Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

En bref

Jeudi 1er avril de l’an de grâce 2021

C’est bon ? Vous avez assez regardé Lola, l’ex-femme à Bigard ? On peut commencer ?

 

 

Ils n’ont visiblement pas fait assez de mal à la France, alors ils reviennent. Ils, ce sont Manuel Valls et Najat Belkacem, très proches du temps de la splendeur hollandiste, quand le pays était dirigé par le pote de Théo & Leonarda, les deux mamelles de l’antiracisme sauce PS faisandé.

 

 

Comme d’hab, Match fait le boulot de voiture-balai des tocards cramés et déroule le tapis rouge sous les pieds des deux nabots de la politique. On apprend que Najat a perdu 10 kilos, voilà qui fait un programme pour la région lyonnaise, qu’elle guigne en 2022. Du côté de son ex Premier ministre, c’est pire : rejeté par une majorité des Français, Manu-la-tremblote tente de revenir par le vide-ordure en se faisant passer pour une victime.

 

 

Mais d’où vient cette maladie de la pleurniche ? Il a pas vécu la Shoah, à ce qu’on sache, et sa proximité avec le CRIF ne fait pas de lui un juif. En psychologie, on appelle ça le syndrome du millionnaire, la bonniche des riches qui se croit riche elle-même. Le poète russe Limonov avait décrit dans un livre son expérience de majordome chez un riche Américain. Mais lui ne s’est jamais cru riche.

Valls revient dans le jeu, et ça sent très fort l’attentat djihadiste, on ne sait pas pourquoi. Déjà qu’on se tape l’axe du Mal VMC (Véran-Macron-Castex), si en plus on doit supporter une opposition du niveau de Valls, où va-t-on ? Eh bien on choisit l’exil.
Comme Yseult, cette grande chanteuse qui crache sur la France raciste qui l’a décorée. Du coup, la grosse pleurnicheuse est allée se réfugier en Belgique, qu’elle semble ne pas bien connaître, selon Voici :

Emmanuelle Ducros, journaliste de L’Opinion, a elle aussi taclé Yseult : « Et fiscalement, c’est assez avantageux, ce qui ne gâche rien. Dis donc, jeune fille, tu ne nous prends pas pour des lapins de six semaines, des fois ? Quand Yseult va découvrir que Bruxelles abrite quatre statues de Léopold II, souverain du Congo de triste mémoire, elle sera obligée de fuir vers la Suisse qui assume très bien son passé colonial ». Sur Twitter, des dizaines de tweets fustigent Yseult : « Mais quelle BLAGUE ! La meuf part s’exiler FISCALEMENT mais a le culot de mettre ça sur le dos du racisme ? Les discriminations s’arrêtent à la frontière ? », s’est notamment agacé un internaute.

On a retrouvé, grâce à 7sur7.be, une déclaration du pachyderme datant de juin 2020 sur C à vous. Elle réagissait à la mort du criminel George Floyd :

« Nous éliminer est un crime, nous étouffer est un crime et nier notre existence, c’est de l’ignorance. (...) Ma communauté a toujours été prise pour cible, l’injustice est insupportable pour mon cœur, ma tristesse est vaste, ma haine est profonde. RIP aux victimes. Que justice soit faite. »

Nous éliminer... RIP aux victimes... Quelle justesse dans le propos, quelle envolée lyrique, quelle profondeur d’âme ! Rimbaud peut aller se recoucher (avec Verlaine). D’ailleurs, Léa Salamé-Glucksmann est allée s’inspirer très fort d’une série de cinq documentaires de France Culture sur le plus célèbre des poètes, pour sortir un numéro de son Stupéfiant !... où on ne voit qu’elle. C’est bien simple, on dirait que c’est à chaque fois un Stupéfiant ! consacré à la Gluxi-Salamé. L’ego, voyez-vous, c’est ce qui différencie les vrais des faux talents. En tout cas Léa a un beau pull jaune.

 

 

Faut savoir que Rimbaud donne lieu à une véritable guerre culturelle entre rimbaldiens de toutes les tendances. Ça se chicore, se dénonce, se déteste, se snobe, et dès qu’un doc ou un book sort sur le sujet, ça boycotte toujours d’un côté.
Pendant qu’on est dans la chicore, on va aborder les Grosses Têtes de Laurent Ruquier, qui fait malheureusement régner la pluie et le beau temps sur l’humour radio-télé mainstream. Et alors que tous les humoristes qui cachetonnent chez Ruquier ferment leur gueule en public pour croûter, il y en a un qui a eu le courage de l’envoyer paître, c’est JJ Peroni.

« Je n’ai pas peur de quitter les Grosses Têtes. Je suis bien parti du Théâtre de Bouvard au bout de trois ans. Quand je m’emmerde, je me tire... Ce n’est pas une question d’époque. Je n’ai plus personne avec qui boire un verre après l’émission. Ce sont les gens qui ne m’intéressent pas. Comme on est sous la botte à la kommandantur bien pensante, je m’emmerde. J’en ai marre de cette époque. Ce sont les gens, l’époque, leur façon de penser... Je dis qu’on ne peut pas faire rire avec des bonnes pensées. »

 

Ruquier fait bouffer beaucoup de gens, c’est vrai, mais à la longue, son humour bêta peut gaver. Un pacte faustien, ça va, deux pactes... On comprend Peroni, le complice de Laurent Gerra, qui doit avaler les couleuvres de la censure ruquiériste, l’homme capable de mettre en avant le dessin de Charlie Hebdo représentant Marine Le Pen en étron... Les médias mainstream, qu’on le veuille ou pas, y a du fric, mais c’est un pacte avec le Diable, avec Satan, et parfois, avec des satanistes.

On a l’air de ne pas aimer Valls, mais en France, la suite est toujours pire. Maintenant, on se tape Gabriel Attal, et on n’est pas sûrs d’avoir gagné au change :

 

 

Gaby, c’est le fayot en costard qui dénonce tout le monde au prof quand ce dernier est absent, et qui se retrouve seul à la récré, sans copains, au milieu de regards croisés comme des lasers. Un autre qui va se retrouver un jour en délicatesse avec la population, pour avoir fait entrer des clandos en France, et parmi eux, statistiquement, un agresseur, un violeur ou un poignardeur, même si le gros des migrants n’est pas délinquant, c’est Cédric Herrou, l’homme décoré par la LICRA pour son action dans la destruction de la France.

 

 

Cédric, honoré à Cannes en mai 2018, vient d’être relaxé définitivement, et pourtant il a violé la loi française. Mais ce que LICRA veut, Dieu le veut apparemment. RT écrit :

« Cette décision met fin à l’acharnement du parquet à l’encontre de Cédric Herrou et permet de reconnaître enfin de manière définitive que celui-ci n’a fait qu’aider autrui, et que dans notre République la fraternité ne peut pas être un délit », a réagi son avocate, Sabrina Goldman. Devenu symbole de l’aide aux migrants en France, le paysan de la vallée de la Roya avait été condamné à une amende en première instance, puis à quatre mois de prison en appel en 2017. À l’occasion d’un premier passage devant la Cour de cassation, il avait saisi avec un autre militant le Conseil constitutionnel sur le « délit de solidarité » dont ils s’estimaient victimes.

 

C’est vrai que c’est bien d’aider les gens en détresse, mais quand l’équipe à Soros nous en déverse 300 000 par an dans les godasses, parce que justement ils savent que derrière des Gentils croiront sauver la misère, l’amour de son prochain commence à être dangereusement exploité...

Et comme on arrive au bicentenaire de la mort de Napoléon, on a trouvé deux images qui illustrent deux époques, la sienne, et la nôtre, avec deux siècles au milieu. La nôtre est incarnée par Bilal Hassani, le chanteuse.

 

 

Parce que nous sommes chrétiens, mais pas manipulables comme Cédric, nous avons une pensée en ce 1er avril pour ceux qui souffrent. Patrick a eu le Covid et en plus il a été victime d’une campagne de presse pour ses agissements antimites, pardon, anti-metoo.

 

 

Richard, lui, a « souffert beaucoup », selon son producteur Dumontet.

 

 

Il ne faut jamais partir un 1er avril, et pourtant Patrick l’a fait, Juvet, pas Bruel. C’était le premier « pédé » officiel de la chanson populaire, tout le monde le chuchotait, mais lui s’en foutait : il a carburé à 100 à l’heure.

« Parce que j’avais l’avion à 7h du matin pour aller dans un autre pays, j’étais obligé de carburer. Et puis, les maisons de disques vous mettaient un cachet dans votre whisky juste avant une télé pour être plus efficace. C’était des décontractants, ça plus l’alcool, vous faisiez l’amour à un tronc d’arbre." » Pure people)

 

Le mot de la fin

 

 

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2698390
    Le 2 avril à 08:41 par L’abbesse du Thaud
    En bref

    Valls est un génie.
    Ce traitre qui n’a rien à envier à Talleyrand aura passé sa vie à trahir et il passe encore à la télé.
    - maire d’Evry, il militait pour la Palestine maintenant il milite pour Israël
    - après avoir juré de soutenir le candidat le mieux placé. Il soutient Macron alors que Hamon était le mieux placé
    - élu député, il trahit ses électeurs en démissionnant pour se présenter en Espagne
    - en Espagne, battu, il abandonne ses électeurs pour revenir en France
    En matière de trahison, ce type est une synthèse.

     

    Répondre à ce message

    • #2698878
      Le 3 avril à 00:44 par aramis
      En bref

      Faire de Valls (un politicien insignifiant) l’égal d’un Talleyrand...Franchement là on ne peut pas vous suivre.
      Vous ne pouvez, par exemple, pas comparer ce chef-d’oeuvre de politique qu’a été l’action de Talleyrand au Congrès de Vienne à la nullité de tout ce qu’a pu faire Valls dans sa vie politique.
      L’un n’est rien, l’autre était un très grand maitre en politique.
      _

       
  • #2698399
    Le 2 avril à 09:25 par tabouret1789
    En bref

    manu-la-quenelle "débat" ce soir avec zemmour sur céniouze....chassé d’ espagne même, il va essayer de se raccrocher aux wagons ici. Pauvre type !

     

    Répondre à ce message

  • #2698408
    Le 2 avril à 09:46 par Brahim
    En bref

    Je suis d’accord avec beaucoup de choses, mais la comparaison Bilal/Napoléon est assez bancale : La photo du chanteur(.se ?) est laide, mais c’est un instantané, baignant dans une lumière affreuse.
    Je veux bien que la toile de l’empereur ait plus de panache, mais c’est une toile justement. Par essence, elle idéalise à mort. Surtout l’art officiel de cette époque.

    N’importe quel bon peintre peut vous idéaliser un truc aussi moche qu’une troupe de danseurs comment montrés sur la photo. La preuve, cette belle peinture vous évacue très commodément les tripes à l’air, le sang, la merde et la boue, les hommes et les chevaux éventrés et décomposés qui étaient le quotidien dans une campagne napoléonienne.
    Il me semble que vous comparez ce qui n’est pas vraiment comparable, sur le fond comme sur la forme.

     

    Répondre à ce message

    • #2698438
      Le 2 avril à 10:35 par pardon mais j’opine
      En bref

      Quant à moi, la comparaison entre l’art-bilal mal foutu et l’art "académique" m’a montré l’essentiel : notre époque est lâche et dévoyée, pas plus française que bilal, anti-artistique, anti-littéraire, anti-scientifique, anti-santé mentale et physique, incapable de concevoir que puissent exister courage, honneur, vertu, héroïsme, amour, patrie et Dieu.
      Napoléon est un chef : il entraîne, domine la situation, est respecté par ses troupes et combat (supposément) pour la patrie, pour un intérêt supérieur à une vie humaine individuelle.

       
    • #2698563
      Le 2 avril à 14:10 par ah ouais ?
      En bref

      "La preuve, cette belle peinture vous évacue très commodément les tripes à l’air, le sang, la merde et la boue, les hommes et les chevaux éventrés et décomposés qui étaient le quotidien dans une campagne napoléonienne."

      Sauf que ce que tu oublies, c’est que la peinture représente une inspection des troupes par l’officier plus qu’un passage en revue de la scène de bataille, donc il n’est pas si stupide que ça de représenter les mecs dans une bonne tenue.

      Certes, tu me diras que la suite du tableau a du être plus sanglante, mais qui te dis que la suite du spectacle de Bilal n’a pas été plus ... corporel ?

      Au contraire, les deux illustrations sont des top-photos, tu peux pas faire mieux avec les types en question, Bilal est au meilleure de sa forme et de son apparence, c’est tout. Tu peux mettre les meilleurs artistes, à moins que changer la réalité, tu pourras pas en tirer quelque chose. Par contre, je suis prêt à parier qu’une inspection des troupes par l’un des plus grands stratèges de son temps (quoi qu’on en dise), ça je pense que ça reste stylé même hors-tableau ...
      Enfin, tu es libre d’avoir ton avis, si ton truc c’est plus Bilal Hassani, chacun ses goûts.

       
    • #2699960
      Le 4 avril à 22:29 par Brahim
      En bref

      Réponse à Ah ouais :

      Oh certes non, Bilal n’est pas plus mon truc du tout.

      Je vais résumer ce que je tentais de dire plus haut, peut-être un peu confusément :
      Quand je vois la photo de Bilal et la toile représentant Bonaparte, je me dis forcément : "c’est sûr, c’était mieux."
      Mais justement, je trouve ça dangereux.
      Parce que la photo de scène de notre époque est certes immonde, la peinture de l’empereur n’est qu’une vue de l’esprit, issue de l’imagination de quelqu’un qui glorifie Bonaparte. Et c’est finalement tout ce qu’il nous reste.
      Attention à la nostalgie des époques que l’on a jamais connu. C’est toujours très tentant, et c’est bien normal vu ce que l’on voit de notre vivant, mais on oublie vite que l’homme apporte toujours son lot de magnificences et d’immondices quelle que soit l’époque, je trouve.

       
  • #2698418
    Le 2 avril à 10:02 par Sev
    En bref

    Merci à la rédac d’E&R pour avoir déniché cette photo de Macron "couronné" président ! un dessin, une image bien trouvée disent toujours mieux que tout discours :-))

    Perroni, je l’ai connu quand il écrivait des textes de café théâtre du côté de Montparnasse (où j’ai bossé quelques années) et que sa verticalité au comptoir se mesurait à la dimension de la pinte... puis, il s’en fut quelque temps chez Bouvard (où j’ai moi aussi fait un petit saut). Le gars était comme on était à l’époque, truculent, rabelaisien, "coluchien" et assez drôle. On ne s’encombrait pas de chuchoterie et les filles se marraient sincèrement quand les mecs jouaient les faux phalos. Une époque nettement plus saine à y bien regarder...

    C’est aussi au cours de mes années "café théâtre" à Montparnasse que j’ai croisé le Gaccio... qui n’était pas aussi faussement élégant qu’il est aujourd’hui... par réelle sympathie je n’en dirais pas plus...

    Quant au Petit Théâtre de Bouvard où j’ai aussi fait un court passage, j’en suis aussi partie vite en découvrant la petite cours cire-lattes qui entourait le petit monsieur rondouillard qui par ailleurs avait une piètre opinion des téléspectateurs qui regardaient son "petit théâtre".

    A noter en passant que, comme s’en doute je l’espère la plupart des gens, aucun sketch de cette émission de lancement d’humoristes ambitieux n’a jamais été improvisé bien que le "maître de sélection des œuvres" les présentait comme tels... Et Perroni a raison, on s’y emmerdait très vite tellement la faux-derchie et la flagornerie de cours régnaient. Je suis juste contente que mon vieux pote de jeunesse théâtreuse Bernard Campan soit devenu l’acteur national qu’il est... un des rares gars simple, chaleureux et attachant de ce petit monde d’entre-soi assez gerbatoire globalement.

    Bruel a été grippé ? là, je suis étonnée... je croyais ces gens-là protégés par une aura particulière, non ? ;-)

    Valls revient dans le jeu de quilles politiciennes ? Mazette, le loquedu n’a même plus de dignité !

    Quant à Belkacem - 10 kgs, Hollande lui a refilé son régime d’amaigrissement spécial "présidentielles"... attention pépette, après les élections, on en reprend le double ! :-))

     

    Répondre à ce message

  • #2698523
    Le 2 avril à 13:12 par alençon
    En bref

    le cédric Herrou c’ est vraiment la synthèse du communisme à lui tout seul...
    1 mec qui pour faire chier les siens (ses voisins, son peuple), organise l’ invasion du pays par des étrangers déserteurs et jaloux , avec le concours des réseaux israéliens...
    on ne change pas une recette qui a fait ses preuve, en terme de déstabilisation, guerre civile et tuerie de masse....faudrait quand même que les français ouvrent les yeux sur la nature du projet républicain : les faire disparaître comme peuple, culture et nation !

     

    Répondre à ce message

  • #2698695
    Le 2 avril à 18:17 par Lyseann
    En bref

    Mai 2015 : Le Premier ministre Manuel Valls a inauguré lundi à Lyon l’extension du laboratoire P4 Inserm/Jean-Mérieux, "le plus grand laboratoire européen de haute sécurité biologique", qui a joué un rôle-clé dans l’épidémie Ebola.
    C’est en effet dans ce bunker ultra-sécurisé dans Lyon qu’en mars 2014 des chercheurs ont isolé le virus de la fièvre hémorragique Ebola qui a fait des ravages en Afrique de l’Ouest, une découverte qui a accéléré la réalisation d’un P4 en Chine à Wuhan.
    Par ailleurs, a bien été retrouvée une photo officielle sur le site du consulat : Le médecin Yves Levy, époux de la ministre Agnès Buzyn a bien inauguré le labo p4 en 2017 à Wuhan, n’en déplaise aux médias qui font du lavage de cerveau en parlant de fake.

     

    Répondre à ce message

  • #2698759
    Le 2 avril à 20:23 par pâtriq bruhmerd
    En bref

    Oui j’assume mon goût pour P. Juvet basé sur certains de ses albums La musica/Love/Vous Raconte Son Rêve à l’Olympia 1973/Chrysalide/Mort ou vif/Paris by night (ces deux derniers avec J.M. Jarre comme parolier, arrangeur et producteur : pour moi et d’autres, deux réussites intemporelles)/I love America/Laura, Les Ombres De L’Été B.O.F. (superbes parties instrumentales, c’était un excellent pianiste, pas un génie de l’instrument comme Stéphane Blet mais pas mal quand même)/Lady night. Au niveau français l’un des rares à avoir vendu à l’étranger où il était considéré, amoureux de ce pays, pour un Suisse pas mal. Je suis très difficile musicalement, j’ai assez peu de chanteurs d’expression française que j’écoute. Mais bon si vous détestez le chanteur du grand café ou les bleus au coeur, one way love et d’autres superbes mélodies, avec une voix inouïe, libre à vous.

     

    Répondre à ce message

  • #2699112
    Le 3 avril à 14:12 par Duke
    En bref

    Pourquoi "ex-femme" de Bigard ? Ne sont-ils pas toujours mariés ?

     

    Répondre à ce message

  • #2699270
    Le 3 avril à 19:32 par Dire des conneries, c’est aussi, un droit inaliénable
    En bref

    C’est rigolo ce chapeau sur la tête a Macron, je savais pas qu’il connaissait Iggy Pop, on le voit derrière.... a.... on me dit dans l’oreillette, que ce n’est pas Iggy, mais Brigitte.... sa femme
    Désolé

     

    Répondre à ce message

    • #2699519
      Le 4 avril à 10:20 par Hipie Hipie Hey
      En bref

      C’est pas Iggy Pop, c’est Niki Lauda

       
    • #2699605
      Le 4 avril à 12:29 par Pue du cul
      En bref

      C’est Sim quand il avait les cheveux longs

       
  • #2699486
    Le 4 avril à 09:33 par Alain Bispol
    En bref

    Photo du conseil des ministres : on dirait la fille de N. Belkacem
    Salut de Herrou : le bras droit tendu et levé, vous pensez que... oui, un salut nazi en peau de lapin, il a rajouté les oreilles
    Le faux président : j’ai toujours pensé que ce mec sentait mauvais

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents