Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Elor Azaria, l’assassin israélien d’un Palestinien à terre, reçu en héros à son retour à Hébron

Ce déferlement de haine devrait faire réfléchir Francis Kalifat, le nouveau président du CRIF, qui n’a dans la bouche que le mot « haine » contre les Français et les musulmans. La vraie haine, elle est là, sous ses yeux, et elle a son prolongement en France...

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Elor Azaria a reçu l’accueil d’un héros mardi [3 juillet 2018] à son retour au carrefour de la ville de Hébron, en Cisjordanie, où il a tué par balle, il y a deux ans et demi, un terroriste palestinien neutralisé.

 

 

Plusieurs douzaines de jeunes garçons ont scandé « Hébron t’aime » à l’arrivée du jeune homme de 22 ans, qui a été reconnu coupable d’homicide involontaire à la suite de l’incident, et a purgé une peine de neuf mois de prison pour avoir tiré sur le terroriste en mai.

Les sympathisants ont posé pour des photos avec Azaria et se sont arrêtés pour le féliciter de ses actions quand il portait l’uniforme.

Le retour sur les lieux a été organisé par des membres du groupe d’extrême droite Otzma Yehudit, dont Baruch Marzel.

« Avant l’incident (d’Azaria), on comptait des dizaines d’attaque au couteau, mais depuis lors, il n’y a plus eu de coups de couteau ici. Apparemment, les terroristes ont compris qu’ils n’en sortiront pas vivants », a dit un résident israélien.

Il y a eu des dizaines de cas où des Palestiniens ont été arrêtés à Hébron presque toutes les semaines avec des couteaux cachés sous leurs vêtements.

Un autre habitant nationaliste de Hébron, Ofer Ohana, a remercié Azaria publiquement devant les caméras. « Les deux terroristes qui sont venus et ont essayé de tuer les soldats de Tsahal ici pourrissent dans leurs tombes, mais toi, tu es là. »

[...]

JPEG - 115.7 ko
Elor Azaria, ancien soldat de Tsahal, qui a été condamné pour homicide involontaire pour avoir tiré sur un terroriste palestinien désarmé et blessé pendant son service militaire dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, est accueilli après sa libération de prison à Ramla, sa ville natale, le 8 mai 2018

[...]

L’incident de la fusillade a été filmé par une organisation de défense des droits de l’homme et largement diffusé en ligne. Il montrait Sharif, 21 ans, allongé sur le sol, blessé par balle avec un autre Palestinien après avoir poignardé et blessé un soldat, selon l’armée.

[....]

[...]

Les officiers supérieurs de l’armée ont fortement dénoncé les actions d’Azaria, mais les politiciens de droite, y compris Netanyahu, ont demandé à ce qu’il soit gracié.

Des comparaisons ont été faites avec les peines infligées aux Palestiniens pour des crimes moins graves.

Ceux qui ont critiqué la sentence d’Azaria sont les mêmes qui ont pointé du doigt la peine de prison de l’adolescente palestinienne Ahed Tamimi.

Elle a été condamnée à huit mois de prison dans le cadre d’une entente après qu’une vidéo virale a montré Tamimi, 16 ans à l’époque, giflant deux soldats israéliens en Cisjordanie en décembre.

Lire l’article entier sur fr.timesofisrael.com

En lien, sur E&R :

 

La violence, méthode privilégiée du sionisme, à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants