Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Envoyer l’armée pour un travail de police : une idiotie dangereuse

Les conditions sont réunies pour des incidents et des bavures

De tous bords, on entend qu’il faut envoyer l’armée nettoyer les banlieues de France et de Navarre.

Faut-il encore une fois rappeler que l’armée française n’est pas une force de police ? L’armée de terre en possédait une, nommée gendarmerie, on l’a érigée en armée distincte plus nombreuse que la Marine et l’armée de l’Air réunies, puis on l’a transférée au ministère de l’Intérieur, et aujourd’hui on se rend compte que les corps expéditionnaires ont besoin de prévôté et que les plantons-cibles de Sentinelle doivent être accompagnés de gendarmes pour éviter qu’on leur emprunte dans les aéroports leur fusil d’assaut décoratif, en ordre de marche et vide.

L’armée de Terre, quant à elle, à laquelle tout le monde pense quand on dit « il faut déployer l’armée » (avant-hier à Marseille, hier à Calais et aujourd’hui à Paris), n’est plus préparée, même si les textes le prévoient encore, à être utilisée comme force de maintien de l’ordre de troisième catégorie en cas de débordement des forces de deuxième catégorie, à savoir gendarmerie mobile et compagnies républicaines de sécurité, d’ailleurs trois fois supérieures en nombre au maximum fixé pour l’armée de Terre en métropole en cas de crise majeure, tant par le dernier livre blanc sur la défense que par la loi de programmation militaire, d’ailleurs gagée sur des ressources hypothétiques (seule fonction de l’État dans ce cas). L’armée de Terre n’est d’ailleurs plus préparée à rien, depuis dix mois que toutes les activités d’instruction et de remise en condition au retour d’opérations extérieures ont été remplacées par la faction Sentinelle devant les synagogues.

À moins qu’on ait réellement une portion de territoire de quelques centaines de kilomètres carrés à tenir ou une zone urbaine de la taille de Strasbourg ou Bordeaux à sécuriser, ce qui reste à la taille du reliquat de l’armée de terre, elle n’a rien à faire sur le territoire national, et si on a pu lui demander en 1957 de déployer 16000 hommes pour nettoyer une ville de moins de 600000 habitants, son effectif total était (sauf erreur) de l’ordre du décuple d’aujourd’hui et le reste du pays était sain.

Boucler un bloc de trois immeubles, frapper aux portes pour perquisitionner, se faire ouvrir les « boxes » de sous-sols ou le coffre des voitures, et le cas échéant déférer à l’autorité judiciaire les récalcitrants ou les suspects, c’est du travail de police, et même, dans certaines zones, de policiers expérimentés, supervisés par des officiers de police judiciaire.

[...]

Faut-il rappeler qu’il est grave et dangereux d’utiliser le reliquat d’armée contre la population, même si cette armée est loin d’avoir la puissance de feu de l’armée ex-ukrainienne envoyée écraser les villes où apparaissait une contestation civile du coup d’État du 22 février 2014 ? Surtout si cette population n’est pas en totalité française, et peut être en partie revendiquée par un pays tiers comme une diaspora expatriée, et que, de plus, ce pays dispose d’une supériorité conventionnelle sur la France, il serait particulièrement hasardeux d’envoyer contre cette diaspora les jeunes scouts patriotes inexpérimentés (surtout en opérations de police) de la réserve dite opérationnelle, c’est-à-dire de réunir toutes les conditions pour qu’apparaissent des incidents et des bavures.

À moins qu’on cherche, vraiment, la radicalisation des positions et l’apparition d’irrédentismes comme prétextes à une union sacrée. Assez d’esbrouffe, Hollande n’est pas le Tigre (encore que...) et surtout la France n’est pas en guerre, elle a simplement subi une attaque terroriste comme aux grandes heures de l’anarchisme ou du séparatisme. On ne tue pas les mouches au lance-flammes, surtout quand il est vide et que ce sont des guêpes. Et on ne menace pas les associations de malfaiteurs du feu nucléaire. Il est temps de redevenir sérieux.

La paix est une chose trop précieuse pour être confiée aux publicitaires.

 

Lire l’intégralité de l’article sur stratdiplo.blogspot.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

Faire monter les tensions, le rôle objectif du pouvoir français,
à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mouai, je comprend bien l’article, c’est pas je job de l’armée, certes, mais des bavures il peut aussi y en avoir avec la police de toute façon.
    Et c’est pas UN block qu’il faudrait fouiller, mais TOUT les immeubles suspects (plus certains autres au hasard, pour faire bonne mesure). J’ouvre bien volontiers ma porte à messieurs les soldats ou policiers s’ils veulent jeter un regard chez moi. Sans problème.
    C’est comme une coloscopie, c’est pas agréable mais on se sent peut être mieux une fois qu’on sait ce qu’on a dans le cul.

     

  • Mwé... alors on les laisse s’armer jusqu’aux dents en attendant le prochain tir au pigeon ?
    Faut mettre une croix dans le dos pour la prochaine ?
    Il faut montrer de la fermeté, de la virilité et peut être (je dis bien peut être) qu’on se fera respecter par ces fous furieux (je parle des fous d’allah, grands idiots utiles de l’oncle sam)


  • Le plan Marshall se met en place gentiment.


  • Mauvaise idee.

    c’est exactement ce qui passe en Algerie francaise, on a envoye, enfin les "socialistes" ont envoye, l’armee faire un travail de police et on sait ce qu’il s’est passe...une revolte, meurtriere certe mais politique, s’est transformee en guerre civile.

    Non ! il faut envoyer les gendarmes, les CRS, la bac et tout le toutime en force et en nombre faire un travail de police...et l’armee aux frontieres.

     

  • On a vu ce que ça a donné au Mexique... Pour rappel, les fusillades et attentats sont nombreux là-bas, presque quotidiens. Le président précédent a envoyé l’armée... catastrophique. Le pays s’est retrouvé aussitôt à feu et à sang... même si ce n’est pas comparable, on est en droit de douter du rôle de l’armée dans ce type de mission. Si les coprs de métier sont séparé, c’est bien pour une raison... De toute façon c’est bien plus complexe que cela. Les autorités françaises perdent toutes le contrôle, des moindres situations.


  • Je vous explique pourquoi l’Etat utilise l’armé plutôt que la police dans les opérations planton ou patrouille. alors qu’il y a 3 fois plus de policier que de soldat et que la police est censé s’occuper de la sécurité intérieure.
    Pour 24h de patrouille il faut 2 militaire 3 gendarmes ou 4 policiers
    En plus les soldat n’ont pas de syndicat pas de droit de grève ni de retrait.

     

    • EXACT...MERCI !...Un détail piquant , le 14 après midi , certains militaires à Paris avaient plus de 30heures de service , d’affilée dans les rangers, et ne savaient pas quand viendrait la relève .Dans ces conditions, évidemment , les risques de bavure, ne sont pas nuls !


  • On est en état de Guerre non ? et dans une guerre on sait bien que l’on ne fais pas d ’omelettes sans .............. Et ce qui c ’est passé au Bataclan on appelle ça comment ? Pareil que dis plus haut, Ils peuvent fouiller ma cave et mon garage, je leur offre même un pot au passage .

     

    • Justement au Bataclan, là, ils auraient du envoyer l’armée, pas la police ! Face à des mecs prêt à tout à quoi ça sert d’envoyer des gardiens de la paix ???

      Mais à quoi servent donc tous ces militaires dans les rues de Paris ? On m’aurait menti ?

      Moi qui me croyait protégé !


  • On appelle cela la loi martiale quand l’armée assure le maintien de l’ordre à la place de la police c’est un état judiciaire d’exception et qui devrait le rester comme une exception.

    Cela montre surtout que vigipirate ne sert absolument a rien.

    Un gouvernement d’amateur vous avez dit, oui bien sûr.

     

    • VIGIPATATE ne sert pas à rien ....dans des coins touristiques comme Notre Dame , ils font régulièrement des flags sur les roms qui volent les touristes étrangères , en particulier asiatiques .


    • @ VORONINE

      Camarade je ne critique pas les militaires je dis juste que le plan Vigipirate est un des outils du dispositif de lutte contre le TERRORISME en France. Ce n’est pas le job d’un militaire d’arrêter un Rom pour un vol à l’arraché, sinon faut rentrer dans la Police National.

      C’est sûr que les Para, la Légion, les Chasseur Alpins, les Marsouins et tous les autres c’est beaux et sa fait riche dans une Gare mais une fois de plus c’est une mauvaise utilisation des ressources.
      Ça fait si longtemps que l’on voie des patrouilles qu’aujourd’hui tout le monde sans branle ça na même plus d’impact psychologique.

      Julien


  • policier ou bidasse c’est pas ça qui va dissuader les terroristes,suppression du traité de Schengen qui a démontré son inefficacité et retour aux frontières d’antan ça oui ce serait efficace mais c’est pas dans le plan du nouvel ordre mondial qui a tout fait pour abolir les frontières,déchristianiser l’Europe et tué les individualismes et particularités de chaque pays.


  • L’utilisation de l’armée pour opérations de police ? Dommage le général Paul Aussaresse est mort il aurait pu en dire ce qu’il en pensait... Bizarre, hier Alger l’armée envoyée par un gouvernement socialiste, aujourd’hui Paris bis repetita..


  • En même temps la Police c’est l’intérieur, mais quand tout les bistrots de Paris sont canardés par des belges, attaques étrangères, faut l’Armée non pour couper court de suite ?


  • Envoyez le char Leclerc !

     

  • On a bien constaté que dans de nombreux cas (presque tous d’ailleurs), problèmes dans les cités, problèmes avec les gitans, problèmes avec une certaine organisation communautaire régulièrement violente,... l’ordre est de ne rien faire !
    Sauf contre les "fous-furieux" de la manif pour tous...
    Et si on autorisait les forces de l’ordre à utiliser "la force", tout simplement (en acceptant d’éventuelles "bavures") !


Commentaires suivants