Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

ONU : les réactions hystériques d’Israël révèlent la véritable nature du sionisme

Suite à la résolution du Conseil de Sécurité demandant « seulement » l’arrêt de la colonisation, et non le démantèlement des colonies sur une terre conquise par la force et jamais reconnue par le droit international, Israël a réagi avec une violence inouïe, comme un enfant gâté à qui tout était permis et qui se retrouve soudain réprimandé. Comment la communauté internationale a-t-elle eu l’outrecuidance, la « Hutspa », de mettre un petit bâton dans les roues du char triomphant du sionisme en expansion ?

Petit rappel historique : le Conseil de Sécurité avait déjà voté en 1968 la résolution 242 demandant l’évacuation des territoires occupés par la force. À l’époque la colonisation n’avait pas encore commencé et les États-Unis n’étaient pas les alliés inconditionnels de leur chien de garde dans la région. Résolution restée évidemment sans effet.

Netanyahou a immédiatement déclaré que la nouvelle résolution était nulle et non avenue et qu’il s’en torchait. C’est ce qu’il y a de bien avec les dirigeants sionistes. Le droit international et la communauté du même nom ils s’assoient dessus. Le peuple élu à qui Dieu a redonné la terre promise n’a de comptes à rendre aux gentils, à tous ces peuples de goyim qui décidément ne comprennent rien à son destin unique et glorieux.

Le Premier ministre sioniste a convoqué les ambassadeurs des pays qui ont voté la résolution le jour de Noël pour leur passer un savon. Qu’auraient dit les institutions judéo-sionistes si un pays européen avait convoqué un ambassadeur israélien le jour de Roch Hachana ?

Netanyahu a annulé une rencontre prévue avec son homologue britannique Theresa May pour protester contre le soutien de Londres à cette résolution. Il a annulé la visite prochaine en Israël du ministre sénégalais des Affaires étrangères et a ordonné au ministère des Affaires étrangères d’annuler tous les programmes d’aide au Sénégal. Il a supprime plusieurs millions de dollars de contributions à diverses agences onusiennes.

Les « amis » d’Israël montent au créneau. Estrosi part fissa en Israël pour soutenir Netanyahou dans cette épreuve. Quant à l’inénarrable Guy Millière, il a publié un article intitulé : « Barack Hussein Obama, l’antisémite de la Maison-Blanche, trahit Israël ». Liberman va plus loin, si on peut dire, avec la résurgence de l’antisémitisme. Il a déclaré que la conférence prévue à Paris le 15 janvier était « comparable à l’Affaire Dreyfus ».

Ces réactions hystériques et disproportionnées montrent à quel point le régime sioniste s’est laissé acculer dans une impasse sans issue. D’une part il ne peut arrêter la colonisation. C’est un processus irréversible qui doit aller jusqu’au bout, c’est-à-dire avaler 90% de la Cisjordanie. D’autre part, il glisse inexorablement vers l’État binational, ressemblant à l’Afrique du sud du temps de l’apartheid.

Cette « hystérisation » a quelque chose de positif. Elle met à jour la nature véritable du sionisme et son évolution impériale. Certes aujourd’hui la plupart des États ont une certaine trouille d’Israël. Il n’y a qu’à voir leurs tentatives de justification d’une résolution qu’ils auraient déjà dû prendre depuis longtemps et surtout la faire appliquer. Mais on est proche du ras-le-bol. La question devra se poser un jour : n’était-ce pas une erreur monumentale de laisser se créer un tel Frankenstein dans cette région ? Sauf que ce « Frankenstein » dispose de 6 sous-marins avec des centaines de têtes nucléaires prêtes à arroser le monde.

Je souhaite bien du plaisir aux chancelleries européennes avec ce nouveau casse-tête.

Le sionisme, son histoire et sa vision du monde,
chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Israël et les Etats-Unis sont les deux menaces principales à la paix mondiale.
    Quant à ceux qui, ici ou ailleurs, pensaient du bien de Trump, observez attentivement sa réaction dans cette affaire, qui vient s’ajouter à la nomination de l’ambassadeur ultra-sioniste. Trump est un judéo-protestant néocons et un sioniste de la pire espèce, en plus d’être un très dangereux ultra-libéral qui n’hésitera pas une seconde à détruire l’Europe pour préserver la suprématie des USA. C’était bien naïf que de croire le contraire. Israël et le sionisme sont bien la plaie de l’humanité, les juifs extrémistes sionistes sont les plus parfaits racistes que la Terre ait jamais porté et ils n’hésiteront pas une seconde non plus à provoquer l’apocalypse des goyim, dans laquelle ils disparaîtront aussi d’ailleurs..

     

    • hilary clinton aurait fait mieux, je ne pense pas, elle est bien pire... Même en France, l’une des solutions de poids proposées actuellement est Marine Le Pen, sioniste également !

      PS : melenchon communiquant manipulateur et menteur soutenu par les journaleux, Asselineau a autant de force représentative que melenchon, c’est à dire rien, mais sans être soutenu par les journaleux !


    • Concernant Trump, nous verrons bien, toujours est-il que je connais des protestants français "made in US" proche du milieu Juif, détestant par dessus tout l’église Catholique : ils étaient pour H.Clinton et ont très mal vécu l’élection de Trump, alors vous pensez ce que vous voulez mais inconsciemment, cela rassure. Après, nous savons que Trump est un païen...

      Aussi, j’ai trouvé l’explication d’Alencourt intéressante/ amusante (bon ça vaut ce que ça vaut...) : Trump est le 45ème président des États-Unis. Or, dans Isaïe 45, il est indiqué ce qui suit :
      « Yahvé me dit : transmets ces paroles à Cyrus. Car j’ai fait sacrer ce roi. Je l’ai pris par la main pour lui faire terrasser les nations pour qu’à sa vue, les rois en fuite tournent le dos, pour lui ouvrir les portes de toutes les villes sans exception. (...)
      A cause de Jacob mon serviteur et d’Israël mon préféré, je t’ai désigné sans que tu me connaisses pour qu’on sache de l’Orient à l’Occident qu’en dehors de moi il n’y a rien. (...)
      J’établis la paix et je mets le malheur, c’est moi Yahvé qui fait tout cela. (...)
      Qu’elle produise en même temps le salut
      C’est moi Yahvé qui en suis l’auteur. »


    • Je dois reconnaître que je ne peux que souscrire à votre analyse, avec juste un petit (j’ai bien dit petit..) bémol concernant Trump : il est parfaitement exact de dire que Donald-coin-coin ne marche pas sur le même chemin que Jésus-Christ, et qu’il ne va pas instaurer le royaume de Dieu sur la Terre (pour résumer, on peut dire que c’est un gros bourrin qui aime le fric et la force brute) mais on est bien obligé de faire avec ce qu’on a en vitrine, d’un côté Donald dit "le flingueur", de l’autre Hillary dite "la foldingue".Le seul petit avantage de Trump, à mon avis, c’est qu’il n’est pas un idéologue, avec lui tout est possible, le meilleur (bon, faut pas trop rêver quand même..) et le pire (ce que je ne souhaite évidemment pas)
      Avec Clinton, par contre, le pire était garanti sur facture, et la facture aurait été salée, je vous le certifie, car cette femme est avant tout une idéologue, et il n’existe rien de plus dangereux au monde que ce genre de personne, quand le bouton nucléaire est à portée de sa main.
      Quant au sionisme, je partage bien évidemment votre point de vue, et je ne vois pas du tout comment je pourrais faire autrement.
      Bonne journée, et bonne année 2017, si la 3ème n’a pas été déclenchée d’ici là.


    • Je crois plutôt que Trump était moins pire que Clinton. Ce qui ne fait pas de lui une bonne personne cela va de soit.


  • J’ai retrouvé une résolution de l’ONU datant de 1976, voici ce qu’elle dit :
    "L’assemblée générale, par 90 voix contre 16 (dont les Etats-Unis et Israël) et 30 abstentions, a approuvé les recommandations tendant à l’évacuation totale des territoires occupés d’ici le 1er juin 1977, le retour des réfugiés arabes dans leurs foyers et l’établissement d’un Etat palestinien."

    "Le machin qu’on appelle l’Onu", comme disait le Général en 1960, n’a donc pas été efficace.


  • Toutes les capitales européennes sont la cible des têtes nucléaires israhelliennes actuellement, hystérie c’est le mot, mais de la menace à l’acte sioniste, il n’y a qu’un doigt...


  • « Sauf que ce Frankenstein dispose de 6 sous-marins avec des centaines de têtes nucléaires prêtes à arroser le monde. » : il faut arrêter avec ce chantage, beaucoup de nations peuvent également les vitrifier, et les sionards qui souhaient par le projet mystique dominer sur terre et ne sont sûrement les premiers à ne pas vouloir monter au ciel trop vite.
    “Dominateurs” uniquement lorsqu’ils sont sûrs de gagner : de l’aplomb et rien d’autre.

     

  • L’ "o.n.u ?", Une vaste mise en scène théâtrale.


  • Toujours aussi percutant papy Jacob !


  • Le projet sioniste consiste à éradiquer le christianisme de la surface du globe, c’est très loin d’être fait, et je prédis (et souhaite) les pires difficultés aux initiateurs de ce programme satanique, qui ne triomphera jamais.

     

  • Avec la nouvelle année qui vient la déclaration Balfour aura juste 100 ans,quel héritage pour l’humanité !
    Tant de gentils sont morts pour la création de l’entité sioniste,fabriquée sur le dos de deux guerres mondiales. Il est bien trop tard pour trouver une quelconque issue par le haut à ce qui a été appelé pendant des siècles la question juive,tout cela ne peut finir,d’une façon ou d’une autre que par la troisième et dernière


  • Jacob, merci pour ces franches paroles.
    Et puis, pour une fois, j’applaudis la paire Obama-Kerry quand elle affirme qu’Israël devra choisir et qu’il pourra être soit juif (solution à 2 États) soit démocratique (solution à 1 État), et donc que sa politique actuelle, ségrégationniste et expansionniste, est une impasse. La quenelle de dernière minute arrive un peu tard, mais elle a le mérite de rappeler les termes du débat politique de façon responsable. Ce qui est le bienvenu.
    http://truepundit.com/kerry-israel-...
    Quoi qu’il en soit, pour l’instant, l’Etat d’Israël, entre sionistes ultra nationalistes, religieux jusqu’au boutistes et globalistes "progressistes" continue de s’enfoncer dans des propres contradictions, chaque jour un peu plus...


  • Bernard, Alain, Enrico, Patrick, ainsi que "Jacques et ses bagues" doivent être sacrément en colère......


  • En fait, depuis le début, les vrais sionistes poursuivent uniquement le même but : La réalisation du "Eretz Israel", le "Grand Israel" en français et il est clair qu’ils continueront invariablement vers ce but si ils n’en sont pas un jour empêchés par la contrainte !!!


  • Un nouveau verbe s’impose dans la langue française, Dénaufrager, de surcroît, notre nouveau verbe se placerait juste avant Dénazifier, il n’y a pas plus cohérent.
    La logique structure le langage, le langage définit la logique.


  • Maniés avec douceur ! Ils vont accoucher du messie.


  • Il est possible pour la communauté internationale et ce tant qu’elle est de bonne foi, de neutraliser l’arsenal nucléaire israéliens sur plusieurs vecteurs. Mais pour une réussite complète, il faudrait que les USA se joignent à cette effort de neutralisation/démilitarisation.

    Quand le Golem est fou, il faut le neutraliser pour le bien de l’humanité.


  • Une question comme ça. Vu qu’en politique et en géo-politique règne la fourberie, vu que le conflit israëlo-palestinien dure depuis 70 ans pour la possession de territoires minuscules, est-ce une hypothèse envisageable que l’état d’Israel ait été créé pour embarquer les juifs dans un problème inextricable ?

    Avez-vous connaissance d’informations dans ce sens ?

    La question d’après serait alors : qui a programmé cela ? Et là, on est reparti pour des hypothèses : la perfide albion, etc

     

    • Bonne question !

      En tout cas certains juifs en ont eu l’intuition très tôt. Je cite (de mémoire, je ne garantis pas la précision des termes) la très courte lettre qu’envoya Albert Einstein à un dirigeant sioniste en 1948, juste après le massacre de Deir Yassin :



      Monsieur,
      Si une catastrophe finale devait nous arriver un jour en Palestine, les premiers responsables en seraient les Anglais et les seconds, les terroristes issus de nos rangs. Je ne veux voir personne associé à ces individus fourvoyés et criminels.



  • L’Etat d’Israël n’est ni un Etat, ni Israël.

    On ne peut définir un Etat sans définir ses frontières. Où sont-elles ?

    Israël est un terme de la bible qui peut avoir plusieurs sens, mais certainement pas celui de la dernière entreprise de colonisation occidentale.

    Dès le départ, double arnaque. Et même triple si on compte la promesse faite aux juifs d’avoir un pays à eux où ils seraient enfin en sécurité.

    La seule façon correcte de le désigner est bien "régime sioniste".


  • ils ne l’on pas encore trouvé le trésor de Salomon ??? ils vont finir par croire qu’il n’a peut être jamais existé et qu’il est tout simplement symbolique.

    A moins qu’ils ne cherchent à faire chanter le Vatican avec des preuves archéologiques... ?


  • Il semble que justement les chancelleries aient un coup d’avance sur Alain Soral ce coup-ci. Ce coup d’avance pourrait bien être la conférence de Paris prévue pour janvier sur la question. Je fais pour ma part le pari qu’on nous prépare une grosse surprise qui annonce une hystérie bien plus extrême si mes prévisions sont exactes. Pour savoir le fond de ma pensée et les conséquences possibles de la conférence de janvier, vous pouvez lire mon article sur ma page Facebook intitulée "Liberté d’expression" ou "Syd Destyn". Vous y serez les bienvenus. Syd Destyn


  • Quelques bandits initiés terrorisent la terre entière !
    Pauvres goyim, qu’avez-vous fait de vos Titus ?


Commentaires suivants