Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Énorme déception pour la zone euro" selon l’AFP, qui est très surprise...

Je me moque, je me moque, mais que voulez-vous, à l’AFP il faut être optimiste. D’ailleurs, partout on m’explique qu’il faut savoir « donner des raisons d’espérer » et comme je suis exaspérant, je refuse de faire espérer des choses auxquelles je ne crois pas. Ma pauvre femme en sait quelque chose, elle qui aimerait tant penser que finalement tout va s’arranger…

Tenez, d’ailleurs, j’ai ces derniers temps quelques remarques du type, « la femme de Sannat c’est comme celle de Columbo, on la voit jamais (ce qui est vrai) ou encore elle n’existe pas (ce qui est faux, ma femme existant bien pour ceux qui en douterait) ».

Bref, rien à voir avec la surprise qui s’est abattue aujourd’hui sur les équipes attendrissantes de l’AFP. Les pauvres petits. Ils pensaient tellement que la croissance était enfin revenue. Ils s’imaginaient déjà devant annoncer le retour du plein emploi pour tous. Et puis croire au Père Noël, c’est tellement mignon.

En plus, de vous à moi, avec la baisse du pétrole et la baisse de l’euro plus les injections de monnaie toute fraîche de la part de la BCE, il était évident que la croissance ne pouvait qu’accélérer ?

«  Hein, dit papa, la croissance elle va être forte hein…

– Ben non, répond papa contrarien, car si l’euro baisse pendant que le pétrole baisse, eh bien vu que tu l’achètes en dollars, eh bien cela s’annule… Et puis tu sais, quand ta monnaie baisse, tout ce que tu importes coûte d’autant plus cher et comme tu importes tout vu que tu ne produis plus rien… la baisse de ta monnaie va te faire une belle jambe.

Meuh… Non papa, t’es « pessimiste » là, voyons… La baisse de l’euro va augmenter nos exportations et on va pouvoir vendre tout plein de choses aux autres pays.

– Mais mon chéri, dit papa contrarien, ce que tu me dis est valable uniquement si tu as encore des usines fabriquant des machins. Mais ces dernières années, nous avons fermé toutes nos usines… donc ce n’est pas parce que la monnaie baisse que l’on vendra plus puisque… nous ne produisons plus rien.

Pfff….papa… tu es déprimant, tu veux me dire que malgré tout ça, la baisse du pétrole de l’euro toussa toussa, eh bien que dalle ?

– Eh oui fils, que dalle et dans le baba pour ton pouvoir d’achat vu qu’en plus, on aura de l’inflation importée… et pas d’augmentation de salaire…

Mais c’est pas possible… »

Eh bien si c’est possible. Et d’ailleurs ce n’est pas faute d’essayer de l’expliquer. L’économie c’est très compliqué… mais c’est surtout une affaire et une histoire de bon vieux gros bon sens paysan… Vous pouvez m’expliquer ce que vous voulez sur la relance de notre économie avec la baisse de l’euro, je vous dirai toujours la même chose.

Oui, baisser sa monnaie c’est bon à court terme quand on a ENCORE des USINES… Baisser sa monnaie quand on n’a PLUS d’USINE parce qu’on a tout délocalisé c’est la pire des conneries économiques à faire… Et vous savez quoi ? Nous l’avons faite !! Que c’est drôle…

Lire la suite de l’article sur economiematin.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Etre faible c’est prendre des risques énormes quoi que l’on fasse et même si l’on ne fait rien. Musculation de l’économie et de son corps ! C’est avec des abdos dégraissés que Papa Noël a pu fondre sur sa future.

    Tout le monde dit que les livres de MM. Delavier et Gundill sont excellents mais je ne voudrais pas faire de la publicité ^^


  • Sannat ou l’art d’enseigner l’economie même aux debutants tout en rigolant un bon coup.... Allez patron vous m’en remettez un et sans col cette fois....


  • La croissance, toujours la croissance...
    On ne peut pas croitre jusqu’à l’infini, quand-même, merde !
    C’est débile cette obsession de la croissance.
    Bon, pour les pays sous-développés, je veux bien, mais pour nous !?
    À un moment, ’faut qu’on arrête la croissance, et qu’on développe le mieux-vivre, l’harmonie, l’amour et les coquelicots, sinon on va tous exploser en vol.
    Comme dit mon boulanger : c’est en croissant qu’on prend de la brioche.

     

  • Les trois conditions de la croissance sont connues au moins depuis Sully :

    - 1/ Pas de croissance sans travail (Or on ne travaille plus la spéculation et l’endettement finançant l’oisiveté)

    - 3// Pas de croissance sans natalité ( Or on ne se reproduit plus et on avorte 200 000 bébés à naitre par an ie autant que le nombre annuel de morts de la 1er guerre mondiale ...depuis 40 ans : une guerre de 40 ans !)

    - 3/ Pas de croissance sans investissement ( Or les prelèvements obligatoires assèchent l’épargne et l’investissement)

    Depuis Sully ?
    Non, depuis Caton l’Ancien....

    Sommes-nous prêts à :

    - Travailler 40 heures /semaine prendre 4 semaines de congés, travailler jusqu’à 65 ans ?
    - Abroger la loi sur l’avortement , lancer une politique nataliste ?
    - Abaisser le taux d’imposition de 55% à 25% du PIB ?

    Franchement, non.
    Cela remettrait en cause trop de préjugés et surtout de situations acquises.

    Alors nous connaissons tous la suite du programme.
    les beatles en ont même fait une chanson : "yellow submarine"

     

    • rien à foutre de la croissance, partageons déjà plus équitablement ce qu’on a.


    • Vous raisonnez encore comme au 19ème voire début 20ème siècle, époque où la Terre était infinie comme ses ressources naturelles et énergétique, les forces humaines de travail suffisantes et la mécanisation très faible
      Aujourd’hui, nous vivons dans un monde différent, la croissance est devenue quasi impossible mais surtout elle n’est pas désirable (risque d’extinction de l’espèce)

      1. le travail humain est remplacé par le travail informatisé, automatisé, robotisé. D’où grâce à (à cause de) l’énorme gain en productivité, plus de travail pour tout le monde. Même en Chine on délocalise et robotise. Ce qui s’est passé dans l’agriculture, puis dans l’industrie est en train de se produire dans les services
      Le monde futur s’il existe sera un monde ou le "travail rémunéré" aura disparu (il n’est pas question d’oisiveté)

      2. l’augmentation de la population mondiale est exponentiel. Plus de population, c’est plus de besoin en alimentation, en eau, en ressources naturelles et donc également plus de production de déchets et de pollution. Si tous les habitants de la planète "consommaient’ comme un Français, il faudrait 4 Terres...
      La régulation de la population mondiale sera qu’on le veuille ou non une question que l’on ne pourra éluder (...je n’ai pas de solution...)

      3. L’épargne des Français est à un des taux les plus élevé du monde, 16% du salaire brut
      L’épargne financière des Français est de 4000 milliards d’€ soit 2x le PIB (ou l’endettement)
      L’investissement des français n’est donc absolument pas lié à leur capacité d’épargne. La propension à investir est lié au rendement (ROI) de cet investissement. Les taux bancaire proche de zéro ne sont qu’un reflet de la mort actuelle de l’économie. Les français n’investissent pas (dans l’activité économique) parce qu’ils n’ont plus de "sous" mais parce que cela ne leur rapporte plus rien.

      Je vous rejoint sur l’avortement (meurtre prémédité sur mineur) . Dans l’Europe des 28, quasi une grossesse sur 5 se termine en avortement mais cela est un point de vue éthico/religieux. Dans l’absolu et cyniquement cela limite les naissances dans le monde...


    • Avec 56% du PIB, de prélèvements obligatoires, je pense qu’on partage déjà pas mal, surtout quand on voit à quoi cela sert...
      Cela fait maintenant 40 ans que l’on élit des gouvernements qui œuvrent contre le peuple qu’ils sont censés protéger.


  • Qui peut croire à cette pseudo reprise qu’on nous cesse de nous rabâcher telle la méthode Coué,l’alignement des planètes etc...c’est de la magie, et les QE dont on sait pertinemment qu’ils ne font qu’empirer les choses à terme, mais c’est vrai qu’ils font monter le CAC 40, pas de reprise en vue tant que l’économie réelle ne repart pas, avec de la vraie croissance et de vrais emplois, de la vraie monnaie avec de vraies valeurs, et ça dans la zone euro, c’est mission impossible !

     

    • J’appartiens à cette génération qui quitte la scène , à une époque ou il y avait de vrais métiers, les gens étaient maçons, menuisiers, facteurs, instituteurs, médecins, ouvriers d’usine, agriculteurs, pecheurs....Aujourd’hui, quand je m’attarde devant la télévision , je m’interroge sur la réalité du boulot, et l’utilité de certaines professions annoncées par les intervenants : ...dans " l’évènementiel"...." animateur extrascolaire"...animateur de quartier."..."chef d’entreprise", des gamines de moins de 25 ans !


    • Varonine, vous touchez du doigt le problème No1 de ce pays, maintenir des emplois sous n’importe quel prétexte et à n’importe quel prix, même s’ils sont devenus inutiles.
      Certains préfèrent continuer de foncer dans un mur, plutôt que de chercher des alternatives à un modèle qui s’écroule.


    • ON discute sur la forme " croissance " alors qu’ on à besoin de fondamental , de sens !
      " Du travail y en à pas beaucoup faut le laisser à ceux qui l’aime " disait Coluche !
      Travailler = faire pour de l’argent = faire sa pute !
      Aimer = faire gratuitement par amour , !
      Aimer son prochain c’est de ne pas lui présenter la " facture " !
      Ainsi tout le superflus disparaîtra et la terre "respirera " à nouveau !
      " Regarde l’oiseau ni il ne sème ni il ne moissonne ! "
      C’est quand qu’on brûle les billets comme dieudo qui à tout compris ?


  • Ils savaient très bien qu’une dévaluation de l’euro pour relancer la compétitivité ne marcherait pas il ne faut pas les prendre pour des jambons, cela montre juste qu’ils sont désespéré c’est tout, c’est aussi simple que ça.


  • La baisse de l’Euro a tout de même une conséquence fort avantageuse pour les pays de l’UE : le tourisme en provenance de l’Afrique et du Moyen Orient est favorisé et c’est par millions que les touristes débarquent, souvent sur des radeaux de misère mais avec tous les moyens techniques nécessaires pour s’assurer un séjour confortable.
    Le tourisme est une chance pour la France.


  • les 3 dernières lignes du passage de l’article retenu sur ce présent site expriment completement ma pensée à ce sujet ! ( pisser dans un violon ! )


  • Interessant , mais la legere faute intellectuelle de l article est de ne pas faire la difference entre indicateur passé et indicateur avancé .

    Aprés avoir plus de dette qu en 2008 et esperer que cette dette s injecte dans l économie francaise et pas chinoise est tout a fait juste .

    le seul acte revolutionnaire c est de sortir ces economies de la banque , enfin si vous avez un bon coffre et acheter des biens à l etrangers car n oubliez pas que : " Quand la Republique est en peril vos biens , vos usines , et meme vos vies lui appartiennent "


  • Mouais, il suffit de faire une recherche sur le net pour s’apercevoir que la zone euro EXPORTE PLUS quelle n’importe, je vous met un lien ci dessous pour avoir votre avis les gars. Si cela est vrai, çà fout complètement en l’air le raisonnement de l’auteur.
    P.S. : Je ne suis pas économiste donc je peux me tromper, mon but est de dialoguer et avancer ensemble, alors si vous pensez je me trompe, aider moi à avancer avec des arguments étayés please :)

    http://www.latribune.fr/actualites/...


  • Le fait le plus marquant n’est pas la baisse de la monnaie qui siginifie seulement que les investisseurs intelligents ont déjà fuit cette monnaie morte.
    Le plus marquant c’est le peuple qui a son épargne dans cette monnaie et qui ne peut pas se sauver , le fruit de son travail voit sa valeur être dépréciée : une sorte de taxe non votée . non démocratique.
    Mais à quoi sert de crier à cette tyrannie alors que l’on vote des lois liberticides et que tout le monde dort !

    Le pire c’est que l’injection de monnaie ne fait qu’accélerer l’anéantissement de l’épargne du peuple.
    Des taux à zéro ou négatifs et de la creation monétaire prouve que nos economistes ne controlent plus rien.

    A la dépression chute de la production une deflation risque de pointer son nez ... mais bon Arthur du samedi soir continue d’enchanter le peuple.
    applaudissez ...


  • La " croissance" ça fait parti du vocabulaire mondialiste comme " les droits de l’ homme" "la démocratie" "la liberté " " la république " etc ...

    Le point commun de tout ce vocabulaire c’ est que plus les merdias et les pseudo- politique en parlent et ... moins ça existe dans la vie réelle !


  • Enfin à Euronews ils sont pas trop largués, ils mettent des gens qui produisent en vidéo et pas des journaleux qui tournent ou des traders qui cliquent.


Afficher les commentaires suivants