Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Droits et libertés : la Hongrie, une anomalie en Europe

Le Parisien outré par la politique nationaliste d’Orbán

Il faut lire cet article du Parisien qui prend le parti d’une ONG douteuse (comme souvent les ONG) contre ce grand pays souverain qu’est la Hongrie.

On y trouve tous les éléments de langage de la fausse démocratie qui dénonce la fausse dictature...

Le classement de la Hongrie en « régime hybride » (entre démocratie et régime autoritaire) par une branche de la CIA déguisée en ONG fait sourire : on y retrouve la tendance des agences de notation, fidèles aux intérêts des puissances financières internationales, à donner des notes à des pays, comme des instituteurs notent et morigènent des enfants pas assez sages...

Ceux qui veulent aller plus loin pourront se renseigner sur la « fondation Schuman ». Ou réfléchir au chantage, décrit dans l’article, « fonds européens contre État de droit », c’est-à-dire néolibéral, antisocial et antinational !

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Membre de l’Union européenne, la Hongrie n’est plus une démocratie, selon le constat implacable d’une ONG américaine influente. Depuis des années, les Européens semblent pourtant incapables de faire revenir Budapest dans le droit chemin.

 

Il a fallu qu’une ONG américaine mette les pieds dans le plat. « La Hongrie ne peut plus être considérée comme une démocratie », écrit Freedom House, qui passe au crible les libertés dans les ex-pays communistes. En dix années de pouvoir, Viktor Orban a « déséquilibré en sa faveur le système électoral, pris le contrôle de la plupart des médias et harcelé la société civile », dénonce le rapport annuel de l’organisation. C’est la première fois qu’un pays de l’Union européenne tombe dans la catégorie « régime hybride », entre démocratie et régime autoritaire.

À Bruxelles, un porte-parole de la Commission a réagi, réaffirmant que « l’UE demeurera le défenseur des valeurs européennes ». Mais comme souvent, dans les déclarations officielles, il est resté général, se gardant bien de prononcer le mot « Hongrie ».

Les Européens donnent une impression d’impuissance face à l’homme fort de Budapest. « Rien dans les Traités ne permet d’exclure un État-membre contre son gré, ou même de suspendre son appartenance », rappelle Éric Maurice, de la Fondation Schuman.

[...]

Viktor Orban va-t-il donc pouvoir continuer à flirter sans risque avec les lignes rouges ? Ses adversaires veulent croire que non, ils aimeraient par exemple conditionner la future obtention des fonds européens au respect de l’État de droit. Là aussi, cela prendra du temps.

Le constat est sévère : pour entrer dans l’Union européenne, il faut montrer patte blanche sur les droits et libertés. Mais une fois la porte du club franchie, difficile de forcer un pays à respecter les valeurs communes…

Lire l’article entier sur leparisien.fr

La politique nationale énerve les européistes :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ONG américaine
    Cette expression suscite chez moi une irrépressible envie de chier, allez savoir pourquoi !..

     

  • #2458932

    Définition de "l’ONG" dans Wikipédia :

    "Freedom House est une organisation non-gouvernementale (ONG) financée par le gouvernement américain et basée à Washington, qui étudie l’étendue de la démocratie dans le monde."
    Première phrase tout est dit.

    "Son financement provient essentiellement du Gouvernement fédéral des États-Unis à hauteur de 65 à 85%1. Elle reçoit aussi des dons d’organisations caritatives ou de l’Union européenne."
    Deuxième phrase c’est nous qui payons en partie une agence masquée du gvt américain.

     

  • #2458940

    De cet article du Parisien on voit l’absence total de travail des journalistes (pléonasme), "de certains journalistes". Une vision rapide d’Internet, lecture en diagonale et puis un article bidon, non sourcé, non travaillé. Le boulot d’Alain Duhamel avec l’agence France Presse et Internet maintenant pendant 50 ans.


  • Viktor a été mis hors ban de l’UE, c’est plutôt bon signe.

     

  • #2458944

    En France : on traque ceux qui veulent aller respirer le bon air de la mer à coup de mégaphone embarqué dans des hélicos !!!

    En Hongrie : les Ministres montrent l’exemple à leur population en allant se balader en forêt avec leurs familles, les invitant à faire de même !

    Alors Le Parisien, encore une fois vous dites que des conneries !!!

    Pour un témoignage sur place, en Hongrie, bien plus libérée que la France :
    - https://www.youtube.com/watch?v=dqD...
    (Merci à Delavier et à son invité pour le timing !)


  • Évaluation faite par des pays qui inclus dans le calcul de leur PIB, le trafic de drogue et la prostitution...Réveillez moi, je fais un cauchemar...

     

    • C’est l’ignoble Attali qui veut étendre le "marché" à la prostitution et à la drogue : "le marché doit faire disparaître toute référence à la morale ! il doit faire disparaître la morale !" . Le "marché" selon Attali c’est un BLOB qui s’étend sur tout, qui bouffe tout, qui phagocyte tout ! Mais son fameux "marché" se retournera contre lui et phagocytera son propre cadavre : ses obsèques seront bien entendu payantes .


  • #2458947

    Amusant le torchon de l’escroc Bernard Arnault (il a volé LVMH a son légitime propriétaire, Henri Racamier, avec l’aide de la banque Lazard et de la "justice" française), soutien de l’illégitime Macron . Le Parisien se garde bien de dire que les élections des députés en France sont complètement truquées par le scrutin majoritaire à deux tours, alors qu’en Hongrie, comme dans tous les pays de l’UE, elles se font à la Proportionnelle . France-cocorico risée de l’Europe .


  • il n’est nickel non plus , il est comme les "autres"

    Après avoir déclaré l’état d’urgence plus tôt dans le mois, le Parlement hongrois –dominé par son parti, le Fidesz– a approuvé le 30 mars une loi octroyant à Viktor Orbán les pleins pouvoirs pour une « durée illimitée », pendant aussi longtemps que le gouvernement ne l’estimera nécessaire.

    Le chef du gouvernement a donc les mains libres pour gouverner par décret et peut désormais abroger sans encombre des lois votées par le Parlement.

    La nouvelle loi inclut par ailleurs des peines allant jusqu’à cinq ans de prison pour les personnes reconnues coupables de diffusion de fausses informations sur la pandémie –y compris les journalistes, ce qui suscite de vives inquiétudes quant à la liberté de la presse. Pendant l’état d’urgence, aucune élection ne pourra en outre se tenir.
    Viktor Orbán met en avant la nécessité de se doter de moyens exceptionnels pour venir à bout du Covid-19, qui a fait 77 morts et contaminé plus de 1.190 personnes en Hongrie

     

  • #2458954
    le 09/05/2020 par gouvernement (mondial) antéchristique
    Droits et libertés : la Hongrie, une anomalie en Europe

    Fondation Schuman, Freedom House...

    Tant que nous serons dans les "États-Unis d’Europe", aussi appelés "Union Européenne", nous n’aurons aucune possibilité de nous libérer, et la dictature néolibérale-Macrounette continuera de s’enraciner !

    Et c’est pas Asselineau qui va accomplir ce miracle avec ses 0,5%, avec un mieux de 0,1% tous les 5 ans ! On a le temps de crever dix fois !


  • #2458961

    Dès qu’on lit « ONG américaine influente », on sait que le suite relève du concerto pour pipeau.


  • Quand t’as la presse contre toi, c’est que (généralement) c’est bon signe !

     

  • #2458973

    Les valeurs communes des Europeistes
    C’est certainement pas les valeurs
    du partage t du social.
    La France verse 24 milliards par an
    à ce truc qui se dit démocratique
    alors qu’ils n’ont même pas été capable
    d’organiser des aides sanitaires aux pays
    les plus touchés par le covid-19.
    Même pas capable d’acheter des masques et
    de les distribuer aux populations.
    Par contre imprimer 700 milliards pour
    sauver des banques là y a bon la
    démocratie.
    Faut que Orban fasse comme Poutine,
    qu’il dègage ces ONG financés par la
    Finance internationale à coup de pieds
    dans​ le train.
    Dans cet article il ne parle que des ONG
    qui ne sont pas contentes mais ne
    parle pas si le Peuple est satisfait de la politique
    de son président.


  • ’’Viktor Orban a « déséquilibré en sa faveur le système électoral, pris le contrôle de la plupart des médias et harcelé la société civile’’...
    Comme en france depuis 50 ans ?

     

  • #2458990

    On dirait la description de la France ? Y a pas erreur ? ;)


  • #2458992

    Parce c’est sûr que la France c’est un pays vachement libre et respectueux du droit ! Enfin disons la liberté et le droit de baisser son futal pour se faire ramoner le rectum ! Parce qu’en France la liberté concerne uniquement la sphère anale, pour le reste c’est normes, régulations, interdiction, confinement, verbalisation, gardes à vue, mise en examen... !


  • #2458994

    Le Parisien est sans doute un des meilleurs journaux français. Dès que l’hiver arrive, j’en récupère autant d’exemplaires que possible, en effet, je n’ai pas trouvé un papier d’une telle qualité pour allumer ma cheminée dans la maison de campagne. Félicite à Sion à toute la rédac-Sion de ce journal !!!!!


  • "...le droit chemin", cette expression sous la plume d’un "journaliste" est très inquiétante, elle révèle un glissement inéluctable d’un journalisme d’investigation impartial à une propagande bien huilée, de plus en plus insistante, agressive, je crois sincèrement que ce corps de profession représente un véritable danger pour la nation, il faudrait agir, mais comment ? Même en se détournant d’eux, ces derniers continuent de bénéficier de subventions publiques et privées, d’occuper les premières places sur les moteurs de recherche les plus consultés, c’est une lutte terrible qui s’engage contre ces traîtres, ER en a déjà fait beaucoup, il faut que les autres suivent ! J’ai vécu 3 ans à Budapest, je peux vous dire que je n’ai jamais été aussi heureux et épanoui que dans cette magnifique ville, les locaux y sont respectueux, simples, accessibles, la ville est agréable à tous points de vue et que ce soit dans mon métier (chercheur) ou comme simple visiteur je n’ai jamais ressenti la moindre pression, j’ai toujours pu m’exprimer sans contrainte, je me souviens de débats avec des collègues hongrois sur les positions de Soral et Dieudonné, les discussions étaient cordiales, et même les plus à gauche de mes détracteurs étaient toujours cordiaux, sans animosité... C’est facile de mépriser la Hongrie et de traiter Orban de dictateur quand la France interdit à un humoriste de s’exprimer... Pitoyable !

     

  • Le pharisien joue avec le feu, ce qu’il (enfin ses rédacteurs, qui ne sont que des employés du pentagone) imprime assez péniblement dans un style involontairement comique s’applique à tous les pays de l’UE. Car a "déséquilibré en sa faveur le système électoral, pris le contrôle de la plupart des médias et harcelé la société civile", c’est ce qu’on vit ICI PARTOUT.
    Sauf qu’eux auraient encore un "système" de veautation, termes qui accolés sonnent assez curieusement, et qui renvoient ingénument à la mafia qui gagne toujours en changeant juste ses têtes de gondole. Hélas ça provient de leur commande d’une société US qui emploie sans se gêner le mot liberté accolé à démocratie, ne manque que bourgeois et on aurait la locution complète.
    Loin de moi l’idée absurde de défendre la Hongrie où j’ai séjourné avant et après le rideau de fer, dont les habitants feraient passer les japoniais pour des adeptes du métissage. Mais ils font ce qu’ils veulent chez eux et ceci d’autant plus que face à la pandémie, chacun a dû se débrouiller seul et que cette chère vieille Europe est morte.
    Ce genre d’article renvoie à l’immigration où l’on vante les cultures différentes sauf si elles gênent le capital.


  • #2459098

    "ils aimeraient par exemple conditionner la future obtention des fonds européens au respect de l’État de droit".

    L’état de droit ? Jamais entendu parler de ce truc, pas en France en tous cas.


  • #2459142

    Viktor Orban, et la Hongrie, ça a un peu la même saveur que le sketch de Dieudo dans Mahmoud...
    " A partir du moment où tout le monde à commencé à lui cracher à la gueule, j’me suis dit... mmmmmhhhh... c’est lui le patron !!"
    Mdr


  • #2459216
    le 09/05/2020 par Szczebrzerzyszczykowski
    Droits et libertés : la Hongrie, une anomalie en Europe

    Valeurs communes ? Il y a aussi, en ce moment, en Pologne, une discussion sur ces "valeurs communes", qui sont en fait des anti-valeurs, des valeurs inversées… Avortement ? Euthanasie ? Comme dit Grzegorz Braun (un député des onze de la Confédération), "c’est comme si la Comté signait un pacte avec le Mordor en reconnaissant des valeurs communes". Wtf ?

     

    • #2459331

      Je vous confirme qu’il s’agit bien de valeurs communes...... Communes à tous les membres otano-européistes de cette oligarchie politicienne. Le problème c’est que la plupart des "Sans-Dents des peuples européens ont d’autres valeurs.


  • Voir les propos de damien viguier sur la “presse”

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • #2459377
    le 09/05/2020 par vandie sabaoui de roubaix
    Droits et libertés : la Hongrie, une anomalie en Europe

    il n’y a pas pire dictature qu’une démocratie comme la France !
    Liberté-Egalité-Fraternité ... que de la propagande mensongère Maçonnique


  • Z’etes pas sur qu’ils ont pas confondu avec manu.


  • La démocratie ici ça donne le flicage et la terreur, la soumission et la délation, la répression et la censure, le harcélement administratif et judiciaire, la spoliation des biens et des revenus, des lois d’exception pour faire passer tout et n’importe quoi et des tirs en pleine tronche, donc les hongrois ont raison, de ne pas en vouloir.


  • La démocratie ici ça donne le flicage et la terreur, la soumission et la délation, la censure et le chantage judiciaire, la spoliation des biens et des revenus, la corruption à tous les étages et les lois d’exception et autres états d’urgence pour faire passer tout et n’importe quoi, avec les tirs de flash ball en pleine tronche, alors, ça vous intéresse, les hongrois ?

     

    • #2459744

      une démocratie qui en réalité et dans les faits n’est qu’une technocratie dictatoriale
      bien plus pire et moins bien que la Corée du Nord ou que la Chine et la Russie réunies !


  • Perso j’ai pas envie d’une démocratie, ça m’intéresse pas.
    Les gens n’aiment pas la politique, ils ne s’y intéressent pas, ils ont d’autre chose à foutre. Ca, c’est le réel.

    A partir de ce constat, ce que je veux, et ce que les autres veulent aussi en réalité, c’est un gouvernement qui défend les français et défend les intérêts du pays. Il n’y a qu’à les entendre parler de ce qui se passe du matin au soir en France, la phrase qui revient toujours, dans toutes les conversations, est "mais pourquoi nous font-ils (les politiques) ça ?". Ca, c’est à dire, agir en permanence CONTRE les intérêts du peuple.
    Ils s’en foutent en réalité de pouvoir voter, on leur a fait croire que ça faisait du bien, que ça les rendait important ou décisionnaire de quoi que ce soit, mais ça ça ne dure qu’une journée ou deux par an, les 373 jours restants, ils subissent ce qu’on leur impose sans pouvoir y faire quoi que ce soit.

    La démocratie est perverse, elle introduit obligatoirement des méthodes de manipulation pour amener les gens à vote, et à voter ce qu’ils doivent voter, ainsi qu’à s’écharper entre membres d’un même peuple.

    Aucun intérêt, donc, en réalité : on y perd tout.

    D’ailleurs, on voit l’effet produit ici : on a tout perdu, jusqu’à notre liberté de bouger et notre liberté d’exprimer notre mécontentement sur le net, déjà qu’on ne pouvait plus vraiment le faire dehors...

    Voilà où ça mène la démocratie, c’est un tyran que vous élisez et si vous ne l’écoutez pas, il vous retire tous vos droits, toutes vos libertés. Autant, quitte à choisir, un homme réellement dévoué pour son pays qui s’en empare avec la force (ce qui est une preuve de dévouement, au passage) plutôt que par la ruse et le mensonge, ce qui ne laisse rien présager de bon sur le dit personnage...


Commentaires suivants