Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Bernamej

Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani

Sur son site Internet, Bernamej s’amuse à se définir de la manière suivante : « Artisan quenellier ; glisseur de petites à moyennes quenelles, souples mais bien enfoncées [1]. » Il est notamment l’auteur du film d’animation SOS Quenelle, qui détourne des propos, tenus le plus souvent par des politiciens français, pour transformer le tout en produit satirique. Rencontre avec ce personnage haut en couleur qui dessine en noir et blanc.

 

Bernamej, racontez-nous le parcours qui vous a amené à divertir le monde de la dissidence ?

Un ancien camarade d’école, à qui j’ai demandé en vain de me prêter sa voix pour mes vidéos, m’a récemment rappelé que j’avais fait un recueil de caricatures « antisémites », déjà en 3ème ! J’avais complètement oublié cette histoire ! Je ne me suis pas encore découvert l’envie d’envahir la Pologne (j’attends d’en avoir les moyens), mais je pense me faire pousser la moustache. Mon psychiatre, Laurent Costes, a encore du pain sur la planche. Plus sérieusement, ce dont je rêve depuis toujours, c’est d’animer des dessins pour faire des films.

Dans mon milieu de progressistes émasculés, je ne voyais d’autre porte de sortie de la pathologie mentale, que de m’adresser aux gens avec qui je partage, grosso modo, les mêmes goûts et dégoûts.

L’éruption de Soral, et la coulée de résistance qui s’est formée autour de lui, devait logiquement engendrer un travail de synthèse par d’autres moyens que la dialectique ou la scène. J’apporte donc, comme tant d’autres, une très modeste pierre à l’édifice de l’insoumission des goyim ; ce qui sauve minimalement ma dignité d’esclave, ou flatte mon orgueil, au cas où vous ne vous seriez pas remis des Maximes de La Rochefoucauld.

 

Votre travail artistique démontre que le politiquement correct est une notion qui vous est étrangère. Vous semblez vous imposer peu, voire pas de limites du tout. Que vous inspirent ces propos de l’essayiste Gilad Atzmon ? : « La répression des sentiments antijuifs par les moyens du politiquement correct a mené d’une part à l’impunité juive et d’autre part à un ressentiment violent et explosif à l’encontre des juifs. L’opposition naturelle à l’égard de la politique juive et des attitudes suprémacistes n’aurait jamais dû être étouffée. L’opposition doit être adressée de manière ouverte afin que les juifs et leur État comprennent que leurs libertés ne sont pas sans limites [2]. »

D’abord, permettez-moi de vous féliciter pour vos entretiens avec Gilad Atzmon, qui nous permettent de le suivre en français.

Même si Gilad Atzmon peut être récupéré par la communauté juive organisée : « Regardez, nous les juifs, nous sommes aussi le peuple qui pense contre lui-même », objectivement, c’est un très grand homme. Sa pensée a percé à travers tous les déterminismes qui devaient le mener droit en enfer. L’idée que le politiquement correct est l’arme absolue de nos maîtres est superbement exposée dans ses écrits et conférences. Sur le plan économique, l’antisémitisme consiste à protéger les frontières et contrôler la monnaie ; sur le plan culturel, l’antisémitisme, auquel je participerais (selon la terminologie officielle), consiste à faire sauter les barrières du politiquement correct ; ce qui revient en fin de compte à protéger l’ordre naturel du monde.

 

Alain Soral juge que certains de ses détracteurs, comme BHL ou Haziza, ressemblent de plus en plus à des caricatures, à des personnages grotesques de films comiques [3]. Tout cela ne facilite-t-il pas en réalité votre travail ?

Bonne remarque. Dans une de mes toutes premières vidéos, j’ai cité Soral : « On est dans une période de caricature, qui légitime que lorsqu’on est réaliste, on doit être caricatural [4] » ; c’est précisément cet extrait de la vidéo qui sert d’image emblématique à Bernamej. Vous avez donc visé juste. Dans le premier SOS Quenelle, on entend parler de Femen qui « s’enculent avec la croix du Christ », quelques mois plus tard, on les voit dans cette posture, plus vraie que nature [5].

Dans la vidéo qui précède (Quenelle Fatale), il s’agit d’une mobilisation nationale dirigée par Valls pour combattre la quenelle ; quelques mois plus tard le scandale de la quenelle éclate. Un jour on regardera en arrière, et on aura peine à s’imaginer un gouvernement faire la chasse aux quenelles. Les cours d’histoires deviendront comédie. Et s’il vous plaît, ne parlons pas de chambres à gaz, on risquerait de s’étouffer ! En fin de compte, en tant que caricaturiste, mon plus grand rival, c’est le réel. Mais vous avez raison, pourquoi se compliquer la vie. L’objet, à peine travaillé, est exposé dans un contexte de communication artistique, et ça marche. Je pense même qu’il manquait BHL à Marcel Duchamp, pour aller jusqu’au bout de son œuvre ; c’était l’époque glorieuse de l’urinoir et du bidet, BHL n’existait pas encore. BHL, Haziza, Jakubowicz. Il y a des cas où le ridicule non seulement ne tue pas, mais rend immortel. C’est une des caractéristiques de l’élite du peuple élu : il se porte souvent candidat à siéger au Conthéon national, malgré tout ce que l’on peut dispenser d’éloges pour l’éternel génie de ce peuple.

 

Quelles sont vos références passées ou présentes en matière d’humour ?

Mes références passées sont assez banales et sans passion particulière pour l’humour en tant que spécialité. Dans l’humour populaire, comme tout le monde, j’ai aimé Louis de Funès , Pierre Richard (beaucoup moins Thierry Lhermitte), San Antonio, Reiser, les Inconnus, Luchini, Poelvoorde à une certaine époque, etc. Aujourd’hui, à part Dieudonné, les spécialistes (reconnus par le système) de l’humour sont à vomir : sentimentalisme, fausse subversion, démagogie, américanisation, boboïsation et soumission ont eu raison de l’humour.

 

Pourquoi avoir choisi le noir et le blanc pour vos films ?

Mon style n’est absolument pas moderne, mes animations nous ramènent cent ans en arrière du point de vue technique ; le noir et blanc s’y colle bien je trouve. Aussi, je suis les pas de mon grand mentor Spielberg qui a voulu faire « réaliste » avec sa Liste de Schindler en noir et blanc. Un jour on dira peut-être : « Spielberg » et « Bernamej » dans la même phrase !

 

Racontez-nous un peu votre rencontre avec Jean-Marie Le Pen. Comment juge-t-il votre travail de caricaturiste ?

Comme dirait l’auteur-compositeur Morsay :« Grosse dédicace à mon poto Jean-Ma ! » À vrai dire, ma rencontre avec le Menhir est tout à fait anecdotique. La charmante femme de Jean-Marie Le Pen était présente au bal des quenelles ; j’ai suivi mon instinct et me suis présenté à elle. Très vite, grâce à l’enthousiasme et l’énergie de Madame Le Pen, un petit cercle s’est formé autour d’elle, avec des camarades d’E&R, et nous fûmes conviés à une très courte rencontre avec le valeureux Président d’honneur du FN. Finalement, la fameuse rencontre s’est étalée en longue causerie d’une liberté de ton impressionnante, avec un monsieur Le Pen à la hauteur de nos attentes. C’était peu de temps après l’affaire de la « fournée », ce qui nous a permis de confirmer qu’après quarante ans d’irrévérence, le fondateur du FN n’a nullement l’intention de rallier la bien-pensance.

Pour ce qui est de mon travail, Monsieur Le Pen ne le connaissait évidemment pas, mais ne cachait pas son amusement et sa curiosité de ce qui pouvait ainsi mériter une Quenelle d’or.

La simplicité avec laquelle ces rencontres ce sont déroulées, la véritable noblesse de caractère des Le Pen, du début à la fin, telles furent pour moi, le véritable couronnement de la cérémonie quenellière.

 

Pouvez-vous enfin nous donner un petit avant-goût du film SOS Quenelle 3 ?

Au début j’avais pensé à du Marlon Branleux contre l’islam. Cette phrase est d’une bêtise si représentative de nos médias que je ne peux éviter le sujet. Cela dit, comme toujours, je commence par une idée, et dévie dans une direction totalement différente. Quand on fait de l’humour deuxième degré, on est jamais loin du troisième… Reich ! C’est le destin de toute Haine que de finir auprès du Führer ; que voulez-vous, on ne se refait pas !

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 

Articles de Bernamej (1)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1036858
    le 22/11/2014 par bishoko
    Entretien avec Bernamej

    J’ai découvert Bernamej sur E&R : Génialissime, il mérite d’être connu..... et reconnu !!


  • #1036883
    le 22/11/2014 par Paul Dupont
    Entretien avec Bernamej

    Ha c’est marrant, j’aimais déjà beaucoup les vidéos et le type a l’air intéressant ! Et c’est super que ça lui ait permis de rencontrer JMLP ! Quelle chance... Je ne savais pas que son épouse était présente au bal des quenelles, c’est vraiment chic de sa part d’avoir fait l’effort parce qu’elle doit avoir d’autres soirées autrement plus mondaines.

    Vivement SOS Quenelles 3 !


  • #1036892
    le 22/11/2014 par bachar
    Entretien avec Bernamej

    Il a beaucoup d’esprit Bernamej, pas seulement du talent artistique, c’est un vrai plaisir de le lire !

     

    • #1037141
      le 23/11/2014 par Pierre
      Entretien avec Bernamej

      Oui, je suis tout-à-fait de votre avis !
      Je pense que nous avons tous bien rigolés devant les vidéos de Bernamej ; elles sont drôles, corrosives, éminemment subversives, bien réalisées, avec une bande-son qui dénote une grande culture générale...
      J’attends également avec une grande impatience les épisodes suivants !


  • #1036900
    le 22/11/2014 par Stefan Wul
    Entretien avec Bernamej

    Bernamej t’es un génie. (Encore moi) x


  • #1036930
    le 22/11/2014 par pro fétes
    Entretien avec Bernamej

    bernamej trés bon taf !
    je verrais bien attali en temps qu’instigateur d’une "3éme guerre mondiale préventive " ,avant l’avénement du nouvel ordre mondial ...histoire de raser de prés toutes pilositées ne poussant pas dans le sens de ce "grand visionnaire".


  • #1037062
    le 22/11/2014 par big boss phantom pain
    Entretien avec Bernamej

    Le ton cuckierman de ses personnages est vraiment hilarant,moi personnellement c’est sa qui me fait rire,ce ton endeuillé mais en même temps sérieux qui rend le spectacle grotesque et ridicule à la fois tout comme notre gouvernement après tout .

    il la pas dit mais je vois aussi du al Pacino (scarface) dans ses personnage,la démarche du type,les musiques latino ,la gâchette facile,et le type qui un moment donner sniff la coke.


  • #1037094
    le 22/11/2014 par redsniper06
    Entretien avec Bernamej

    Bernamej...Chapeau l’artiste !!! ............le vrai !!!......pas les dégénérés du plug anal ou de la m.....des soi disant artistes contemporains voire cons temporaires qui ravissent Hidalgo, la LGBT, Kosciusko-Morizet et toute la mafia du tout Paris ou plutôt du tout Pourri !!!.......


  • #1037210
    le 23/11/2014 par savoyardso
    Entretien avec Bernamej

    Bernamej est largement superieur à Spielberg,sérieusement donnons lui le 1/1 000 000ième de la logistique de Spielberg et on en rediscutera.
    Bonne continuation l’artiste.


  • #1037235
    le 23/11/2014 par Vaslet
    Entretien avec Bernamej

    Quand on aborde le contheon ça ne peut finir que par une colombe hein ?!


  • #1037310
    le 23/11/2014 par Gabriel Ange
    Entretien avec Bernamej

    Quel Talent !!! Un long métrage serait une bonne idée !

    Salutations.


  • #1037323
    le 23/11/2014 par Strato
    Entretien avec Bernamej

    Bonjour,

    Du talent,du travail,de l’esprit ,du génie les qualificaifs ne suffisent pas à qualifier ce diamant de la dissidence. Effectivement pour ceux qui n’ont pas vu toutes ses animations , il avait effectivement prédit la persécution et la prohibition de la quenelle par le gouvernement Valls initié par le président du Crif et la Licra.

    Il n’y a qu’une chose qui m’échappe pour le moment, comment ses vidéos ne dépasse pas le million ? Sont-elles censurées ? Le niveau est-il trop haut pour le peuple ?

    BHL se souviendra longtemps de la quenelle que lui a glissé Bernamej il nous a "vengé" en quelque sorte de toutes les inepties * déblatérées par ce clown et ses actes en faveur des révolutions et guerres sonistes. Je suis sur qu’il ne mangera plus les quenelles comme avant...

    https://www.youtube.com/watch?v=dAT...

    * vérité absurde presque incroyable : les stigmates christiques de BHL

    http://www.dailymotion.com/video/xc...


  • #1037430
    le 23/11/2014 par bachar
    Entretien avec Bernamej

    Ca fait du bien de lire une telle voix, au moment ou certaines figures de la dissidence tentent de faire cavalier seul avec des méthodes abjectes. Bravo Bernamej !


  • #1037530
    le 23/11/2014 par Marie59
    Entretien avec Bernamej

    "En fin de compte, en tant que caricaturiste, mon plus grand rival c’est le réel". Effectivement, il n’y a qu’à regarder autour de soi !

    Finalement, vous êtes un peu le Michel Ange de la BD, qui disait : " Je dégage de la pierre, la statue qui s’y trouve déjà". Le problème, c’est que nous n’avons pas tous le talent de Michel Ange... !


  • #1037566
    le 23/11/2014 par Soldat du Christ...
    Entretien avec Bernamej

    Je suis vraiment un adepte de tout ton travail, qui dénonce avec brio toute la foutaise d’un système merdiatique ,qui est plus du spectacle, du SHOAH-bizness, que de la politique !!
    Vraiment MERCI Bernamej ....


  • #1037624
    le 23/11/2014 par pff
    Entretien avec Bernamej

    Un travail savoureux et un ton (dans l’entretien) à l’avenant. J’aime le personnage et attends avec impatience ses prochaines oeuvres. Merci à Dieudo et Soral pour avoir permis l’éclosion para-médiatique de tels artistes !
    .
    Longue vie à toi Bernamej, et chapeau bas !


  • #1037698
    le 23/11/2014 par bernamej
    Entretien avec Bernamej

    Toujours un plaisir de vous lire chers commentateurs d’E&R !

     

    • #1037816
      le 23/11/2014 par bachar
      Entretien avec Bernamej

      Merci camarade ! Grâce à des personnalités comme toi j’ai l’impression que la dissidence se renforce. Les vautours ont du mal à briser le lien qui unit les partisans les plus fidèles. Tu m’as tué quand tu as sorti une parodie d’Esti dans SOS Quenelle 2 :-) Ce serait génial si tu pouvais mettre un combat de boxe entre Soral et Haziza, ce serait jouissif même, autant que l’autopsie de BHL par le professeur Faurisson :-)


    • #1037966
      le 23/11/2014 par Mhd
      Entretien avec Bernamej

      Bravo à vous, votre créativité est sidérante !


    • #1038385
      le 24/11/2014 par très belles quenelles
      Entretien avec Bernamej

      Merci à toi l’ami, respect pour ton travail, continu, courage, paix.


  • #1038458
    le 24/11/2014 par MagnaVeritas
    Entretien avec Bernamej

    Les entretiens aussi amusants, dans le bon sens du terme, sont rares. Sacré Bernamej, toujours aussi fin.


Afficher les commentaires suivants