Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Jacob Cohen sur les attentats à Paris

Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani le 11 janvier 2015

Suite au massacre de la rédaction du journal Charlie Hebdo, l’émotion a dominé la ligne éditoriale des médias institutionnels au détriment de l’analyse. Dans votre blog vous avez choisi de rappeler que Charlie Hebdo, qui avait été par le passé un journal qui dénonçait tous les pouvoirs, s’était mué en un organe de presse agissant au profit du « lobby judéo-sioniste [1] ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

Tout à commencé avec Philippe Val, qui avait monté une opération financière pour prendre le contrôle de Charlie Hebdo, faisant ainsi une énorme plus-value financière, avec la bénédiction au moins tacite des pouvoirs publics. Val s’était aussi rapproché à l’époque de BHL. Une amitié qui rapporte puisqu’il avait été nommé directeur de France Inter. Depuis, il avait donné des gages. Soutien absolu de toutes les lois « sociétales ». Célébrations tous azimuts de la Shoah. Condamnation sans appel du Hamas et de toute forme de résistance palestinienne. Analyse plus que compréhensive de la politique israélienne. Et surtout dénigrement systématique de la communauté musulmane pour la stigmatiser, l’humilier, lui faire raser les murs. À ce propos je rappellerai comment Siné (un des fondateurs de Hara Kiri) s’était fait éjecter pour une formulation un peu caustique (« il ira loin ce petit ») sur la conversion au judaïsme du fils de Sarkozy pour pouvoir épouser l’héritière Darty. Pour un journal qui a une grande gueule et qui revendique une liberté totale de critique, ce n’était pas une grande preuve de liberté.

 

Profitant de la vague d’émotion planétaire, Frédéric Haziza n’a pas hésité à pointer du doigt tous ceux qui avaient osé critiquer Charlie Hebdo par le passé et à faire un amalgame entre ces personnes et des actes terroristes [2]. Si vous aviez l’occasion de vous retrouver face à lui, que lui diriez-vous ?

C’est une perspective qui relève de l’utopie. Donc je lui adresserai un message indirect. Frédéric Haziza est dans son rôle. Le fait qu’il se mue en défenseur constant de Charlie Hebdo corrobore dans une large mesure la conviction qu’avaient les judéo-sionistes que le journal était leur allié et qu’ils pouvaient compter sur lui. Par ailleurs, c’est une de leurs constantes que de faire l’amalgame. Le raccourci « musulman-islamiste-terroriste » permet d’installer dans les esprits l’idée que décidément, les musulmans en France ne peuvent ni évoluer ni s’intégrer. L’idéal en fait serait de les rendre indésirables, incompatibles, et d’en chasser le plus grand nombre. Finkelkraut a bien résumé cet état d’esprit : « L’islamisme n’est pas sans lien avec l’islam. » Donc cette religion serait, en elle-même, problématique pour le « vivre-ensemble » en France. Et l’amalgame de Haziza et d’autres tend à cet objectif ultime.

 

Certains caricaturistes dissidents, comme l’Artiste Mal Pensant, ont mis l’accent sur la responsabilité du gouvernement Hollande dans cette affaire en rappelant le laxisme lié au départ de nombreux jeunes djihadistes français en Syrie [3]. Quelle est votre analyse à ce sujet ?

Il est certain que les gouvernements français, de Sarkozy à Hollande, ont joué avec le feu en détruisant la Libye, en bombardant l’Irak, et en aidant l’insurrection armée contre le pouvoir syrien. Mais comme souvent, ces calculs ont révélé une faille. Les jeunes qui sont partis en Syrie ont reçu un entraînement qu’ils n’auraient pas pu avoir autrement. Si on prend en compte le fait qu’ils détestent l’Occident et le sionisme, qu’ils ont subi depuis une ou deux générations les discriminations et les harcèlements divers propres aux musulmans, on peut comprendre qu’ils aient envie d’en découdre. On ne peut pas généraliser ce genre de réactions, mais il suffirait de quelques-uns pour déclencher des réactions en chaîne. On peut aussi rappeler que des milliers de jeunes d’origine maghrébine pourraient, pour toutes les raisons que l’on connaît, s’inspirer de ces actions violentes. Il est dramatique de penser que pour complaire à l’Amérique et à Israël le gouvernement français mène une politique irrationnelle et dangereuse.

 

De nombreux chefs d’État se sont rendus le 11 janvier à Paris pour participer à la « marche républicaine ». Que vous inspire la présence de Benyamin Netanyahou, qui a profité de l’occasion pour appeler les juifs de France à faire leur alya ?

Tout d’abord c’est un ramassis d’hypocrites, de dirigeants sans morale ni intégrité politique. On a assisté à une mascarade qui doit certainement avoir des objectifs inavoués. On ne fait pas tout ce cinéma pour une protestation. C’était un « show » extraordinaire, qui prépare l’opinion, déjà acquise, à des mesures drastiques. La présence de Netanyahou a apporté la touche de cynisme pour compléter le tableau. J’y vois, en dehors du fait que c’est pure abjection qu’un criminel de guerre de cette envergure soit là, une espèce de légitimation du rôle central d’Israël pour combattre « l’hydre terroriste islamique ». Et donc, il ne faudrait plus l’embêter avec les aspects dérisoires de l’occupation et de la colonisation. Qu’il appelle les juifs de France à faire leur alya montre qu’il joue la cassure en toute impunité. Il est sûr de lui. Il vient en France comme en pays conquis.

 

Les quatre victimes françaises de l’Hyper Cacher seront toutes enterrées en Israëli [4]. Est-ce que cela vous surprend ?

Je reconnais avoir été surpris par la nouvelle, mais beaucoup moins lorsque j’ai appris les modalités par une radio sioniste. En fait, ce n’était pas la volonté des victimes. Ce sont les autorités sionistes qui ont fait pression sur les dirigeants communautaires en France pour qu’ils accèdent à cette exigence. Les sionistes évidemment prenant en charge tous les frais. Mais on peut déjà imaginer une cérémonie en grande pompe, avec les médias et les politiques, pour faire vibrer la corde sensible, le destin tragique des victimes tuées parce que juives, et la nécessité de construire un pays juif solide et invulnérable pour protéger tous les juifs du monde qui se sentiraient en insécurité. Du grand art. Goebbels peut aller se rhabiller. En matière de propagande, les sionistes ont atteint des sommets.

 

Enfin, croyez-vous qu’il sera plus difficile pour le gouvernement français de s’attaquer à Dieudonné maintenant que le thème de la liberté d’expression a été autant mis en avant à propos de Charlie Hebdo ?

Je ne le crois pas. Ce serait d’ailleurs une erreur de le penser ou de l’espérer. La liberté d’expression, oui, plus que jamais. Mais la liberté dans la dignité et le respect mutuel. Surtout pas la liberté qui appelle à la haine. Vous avez vu ce que cela a donné ? Des attentats monstrueux. Vous voulez que ça recommence ? Pourquoi croyez-vous que les judéo-sionistes, dont l’inénarrable F. Haziza, ont tenté de créer un lien entre les attentats et les leaders de la dissidence ? Ça va être leur cheval de bataille. Il y a deux choses qui ne changeront pas : le cynisme du système et le fameux « deux poids deux mesures ».

Se procurer le dernier livre de Jacob Cohen chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Analyse très claire et très lucide de la situation . Merci .


  • #1085646

    De toute façon la "liberté" reste un concept flou en France, puisque le mot France vient de l’allemand frei qui veut dire libre, donc nous dire qu’il y aurait une liberté à défendre, laquelle ?! La nôtre ou la leur ?! La nôtre de plus en plus, visiblement, mais chez nous, sur notre sol, pas "chez les terroristes" !

    Par contre les Français sont bien plus attachés à la justice, et c’est curieux on n’en parle jamais dans les médias... de justice !
    Pourtant l’injustice est aujourd’hui flagrante : le deux poids deux mesures serait-il devenu une norme ASSIMILÉE ET TOLÉRÉE PAR LE PEUPLE ?!

     

  • Excellent Jacob Cohen ! C’est agréable de lire de tels propos dans cette période de tempête...


  • #1085668

    Cher Jacob Cohen, donnez-nous des pistes d’espoir, parce que là franchement on a touché le fond. Merci à vous pour votre grande honnêteté.

     

    • #1085718

      Certes, difficile de ne pas céder au désespoir au lendemain du défilé de 5 millions de zombies décérébrés, comme autant de veaux marchant en souriant vers l’abattoir d’un Patriot Act à la française.


  • #1085674

    toujours d’une clarté et d’une pertinence, notre Jacob !


  • Il serait tellement important que tous les "Charlie" puissent lire cet entretien.

     

    • Je suis Charlie, pour moi, cela veux dire, je suis chrétien, musulman, juif. C’était une (macabre certes ) occasion de dire, je suis français. Je suis citoyen. Uni à ma nation sans faire de la politique...


  • #1085705

    Monsieur Cohen se trompe sur un point : le système ne veut pas pousser les Musulmans au départ, loin de là : leur présence est d’or car tant que les Arabos -musulmans sont là, le système peut faire diversion de mille façons, aussi longtemps qu’il le veut...


  • #1085721

    On a assisté à une mascarade qui doit certainement avoir des objectifs inavoués. On ne fait pas tout ce cinéma pour une protestation. C’était un « show » extraordinaire, qui prépare l’opinion, déjà acquise, à des mesures drastiques. La présence de Netanyahou a apporté la touche de cynisme pour compléter le tableau. (...) c’est pure abjection qu’un criminel de guerre de cette envergure soit là, une espèce de légitimation du rôle central d’Israël pour combattre « l’hydre terroriste islamique ». Et donc, (...) en pays conquis.



    Le rapt par les politiques français (puis internationaux) suite à l’émoi populaire me paraît, à moi aussi, très cynique et d’une portée qui va museler définitivement la liberté d’expression. Mais le plus dramatique dans l’histoire c’est le jeu (dont la photo de la love politique d’une chancelière presque éprise sur l’épaule de notre nouille de président me laisse critique quant à l’opération mortifère qui va suivre).

    Bien que grand défenseur de la liberté d’expression, je n’ai pas participé à cette mascarade mise en scène pour capter l’émoi populaire français d’autant que les premières minutes de ce tragique crime ressemblait trait pour trait à l’affaire Merah. Trop de preuves semées çà et là comme le petit poucet orientant l’affaire directement et stigmatisant dès la première information poubelle parue. Puis nous avons assisté à l’effet gaguesque de la mise en scène hollywoodienne (indice oublié, suspects immédiatement identifiables par des CI abandonnées, par hasard dans l’auto, une discussion avec le conducteur de la voiture volée puis avec des journaleux à faits divers, la cabale décrite à la minute près...). Puis le souvenir d’Hara-Kiri (Pr Choron) pour devenir C. Hebdo (avec des articles plus trash que des séries sanguinaires hollywoodiennes, éminemment provocatrices bouffant du curé et/ou de l’arabe à chaque parution). L’analyse germe sur ce qui se produisit, il y a 1 an, sur l’escalade de la privation de la liberté d’expression avec l’affaire Dieudonné, les dissidents, Zemmour (?), Ménard dès que la parole de trop est prononcée, la bien-pensance médiatico-politique met sa machine à censures en branle-bat de combat pour sommer un collègue de se taire et le 7/1 cette sacro-sainte liberté (émanant d’un esprit gocho puant) a été attaquée dans son coeur qu’un tel abattage médiatique s’en est fait l’écho avec une verve haineuse. Un tel spectacle me navre, ce comble du ridicule et de moraline dégoulinante.


  • #1085724

    Que dire de plus ?!!...
    bravo et merci pour votre clairvoyance et votre courage M. Cohen !


  • #1085741

    Le père Jacob, incisif comme les vérités qu’ils rappellent : éh oui, il y avait val comme directeur à charliehebdo et cela a marqué un virage ultra sioniste.
    Qui pour le rappeler ? Peut-on être charlie et être pour la cause palestinienne ?
    Sous quelle bannière range-t-on ou essaie-t-on d’enrôler les manifestants du Dimanche "jesuischarlie" ?


  • Merci Jacob,mais que pensez vous du boucher de Kiev:poroshenko,de la terroriste economique de l europe du sud:merkel,du goebbles du terrorisme d etat:bhl,de la liberticide taubira qui nous prepare une justice actuarielle,des plus grands terroristes mondiaux les usa et leur nouvelle invention le terrorisme¨¨propre¨avec les drones,......... ? qui etaient présents à Paris autour de l ancien maire de Tulle


  • #1085762

    Le plus important est que le public puisse s’éduquer grâce à des analyses comme celles de Jacob COHEN aussi peu de jours après les faits. Même avec un Patriot Act à la française, cela n’empêchera par les gens de livrer leur point de vue, quand bien même ils devraient le faire avec des pincettes. Internet n’est pas contrôlable par l’Empire. Même si ce dernier tente d’aller au clash, il y perdra des plumes. Aux États Unis, des militants pacifistes viennent de manifester devant le porche de Dick Cheney. L’étau se resserre. Je n’aimerais pas être à la place de ce " ramassis d’hypocrites " dont parle Jacob COHEN. Les paroles s’envolent et les écrits restent. Et désormais, avec internet, ce sont les écrits et les vidéos qui restent. De Madeleine Albright qui pense que la mort de 500.000 enfants irakiens en valait la peine à la blague de Jacques Attali en passant par les images de Gaza, il y a beaucoup de casseroles qui traînent.


  • #1085764

    Jacob Cohen est pour moi comme un oncle ou un grand -père sage.
    Dieu te prête vie, Jacob !

    Un catholique.

     

  • Quelqu’un pourrait simplement me dire, qui, parmi les présumés coupables, est effectivement partit en Syrie ou ailleurs et y a effectivement suivis les entrainement dont (si j’ai bien compris) il est question dans l’article, ou du moins (sauf erreur), dans d’autres articles de presses... ???

    Mais peut-être que ma question soulève plus de questions que de réponses... ???

     

    • Peu importe que des jeunes soient partis en Syrie ou au Yemen, il est important de souligner que la politique du gouvernement Hollande met les intérêts de la France en danger, elle a pratiquement encouragé le départ de jeunes en appelant au meurtre de Bachar el Assad, tout ceci dans le but de servir les intérêts atlanto-sionistes....


  • Il faudrait savoir…Soit charlie était franc mac soit sioniste soit Cohen fait référence et sans le nommer à une influence judéo maçonnique au sein même de la rédac’, passant de l’anticatholicisme et de l’anti français superdupont à l’islamophobie radicale sous couvert des caricatures.

    Deuxième point, oubliez le passage sur Bibi, d’après les médias, donc à prendre avec des pincettes, Netanyahou n’était pas invité en première intention, mais que Paris s’est agacée devant son insistance à venir quand même faire sa promo, campagne oblige, d’ou Abbas en forme de représailles, que la présidence ne voulait pas inviter non plus, ne voulant pas rappeler une quelconque importation du conflit israelo palestinien en ce jour de défilé laïque, républicain et lobotomisant.

    Badaboum ! Toute cette stratégie serait tombée à l’eau avec un finish à la grande synagogue, une kippa sur le crane et contraint d’assister avec Sarko et bien malgré eux, au triomphe de Valls sous l’œil bienveillant de sa femme et de Bibi, alors que le Hamas critique aujourd’hui et violemment Abbas de s’être livré à cette mascarade.

    Autant le dire tout de suite, c’est donc un fiasco diplomatique de grande ampleur sauf pour Bibi…Avec des conséquences en terme de cohésion nationale.

    De véritables pyromanes !

     

    • Abbas sait très bien la vérité, mais il ne pouvait décliner l’invitation :

      1) de peur qu’on lui rappelle que la France est favorable à l’entrée de la Palestine à l’ONU ;
      2) de peur qu’on le traite, et l’AP avec lui, de terroriste ...

      Perso, j’ai surtout remarqué l’absence du Maroc. L’avenir nous dira pourquoi.


    • Concernant l’influence de CH, voici, je trouve, un article intéressant, antérieur aux massacres, et écrit par quelqu’un qui sait de quoi il parle :
      http://www.article11.info/?Charlie-...


    • #1086437

      @ awrassi : un délégué marocain a apporté ses condoléances à Hollande mais n’a pas manifesté dimanche, car le Maroc avait prévenu que la condition pour participer à la manif était qu’il ne devrait pas y avoir de caricatures ou d’insultes à l’Islam. Donc on peut en déduire qu’il y en a eu.


  • Tout à fait d’accord sur tout avec Mr Cohen , bravo à lui !


  • #1085978

    Ce qui m’impressionne le plus, c’est le nombre de Charlie qui sont descendus dans le rue. Surtout pour un journal en perdition qui ne faisait plus rire personne. J’aurais aimé savoir combien de personnes achetaient Charlie et combien appréciaient le pipi caca bou-gnoul cul-béni famillesjevoushais qu’ils répandaient dans ces quelques feuilles de chou.
    J’ai adoré Charlie l’Ancien, j’ai détesté Charlie Moderne. La querelle des Anciens et des Modernes sans doute...

     

    • #1086422

      Salman Rushdie disait "Qu’est-ce que la liberté d’expression ? Sans la liberté d’offenser elle cesse d’exister."
      Récupérations ou pas, haine raciale à peine dissimulée ou pas, on ne tue pas des journalistes, des humoristes, des dessinateurs, des caricaturistes, toute personne sous le prétexte qu’ils offensent telle ou telle communauté. Je vomis sur les deux poids deux mesures, mais j’estime que rien au monde ne justifie de telles atrocités à l’égard de Charlie Hebdo, et leur torchon rédactionnel ne justifie en rien qu’on s’en prenne physiquement à eux. A partir de là, cette manifestation, peu importe les symboles et les slogans qui y sont scandés, me semble très saine. Les gens qui ne voulaient pas de guerre civile y étaient, pendant que d’autres s’attaquent aux synagogues et aux mosquées.


    • "J’aurais aimé savoir combien de personnes achetaient Charlie et combien appréciaient le pipi caca bou-gnoul cul-béni familles"

      La réponse c ’ est 30 000. La prochaine édition va être de 5 000 000.


  • #1086029

    Merci Jacob Cohen, excellent comme d’hab et sans de langue de bois !


  • #1086062
    le 12/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Entretien avec Jacob Cohen sur les attentats à Paris

    Ce n’est pas la cave ou le grenier qu’il se verra offrir le moment venu, mais bien la maison d’amis !


  • #1086101

    Je suis Jacob Cohen.

     

  • Enfin un raisonnement intéressent merci
    J’ai aimer vous lire


  • #1086192

    Ils sont tous enterrées en Israël indice révélateur troublant tout comme cette fusillade qui tombe un vendredi jour de prière pour les musulmans ,difficile de pas faire mieux pour ne pas produire plus d’amalgame . C’est dans la lignée de cette épicerie qui donne sur une porte exprès pour que tout le monde observe le dispositif et le cinéma...
    Pourquoi celle-ci et pas une autre ?
    Etrange coïncidence encore ?


  • #1086384

    Bon, alors, bien-pensance oblige, voici un bref résumé des faits : "Attentat à Charlie Hebdo : 4 morts dans une épicerie casher"...

     

  • #1086647
    le 12/01/2015 par Pierre Von Bergen
    Entretien avec Jacob Cohen sur les attentats à Paris

    Affirmer que le pouvoir essaie de montrer du doigt les musulmans de France est absolument faux. Le pouvoir, depuis des années, fait tout pour que la France soit noyée sous des masses venues de l’étranger, d’Afrique plus particulièrement. Toutes les lois et la pensée antiraciste sont en place pour que ces masses ne partent jamais, pour que les Français les acceptent.

    Jamais le pouvoir ne laissera le peuple se rebeller contre une masse allogène, ce serait la fin de la "démocratie", des droits de l’homme et des pseudo.valeurs républicaines.

     

    • #1087395

      Pas faux ! Je remarque depuis pas mal d’années de la colère, de l’incompréhension dans les yeux des Français quant à la question de l’immigration...et je crois que l’immigration ne s’arrêtera pas, c’est l’arme absolue du Capital.


    • Au contraire c’est bien en ouvrant en grand les vannes de l’immigration que les gouvernants espèrent un ras le bol des "locaux" et donc un affrontement souchiens immigrés. Le peuple élu comptant les points.


    • #1089818

      L histoire des combats de coqs de rav ron chaya... "Par la tiniasse des cheveux" vous ferez cette guerre..


  • « Goebbels peut aller se rhabiller. En matière de propagande, les sionistes ont atteint des sommets ». Et pan ! Quenelle épaulée signée Monsieur Jacob Cohen !


  • #1087269

    Respect à Monsieur Jacob Cohen pour sa clarté de vue et son intégrité. Il est comme un deuxième père pour moi. Grâce à lui je ne pourrais jamais tomber dans l’antisémitisme et c’est l’humain que je défendrais contre les vrais barbares sionistes.


  • Toujours aussi lucide ce cher monsieur Cohen.


  • #1090179

    C’est bien parlé de la part de jakob mais est ce la réalité ?
    pour ma part je pense que c’est un complot comme il le dit lui même
    mais je voudrais souligné un point c’est que les français ont tendance à croire à l’opinion publique et cela en est une règle primordiale pour eux alors que l’homme est sujet à l’erreur et manipulé par sa raison.
    étant musulman je voudrais adresser un message au musulman du monde et de suivre les enseignements de notre prophète Mohamed et non mahomet combien de fois s’est il fait attaquer autant par la parole que par des coups et il patientait Ils se moquent de Mahomet et ne font aucun mal à Mohammed.
    Ils se moquent d’un personnage qu’ils ont imaginé et à qui ils ont donné un nom. Cet homme n’est pas notre prophète.

    Vous ne l’atteindrez pas et vous ne l’égalerez pas.

    Les Mecquois se moquaient de Mohammed (digne de louanges) en l’appelant Modamam (digne d’injures).
    Le Prophète aleyhi salat wa salem souriait. Oui il souriait ! Et il disait ils se moquent de Modamam et non pas de moi.

    La sagesse est la réponse aux provocations. Et c’est ce que notre bien aimé prophète ( que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) nous a enseigné.

    Le silence fait taire l’insolence.

    A PARTAGER.


  • Tout est dit ! Merci à Jacob Cohen pour la clarté et la vérité de ses propos !


Afficher les commentaires suivants