Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

L’analyse de Xavier Moreau

Les Démocrates espèrent obtenir la majorité au Sénat et à la Chambre des Représentants le 6 novembre 2018. Pourtant Donald Trump dispose d’atouts non négligeables pour l’emporter.

 

 

En lien, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2064206

    donc une victoire de trump,il aura les mains libres et on pourra le tenir pour pleinement responsable de ce que les us font.Une faible defaite,il ne courra plus le risque de la destitution mais devra faire des compromis comme auparavant.Une grosse defaite et c’est la cata pour lui et surement pour nous aussi,c’est a dire que le camion reprendra de la vitesse pour aller dans le mur.

     

    Répondre à ce message

  • #2064225

    Vidéo bien explicative, merci. Pouce bleu roi.

     

    Répondre à ce message

  • #2064232
    Le 17 octobre à 13:56 par Le Malicieux
    Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

    Les démocrates se feront écraser.

    Les américains commencent a se réveiller : sionisme,mondialisme, nwo... les blogues et autres sites de commentaire explosent.

    Meme les modérateurs de CNN ont perdus le controle !

    Sérieusement, je n’ai jamais vu ca. A tel point que les journalistes mainstream sont réellement en mode panique... en fait, c’est très drole.

    Quelque chose de gros se prépare. "si" Trump l’emporte, les prisons vont se remplir,et "ils" (clinton et l’establishment democrate) le savent...

     

    Répondre à ce message

    • #2064320

      Calmez vous, il ne se passera rien de spécial. Personne ne se réveille et le Système ne panique pas, il est juste un peu énervé.

       
    • #2064415
      Le 17 octobre à 19:56 par Le Malicieux
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      ecoutez, je baigne en permanence dans le maelstrom americain, il faut comprendre qu’un americain n’est pas une tafiole européenne : deja, il possède des armes, n’en a pas peur et s’en sert régulièrement.

      Si "ils" tentent un coup a la Macron( voler l’élection), le sang va couler.

      L’Amérique n’est pas l’europe... les américains, quoi qu’on puisse penser d’eux, ne sont pas du genre a se laisser faire. Noubliez jamais que l’amerique n’est pas que new york...

       
    • #2064549

      Les Américains et leurs gros pistolets ne sont tellement pas des "tafioles européennes" qu’ils n’ont jamais gagné une seule guerre de leur histoire, pas même leur guerre d’indépendance qui est une victoire Française.

       
    • #2064578
      Le 18 octobre à 00:34 par Michelly58
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      Effectivement, j’ai pu constater que depuis l’élection de Trump que les américains sont vent debout contre le mensonge institutionnalisé dans lequel ils les avaient enfermés, c’est la révolution au pays de l’oncle Sam. Le parti démocrate est bon pour mettre la clé sous la porte. Il n’y a aucune raison que Trump ne gagne pas, d’autant plus qu’il a honoré tout ses engagements de campagne. La victoire est assuré pour 2020 également, une fois la cour suprême entièrement sous le contrôle des républicains, Trump sera libre de sortir. C’est la libération des hommes qui est en jeu.

       
    • #2064603
      Le 18 octobre à 01:48 par Michelly58
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @Americuck On se demande bien qu’est-ce que ses si vaillants français attendent pour foutre dehors Macron et leurs élites à coup de pompe dans l’arrière train ? *Bruit de cricket* Bizarre se silence ! je croyais qu’ils avaient fait la révolution.

       
    • #2064849
      Le 18 octobre à 14:04 par Le Malicieux
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @ Americuck

      Vous êtes une synthèse. Les autres auront saisis que je parle du peuple américain, et non de ses institutions,lesquelles, comme partout en occident, sont sapés de l’intérieur.

       
  • #2064234

    Vu comment ces guignols de démocrates se débrouillent pour se ridiculiser, Trump a toute ses chances.

     

    Répondre à ce message

  • #2064247

    Mais oui, il va gagner. Croyez-vous vraiment que le système l’a laissé passer en 2016 pour le bloquer 2 ans après ? Trump fait du bon boulot : il rénove le système sans le remettre en cause ( voir la réforme de l’ALENA), il est le chantre du néo nationalisme sur lesquel le système a capitalisé. Pourquoi le dit système voudrait-il sa perte ? Et puis, la « diabolisation » dont il est l’objet est de celle que subit Zemmour : une promotion H24 puisqu’on ne parle que de lui et pas de l’opposition.

     

    Répondre à ce message

    • #2064306

      Quelle sublime intelligence !!…

       
    • #2064379

      @le king
      Vous avez parfaitement raison. Et ajoutons à cela son fameux "je suis nationaliste et globaliste" sorti en 2017 au New York Times et c’est la cerise sur le couscous. Et comme par hasard, ça s’aligne sur la stratégie d’Attali avec son "national-globalisme". Il y a encore des gens qui croient que Trump est anti-système mais est quand même arrivé à être président des EUA, pays ayant l’armée la plus puissante au monde (ou presque). Mais bien sûr, tous ceux qui disent ça sont des gogos qui ne comprennent rien à la politique qui croient que c’est comme un match de foot, l’OM ou le PSG comme dirait Soral. Pierre Hillard est l’un des seuls dans le monde de la dissidence à ne pas croire en ce personnage et il a bien raison.
      Les pauvres gens qui croient en Trump sont à peu près du même calibre que ceux qui croient que les nationaux-sionistes qui sont mis au pouvoir peu à peu en Europe sont des résistants nationalistes au processus mondial. Rappelons que le Salvini a déclaré être un ami et un frère d’Israël cette année (preuve : http://www.tribunejuive.info/intern...) et que Orban), que l’UKIP a été financé par qui ont sait (voir l’article de Youssef Hindi), que monsieur Orban est "intolérant" envers l’antisémitisme (http://www.leparisien.fr/flash-actu...) ... Des preuves, il en manque pas, suffit juste de les chercher et de ne pas se voiler la face. Mais comme d’habitude, la nature humaine étant ce qu’elle est, on a horreur de voir la vérité et les choses en face, mieux vaut croire en des faux sauveurs.

       
    • #2064431

      @ leking



      Croyez-vous vraiment que le système l’a laissé passer en 2016 pour le bloquer 2 ans après ?



      Des preuves, s’il vous plaît ? Il me semble que c’est le peuple qui l’a élu en 2016 par le système qui lui mène une guerre médiatique de tous les instants.
      Je doute qu’il l’emporte au midterms, mais si ça venait à être le cas, cela pourrait prouver que les stratégies cognitives du systèmes fonctionnent de moins en moins.
      Quand tu n’arrives plus à te loger, comment regarder la propagande de CNN ?

       
    • #2064496

      A Albert...

      je ne suis pas dans le saint des saints, je n’ai donc aucune preuve mais une forte intuition. Le système, afin de gagner la confiance du peuple, met en scène un « populiste » évidemment islamophobe, anti immigration et protectionniste, et qui va obtenir des succès économiques - au moins dans un premier temps. L’homme providentiel, en somme.

      Et donc le système n’a aucun intérêt à le voir perdre, au contraire : son succès est la clé de voûte de l’entreprise. Vous serez : il sera réélu triomphalement en 2020...

       
    • #2064531

      Suite de mon post :

      On peut ajouter à tout ce que j’ai dit Duterte qui a fait il y a pas longtemps son cirage de pompes ...

       
    • #2064593
      Le 18 octobre à 01:08 par Michelly58
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @Le King Parce que vous avez des dons de voyance maintenant ? c’est pathétique, vous voulez absolument voir le mal là où il n’y en a pas, Trump a fait se que n’importe quel chef d’état se doit de faire quand son pays est à l’agonie du à un traiter désavantageux, il l’a renégocié. Vous êtes gonflé d’émettre des critiques contre Trump quand vous avez Macron comme président, mais venant d’un pro-Merkek ça ne m’étonne même pas. @Momo Un sioniste n’éliminerait pas les francs-maçons du gouvernement et ne supprimerait une loi fourre-tout qui sous prétexte de lutter contre l’islamisme porte atteinte à la liberté d’expression, donc non Salvini est tout sauf sioniste, c’est plutôt Meloni qui est sioniste comme un cul. Poutin est en bon terme avec Israël et cela ne fait de lui un sioniste, ça s’appelle de la géopolitique. Le fait que Trump ai dit qu’il est globaliste veut juste dire qu’il est pour le libre échange sans se faire entuber, il est l’un des seuls politiques à avoir remis en cause le 11 Septembre.

       
    • #2064643
      Le 18 octobre à 04:09 par Bayinnaung
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @u roitelet

      Il faudra un peu plus que des "intuitions" surtout quand on voit le nombre de fois où elles se sont révélées fausses (la Syrie par exemple). Quand on a un président comme Macron à la tête de la France, il serait de bon ton, du fait du manque de crédibilité, de ne pas trop critiquer les choix électoraux des américains.

       
    • #2064755

      A michelly58...

      quel langage ! Et en même temps, vous êtes d’une fidélité d’épagneul, c’est émouvant !
      Le national-globalisme, c’est faire trimer le,populo pour les intérêts des élites, voilà tout. La meilleure preuve. C’est que Trump n’a jamais remis en cause les paradis fiscaux et encore moins la libre circulation des capitaux ! Trump, c’est l’As dans la manche de l’Oligarchie pour duper les populos et, au mondialisme de gauche, lui faire succéder un mondialisme de droite. Comment je le sais ? Tout simplement, parce qu’on n’a jamais vu un milliardaire travailler contre les intérêts de sa classe sociale...et sachez bien que la croissance actuelle en vogue aux USA repose sur le crédit, encore et toujours. Les salariés américains triment pour financer les généreuses baisses d’impôts octroyées aux riches...

       
    • #2064760

      A Bayin...

      Pour la la millième fois, je n’ai pas voté pour Macron, je suis donc sans taches de ce côté-là. Et si vous persistez à me rendre responsable de son élection et de ses actions depuis lors, alors il faut aussi justifier ce qui arrive au si « malheureux » peuple grec : lui aussi est donc responsable de sa situation, même s’il n’a pas pris part directement aux décisions de ses élus.

       
    • #2064819

      @michelly58

      Parce que vous croyez réellement que si un ministre est franc-maçon qu’il va le dire ? Dans la Franc-Maçonnerie, il est strictement interdit de répondre "oui" lorsqu’on vous demande si vous êtes maçon. Vous vous fiez trop aux apparences, il suffit que l’ennemi mette un costume d’une autre couleur, qu’il ait un discours plus classique et conservateur puis vous tombez dans le panneau ...
      Rappelons aussi que Salvini fait partie de la "ligue du nord", partie régionaliste italien promouvant l’indépendance de la Padanie, région du nord de l’Italie.
      Ça vous suffit ou vous en voulez encore ?

       
    • #2065383

      Le problème avec le king du je me la raconte, c’est son manque de finesse, comme si un avis intelligent se devait d’être tranché et jusqu’au-boutiste alors que sur des sujets aussi complexes, c’est l’inverse qui devrait prévaloir. N’est pas Francis Cousin qui veut. On espère qu’il grandira un peu et en rabattra sur la présomption même si ça peut paraître compromis au vu de la constance des certitudes assénées. On parle de gens qui ne sont pas parfaits, loin s’en faut certainement (un scoop), et qui évoluent à des niveaux de rivalités, d’adversités et de risques qui ne sont pas les nôtres. Et partant qui y réfléchissent à deux fois avant de prendre des décisions car ils ne sont pas dans la position de pouvoir sortir n’importe quoi sur un forum sans la moindre incidence sur le réel. C’est la guerre qui est suspendue au-dessus des têtes, on n’est pas chez les frères Jacques. Ce serait tout de même pas mal d’intégrer le principe de réalité dans lequel s’inscrivent les individus qui sont en responsabilité et qui agissent.

       
    • #2065960
      Le 20 octobre à 00:38 par Bayinnaung
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @u roitelet

      Déjà tu pourrais t’adresser poliment Myshelly58 (et écrire correctement son pseudo).

      Ensuite.



      Pour la la millième fois, je n’ai pas voté pour Macron, je suis donc sans taches de ce côté-là.



      Tu es français, tu es un sujet du roi macron, comme nous tous, que ça te plaise ou non (et vu ton comportement arrogant, je doute que tu aies aidé à faire voter pour autre chose que Macron) donc de ce fait, toi comme tout le monde ici, tu n’es pas bien placé pour faire la morale aux peuples qui essaient de s’en sortir.
      Ce serait bien que certains se rappellent d’où ils parlent avant de la ramener.
      C’est toi qui appelle à un peu plus de cohésion ? Alors, en voilà ! Français, arrêtez de donner des leçons.



      Et si vous persistez à me rendre responsable de son élection et de ses actions depuis lors, alors il faut aussi justifier ce qui arrive au si « malheureux » peuple grec : lui aussi est donc responsable de sa situation



      Doublement faux !

      1) Le peuple grec a prouvé son héroïsme en votant à 60% contre l’esclavage par la dette alors qu’au même moment l’UE coupait les DAB pour le menacer par la dette. Ce qui s’est passé par la suite incombe entièrement à Tsipras qui a trahi son peuple.

      2) Le peuple grec subit humblement, virilement et surtout silencieusement son calvaire. Il ne publie pas anonymement (et inutilement) des sentences sur internet, lui.

      Voilà ce qui est attendu des "sujets du roi Macron" qu’on appelait jadis des français : du silence, de l’action, de la résistance et du travail culturel ... pas des leçons de morales sur internet, de l’arrogance et des "intuitions" qui feraient preuves fiables.

       
    • #2066126

      A Bayin...
      Le peuple grec a voté contre le remboursement de ses dettes, préférant envoyer balader tout le monde ( une habitude chez eux), alors qu’ils doivent, au bas mot, 150 milliards d’euros aux banques européennes ! Et qui aurait remboursé alors ?

      Le « rebelle » grec veut bien rouler en Mercedes mais sans payer un rond, où vivre à crédit. Désolé, mais je n’ai aucune compassion pour ces gens-là...

       
    • #2067321

      La preuve par la démonstration de la finesse pachydermique.
      « Le « rebelle » grec veut bien rouler en Mercedes mais sans payer un rond, où vivre à crédit. Désolé, mais je n’ai aucune compassion pour ces gens-là... »
      Mais bien sûr. Votre compassion ayant à peu près la valeur et l’importance de vos « analyses », on imagine la destination que « les grecs » pourraient lui réserver. De la part d’un faux « rebelle » comme vous, ce serait drôle si ce n’était pas aussi pathétique. Vous n’y connaissez rien, alors soyez gentil d’éviter de vouloir vous coller à tous les sujets. Concentrez-vous sur quelques-uns que vous aurez travaillé sérieusement (ça vous connaît le travail, hein ?), ça vaudra mieux et ça vous évitera de vous ridiculiser, une fois n’est pas coutume.

       
  • #2064274
    Le 17 octobre à 15:15 par Francois Desvignes
    Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

    Trump a ressuscité une politique isolationniste qui n’est pas trumpiste mais américaine.

    Le pays réel est isolationniste :

    - Ils ne voulaient pas de la guerre de 14 (17 pour eux)
    - Ils ne voulaient pas de celle de 40 (41 pour eux)
    - Ils ne voulaient pas de la guerrre de Corée
    - Ni de celle du Vietnam
    - Celles des déserts (Afghanistan, Irak, Syrie) ne peuvent pas être des guerres "américaines".

    Donc, quelle que soit la majorité renvoyée au Congrès, la majorité ainsi renvoyée devra tenir compte de l’opinion du pays réel dont elle est issue.

    Les lobbies, la technostructure, l’État profond doivent compter aux U.S.A. avec le 1er amendement donc la vox populi.

    Les choses y sont moins simples pour eux que pour nos gouvernants où , en France, penser est moralement interdit , exprimer sa pensée un délit, et le faire en public un crime :

    - l’interdiction : vous ne pouvez penser que ce qui est autorisé et seule la non pensée est autorisée.
    - le délit : si vous exprimez librement votre pensée, votre casier finira par avoir l’épaisseur d’un bottin.
    - le crime : avant qu’il ait atteint cette épaisseur et aussitôt que vous aurez exprimé publiquement votre pensée, vous serez pestiféré : exclu, ruiné, banni, déshonoré.

    Mais aux U.S.A. : non.

    Voici le texte qui interdit à n’importe quelle majorité de faire n’importe quoi une fois élue et qui permet au peuple américain (pacifique) de garder la main en dernier ressort :

    « Le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou à l’interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d’expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d’adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis."

    Nous n’avons pas d’équivalent.

    En effet,

    Qu’est ce qu’ils ont fait de notre demande de referendum sur le mariage homosexuel en France ?

    Ils l’ont rejeté ! Poubelle !

    Et si Trump gagne ?

    Eh bien, il aura tout : la Cour suprême, le Congrès, le peuple, et le 1er amendement pour lui ! (Car il jouera pour lui).

    "Les lobbies" devront "réviser" leurs plans.

     

    Répondre à ce message

    • #2064371

      Ma théorie est la suivante : Trump fait partie de l’échiquier ; il est le Loup déguisé en agneau pour duper le peuple et le mener vers l’abime. C’est le joueur de flûte de Hamelin, si vous préférez...

      je ne crois pas à la théorie de l’homme providentiel qui renverse la table ; il n’a jamais existé, pour la simple raison qu’un homme politique est l’homme de sa classe sociale -ici, celles des super Riches ! Nul homme ne travaille pour son inférieur, ici bas...

       
    • #2064604
      Le 18 octobre à 01:52 par Michelly58
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @Le King Il pas de salaire et c’est déjà pas mal, alors que la Macronne est la retraitée la plus privilégiés de France. Le joueur de pipeau de Hamelin c’était Rhodam, et le peuple américain à choisit de pas la suivre.

       
    • #2064639
      Le 18 octobre à 03:31 par Francois Desvignes
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @King

      Je crois moi, au syndrome de Pharaon devant Moise, repris dans la Bible :

      - Quand Moise demande à Pharaon le droit de libérer son peuple du C.D.I. avec l’Egypte, celui-ci le lui refuse précisément pour des motifs qui, normalement, justifieraient le congédiement sans indemnités : ils bossent pas, ils bossent mal, ils sabotent la marchandise, ils truandent sur les heures et les notes de frais.

      - Pour ramener Pharaon à un minimum de cohérence, le Ciel envoie à l’Egypte dix plaies : c’est le petit peuple qui trinque. Pas seulement Pharaon. Pourquoi ?

      - Parce que Pharaon est l’incarnation de la volonté populaire, avec ou sans élection, sans rien retirer à son initiative et son indépendance de gouvernement, il est par nature, tuteur et sous la tutelle du peuple, représentant et mandataire de l’intérêt national.

      - La Bible nous explique bien ce processus : avant de mériter les dix plaies, l’Egypte par Pharaon multiplie les spoliations et les brimades contre les juifs-escaves-salariés : c’est Pharaon qui signe les décrets mais la volonté générale (l’opinion) qui les lui souffle parce que c’est elle la bénéficiaire finale des spoliations (Pharaon descend le SMIG et augmente la durée hebdomadaire de travail pour apprendre aux juifs à être polis).

      - Ainsi, Pharaon dans ses rapports avec le peuple juif persécuté, est roi mais dans son rapport avec les égyptiens desouche est fusible : il "porte" la politique de l’Egypte vis à vis des tiers, ( les juifs, Dieu et l’Histoire) afin qu’in fine lui seul en assume la responsabilité en cas d’échec : c’est un fusible.

      - Pharaon est mort noyé pour avoir continué jusqu’au bout la politique voulue par son opinion publique et afin que lui mourant, sa mort expiatoire épargne l’Egypte.

      - Hitler était roi et donc fusible de ’Allemagne nationale socialiste : si la politique de A.H. qui était devenue celle de l’Allemagne qui y avait adhéré avait réussi, il serait resté roi. Il a échoué, le fusible a fonctionné afin que l’Allemagne puisse se laver de son national socialisme devant l’Histoire.

      - Si Trump réussit, il restera roi. Mais s’il échoue, il sera sacrifié afin que l’Amérique ne paye jamais les conséquences des erreurs qu’elle lui aura commandées.

      Car un bon roi ne fait QUE ce que le peuple n’osait pas faire.

      Par exemple, chez nous (par exemple...) un "bon roi" ferait ceci : " Les personnes titulaires de la double nationalité sont déchues de la nationalité française"

       
    • #2064645
      Le 18 octobre à 04:12 par Bayinnaung
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @u roitelet

      Avant de critiquer Trump, il faudrait d’abord être crédible. Avoir Macron comme président ne permet pas de se hausser du col et de critiquer les choix électoraux des autres.

       
    • #2064649
      Le 18 octobre à 05:02 par matrix le gaulois
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      à king

      Émettre des théories basée sur sa propre subjectivité, c’est "bien". Mais où sont tes preuves concrètes et tangibles que Trump est soutenu par le système ? On attend toujours les sources fiables. Le système essai de déstabiliser Trump, ça prouve bien qu’il n’en fait pas totalement parti.

      Je ne suis pas sûr qu’il remportera les mid-terms : mais si c’était miraculeusement le cas, cela serait la preuve que la propagande systémique n’est plus aussi influente qu’avant.

       
    • #2064788

      A ceux qui m’ont répondu...

      la Bible est sujette à caution, comme tout écrit religieux, d’ailleurs...
      pourquoi donc ne pas vous inspirer, pour appuyer votre thèse, des contes pour enfants ?

      Quant aux autres, il faut être naïf pour imaginer un homme seul prendre le pouvoir aux USA et retourner la table en 2 ans chrono, balayant ainsi des siècles de travail des élites et des vais décideurs...et donc, la stratégie du système est de faire un pas en arrière, à court terme, pour sauver le plan général qui, lui, court sur plusieurs décennies. C’est vieux comme le monde.

      Il y a une citation de Alain Delon , dans le Guépard : « il faut bien que les choses changent pour que rien ne bouge. » pigé ?

      La pseudo révolte des élites est de celle des grands propriétaires terriens Italiens au milieu du XIXe siècle qui s’opposèrent à la bourgeoisie d’affaires et qui ne comprirent pas, ou peu, qu’il fallait faire ce bond qualitatif pour sauver les affaires ; concéder un peu, aujourd’hui, aux prolétaires, pour rafler la mise sur le long terme. Pigé ?

       
    • #2064858
      Le 18 octobre à 14:13 par Le Malicieux
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @ matrix le gaulois

      Et bien, le fait qu’il soit encore vivant est un assez bon indicateur, non ? Autre chose : le "lolita express"... Trump a voyagé dedans a quelques reprise, ce que peu de gens savent. Je trouve curieux que ce fait soit passé sous silence par les médias dominants, qui préfèrent des histoires a dormir debout d’escorte russes...

      simple précision.

       
    • #2065322
      Le 19 octobre à 03:48 par Michelly58
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      @Ze King Chouette ! à vous entendre les électeurs n’ont plus qu’à se tailller les veines tellement tout est verrouillé. Si De Gaulle s’était posé le quart de question que vous vous posez, il aurait fait une dépression nerveuse avant d’arriver à Londre.

       
  • #2064290

    Trump va gagner avec une forte majorité :

    * l’électorat démocrate, essentiellement noir, votera en masse pour Trump car le taux de chomage des "African-American" est au plus bas depuis des décennies
    * son électorat va se mobiliser massivement
    * l’émectorta démocrate ne croit même plus aux démocrates : même eux sont devenus plus riche.

    Grand bien lui fasse puisqu’il a réussit à enrichir les Americains.

     

    Répondre à ce message

    • #2064606
      Le 18 octobre à 01:55 par Michelly58
      Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

      De se côté là Candace Owens et Kayne West font un excellent travail pour les sortir de la plantation démocrate, Obama n’a jamais rien fait pour eux à part remboursé ses frais d’université sur son dos.

       
  • #2064317

    Je ne sais pas si les Démocrates auront la majorité à la Chambre des représentants (c’est pas gagné), et je doute franchement qu’ils décrochent le Sénat. Donc pour démarre la procédure de destitution (et non impeachment, parlons français, merde !), Trump peut dormir tranquille.

     

    Répondre à ce message

  • #2064391
    Le 17 octobre à 19:02 par Yes-comment
    Élections de mi-mandat aux États-Unis : Trump peut-il gagner ?

    Le rich lonesome cowboy poursuit sa route à brides abattues, pour remplir des saloons surchauffés. Jolly Airforce Jumper galope les Etats pour lever des partisans, et leurs clameurs sentent la poudre pour les bastions démocrates...
    Ma Clinton soutient ses ouailles, malgré leurs méfaits, et ronge son frein face à leurs truanderies.
    Le far-west n’a jamais été aussi proche... et l’atmosphère devient de plus en plus irrespirable.
    On attend le règlement de comptes à OK October...

     

    Répondre à ce message