Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Enrico Macias : "Je suis un enfant qui pleure, je suis un soldat qui chante"

À qui pense le chanteur sioniste international Enrico Macias quand il entame le premier couplet de sa chanson Je suis un juif espagnol ? Au soldat de l’armée d’occupation israélienne qui menace et tire sur un enfant palestinien ? La suite n’étant pas claire, nous réservons notre jugement.

 

 

Plus sérieuses que les chansons de propagande d’Enrico,
les analyses profondes sur le sionisme
qui figurent chez Kontre Kulture

 

Enrico laï laï laï Israël, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Qu’importe mon destin ?"
    On sent une inquiétude chez celui qui est partout où les gens "ont besoin de parler à quelqu’un".
    Partout, en effet. Surtout pour faire taire.
    Et en effet, le destin n’importe guère à qui ne fait que rabâcher un passé mythifié, pour ne pas dire mensonger.


  • Putain

    Je viens de comprendre d’ou vient le slogan

    Je suis Charlie !

     

  • Tout converge et c’ est signé , mais il n’ y a pas de complot ni d’ ordre donné, non c’ est de la télépathie, une communion dans l’ esprit peut être ?


  • Ce type vit sur une escroquerie depuis 1962 . A son arrivée en métropole, affublé d’un pseudo espagnol, il s’est glissé dans la masse des pieds noirs , souvent d’origine espagnole , et se présentait comme le porte parole du "paradis perdu" , des rapatriés , les français de métropole y ont cru ," les gens du nord "....Il a mis trente ans avant de se déclarer , non plus comme le pied noir mais comme le kabyle judaisé , l’autochtone qui est rentré dans les fourgons du colon , et enfin l’ami de "BIBI ". Il est répugnant, avec son maquillage de tenancière de la casbah .

     

  • Si Enrico a pu nous séduire par le passé, nous n’avons plus du tout envie de l’écouter, car il est devenu trop décevant.

    Cette chanson s’apparente plus à de la propagande mondialiste, qu’à autre chose.


  • La plus grosse escroquerie du show business, 54 ans, pour un pseudo artiste sans aucun talent. Il faut appartenir à la communauté de lumière pour une longévité pareille. Comment la France a-t-elle pu permettre à cette merde de se produire pendant 54 ans ? "L’artiste " préféré de Oussama Ben laden, rappelez vous que les GI avaient trouvé un album de Enrico Macias dans la vidéotheque d’Oussama,surement à coté de l’album de Marylin Manson. Sa chanson "Le mendiant de l’amour" represente bien l’individu tout est dans le refrain, mais comment lui est venu l’inspiration ??

     

    • Ideologiquement, je n’aime pas du tout Haricot Machiasse, que ce soit clair, ses positions sionistes anti-palestiennes sont répugnantes, détestables, à vomir.

      Par contre, côté instrumental, je ne suis pas d’accord avec vous, c’est un musicien respectable, qui joue bien, ce n’est pas un grand musicien, bien sur, mais il est interessant. Il joue du violon, il joue de la guitare, et quand il joue avec ses amis juifs, dans sa langue, il chante et joue d’une facon bien plus riche et belle que ses disques commerciaux, qui eux ne valent rien.
      J’aurais aimé que les chanteurs francais actuels, dénués de voix, au lieu de brailler des merdes en anglais, sans aucune richesse mélodique, soient capables de chanter des chansons traditionnelles francaises, comme lui est capable de chanter avec coeur et voix des musiques de sa tradition !


    • Ideologiquement, je n’aime pas du tout Haricot Machiasse, que ce soit clair, ses positions sionistes anti-palestiennes sont répugnantes, détestables, à vomir.

      Par contre, côté instrumental, je ne suis pas d’accord avec vous, c’est un musicien respectable, qui joue bien, ce n’est pas un grand musicien, bien sur, mais il est interessant. Il joue du violon, il joue de la guitare, et quand il joue avec ses amis juifs, dans sa langue, il chante et joue d’une facon bien plus riche et belle que ses disques commerciaux, qui eux ne valent rien.
      J’aurais aimé que les chanteurs francais actuels, dénués de voix, au lieu de brailler des merdes en anglais, sans aucune richesse mélodique, soient capables de chanter des chansons traditionnelles francaises, comme lui est capable de chanter avec coeur et voix des musiques de sa tradition !


    • L’Amour a dû l’inspirer cash en direct.

      C’est bien connu que la kundalaini part du bassin. C’est pas pour rien que dans le bassin méditerranéen on bouge le bassin. “Donner, donner...” Et nous on donne les subventions !
      Dans la culture française à part le ça-va<>ça-vient procréateur, de manière rythmique on bouge pas beaucoup le bassin. Surtout que depuis que les créateûreux de mode ont imposé la tendance du squelette... Ben qu’est-ce que tu veux bouger un os ! On n’est pas prêt de recevoir !
      Faudrait voir avec Jacob Cohen qu’il organise un Atelier Thé Dansant Danse orientale. Ça en décoincerait certains raides comme des piquets !


  • Hahaha, quel malheur que cet homme mette ses propres paroles (ce qu’il pense vraiment) en musique au-lieu de s’être fait l’un des derniers passages de témoin de la culture arabo-andalouse (où il excelle instrumentalement sur des paroles qui ne sont pas les siennes...)


  • Je suis un nordique boréal, je suis un aryen bien musclé, je suis un français un peu celte, je suis catholique et fier de ma civilisation et moi, je ne dois pas 30 millions d’euros à ma banque car je ne suis pas adorateur du pognon...

    Prochainement sur La Méditérranée pour tous (dans l’autre sens et à la nage) mon prochain album.

     

  • Enrico se dit victime d’une escroquerie dans une affaire où un emprunt (35 millions d’euros tout de même) gagé par ses biens immobiliers était censé lui permettre de rénover sa maison et de faire un placement lucratif.
    Je ne supporte plus d’entendre les mots « enfants » et « pleurs » dans la bouche de ceux qui se comportent comme s’ils croiraient que les gains de la spéculation vient d’argent qui se reproduirait tout seul .


  • Un jour, dans une interview, Grenassia, alias Macias a osé déclarer : "Si Israël le voulait en... quoi... deux heures ? le problème palestinien, serait définitivement réglé. Mais nous, on n’est pas comme ça"

    Textuel et authentique.

     

  • " Il y a des larmes de toutes les couleurs "
    Il aime bien la caser celle-là, comme l’arc-en-ciel, de toutes les couleurs lui aussi ! Il doit sûrement écrire ses textes avec des crayons de toutes les couleurs :-)


  • La réponse est simple, il pense au bon ministre Crémieu et à son cher décret !


  • Le pauvre, à son âge, encore obligé de travailler parce qu’il s’est presque tout fait piquer dans je ne sais quelle combine foireuse. Pathétique Enrico !


  • "les gens du nord ..."

    Et ça a marché,...et ça a payé !
    La flatterie ,vieux comme le monde...
    et ça marchera encore demain ...et
    Les gens du nord ...auront le cul dehors !

     

  • Pleurer, soldat, frontière, ...
    Aie, aie, aie. Les palestiniens vont s’en prendre plein la poire.

     

  • "Je vous apporte la nouvelle
    Tous les loups, tous les agneaux
    Plus jamais ne se querellent
    Au bord du même ruisseau"

    (Enrico Macias)
    Mais dis moi Enrico c’est qui les loups ?...et c’est qui les agneaux ???...


  • Enrico Macias : " je suis un soldat qui "fait" dans sa couche-culotte et qui fait pleurer les enfants palestiniens"...
    merci Tsahal pour ta moralité !!!...


Commentaires suivants