Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Venezuela : deux Américains inculpés pour "terrorisme" après une "tentative d’invasion" et de "coup d’État"

Ils sont accusés de « tentative d’invasion » du Venezuela. Quatre jours après leur arrestation dans le pays, deux ex-soldats des forces spéciales américaines ont été inculpés pour « terrorisme » et « conspiration », a annoncé le procureur général du Venezuela, vendredi 8 mai.

 

Luke Denman, 34 ans, et Airan Berry, 41 ans, ont été interpellés lundi après que les autorités ont bloqué un débarquement de « mercenaires venant de Colombie » sur une plage à une heure de route de la capitale Caracas. Pour l’heure, 31 « mercenaires » ont été arrêtés, selon le parquet.

Le président Nicolas Maduro accuse son rival américain Donald Trump d’avoir « dirigé directement » cette « invasion par la mer ». Il y voit « un remake » vénézuélien de la « Baie des Cochons », l’opération ratée montée par des exilés cubains et la CIA en 1961 pour renverser Fidel Castro. Donald Trump a pourtant assuré, vendredi, que les États-Unis n’étaient pas derrière l’opération avortée.

 

Maduro accuse Guaido d’être impliqué

Nicolas Maduro ajoute que l’opération a été montée par le chef de file de l’opposition, Juan Guaido, pour fomenter un « coup d’État » à son encontre. L’opposant se serait appuyé sur deux hommes : un ancien soldat américain, Jordan Goudreau, et un Vénézuélien de Miami, Juan José Rendon.

Dans un entretien à CNN (en espagnol), Juan José Rendon, conseiller politique réputé proche de Juan Guaido, a reconnu avoir signé un contrat avec Jordan Goudreau, fondateur de la société de sécurité privée Silvercorp USA, pour « étudier la capture et le transfert » de Nicolas Maduro.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Une déstabilisation de l’Empire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.