.

- Carmen Middleton a également travaillé pour Disney. Elle est l’ancienne directrice exécutive adjointe de la CIA. Elle a été la plus haute latino de la CIA et a montré que des femmes comme elle peuvent aussi déstabiliser le monde au nom de la démocratie américaine.

Middleton est bénévole pour le groupe Intelligence Community.

- Bob Litt est l’ancien avocat général du Bureau du directeur du renseignement national (ODNI). Il a travaillé avec James Clapper et a été impliqué dans la réponse des services de renseignement américains à la dénonciation de Snowden.

Litt est bénévole pour le groupe Intelligence Community.

Lorsqu’un journal américain révélait un nouvel aspect du programme de surveillance de masse mis en œuvre par le gouvernement américain - par exemple, la façon dont la NSA stockait les données de localisation de "centaines de millions d’appareils" - c’est Litt qui se déployait pour s’assurer que cela n’allait pas dégénérer en scandale, ce qui a conduit à une réforme.

- Linda Thomas-Greenfield a été secrétaire d’État adjointe américaine aux affaires africaines et a été la première vice-présidente de la section Afrique du Albright Stonebridge Group.

Mme Thomas-Greenfield est bénévole et chef d’équipe pour le groupe du département d’État.

En tant que développeur et responsable de la politique américaine envers l’Afrique subsaharienne, elle a été le chef de file du Millenium Challenge Account du président George W. Bush.

Le MCA, c’est du néocolonialisme. Il est conçu pour privilégier les entreprises américaines et permettre l’exploitation des économies africaines émergentes.

C’est-à-dire que Thomas-Greenfield est le chef de file du groupe d’examen des agences du département d’État pourrait être l’une des indications les plus claires que Biden va nommer Susan Rice au poste de secrétaire d’État.

Lorsque Mme Rice a été attaquée dans les pages du New York Times pour "désastres diplomatiques", elle l’a défendue.

- Albright Stonebridge Group est un cabinet de conseil mondial présidé par l’ancienne secrétaire d’État Madeleine Albright, qui a défendu dans les années 1990 la politique des sanctions américaines contre l’Irak malgré le fait qu’un demi-million d’enfants soient morts.

Deux autres personnes du GSA font partie de cette équipe.

- Roberta Jacobson est une ancienne ambassadrice des États-Unis au Mexique et se décrit comme une experte des "affaires et de la politique en Amérique latine". Elle a travaillé pour le groupe Albright Stonebridge.

Elle est bénévole pour le groupe du Département d’État.

En 2014, l’opposition de droite soutenue par les États-Unis a profité du vide laissé par la mort d’Hugo Chavez pour évincer Nicolas Maduro.

Ils ont mis en place des guarimbas (blocus) dans les rues, ce qui a entraîné un certain nombre de décès.

Jacobson s’est joint à d’autres responsables pour ignorer leurs tactiques et soutenir leurs efforts.

- Tom Sullivan est le directeur de la planification fiscale internationale chez Amazon et le frère cadet de Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale de Biden.

Il ne semble pas avoir d’expérience au Département d’État (ou au gouvernement fédéral), mais il fait partie du groupe de révision de cette agence.

- Derek Chollet and Ellison Laskowski sont tous deux affiliés au Fonds Marshall allemand. Le GMF a passé tout son temps avec l’administration Trump à soutenir un projet appelé Alliance pour la garantie de la démocratie.

Chollet et Laskowski font tous deux partie du groupe du Département d’État.

- Dana Stroul est boursière du Washington Institute for Near East Policy (WINEP). Il a été fondé par l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) ou le lobby israélien.

Stroul est bénévole pour le groupe du Département d’État.

Stroul a fait partie du groupe d’étude bipartite sur la Syrie nommé par le Congrès, qui a tracé la prochaine phase de la politique américaine de changement de régime en Syrie.

Pour TheGrayzoneNews, BenjaminNorton a couvert ce sujet et a présenté un plan en quatre volets pour la Syrie, dont Stroul s’est faite le champion. L’occupation de cette partie du pays et l’imposition de sanctions entraîneraient des souffrances massives et la mort de civils.

- Chris Lu a été secrétaire adjoint au travail du président Barack Obama et cheerleader du Partenariat Trans-Pacifique (TPP).

Il a été vice-président du comité des règles de la Convention nationale démocrate 2020.

Lu est bénévole et chef d’équipe pour le groupe du ministère du travail.

Chris Lu a été secrétaire adjoint au travail du président Obama.

En 2016, lorsque la question des accords commerciaux qui tuent l’emploi a été soulevée, Lu a répondu : « Le TPP est une grande opportunité pour les entreprises américaines qui vendent des produits à l’étranger, et les emplois qui dépendent des exportations sont mieux payés ».

- Neil MacBride était procureur des États-Unis dans le district Est de la Virginie. Il a été le conseiller juridique en chef de Biden lorsqu’il était sénateur américain.

MacBride est bénévole pour le groupe du ministère de la justice.

MacBride a supervisé l’enquête du grand jury contre WikiLeaks jusqu’à ce qu’il démissionne de son poste de procureur américain en août 2013. Il a poursuivi les dénonciateurs de la CIA JohnKiriakou et Jeffrey Sterling.

MacBride en juillet 2013 lors d’un événement du Forum sur la sécurité à Aspen. Il s’interroge sur le nombre record de poursuites pour fuite de l’administration Obama dans le cadre de la loi sur l’espionnage.

« As-tu dépassé les bornes, Neil ? » « Non, je ne crois pas », répond MacBride.

MacBride a défendu une assignation à comparaître délivrée contre le journaliste de NYT James Risen dans l’affaire Sterling. Il a fait valoir que le gouvernement devrait pouvoir obliger un journaliste à révéler ses sources confidentielles en le menaçant de prison s’il ne coopère pas.

***

02h00 - Une grande marche pro-Trump est organisée ce samedi 14 novembre à Washington, ville à plus de 80 % démocrate. Des dizaines voire des centaines de milliers de manifestants sont attendus, dont les Proud Boys, ce groupe auquel Donald Trump a dit mystérieusement lors du premier débat avec Biden « Stand Back, Stand By » (« Reculez, tenez-vous prêts »). Groupe viril et conservateur, mais catalogué d’extrême-droite raciste, en omettant de rappeler que le dirigeant Enrique Tarrio est afro-cubain...

Quoi qu’il en soit il ne sera pas bon être gauchiste ou antifa et traîner dans les rues de la capitale américaine ce samedi.

MAGA : Make America Great Again

 

Les détails de l’événement vu par la chaîne de télévision CBSNews, avec une interview du patron des Proud Boys (vidéo en anglais) :

***

00h00 - La Floride compte les votes par correspondance à l’avance. Le jour de l’élection, on ne compte donc que les bulletins du jour. C’est ainsi que malgré des sondages bidonnés pronostiquant 5 points de retard pour Trump, celui-ci l’emporte avec plus de 3 points d’avance (soit 8 points d’écart !). Puis, lorsque l’Ohio tombe, le doute n’est plus vraiment permis quant à la victoire de Donald Trump puisque le gagnant de cet État est toujours le gagnant de l’élection. Quant au Wisconsin et au Michigan, ces deux États penchent nettement vers Donald Trump.

Et c’est là que les équipes de Biden, devant le désastre annoncé, ont probablement dû mettre en place leur stratégie de bourrage d’urnes en profitant (grâce à l’inespéré Covid !) du vote par correspondance. En effet, vers 23h, alors que Donald Trump mène dans le Wisconsin, le Michigan, la Pennsylvanie, la Géorgie, la Caroline du Nord, les comptages sont arrêtés pour des raisons « techniques » et les scrutateurs républicains sont sortis des bureaux de vote. Quand ils reviendront le lendemain, ils constateront que les dépouillements ont continué avec l’arrivage de nombreux bulletins suspects miraculeusement arrivés dans la nuit du 3 au 4 novembre.

La stratégie de Trump s’articule autour de quelques axes. Dans un premier temps, le recomptage pourrait suffire à remporter l’élection sans même aller devant les tribunaux dans les États du Wisconsin, Géorgie et Arizona. Dans ce cas Biden et Trump se retrouvent à égalité à 269 grands électeurs. Dès lors c’est la Chambre des représentants qui décide, mais pas par la majorité des représentants mais par délégations d’États, soit 31 pour Trump contre 19 pour Biden. Trump est élu.

Si le recomptage ne suffit pas, le gouverneur de Pennsylvanie pourrait voir annulée la violation de la Constitution qu’il a autorisée (en acceptant les bulletins arrivés après le 3 novembre, y compris sans tampon de la poste). Si les 800.000 bulletins acceptés après 20h sont invalidés par la Cour Suprême ou même si une nouvelle élection dans cet État est mise en place, Trump remporte l’élection.

Les chances de l’emporter de Trump sont donc assez réelles.

L’élection américaine et les suites judiciaires vues par un avocat :

***

22h30 - Un juge de Pennsylvanie a décidé que certains bulletins de vote par correspondance appartenant à des électeurs qui votent pour la première fois dans l’État et qui n’avaient pas confirmé leur identité avant le 9 novembre ne seront pas comptés, ce qui constitue une petite victoire pour la campagne Trump.

La juge Mary Hannah Leavitt, présidente de la Cour du Commonwealth, a déclaré jeudi que la secrétaire d’État de Pennsylvanie, Kathy Boockvar, n’avait pas l’autorité requise lorsqu’elle a publié une directive indiquant que ces bulletins devraient être comptés si l’identification des électeurs peut être confirmée avant le 12 novembre.

Bien que l’on ne sache pas exactement combien de bulletins de vote seront disqualifiés en raison de cette décision - le Département d’Etat de Pennsylvanie a refusé de commenter - il est probable que ce soit un petit nombre.

***

22h00 - Pour Donald Trump, le logiciel Dominion a supprimé 2,7 millions de votes pour sa candidature. L’analyse des informations détecte en Pennsylvanie 221.000 votes en faveur de Trump qui ont été comptabilisés pour Biden, et 941.000 votes supprimés. Les Etats utilisant le système de vote Dominion ont fait basculer 435.000 voix de Trump à Biden.

 

***

21h00 - Depuis que Fox News a rejoint le chœur des autres médias traditionnels, leurs scores d’audience n’en finissent plus de s’enfoncer dans les classements. Donald Trump et de très nombreux commentateurs appellent à rejoindre deux autres chaînes privées : Newsmax et OANN.

Les audiences de FoxNews se sont complètement effondrées. Les programmes du week-end encore davantage. Très triste de voir ce qu’il se passe, mais ils ont oublié ce qui a fait leur succès, ce qui les a amenés là. Ils ont oublié la poule aux oeufs d’or. La plus grosse différence entre l’élection de 2016 et celle de 2020 c’était FoxNews !

 

***

17h30 - Donald Trump ne semble pas renoncer aux grands électeurs de l’Arizona.

« [L’écart avec Joe Biden est passé] de 200 000 à 10 000 voix. Si nous pouvons vérifier le total des votes exprimés, nous gagnerons facilement l’Arizona aussi. »

 

***

17h00 - La porte-parole de Donald Trump Kayleigh McEnany a aujourd’hui présenté à la télévision américaine le recueil de témoignages de 132 pages déposé en justice dévoilant sous-serment les fraudes ayant eu lieu dans le seul comté de Wayne, dans le Michigan.
On y apprend notamment qu’un même lot de bulletins a été scanné et donc compté cinq fois. Soixante pourcents de ces bulletins avaient la même signature.

De son côté, Rudy Giuliani, ancien maire de New York et avocat personnel de Donald Trump, a affirmé que 650.000 bulletins de vote avaient été illégalement déposés à Philadelphie et Pittsburgh, en Pennsylvanie. Il a par ailleurs précisé que ceux (les médias) qui prétendaient que l’équipe de campagne de Trump n’avait aucune preuve étaient des menteurs.

***

10h00 - Biden remporte définitivement l’Arizona et ses 11 GE.

 

*

 

***

05h00 - Laurence s’inquiète du recomptage manuel en Géorgie. Cela nous ravit de si bon matin.

 

***

04h00 - Jon Voight, célèbre acteur américain que l’on a pu voir dans le film culte Délivrance (1972), dans le très bon Runaway Train (1985) ou même apercevoir dans Heat (1996), et père d’Angelina Jolie, a diffusé une courte vidéo sur son compte Twitter. Le cœur à gauche, lorsqu’il était jeune, soutien de JFK et contre la guerre du Vietnam, il bascule à droite avec l’âge, s’interrogeant sur la libération sexuelle qui amenait des jeunes filles de 15 ans à se retrouver enceintes, mais aussi sur la drogue dont il ne voyait que les ravages. Malheureusement défenseur d’Israël par ailleurs, il soutient la candidature de Trump pour lequel il prononce un discours lors de la cérémonie d’investiture, le 20 janvier 2017.

Vidéo en anglais, traduction E&R ci-dessous.

Mes chers amis, je me tiens ici devant vous, dégoûté de ce mensonge selon lequel Biden a été choisi.

Comme si nous ne connaissions pas tous la vérité.

Et quand on essaie de tromper, on sait qu’on ne peut pas s’en tirer, qu’il y aura un prix à payer.

Ceux qui sautent de joie maintenant se dirigent vers l’horreur qui les attend car je sais que les promesses qui ont été faites au peuple américain par la gauche ne seront jamais tenues.

Mes amis, de toutes les couleurs, les races et religions, c’est aujourd’hui la plus grande bataille depuis la guerre civile : celle de la vertu contre Satan. Oui, Satan.

Parce que les gauchistes sont le mal, corrompus, et ils veulent anéantir notre nation. Nous ne devons pas l’autoriser.

Nous devons combattre cette corruption qui a pris le dessus et nous battre pour le bien qui semble perdu.

Donnons notre confiance à Dieu, et battons-nous maintenant pour la victoire de Trump, car nous savons tous que ce décompte des voix, c’est de la corruption, comme ils le sont eux-mêmes. Alors ne reculons pas. Menons ce combat comme si c’était notre dernier combat sur terre.

Comme a dit Mohamed Ali, ce n’est pas terminé jusqu’au dernier coup de poing.

Que Dieu vous bénisse

 

***

12 novembre, 02h00 - Ce 11 novembre, 53% des américains approuvent le travail de Donald Trump, d’après l’enquête quotidienne de l’institut Rasmussen. Le tableau complet des résultats depuis le 1er jour de son mandat est consultable sur le lien suivant.

 

Date Index Approuve
fortement
Désapprouve
fortement
Total
Approuve
Total
Désapprouve
11 nov. +4 43% 39% 53% 36%
10 nov. +3 42% 39% 52% 47%
09 nov. +1 40% 39% 52% 47%
06 nov. -3 38% 41% 50% 48%
05 nov. -6 37% 43% 48% 50%
04 nov. -5 38% 43% 49% 50%
03 nov. -4 39% 43% 49% 50%

***

23h00 - L’effondrement journalistique est total quand le journaliste, en plus d’être mauvais, pauvre en style et sans analyse, s’attaque à son propre camp et rejoint l’ennemi. Catherine Nay, qui profiterait avec avantage d’une retraite à la campagne, gratifie les lecteurs conservateurs de Valeur Actuelles d’un édito nul, malhonnête, capitulard voire servile.

 

***

22h00 - Où en est-on du comptage réel ? Si l’on prend en compte les résultats fantasmés des démocrates (et donc des médias), voici la carte que l’on nous offre à voir (Biden 290 - Trump 214) :

 

Mais si l’on enlève les 7 Etats qui ne sont pas encore définitivement comptés, soit parce que le décompte se poursuit encore, soit parce qu’un re-comptage va être opéré, soit encore parce que des poursuites judiciaires sont en cours, alors la carte ressemble plutôt à cela (Trump 229 - Biden 227) :

 

Ce qui peut donc aussi donner ce résultat si les fraudes sont reconnues par les juges qui vont devoir statuer prochainement et que les fameux bulletins "illégaux" cités par Donald Trump sont donc éliminés du décompte (Trump 311 - Biden 227) :

 

Résumé en images pour les anglophones :

***

21h00 - Parmi toutes les histoires de fraude, il y a celle soulevée par Project Veritas (groupe d’activistes plutôt à droite qui ont soulevé beaucoup de lièvres depuis 2010 via des caméras cachées) et qui concerne un employé de la Poste américaine (USPS) qui affirme avoir entendu des supérieurs hiérarchiques parler de l’antidatage de bulletins qu’ils avaient effectué. Il fut immédiatement suspendu de son emploi sans solde :

 

 

C’était sans compter sur l’enregistrement audio de son interrogatoire qui montre la pression qui lui fut mise pour se rétracter. Ce qu’il ne fit pas. Mais la presse déclara tout de même le contraire, dans un énième mensonge.

Cette affaire qui a commencé à faire grand bruit fut retweetée par Donald Trump himself ce mercredi 11 novembre. C’est pourquoi nous la relayons.

Voici le témoignage de l’employé Richard Hopkins qui confirme et maintient son témoignage initial concernant les fraudes électorales (vidéo en anglais) :

 

 

Voici le tweet de Donald Trump suivi de la traduction E&R de l’article du Washington Times cité en référence :

 

Quelques heures après l’annonce par les démocrates de la Chambre qu’un employé de la poste de Pennsylvanie s’était rétracté sur des allégations de falsification de bulletins de vote, le facteur a nié, affirmant qu’il s’en tenait à sa déclaration initiale et qu’il s’était fait "avoir" par les enquêteurs fédéraux.

Richard Hopkins, un facteur d’Erie, en Pennsylvanie, a déclaré dans des vidéos publiées mardi par Project Veritas qu’il n’avait jamais eu l’intention de revenir sur ses allégations de fraude électorale après avoir été interrogé par des enquêteurs du Bureau de l’Inspecteur général des services postaux américains.

"Je suis en train de regarder en ce moment même un article écrit par le Washington Post. Il dit que j’ai fabriqué les allégations de falsification des bulletins de vote", a déclaré M. Hopkins dans une vidéo publiée sur Twitter. "Je suis ici pour dire que je n’ai pas rétracté mes déclarations. Cela n’a pas eu lieu. Ce n’est pas ce qui s’est passé".

Le conseiller juridique en chef du Projet Veritas, Jered Ede, a accusé les enquêteurs d’avoir contraint M. Hopkins à signer une déclaration sous serment rétractant ses affirmations, de ne pas lui avoir donné accès à son avocat et de refuser de lui fournir une copie du document signé.

"Il a été contraint", a déclaré M. Ede au Washington Times. "Ils l’ont forcé à exécuter cette déclaration peu enthousiaste sous serment. Ils l’ont fait pendant un interrogatoire où, une fois de plus, ils lui ont refusé la possibilité d’être représenté par un avocat, alors qu’il leur avait confirmé qu’il en avait un.

À l’insu des enquêteurs fédéraux, M. Hopkins portait un micro lors de l’interview fournie par le projet Veritas, en raison de ses craintes d’être harcelé au travail par des superviseurs ou des responsables syndicaux.

***

20h00 - Quel délice de suivre les soubresauts inquiets de la journaliste ex-macroniste franco-americano-israélienne Laurence Haim. De plus en plus inquiète quant aux recomptages et aux suites judiciaires, elle donne en quelque sorte le pouls d’un système qui transpire désormais à grosses gouttes. Sauf qu’elle, peu fine et peu stratège – ou un poil honnête ? –, elle le dit !

Tout d’abord les sénatoriales. Le parti républicain remporte 50 sièges désormais et 2 sont encore en ballottage et se décideront le 5 janvier. La majorité absolue est presque assurée pour le camp Trump, ce qui empêcherait Biden de gouverner. S’il devenait Président (tweet suivant)...

 

 

Biden président, donc, c’est un fait qui semble s’éloigner doucement dans l’esprit de notre commentatrice. Et nous ne saurions lui donner tort.

 

 

Reconnaissons à Laurence Haim qu’elle, au moins, se trouve sur place et voit visiblement mieux ce qui se trame que tous nos journalistes et éditorialistes coincés confortablement à Paris dans un entre-soi auto-satisfait totalement étranger à la réalité. Pour cette clique, le monde est un spectacle qu’ils fabriquent eux-mêmes. Jusqu’au jour où ils rencontrent le mur du réel.

***

19h00 - Nous arrive de la plateforme lbry.tv le discours entier du président Trump qui avait été censuré par les grandes chaînes américaines le 6 novembre 2020. Il a été traduit en français :

 

 

Mieux, la chaîne dite républicaine Fox News, qui avait clairement lâché Trump le 4 novembre après la proclamation des résultats par le camp Biden et le coup de force démocrate appuyé par la majorité des médias mainstream, vient peut-être de tourner casaque et épaule, pour l’instant, et à travers son journaliste Tucker Carlson, le président en exercice dans son combat pour la justice.

 

***

17h00 - Trump n’est pas encore réélu, mais Biden n’est pas non plus élu. Le fracas de la bataille judiciaire qui agite le Système médiatico-politique américain ne semble pas être venu aux oreilles du site d’information (?) du service public audiovisuel, qui tente toujours le passage en force, malgré les avertissements de Laurence Haïm, pourtant pro-démocrate notoire.

Nous étudierons dans un article à part la faillite totale des médias mainstream français dans cette élection pas comme les autres et qui tient le monde entier en haleine (du coup on parle moins du Covid).

Ne nous privons pas du plaisir de mettre en exergue l’introduction du grand journaliste Zagdoun, qui devient du coup la célébrité du jour. Attention, les complotistes, ça va chauffer !

Que se passe-t-il dans la tête d’un conspirationniste quand la théorie du complot à laquelle il croit se heurte à la réalité ? La victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine met à l’épreuve la foi des QAnon.

Pour ces complotistes d’extrême droite, Donald Trump est une figure héroïque, quasi messianique, partie en guerre contre un « État profond », une élite démocrate mondialisée, de mèche avec un réseau pédophile et sataniste, qui gouvernerait les États-Unis, voire le monde, en secret depuis des décennies. Le héros devait révéler cette cabale au grand jour, faire arrêter ses membres. Mais au moment où la prophétie devait enfin se réaliser, sa présidence s’achève par une défaite. Voilà qui jette le trouble dans les esprits.

Nous avons laissé les guillemets à État profond qui bien sûr, n’existe pas. Il n’y a jamais eu de structure de pouvoir parallèle au gouvernement officiel. Trump s’est battu pendant quatre ans contre du vent, comme Don Quichotte. Quant au réseau pédophile sataniste, c’est une invention de A à Z ! D’ailleurs, Epstein n’a jamais existé.

***

16h00 - L’Alaska et ses 3 GE devraient tomber dans l’escarcelle de Trump. Selon les postes avancés sur Tweeter, il en serait de même pour la Caroline du Nord et ses 15 GE. Pour ce qui concerne les sénateurs, c’est presque plié : les républicains ont de grandes chances de conserver la majorité absolue à la Chambre haute.

 

 

Après avoir claironné la victoire de Joe Biden, la chaîne mondialiste CNN rétropédale et publie une nouvelle carte électorale du pays :

 

 

Du côté du comité Trump France, si rien n’est gagné, on savoure l’évolution du score :

 

 

Mais France 24, la chaîne d’information internationale publique en français, rappelle à Donald, malgré son succès en Alaska qui en appelle peut-être d’autres, qu’il ferait bien d’accepter sa défaite :

***

14h00 - Réorganisation générale au sommet du ministère de la Défense américain : la purge se confirme !

***

10h00 - Panique chez les dépouilleurs (démocrates) !

 

 

Et pendant ce temps, en Macronie, on fait comme si de rien n’était. La culture du déni, elle est vraiment dans l’ADN de notre Système médiatico-politique !

 

 

Le journal gratuit 20 Minutes détaille l’entretien entre le président français et le candidat démocrate :

Emmanuel Macron s’est entretenu pour la première fois ce mardi après-midi avec Joe Biden, le président élu américain, avec lequel il espère collaborer sur les grands dossiers internationaux, a annoncé l’Élysée. Parmi les sujets évoqués entre les deux hommes : l’Otan, mais aussi la pandémie et le changement climatique.

Joe Biden a fait part de sa volonté de « redynamiser les relations bilatérales et transatlantiques, notamment à travers l’Otan et l’Union européenne », souvent malmenées par Donald Trump. Lors de leur premier échange téléphonique, les deux hommes ont évoqué leur future coopération sur la lutte contre la pandémie et « la menace du changement climatique », ainsi que sur « la sécurité et le développement en Afrique », selon un communiqué publié par l’équipe de transition du démocrate.

C’est la menace du retour de l’atlantisme, qui signifie la totale perte de souveraineté de la France. Et du même coup du peuple américain, qui ne pense pas forcément comme le Pentagone, ce faiseur de guerres.

***

08h30 - Nouvelle déconvenue pour les démocrates qui espéraient remporter le Sénat, qui compte 100 membres (2 par État élus pour 6 ans, d’où les élections à mi-parcours par rapport à la présidentielle qui a lieu elle tous les 4 ans) : le sénateur républicain Thom Tillis a conservé son siège en Caroline du Nord et porte le score pour le camp Trump à 49 contre 48. Les trois autres sièges à pourvoir sont ceux de l’Alaska (1) et de Géorgie (2), l’État (conservateur) dont Trump conteste le comptage dans l’élection pour le président.

France Info rappelle l’importance de la chambre haute :

Il faudra alors que les démocrates remportent ces deux derniers sièges pour rattraper les républicains. Ce serait alors la voix de la future vice-présidente Kamala Harris qui départagerait les votes en cas d’égalité 50-50. Or aucune loi ne peut être adoptée sans la chambre haute, qui a aussi le pouvoir d’approuver les nominations présidentielles : ses ministres, ses ambassadeurs, et les juges, notamment à la Cour suprême.

***

06h30 - L’ancien maire de New York et avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani s’exprime sur les preuves et les déclarations sous serment (affidavits).

Aujourd’hui, la campagne de Donald Trump a intenté un procès pour invalider des centaines de milliers de bulletins de vote frauduleux dans le district ouest du Michigan. D’abord la Pennsylvanie, puis ensuite le Michigan ira à Trump. Les déclarations sous serment seront publiées demain. Vous serez sous le choc.

 

***

05h30 - Toujours dans la même émission de Sean Hannity, celui-ci fait un long récit de l’ensemble des fraudes recensées puis expose les implications profondes concernant la solidité du système démocratique américain (vidéo en anglais).

 

***

05h00 - Dans l’émission dont parlait Donald Trump dans son précédent tweet, Kayleigh McEnany, porte-parole nationale de la campagne de réélection de Donald Trump, a passé en revue les preuves choquantes des irrégularités électorales. Ces preuves sont consignées dans un dossier de 234 pages de déclarations sous serment et signées qu’elle dévoile aux téléspectateurs (vidéo en anglais).

 

***

02h30 - Les médias américains et les démocrates sentiraient-ils le vent tourner ? C’est ce qu’indique à l’instant avec force inquiétude la journaliste franco-américano-israélienne Laurence Haïm, qui avait rejoint l’équipe d’Emmanuel Macron en 2017, et qui est actuellement consultante pour la chaine LCI à Washington.

 

***

02h00 - Donald Trump fait monter le suspense.

"Peu importe l’État dans lequel vous vous trouvez, ce système de vote informatisé est largement ouvert à la fraude et à l’intrusion" @LouDobbs. C’est vrai, et attendez de voir ce qu’il va se passer !

 

***

11 novembre, 00h30 - Donald Trump annonce que la corruption autour des bulletins sera mise au jour ce soir à 21h (3h du matin, heure de Paris) dans l’émission de Sean Hannity sur FoxNews.

 

***

23h30 - Pennsylvanie. Jérome M. Marcus, avocat en droit privé à Philadelphie : « j’étais à Philadelphie pour assister à des fraudes. Voici comment ça s’est passé ».

Une traduction E&R de l’article de The Federalist relayé à 1h du matin, heure de Paris, par Donald Trump.

Le problème était la demande du président Trump de modifier la façon dont les bulletins de vote par correspondance de la Pennsylvanie sont examinés au Centre des congrès de Philadelphie.

Les médias traditionnels mentent lorsqu’ils prétendent que toutes les allégations de fraude électorale du président Trump sont sans fondement. Je le sais, car j’ai plaidé une affaire au nom du président devant la cour fédérale de Philadelphie.

Il s’agissait de la demande du président Trump d’obtenir une ordonnance modifiant la manière dont les bulletins de vote par correspondance de Pennsylvanie sont examinés au Centre des congrès de Philadelphie. CNN et d’autres prétendent qu’il a "perdu". C’est faux : il a gagné. Comme j’ai présenté cet argument au nom de la campagne du président, je peux vous dire ce qui s’est réellement passé.

Le président Trump est allé au tribunal à propos de deux problèmes : premièrement, seule une poignée d’observateurs républicains – bien moins que les démocrates n’en avaient – ont été admis dans la salle du Centre de convention de Philadelphie où des inspections étaient menées. Deuxièmement, les quelques personnes qui ont pu entrer n’ont pas été autorisées à s’approcher suffisamment pour voir ce qu’il se passait réellement. Les questions les plus importantes à se poser sont les suivantes : Pourquoi toutes ces cachotteries ? Qu’est-ce qui est caché ?

Sur le site de comptage du Centre des congrès, j’ai personnellement observé des dizaines de volontaires de la campagne Trump se faire interdire l’accès à la salle de comptage alors qu’ils étaient correctement enregistrés en tant qu’observateurs. C’est pourquoi j’ai demandé à Pam Bondi et à Corey Lewandowski, qui étaient sur place, d’autoriser le dépôt d’une requête pour qu’un tribunal fédéral ordonne au bureau des élections de mettre fin à ces absurdités.

Plus de dissimulation encore : malgré une ordonnance contraignante de la Cour du Commonwealth de l’État, la poignée d’observateurs républicains qui pouvaient entrer dans la salle n’étaient pas autorisés à monter jusqu’à la barrière placée à six pieds (environ 2 mètres – NDT) des tables les plus proches où le travail était effectué. Ainsi, même s’ils se trouvaient dans la pièce où se déroulait le travail, ils n’avaient aucun moyen de savoir ce qu’il se passait. S’il n’y a pas de fraude, pourquoi la Commission électorale contrôlée par les démocrates ne veut-elle pas laisser les gens s’approcher suffisamment pour voir ce que font ses membres ?

Donc, sur un ordinateur portable emprunté vers 14 heures le jour des élections, j’ai tapé un très court document pour engager un procès fédéral et demander que le tribunal fédéral intervienne pour interdire ces pratiques déloyales. Vers 16h30, son dépôt a été autorisé par la campagne.

Le juge fédéral a ordonné une audience qui a commencé à 17h30 et qui a duré deux heures. En audience publique, le juge a contraint le comité électoral à accepter que les républicains puissent avoir jusqu’à 60 représentants dans la salle. C’est une énorme victoire, non seulement pour les républicains, mais aussi pour tous ceux qui veulent vraiment avoir un décompte des votes digne de foi.

Il a également contraint le conseil à accepter que tous les observateurs, démocrates ou républicains, puissent atteindre la barrière des deux mètres. Alors que les démocrates prétendaient que, bien sûr, ils avaient toujours laissé les gens entrer et les laisser monter jusqu’à la barrière, j’avais une longue liste de témoins qui étaient prêts à témoigner que c’était faux. Le juge a dit aux défendeurs, en insistant, que s’ils ne faisaient pas ce qu’ils avaient promis dans sa salle d’audience, il avait toute autorité pour leur faire tenir leur parole.

Après avoir obtenu cet accord de la commission électorale, le tribunal a rejeté la requête du président en vue d’un redressement judiciaire comme étant sans objet. C’est ce que font souvent les tribunaux lorsqu’ils obtiennent un accord entre les parties. Cela signifie que le tribunal n’a pas à rendre une ordonnance, qui serait susceptible d’appel, accordant ou rejetant la requête, et cela signifie que le tribunal n’a pas à rédiger un avis. Ce qui ne veut pas dire que la demande faite au nom du président Trump pour mettre fin à la fraude électorale était sans objet, malgré la fausse image que CNN et d’autres grands médias lui ont donnée. Tout cela a été une victoire pour le président Trump et pour tous ceux qui croient en un gouvernement ouvert.

Je ne suis plus surpris par les nouvelles anti-Trump provenant de CNN. Mais je ne peux pas comprendre pourquoi les dirigeants républicains de Pennsylvanie ont laissé entendre qu’il n’y avait aucune raison de penser que quelque chose de mal ou de frauduleux se passait dans le comptage des votes de la Pennsylvanie.

Si cela était vrai, pourquoi le gouvernement de la ville contrôlée par les démocrates travaillerait-il si dur pour empêcher les républicains d’entrer dans la pièce où ces votes sont comptés ? Dans un monde où chaque voiture qui circule dans la rue est filmée, pourquoi tout ce comptage n’est-il pas effectué en plein jour, sous surveillance ? Qu’ont-ils à cacher ?

D’autres personnes ont rassemblé des preuves substantielles qu’il y a effectivement des choses à cacher, notamment cette vidéo montrant, entre autres, des images de fonctionnaires portant des masques de Joe Biden qui remplissent des blancs lors de votes par correspondance déjà soumis. L’audition à laquelle j’ai assisté n’avait pas pour objet cela, mais elle portait sur les conditions qui rendent cela possible.

Quiconque souhaite un décompte légitime des votes ne doit pas s’efforcer d’empêcher les observateurs d’entrer dans la salle où les votes sont comptés. Pourtant, pour une raison quelconque, la ville de Philadelphie a envoyé trois avocats, dont l’avocat de la ville lui-même, à une audience pour essayer de persuader un juge fédéral qu’il ne devrait même pas prendre la peine de répondre à la demande du président Trump.

Heureusement, le juge fédéral n’a pas suivi ce conseil, et il a forcé le comité électoral à faire ce qu’il fallait. J’appelle cela une victoire solide pour tout le monde, sauf pour ceux qui ont quelque chose à cacher. Pour une raison quelconque, toute cette dissimulation était le fait des démocrates, pour Biden.

***

23h00 - Michigan. L’équipe de campagne de réélection du président Trump est en train d’intenter un procès devant la cour fédérale pour tenter d’empêcher le Michigan de certifier ses résultats jusqu’à ce que le processus de vote puisse être revu.

Une traduction E&R de l’article du Washington Examiner relayé à 1h du matin, heure de Paris, par Donald Trump.

L’action en justice doit être déposée mardi soir, exactement une semaine après l’élection, devant le tribunal de district américain pour le district ouest du Michigan. La poursuite allègue plusieurs cas de malversations électorales et comprend des déclarations sous serment, a déclaré Matt Morgan, avocat général de la campagne de réélection de Trump, lors d’une conférence de presse.

L’équipe de M. Trump a déposé une plainte devant le tribunal du Michigan le lendemain de l’élection, alléguant qu’un plaignant qui était « accrédité et formé en tant que challenger électoral » a été « exclu du comité de dépouillement pendant le processus de révision des bulletins de vote en l’absence de l’électeur ». Un juge du Michigan s’est prononcé contre cette action en justice jeudi.

Cette nouvelle action en justice fédérale prétend que de nombreux observateurs républicains du comté de Wayne, où se trouve Detroit, ont été exclus du processus de comptage des votes par correspondance et ont été intimidés et harcelés. Elle cherche également à obtenir des informations sur la technologie de vote utilisée dans tout l’État après qu’un défaut de mise à jour du logiciel dans le comté d’Antrim a causé un pépin, entraînant le comptage incorrect de 6.000 votes pour Joe Biden plutôt que pour Trump.

« La plainte est basée sur des déclarations sous serment montrant que les candidats désignés n’ont pas pu être observateurs de manière normale comme l’exige la loi », a déclaré M. Morgan, ajoutant qu’il y avait des témoignages de « langage désobligeant » utilisé contre les républicains au Centre TCF, le lieu central où les bulletins de vote par correspondance du comté de Wayne ont été comptabilisés.

Morgan a déclaré que la plainte demandera au secrétaire d’État du Michigan de ne pas certifier les résultats des élections « jusqu’à ce que nous ayons pu vérifier et confirmer que les bulletins de vote qui ont été déposés ont été comptabilisés conformément à la loi ».

Thor Hearne, avocat de la campagne Trump, a déclaré lors de l’appel que les irrégularités dans le comté de Wayne étaient « omniprésentes ».

Le président présumé élu Joe Biden a devancé Trump dans le Michigan de 146.123 voix, avec 50,6 % des voix, contre 47,9 % pour Trump. Lorsqu’on lui a demandé lors de la conférence de presse si la campagne pense de manière réaliste que Trump pourrait remporter une victoire dans cet État avec une telle marge, le directeur de la communication de la campagne de Trump, Tim Murtaugh, n’a pas exactement répondu.

« Chaque fois que nous intentons un procès, nous le faisons parce que nous pensons que l’action en justice est justifiée et parce que nous pensons que nous allons gagner », a déclaré M. Murtaugh. « Et chaque dépôt de plainte et chaque action que nous entreprenons nous rapproche de l’objectif de voir le président réélu... Nous pensons que le président Trump sera finalement déclaré vainqueur de cette élection ».

Les autorités électorales du Michigan ont nié toute fraude lors de l’élection, et le secrétaire d’État du Michigan, Jocelyn Benson, a fait l’éloge du processus de vote de cette année.

« Au Michigan, je suis fière de confirmer que tous les bulletins de vote valides, et seulement les bulletins valides, ont été comptés, de manière sûre et précise, et que nos résultats reflètent la volonté du peuple », a déclaré Mme Benson.

***

Ne manquez pas les grandes analyses E&R sur l’élection !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

465 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Des commentaires sur ER annonçaient une fin d’année meilleure qu’un film ou une série à suspens : on y est !
    Laurence Haïm qui commence à paniquer : c’est bon çà !

     

  • J’ai lu la lettre de Mgr Vigano adressée à Donald Trump, je dois reconnaître que cette lettre m’a définitivement ouvert les yeux. Tout devient simple. Le président Trump est notre dernier rempart contre les forces du mal. Combat de la lumière contre les ténèbres. Il ne nous reste qu’à espérer.

     

    • Oui c est un texte essentiel à diffuser autour de nous autant que possible.
      Qu un ancien nonce apostolique aux États-Unis, conciliaire, dechire ainsi enfin le voile du mensonge, c est magnifique.
      Prions pour lui et tous ceux qui suivront ce chemin.


  • La chaîne youtube " red eagle politics " a l’air pas trop mal en analyses , des anglophones disponibles pour travailler sur la traduction ? Au cas où ça puisse nous aider !

     

  • Le Sénat a validé le droit de Trump d’exiger en justice une vérification permettant le décompte séparé des vrais des faux bulletins. Donc, une fois tous les faux retirés Trump aura ses 289 grands électeurs
    Le Sénat a confirmé aussi qu’il est impossible que l’Amérique se satisfasse d’une élection qui serait entachée d’irrégularités
    C’est l’annonce de mort future de Biden qui sera entre autres accusé de haute trahison et à terme la dissolution du parti Démocrate et la fin de la fausse dualité hégélienne gauche droite, illusion de démocratie. La France a déjà sauté le pas puisque le gouvernement hybride est représentatif de l’absence d’opposition politique réelle et que les autres partis sont tous de l’opposition contrôlée.
    Pourvu que cet esprit libérateur de cette illusoire dualité parvienne en France qu’on y fasse un grand ménage aussi !

     

    • comme je l’ ai dit ailleurs, malheureusement pour nous "l’ indépendance de la justice" est chez nous une formule pour endormir les enfants..
      imagine donc, c’ est le conseil constitutionnel, dirigé par laurent Fabius, qui est chargé de protéger l’ intégrité démocratique des élections..ha ha ha..un gag !


  • "La parabole des Évangiles s’impose ici, car nous sommes en présence de deux visions du monde qui s’affrontent sans ménagement : celle des souverainistes (Trump et le peuple américain en demande de protection) face à celle des mondialistes (Biden, Soros, Gates, Epstein, les médias mainstream plus les minorités sexuelles et ethniques). Les croyants diront Dieu contre le Diable."

    A mettre en parallèle avec l’excellente analyse de T Meyssan :
    "Le résultat de l’élection présidentielle états-unienne marque le triomphe, non pas des Démocrates et d’un sénateur sénile, mais du courant puritain face aux Jacksoniens. Il ne reflète en rien les opinions politiques des citoyens états-uniens et masque la crise de civilisation dans laquelle s’enfonce leur pays."
    Lire la suite sur Voltaire.org :
    https://www.voltairenet.org/article...

     

    • @ francky

      Si Trump est déclaré président ,ce qui plus que probable ,Trump ne repassera pas 4 ans à être emmerdé mais va plutôt régler le problème de (Biden, Soros, Gates,des médias et du covid ) pour ne plus être emmerdé dans un premier temps .


    • J aime bien les articles de Meyssan mais pas d accord avec lui cette fois ci. Il considère que Biden a gagné alors que cela est en train de s’inverser. On a l impression qu’il souhaite la fin des USA et le chaos … Serait t il un partisan de l’ordre par le chaos ? Il reconnait s’être trompé sur Trump mais ne reconnait pas qu’il a arrêté las guerres au moyen Orient ou les a freiné. Déçu par cet article pessimiste. 80 % du peuple américain est avec Trump … Si guerre civile elles sera courte.


  • Il perdra quand même : la cour suprême, même à majorité républicaine, n’osera pas défier le consensus général ; et l’extrême gauche fera planer la menace d’une guerre civile en cas de revirement...

     

    • @ Système

      Vous avez 10 coups de retard.

      Le cavalier est à un coup d’une fourchette terrible.
      Le fou prépare une enfilade derrière un pion.
      Les tours, encore sur leur ligne initiale, bloquent le déploiement adverse.
      La dame répand la panique au front.
      Les pions ont repris le contrôle du centre mais cela n’aura bientôt plus aucune importance...

      ... Car la position sera tellement dramatique pour le camp adverse que le rapport de force ne sera même plus déterminant pour le résultat du combat.


    • Justement le consensus général c’est Trump, réveillez vous !


    • Il n’y a pas de consensus général. Il y a uniquement un consensus médiatique


    • Le système est corrompu, vicié, vermoulu, mafieux.. mais il néglige cependant un point important qui le fera tomber de sa branche comme un fruit pourri, cherchez et vous trouverez..


    • Au moins vous, vous portez bien votre pseudo, c’est le moins qu’on puisse dire.


    • C’est pas possible de lire des âneries pareilles ici ! C’est quoi le "consensus général" selon vous ? L’opinion des mass media ou celle des Américains ?

      Il y en a qui ont encore du mal à faire la différence entre le virtuel et le réel...


    • C’est une possibilité pas une certitude.
      Le consensus n’est basé que sur du vent et des animations virtuelles de chaines télés qui font croire que la majorité des américains sont contre Trump.

      En 1970, Les manifs anti-Nixon ont été balayés par celles des ouvriers qui soutenaient ce dernier.


    • Vous avez tendance à vous répéter, par conséquent nous vous donnons la même réponse : et pensez vous que la CS souhaite une guerre civile avec les électeurs de Trump en colère de voir leur destin volé ?


    • #2592152

      La Cour suprême dit le droit.

      Et rien de plus.

      Or, le droit dit que le recomptage est de droit en cas d’irrégularités simplement POSSIBLES

      Et le recomptage ne fait pas de politique non plus, seulement de l’arithmétique.

      Donc, Trump est allé joué au golf.


    • #2592190

      Vous croyez sérieusement que les électeurs de Trump ne prendront pas les armes dans ce cas là ?

      Si rien n’est fait en terme de violence jusque là, c’est uniquement parce qu’ils savent que Donald ne va rien lacher et gagner cette élection.

      Le risque de guerre civile et de scission du pays est infiniment plus important si la cour suprême laisse les tricheurs aller au bout de leur folie.


    • Quel consensus général ? Macron, Merkel..., les merdias, et les hordes LGBT, antifa...ne forment pas un consensus général.
      Et le juges de la cour suprême n’oseront jamais prendre une décision illégale en cautionnant une fraude patente et documentée par des preuves matérielles. Ils ont littéralement le pistolet sur la tempe, si ils font les cons ils sont finis.
      Petit rappel : les patriotes américains ce ne sont pas des couilles molles comme les Français. Ils ne se laisseront pas voler cette élection. De plus si Trump est capable de résister comme il le fait contre vent et marée c’est qu’il est en position de force. Il a des gens sérieux qui sont derrière lui et qui sont prêts utiliser la force. Jusqu’à maintenant Trump et son réseau ont tout fait pour jouer le jeu de la "démocratie" mais si on les accule ils finiront par dégainer et tirer dans le tas. A bon entendeur, salut !


    • L’effectivité des technologies, d’internet, des applications, de la cybernétique, des ressources quelles qu’elles soient, énergétiques ou humaines, vous croyez que c’est juste du blabla médiatique pour se soumettre aux caprices de 7 milliards d’êtres humains constitués de minorités ?

      Bref, si vous n’avez pas encore bien compris que la création des nations post-coloniales avait pour unique objectif de les intégrer à la gouvernance mondiale de l’ONU (SDN), vous ne comprendrez jamais rien ... "état profond" = "vieux continent" mais ça on vous le dit pas à la télé (ou ici), bande de patates flambées ! mdr


    • Tu verras dans 3 jours, les rassemblements gigantesques qui se préparent pour les "marches pour Trump". Ca va être tellement énorme.
      Anecdotiquement, une étude des données statistiques electorales estimes à près de 4 millions le nombre de votes pour Trump qui ont été détruits/effacés/annulés. Ce qui le mettrait donc largement en tête du "vote populaire".
      Quand les images de millions de gens apparaitront, le "consensus" va exploser.


  • Jocelyn Benson, chef démo du Michigan (Detroit) est auteur d’un bouquin : Gouverneurs d’Etat : Gardiens du Processus Démocratique !
    Une sociologue ayant "étudié" féminisme, minorités et "extrême-droite", de la bande à Soros. Jeune et ignare, physiquement présentable, femme d’influence selon la presse à Soros.
    Elle devra rendre des comptes !
    Hier Trump a viré Mark Esper du Pentagone, qui avait refusé d’appuyer le POTUS contre les émeutiers des états démocrates, pour le remplacer par un fidèle de la première heure, chef du renseignement lié au NYPD qui a tant fait pour la première élection de DT et pour débusquer les pédocriminels.
    Mr Miller (il me semble que c’et son patronyme) aurait eu le covid19 en mars 2020 ; l’un de ses collègues en serait mort. Attaque sanitaire ?


  • Un grand bravo à l’équipe d’ER pour ce magnifique travail !


  • Restons optimistes chers camarades.

     

  • L’équipe d’ER fait un boulot formidable. Je n’ai pas le compliment facile mais c’est vraiment bien ficelé.

    Grace à vous on est mieux informé.

    Et je n’espère rien en particulier de Trump. L’extra-territorialité et l’espionnage, la prédominance des GAFA a continué et continuera avec ou sans lui.

     

    • Pas si cette affaire de fraude n’est que le bouchon qui saute de ce tonneau de merde que sont les GAFAM, l’état profond, les réseaux pédocriminels et ses nombreuses affaires, l’arnaque covid ...
      Cela semblait impossible il y a quelques jours, désormais c’est probable, il faut y croire, il faut garder la ligne. Relevons la tête et démasquons le mal à la face du monde.
      Nous vivons des temps historiques, c’était une sensation inconnue pour la plupart d’entre nous (concrètement depuis 1945, aucun évènement marquant n’a touché tous les français personnellement dans leur quotidien), il va falloir nous y habituer et prendre conscience que l’anesthésie est terminée. Désormais il faut choisir son camp et comme nos aïeux Poilus en ce 11 novembre, ne jamais reculer et ne jamais douter de la victoire


    • Entièrement d’accord avec vous.
      Mais l’élection de Trump apportera tout de même une preuve capitale que les media français ne savent que mentir pour servir leurs intérêts et ceux de leurs maîtres.
      Et avec ça j’espère que plus de gens ouvrirons les yeux !!!


    • Plutôt d’accord avec vous. Si Trump gagne, ce sera une très belle victoire mais tout ne sera pas fait. Mais ça redonnera pas mal de courage aux résistants ici, moi le premier. Les GAFA par exemple. Combien de personne autour de moi à cracher sur Amazon mais qui continue à y aller.

      Go Trump !


  • Je trouve qu’ il y a beaucoup de femmes qui se battent pour Trump qui est catalogué macho par les merdias ! Trump est aussi beaucoup entouré d’ américains d’origine italienne comme l’était Kennedy. Pendant ce temps dans les coulisses Trump fait le ménage avec les traitres.

    https://qactus.fr/2020/11/10/q-scoo...

    https://qactus.fr/2020/11/10/q-scoo...

     

  • "Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes."

    Joseph Staline.


  • Il faut une bonne fois pour toute comprendre qu’il n’y a pas de combat Dieu vs Diable. Il y a un libre choix de se rapprocher de la beauté divine ou bien de se rapprocher de l’attachement a la matiere et au désir inconscient de ne pas évoluer. DIEU a engendrer aussi le Diable, le bien et le mal sont deux forces inseparables, absolument lié pour l’éternité

     

    • C’est vrai, ces forces sont inséparables.
      ...ce qui ne les empêche pas de se combattre, même à l’intérieur de chaque être ou institution.


    • Engendré ! Non,plutôt crée.


    • Dieu a créé le mal pour qu’il devienne source de bien en éprouvant les hommes vers l’ennoblissement personnel maximal (valeur suprême) par le libre arbitre comme Lui.
      Donc Dieu n’a donc pas de mal en lui même si Il l’a créé...
      Le diable a choisi le mal, qu’il soit une créature consciente ou inconsciente, pour aussi éprouver les hommes.
      Ainsi le mal n’est donc pas ni ne sera certainement pas lié à Dieu éternellement (dans la miséricorde du Paradis éternel et même dans la justice de l’Enfer).


    • #2592214

      C’est votre point de vue, votre dogme, mais il n’est ni chrétien ni musulman ni juif ni bouddhiste ni taoiste ni indouhiste.

      Dans tout ces dogmes le bien et le mal sont strictement séparé ici bas et dans l’éternité, tout comme le vrai et le faux, l’orgueil et l’humilité, l’ombre et la lumière, le ciel et la terre. Simplement le mal n’aurait aucune existance sans le bien, l’ombre sans la lumière, tout comme les vices du Diable ne se seraient jamais révélés si Adam n’avait pas été créés, et ainsi chacun peut toujours choisir en son âme et conscience de prendre un chemin lumineux, afin de sortir un jour pour l’éternité des ténèbres. Si ce but n’existait pas, la quête du combat spirituel pour se libérer de nos chaînes n’aurait aucun sens. Chaque jour il est incontestable que le bien et le mal soit séparés, et pour de bon, mais c’est un combat gnostique de chaque jour pour apprendre à trier le bon grain de l’ivraie afin de ne pas tout mélanger en prenant ses propres vessies pour des lanternes pour tous , ou bien les ruses du malin pour de la connaissance véritable. Tout homme dira qu’il veut bien faire, mais la majorité le fera pourtant très mal. C’est pas pour autant que la vérité universelle est un mélange des deux. Satan est l’Ennemi de l’homme, il a rejeté les commandement de Dieu à son égard, son seul souhait et que tout les hommes fassent de même. Et si la majorité prend pour l’instant le mal pour le bien, c’est pas pour autant que les deux sont associés. Prendre le mal pour le bien c’est mal. Aucun bien la dedans. Si ce n’est la misericorde de Dieu qui couvre aussi les ignorants.


    • Il semblerait pourtant que ce que vous appelez « le libre choix de s’approcher de ceci ou cela » soit exactement ce qui se cache derrière les appellations plus communes « combat du bien contre le mal » ou « dieu contre le diable ».

      Après on peut paraphraser tant qu’on veut pour « athéiser » le propos, comme ceux qui disent ne pas croire en Dieu mais, par exemple, en une force supérieure qui régit la Nature. Cependant, ainsi, on perd du temps : ce nihilisme nous ramène 3/4 millénaires en arrière, avant que nos brillants ancêtres théorisent les 1ers monothéismes.


    • #2592462
      le 11/11/2020 par Notre-Dame 2019, le point zéro
      L’élection américaine en direct (partie 3) : la bataille judiciaire

      Le mal n’a pas été créé, ni le froid, ni l’ombre.

      L’ombre est l’absence de soleil.
      Le froid est l’absence de chaleur provenant de ce même soleil.
      Le mal est l’absence de bien provenant, lui, de Dieu.

      Le mal, le froid et l’ombre sont des conséquences. Ils n’existent pas "en soi".
      Et le mal est la conséquence du libre-arbitre, en l’occurrence... donné aux hommes et aux anges.


    • Non. Dieu a créé un Ange qui a voulu être kalif à la place du kalif, mais l’ange au départ il était bon comme son créateur.
      capito.


    • @Notre-Dame 2019, le point zéro
      "Le mal est la conséquence du libre-arbitre donné aux hommes"
      Très belle analyse de votre part. Mais le libre arbitre n’a pas été donné aux anges, ils sont parfaits par un déterminisme.
      Satan était ni homme ni ange, mais a atteint le statut des anges par sa piété et son libre arbitre.
      Et dans la nature humaine créée par Dieu, il y a forcément du mal qui appelle l’homme vers lui pour l’éprouver vers l’ennoblissement maximal si il l’évite et tend vers le mieux moralement.


    • Par exemple la fatigue au réveil le matin devient un mal lorsqu’elle amène l’homme à rester coucher au lieu d’aller chercher la subsistance pour sa famille à son travail.


  • Quid encore du "Patented QFS Blockchain Secure Voting System" ?
    Ils espèrent amener le Petit au bout ? La cerise sur le gâteau, le dix de der ?


  • C’est pour bientôt le pop-corn les gars !

     

  • Nous sommes à un carrefour .
    D’un côté le Bien et de l’autre le Mal .
    Le bien triomphera peut être aujourd’hui ... ou alors dans 10, 20 ou 30 ans !
    Mais s’il ne triomphe pas aujourd’hui on va souffrir .
    En attendant j’ai honte pour mon pays ... que je croyais être une lumière du monde .
    Pauvre France ... troupeau apeuré mené par une bande de pervers émasculés !

     

  • Laurence Haim >> "De plus en plus d’inquiétude des démocrates et des medias" ...
    Que les Démocrates puissent être inquiet je peu le comprendre. Mais les medias ??
    Ou comment se griller en un seul Twitto.

     

  • J’ai eu peur après la disparition des derniers articles de l’espace ER, heureux de les retrouver dans la revue de presse où cette rubrique aura plus d’audience.


  • Un immense merci à EER pour ce travail et cet investissement exemplaire, heureusement que vous êtes là !

    Définitivement LE site de ré-information français.


  • aprés combat pour berlin

    maintenant combat pour washington

    c est pas compliqué il faut gagner en se battant pour la patrie.. pas pour les maffias


  • Si vraiment ça doit arriver, que finalement Trump est déclaré vainqueur, ça serait un cul par dessus tête général et planétaire. Tous ceux qui sont sortis du bois pour déclarer en hâte leur president elect apparaîtront pour ce qu’ils sont, le plus important étant que les MSM y perdent ce qu’il leur reste de crédibilité. A voir bien sûr mais l’issue de cette rocambolesque élection ménage encore pas mal de rebondissements, à tel point que les tenants pour Biden ne sont pas du tout sûrs de leur "coup"(au sens anglais du terme non plus !)

     

  • il faudra en reparler ailleurs, mais l’ autre facette du feuilleton, c’ est l’ invraissemblable attentat du camp mondialiste contre le droit, la démocratie et le peuple..
    les médias occidentaux, Macron et les autres larbins de "Bruxelles sur Jourdain" se sont assis sur les fondements mêmes du concept Républicain, comme si le pouvoir sur l’ administration valait le sacrifice du régime lui même...les socialo-sionistes sont devenus complètement fous !


  • Vous avez vu la nouvelle désignation de Trump au poste de sous-secrétaire à la politique de la défense ? Un certain Anthony Tata désigné comme théoricien du complot et qui a récemment sur un tweet adressé à John Brennan (ancien directeur de la CIA) donné 4 options à ce dernier : 1/le peloton d’exécution. 2/Pendaison publique 3/Faire pute de prison à perpétuité . 4/ Sucer son révolver.

    Je sens que l’on va se marrer !

     

  • C’est la que l’on constate la manipulation médiatique coordonnée au niveau internationale, c’est effrayant !
    Ces demons je les imagines déjà en train de vénérer le massih dajjal a Jérusalem et traqué tous ceux qui crieront à l’imposture !

     

  • Il a pas besoin d’électeurs ni de Cour suprême pour être élu, un vrai magicien le Joe.


  • Je réitère mon respect à l’équipe d’E&R gonflée à bloc !

    « Donald Trump annonce que la corruption autour des bulletins sera mise au jour ce soir à 21h (3h du matin, heure de Paris) dans l’émission de Sean Hannity sur FoxNews. »

    The shit storm is coming !... Je vais improviser un mini-golf à mon domicile !

    “The future does not belong to globalists. The future belongs to patriots.” Trump à l’ONU, le 24 septembre 2019

    Au four les globalistes lucifériens, la lutte contre le bolchévisme 2.0, c’est reparti comme en 40 !


  • #2592239
    le 11/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    L’élection américaine en direct (partie 3) : la bataille judiciaire

    Pour ceux qui souhaitent conserver quelques coups d’avance, il est bon de tourner la page car la masse critique (désormais atteinte) d’informés rend le maintien de Bidon impossible.
    Comme il s’agit tout de même de garder à l’esprit les intérêts de la France (pas la raie publique maçonnique), il faudrait peut-être commencer à songer comment nous pourrions limiter la casse.
    Trump va très probablement annoncer la libération des covidés mais l’on peut redouter qu’il désigne la Fronce (Lévy & Co.) comme co-responsable avec la Chine de cette expérience d’ingénierie socio-médicale planétaire. On rappellera que le Gaulois a toujours été considéré comme peu fiable par nos alliés et qu’Hollywood donne toujours le mauvais rôle au Froggy dans ses films.
    Cela (lui) sera nécessaire pour dégager Micron et ses sbires mais il ne faut pas oublier que pour un chef d’Etat légitime, ce sont les intérêts de sa nation qui priment.

    Le sens politique est la faculté de l’homme conscient d’appartenir à un groupe et dont les efforts pour la préservation de ce dernier dans l’espace et la durée sont nécessaires à sa propre survie.

    Ainsi, alors que la purge affectera les membres des agences qui ont trahi les USA sur leur sol (Cf. La CIA et le vote "Scorecard" en interne), ces dernières garderont leur mandat pour déstabiliser ailleurs dans le monde au gré de l’intérêt du moment. Souvenons-nous que le logiciel de vote truqué destiné aux autres nations s’appelle "Dominion" !
    Voulons-nous d’un "grand libérateur" qui placera ses fidèles agents en nous faisant à nouveau les poches ou serons-nous assez adultes pour surfer sur la vague et nettoyer les Ecuries d’Augias par nous-mêmes ?
    Un général trois points qui tapine au BCG ne vaut pas mieux qu’un sataniste inverti qui carbure au LSD !

     

    • Ne vous inquiétez pas, les gens réveillés se reconnaissent même à l’international, surtout que sur la photo de 10h00, la défaite qui approche se sent nettement sur le visage de Macron...


    • Très bonnes remarques ! C’est le moment de préparer la suite...


    • Bien dit
      Nous admirons le spectacle de loin, avec d autant plus de plaisir que notre héros est en train de mettre une raclée monumentale à ses ennemis qui sont aussi les nôtres.
      Mais le combat qu il mène, s il sert nos intérêts , ne nous exonérera pas de faire nous aussi le ménage, et aussi vite que possible.
      Sinon soit nous garderons le même pouvoir profond continuant d’utiliser la France comme base de repli, soit nous changerons juste de maître.
      A nous de voir...


  • comme dit la chanson : "Start Up The Rotors ! "


  • Bravo à ER.
    Le seul moyen d avoir un suivi de ce qu il se passe vraiment.
    c est du super boulot les gars.
    merci beaucoup
    je vais refaire un don à ER et recommander des livres chez KK pour vous soutenir
    Force et Honneur


  • https://akns-images.eonline.com/eol...

    Y -t il besoin d’ajouter quelque chose ?

    Vive Trump.

     

    • Les hommes font tous 1m85 et plus et les femmes 1m75 et plus. Tous Blancs et la plupart blond. Tout ce que la communaute des lumieres honni. Devant cette tentative d’eugenisme reussie, cela doit leur rappeler les heures les plus sombres de leur histoire.


  • Après juan guaido,Macron-charlie reconnait comme chef d’état ,un type qui risque de finir sa carriere politique ,si ce n’est en prison ,en tout cas couvert de honte et de déshonneur

     

  • Oh la la la la ! Si il commence à y avoir des aveux de fraudes, ça va être un tsunami de nettoyage politique !...
    Ca serait le plan parfait !
    Echec et Mat en trois coups !


  • Magnifique !!! J’espere que Trump sera vainqueur, et que toutes les personnes qui ont participé à cette fraude iront là où elles doivent être ... en prison ! Un peu de justice de temps en temps ça ne fait pas mal.
    Merci pour le travail que vous faites !


  • Glaçant, le tweet de Macron... ;)


  • #2592305

    Si l’invalidation de nombreux votes frauduleux permettait la réélection de Trump, quelle mémorable et gigantesque quenelle au système et aux mafieux gauchistes libertaires et nihilistes ; et Marcon se serait encore une fois ridiculisé(e) ? avec son ami(e) ? Justin(e) ? Trudeau, 2 beaux/belles champion(ne)s du monde


  • Richard Hopkins, l’employé de la poste qui a donné l’alerte sur les bulletins de vote antidatés, a subi des intimidations de la part de l’agent fédéral Strasser. L’entretien a été enregistré à l’insu de l’agent fédéral et Project Veritas a confirmé sur twitter vouloir publier l’audio et sa retranscription écrite.


  • Un ami Facebook ayant posté un sujet sur les fraudes électorales aux USA a vu son commentaire censuré avec un fast-check / article du Monde qui prétend que ces allégations ne s’appuient sur aucune preuve :)



  • CNN reconnaît le rebasculement de la Caroline du Nord en faveur de Trump, regrise l’Arizona et la Géorgie qu’elle retire à Biden, remet Wisconsin, Michigan et Pennsylvanie en "favorable" et non plus "acquis" à Biden. Une évolution qui en dit long...



    ça commence...Trump fera un second mandat... !!!


  • Il faut un recomptage des voix sur la totalité du territoire américain...
    La légitimité et la continuation de la politique de destruction de l’Etat profond engagée par Trump repose, désormais, sur une victoire nette et sans bavure !
    Sans quoi, les médias légitimeront la contestation des élections par tous les moyens à disposition de l’E.P...


  • Tiens, il y a une erreur (par omission) dans la citation de France Inter concernant les pouvoir du vice-président en cas d’égalité au sénat :
    Or aucune loi ne peut être adoptée sans la chambre haute, qui a aussi le pouvoir d’approuver les nominations présidentielles
    Comme c’est formulé on pourrait croire que c’est Kamala Harris qui devrait tranché la nomination présidentielle en cas d’égalité 270-270 en grand électeur et égalité au Sénat, or ce n’est pas le vice futur qui choisi, mais bien le sortant, donc dans ce cas Pence.


  • Félicitations à l’équipe d’ER ! Magnifique travail ! Je fais un don et je commande sur KK !


  • monsieur Trump , les français vous aiment - n’écoutez pas ce malotru et toute cette mafia qui nous dirige -
    on aura aussi la peau de tous ces criminels bientôt


  • Dieu n’est en guerre contre personne ! C’est même un oxymore.
    Car Dieu n’amènerait rien à l’existence qui Le défierait.
    C’est l’Homme qui mène la guerre contre le Diable (l’autre Homme !)
    Bien à vous


  • Contrairement à ce que dit votre mise à jour de 16H00 rien n’est joué au Sénat. Si les démocrates arrachent les 2 sièges de Géorgie la voix de la vice-présidente donnera une majorité aux démocrates, qui auront donc les 2 chambres.

    On notera également le silence assourdissant de Mike Pence....

     

    • C’est la voix du vice président en exercice qui compte, pas celle du futur ? Président.


    • #2592537

      He non car il y a aussi l’Alaska avec 62 % des votes pour le candidat republicain sur 61 % des dépouillements actuellement.

      Donc si la Géorgie était remportée par les 2 democrates, ce qui n’est pas acquis, il y aurait au pire (ou au mieux en ce qui vous concerne) une égalité parfaite. Et ce serait le vice président actuel, à savoir Pence, qui trancherait.

      Je sais que ça vous agace que Trump puisse gagner cette élection (vous n’avez cessé d’intervenir négativement depuis le début des élections sur ce site) mais il va falloir s’ y faire.


    • #2592548

      Pour la Géorgie, scénario improbable.
      Dans la première élection, le républicain est nettement en tête mais n’ayant pas obtenu 50% des voix, la loi de cet état prévoit un second tour.
      Dans la seconde, il y avait une primaire républicaine. Le total des 2 est supérieur au démocrate.
      Mais surtout je ne vois pas les démocrates tenter une autre fraude dès le 5 janvier.

      Il me semble également qu’il y a un recours également en Arizona et au Colorado pour les 2 sénateurs républicains qui seraient battus.


    • « On notera également le silence assourdissant de Mike Pence »
      Pourquoi devrait-il parler, et surtout pour dire quoi ?


  • Si Trump est finalement élu, il va falloir condamner très fermement les médias pour ne pas avoir joué leur rôle d’informer la population. Même la majorité des démocrates qui croient dans la démocratie doivent être profondément choqués par ce qu’il s’est passé. Les médias mainstsream n’ont plus la légitimité nécessaire pour continuer à exercer leur fonction. Il faut les dégager.

     

  • Je me demande comment les media (que ce soit ici ou de l’autre coté de l’Atlantique) vont justifier leurs délires auprès de leurs lecteurs/spectateurs (enfin ceux qui ont un cerveau). Ca promet....

     

    • Ils vont être coupés par Q c’est prévu .


    • Dupont de ligones aime ça !


    • Oui c’est le plus gros mensonge de l’histoire de tout le journalisme, répété des dizaines de milliers de fois, sur absolument tous les médias grand public, de tous les pays, toute tendance politique confondue, et révélé en direct à la face du monde ! Des milliers de mensonges, de déformation ou d’inversion de la réalité, répétés méthodiquement, de manière calculée, experte, avec énormément de morgue.
      Si Trump est finalement élu ça va être une claque dont ils ne se remettront jamais. Il n’y a plus que les débiles mentaux qui pourraient continuer à les croire.

      Que faire des médias, c’est une vraie question. Arrêter tous les dirigeants des télés, radios, journaux, médias sociaux, et les enfermer pour l’exemple et mettre à leur tête des gens plus honnêtes ? Très difficile, et puis c’est le système même du capitalisme qui finit par corrompre les journalistes.
      Recréer des médias d’Etat qui donneraient une "vérité officielle" ? Mais par essence les médias ne disent jamais toute la vérité et les médias privés sont très bons pour débusquer certains mensonges tout en en cachant plein d’autres.
      On assiste peut être à la fin des médias, les gens arrêteront peut être enfin de regarder la télé et s’informeront sur internet. Pour ça il faudrait que Trump promulgue des lois anti-censure sur Internet pour qu’enfin la vérité puisse sortir. Et là ça serait vraiment révolutionnaire !


  • Rudy Guiliani dans le show de Steeve Bannon (War room) viens d’expliquer entre autres qu’ils avaient notamment un témoin sous serment qui affirme avoir suivi une formation pour tricher pendant le comptage.
    On parle par exemple, d’une méthode consistant à repérer les électeurs inscrits qui n’ont pas été reporté votant le jour de l’élection pour noter leur noms sur des bulletins pré-remplis pour biden.
    Ils ont plusieurs milliers de témoins sous serment, notamment beaucoup de scrutateurs républicains empêchés d’assister au dépouillement.
    Un cas très drôle : 100’000 bulletins qui sont arrivés avant leur date de postage.
    Giulany parle aussi d’autres méthodes, mais il dit surtout que ces méthodes se retrouvent dans beaucoup d’états, de la même manière et se produisent dans les mêmes horaires, ce qui implique une coordination au niveau national de la fraude de masse. Cela pourrait donc au final aboutir a des poursuites directe du parti démocrate, mais ça arrivera après la confirmation de Trump.
    En tout cas, l’atmosphère s’éclaircie, et ça fait du bien même si c’est pas encore gagné.

     

    • Ben non ! Rien ne "s’éclaiçit"....il parait qu’il y avait un "double traçage au laser" ou je-ne-sais-quoi qui allait faire ressortir des centaines de milliers de bulletins frauduleux (allez ! des millions, soyons llarges) et/ou des bagnoles qui en arrivaient bourrées la nuit, dans les bureaux de vote ....bon alors, on n’en parle plus...


  • Le tweet de Macron est intéressant à analyser

    "Nous aurons beaucoup à faire ensemble pour promouvoir des priorités communes - le climat, la santé mondiale, la sécurité internationale"

    Le climat, la santé mondiale, la sécurité internationale c’est à dire les trois arnaques qu’on nous fait gober de force et qui nous dirigent vers un gouvernement mondial.


  • Il ne faut pas se leurrer !
    Tous les types dans l’ombre, état profond, NSA, ce que vous voulez, sont en train de noter consciencieusement tout ce qui a foiré au cours de cette élection truquée.
    Leur système sera corrigé, mis à jour, amélioré, pour 2024.
    C’est comme un beta test en gros.
    Tout ce qu’on voit en ce moment n’aura pas lieu en 2024.
    À court terme, Trump risque de gagner pour quatre ans (seulement quatre ans !), mais à long terme, pas d’inquiétude, ça travaille derrière le rideau...
    Si Trump ne se déclare pas président à vie, ou s’il ne modifie pas telle ou telle loi pour le permettre, même subtilement, c’est quand même foutu !

     

    • Ce système de fraudes sera démonté pour qu’il ne puisse plus jamais revoir le jour, et ses instigateurs mis à l’ombre pour très très très longtemps. C’est cela le coup de génie de Trump. Les attraper la main dans le sac, en live mondovision (avec pom pom girls) pour que le monde entier apprécie le spectacle.


    • Y en a qui disait ça déjà à sa première élection...
      Maintenant on les entends plus !


    • @R
      Alors toi dis donc, même avec une réelection de Trump, tu arrives à être pessimiste !
      Tu sais le "système" c’est des gens comme toi et moi ( qui ont fait peut-être plus d’études ), mais c’est pas des dieux.


    • Le Système ne peut pas se permettre de reprendre pour 4 ans de Trump et de se faire de nouveau humilier alors qu’il est déjà dans les cordes.


    • Il a eu quatre pour remettre l’économie en état de marche ce qui a très bien fonctionné , les témoignages des citoyens US foisonnent sur les réseaux , il a patiemment commencé le nettoyage des écuries d’Augias chez les mondialistes démocrates mais aussi la mise à l’écart des brebis galeuses dans son camp , il a avec ses fidèles , cerné la pourriture qui gangrène wall street, le pentagone, le lobby militaro-industriel, L’AIPAC son principal ennemi et le plus dangereux Parce que le plus fourbe ! Il a donné des gages aux sionistes faute de pouvoir combattre sur tous les fronts !
      Mais il sait pertinemment que son principal ennemi mortel est celui qui se sert de l’Amérique pour dévasté le monde et pour lui servir de coffre fort , à la fois bras-armé et banquier du sionisme !
      Pour redresser son pays , Trump ne peut plus accepter que son économie soit sacrifier sur l’autel des guerres de destruction israélienne contre plusieurs milliards de citoyens victimes d’un état terroriste , théocratique et incontrôlable dans sa folie messianique !
      Si là vérité triomphe face à cette fraude monstrueuse qui se déroule sous nos yeux , alors les patriotes etat-uniens auront 4 ans pour terminer le nettoyage intérieur et couper les liens qui les étranglent depuis l’extérieur !
      Mais là il lui faudra éviter de se promener en voiture décapotable, que ce soit à Dallas où ailleurs !


  • Tout ne se jouera pas dans les tribunaux. Il y a 2 jours, Steve Pieczenik a annoncé l’utilisation d’un nouveau système de traçage des votes.
    Dr Steve Pieczenik a propos des bulletins de vote
    https://www.youtube.com/watch?v=jGf...
    Dans la foulée a été officialisé une nouvelle agence chargée de contrôler la régularité des élections : la Cybersecurity & Infrastructure Security Agency. Absolument personne ne l’a vu venir !!!! Et cette agence existe depuis 2018 !!!!
    #PROTECT2020
    https://www.cisa.gov/protect2020

     

  • Concernant Fox News il faut regarder les émissions de Sean Hannity et Laura Ingraham si vous voulez du vrai discours anti-oligarchie. Les 3/4 des journalistes de Fox sont des vendus.


  • 232 pour Biden / 227 pour Trump.

    La Caroline du nord et ses 15 voix viennent officiellement d’être attribuer aux républicains.

    Biden n’est plus "président élu".

     

  • Tucker Carlson a tenu une chronique qu’aucun de nos journalistes vedettes ne saurait tenir, parce qu’aucun n’est capable d’honnêteté .. ils sont tous inféodés aux grands patrons de Presse pour garder leurs prérogatives, leurs salaires, leurs carrières, leurs avantages, leur notoriété.. quelle honte que nos médias français, à vomir les Barbier, Duhamel, Bourdin, El Krief, Ockrent, Calvi etc etc tous alignés, serviles et menteurs !


  • La presse subventionnée est un organe de désinformation majeur. Savent-ils qu’ils se tirent une balle dans le pied avec leurs fakes news ?


  • Trump a officiellement gagné la Caroline du Nord ce qui lui fait 15 grands électeurs de plus

     

  • Je tiens a remercier ER pour leur immense travail d’information en general mais surtout en particulier sur la couverture de cette election : c’est du tres tres lourd avec sources et preuves a l’appui(comme toujours d’ailleurs). A cote les journalopes au budget infini sont des amateurs. Vous remarquerez aussi qu’holywood s’est arrete et que son travail a ete transfere a ces memes journalopes : fictions sur fictions, et Baudrillard a toutes les sauces(a la Chris Nolan).
    Merci a toute l’equipe.


  • VITAL : Un média qui remet en question la réélection de Biden https://fr-mb.theepochtimes.com/le-...

     

    • je ne voudrais pas faire mon "Cosette", mais quelque chose m’ intrigue quand même, c’ est le fait que Donald ou ses adjoints aient parlé de "legal vote" (votes légaux), avant même le résultat démocrate....s’ ils s’ y attendaient, on peut raisonablement espérer qu’ils était préparés à y faire face.


    • @ Alençon

      Exactement... c’est le truc qui me titille depuis le début de toute cette affaire, et ce bien avant qu’on ait les vidéos sur le Blockchain (qui peut être d’ailleurs une sorte de contre-feu pour détourner l’attention à des fins stratégiques).
      C’est ce que j’ai dit à ma femme : "mais qu’est-ce qu’il entend par ’legal votes’ et ’illegal votes’ ; qu’est-ce qui lui permet de distinguer les deux ? Il doit bien y avoir quelque chose sur les bulletins, une sorte de traçage systématique..." En d’autres termes Trump a fait montre d’être capable de trier le bon grain de l’ivraie le lendemain même des élections ! Ou alors, c’est du bluff... mais j’en doute... Et ajoutez à cela, que dès le lendemain, il arguait qu’il disposait déjà de preuves...

      Quoiqu’il en soit, deux faits majeurs sont en cours de révélation dans cette affaire : d’une part la fraude massive des démocrates et, d’autre part, le fait que l’administration Trump était parfaitement au courant et avait pris des dispositions sur le terrain ! Voyez le nombres de caméras planquées, de taupes dans les bureaux ET dans les programmes informatiques de comptage ! En effet, Sydney Powell avance aussi qu’il y a des preuves de glitch, voire de hacking ( même si elle ne prononce pas le terme, mais c’est tout comme)... En ce sens, blockchain ou pas, la théorie de l’hameçonnage, sinon du flagrant délit préparé semble se confirmer...

      Affaire à suivre...


  • Ce qui m’étonne c’est qu’il n’y ai aucun actes judiciaires contre les big techs pour ingérence dans l’élection. Les exemples sont pourtant légions.
    Ils sont quand même arrivé à quasiment totalement oblitéré les nombreuses affaires Biden, notamment l’Ukraine et la chine.
    Si Trump ne gagne pas et n’arrive pas à les contenir c’est terminé.
    Regardez ce qu’ils sont arrivé à faire alors qu’il était président. Si jamais il perds, c’est 1984 en pire. Non seulement il y aura une police totale de la pensée sur internet mais aussi un contrôle total de l’accès à l’information, avec réécriture automatique de l’histoire en fonction des besoins.
    Après, vous pourrez faire n’importe quoi, cela n’attendra pas le public, ca n’existera pas, vous n’existerez pas.
    Je ne suis même pas sûr qu’il arriverais a faire quelque chose si il est élu.
    Cette élection est tellement importante, s’en est vraiment flippant.
    Allez Trump, le monde entier compte sur toi.

     

    • Comme l’a dit Giuliani et contrairement à la France, la liberté d’expression aux USA est protégé par le 1er amendement c’est pourquoi il est difficile de s’attaquer à Twitter et autres


    • "Ce qui m’étonne c’est qu’il n’y ai aucun actes judiciaires contre les big techs"
      Chaque chose en son temps. Ca parait inévitable car la propagande progressiste devenant une tyrannie par la haute finance, les médias mainstream et la censure des réseaux sociaux fait disparaître le libre arbitre aux hommes, alors que ce libre arbitre (et la liberté d’expression) est la condition pour laquelle Dieu maintient l’univers jusqu’à la fin des temps, puis la fin du monde, puis la résurrection vers le Jugement Dernier, puis le Paradis éternel si Dieu nous fait miséricorde.
      Or Jésus n’est pas même pas encore venu pour valider la fin des temps.


  • Vous parlez de la faillite des médias français, mais mieux vaudrait parler de faillite de l’ Etat français ce qui est autrement plus grave.


  • Je pense que les USA sont mal barrés.
    Si Trump gagne malgré tout, les Démocrates ne le considéreront jamais comme légitime et une nouvelle sécession est possible.
    Et l’inverse est vrai également.

     

    • Il est maintenant évident que le véritable vainqueur est Trump et qu’une fois la fraude étalée au grand jour , beaucoup d’électeurs démocrates , sauf à imaginer que la moitié des citoyens des USA sont des menteurs , des fraudeurs , des maffieux ...bref , de véritables journalistes en puissances , il en restera toujours quelques dizaines de millions qui ouvriront les yeux et réaliseront que les mondialistes les ont roulés dans la merde "démi-cratique" qui attend tous les peuples occidentaux si eux non plus ne se réveillent pas et continuent d’obéir aveuglément aux terroristes pro Biden qui les dirigent !
      Ce qui se joue aux USA c’est véritablement la mère de toutes les batailles "PACIFIQUE " des nations contre le mondialisme ...
      Si celle-ci est perdue par les patriotes etat-uniens alors la voie sera ouverte à tous les scénarios catastrophes que désir créer les mondialistes et qui est déjà bien enclenché avec la magouille COVID en occident !


  • Trois fois par jour à heures fixes je récites 108 fois à genoux
    " Seigneur, fais réélire facilement Donald Trump à la présidence des états-unis en janvier 2021 - Amen "

    Je rajoute enfin une prière pour faciliter les démarches de la justice dans les fraudes organisées contre Donald Trump et son parti.

    Je visualise La carte des USA états-unis avec en sur-impression,la tête de Donald Trump souriant sereinement, illuminant tous les états. Puis je visualise Donald Trump saluant la foule et prêtant serment la main sur la Bible. Je visualise le peuple américain en joie.

    Pour info : je fais ces prières en sachant qu’il a déjà gagné, non pas en doutant de l’issue du scrutin ou des décisions de justice à venir.

    Envoyez votre lumière, prions le Seigneur, luttons contre les ténèbres.


  • Pour info Biden est ami depuis 40 ans avec Bibi ! Et Harris une ultra sionniste. Bref ceux qui pensent que Trump est un toutou d Israël n ont encore rien vu avec le duo Harris Biden ...


  • Qui l’eût cru ? Depuis quelques jours, je ne me suis jamais autant intéressé à la Géorgie et au Wisconsin, et je consulte presque compulsivement le fil Twitter de Laurence Haim.

    Cette élection est décidément pleine de surprises.

     

  • Eric Trump a tweeté ceci :

    Philadelphie a détruit toutes les enveloppes de vote.

    Cela rendra impossible l’identification des bulletins nus et des bulletins arrivant après les élections. Cela rendra également très difficile la détection d’une fraude lors d’un audit

    Si c’est vrai, ça pue...

     

  • Aux dernières nouvelles, Laurence Haïm a pris un vol direct pour Jérusalem afin de pleurer au pied d’un mur de pierre , la pauvre ... ce Trump est vraiment un type dangereux , faire perdre la raison aux journalistes americano-franco- israélien ( vous pouvez melanger , ça marche dans tous les sens ) lorsqu’il gagne une élection.. quel manque de savoir vivre !
    Mais devant les bonnes nouvelles venant des stats, une petit coupe de Champagne s’impose !
    A la santé du patriote Trump !
    Pourvu que ça dure !!!


  • Le résutant de l ’état de Georgie paraît déterminant pour la désignation du vainqueur de la présidentielle ; le recomptage est en cours ; la Géorgie est entre les mains d ’un gouverneur démocrate , c ’est beaucoup dire . Lors du décompte le soir de l ’élection, Trump était crédité d ’une belle avance mais tout à coup les comptages ont été interrompus pour une interruption de quatre heures ! Biden pourrait l ’emporter d ’une courte avance si des centaines de bulletins de vote arrivés après la clôture du scrutin sont pris en compte en dépit du réglement stipulant que le bulletin tardifs sont à rejeter . Nous devons porter toute notre attention sur cet état ; qui a des infos , les donne !

     

  • Depuis le début, j’ai le pressentiment que Fox News a joué double jeu. En effet, il y avait un consortium de chaînes de TV, agences de presse et médias internet qui devait décider quel état irait à tel candidat. Pour actionner le piège et éviter toute résistance, la Fox a entraîné les autres en étant plus royaliste que le roi, en donnant, par exemple l’Arizona à Biden après 1 pour cent des dépouillements ; du jamais vu.
    Ça leur a coûté de l’audience le weekend dernier, mais la contre-attaque est fulgurante depuis lors. C’est même Trump, dans ses tweets, qui encourage à regarder la chaîne le soir.


  • #2592904
    le 12/11/2020 par Diseur de vérité dure à entendre et avaler
    L’élection américaine en direct (partie 3) : la bataille judiciaire

    La phrase la plus vraie de cet immense article actualisé est très certainement concernant la "faillite totale des médias mainstream français". Exactement ! Comment en sont-ils arrivés là ? Les titres des différents médias qui apparaissent sur le sujet dans google actualité donnent envie de vomir. Comment peuvent-ils être à côté de la plaque à ce point, mais comment ??? Vous donnez clairement une belle leçon de journalisme aux amateurs et propagandistes français qui ne manqueront pas de tomber dans la caricature en traitant une fois de plus "d’extrême droite" les opinions contraires à la propagande dominante ! Et dire qu’ils passent dans des écoles pour pondre des insanités midi et soir. Soral disait avec raison que science po est une usine à con, il faut appliquer cet adage pour les ecoles de journalisme ou on leur apprend à être une pute pour ne pas être au chômage, et lorsque le bon sens prends le-dessus, hors caméra, en tête à tête, c’est un petit "je suis d’accord avec vous" tout honteux.


  • Voici quelques perles de notre chère Laurence Haïm :
    - Clint Eastwood est mort.
    - Le fils de Trump est autiste

    Et puis sa réaction quand elle a dû annoncé la réélection de George W. Bush.

    https://lincorrect.org/selectron-le...

     

  • #2592912

    À propos de Catherine Ney : Emmanuel Ratier disait, que pour commencer sa carrière, elle avait "pillé" Henry Coston (qu’elle était allée voir à plusieurs reprises).

     

    • A "visité" également à de très nombreuses reprises, feu Albin Chalendon, me semble-t-il avoir lu quelque part, il y a fort longtemps.

      Quoi d’étonnant de la part d’une journaliste très en vue, depuis des décennies, un "métier" qui pourrait être qualifié comme l’autre : "le plus ancien du monde".


  • Catherine Nay, Dans Valeurs Actuelles, c’est une erreur de casting absolue. Tout n’est pas à prendre dans ce journal, bien sûr, mais il n’y a que là que l’on peut trouver des articles intitulés "Et si René Guénon avait raison ?" (Il y a quelques années, je l’admets). Après, il arrive que ce journal donne la parole à des personae non grata (pas à tous, évidemment... ne rêvons pas !)... Bref, quand même, un journal plus lisible que bien d’autres. Après, comme je le dis, une Catherine Nay et ses prises de position molles et consensuelles n’a rigoureusement rien à faire là-dedans... Elle est peut-être la caution pourrave du journal ? (Avec Goldnadel, insupportable pour d’autres raisons)

     

    • Comment une journaliste aussi refaite que Catherine Nay (du même âge que Biden, et qui voudrait en paraître 45...) pourrait-elle avoir un quelconque rapport avec l’honnêteté et la vérité ?


    • J’ai remarqué une ressemblance physique entre Charlotte d’Ornellas et Catherine Nay.
      J’apprecie beaucoup Charlotte d’Ornellas pour sa culture, sa foi, ses analyses, son honnêteté et son charme. J’espère qu’elle sortira de ce pot à merde qu’est VA (et CNEWS) pour retrouver la voie de l’indépendance et de la Vérité, même s’il faut reconnaître que sa médiatisation a permis qu’elle fasse entendre des positions qui n’existait plus dans les grands médias depuis des décennies.


    • Valeurs Actuelles appartient au Deep State ils encouragent à la guerre civile ...


  • "Il y aura un recomptage MANUEL en GEORGIE
    le scenario du pire"

    L’analyse des résultats des élections du Dr. Shiva Ayyadurai explique peut-être pourquoi c’est justement le scénario du pire, c’est en anglais, mais c’est une véritable bombe. Il y a très clairement un algorithme en place dans les machines de votes qui transfère des votes Trump vers Biden (et ces machines sont utilisées partout, pas simplement aux US.. c’est fou.. mais pas tellement, ça rappelle la fameuse phrase de Staline..)

    https://www.youtube.com/watch?v=Ztu...

     

  • Votre travail est extraordinaire.
    Merci pour cette série d’articles.


  • Si Trump passe, c’est la guerre civile aux USA en 2021 et Trump se fera buter par l’Etat profond comme annoncé dans les Simpsons !

     

    • Quel episode ?


    • Si Trump passe pas c’est la même ! Dans les 2 cas ça sent l’affrontement...


    • La guerre est inévitable et partout pas seulement aux USA. Il faut juste ne pas se tromper d’ennemi.


    • Il faudrait arrêter de répéter ces mantras en continu... C’est ce qu’on entend depuis 4 ans. Trump est pas con et il est bien protégé... Ayez un peu confiance !


    • Que Trump passe ou pas dans les deux cas il y aura guerre civile car aucun des deux camp ne reconnaitra la légitimité de l’autre.
      Chacun s’accusera de Coup d’Etat...


    • simple question chers amis dissidents : l’armée US contre la pseudo armée des antifas blm gauchistes démocrates qui l’emportera
      soyons sérieux 5 min svp


    • Cessez ces informations pessimistes il n y aura pas de guerre civile aux USA ! 80 % de la population américaine est avec Trump l’économie fin 2019 se portait comme jamais.


    • #2593607

      Je ne crois pas à cette histoire de guerre civile...

      Par contre, il est possible que le camp démocrate et les médias appellent à la révolte pour contrer "le coup d’état" de Trump alors que toutes les preuves seront là pour appuyer une victoire avérée et donc légitime de ce dernier.

      Nos idiots utiles de gauchistes les plus radicalisés vont ensuite foutre un bordel monstre en mode BLM comme ils l’ont fait pendant plusieurs semaines récemment.

      Et là, les gauchistes, le camp démocrate et les médias apparaîtront au plus grand nombre pour ce qu’ils sont. L’épisode BLM a déjà participé de ça mais là, il est question d’une élection nationale et de l’avenir de tout une nation.

      Les endormis le sont encore tellement qu’il va falloir qu’ils se réveillent dans une certaine douleur. Trump aura besoin du soutien d’un maximum de gens pour son second mandat.

      Ps : Si nous sommes, dans de nombreux pays, dans une telle merde aujourd’hui, c’est aussi à cause de cette masse d’endormis qui ne bite rien à ce qu’il se passe ou pire, qui cautionne cette ignominie dans laquelle nous vivons.


  • Vu à l’instant sur Fox News : la gauche et les médias font circuler une rumeur selon laquelle Trump préparerait un « coup d’état » militaire pour prendre le pouvoir de force...

     

  • Lolo dans tous ses Etats.. le scénario du pire pour le journalisme à une jambe.


  • Je ne sais pas si vous l’avez mentionne, mais Donald Trump en est a 73 millions de votes officiels (legal votes), soit 10 millions de plus qu’en 2016. Ca doit etre un record ! Et c’est pas termine !

    https://gab.com/realdonaldtrump/pos...

     

    • Sans les bulletins jetés déchirés ou modifiés pour être blanc il serait autour de 90 95 millions de voix ! L armée américaine a tout prévu et connait le vrai résultat même la Californie a voté en masse pour Trump. Vous croyez que les américains veulent devenir un Venezuela bis et être des esclaves de l Etat ? Je le répète Trump est le dernier président des USA comme l annonçait un livre the last président il y a plus de 100 ans et il va y avoir un grand bouleversement. Les 2 derniers millénaires étaient basés sur la spiritualité lors de l’ère du Poisson. Nous rentrons dans l’ère du Verseau


    • Anonyme,
      vous oubliez que vous êtes sur ER qui avait un slogan il y a quelques années, "nous voulons un Chavez français". Aussi merci de garder votre propagande neocon à la Pompeo/Bolton/Abrams(un seul a été éjecté par Trump) Les venezueliens font ce qu ils veulent chez eux, qu ils adhérent au communisme ou autre, c est eux que ça regarde. Et puisqu ils sont sous embargo, qu on veut les faire crever, débarquer chez eux, qu ils résistent depuis 20 ans, depuis Chavez, je dis "viva Venezuela". Mais, vous allez sans doute me dire que Hugo Chavez faisait partie de l état profond mondialiste lui aussi et que c est pour ça qu il a essuyé d innombrables tentatives de renversements !


    • @ Nadia désolé de vous décevoir mais l Iran et le Venezuela sont dirigés par l’état profond ( j’avoue j y croyais aussi que c’était la résistance)

      Un avion avec des missiles provenant d Iran en direction du Venezuela a été intercepté en Tunisie d’où le limogeage de Esper. Les Bush Romney Brennan sont en panique face à la situation et les fraudes démasquées. La Corée du Nord qui appartenait à l état profond a été récupéré par l administration Trump. Khomeini a été mis en place en Iran par le MI6. Renseignez vous sur Maduro : Ancien chauffeur de bus marxiste, passé par le syndicalisme, adepte de la secte indienne de Sri Sathya Sai Baba (pédophilie)

      NB ; ben laden était caché en Iran et serait bien toujours vivant. L Iran a signé le pacte du diable avec la chine pour surveiller toute sa population à la chinoise. J avoue ce monde est compliqué et la division est fabriquée.


    • @ Anonyme : réduisez un peu la fumette l’ami. Il n’y a pas d’états qui appartiendraient à l’état profond. L’état profond n’a d’ailleurs rien de monolithique : c’est un concept qui désigne les réseaux de pouvoir exerçant une influence sur la politique, l’économie, la société sans s’afficher au grand jour.

      Autant dire que ce concept peut désigner des groupes très différents suivant les pays et les époques. Et au passage, dans un pays et à une époque donnée, différents groupes d’influence pouvant être désignés comme constitutifs de l’état profond peuvent très bien s’affronter les uns les autres. L’histoire des années de plomb italiennes, avec son cortège d’enlèvements et d’attentats, est un très bon exemple.

      Bien à vous,

      Jean


    • @ anonyme

      Très intéressant cette connexion entre Maduro et le Guru Indien que vous citez, très intéressant et très inquiétant.

      Une chose qui m’a toujours dérangé chez Chavez (outre son marxisme), et qui pourrait paraitre être un détail pour certains, est le fait que le corps de Chavez, supposé fervent chrétien, devait être embaumé afin d’être exposé de façon permanente...

      Le Christ est envoyé de Dieu, Marx lui était inspiré par satan, il n’y a pas de conciliation possible.

      Quelle époque !


  • 14 111 voix ça fait beaucoup de triche Laurence, si ce score bascule. C’est ça qui devrait te choquer ma grande !


  • J’en ai vu quelques uns qui parlaient de guerre civile en cas de retournement de situation et si Trump venait à être élu de nouveau.

    Mais rappelez-vous, ils disaient la même chose en 2016 et Trump est passé et il n’y a rien eu !!!!

    Je me trompe peut-être mais pour moi la guerre civile est surtout un phantasme des élites démocrates et de l’état profond.

     

  • #2593190
    le 12/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    L’élection américaine en direct (partie 3) : la bataille judiciaire

    (Commentaire déjà posté, replacé ici pour plus de visibilité)

    2 remarques :

    - renoncer au régime de la raie publique maçonnique et plus besoin de veauter !
    - Micron a été désigné vainqueur en 2017 sur la base d’une fraude massive.

    Pour ceux que cela intéresse, le neveu de Tata Brigitte a été intronisé grâce au bidouillage des votes des Français de l’étranger, la multiplication des candidatures permettant d’attribuer les marges statistiques d’erreur au candidat choisi à l’avance et enfin le récolement des données sous-traité par le Ministère de l’Intérieur à une société américaine (filiale de la CIA utilisant "Dominion" ?). Logiquement, le nombre d’inscrits a varié pendant la soirée électorale, on passera ainsi de
    42 699 321 inscrits à 0h47 le 24/04/2017 à 44 240 202 inscrits le 24/04/2017 à 1h12 !
    Mieux, les résultats définitifs indiquent 47 582 183 inscrits à 8h32 le 04/05/2017 !
    Nous avons donc près de 5 millions d’électeurs inscrits de plus entre le début et la fin du premier tour !

    Vous avez dit test en grandeur réelle ?

    Conclusion logique : Biden est un petit joueur et ses potes ont fait mieux chez nous !

    De là à penser que Trump va bientôt annoncer ce qui s’est passé en France pour mieux éjecter le bleubite...

     

  • le scenario du pire pour haim,c’est qu’une election se déroule loyalement et dans la plus parfaite transparence . à part ça , les travailleurs americains qui votent trump sont des extremistes


  • Sur google actualités impossible de trouver des infos concernant la fraude dénoncée par Trump. La présidence Biden est actée, circulez y a rien à voir. L’algorithme se transforme en instrument de censure.

     

  • Merci E&R pour le taf....... Vous assurez un max.

     

  • Bonjour ici. Donc l’Arizona passe dans l’escarcelle de Biden. Vous pensez toujours que Trump sera réélu... ?? Doute, surdoute et redoute... Hélas.


  • Du coup, Trump perd l’Arizona, mais qu’en est-il du décompte officiel du coup ?
    Trump 229 - Biden 238 ?

     

    • NON arrêtez de publiez de fausses informations ! Trump vient de tweeter à ce sujet : l’écart est passé de 200 000 voix à 10 000 voix . Si nous pouvons vérifiez le total des votes exprimés nous gagnerons facilement l Arizona ! Souvenez vous de la file de 100 km de voitures en Arizona pour Trump ... Coupez tous les canaux mainstream.


  • A l’heure où ce commentaire est publié, l’Arizona n’est pas attribué à Biden, comme indiqué sur le site de RealClear Politics

    https://www.realclearpolitics.com/e...


  • Pour le résultat de l’Arizona, j’observe que Trump affirme toujours pourvoir l’emporter "si (ils peuvent) vérifier le total des votes exprimés".

    Aucune idée si c’est juridiquement possible.

     

    • À priori non. Les lois de cet état n’autorisent le recomptage que si, et seulement si, l’écart entre les deux candidats est inférieur à 0.1%. Ce n’est vraisemblablement pas le cas de peu. Et comme c’est un état démocrate... Peu de chance qu’ils autorisent un recomptage. Mais l’Arizona faisait déjà parti du compte Biden, c’est plus sur les états des grands lacs et de la côte est qu’il faut que les comptes soient refaits. À mon avis.


    • @V pour Vendetta : En Arizona, s’il y a suffisamment d’affidavits, de suspicion de fraude, le recomptage devient-il possible ? Ou alors ce pourcentage de 0,1 est-il vraiment obligatoire ?


    • @kalki à priori si plusieurs éléments prouvent ou viennent étayer la fraude, comme en PA, un juge peut décider du recomptage.


  • Trump est admirable en cela qu’il ne lâche rien ! Chaque vote, chaque comté, il transpire tellement la confiance en lui. On dirait vraiment qu’il sait qu’il va gagner. C’est beau cette combativité.

     

  • Dans le film « Raisons d’Etat » un italien (mafieux) demande à Monsieur Carlson un membre de la CIA (Matt Damon) venu lui proposer un marché : « Nous les italiens, on a nos familles, on a l’église ; les irlandais, ils ont leur patrie ; les juifs ont leur tradition ; même les nègres ont leur musique, mais vous les américains Monsieur Carlson, qu’est ce que vous avez ? » Réponse de Monsieur Carlson : « Les Etats-Unis d’Amérique... les hôtes comme vous sont en visite... »

     

  • Les démocrates semblent avoir triché plus finement en Arizona.
    [ cependant si la fraude massive est authentifiée ailleurs, alors nous verrons les petites mains se dénoncer avant d’êtres attrapées ( pour réduire la punition d’un crime fédéral ) ]


  • La méthode des mainstream est claire : continuer sans cesse a dire que trump a perdu, qu’il croit avoir gagné, le faire passer pour fou comme ça si il perd vraiment, ils pourront dire qu’ils avaient raison et si il gagne ils diront que c’est
    Un coup d’état puisqu’ils annonçaient qu’il perdait depuis des semaines...Inversion etc ...

    Des putes quoi.

     

  • Première victoire de la campagne Trump. Le juge ordonne que les bulletins de vote séparés ne soient pas comptés. Il déclare que le secrétaire d’État Pennsylvanie « n’avait pas le pouvoir statutaire » de passer outre la loi électorale. Vive Trump, la victoire se rapproche !

     

    • Ces bulletins sont marginaux ; l ’angoisse reste notamment pour ce décompte manuel en Georgie qui n ’en finit pas ! une défaite de Trump dans cette état serait dit lourd de conséquence ; on ne peut jubiler encore d ’autant que l ’adversaire fraudeur se battra à mort de toute sa scélératesse sans borne ; mais que l ’attente est longue


    • @DOM

      Plus le temps passe plus j’ai vraiment l’impression d’assister à un GROS coup de bluff de l’État Profond contre Trump.

      Je sais que je ne sais rien, comme disait l’autre, mais l’annonce "précipitée" et à l’unisson, d’un Biden élu, pour moi, ressemble de plus en plus à un bluff "all-in" (expression employée au poker) afin de mettre la pression sur Trump pour qu’il cesse de "drainer le marais".

      L’E.P. agite le peuple et donne le choix à Trump entre : reculer et lui assurer une transition en douceur vers un second mandat (en reconnaissant finalement sa victoire), ou bien continuer et lui assurer une guerre civile et toute la merde que ca soulève (en continuant d’agiter les plus extrémistes : black blocks, antifa, blm, etc.)


  • Le film Hold Up déjà censuré par Vimeo  ! Le show Trump va bientôt commencé ! Pompéo va faire un coup coup à Macron 666.


  • Comme beaucoup d’autres, je vous remercie pour ce travail d’information.
    Merci.


  • "A quand le blockchain ? A quand le blockchain ?". Patience, il va venir. On est entré dans une nouvelle phase, celle du recomptage qui se fait localement avec les mêmes employés qui ont compté la première fois. Donc, on va avoir peu de changement et des annonces de victoire de Biden.
    Par contre, il y a une élection que les médias ne parle pas est celle de la Chambre des Représentants (l’Assemblée Nationale américaine). C’est une élection fédérale au prorata de la population. C’est pour cela que des chiffres trafiqués sortent dans des Etats qui ne recomptent pas, comme celui de New York et du New Jersey. La Cour Suprême va demander un audit avec un décompte national. C’est là qu’on verra l’étendue de la fraude grâce au blockchain.
    Trump va gagner sans le blockchain, mais c’est le blockchain qui va stupéfier le monde entier et entraîner une réaction en chaîne.

     

    • J’y crois absolument pas à cette histoire. Quoi le blockchain ? C’est quoi ? Comment tu l’utilises ici concrètement ? Depuis quand est-ce que tu pourrais organiser des élections selon des règles secrètes inconnues de tes adversaires ? Et ils devraient te faire confiance ? C’est acceptable ?


    • J’imagine que les "employés" au comptage, et re-comptage, ne peuvent en aucun cas effectuer ces opérations, sans une surveillance légalement prévue de citoyens des deux partis en lice.

      Donc, du changement, il peut y en avoir, sauf s’il y a eu destruction criminelle de bulletins : j’imagine que c’est prévu également, et retraçable ? Votre première conclusion ne me semble donc pas aller de soi.


    • Le recomptage dans les états de grands lacs traîne a n en plus finir , les résultats se font beaucoup attendre , n est ce pas une tactique pour gagner du temps et endormir la population pendant que Biden dans la presse pose déjà en Président élu ? en plus vous suggérez que les recomptage donneront les mêmes résultats mais qu ’il faut espérer dans "la nouvelle phase " et que la cour suprême va faire ci et ça ; en attendant , les compteurs ne bougent pas donnant toujours Biden . . .


    • J’aimerai savoir comment concrètement ce système de blockchain est utilisé dans cette election. Si j’ai bien compris c’est inscrit dans le papier du bulletin de vote. Blockchain signifie qu’un code est relié à d’autres codes qui le valildent, comment cela peut-être appliqué à un bulletin de vote papier ?

      - Est-un code binaire invisible révélé par produit chimique ?
      - Un circuit électronique nano ?
      - une marque radio-active ?


    • @ TELEMAC L ’hstoire du traçage des bulletins dont très peu ont le niveau pour pénétrer les arcanes fait néanmoins suggérer au simple bon sens deux remarques 1 ces marqueurs pourraient fort bien apporter a posteriori des indices de fraude massive 2 juridiquement ils ne seront vraissemblablement jamais pris en compte par aucune juridiction y compris la plus haute dans la mesure ou leur facture aurait été plus ou moins clandestine et non le fait des autorités compétentes .


    • Après une brève recherche voici ce que j’ai trouvé - voir ci-dessous.
      Maintenant reste à savoir comment le bulletin est marqué, et de façon invisible. Et je suppose que le code de vérification est révélé avec une méthode high-tech.

      L’idée fondamentale de la solution Ballotchain est de faire correspondre une transaction Bitcoin à un vote émis par un électeur en faveur du candidat sélectionné par l’électeur.

      Chaque vote bénéficie donc des caractéristiques d’une transaction Blockchain, à savoir : Il est non modifiable ; C’est non répudiable ; Il ne peut pas être enregistré de plusieurs manières ; Tous les nœuds possèdent une copie valide.

      En pratique, un électeur vote en remettant un Ballotcoin (une petite quantité de crypto-monnaie au choix) au portefeuille de son candidat.

      Source : www.reply.com/en/content/bal...


  • #2593995

    La décision en PA concernant l’identification des bulletins avant le 9/11 est d’une importance capitale.

    Non en ce qui concerne les bulletins en question, mais l’ensemble des règles qui ont été adoptées pour cette élection en PA.

    En effet, l’arrêt précise que l’administration n’avait pas le droit de prendre ces décisions (statutory lack of Authority), c’est le pouvoir du parlement de PA (Legislature), qui d’ailleurs est de majorité GOP.

    C’est la pierre de voûte pour la suite de la guerre judiciaire, elle ouvre la porte à un grand arrêt éventuel de la CS.

    Un autre arrêt pourrait jouer : United States v. Throckmorton de 1878, qui indique que "Fraud vitiates everything" (la fraude vicie l’intégralité). Une argumentation juridique pourrait en découler avec pour effet d’annuler par exemple l’ensemble des bulletins non dépouillés après le Election day en PA.


  • Dans le point du fil info E&R de minuit tout-à-l’heure (j’en profite pour remercier encore l’équipe qui alimente ce remarquable flux d’infos.), il y a quelque chose qui m’intrigue, bien incapable que je suis de connaitre cette question du Droit Electoral américain.

    Pendant la fameuse nuit suivant la clôture du scrutin - du 03 au 04 Novembre - les "scrutateurs républicains" seraient rentrés chez eux, suite à l’arrêt technique du comptage, constatant le lendemain à leur retour que le comptage avait donc repris et s’était poursuivi - en leur absence donc ! - avec l’arrivée massive de bulletins pro-Biden, précisément dans les Etats-clefs ou Trump avait la main : Pennsylvanie, Michigan, Caroline-du-Nord, Géorgie, Wisconsin.

    Bien entendu j’imagine que le Droit Electoral prévoit cette procédure d’arrêt et de reprise du comptage, en présence de toutes les parties, avec la plus extrême minutie. Il ne s’agissait pas d’un match de base-ball "salut les gars, on va faire un petit somme, on revient de bonne heure demain matin". Des procès-verbaux ne peuvent manquer d’avoir été dressés, avec signature de chaque membre participant au dépouillement des bulletins, date et heures.

    Si cela s’est déroulé tel que décrit, j’imagine mal que ce soit légal, sans parler des circonstances à tout-le-moins suspectes.

    Ma question : qu’attendent les dizaines de milliers de juristes professionnels de Droit Public aux Etats-Unis, pour pousser des hurlements ? en tout cas, de sévères mise-en-gardes ?

    Que fait l’autre moitié des Américains - celle qui a voté Trump - pour se manifester très très très bruyamment ? à commencer dans les fameux Etats ?

     

    • L ’ organisation des élections aux USA , est marquée par une absence de règles ou de respect des régles quasi sédérante ; depuis l ’election problématique Bush Algore ( contrairement à ce que beaucoup disent ce fut Algore le démocrate qui fut frustré de la victoire au profit du républicain GW Bush dans l ’ état de Floride dont le gouverneur était également républician et frère de Bush ) rien n ’a changé ; un tel désordre ne laisse pas espérer grand chose de la justice dans la mesure ou la seule décision censée serait de faire se tenir de nouvelles élections dans les états problématiques mais cela est contre la tradition . l ’ incurie dans les bureaux de vote est générale et quasi normale , les règles différent totalement d ’un état à l ’autre et rien n ’est jamais fait pour y remédier et il n ’est même pas sûr que ce nouvel épisode ne fasse changer les choses dans un proche avenir . Dans ces conditions les choses risquent de finir comme elles ont toujours fini , recomptage et corrections à la marge .


    • Ce système archaique est volontaire mis en place par l ’état profond pour désigner son candidat. De plus le système informatique est facillement piratable et je viens d’apprendre que les données sont stockées en Allemagne et en Espagne ...


  • 1_Ententre ces journalopes à la radio soutenir que "l’administration Trump se contredit elle-même et qu’aucune preuve de bulletins égarés ou de logiciel défectueux n’est prouvée".
    2_Savoir qu’à l’échelle de la France 95% des auditeurs boivent cette soupe.
    3_ Avoir envie de tout péter.
    ...Une fois la Vendetta amorcée, la première chose à purger, ce sera les médias...

     

  • Anglophone, je regarde les médias us.
    ER, vous faites un travail remarquable. Vraiment impressionnant.
    Merci à vous


  • Les médias français ne nous informent même pas sur le recomptage en cours !
    Le coup d’Etat prend des proportions inimaginables.
    Seul E&R nous informe, un grand bravo pour votre travail.

     

    • Il y a aussi en France le compte twitter ComiteTrumpFrance et SilvanoTrotta mais en effet l’analyse des équipes de E&R ces 10 dernières années permet de mieux comprendre ce qui se passe aujourd’hui. D’ailleurs dès Avril 2020 seul Soral a évoqué une couillonade.


  • juste pour être sûr, paske chuis chiant ; blablabla "du commonwealth", ça veut bien dire qu’ils sont britanniques, non ?
    la perfide albion !!! ceci expliquerait-il cela ?
    hein ?
    en régie on me dit que la réponse est dans la question... font chier ces putains de gauchistes journaleux, peuvent pas dire les choses clairement ?!


  • Et donc, finalement, c’est réellement plié pour l’Arizona, ou bien les merdias mentent aussi là-dessus ?


  • Ca y est : Trump a amorcé un glissement sémantique (Fox News) : il ne parle plus de fraudes mais de « trucages » (juridiquement moins fort). Demain il dira « quelques irrégularités », après-demain « erreurs limitées » jusqu’à parvenir à « j’ai perdu ». Il est bourrique, mais l’arithmétique aussi…

     

    • Ah... et les cartons devant les vitres pour empêcher de contrôler le dépouillement, c’est bourrique ou pas ? Les postiers qui se filment fièrement en train de foutre à la poubelle les bulletins Trump, c’est bourrique ou pas ? Le décompte des voix pour Trump qui baisse en direct à la télé pendant qu’il monte pour Biden, c’est bourrique ou pas ?

      Avant de parler d’arithmétique, il faudrait peut-être savoir ce que l’on compte !


    • @Jean : Malheureusement, je commence à penser comme vous, les jeux sont faits semble-t-il, le discours de Trump devient en effet moins offensif, moins combatif, moins confiant. Il dit que les élections ont été "truquées" (rigged), sans laisser espérer désormais qu’il puisse y avoir un retournement de situation. Le nombre de votes annulés ces derniers jours est tellement dérisoire qu’on dirait que le soufflé retombe d’un coup...
      Même ER n’arrive plus à nous donner d’espoir : il est 19h46, et depuis 13h, plus de nouvelles sur le sujet...
      Ça m’est pénible d’en arriver à cette conclusion, tellement ces élections apparaissent cruciales pour le devenir du monde entier... J’ai encore envie d’y croire, mais satan semble avoir gagné la partie...


  • Avec de la chance - ou le succès du plan - l’état profond/Nouvel ordre modial sera exposé avec cette élection, et SOROS - et d’autres - mis en détention. Sans leurs "maîtres" les gouvernements corrompues à travers le monde retourneront leur veste comme les collabos’ qu’ils sont, et on sortira de cette crise sanitaire inventé par le haut - comme dit Soral. Espérons et prions pour une libération !

     

  • Trump va gagner, il a fait des déclarations inouïes et il sait qu’il a raison et a toutes les preuves, ce n’est qu’une question de temps et le camp d’en face le sait. Comme Q l’avait prévu, les élections seront truquées, Trump remportera l’élection, il va y avoir des émeutes et ensuite, l’ordre sera rétabli et la lumière apparaîtra. J’ai parié 1000 euros avec un pote, j’espère que ça va passer.


  • jettez 1 oeil à cet article intitulé : "Ces démocrates qui veulent punir les partisans de Donald Trump"
    https://francais.rt.com/internation...

    après le coup des valeurs républicaines, voilà les valeurs américaines...rassurez-vous, ce sont les mêmes : les chrétiens de droite produisent et les gaucho-sionistes dépensent !


  • sujet super important meme en France pour les elections

    M. Paxton a déclaré que le Texas a testé le logiciel Dominion jusqu’à trois fois, à partir de 2012, en constatant à chaque fois des défaillances du système, tant au niveau du matériel que des logiciels.

    « Nous avons découvert que ces systèmes sont sujets à différents types de manipulation non autorisée et de fraude potentielle », a-t-il déclaré.


  • Pour étayer votre feed sur le fait que Dominion Voting Systems a été refuser au Texas, voici le rapport officiel du Secrétaire d’état du Texas de Janvier 2020. On se demande comment ils ont pu utiliser cette suite logicielle dans tous les Swings States...

    https://www.sos.state.tx.us/electio...


  • Dominion Voting Systems, qui est au centre du scandale #Glitchgate lors de l’élection contestée de 2020, a été acquis par la société de capital-investissement Staple Street Capital en juillet 2018.
    Staple Street Equity a été fondée par d’anciens membres du Carlyle Group, financé par George Soros. Le directeur exécutif de Carlyle Group, William Kennard, est directeur de Staple Street Capital.
    Kennard a été nommé président de la FCC sous l’administration Clinton et a été nommé ambassadeur auprès de l’Union européenne à l’époque d’Obama. Le 6 novembre, Bloomberg a annoncé que Kennard avait été nommé prochain président d’AT & T Inc.
    https://www.worldtribune.com/who-co...

     

    • Carlyle ?
      Comme dans l’affaire du 11-sept avec la famille Bush et les Ben Laden comme principaux clients de la banque ?
      .... Il devrait y avoir quelque chose à creuser de ce côté-à...
      Mettons-nous en mode combat.
      Force et honneur.
      Remi C.


    • @ Remi tu as tout ici sur Carlyle. Quand on creuse un peu tout ramène aux mêmes personnes depuis 30 ans.

      https://www.voltairenet.org/mot1208...


    • Sauf que prouver que les memes qui ont ete en collusion avec des affaires bizarres, ce n’est pas prouver qu’il y a eu fraude des élections.
      Certes c’est "jeter le doute" mais en aucun cas apporter la preuve de la fraude. Or je crois comprendre que ce que les juges ont besoin pour déclencher les procédures ce sont de preuves concrètes et évidentes sur les évènements en cours, non pas d’allégations (réelles ou supposées) basées sur le passé.

      Et là c’est bien ce qu’il se passe apparemment. ce que je vois relayer depuis tout à l’heure ce ne sont plus les "preuves et témoignages" mais les allégations...et ça commence à faire mince...
      Donc s’il y a encore des armes pour prouver quoi que ce soit sur ces fraudes au point de faire basculer les choses, il faut les sortir maintenant...ou alors c’est que c’est une preuve encore plus inimaginable que personne n’ait pu l’imaginer...a tel point que cela détruirait pas mal de choses...


  • Alors que des agences américaines disent" il n’y a pas eu de fraudes" et que la Chine félicite Biden après une semaine de silence...que penser ?
    Bon j’espère que ses preuves il va les sortir une bonne fois pour toute parce que ca commence a se faire long...

     

    • Il faut être clair ; il n y aura aucune surprise ;la justice américaine se plie à certains principe 1 aucun scrutin n est jamais invalidé , pas de nouvelles élections dans un aucun état 2 le résultat est dans les urnes et se déduit du seul décompte des bulletins : on ne remettra pas en cause le choix de tel ou tel état quant aux procédés de vote retenu fussent ils le plus perméable a la fraude ; on se bornera a lire le résultat du scrutin seulement en scrutant les bulletins recueillis excluant toute interférence de moyens de véification non prévus par la loi 3 les juridiction se bornent en cas de litige a faire recompter les bulletins et exigeant tout au plus d ’écarter les bulletins illégaux (mais les votes par correspondance ne sont pas illégaux et les fraudes concernant des bourrages d ’urnes sont difficiles a prouver après coup 4 les juridictions s ’abstiennent de décisions qui pourraient bouleverser totalement les résultats du décompte officiel . Bref les corrections des recomptages et même celles des tribunaux y compris la cour suprême ne laissent pas vraiment d ’espoir pour Trump et il nous faut nous faire petit à petit à cette idée sauf à déchanter brutalement de douloureusement .


  • L etat profond est composé des pires fourbes de la terre, des pervers avec des moyens financiers , donc techniques et humains , sans limite . Si trump gagne ce sera un véritable miracle . Cette triche est tellement importante qu il n y a rien a faire . Quant au Qanon et cie , il va falloir surment qu ils apprennent à tempèrer leurs ardeurs ou ils perdront toute crédibilité.

     

    • Qanon pour l instant personne ne sait d’où cela vient. Il avait parlé de 10 jours de pénombre du 3 au 13 Novembre donc. On va voir la suite. La il vient de reposter rien ne pourra nous arrêter. Une chose est sure le nombre de voix de Trump 73 millions est un record et impossible que 76 millions d’américains votent pour Biden. Il n y avait pas foule à l ’annonce de CNN et certain étaient payés 100 USD de l’heure dans la rue. Pour Trump depuis 5 ans on le donne battu par ses adversaires mais à chaque fois il s’en sort. Si Biden gagne on est très très mal j’ai vu la composition de son gouvernement c’est effrayant.


  • France 24 vient d’annoncer que J.B. vient de gagner l’Arizona ?

     

  • Où en sommes nous au niveau des résultats ?


  • Ah Catherie Nay.... Il me semble qu’elle a officié au Point il y a quelques années avant de tomber sur VA. Tomber c’est bien le mot. Qu’est-ce qui a pris le directeur de ce journal de l’engager ?....


  • Prise d’otage a Montréal au même moment du discours de Trump ! décidemment l’état profond en a toujours des plans de secours.

     

  • Une pomme ne se mange pas en un seul morceau
    C est ce que disent les conseillers de trump aux journalistes....
    Ca va bouger !!!


  • L armée américaine a saisi les données du serveur de SCYTL à Frankfort qui conservait les données du logiciel Dominion. Ce sont les dernières rumeurs. Si c’est le cas c’est de l’ingérence étrangère.

     

    • Christopher Krebs, haut responsable de la cybersécurité aux États-Unis, a été licencié parce qu’il était censé documenter la fraude électorale et ne l’a pas enregistrée ou l’a supprimée par la suite. Après avoir détruit les preuves, il a fait une annonce majeure déclarant que l’élection était « la plus sûre de l’histoire » et « totalement sans fraude ».

      Un haut responsable de l’administration a déclaré à CNN que la directrice de la CIA, Gina Haspel, avait été exclue d’une réunion de renseignement qui devait avoir lieu vendredi au WH, à laquelle participaient le président Trump, le directeur du renseignement national John Ratcliffe et d’autres hauts responsables du renseignement.

      C’est complètement fou ce qui se passe aux USA ! L Etat profond est absolument partout.


  • la première erreur de trump c’est d’avoir accepté de remettre en jeu son mandat, mais aux usa on se proclame pas dictateura vie comme ca.

    la deuxième erreur de trump c’est de rester légaliste face a des gens qui ne respectent pas des regles.

    maintenant il a deux options pas trois :

    _soit il accepte la politique du fait accompli et rentre chez lui la queue entre les jambes en laissant l’amerique a sorros, rothshield, aux chinois et a la courone britanique qui est derriere le grand rest.

    _soit soit il porte ses couilles, tape du poing sur la table, balance toutes les preuves de la fraude, profite qu’il est encore president pour mobiliser la garde nationale pour interompre ce qui est juste une tentative de putch et fait arretter (au moins) plusieurs dizaines de milliers de cadres démocrates direction guantanamo en attendant la corde pour les plus compromis.

    au fait en amerique les militaires prettent serment de defende la constitution contre ses ennemis exterieurs et INTERIEURS.

     

    • Elodie,
      franchement, je crois les américains très sourcilleux sur la Constitution, les libertés etc. Ils sont libéraux dans l âme et n ont pas de tradition fascisante, cesariste ou de coup d état (pas comme nous !!) bref, ce n est pas l Europe, je ne pense pas que Trump puisse faire cela. Ce serait drôle vu qu ils ont passé leur temps a partir de 1942 à raser des pays au prétexte qu ils étaient dirigés par un "nouvel Hitler" qui n aimait pas la liberté, ni la démocratie...
      Salutations


    • Elodie,
      Dans le fond du fond, vous avez entièrement raison, mais si la fraude est effectuée par des milliers de gens, ça devient compliqué.
      Et si Trump ne passe pas maintenant, il faut tout de suite arrêter d’espérer sa réélection dans quatre ans, car la triche sera pire et le système aura encore plus d’influence (et putain, que ceux qui se croiraient vainqueur en suivant cette grande porte sachent qu’ils auront une honte éternelle).
      C’est maintenant ou jamais que Trump doit passer pour remettre beaucoup d’ordre dans son pays.
      Mais avec 30 000 milliards de dettes, est-ce sérieux de dire que la fin de la pax americana n’a pas déjà eu lieu ou qu’elle n’est pas pour bientôt... à moins que ce soit la pax judaïca qui se termine le 14 décembre et que le système blockchain va purifier progressivement le monde...


  • Certaines sources mentionnent les divergences dans la famille Trump entre Ivanka et ses frangins.
    Ivanka voudrait que Donald accepte sa défaite (pression de Jared ?) afin de préserver l’Empire familial et de se rabattre sur ce fameux nouveau média. Les fistons voudraient continuer la bataille contre Biden & co.
    Espérons que le padre écoute les fistons.


  • Une chaîne internet pour continuer faiblement le combat après la défaite ou pour mieux communiquer après la victoire ?
    Les américains doivent comprendre que si Trump ne gagne pas, la pax americana voire même les Etats-unis seront officiellement en cours de fin, surtout vu le haut niveau de mondialisme réactivé avec le Covid et l’annonce du Grand Reset.
    Encore une fois, si le monde ne s’améliore pas avec des dirigeants honorables (en particulier des grandes nations) pour s’approcher du noble paradigme ultime, il y aura d’abord l’étape de l’imposition par la force oligarchique internationale d’une petite partie de ce paradigme mais au milieu d’une grande partie tyrannique, car l’oubli du monothéisme authentique par une grande majorité de l’humanité en sera la cause, et ceci ira probablement jusqu’à un tri des gens pieux en les faisant survivre au Covid 21 ou aux vaccins affaiblissant le système immunitaire, à moins que la France se réveille...
    Sinon ça sent l’apparition d’un mouvement qui empêchera une troisième guerre mondiale nucléaire et qu’une grande majorité de l’humanité soutiendra donc...


  • #2594749
    le 13/11/2020 par Tortue géniale participative VS Trump l’opposant contrôlé
    L’élection américaine en direct (partie 3) : la bataille judiciaire

    Dernière déclaration de Trump en conférence de presse, 22h55 (heure de Paris) :

    "Des millions de doses de vaccins s’apprêtent à inonder le marché. Nous sommes prêts pour cette autorisation finale. Dès que ce sera le cas, le vaccin sera disponible pour toute la population, sauf peut-être dans l’Etat de New-York où pour des raisons politiques, le gouverneur a décidé de prendre son temps avec le vaccin. Il ne fait pas confiance à ceux qui ont produit le vaccin, et pourtant il vient des meilleurs laboratoires au monde. Mais il ne fait pas confiance à cette administration, à cette Maison-Blanche", s’est offusqué Donald Trump.

    Oui vous avez bien lu, l’opposant contrôlé Donald Trump s’offusque que les démocrates new-yorkais rechignent à vacciner leur population dans les plus brefs délais.

     

    • Trump opposant contrôlé ? Alors dites moi pourquoi tout le système sans exception s’est coalisé contre lui pour le faire tomber ?
      Parfois on lit des choses désesperantes ici...


    • Mandark,
      cet argument est juste mais il faut voir dans les mois et années à venir, ainsi que le dénouement de cette élection de 2020. Moi, je pense que le pouvoir profond est si puissant qu on ne peut l éradiquer en étant legaliste, en 4 ans qui plus est, c est trop peu, irrealiste. De plus, aux States, il est incrusté dans toutes les strates du pouvoir, et le président même très populaire, est faible. Ailleurs, peut-être cela serait possible.
      Bien à vous.


    • Vous oubliez une chose ,Trump n’est pas pour la vaccination obligatoire ,il est pour le libre choix de se vacciner ou pas , vous ne seriez pas vous même ,un peu sous contrôle ?


    • Vous avez raison @Mandak, qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conneries, même ici ! Les tirades farfelues sur la base d’un élément discutable, et il n’en fait pas plus pour parler d’opposition contrôlée. On rêve.


  • Trump s’est bien battu mais c’est fini, trop d’écart désormais. Dans le discours de ce soir il a mis de l’eau dans son vin ("cette administration ne fera pas de lockdown").

    N’oublions pas non plus que toutes ces poursuites judiciaires coûtent une fortune et que Trump a mieux à faire que d’engraisser des bataillons d’avocats en pure perte.

    Il paraît qu’il veut se consacrer à un nouveau média alternatif pour concurrencerr Foxnews, ça semble être une excellente idée.

     

    • Lisez mon commentaire ci dessus et vous allez mieux comprendre a quoi fait face Trump . 80 % de l’administration américaine et une grande partie des avocats sont corrompus ( comme en France). Il a la preuve d’ingérence étrangère dans les élections.


    • Trump a affaire aux forces du Mal, et si quelqu’un comme lui n’y est pas arrivé en se battant heure par heure contre tous depuis le début, qui va y arriver ? Je n’ai jamais cru, même si je l’espèrais, que les forces en face cèderaient, les enjeux étaient trop gros et leurs forces trop tentaculaires, mais en fait seuls des peuples unis et déterminés, pourraient peut-être faire tout basculer, malheureusement les peuples sont neutralisés pour l’instant, et après, ce sera peut-être trop tard, la dictature mondiale , appuyée sur les technologies, rendra toute révolte impossible et Ils n’auront plus besoin du vote d’ailleurs...suivez la Grande Bretagne, j’ai l’impression qu’ils se dirigent maintenant vers Boris Jonhson, prochaine execution ?


  • Je pense que demain on aura la réponse.
    demain, samedi, se tiennent les rassemblements pro-trump.
    Si Trump a vraiment les preuves définitives du complot démocrate de fraude massive, il devrait les donner là, ou au moins en parler.
    Parce que sinon je vois pas le truc bien se terminer.
    J’ecoute tous les jours, le show de steeve Bannon, ou il reçoit en duplex tous les jours rudy Guiliani, et au niveau des poursuites judiciaires, certes il y a beaucoup de témoins sous serment, mais ça n’a n’a pas l’effet "wow" qui pourrait renverser l’etat profond. C’est en grande partie des témoignages du fait qu’on a pas laissé accéder aux dépouillements. C’est certes grave, mais je ne pense pas que ça suffise en terme de preuve à invalider une élection.

    L’hypothèse de Bannon, c’est empêcher la certification d’au moins un etat, ce qui empecherait la désignation des grands électeurs des etats, et emmenerait à une autre procédure constitutionnelle ou il y aurait chaque gouverneur d’etat avec une voix qui eli le président, et donc comme Trump a numériquement davantage d’états il gagnerais (c’est ce que j’ai compris de cette procédure).
    Tout ça, me semble loin de l’effet capable de détruire l’état profond.

    Ou Trump est peut être ce fameux génie de la stratégie ?
    On devrait être fixé demain
    Cet ascenseur émotionnel est épuisant.


  • Chers camarades, chers amis inconnus de notre Forum favori E&R,

    Cette mélodie du merveilleux film de François Truffaut "la nuit américaine", si elle pouvait nous accompagner encore une nuit de plus, après les dix nuits folles que nous venons de partager ensemble ici, si Alexis, notre valeureux cousin québécois pouvait faire irruption avec son accent si cher à notre oreille, avec une déclaration du général Flynn "qui s’en vient", dévoilant tous les codes secrets du double-marquage laser, qui permît de confondre les imposteurs, et compter par millions les bulletins frauduleux...mais hélas ! c’est lui qui s’éloigne au galop à présent, en soulevant au loin des montagnes de poussières, dressé sur son fier destrier, tandis que nous percevons la musique entêtante d’"Il était une fois dans l’Ouest"...

    Pour ceux qui en rêvaient encore, la déclaration de Donald Trump, hier soir au Rose Garden White House, ont du sonner le glas des derniers espoirs les plus fous. Aucun régiment d’élite ne viendra protéger la Cour Suprême, tandis que la délicieuse Amy Coney Barrett se fût chargée d’annoncer solennellement au peuple américain l’arrestation immédiate pour Haute Trahison de dizaines d’assesseurs aux fonctions électorales, et leur comparution sous 24h. devant des jûges fédéraux, dans au moins cinq swing states, et par la même occasion la ré-ouverture d’enquêtes qui promettraient d’être tonitruantes, et faire sortir de l’ombre - enfin - les membres du tentaculaire Deep State.

    Que l’on fît rendre des comptes au mari d’Hillary : que faisait-îl donc dans le Lolita Express, ainsi que portraituré - vêtu d’une robe ! - dans l’hôtel particulier parisien de Jeffrey Epstein, tandis que les milliers de mails du Pizzagate allaient être dévoilés entièrement aux citoyens américains.

    Nous ne verrons plus guère hélas ! Donald gravir les marches pour monter à bord d’Air Force One. Ce sera bientôt le petit vieux libidineux, ou la demi-indienne Kamala, non pas une métisse de l’antique tribu chéyenne ou bien encore issue des amours d’une princesse comanche mais une fille de Madras, fort douée en effet pour la danse acrobatique, qu’elle a su tirer du Bharata Natyam,pure danse classique indienne, gloire du Tamil Nadu.

    Bon courage à tous,ne soyez pas tristes, notre héros a fait un score admirable, peut-être même au-delà de ce que nous pouvions escompter, vu le rouleau compresseur de la prétendue "pandémie" qui a parfaitement rempli son rôle, fixé dès l’origine:faire place nette à Washington !

     

    • Magnifique commentaire de drôlerie et de manque de sens stratégique. Digne successeur de Gamelin et Weygand. Je vais l’encadrer pour la postérité.


    • @ Valverde

      Plus qu’honoré par votre référence - fût-elle à fleuret moucheté - aux grands soldats que furent les généraux Gamelin et Weygand...

      Pardon pour la faute au deuxième paragraphe...."a du sonner le glas"...

      Bien-à-vous camarade, je croise les doigts pour que Donald nous stupéfie...et serais très heureux de m’être trompé !


    • En effet @valverde, certaines heures sont plus propices au sommeil récupérateur qu’à s’écouter faire des phrases avant l’heure. Quelle que soit l’issue, le défaitisme est toujours une erreur et une faute. Et quand bien même la suite verrait la « victoire » de Biden, ça ne validerait en rien cette approche. Je passe le reste.


    • Je prie le Ciel pour que votre pessimisme d’homme (femme ?) de peu de foi, à forts relents cyniques, se fasse moucher dans les heures qui viennent.
      Comment pouvez-vous, ayant compris l’enjeu rien moins que civilisationnel de ce scrutin, vous résigner à admettre la défaite et faire de Trump un homme abattu au premier coup de semonce ?

      De grâce ne vous dites pas trumpiste ou même sympathisant avec de tels commentaires.


  • CNN compare Trump à un national-socialiste qui veut persécuter des juifs ??!
    Et seulement parce qu’il a relever à juste des titre des fraudes électorales à charges contre les démocrates ?

    A qui devrait profiter le crime ? Pourquoi devraient-ils en profiter ? Pourquoi se taire et fermer les yeux ? Pourquoi victimiser exclusivement des juifs ?

     

    • Il ne reste aux demi-crates plus que le laser paralysant " l’antisémitisme " !
      Lorsque tout a échoué , que les preuves irréfutables de la fraude de masse s’amoncellent , que les citoyens vont commencer à défendre leurs droits devant les tribunaux et dans la rue , que les journalopes du système s’affolent qu’une grande partie du troupeau aux USA comme en France renacle à marcher sur le sentier tracé par les maîtres du lobby mondialiste ... Alors l’arme ultime , qui marche si bien en France et dont les ricains,Trump en tête, se pensaient à l’abri va faire son apparition , mais il n’est pas certain que ce chantage ultime fasse le même effet sur le pays qui depuis 70 ans soutient à bout de bras l’état terroriste , état qui combat en réalité Trump depuis 4 ans , pour son imprévisibilité et surtout pour sa politique étrangère non belliciste au Moyen-Orient, Car depuis des décennies les présidents US étaient TOUS sous contrôle et appliquaient le plan sioniste à la lettre , même le negre de maison ( blanche) qui durant ses deux mandats à fait sans discontinuer la guerre au Moyen-Orient !
      A qui appartiennent les grands, et même les petits , médias aux USA , comme en Europe, qui depuis 2016 frappent dans discontinuer sur Donald Trump et celà quoi qu’il fasse où dise ?
      Répondre à la question c’est voir en filigrane les véritables instigateurs de cette fraude anti patriotes etat-uniens !


    • Démocrades ou ripoublicains se battent à coup de nazis, Hitler...ils ont les mêmes références de ce côté la, pas de souci, tous des antifas pour le coup, n en déplaise à certains.


  • le niveau de pessimisme des commentaires et commentateurs est effarent !!?! vous lisez en réalité la presse mainstream a vous lire ?!! cherchez l infos de manière un peu plus crédible svp parce que votre défaitisme est mauvais et injustifié !! les infos que je Consulte sont d abord sérieuse , sourcé et a l opposer d avoir blues et résignation en ce moment mémé ! il est incontournable maintenant que la victoire est au bout avec cerise sur le gâteau des révélations et arrestation !

     

  • Le membre du Congrès Louie Ghomert a déclaré que l’armée américaine a saisi des serveurs Dominion en Allemagne.

     

    • Donc l’armée Américaine est sur le sol Allemand et vient de saisir des serveurs Dominion ? Ok, alors puis-je avoir la source de ce que tu affirmes. Ensuite, une déclaration explique que les serveurs Dominion placés à l’étranger ne peuvent pas être a l’origine des erreurs (déclaration réalisée par le camp Trump). Donc quel lien avec l’élection US ?


    • @ Roger :



      Donc l’armée Américaine est sur le sol Allemand...



      Elle y est depuis 1945, au cas où vous l’ignoreriez... la France est l’exception grâce à de Gaulle !


    • "... la France est l’exception grâce à de Gaulle !"

      Plus depuis Sarkozy et la réintégration à l’OTAN !


    • @rectificateur

      Je demande une source précise sur le fait que l’armée a procédé à une intervention visant à saisir un serveur type Dominion en Allemagne.


    • @Roger

      Il est évident que ce serveur était là pour faire du monitoring. Ils ont fait des extractions du système dominion et les ont balancé sur ce serveur, là ils ont pu analyser tranquillement, faire des calculs et voir jusqu’où ils devaient aller pour pouvoir remporter l’élection, car c’est bien de pondre un algorithme qui va transformer des voix de Trump en voix pour Biden mais encore faut-il que celui-ci soit adapté à la situation, donc il ne faut pas oublier la part d’analyse.
      Ensuite ils ont sans doute appliqué leur algorithme directement sur le système en lui-même, et effectivement il y a de fortes chances que cela ne s’est pas fait depuis l’étranger.
      Ce serveur va sans doute leur permettre de comprendre comment tout cela a pu avoir lieu et qui est incriminé. Tout ceci n’est qu’un jeu de pistes qui risque tôt ou tard de se terminer du côté de la Silly-conne Valley.


    • Annule et remplace :

      J’ai trouvé les sources en tapant serveur dominion sur Google. 3 articles publiés sur patriote.info, geopolintel.fr et profidecatholica.com.
      Si vous en avez d’autres je suis preneur.


    • @ Roger :



      Je demande une source précise sur le fait que l’armée a procédé à une intervention visant à saisir un serveur type Dominion en Allemagne.



      Ça je ne peux pas vous le prouver. Je vous rappelais seulement que la présence des troupes US en Allemagne n’a rien d’étonnant !


  • merci ER pour tout le travail que vous accomplissez.
    Autour de moi, pour ceux qui veulent bien ouvrir les yeux, le site est consulté dès qu’on a un moment de libre...c’est presque du 24h/24h.
    tout ce que je retiens de ce bazar en cours, et j’en suis le premier étonné, c’est que Trump a l’air de vouloir tenir bon. Vive lui !
    Alors franchement, nous qui sommes cadenassés et apeurés (de force par un état de merde) il ne nous reste plus qu’à tenir bon.Simplement tenir. C’est au-delà du "pessimisme" ou de l’ "optimisme" . On fait parti , tous, du temps présent et ce qu’on voit actuellement aux EU c’est qu’il faut mettre un pied devant l’autre tous les jours et vivre.
    Et si ça se met à bouger ? en être .
    J’attends un chef, certes, pas un dictateur métissé maton. Il ne s’agit pas de suivre comme un godillot. La masse est à gerber (en France). Et alors ?
    Simplement être libre parce que...parce que... tous ceux qui se tiendront debout ; nadia, marcel, éric, didier, sophie, martine, mohamed,rolland,mathilde,yamine,antoine etc...
    TOUS nous serons restés...Français.
    Bises à vous les amis.


  • Intéressants sont les nouveau profils de la nouvelle Administration Biden. Tous des anciennes huiles d’Obama. Le dernier en date : chief of staff (l’équivalent de secrétaire général de l’Elysée) Ronald Klain.....


  • Info de dernière minute ( voir la suite des événements pour confirmation). Vos croyez que les américains ont voté pour un papy tenu par le parti communiste chinois ?

    Les données brutes du serveur saisi par l’armée américaine à Francfort ont révélé que Trump avait en fait remporté 410 votes dans les collèges électoraux !

     

  • Nouvelle étape pour Trump ! Le but étant de retarder la certification des résultats par le secrétaire d’état (élu au même titre que le gouverneur) qui organise et supervise les élections.
    1. Les équipes d’avocats de Trump ont déposé des recours en Géorgie, Wisconsin, Michigan et Pennsylvanie auprès des tribunaux.
    2. Les législatifs de ces mêmes états, à majorité républicaine, ont repris en main le comptage des voix de leur secrétaire d’état respectif (tous démocrates, à part la Géorgie) pour un audit des voix. Cela veut dire que les Démocrates n’ont plus localement la maîtrise des événements.

    Cela veut dire qu’un secrétaire d’état ne peut pas encore certifier les résultats de l’élection. Par conséquent, l’état en question ne peut pas attribuer ses grands électeurs sans l’accord du corps législatif local.


  • Nouvelle vidéo (en anglais) :
    L’une des avocates de Trump confirme une fraude massive impliquant toute la gauche et la Silicon Valley, que Trump a très largement gagné et que des têtes vont tomber :
    https://twitter.com/i/status/132737...

     

    • #2595512

      Un rapport avec l’opération de l’US army en Allemagne, certainement ? Depuis cette information tout semble s’accélérer, l’armée allemande remercie t’elle Trump d’initier la fin de l’occupation avec le retrait de 12000 soldats.


    • À Les tambours Kallstadt :
      Je pense, oui. Ce que je retiens aussi, c’est le sérieux de la source. Sidney Powell est une avocate à la réputation solide, avec 40 ans de carrière à gérer des dossiers très complexes et sensibles. Si elle dit que des têtes vont tomber, a priori c’est très encourageant.


  • Question simple : y a-t-il des preuves ou non ?
    Je jette aussi un oeil sur l’info Mainstream, ils disent sans cesse"pas de preuves"...

     

  • Merci pour la transmission de la vidéo du Président Trump et acclamé par les partisans.
    J’aimerais bien connaître à cette heure la position de Roger Waters, qui d’un côté à toujours refusé de faire un concert en Israël. Et d’un autre côté présentait Trump comme le plus gros des cochons (ballon gonflable lors de ses concerts).
    À cette heure, sur ce que j’ai pu lire, il ne serait pas plus favorable à Biden,
    mais où se place t il ?
    Cet artiste m’a toujours interpellé.

     

    • Roger Waters a un talent immense et un certain courage, mais niveau conscience politique c’est zéro. 50 ans de showbiz ça vous coupe complètement de la réalité sociale. Ses prestations sur Pigs (chanson tirée d’Animals que je considère par ailleurs comme le meilleur album des Floyd) avec des effigies grotesques de Trump et des messages "Fuck Trump" sont juste affligeantes.


  • Ah ! C’est trop génial le live avec Alex Jones (et la vidéo de l’arrivée de Donald, à la marche)

    Mille merci E&R


  • On est vraiment sur deux plans de réalités divergents entre les médias mainstreams et la Trump Caimpaign. Quand ces deux plans vont devoir se rejoindre quelqu’un ou quelques uns vont avoir très très mal. Mais qui ?

     

    • Et dans la rue à Washington se font face deux amériques complètement differentes : d un côté des gens masques, agressifs, vêtus de noirs. Bref un mélange de trouille, de haine et d arrogance bourgeoise, de l autre l Amérique profonde, familiale et bon enfant, sans masques. Gilet jaunes provinciaux face à la bobcratie urbaine et sa clientèle lumpen. Bref, deux mondes inconciliables...


    • Oui c’est assez frappant ces contradictions.
      D’un côté, des jeunes hommes masqués, agressifs, habillés tout en noir, obsédés par les races, l’orientation sexuelle, qui veulent casser la gueule à tous ceux qui ne pensent pas comme eux.
      De l’autre coté, hommes, femmes, de tous ages, joyeux, colorés, portant tous un vêtement rouge, qui disent que peu importe d’où tu vient l’important c’est d’être ensemble et vouloir défendre ses acquis.
      Qui est l’extrême droite, qui est l’extrême gauche ? Tout est renversé !


  • Mais du coup c’est mort ou pas ?

     

  • Les images de cette manifestation en soutien à Trump sont très riche en enseignement pour tout les français qui se respectent et aiment sincèrement leur pays.
    Le face à face Patriote vs Antifa mondialiste sous contrôle de la communauté dans la capitale américaine est véritablement une leçon que chaque Français et Française patriote doit retenir.

    Les soutiens de Trump, je vais commencer par eux affiche clairement l’amour qu’ils ont pour leur patrie, les drapeaux US sont de sortie, pas de masque ou très peu, c’est une Amérique conscientisé, ré-informé, qui agit dans le calme, sans violence et dans la maîtrise. Ils incarnent la diversité sociale (les classes laborieuses, les classes moyennes, les petits patrons) la diversité en âge, elle est blanche mais on y voit aussi la diversité black et latinos. Une Amérique respectable.

    Et en face, les Antifa auxiliaire et nervis de l’état profond, habillé de noir (de vrai croque-mort) tous masqué (c’est dire leur niveau de soumission), nerveux et cherchant à provoquer une rixe, certains ont des appareil photos et se comporte comme de futur délateur, pas un seul drapeau des USA dans leur main mais des pancarte black live matter, des drapeaux antifa et cerise sur le gâteau, sur le live d’RT un drapeau Jews-Antifacism avec l’étoile de David c’est invité sur les écrans. Une classe homogène de parasite, vivant sur le dos des classes cité plus haut, issue des activités du tertiaire sans aucune productivité, bref une "Amérique" de glandeur et de dangereux manipulateur.

    Nous avons les même en France (il sont discret dans la vie réel mais ce qui les trahis c’est leur activisme sur les réseaux sociaux) si un candidat anti-mondialiste se met en travers de l’élu du deep state français en 2022, nous auront droit aux même images dans les rues de paris (comme en 2002).

    Trump est le président des USA
    Résistance Peuple de France.

     

    • Magnifique commentaire auquel je rajouterais juste qu’en plus malgré les risques d’attentats, Donald "Le" Président des Etats-Unis d’Amérique se promène au milieu des manifestants comme pour montrer la bénédiction divine protectrice et victorieuse qui l’accompagne !
      Ca sent de plus en plus bon dont avec les dernières infos du site ER qui fait un super boulot.


  • Sidney Powell l’avocate de Trump a exprimé une chose intéressante, elle a dit qu’il s’agit d’une nouvelle révolution américaine. Mais ça ressemble plus à la Révolution française qu’à la Révolution américaine il me semble.

    En 1789 c’était la nouvelle bourgeoisie à la pointe de l’économie libérale qui s’est débarrassée de l’ancienne noblesse pour s’affranchir des lois monarchiques et se développer, au prétexte de la Fraternité et de la défense du peuple.
    En 2020 c’est la nouvelle classe capitaliste apatride des banques et des nouvelles technologies qui cherche à éliminer l’ancienne classe capitaliste industrielle pour s’affranchir des lois républicaines, au prétexte de la Démocratie et de la défense des minorités.

    Espérons que ça ne se termine pas de la même manière.

     

    • @Choc à pic
      Le parallèle est intéressant. Mais on dirait que cette fois les paysans fourchus sont du côté de l’ancienne classe capitaliste.


    • H Lee

      A l’époque les paysans, très religieux, étaient du côté du roi, ils se sont d’ailleurs révoltés plusieurs fois pour le retour de la Monarchie. C’est le peuple des villes, les ouvriers et spécialement la bourgeoisie et les gens éduqués qui étaient par les Lumières athées.

      Tout comme aujourd’hui c’est les habitants chrétiens de l’Amérique profonde et les classes populaires, les travailleurs qui sont pour Trump, et les gens ayant fait des études, travaillant dans le tertiaire, les bobos et habitants les grandes villes, qui sont contre le Christianisme et pour Biden.

      La différence avec avant, c’est que le système était déja ultra libéral et contre le petit peuple américain, et Trump est une exception dans le système. On va voir s’il amorce une nouvelle tendance de retour à la patrie, ou s’il n’est qu’une parenthèse dans la fuite en avant capitaliste.


  • 21h00 et la lumière fut !

    Cadeaux Bonux !



    Autres clients de Scytl :

    - Ministère des Affaires étrangères France
    - Ministère de l’Intérieur France
    - La Haute Autorité des Primaires France
    - Ministère de l’Éducation France
    - Parlement européen
    - Union européenne


     

  • Ce qu’on retiendra c’est que ce soros est le diable en personne !


  • Le Kairos en direct !


  • Pourquoi avoir délocaliser le système de gestion des votes à l’étranger Allemagne et Espagne ?
    Ben ça me paraît évident !

    Pour un tel parjure, aux usa on ne rigole pas, c’est 30 ans de prison. Mais avec des sociétés écrans au bord de la faillite dans des Etats laxistes gauchistes suzerains (faut dire la vérité ... Espagne Allemagne) ben tu refiles la fraude puis sur place en inside job tu joues fais l’innocent l’ingénue non ?


  • On voit actuellement les mêmes scènes de violence antifa que chez nous, leur haine est universelle. Je rêve d’un monde où l’on pourrait partitionner les territoires et vivre soit entre patriotes soit entre mondialistes pour voir leur modèle s’écrouler en quelques décennies et démontrer aux générations futures les dangers du progressisme sorossien. Le problème c’est qu’ils sont mondialistes, et ne veulent pas laisser le droit aux autres d’exister autrement qu’eux l’exigent. Ils sont plus dangereux que les nazis à mes yeux.

     

    • Les nationaux-socialistes se battaient justement contre la finance internationale, contre le mondialisme et pour la promotion des cultures authentiques héritées de nos ancêtres européens .

      Les mondialistes ont gagné en 1945.... mais le conflit refait surface


    • Je n’avais jamais pensé avec ce point de vu.

      Alors je comprends pourquoi les mondialistes ont diabolisé les nazis : ils sont leur seuls adversaires historiques.

      Mais ce voudrait aussi dire que cette guerre ne s’est jamais arrêtée en 45 : elle débute en 1933 et continue jusqu’à aujourd’hui. Et c’est son intensité qui varie, soit elle augmente, soit elle diminue.

      Intéressant, ça clarifie les choses.


    • Rudolf,
      vous avez tout à fait raison. Notre monde, en Europe, en Occident, est le monde de 1945. Avec l interdiction stricte, sous peine d écrasement (voir le doc "Hell storm", en français "tempête infernale") de mener une politique nationaliste pour les nations européennes en particulier. Soit, pas de politique nataliste et de conservation de l homogénéité ethnico-culturelle de la population, pas de mise au pas des puissances d argent, non plus que de politique de redressement économique... C est clair comme de l eau de roche.
      Cordialement.


    • @ Nadj : Ce mondialisme est plus un bolchevisme 2.0 comme l’expliquent certains commentaires sous d’autres articles du site.
      Et n’a rien à voir avec les nazisme comme l’explique Rudolf.


  • Le temps de la discussion est terminée et de toute façon elle est impossible.

    Il faut faire quelque chose au sujet des antifascistes car ça va être la même chose ici. Si personne ne fait rien au sujet de la SA du 4 reich alors autant de se tirer une balle dans la crane.

     

    • Il s agit en effet d une police politique. Code vestimentaire, fanatisme intolerant, violence, d essence bourgeoise :l antifa est le bras arme du capitalisme en phase de crise terminale.


    • Il y a un problème de taille, l anti fascisme est la doctrine d état en Occident (et même en Russie post-sovietique pour le coup) depuis 1945. Toutes les guerres de l Otan se font au nom de l anti fascisme (nouvel Hitler versus minorité persécutée) par exemple. Grâce à ER, nous pouvons lire le "Nuremberg" de Maurice Bardeche. On comprend alors pourquoi les antifas de la gogoche sont la police des régimes démocratiques et libéraux... Et bien d autres choses(la promotion du métissage, la destruction de la famille traditionnelle, la fin de la souveraineté des nations) . A mon sens, on ne peut pas combattre sérieusement les antifas en ayant les mêmes références idéologiques et historiques. Il faudra briser ce consensus mortifere.


  • Trump peut gagner devant la haute-cour et invalider le scrutin dans certains états, il a malgré tout des chances de perdre cette élection, et pourtant :

    1) Il l’aura perdu dans un mouchoir de poche (de quelques centaines de milliers de voix, que les demi-crottes auront obtenu difficilement, uniquement grâce à de la fraude avérée, des médias fanatiques, une justice corrompue et un état-profond tous ligués contre Trump et contre le peuple américain authentique afin de faire passer cette triche lamentable pour un scrutin remporté à la loyale)...donc, techniquement, sans COVID, on est en droit de le dire que Trump aurait gagné haut-la-main.

    2) On ne meurt jamais totalement en politique : Trump ou son successeur peut se présenter en 2024, d’autant que le Trumpisme (en gros : taper sur le libre-échange pour faire remonter l’emploi et le pouvoir d’achat), lui, n’est pas mort.

    3) Il a la moitié du pays avec lui et, contrairement aux démocrates, le parti républicain va connaitre une déchirure moins grave que ce que la gôsh va connaitre bientôt des 2 côtés de l’Atlantique.

    4) Il est tout à fait possible aux républicains de garder le sénat (d’autant que la haute-cour leur appartient toujours), donc, pour faire passer tout l’agenda libéral-libertaire et néo-impérialiste ça va être compliqué... et si les républicains estiment (à raison) que cette élection leur a été volée, il va y avoir de la guerrilla politico-législative pour les 4 ans qui viennent.

    5) Les démocrates ont remporté une victoire à la Pyrrhus : ils n’auront plus de cinéma hollywoodien et les médias vont se déporter sur internet de plus en plus, le libre-échange ultralibéral a été discrédité par ce COVID qui leur a facilité la fraude, Bidon va avoir le pouvoir, certes, mais celui-ci sera assez maigre, d’autant que le POTUS n’a pas la marge de manœuvre du tyran Élyséen.

    6) Et surtout : maintenant que Trump n’est temporairement plus là : la gôgôsh ethnico-indigéniste de Harris (on a l’équivalent ici avec Obono) et la gôsh bobo/blanche/décadente vont pouvoir commencer à s’étriper joyeusement !
    Il faut aller voir les chaînes anti-Trump aux USA : Biden est globalement détesté, pas autant que Trump, mais clairement, beaucoup de gens parmi les démocrates espèrent qu’il ne terminera pas son mandat.
    Et une gôche divisée, sans appui médiatique et avec une fraude plus surveillée la prochaine fois ? Vous pensez que ça va faire des miracles pour les midterms de 2022 ou les élections de 2024 ? Je ne crois pas !

     

    • Vous avez tout faux ! Si les USA tombent c’est le monde entier ! C’est maintenant ou jamais


    • Anonyme,
      ça, c est ce que les élites américaines ont intérêt à diffuser comme message. "Le monde", à l exception de quelques irréductibles constamment persécutés et menaces par les States, quel que soit le président aux manettes ou le parti tenant les chambres, est déjà "tombe" depuis un bail. C est ce qui a fait en partie la puissance américaine. Le patriotisme us, à l image du patriotisme israélien, est un patriotisme autorisé pour soi seul et interdit aux autres, chinois, coréens, russes, sud américains, arabes, iraniens et bien sûr, last but not least, européens.
      Bien à vous.


    • @ Nadia je comprends votre message mais il me semble que vous n avez pas compris la gravité de la situation. Avec le méga progrès technologique et après avoir empoisonner nos corps esprits et la terre, ils n ont plus besoin de nous sauf quelques esclaves. Les Georgia Guidestone ne sont pas un canular mais un objectif réel.


    • Anonyme,
      je sais que ce n est pas un canular. Mais le souci de taille pour ces gens, c est que leurs délires qui n étaient connus que d une poignée de militants passant pour des dingues il y a encore 20 ou 10 ans, sont maintenant connus d un public de plus en plus large. Un exemple parlant est le pedigree et les déclarations de Attali, qui les ignorent désormais ? Reste à traduire cela politiquement. Alors, même si le temps presse, l espoir est bien là !


    • @Nadia
      Sérieusement, vous croyez que si le système gagne avec Biden suite à de la tricherie massive, ce sera plus difficile pour lui de gagner dans quatre ans, surtout avec l’amélioration de la triche, la manipulation des médias presque au maximum, toujours plus d’immigration et le rabaissement de l’homme blanc ?!
      C’est maintenant ou jamais de faire un nettoyage en profondeur du système, en espérant que Trump ne soit pas là pour tuer tout espoir avec ses accusations qui n’iraient pas au bout et montreraient donc la force de la tyrannie ploutocratique actuelle.
      Il ne resterait plus que la France pour réveiller le monde. Car Russie, Iran, Venezuela (on peut très probablement enlever la chine et la Turquie), ça paraît trop faible tellement ils sont diabolisés ou ignorés.
      Reste à savoir si la tyrannie mondialiste bancaire va aller jusqu’au vaccin obligatoire, à des états policiers voire militaires, un covid 21 tuant beaucoup de gens (plus nécessaires puisque tout s’automatise), et l’amplification des guerres au proche orient (dont Algérie, Maghreb, Sud est et Sud Oeust de l’Asie)...


  • 157 millions de votants dont presque 79 millions pour la momie Biden ! A mon avis il se passe beaucoup de choses en coulisses qu’on découvrira bientôt. En ce moment, c’est juste une guerre de l’information avec des informations invérifiables dont on croit ou pas.

    Je pense au dernier discours de Poutine : Nous allons nous enrhumer à votre enterrement cet hiver. Donc restez optimiste , il y a déjà une guegere chez les démons crates sur la politique à mener ultra gauche ou centriste alors qu’aucun état n’ a encore validé les résultats.

     

    • Personnellement j’ai beaucoup de mal à croire que presque 79 millions de personnes ont votés pour cette momie comme vous dites.

      Je pense qu’ils ont bien gonflés les chiffres pour le "bidon"

      Et je suis d’accord avec vous , je pense sincèrement qu’on va découvrir (le plus rapidement possible je l’espère) tout ce qui se passe en coulisse et voir au grand jour ce vaste cirque !


    • Le départ ou la mort de Poutine sera en effet un coup dur pour les opposants au mondialisme. J espère que le grand Vlad vivra encore longtemps en bonne santé. On a vu ce que donnait un monde où la Russie était libéralisee, vampirisee, mise à genoux:un déchaînement de l impérialisme messianique américain aux quatre coins du monde, et sur tous les fronts(pas seulement militaire) C était vraiment les heures les plus sombres, pour le coup !


    • En effet Nadia, mais pour l’instant Poutine est en bonne santé et peut encore gouverner ! (Grâce à Dieu).

      Mais le jour où Poutine prendra sa retraite bien méritée, il ne fait aucun doute qu’il choisira quelqu’un comme lui pour prendre la suite !!


  • « Faible avec les forts et forts avec les faibles. »
    Une remarque qui fait penser à une certaine communauté très organisée. Dieudonné a eu déjà l’expérience.

     

  • La "prophétie" de jackadit sur la gouvernance mondiale est erronée pour la simple raison :
    1- la gouvernance mondiale a commençait fin de la deuxième guerre mondiale.
    2- Mise en place du gouvernement avec l’ONU.
    3- Mise en place de la banque mondiale et le FMI.
    4- Mise en place de la santé mondiale avec l’OMS.
    5- Mise en place du commerce mondiale avec l’OMC.
    6- Mise en place de la justice internationale de la Haye.
    7- Avec l’arrivée de TRUMP en reconnaissant Jérusalem comme capitale des mondialistes. Mise en place de la capitale "mondiale" Jérusalem.
    Donc on est en pleine phase terminale de cette gouvernance mondiale (jackadit, n’a fait qu’espérer que cela dure)...La logique de la cloche est inébranlable c’est comme le virus, sa saisonnalité est arrivée à son terme. DIEU EST GRAND.

     

    • Cela va s’effondrer comme un château de carte ! Ce qui redoutent le réveil des populations : vous savez même le Danemark vient de manifester (du jamais vu) contre le projet de loi de vaccination forcée et la possibilité de rentrer de force à votre domicile et vous vacciner.


  • Trump a admis sa défaite. La résistance commence maintenant, et Biden bien qu’en quasi-incapacité de gouverner risque de faire beaucoup de dégâts.
    Mais cette élection a permis de démontrer publiquement la compromission des médias et la faillite de la démocratie traditionnelle.
    Donc, des points ont été marqués malgré tout.
    Il n’y a pas que les élections qui comptent.

     

  • Tout d’abord, chers amis, Trump ne concède rien du tout à l’heure actuelle.

    Deuxièmement, la journaliste de Fox News dans son émission du dimanche est en train d’interviewer Rudy Giuliani et Sydney Powel, deux des principaux et plus prestigieux membres de la défense juridique de la campagne Trump. Ils expliquent qu’ils ont des preuves du vol de millions de votes qui étaient pour Trump. Cela vaut la peine de prendre la vidéo et de la traduire. C’est du nucléaire.

     

  • L’accélération s’accélère !
    Les Etats-Unis ont attaqué la société européenne de logiciels Scytl et saisi leurs serveurs en Allemagne .
    #IndependentMedia #GatewayPundit prétend avoir des "Sources qui CONFIRMENT #Scytl est en effet saisi, c’est ce sur quoi portaient les tirs et les frictions récents, effectués via des opérations spéciales et #Germany Coop gouvernementale. Maintenant, le site Web de Scytl est en panne
    Par Jim Hoft Publié le 13 novembre 2020
    Plus tôt dans la journée, le député Louie Gohmert a déclaré à Chris Salcedo sur Newsmax que des personnes sur le terrain en Allemagne rapportent que Scytl, qui a hébergé des données électorales de manière incorrecte à travers l’Espagne, a fait l’objet d’un raid par une importante force de l’ARMÉE américaine et que leurs serveurs ont été saisis à Francfort.
    La vidéo est devenue virale.
    Andrea Widburg, d’American Thinker, a indiqué précédemment que Scytl est une société basée à Barcelone qui fournit des systèmes de vote électronique dans le monde entier, dont beaucoup se sont révélés vulnérables aux manipulations électroniques. Scytl a (ou avait) des connexions avec le parti Soros et le parti démocrate. Vulcan Capital, le co-fondateur de Microsoft, Paul Allen, a investi 40 millions de dollars dans Scytl.
    Ce soir, nous avons appris de notre source que Bill Gates possède également des actions de Scytl.
    Voici ce que le représentant Louie Gohmert (R-TX) avait à dire sur ce prétendu raid plus tôt dans la journée.
    Des personnes sur le terrain en Allemagne rapportent que Scytl, qui hébergeait vos données électorales de manière incorrecte à travers l’Espagne, a été attaqué par une importante force de l’ARMÉE américaine et que ses serveurs ont été saisis à Francfort. L’entreprise espagnole Scytl, qui vend dans le monde entier des logiciels de manipulation électorale utilisés aux États-Unis, est au bord de la faillite. Le serveur utilisé pour la manipulation se trouvait en Allemagne.
    Le gouvernement américain, une fois qu’il a déterminé que ce serveur du Dominion était impliqué dans l’échange de votes, les services de renseignement ont commencé à rechercher le serveur et ont découvert qu’il se trouvait en Allemagne. Afin d’avoir accès à ce serveur et de pouvoir l’utiliser de manière légale, ils ont dû faire travailler le Département d’État en tandem avec le Département de la Justice. Ils ont dû demander au gouvernement allemand de coopérer pour permettre la saisie de ce serveur.

     

    • Les documents nécessaires à ce type de saisie ont été mis en place et signés, et il semble que l’armée américaine ait également apporté son soutien à cette opération. L’armée américaine n’était pas à la tête de cette opération. Mais cela explique pourquoi Esper a été licencié et Miller et Kash Patel ont été mis en place afin que l’armée n’interfère en aucune façon avec l’opération.
      En mettant la main sur le serveur, ils vont maintenant avoir la preuve directe de la date à laquelle ils ont reçu l’ordre d’arrêter de compter. Ils découvriront également qui a donné l’ordre d’arrêter le comptage et qui a lancé l’algorithme qui a commencé à échanger les votes. La CIA a été complètement exclue de cette opération.
      L’avocat Lin Wood s’est prononcé sur ce rapport aujourd’hui.
      Ses co-conspirateurs connaissent bien le nom. Ils connaissent également le nom Paragon, société qui a acheté Scytl en 10/20
      Biden et ses copains criminels ne vont pas bien dormir ce soir. Biden pourrait parce qu’il a probablement oublié le nom Scytl.(ironie faisant allusion aux problèmes de mémoire de Joe Biden)
      Tout sera révélé.#FightBack https://t.co/AxYVSqjaIs
      — Lin Wood (@LLinWood) November 14, 2020

      Source : The Gateway pundit

      Si cela est avéré c’est nucléaire comme disait précédemment un camarade.
      Force et honneur !!!


  • Le tweet de Trump, publié il y a 2-3 heures, dit exactement :

    "He won only in the eyes of the FAKE NEWS MEDIA ; I concede NOTHING ! We have a long way to go. This was a RIGGED ELECTION !"

    En français ça donne, majuscules de Trump lui-même :

    "Il n’a gagné qu’aux yeux des MEDIA BIDON. Je ne concède RIEN ! On a du chemin à faire. Ceci fut une ÉLECTION TRUQUÉE !"

    Alors, messieurs Mandark and co., méfiez-vous des contrefaçons ! Le combat n’est pas fini, et tant que ça bataille, on y croit !

     

  • Une nouvelle preuve que Trump était au courant de tout.

    Dans l’Etat du Massachusetts, bastion démocrate, des bulletins de vote ont été rajoutés avec une grande subtilité.

    En effet, sur le bulletin, à la case Trump/Pence, on trouve en dessous le nom du parti : "Republican", mais sur certains bulletins, on a "RepubIican".

    Vous avez vu la différence ?
    Non ?

    Eh bien, c’est tout simple : l’imprimeur a imprimé un "i" majuscule au lieu d’un "l", ce qui fait que le logiciel Dominion ne reconnaît pas le vote pour Trump.

    Dans son tweet du 2 octobre 2020, lorsqu’il était à l’hôpital atteint du Covid-19, Trump a tweeté ceci : "Going welI, I think !" au lieu de "Going well, I think !"

     

    • Une grande majorité de ces tweets sont codés et ce n’est pas lui qui les publient mais une intelligence militaire.


    • C’est ce qui s’appelle "mettre les points sur les I"
      Sinon vous n’auriez pas dû écrire la même chose dans vos exemples mais faire la différence entre I et i ça aurait été plus clair.
      Vos sources svp ?


    • Ça c’est une trouvaille ! Je ne sais pas si c’est lié à la fraude mais en effet son message comporte bien cette "faute". c’était le 3 octobre et non le 2 :

      https://twitter.com/realDonaldTrump...



      Going welI, I think ! Thank you to all. LOVE !!!



      Impossible à voir avec la police de twitter (ou de ce forum) mais faites un copier-coller et transformez par exemple en Times ou en Courier, et c’est visible !


    • La machine de vote avec le logiciel Dominion scanne le bulletin de vote. C’est le scan qui fait foi pour le comptage des voix.

      Si certains bulletins de vote sont bidonnés, mais officiels, personne ne va regarder les bulletins en papier, mais seulement voir les bulletins scannés.

      C’est là, où est l’astuce. C’est pour cela qu’il y a des écarts de voix entre le nombre de bulletins qui ont voté républicain dans les autres élections le même jour (Représentant au Congrès, Sénateur, ...) et qui ont voté Biden et non Trump. Les médias disent que ce sont des Républicains anti-Trump. Mensonges.

      C’est pour cela également que Trump dit que le recomptage ne sert à rien, mais que l’audit montrera la supercherie. Ainsi, ces prochains jours, les recomptages redonneront la victoire à Biden (les habitués diront que c’est fini). Ensuite, il y aura un audit fédéral. On verra enfin la supercherie et on différenciera les votes légaux de ceux illégaux ou ilIégaux.


    • Ah oui, exact !

      La faute est dans le mot "weIl" au lieu de "well" (on voit la différence de taille a l’oeil nu). Et moi qui cherchais la faute dans le pronom "I". Je me suis dit qu’il nous prend vraiment pour des idiots. Franchement, bien trouve !


    • @Pouet (et ceux qui ne comprennent pas)
      Tu remplis ton bulletin a la main, ou tu vote pour plein de truc pas que le président.
      Ensuite tu va a une machine de vote et tu rentres ton bulletin.
      La machine le scanne, et t’affiche tes choix et te demande de valider ton vote.
      La machine est programmée pour analyser ton bulletin en comparaison avec un bulletin preprogrammé. Si c’est pas un bulletin original (le cas du i majuscule a la place du L) alors la machine va en conclure que c’est un bulletin nul.
      A ce moment, tu a la possibilité sur la machine de changer le vote, mais une partie des gens ne vont pas verifier le scan de la machine et juste valider en faisant confiance a la machine. Leur vote pour Trump sera alors un vote nul.
      CQFD


    • fadge,

      merci. Ça va tout de suite mieux comme ça.


    • J’ai des doutes sur le fait que Trump ait fait sciemment cette faute. En effet, la lettre suivante de son message est justement un « i » majuscule. La virgule aura été rajoutée après et la faute de frappe non corrigée puisque justement assez peu visible. Moi aussi j’ai très envie de croire que l’oncle Donald sait parfaitement ce qu’il fait et qu’il nous reserve un coup d’éclat, mais il ne faut pas non plus s’emballer pour une faute de frappe...


    • @ Haddock : vous semblez oublier qu’il n’y a pas UNE "faute" de frappe mais DEUX sur la même lettre : d’une part, il faut taper la lettre "i" au lieu de la lettre "l", mais aussi et surtout il faut choisir les capitales... et les désélectionner juste après pour avoir la virgule, avant de les remettre pour le I majuscule de "I think". La manip semble très bizarre à faire par erreur.

      Certes ce n’est une preuve de rien, ne nous emballons pas, mais c’est quand même une "faute" des plus étranges.


    • @rectificateur mouais. Je pensais à une anticipation du « i » majuscule qui suit. Bon, j’espère que vous avez raison. Cela dit, je ne vois quand même pas l’interêt d’un tel message caché...


  • J’admets mon erreur en pensant que Trump avait concédé sa défaite, j’ai mal lu et traduit l’un de ses tweets mais ces multiples rebondissements et ascenseurs émotionnels peuvent avoir raison de notre jugement surtout quand on sait ce qu’il y a en jeu.


  • Il faudrait s’interroger de savoir pourquoi les Chinois ont reconnu la victoire de Bidon. Sans doute pensent-ils que papy-pedo sera plus facilement manipulable et aidera à l’affaiblissement de leur rival économique.
    Les gauchistes devraient s’interroger.

     

  • C’est vrai Que ça fait 12 jours qu’on se fait trimballer, ballotter, avec les rumeurs de watermark (filigrane) invisible sur les bulletins (qui ont dû s’auto-effacer depuis), les centaines de recours en justice, la confiance affichée de Trump en la victoire, puis son discours-bilan de vendredi axé sur le vaccin (et son "Je ne sais pas Qui va gagner l’élection")... Un nombre dérisoire de bulletins annulés, le recomptage en Georgie qui n’apporte rien (puisqu’aussi frauduleux que le vote lui-même !) ; intervention de l’armée en Allemagne pour l’affaire Dominion puis démenti clair et net...
    On ne sait plus si Trump et les siens cachent leur jeu, ont encore des as dans la manche, ou alors est-ce que les avocats Giuliani et Powell font juste des déclarations d’avocats, quand ils proclament qu’il y a pléthore de preuves accablantes qui conduiront soit à l’invalidation de l’élection soit à la victoire de Trump...
    Je m’endors tard la nuit, à l’affût des nouvelles sur ER, des commentaires sur le forum, des tweets de Radio Québec ou de Trump lui-même, Qactus, Nexsmax (la chaîne d’infos que Trump préconise, pour remplacer Fox (fake) news...
    Enfin, je sais pas vous, mais moi, je sais plus... Je n’ai qu’une envie, c’est d’y croire, et que ça se réalise, mais j’avoue, c’est "up and down"...

     

  • Petite interrogation concernant la société mettant au point le logiciel de trucage des votes...

    Basée à Barcelone, en Catalogne, donc.
    On se souvient du soutient inconditionnel que la région a reçu de la petite démocrassie de l’est de la Méditerranée à l’occasion des manifs et du référendum sur son indépendance.
    Y aurait-il un lien entre ces deux faits ? Serait-ce fortuit ?
    La Catalogne serait-elle un avant poste évitant à quelqu’autre de se trouver dans la ligne de mire après de nouvelles saloperies comme sait si bien en produire cet état plein de morale ?
    Échange de bons procédés ou mise sous tutelle comme ici ?


  • Si ça se confirme, une bonne nouvelle pour notre grande amie à tous ici.

    Si le vioque réussit dans sa tricherie, il nommera Killary ambassadrice auprès de l’ONU.
    Me voici rassuré sur le sort de la pauvresse.
    Ça a une autre gueule qu’ambassadrice des pingouins comme l’autre déglinguée !


  • Vivement que l’equipe Trump dépose plainte sur le trucage des votes, parce que ce suspens est monstrueusement usant nerveusement.
    Apparemment, le raid de l’armée en allemagne se confirme et general Flynn et l’avocate Powel ont l’air sûr de leur fait.
    Alors maintenant, l’argument pour nous dire d’attendre, c’est on peux pas donner les preuves au public avant le dépôt de plainte. Toujours des excuses pour faire attendre.

    Alexis Cossette fait une "capsule" ce soir à 2h, il va sûrement parler de tout ça et nous dire d’attendre et que ça va arriver.
    C’est insupportable cette attente et de l’autre côté voir l’ensemble des medias mentir à 100% sur tout et les gafa censurer tout ce qui bouge.
    Pourquoi par exemple, le FBI n’attaque pas Biden sur le LOGAN act alors qu’il discutte avec Macron alors qu’ils l’avaient fait pour empêcher le general Flynn en 2016 ?
    J’en ai marre d’attendre les arrestations, et rien ne vient jamais. Cossette avait dit qu’il y avais des centaines de dossiers déposés pour lancer des arrestations. On va se le faire mettre en grande largeur. Comment renverser le truc quand la cour suprême aura statué pour Trump si l’ensemble des medias et gafa claironnent au coup d’etat et au nouvel hitler qui fait arreter arbitrairement ses opposants ?

    Ils sont maître du narratif, et ça c’est un fait.


  • facebook et instagram ont changé la bannière qu’ils publient en dessous de certains posts de "biden president-elect" à "biden projected-winner".

     

    • Autant il me reste toujours un petit doute (peur d’être "blousé" comme dirait ma grand-mère) quand ça vient de "notre" camp, autant quand l’adversaire recule je sais que c’est que "nous" avançons...
      Cette info est-elle vérifiée ?
      Autre info : Les CEO de Facebook et de Twitter convoqués devant le Sénat pour expliquer leur couverture tendancieuse de l’élection. Confirmée également ?
      On garde le cap.
      On enlève le masque.
      Force et Honneur.
      Remi C.


  • Donald Trump à annoncé :
    "il n’a gagné qu’aux yeux des MÉDIAS FFAKE NEWS " je ne concède rien ! "



  • Donald J Trump @realdonaldtrump2 h
    ·
    Many of the court cases being filed all over the Country are not ours, but rather those of people that have seen horrible abuses. Our big cases showing the unconstitutionality of the 2020 Election, & the outrage of things that were done to change the outcome, will soon be filed !



    Donc, ils devraient déposer "leurs gros dossiers montrant l’inconstitutionalité de l’élection bientôt".
    Donc, apparemment, le but est carrement l’annulation totale de l’election.
    C’est du tout ou rien si je comprends bien.
    C’est epuisant nerveusement cette attente

     

  • A qui Trump doit-il faire des concessions pour avoir les mains libres ?
    Tout cela n’est-il qu’un scénario ?

    On t’inocule le virus (trucage) et on te donne l’antidote sous conditions (lanceurs d’alertes, témoins, infos sur dominion, hardware ?).

    Il y a un dessin de Q. qui tourne et dit : "vous regardez un film...Trumpflix..."
    Les références au film "le clash des titans" (release the kraken)...


  • Cossette ( cette nuit à 2 heures ) en tient toujours pour un victoire de Trump :" il faut juste être patient " : " les états qui ont arrêté de compter sont précisément ceux qui ont utilisé ce logiciel conçu pour faire gagner Biden " ; " il y a eu une fraude électronique énorme " ; "les six états clefs utilisaient ce logiciel et les gouverneurs au courant sont complices " : "l ’équipe de Trump était aussi au courant et a laissé faire pour les discréditer " . Cosette aura t il cette fois encore raison ?

     

    • Encore raison ? Pourtant plus on avance dans le temps, plus il a l’air de s’être planté sur l’histoire du QFS..
      Sinon sur quoi a-t-il eu raison ?


    • Cette fois encore ??
      Il mise toute sa crédibilité sur cette affaire. Ses projections depuis 4 ans étant toutes de manière à supputer une stratégie secrète de Trump pour triompher de l’état profond, je ne vois pas à quel moment avant aujourd’hui celles-ci ont pu être "vérifiées". Et on attend toujours qu’elles le soient, car ça n’a pas l’air gagné..


    • John,

      Vous plaisantez ? Il a eu raison de façon assez époustouflante jusque là.

      Oui depuis le début il dit que Trump va gagner. L ampleur de la fraude nous interdit cependant d être sûr de quoi que ce soit à ce stade. Nous sommes dans un pur rapport de force en ce moment où chacun joue avec les nerfs de l autre.

      Mais Cossette a confiance dans le génie stratégique de Trump. Et là en effet, force est de constater que nous assistons à un travail de VIRTUOSE. :).
      Trump va rentrer dans l Histoire, et par la grande porte.


  • C’est marrant comme chaque cote a son grand méchant loup : pour les rouges, c’est la Chine qui truque les elections, pour les bleus c’est la Russie... Les deux dernieres grandes nations nationalistes quoi... le petit coq va bien merci pour lui !

     

  • donc hier midi, ma proposition de cette vidéo d’ Assélineau est recalée, puis chargée dans la soirée...va comprendre Charles !
    bref, elle comporte une info dont les conséquences potentielles sont fabuleuses , si la justice statuait sur une "conviction de fraude généralisée et organisée"...info à la 24ime minute.


  • Cette nuit E&R a réalisé un travail extraordinaire d’information, de traduction , de relayage et de pilonnage des médias bidons dont la France est championne toutes catégories.. Merci à tous les ré informateurs qui nous fortifient et nous encouragent sans relâche dans notre foi en la Justice afin que la Vérité triomphe.. François Asselineau mérite aussi des félicitations pour son décryptage de l’actualité électorale américaine..


  • Kamala Harris lance un appel aux dons sur Twitter, pour financer les actions juridiques et de protéger chaque bulletin de vote ? Il semblerai qu’après avoir acheté les votes, Gates et Soros réclament déjà les intérêts en vendant les résultats ! Aussi, le directeur de campagne de Biden (état du Texas) arrêté pour fraude électorale (https:thepointnews.uk/202) maintenant je commence à croire que les "démocrates" vont pouvoir remercier Obama pour leur avoir fait de la place à Guantanamo. Bonne journée à E&R et tous ses sympathisants.


  • Des gouttes de sueur semblent commencer à perler du côté des Démocrates car Biden et sa troupe de clowns organisent une collecte de fonds en vue de procès à venir !
    De son côté, Trump est assisté d’avocats talentueux tels que Rudy Giulani, qui a été capable de rétablir l’ordre et la sécurité à new York ce qui n’est pas à la portée de n’importe qui.
    Pendant ce temps, du côté des médias Français on relaie une interview du va-t-en-guerre Obama...


  • Un lecteur de médias mainstream ne doit plus rien comprendre aux élections. Ils annoncent Biden président, et sortent des articles qui vont à l’encontre de cette certitude ensuite, mais pour dire que "si c’est bon il va bien l’être", comme si ça n’était pas déjà le cas après avoir fanfaronné.
    Aujourd’hui ils se lachent sur une autre fausse concession qu’aurait faite le camp Trump : Donald Trump retire un de ses plus gros recours en justice, ce qui a été démenti par Giulani sur Twitter avant même que la presse française ne sorte ses articles affabulateurs.


  • Hypothèse : Et si on assistait à la grande bascule entre socialo et national-S ?

    Les SS avec leur gestion totalitaire du covid sont en train de finir de se carboniser en montrant le vrai visage (phase intermédiaire vers un bolchévisme 2.0).

    Les NS en france (GWG+ Zemmour+Rioufol) sont tous du côté de Trump et critiquent la gestion du covid. Opportunisme ? ou action pré-determinée ?

    Les choses sont-elles sous contrôle (et de qui ? le kahal ? les patriotes US ?) ou l’issue est-elle réellement incertaine ?

    Un vrai casse-tête cette histoire.

     

    • Un complot dans le complot, pourquoi pas ?
      L’idée n’est pas délirante mais je ne la partage pas pour cette raison :

      1° un complot dans le complot ne neutralise aucunement l’hypothèse d’un complot d’un complot... d’un complot ! Une aspirine s’il vous plaît. Nous n’avons pas assez d’informations. Nous sommes perdus.
      2° cette idée nous empêche de nommer clairement l’ennemi et pourrait être considérée comme une stratégie paralysante : je ne sais pas vraiment qui est le méchant et puisque je ne sais pas je ne peux pas m’engager.

      En revanche, cette idée est intéressante dans la gestion par le chaos. Et on retrouve les réflexes métaphysiques de certaines sociétés... disons... discrètes (l’ordre sera issu du chaos... ce dernier est pas conséquent nécessaire)ou dans certaines religions proches du projet maçonnique.

      Je pense pour ma part qu’il est très difficile de renoncer aux espoirs qui se présentent à nous. Trump représente une opposition, qu’elle soit contrôlée ou non ne me regarde pas. Je n’ai pas les infos, ni d’aspirine. Je constate simplement que Trump s’oppose à un monde dont je ne veux pas.

      Il faut s’engager dans les temps de guerre.

      Release the KRAKEN !

      Courage, force et honneur !


    • Effectivement, nous qui travaillons en sources ouvertes sommes, au final, limités à ce que l’on veut bien nous donner comme informations.


  • Bravo pour votre couverture de l’élection américaine et le travail de réinformation génial que vous accomplissez !


  • "les élections vénézuéliennes étaient parmi les plus sûres au monde (ce qui est plutôt juste avec un double système électronique + papier)"
    Je ne sais pas ce qu’il en était à l’époque, mais en tout cas, avec les machines à voter Dominion actuelles, on peut tricher sur les deux tableaux :
    https://www.youtube.com/watch?v=xQm...
    https://www.dominionvoting.com/imag...
    En cas de piratage, non seulement les données numériques peuvent être manipulées, mais les bulletins peuvent aussi être marqués par la machine (en imitant même une écriture manuelle) juste avant d’être lâchés dans l’urne. Officiellement, cette fonction sert à aider certains handicapés...


  • Trump convoqué en urgence à la maison blanche avec son équipe juridique. Révélations publiques sûrement imminente, je l’espère. On lâche le kraken ????


  • Si Sidney Powell dit qu’elle va lâcher le Kraken c’est qu’elle doit avoir du lourd.


  • 16 novembre 23h00. Lindsey Graham est un homme. Pas une femme.

     

  • Je me disais..."c’est quoi le kraken ?"....et je tombe sur un site de la déclaration de Trump/maison blanche. (très technique a décortiquer)
    En somme si je comprends bien, il permet de soupçonner d’ingérence toute institution, tout organisme, toute personne, dans l’élection notamment par l’influence que cela aurait pu porter d’un manière ou d’une autre sur le Président en fonction tant que l’élection n’est pas finie au sens légal du terme.

    En somme toujours, avoir félicité Biden d’être élu, alors que les grands électeurs n’ont pas encore voté et que les bulletins de vote n’étaient pas encore tous été dépouillés et que de la fraude était suspectée, devient une ingérence...Macron/Merkel seraient donc donc très très mal si je comprends bien et la présence de Pompeo en serait un des signes.

    Zuckerberg et l’autre devant le congrès un autre signe...

    Ca et le congrès qui annonce que pour l’instant aucun n’est élu...ça commence a remuer sec
    Enfin !


  • Je viens de prendre connaissance de l’Executive Order qu’a signé Trump le 12 Septembre 2018 : effectivement la situation semble explosive.

    Soit Alexis Cossette a raison depuis le début, et les révélations à venir - plus inouïes encore que celles qu’il a annoncées - par les avocats du Président, vont faire l’effet d’une bombe nucléaire, en explosant définitivement Biden, avec des dommages collatéraux gigantesques : peut-être un début de guerre civile aux Etats-Unis ?

    Les médias seront discrédités pour longtemps, le "reset" compromis, la propagande Covid 19 en lambeaux.

    Soit les "complôtistes" sont en plein roman policier, et le soufflé va retomber, plus dure sera la chute, et la victoire plus grande pour les mondialistes.

    Difficile d’imaginer un entre-deux. Voilà où j’en suis à 5h. du matin, 17 Novembre 2020. Je recommence à avoir l’espoir d’une victoire de Donald mais j’ose à peîne l’imaginer, tant le retournement de situation sera stupéfiant.

    J’ai fait un tour de la Presse : pas un seul article qui ne le dénigre et/ou ne le ridiculise pour être si mauvais perdant, quand ce n’est pas l’accuser de fomenter la guerre civile : peut-être les mondialistes comptent-ils d’ailleurs là-dessus, pour tenter de sauver la mîse, si nous sommes bien à la veille de Hiroshima ?

     

    • C’est un ordre pour sanctionner des éventuelles ingérences étrangères dans les élections américaines, si j’ai bien compris ?
      C’est quoi ces révélations inouïes dont parle Cossette ?


    • @ Choc-à-pic

      Les révélations inouïes à venir, d’après cette analyse de l’Executive Order, seraient que les élections sont d’ores-et-déjà invalidées, tant les preuves de fraude par le camp Biden sont littéralement énormes et irréfutables. C’est cela que je qualifiais d’inouï, avec manipulation des résultats depuis un immeuble de Francfort, preuves informatiques à l’appui.


  • Trump doit assécher le marais au plus vite, et purger les USA, il n’y a que comme ça que la France pourra à son tour être purgée du démon Macron et de ce qu’il incarne !


  • Moi ce qui m’embête, c’est que si l’Etat profond se sentait réellement menacé avec Trump, il aurait essayé de l’éliminer comme Kennedy surtout avec les moyens technologiques actuels ça me paraît plus facile qu’en 65... J’ai toujours une partie de moi qui de dit qu’on se fout bien de notre gueule avec ce feuilleton...tous ce que les globalistes veulent c’est le chaos parce que le peuple n’a plus confiance en leurs institutions et ils commencent à voir chaud au cul...Trump mettra en place la loi martiale en 2021 et tout leur plan pourra se mettre en place sans aucuns contre pouvoirs possible. J’espère me tromper...qui vivra verra !

     

    • L’éliminer physiquement reviendrait complètement a valider le discours de Trump et en faire un martyr à la Kennedy.
      Et ça le système n’en veut pas. Il est plus payant de le faire passer pour fou et dangereux de son vivant.


    • Il a échappé a plus de 20 attentats dont certains très sophistiqués … Trump veux la paix et développer l exploration de l’espace. Les discussions avec Le Drian hier étaient sur la paix … La Cia et le FBI ont été démantelés . Les discours de Kennedy et de Trump sont les mêmes à 60 ans d’intervalle. Je vous rappelle q Internet est une création de l armée US et non de l état profond. Comme l a dénoncé Attali c’est un poison pour eux car le savoir se fait par un cursus différent. Oui les élections US vont être déclarées inconstitutionnels.


    • @Vaz : : Même si Trump a beaucoup de charisme, s’il se fait assassiner quelqu’un d’autre pourra prendre sa place et continuer l’immense boulot entrepris. Deuxièmement, le fait qu’il se fasse assassiner multiplierait l’élan de sympathie envers lui et la défiance envers les Crapuleux. Après, il est certain qu’il a dû recevoir quantité de menaces de mort, sur lui et sa famille et là je lui tire ma casquette MAGA : ce bonhomme a vraiment une envergure de très - très- grand patriote ! Il est au combat, c’est un joueur d’échecs et un pratiquant émérite de L’art de la Guerre de Sun-Tzu... Ca change un peu avec notre damoiseau de l’Élysée...


    • Je me rappelle très bien comment, lors de sa cérémonie d’investiture, la meute médiatique s’était déchaînée à propos d’une vidéo où on voyait Trump se retourner vers Melania, radieuse, lui dire quelque chose... et elle se mettre immédiatement à tirer la tronche.

      Évidemment, il n’en avait pas fallu davantage pour que tout le monde l’accuse de la terroriser, d’en faire une esclave si ce n’est de la battre. Moi, j’avais immédiatement imaginé qu’il aurait pu lui dire :



      "À partir d’aujourd’hui, Melania, je suis une cible vivante."



  • Merci pour ce suivi E&R.
    C’est parfait, un énorme travail pour vous mais je vous assure qu’il en vaut la peine.
    Je suis cette page tous les jours, plusieurs fois par jour, et je vous en suis immensément reconnaissant.


  • Trump est brillant, patient et méthodique. C’est une toile d’araignée qu’il a savamment tissé contre nos ennemis , les ennemis de l’humanité. Ne soyons pas pressés , nous avons été prévenu l’idée c’est de laisser l’ennemi faire des erreurs et big média s’enfonce , tous sont en train de s’enfoncer et c’est nécessaire.
    Le 14 décembre va être une date saignante pour ces psychopathes

     

    • Dans tout coup d ’Etat , les putschistes n ’ont rien de plus pressé que s’ emparer des moyens d ’information ( télévision , radio ) ; ici les auteurs de ce coup d ’ ’etat électoral et médiatique contre Trump avaient déjà les moyens audio -visuels à leur botte et continuent plus que jamais à faire écran entre la parole de Trump et le peuple .C ’est pour Trump un handicap lourd Pour s ’en sortir , on est presque tous d ’accord qu ’il faudra davantage à Trump que les seules décisions de justice mais des évènements très forts ( notamment la mise au jour du complot entier ) qui lui permettraient d’imposer une communication présidentielle sans filtre et de faire éclater la vérité .


  • Tout s’emboite !! :Vous comprendrez notamment pourquoi Mark Zuckerberg et Jack Dorsey sont auditionnés.
    https://lesobservateurs.ch/2020/11/...


  • Merci de garder l’article à jour , c’est top !


  • Pour les amateurs d’humiliation publique, le sénateur Ted Cruz interrogeant le CEO de Twitter Jack Dorsey (en visioconférence) sur la neutralité de son entreprise en matière électorale :

    https://twitter.com/CalebJHull/stat...

    C’est carrément jouissif, même pour les non anglophones. Le petit morveux convoqué chez le dirlo après avoir été surpris en flag de taguer une bite sur le mur du lycée.

    Et c’est ça qui dirige une entreprise avec un résultat net de plus d’un milliard de dollars ? Putain mais dans quel monde on vit ?!

     

    • pareil ici avec les trompettes de facebook..2 petits garçons, qui se font gronder par papa !
      https://www.youtube.com/watch?v=abg...

      Mr Lee (commission d’enquête sénatoriale) demande "pourquoi une telle partialité politique ?", réponse des intéressés "on sait pas, ce sont des erreurs, c’ est pas nous" mdr !
      Mr Lee qui a eu 1 de ses post facebook sur la fraude supprimé, demande "qui sont les fact-checking référents ?", Zuckerberg répond, "les journalistes accrédités"...salut Tristan !
      Mr Lee indique "92% des employés de facebook sont démocrates" et "99% chez Twitter"..et conclu que les usagers sont trompés par les promesses d’ objectivité et de neutralité de Facebook.


  • Voici un lien d’une chaine privée Américaine et en français
    https://www.youtube.com/watch?v=M-k...

     

  • C’est quand même compliqué hein, voilà a quoi on en est réduit.. Trump est isolé, ostracisme à son paroxysme par les médias dominants du monde entier, les réseaux sociaux, etc... Omerta et non diffusion des actions en cours, aucun relais, dérision. C’est dramatique, je n’ai jamais vu ça. Ça montre que le système a extrêmement peur mais qu’il est surtout diaboliquement efficace, à en donner des cauchemars et à ruiner tout espoir de victoire et de liberté dans ce monde vers lequel ils nous entraîne. Le réveil est trop lent... Hold up OK, c’est un coup de pouce du moins en France, mais que leur faut il a tous ces gens pour y voir plus clair, comment a t on pu descendre aussi bas ? Quel est ce bug cognitive massif ? On dirait un ensorcellement mondial, on est pas loin de la magie.
    Pour en revenir à Trump, ce serait un miracle que la situation se retourne

     

    • Faut dire qu’il ne s’aide pas lui même le Donald. Il n’y a qu’à aller directement sur son Twitter. Que des liens de sites d’informations alternatifs. Pour un président de la première puissance mondiale, c quand même moyen, qu’après 10 jours à balancer la corruption, il n’ a toujours rien montré de concret, ou juste des cas par cas qui ne fera rien changer.



    • Quel est ce bug cognitive massif ? On dirait un ensorcellement mondial, on est pas loin de la magie



      L’ingénierie sociale mise en place depuis des années est arrivée à son apogée.
      Il y a une vidéo d’Ema Krusi (sur yt et odysee) nommée "Ingénierie sociale - Le monde est sous hypnose" qui a été plutôt efficace sur mon entourage. 18 minutes qui ont permis le retour de dialogue apaisé avec certaine personne avec qui il était devenu impossible de discuter.

      J’en profite pour remercier encore une fois E&R et tous les résistants de première ligne.
      Force, Honneur, Courage à tous.


  • J’ai vu des tweets que le county de Wayne n’avait pas certifié ces résultats à temps. Il se pourrait donc que Michigan bascule républicain.


  • https://qactus.fr/2020/11/17/q-scoo...
    Pour les défaitistes je vous conseille cette interview de Sydney Powell traduite en français...ce n’est pas le genre à annoncer des choses sans preuve...voir également la réaction de Trey Tainor à ce sujet !

     

    • oui, il faudrait rappeler, car j’ ai l’ impression que sydney Powell est perçue comme simple avocate, qu’elle est procureur fédéral depuis 15ans...un peu comme le procureur Molins, mais à l’ échelle de l’ UE !
      c’ est donc elle qui recueille les retours d’ enquêtes et formule les accusations "au nom de l’ état" (pas au nom de Trump)...on peut comprendre dès lors, que la donald team ne surcommunique pas trop, afin de ne pas parasiter, ni s’ acoquiner la justice.


  • Ça serait bien d’arrêter de dire n’importe quoi, même quand notre vœu le plus cher serait que ce n’importe quoi fût la vérité ! Non, @alençon, Sydney Powell n’est plus procureur général, depuis… 1988 ( !), et elle est à son compte depuis cette époque. Elle a représenté Michael Flynn en 2019 et depuis novembre 2020 elle fait officiellement partie de l’équipe juridique de Donald Trump.
    Je lui souhaite de tout cœur de réussir, elle a l’air talentueuse et déterminée. On a tous ici vraiment envie qu’elle triomphe, et Donald avec. Mais, oui, elle n’est qu’avocate, faut arrêter de se raconter des histoires !

     

  • Pour reprendre une expression chère a A. Soral, Dorsey, le pdg de twitter, a fait prout devant le sénateur Ted Cruz...


  • Voici la carte électorale américaine, telle qu’elle pourrait se présenter une fois annulés les votes frauduleux (publiée par Radio-Québec et Cossette) :
    https://pbs.twimg.com/media/EnCQ02R...

    Biden 128, Trump 410. C’est tout

    Oui, je sais, pour le moment c’est juste un rêve. Mais on a le droit de rêver non ?

     

    • Je précise : c’est la chaîne OAN (que Trump encourage ses suiveurs à regarder, après la trahison de Fox News) qui publie cette carte électorale, en précisant, "après prise en compte des données de SCYTL... Mais c’est beau, le rouge, parfois... vous trouvez pas ?


  • Le petit tour du monde de Pompeo est assez intriguant, notamment sa petite visite à Macron(laquais de service). Quelqu’un peut me dire ce qu’il en pense ? Sinon pour Trump il faut patienter vous vous doutez bien qu’il ne va pas dévoiler ses cartes sur Twitter, il se peut même qu’il fasse des annonces uniquement pour tromper l’opposition et tous les agents du mossad qui le piste à la minute près sur les réseau sociaux.

     

  • Bonsoir E&R..... Pas de news depuis 4h du mat la veille soit 38h sans rien !!!!!
    Je suis anti Tweeter. FB et Google.... Ni TV... Il ne me reste que vos infos et analyses (de qualité) pour rester au jus.
    Merci pour votre taf et j’espère en votre célérité.

     

    • Tu as 2 excellents articles ci dessous. Sinon il y a le compte twitter de Comité Trump France ( pas besoin de compte et d’abonnement).

      Sidney Powell : "Joe Biden devrait concéder tout de suite l’élection avant de se retrouver derrière les barreaux."

      Trump "Le Grand État du Michigan, avec des votes bien supérieurs au nombre de personnes qui ont voté, ne peut certifier l’élection. Les démocrates ont triché énormément et se sont fait prendre. Une victoire républicaine !"

      New York times :Le président Trump a reçu 10,1 millions de votes de plus aux États-Unis qu’il y a quatre ans, y compris dans des régions à majorité d’électeurs hispaniques.

      https://www.egaliteetreconciliation...
      https://www.egaliteetreconciliation...


    • @ Anonyme :



      New York times :Le président Trump a reçu 10,1 millions de votes de plus aux États-Unis qu’il y a quatre ans, y compris dans des régions à majorité d’électeurs hispaniques.



      Il y a énormément d’hispaniques en Californie (plus de la moitié des "Blancs"), du coup, le passage en rouge de cet État qu’on a vu sur la carte d’AON ne serait peut-être pas si absurde que ça. On a un peu tendance à oublier que la Californie ce n’est pas que les hipsters de la Silicon Valley...

      Je vous remets pour le plaisir une petite comparaison de l’enthousiasme pro-Trump et pro-Biden chez les hispaniques :

      https://www.youtube.com/watch?v=XSH...


    • #anonyme.....

      Merki


  • Je viens de survoler des articles de la presse mainstream...Hallucinant !
    Deux mondes totalement étrangers se font face.

    Biden..c’est la transition et des nominations comme si c’était tout ce qu’il y a de plus normal puisqu’il est toujours surnommé "président élu".
    BFMTV indique qu’il a reçu le briefing défense des agences gouvernementales...pour apprendre plus loin,qu’en fait,c’est de la part d’agences non-gouvernementales... !!
    Mensonges passagers. On les compte plus. Biden a causé à Bibi et Modi...c’est tout pour aujourd’hui.

    Trump ? Un vilain garçon qui vit dans le déni. Refuse la défaite et n’a pas de preuves de ses accusations de fraude. Parait qu’il a faillit bombarder l’Iran cette semaine. Ses conseillers l’en ont empêchés de justesse. Un fou vous dis-je.. !!

    Deux mondes et un seul spectacle. Deux partitions pour un orchestre. La désinformation dépasse toutes décences. Un marécage covid qui attend le drainage complet. Rien n’existe que la victoire démocrate pour ceux qui ne le saurait pas. Répéter 10000 fois et ça peut valoir comme une vérité mais ce ne sera pas la vérité.

     

  • L’Associated Press a rapporté que le professeur Jeffrey Sonnenfeld de Yale Management ( connu pour être un formateur des traites de l etat profond) a organisé une réunion secrète par vidéoconférence le 6 novembre avec plus de deux douzaines de PDG de grandes entreprises américaines pour discuter de ce qu’il faut faire si Trump refuse de quitter ses fonctions ou prend d’autres mesures pour rester au pouvoir au-delà de la prévue le 20 janvier inauguration de Joe Biden. Sonnenfeld a révélé que les dirigeants de Disney, la société d’investissement Blackstone, Johnson & Johnson, Walmart, Apple, Starbucks et General Electric ont assisté à la réunion secrète. Ils affirment tous qu’il n’y avait aucune preuve de fraude généralisée lors des élections de 2020.

    Bref que des entreprises de propagande de l état profond qui risquent gros très gros


  • Salut ER
    Plus aucune info sur cet article depuis 1 bon jour, alors que vous l’alimentiez plusieurs fois par jour depuis le 3 novembre.

    Que pensez vous de l’accusation de la célèbre procureur fédérale Sidney Powell "le logiciel Dominion a été utilisé pour truquer des élections à l’étranger notamment au Vénézuela au profit d’Hugo Chavez" ?
    Merci !


  • En Géorgie à Dekalb, 9000 vote attribués en excédent "par erreur" à Biden.

    Suivez sur brietbart.


  • Pour réveiller les morts il faudrait leur faire écouter cette remarquable conférence de Youssef HINDI : https://www.youtube.com/watch?v=N_1...
    Hélas, elle s’adresse seulement à quelques intellectuels à l’esprit ouvert et déjà alertés par certaines lectures. C’est à dire peu de monde.


  • Les menaces de guerre contre l’Iran et de bombardement de sites nucléaires iraniens n’auraient-ils pas un rapport avec la tournée en Europe et dans le golfe du gros Pompéo ? Comme avant la guerre contre l’Irak quand l’ignoble Baker faisait sa tournée pour Bush ? ... très inquiétant tout ça...


  • la chaîne NewsMax pro-Trump est disponible en live et replay, avec sous-titres français en option..
    https://www.youtube.com/watch?v=9py...


Commentaires suivants