Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald trump accuse Barack Obama de l’avoir mis sur écoute

Dans la lutte sauvage engagée entre l’Etat profond et le nouvel occupant de la Maison-Blanche, on se rend coup pour coup. Ce samedi 4 mars 2017, le 45e président des États-Unis a accusé le 44e de l’avoir mis sur écoute. Toute la semaine, la nouvelle administration Trump a été secouée par l’affaire « russe », montée en épingle pour faire sauter les soutiens du président.

 

Incroyable ! Je viens d’apprendre qu’Obama m’avait mis sur écoute à la Trump Tower juste avant la victoire. Ils n’ont rien trouvé. C’est du maccarthysme !

 

Je parierais qu’un bon avocat pourrait faire grande affaire des écoutes de mon téléphone en octobre par Obama, juste avant les élections !

 

Le Président Obama est tombé bien bas pour faire écouter mon téléphone durant le sacro-saint processus électoral. C’est Nixon et le Watergate. Mauvais (ou malade) gars !

 

Concrètement, Trump, sans en apporter les preuves mais on peut imaginer qu’il a des éléments à charge, accuse Obama d’avoir placé son téléphone dans son bureau de la Trump Tower sur écoute pendant la période d’octobre 2016, soit la plus chaude de la campagne, la dernière ligne droite avant le vote. Pour lui il s’agit ni plus ni moins d’un Watergate 2, en écho à Nixon qui avait fait placer par des « plombiers » des micros dans les locaux du Parti Démocrate (1972). Watergate étant le nom du bâtiment en question.

 

 

Mais la guerre la plus importante entre les deux tendances, l’État profond représenté par la clique Obama-Clinton-Podesta et la Trump administration, a lieu sur le terrain géopolitique avec la difficile tentative de réchauffement des relations entre les deux Grands. Chaque jour, la presse américaine aux ordres – mais pas ceux de Trump – essaye de faire sauter les soutiens du président à l’image de Flynn. Le conseiller à la Sécurité nationale avait dû reconnaître qu’il était entré en contact avec l’ambassadeur russe avant d’être en poste, ce qui a fragilisé sa position, puis l’a amené à la démission. L’objectif étant de trouver de quoi créer un impeachment, une procédure qui disqualifierait moralement Donald Trump.

Le troisième volet de conflit entre les deux entités américaines, moins médiatisé que les autres, et pour cause, est celui de la pédophilie. Les feux allumés par les scandales qui ont touché l’équipe de campagne d’Hillary Clinton ne sont pas éteints. Il semble que Trump aurait lancé une chasse aux pédophiles dans tout le pays, qui pourrait avoir des répercusions politiques.

 

Le scandale Boys Town, qui a touché (sans les faire couler)
des politiques américains de haut rang, voir sur E&R :

Structure et fonction de l’oligarchie mondialiste, à lire sur Kontre Kulture

 

Donald Trump trace son sillon dans l’adversité, voir sur E&R :

Obama, Clinton, Podesta et les enfants, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1677765
    le 04/03/2017 par otan, syndicat du crime
    Donald trump accuse Barack Obama de l’avoir mis sur écoute

    Obama a d’ailleurs sans doute fait bien pire que cela, soit dit en passant...


  • #1677770

    La guerre à mort est lancée , il n’y a pas de conciliation possible avec l’État profond , cela doit nous servir de leçon quand nous arriverons au pouvoir car il ne suffit pas de gagner dans les urnes pour reprendre sa souveraineté. Je doute que Marine ait la force de caractère nécessaire pour affronter des pans entiers de l’administration qui lui fera une guerre ouverte. Drain the swamp ! Oui mais encore faut-il déterminer jusqu’où on est prêt à aller : tweeter ? Attaquer en justice ? Licencier des fonctionnaires ? Éliminer ? Trump semble vouloir la lutte à mort (mais a-t-il le choix ?) c’est tout à son honneur , j’espère qu’il sortira victorieux de cette guerre contre les Mc Cain et consorts car ses pires ennemis sont aussi dans son administration.


  • Les gens ne savent pas que 800 enfants tous les ans disparaissent en France même le simple flic ne le sait pas.
    Si Marine le Pen parlait de la pédocriminalité, les gens l’écouteraient car chacun à des enfants ou des petits enfants à protéger.
    Trump a raison de faire la chasse aux pédocriminels. il faut leur faire une chasse à mort
    Tant qu’à leur art, il est à vomir.

     

    • Oui @Marmotte, tout à fait, j’espère de tout coeur que cette pédocriminalité sera prochaînement combattu, quoi de plus abject, tant d’affaires non résolus, sans parler du charnier d’enfants trouvé en région parisienne il y a quelques années, peu de gens s’en souviennent, il faut que les gens se réveillent à la fin ! Et que le peuple cesse de choisir des candidats parce qu’ils ont l’air sympa où qu’ils ont une belle cravate. Tout ces monstres qui ne sont jamais inquiétés, c’est pas possible que ce soit ainsi, jusqu’à quand ?.


  • Qu’ainsi les choses soient dites est très important.
    Évidemment les bien-pensants diront que Obama a bien fait puisque pour lutter contre "le fascisme". Pour les "bons médias", toute action agressive est alors justifiée mais pour les "méchants", c’est bien entendu interdit. Infantilisme quand tu nous tiens.