Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Éric Naulleau sombre dans le national-sionisme et Karim Zéribi explose Goldnadel

Dans cet extrait de l’émission intellectuelle Balance ton post ! diffusée le jeudi 30 janvier 2020, on assiste à la dérive finale du gauchiste Éric Naulleau vers le national-sionisme d’un Goldnadel. Est-ce la présence de l’avocat ultrasioniste, commissaire politique de la chaîne ? La pression de l’animateur richissime Hanouna qui lui a offert un poste de chroniqueur-caution (de gauche) et même une petite émission au titre exigeant, De quoi je me mêle ? La peur de redescendre de son (petit) piédestal médiatique ?

 

Toujours est-il que l’ancien comparse de Zemmour et coauteur d’un livre avec Soral se retrouve déporté vers la tendance prônée par le CRIF. Dans l’émission du 30 janvier, il s’en prend au jeune journaliste gauchiste Taha Bouhafs, celui qui avait averti ses amis que le président de la République était au théâtre des Bouffes du Nord... Pour info, Bouhafs est ce journaliste franco-algérien qui déteste la France, laquelle, selon lui, a une dette éternelle envers l’Algérie. Ses tweets haineux ne disent pas le contraire.

Bouhafs, c’est le journaliste militant ou le militant journaliste, un pur exemple de l’islamo-gauchisme 2.0, un pur produit de 35 ans de gauche antiraciste et repentante, la preuve en images :

 

 

 

 

Le sous-commissaire Nulleau a donc fait le procès du jeune Bouhafs :

« Est-ce que c’est le comportement d’un journaliste ? Non ! C’est un comportement d’agitateur ! »

On dirait le discours d’un ministre de l’Intérieur de droite des années 70... C’est dire la régression du gauchiste Naulleau ! De plus, ce que semble oublier Naulleau, c’est que la plupart des journalistes en poste dans les médias mainstream (on ne dit plus dominants parce qu’ils ne le sont objectivement plus, l’audience du Net ayant dépassé en 2019 celle de la télé) sont des agitateurs au profit du Système, par exemple Aphatie.

 

 

Naulleau aurait pu critiquer Bouhafs sur la haine du pays qui l’a accueilli, mais il préfère le dépeindre en islamo-gauchiste, ce qu’il est objectivement. Le problème, c’est que cette qualification est tirée des nouveaux éléments de langage du CRIF, qui aujourd’hui, après avoir défendu l’immigration et les victimes du racisme français, désigne les musulmans comme le nouveau danger pour la République. Dans leur bouche, comprendre que la République c’est leur pré carré.

Nulleau poursuit sa charge :

« C’est quelqu’un qui veut attirer la lumière à lui à tout prix et qui a un agenda qui est celui maintenant bien connu de l’islamo-gauchisme et évidemment, il a concouru aux élections sous la bannière de France insoumise, comme par hasard ! Et quand Corbière me dit “mais qu’est-ce que tu vas me reprocher l’islamo-gauchisme, où tu as vu ça”, eh bien on vient de le voir, on voit ce que c’est La France insoumise, et chaque semaine y aura un truc de plus, une déclaration antisémite, puis l’appel à la décapitation, puis le soutien à l’islamo-gauchiste Taha Bouhafs, voilà, La France insoumise ira de plus en plus haut ou de plus en plus bas, eh bien voilà la démonstration. »

Chat alors, on croirait entendre le CRIF ! C’est Kalifat, Badinter et Goldnadel qui vont être contents, ils ont fait tomber un gogoy dans leur escarcelle !

Mais ne faisons pas les naïfs. Le retournement des intellectuels qui résistent un tant soit peu au rouleau compresseur de l’idéologie dominante est une technique vieille comme le monde. En 1992, quand Philippe Val, le comparse du pédophile Patrick Font, reprend Charlie Hebdo en le volant au Pr Choron, il est notablement d’extrême gauche. Douze ans plus tard, il est devenu un agent au service des intérêts israélo-américains, et douze ans plus tard encore, le journal est mitraillé par deux individus très manipulables.

Après la condamnation du jeune Bouhafs, qui devrait être condamné pour ses propos antifrançais (on n’ose imaginer son sort aux États-Unis s’il se torchait avec la bannière étoilée) et renvoyé dans son pays d’origine, qui a besoin de lui pour faire enfin sa vraie révolution, au tour de Karim Zéribi de parler, en prenant la défense de Bouhafs. Non de l’islamo-gauchiste mais du journaliste de 22 ans qui fait des erreurs.

 

Zéribi explose (Goldnadel)

Vu le peu de popularité dans la population française du national-sionisme, il n’est pas certain que Nulleau ait misé sur le bon cheval. D’ailleurs, du côté des éternelles cibles du lobby sioniste, on commence un peu à en avoir marre et on le dit.

Sur CNews, dans un débat faisant suite aux propos de Mila, Zéribi envoie paître Goldnadel et l’accuse ni plus ni moins de menacer l’unité de la nation :

Zéribi  : « Je refuse la démarche communautaire. Gilles-William Goldnadel est très sensible à ce qui se passe en Israël, très sensible à ce qui se passe dans la communauté juive, on le sait et il le sait lui-même ! Il dit “ces sujets-là, moi, me touchent particulièrement”. Moi, j’ai envie de dire que ce qui me touche particulièrement, c’est l’injustice ! Qui qu’elle touche, quoi qu’elle touche ! C’est pas la communauté musulmane en particulier ! Et quand je le vois, et je termine, pointer du doigt chaque fois l’islam, le machin, je dis : moi, je ne veux pas rentrer dans ce débat-là ! »

Goldnadel  : « Ça c’est intéressant, c’est parce que je suis juif que je défends Israël ! C’est encore nouveau ! (Brouhaha) Si ma sensibilité en tant qu’avocat c’est effectivement par exemple de voir que dans une affaire où on tue une vieille dame... (Brouhaha) Moi je veux bien qu’on fasse le procès de Gilles-William Goldnadel mais je vois pas le rapport avec aujourd’hui, c’est tout ! »

Ferrari  : « Bon ben voilà, on va arrêter la discussion si vous n’êtes pas plus raisonnables ! Allez on va arrêter ! »

Zéribi  : « Je dis simplement que quand tu racontes une anecdote sur un parquet qui n’aurait pas poursuivi je te dis je peux t’en raconter aussi sur des musulmans dont on ne prend pas la plainte et qui sont agressés dans la rue ! Je vais pas rentrer dans ce registre-là, tu m’amènes sur une pente dans laquelle je veux pas aller, ton débat de merde qui divise la société française, je le veux pas, je le refuse ! »

Goldnadel  : « C’est moi qui suis hystérique, c’est moi qui suis hystérique... »

Zéribi  : « Pas d’insultes, pas d’insultes ! »

 

Pour parfaire la chute idéologique du sous-commissaire politique Nulleau, on apprend que son émission, De quoi je me mêle, est un flop total : 1 % d’audience, soit autour de 100 000 téléspectateurs... Dire que Nulleau avait été placé là pour faire concurrence, à la même heure le samedi soir, à ONPC du triste Ruquier, lui aussi en pleine déroute d’audience sur sa chaîne (il fait trois ou quatre fois moins qu’Ardisson à la grande époque). Décidément, c’est pas l’année des sionistes !

Il serait temps que Naulleau, qui a été accusé un temps de soralisme, et qui depuis donne des tonnes de gages sionistes pour se faire pardonner, comprenne qu’il a misé sur le mauvais cheval, un cheval qui va de toute façon le balancer dans les décors un jour ou l’autre. En télé, quand on a besoin de vous retourner (à la manière des agents), on vous donne une émission, on vous laisse vous planter, et on vous envoie dans la fosse. Comme ça, vous avez fait le sale boulot, et on ne vous doit rien.

Nulleau en perdition, sur E&R :

 






Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2380289
    Le 4 février à 10:16 par Democrate participatif
    Éric Naulleau sombre dans le national-sionisme et Karim Zéribi explose (...)

    Naulleau est peut être vaguement sioniste mais il n’a certainement rien de national.

     

    Répondre à ce message

    • #2380446
      Le 4 février à 13:55 par Je danse le Mila avec Zineb
      Éric Naulleau sombre dans le national-sionisme et Karim Zéribi explose (...)

      et Zéribi à tout d’un islamiste mais rien d’un Catho !

       
    • Ce sont deux idiots utiles du système.

      Reprendre la séquence de l’affaire Mila et l’accident industriel Belloubet.
      Je rappelle que le système est officiellement #jesuischarlie donc il est #jesuismila.
      D’où Richard Malka écumant les plateaux pour nous expliquer comment il faut condamner les menaces de mort et soutenir le droit au blasphème en République, en héritage de Voltaire, des lumières, bref au nom de la Révolution et de la République laïque.

      Tout juste concède t-il une maladresse de langage de Mila et sa naïveté quant à répandre sa haine de l’Islam sur les réseaux sociaux.

      Belloubet est rentrée en contradiction avec #jesuischarlie, elle s’est faite taper sur les doigt et a dû s’excuser de ne pas avoir été Mila.
      Naulleau soutient Mila et Zeribi est dans le ni-ni, il ne peut pas faire plus, coincé par ses origines et son Républicanisme.

      Mila, pur produit LGBTisme, féministe, pion de l’anti patriarcat institutionnel, de l’anti hétérosexualité, donc de l’anti religieux principalement contre l’Islam et le catholicisme.
      Invitée sur les plateau télés, dont Canal + alors qu’officiellement, elle ne peut plus sortir de chez elle et est déscolarisée depuis 10 jours.

      On comprend également pourquoi Royal se fait descendre par tout l’Arc Républicain et par le duo Goldnadel-Malka pour les plus en vue du moment, elle n’est plus Charlie de par ses positions très critiques envers Mila.
      Or qui a réactivé Royal si ce n’est l’Etat profond et pourquoi ?

      Toujours se poser les bonnes questions autour de la logique d’intérêts.

      Et bien avoir en tête le schéma suivant :

      - Le système crée de la radicalité religieuse par des concepts postmodernes et progressistes (Féminisme, LGBTisme, théorie du genre etc...)
      - Le système crée du racisme par l’anti racisme institutionnel (SOS Racisme, MRAP, LICRA anciennement Touche pas à mon pote etc...)
      - Le système crée de l’antisémitisme par le rappel aux heures les plus sombres (Shoah, etc...).
      - Le système crée de l’identitaire par l’anti France (Guerre d’Algérie, guerres coloniales, Vichy etc...).
      Pour que le réacteur de l’anti racisme, de la lutte contre l’antisémitisme ne manque jamais de carburant, il faut alimenter l’anti France, donc faire monter l’identitaire et le faire récupérer par du Zemmour-like.
      Pour que le réacteur du postmodernisme et du progressisme ne manque jamais de carburant, il faut des affaires Mila, récupérées par des agents systémiques laïcards.

      Bref, c’est un clivage par la haine.

       
  • La France pain d’épices s’étale sur les plateaux. Un seul véritable Européen manie le concept oriental, sous une apparence de franc-parler. La France historique bien démolie, mais encore assez valide pour payer, est priée d’entendre et d’entretenir au chaud toutes ces pâtisseries plus ou moins huileuses et adipeuses.
    Un petit fumet écœurant de de fin de civilisation s’exhale. Naulleau prétend défendre malgré tout une partie de cette civilisation en montrant un peu de culture et de formes dans le raisonnement.
    Ce Bouhaf, son patronyme seul est un aboiement de hashishim. Il sert le système macronien, puisqu’il pérore toujours autant pour un public mal embouché, après sa "dénonciation" bien orchestrée des Bouffes. Il aime et admire son père qui se battait pour "sa terre" ? Nous aimons et admirons nos pères, sur notre terre de France. Qu’y fait-il, lui ?
    Et elle, la Chilienne ? Et l’ânounasse ?
    Etc.
    Que va-t-il rester au Manu, si même des bouhafs de la plus mince espèce lui filent des coups dans le dos sans sanction aucune, en ameutant des cégétistes ?
    Va falloir trouver son public, Manu.
    Quant à nous, les non-invités, les pas-très-gras, sortir de l’UE, l’OTAN et se distancier de l’ONU s’impose.

     

    Répondre à ce message

  • Il n’empêche que ça commence toujours par un non-assimilé hargneux et haineux comme Taha Bouhafs pour venir cracher sur la France...

     

    Répondre à ce message

    • @Mandark Il n’est pas le seul, ce qui ne l’excuse pas, certes.
      Lors du dernier BHL vs Zemmour sur Cnews, le premier crachait sur la France quand le second crachait sur les Arabes.

      A vous d’en tirer les bonnes conclusions.

       
    • Utile précision @goyband, même si l’on peut cependant déplorer qu’il faille encore répéter ce genre de chose (surtout ici). Et puis toujours et encore cette « haine » à toutes les sauces (alors qu’en face ce n’est bien évidemment qu’amour et lait de coco) ! C’est usant à la longue.

       
  • Réémigration pour Taha Bouhafs et toute sa clique. Je rappelle que pour faire la guerre civile, il faut être deux.

     

    Répondre à ce message

  • Zeribibi et Gogolnadel les deux faces d’une même pièce,celle du communautarisme ...quand à bouhafs il faut arrêter de donner autant d’importance à ce médiocre qui comme bouteldja et diallo crachent sur la France mais continuent à y vivre...y’à bon le pognon des Gaulois,c’est pas dans le pays de leur parents qu’ils en toucheraient autant.

     

    Répondre à ce message

  • Sans les juifs et les maghrébins on se ferait quand même chier en France.

     

    Répondre à ce message

  • #2380670
    Le 4 février à 19:08 par la CPAM est elle Nazie parce que SS
    Éric Naulleau sombre dans le national-sionisme et Karim Zéribi explose (...)

    Belattar, Benalla, Bouhafs ...

    ce sont de bons VRP de LREM
    comme Debbouze, l’a été pour le PS
    mais là il faut bien reconnaitre que LREM
    est encore pire dans la collaboration et la traitrise
    que ne le fut le PS en son temps ! à quand le FLN aux manettes ???

     

    Répondre à ce message

  • Naulleau sombre "tout court"... Là j’ai zappé sur l émission d Hanouna, il se fait régulièrement humilier.
    Il fait pitié ! Bientôt fini ce tocard

     

    Répondre à ce message

  • Islamo-gauchistes - droito-islamistes - nationalistes sionistes contre nationalistes non-sionistes - juifs contre non juifs - chrétiens contre non chrétiens - blancs contre noirs - noirs contre blancs etc..etc.

    Que des guerres et des débats stériles sans aucun sens, le rapport de force n’a aucun sens.

    Restez dans la division, dans les ténèbres de l’inaccompli, dans votre inconscience, dans la religion et la laïcité, rien de nouveau sous le soleil !

    "Va vers-toi /Lekh Lekha" (Genèse 12:1) dit la Bible bien comprise et/ou "Connais toi toi-même" dit Socrate.

    Ce monde coupé du Verbe divin et fondateur n’est que blabla et ténèbres puisque par définition il est coupé du DIVIN LOGOS, coupure appelée aussi "EXIL", l’Exil de l’Homme spirituel, l’Exil de son Jardin de Jouissance (Eden) et de connaissance.

    Pauvre monde, pauvres idiots ! se croyant intelligents et sages, il sont devenus FOUS !

     

    Répondre à ce message

  • #2381240
    Le 5 février à 15:57 par Oui-oui au Pays des Merveilles !
    Éric Naulleau sombre dans le national-sionisme et Karim Zéribi explose (...)

    De Taha Bouhafs à Zemmour, en passant meme par le Cananda, tous, sans exceptions participent au grand faux débat autorisé...

    Je ne regarde plus qu’une vidéo sur 5 ou même moins, 1 sur 10... Les mentalités n’ont pas vraiment changées et les tenants du système s’amusent en vous balançant périodiquement des faux opposants, des faux philosophes, des faux Leaders, etc...

    Tout est bidon !

    C’est la même merde qui tourne 24h/24 depuis les premiers discours révolutionnaires de Fronce ! Dialectique bidon, argumentation bidon, profils bidons, charisme ZERO.

    Tout est politiquement correct, homogène, et plat... Lourd, très lourd.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents