Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Espagne : condamnation de "la meute" pour abus sexuels

Les 5 hommes avaient violé une fille de 18 ans pendant les fêtes de Pampelune

Le jugement de « la meute » devait être accueilli comme l’épilogue du « procès de l’année » en Espagne. Cinq hommes ont été condamnés, ce jeudi [26 avril 2018], à neuf ans de prison pour des « abus sexuels » commis sur une jeune femme qu’ils avaient eux-mêmes filmés, mais la qualification de « viol » n’a pas été retenue, suscitant une vague de protestations dans tout le pays.

 

Les cinq Sévillans, âgés de 27 à 29 ans, s’étaient eux-mêmes vantés de leurs actes du 7 juillet 2016, pendant les fêtes très populaires de la San Fermin, en Navarre. Sur un groupe de messagerie WhatsApp intitulé « la manada » (« la meute »), ils s’étaient notamment envoyé une vidéo des faits accompagnée du message : « en train d’en baiser une à cinq ».

Le jugement du tribunal de Navarre était particulièrement attendu en Espagne, sept semaines après la « grève générale féministe » sans précédent et les énormes manifestations du 8 mars pour les droits des femmes. Les juges ont certes condamné chacun des cinq prévenus à neuf ans de prison pour « abus sexuel » sur une Madrilène de 18 ans, aggravé du chef d’« abus de faiblesse ». Ils devront en outre verser 50.000 euros à la victime, qu’ils n’ont plus le droit d’approcher ni de contacter pendant 15 ans. Mais les magistrats n’ont pas retenu l’accusation de viol, pour lequel le Code pénal espagnol stipule qu’il doit y avoir eu « intimidation » ou « violence ».

La sentence est très inférieure aux réquisitions du parquet, qui avait requis 22 ans et 10 mois à l’encontre de chacun des prévenus. La décision judiciaire a aussitôt été contestée, et les avocats de la victime et de quatre accusés ont annoncé leur intention de faire appel. Aux portes du tribunal, des manifestants criaient « ce n’est pas un abus sexuel, c’est un viol ». Et de nombreux usagers de Twitter relançaient le slogan « moi je te crois, ma sœur » à l’attention de la victime.

Le chef de l’opposition, le socialiste Pedro Sanchez, s’est interrogé sur Twitter : « Si ce qu’a fait “la meute” n’est pas de la violence en groupe contre une femme sans défense, qu’entend-on alors par viol ? ». Une manifestation de protestation était annoncée dans la soirée à Madrid. Une autre était prévue à Barcelone, où la maire de gauche, Ada Colau, s’est adressée à la victime par un tweet : « cela m’indigne qu’après un viol collectif, tu doives supporter la violence d’une justice patriarcale ».

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 

Pour bien faire la différence entre drague fine,
drague lourde, agression sexuelle et viol,
lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1953413
    le 27/04/2018 par France occupée
    Espagne : condamnation de "la meute" pour abus sexuels

    Chez nous on a "la Horde" des antifas, mais on pour l’instant silence radio.

     

  • 5 hommes avaient violé une fille de 18 ans pendant les fêtes de Pampelune.
    la qualification de « viol » n’a pas été retenue

    Non c’est surement au bout de 6 que c’est considéré comme viol ,5 ,c’est un consentement . Je vois que la justice Espagnole est en net progrès neurologique ,pour eux ça ne s’arrange pas non plus .


  • #1953466

    « Cela m’indigne qu’après un viol collectif, tu doives supporter la violence d’une justice patriarcale »
    Patriarcale, vraiment ?
    Chez les patriarches, on ne rigolait pas avec le viol. "Justice patriarcale" n’est pas le mot approprié.
    A Séville, les jeunes filles ne sortaient pas sans duègne. Le Sévillan était supposé tenter de les séduire à tout moment, et elles étaient supposées se protéger par une extrême discrétion ou une extrême vivacité, sous l’oeil vigilant de matrones et de pères intransigeants.
    Les choses ont bien changé, que ce soit bien ou mal. Au moins, il n’y avait pas de viols, et si un cas d’enlèvement se produisait, l’abuseur se faisait occire, que la jeune fille ait été consentante ou non.
    au moins un des juges espagnols a considéré dans cette affaire que les Sévillans s’étaient comportés en jeunes idiots allumés par une jeune femme amicale. Ils auraient pris son état d’ivresse commençante et sa naïveté pour des avances.
    La sentence me paraît d’assez sévère à assez juste, s’il n’y a pas eu un véritable viol physiologique (pénétration). Neuf ans derrière les barreaux, c’est très dur.
    La jeunette ne se souvient pas vraiment des faits, car elle était trop pompette. Elle a été très imprudente, voire un peu bête, et très passive. Elle ne devait pas lâcher son ami et protecteur qui est parti dormir en la laissant faire la fête avec des amis de rencontre, puis des inconnus. Jadis, d’ailleurs, il ne l’aurait pas laissée seule dans une ville inconnue, lui.
    Finalement, l’Espagne d’avant, c’était plus logique, qui produisait des filles plus vivaces et coriaces (plus féministes donc), et des garçons plus respectueux.

     

    • #1953529

      Bref ..
      ... les femmes doivent être soumisses, violées à souhait.


    • #1953585

      @Lovvyves
      Ah bon ? Neuf ans de taule, ce n’est pas rien. Je ne pense pas qu’ils recommenceront.
      Dans l’histoire, la petite a été trop naïve et trop amicale, et ne s’est jamais défendue, plutôt résignée. On ne copine pas avec n’importe qui.
      Les filles doivent quand même être informées très tôt que leur vulnérabilité physique (moins de muscle, moins de force, moins d’instinct brutal, moins de résistance à l’alcool) devrait les rendre prudentes et que la conjonction état alcoolisé, jeunesse, plus isolement, fait d’elle des proies pour les mâles en goguette, pas gentils éventuellement. Et qu’elles ont une dignité, un honneur, des griffes.
      L’autre moralité de cette histoire, c’est que les cultures très différentes (et pourtant il ne s’agissait ici que d’Espagnols, les uns andalous, l’autre non) ne doivent pas cohabiter. Chacun chez soi.


    • #1953997
      le 28/04/2018 par Georges 4bitbol
      Espagne : condamnation de "la meute" pour abus sexuels

      Il faut aussi considérer qu’il y a des personnes démunies intellectuellement, ou avec des problèmes psychiatriques de plus ou moins grande intensité qui sont des proies faciles surtout quand s’ajoute l’alcool ou la drogue.
      Le message de la société contemporaine post 68 étant de jouir sans entraves, dans tous les domaines, rien d’étonnant à la multiplication de faits sordides, alimentés par la pornographie envahissante et la pedophilie rampante.


    • #1954634

      @Lovyves C’est un peu facile de crier au viol alors qu’elle était pas contre. Y en a marre de ses poufs qui ruinent la vie des mecs, juste parce que c’était pas à quoi elles s’attendaient, les campus américains sont gangrènés par ses fausses accusations de viol.


    • #1956931

      Cette non-affaire pue. Encore de la larmiche à grailler pour les féministes.

      Pas la peine de chercher midi à quatorze heure. C’est de la solidarité idéologique chez les ennemis de l’humanité. Des phallocrates hédonistes violent, donc les responsables sont les protecteurs patriarcaux et machistes. Des antifas payés par le gouvernement vandalisent Paris, donc c’est la faute à l’"extrême-droite". Des pédophiles produisent des sodomites, donc c’est la faute à la société traditionnelle. Etc, etc.

      Faire porter le chapeau de leurs propres crimes à leurs ennemis idéologiques a toujours été la spécialité de ce genre de sicaires.


  • #1953473

    Je me suis toujours demandé s’il n’y avait pas une dimension homosexuelle dans l’acte consistant à violer à plusieurs une femme. Perso, outre le fait que c’est plutôt ignoble d’abuser à plusieurs d’une femme non consentante, je ne me vois pas tremper mon biscuit là où des copains viennent de tremper le leur et d’y avoir probablement laissé leurs sécrétions séminales...Ou alors c’étaient des puceaux super affamés qui n’ont pas été capables de résister à la première occasion de leur vie de baiser une femme...
    Je pense que le genre de mecs capables de faire cela sont du genre à accepter à sucer des queues et à enfiler ou se faire enfiler même pas un mois après être entrés en prison. Il ne doit pas falloir insister longtemps pour obtenir leur coopération.

     

    • #1953579

      Tout à fait d’accord avec toi camarade. Il ya indéniablement une part sphinctorophile ou anusophile dans cette acte dégueulasse.

      Perso, je me demande comment on peut simplement triquer lors d’un viol ?

      Bref....


    • #1953797

      Bien vu. Je me rappelle un roman policier (d’Anne Perry) qui aborde justement ce sujet : 2 potes faisant systématiquement des plans à 3 dans des bordels... l’un des 2 étant homo, il finit par reconnaître que "passer après" son pote, c’était comme baiser avec lui.


    • Demandez aux gens qui se sont autorisés à regarder la vidéo de la scène (il y en a un certain nombre dans les commentaires) et vous aurez un début de réponse.


  • #1953492

    Comme on ne connait rien de l affaire, laissons à cette "hordes" le benefice du doute...


  • #1953517

    C’est deux meutes  : celle des abroutis qui se vident à cinq sur une fillette idiote, sans expérience et bourrée —l’un d’eux un policier !, puis celle des millions d’abroutis qui crient au lynchage, sans rien vouloir entendre de la responsabilité de la fillette —qui est partie avec les 5 de sa propre volonté à la recherche d’une chambre d’hôtel.

    Cela ne serait arrivé aux tribunaux si l’un des cinq n’avait pas volé le portable de la fille et qu’elle n’avait pas été terrifié de que les images parviennent jusqu’à sa famille, son entourage. En pleurant son portable, elle a été forcée de dénoncer par la police de la morale féministe pamplonaise. Si elle ne le faisait pas, c’est qu’elle était consentante, ce qu’elle ne peut surtout pas se permettre d’avouer, quoiqu’elle ait été dégoûtée après-coup… rien de plus normal mais elle ne savait pas !

     

    • #1953617

      C’est mon hypothese aussi.

      Les noirs américains pourrait nous en parler, ils connaissent bien la petite blanche bourgeoise qui regrette et cri au viol après coup, et ça se finit en lynchage. ici ce n’est pas la couleur de ses partenaires qui pose problmème mais le nombre et l’éventuelle video, mais le principe reste le même.

      Resterais a mettre la main sur la video pour être sur.


    • #1953780

      Désolé pour toutes les fautes de Français, j’aurais dû me relire !


  • #1953522

    En Espagne ce fait divers à été manipulée à fond par les féministes. C’est un jugement contre le mâle blanc. S’il est certain que les hommes en question c’est des dépravés, la fille à eu un comportement du moins étrange (pas de cris, aucune résistance, etc.). En faites, le juge devait décider si elle était consentante où non, car dans la vidéo non seulement elle n’essaye pas de se défendre à aucun moment, mais en plus elle à l’air de jouir. Et puis son témoignage á été contradictoire. Les gars ont été condamnés par "abus" mais pas par viol. Et la "manada" des féministes va sortir tout son arsenal. Au delà de tout ça il y aurait quand même à apprendre la prudence (être consciente que si tu as une certaine conduite, tu est en train de donner un message concret : marcher seule dans la nuit, soule ; s’embrasser avec un de ces hommes, se laisser emporter par eux, etc.) de plus, aller aux fêtes de Pampelune (je suis de lá-bas) maintenant c’est devenu dangereux et il faut le comprendre et comprendre les enjeux ; de toutes les façons c’est interdit de dire ça aux femmes maintenant. Le message c’est "fait ce que tu veux, car l’état va te couvrir". Par contre les féministes ne disent rien des violations comises par les migrants, ça ne les intéresse pas.

     

    • #1953723

      En effet, ce genre d’affaire dont tout le monde parle au moment où le scandale de Telford est noyé dans le silence et l’indifférence de notre bonne presse ressemble à une énième stratégie manipulatoire et culpabilisante.

      Néanmoins :



      la fille à eu un comportement du moins étrange (pas de cris, aucune résistance, etc.).



      Ce comportement peut être expliqué, face à un danger, il y a 3 types de réactions pavloviennes possibles : la fuite, la réaction violente ou la paralysie.

      Chez les hommes : le réflexe de fuite ou de réaction violente (ma main est partie toute seule) est plus important que chez les femmes pour qui, face à n’importe quel danger, y compris un viol en réunion potentiel, elles réagiront le plus souvent par la fuite ou la paralysie sur place, l’inhibition musculaire. Beaucoup de filles violées expliquent, après coup, qu’elles auraient pu réagir, qu’elles auraient pu s’enfuir ou se défendre mais qu’elles n’ont rien fait et elles n’arrivent pas à s’expliquer pourquoi. L’explication se trouve dans notre cerveau reptilien.


  • Enfin bon, rien de bien étonnant pour cette jeunesse nourrie aux films porno - filles comme garçons d’ailleurs ; ça a un côté peu ragoûtant voire sordide.


  • Je vais peut-être choquer certains et certaines mais cette jeune fille est la victime directe de cette société dite moderne:société libéralo-libertaire,culte de l’égoisme ,de l’hédonisme,sexe comme hobby,à consommer sans modération et sous toutes les formes,société du divertissement,du spectacle (scène filmée mimant le porno ) :alcool ,drogues et autres produits,viol.société de dégénérescence,de dépravation, libéralisation des moeurs qui passe en premier lieu par celle de la femme,libération de la femme du joug "mâle",liberté totale dès l’adolescence..

    Dans la société traditionnelle ,qui est l’émanation des lois anthropologiques ,des lois naturelles ,le rôle du "mâle ( outre le fait de subvenir aux subsistances ) est de protéger la femme d’éventuels opportuns ,que ce soit le père, le frère, l’oncle, le cousin.Prévenir mieux que guérir..

    Cette jeune fille moderne est la victime de cette libéralisation des moeurs.et cela me fait rire quand les féministes montent au créneau..elles qui croient être les égales des hommes,non mesdames les hommes que ce soient physiquement biologiquement cérébralement psychologiquement seront toujours différents des femmes.la société moderne défie les lois naturelles,elle ne se repose aucunement sur le réel,le bon sens,la raison.

    question de bon sens:on ne laisse pas une jeune fille éméchée seule,un soir de fiesta ,avec autour des prédateurs eux-mêmes éméchés,voulant continuer à se divertir par l’apothéose finale de toute fête bien arrosée:le sexe !
    Une proie facile (fille)quelques prédateurs,tous les facteurs sont là pour que cet acte odieux arrive.
    Si elle avait été entourée mesdames les féministes par un ou plusieurs mâles ,rien ne se serait produit !
    Que faire quand vous êtes à moitié ivre et entourée de plusieurs hommes ? Et bien vous êtes obligée de céder pour sauver votre peau..

    L’alcool (isme) :ennemi de l’homme ,un verre ça va mais plusieurs bonjour les dégâts ..difficile de résister à la beuverie,aux consommations lors de festivités !
    Quand l’homme ne peut plus maîtriser sa raison à cause de l’alcool :accidents ,meurtres,viols,maladies,conflits familiaux,divorces ,pertes d’emploi..

    Neuf ans c’est beaucoup vu le contexte, car la fille a sa part de responsabilité ,où sont les parents ? où sont les personnes susceptibles de la protéger ? Elle a voulu profité de sa liberté totale mais le retour du concret se chargera de lui faire comprendre les limites de cette pseudo liberté totale !

     

    • Bravo pour ton analyse plus que réel et réaliste du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.


    • #1954136
      le 28/04/2018 par Tête chercheuse de vérité
      Espagne : condamnation de "la meute" pour abus sexuels

      Donc elle a mérité de se faire violer ! Ainsi soit-il !

      On verra quand ça vous arrivera ou à une personne que vous aimez !
      Sinon ça vous arrive de penser par vous-même plutôt que de recracher doctement une grille de lecture apprise par cœur que vous manipulez bien maladroitement ?

      Si la meute avait été constitué de Migrants clandos originaire d’Afrique, je vous parie que je peux écrire le commentaire prévisible que vous auriez produit !

      Prétendre combattre la castration féministe et pour le respect de la place des Hommes complémentaire des Femmes et de leur rôle protecteur des Femmes en déresponsabilisant les violeurs et rejetant la faute sur la victime : Quelle hypocrisie !

      Ce sont souvent les plus moches qui jettent la pierre aux Femmes victimes de viol et d’abus !


    • Je n’ai jamais dit qu’elle mérite d’être violée , j ’explique tout simplement que le contexte annonce le drame ..
      Ces violeurs sont des monstres et des lâches cette jeune fille comme ces déchets sont le fruit d’une société décadente .. porno ,sexe à gogo ,divertissement alcool shit et je sais quoi encore ..
      Si j’avais une fille il est hors de question que je la laisse sortir le soirJe ne sais où , avec je ne sais qui pour faire je ne sais quoi ..les parents sont responsables , le laissez faire de l’enfant roi. A quel âge a t-elle commencé à boire ? À chauffer les mecs ? 18 ans à peine sortie de l’adolescence.. et déjà dans les divertissements nocturnes..

      J’ai un garçon de 17 et demi , il ne sort jamais le soir il est hors de question qu’il boive qu’il fume etc.. qu’il aille faire comme ces sous hommes ... Il est hors de question qu’il ait un tel comportement dans cette société pourrie.. alors imaginez un peu si j’avais une fille .
      Cette jeune fille prendra conscience tôt ou tard qu’-elle aussi est en partie responsable de sa propre perte ..

      Souhaitons lui de se mettre de cette épreuve tragique .


  • Si le viol n’a pas été retenu alors même que ça été filmé c’est qu’il y a une bonne raison qu’on peut facilement deviner.

    Maintenant quand on est pas complètement idiot et qu’on sait ce que c’est que les relations humaines alors on sait que, malheureusement, très souvent dans une situation de faiblesse beaucoup de gens tendent d’eux-même le bâton pour se faire battre dans l’espoir (toujours déçu) d’amoindrir la raclée qu’ils vont se prendre....

    Je pense donc que le jugement est probablement le bon.


  • vous connaissez tous la citation de Bossuet : Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes.
    San Firmin, cette sorte de saturnales revisitée dans la lignée des Férias... qu’attend le peuple qui s’y rend si ce n’est de tomber dans les bas instincts de la nature humaine ?
    L’acculturation,l’américanisation,la prétendue "liberté" sont le terreau providentiel de la dépravation des moeurs.
    Bizarre ce pays l’Espagne, où l’on légalise la prostitution et ou les moeurs sont libres, choses qui par le passé encore récent de l’Espagne aurait été impensable et ce besoin de justice qui n’est que le pansement illusoire sur la jambe de bois mondialiste.


  • #1953919

    Après avoir recherché un peu plus de détails sur cette affaire glauque j’en suis venu à la conclusion qu’en réalité la décision des juges espagnols fut d’une remarquable justesse et courage. En effet les choses ne sont pas aussi tranchées que cela, notamment la situation a débuté par un baisé consensuel entre la jeune femme et un des protagonistes et de fil en aiguille les choses ont débordé. Tous les protagonistes étaient alcoolisés, notamment la jeune femme. 25 ans de prison (équivalent d’1 peine capitale en occident) aurait été une sanction abusive.

    Ce que je vais dire maintenant va très certainement choquer les esprits pétris de modernité...alors si vous voulez ne pas être choqué et piquer une crise d’hystérie, fracasser votre clavier de rage...cessez la lecture de ce commentaire maintenant !
    Voilà, une femme de 18 ans n’est pas censée errer seule dans les rues, la nuit, en état d’ébriété. Elle n’est pas non plus sensée accepter de rouler une pelle à un lascar rencontrer au hasard dans la rue. Une femme de 18 ans est censée savoir que nous ne vivons pas dans le jardin d’Eden où les loups sont végans et font des petits bisous aux agneaux ! Le monde est dangereux ! Même un homme isolé en état d’ébriété est en danger la nuit dans la rue ! Par exemple un soir d’hiver à Lyon je sortais de chez un pote vers les 1 heure du matin après une soirée bien arrosée. En traversant à pied le pont de la Guillotière une racaille me repère et a tenté de me dépouiller. Voyant que je m’en battais les couilles de ses injonctions il m’a alors menacé en me demandant si je voulais qu’il sorte les "outils"...je l’ai alors pris par les épaules, je l’ai rapproché de la rembarde du pont et lui a calmement demandé comment il voulait finir la soirée : sereinement ou dans le Rhône. Il a donc compris qu’il n’avait donc que 2 options : me tuer pour un porte-feuille (vide) ou peut être mourir noyé dans l’eau glacial du Rhône. J’ai eu de la chance qu’il était plus raisonnable que moi et de ce fait nous avons pu tous les deux regagnés sains et saufs nos pénates respectives. Tout ça pour dire que même quand on est un alpha mâle certains comportements nous exposent à des dangers. Il faut être con pour rentrer chez soi seul à pied en pleine nuit en état d’ébriété en milieu urbain dans le monde occidental ! Et ceci d’autant plus quand on est une femme ! Il y a toute une faune de prédateurs et charognards qui sont spécialisés sur ces abrutis qui s’exposent de manière stupide au danger...


  • Elles protestent pourquoi les Féministes dont le cri de ralliement concernant l’avortement est "mon corps, mon choix" ?

    Cette petite a décidé d’intoxiquer SON corps, de donner a cinq homme SON corps, tout est donc SON choix.

    De plus 5 c’est petit joueur a cote de Lisa Sparx qui détient le record du monde du plus important gang-bang avec 919 partenaires en une journée.

    Si tu ne te respectes pas toi-meme, qui va le faire ?


  • #1953952

    Tout le monde donne son avis mais personne ne connait le dossier .La journaliste dit quelque chose d’éssentielle en reprenant les motivations du juge pour caractériser l’acte. : exitation sexuelle et gémissement . On ne sait pas dans quel contexte cette fille s’est retrouvée a faire un angle de 90 ° degrés avec ses jambes .


  • #1953989

    Dans cette affaire je ne vois qu’une bande de dévoyés .
    Si j’avais été le juge j’aurais mis 9 ans à tout le monde ... les mecs et la fille .

    Dans un monde juste la clé est le respect mutuel . les hommes doivent respecter les femmes, mais les femmes doivent aussi respecter les hommes et arrêter de croire que les hommes sont des femmes comme les autres .

    La diffusion de la vidéo a fait apparaître la fille pour une putain, et du même coup elle en a pris conscience, et n’avait alors plus que le choix de nier les faits en disant qu’elle avait été abusée .

    La force des féministes c’est la convoitise des hommes à l’égard des femmes ... s’ils les méprisaient ils les verraient revenir vers eux tendres et soumises .
    Dans les relations hommes femmes c’est celui qui aime le plus qui paie le prix fort .. en l’occurrence c’est l’homme .
    Faut assumer les gars ... ou alors faire preuve d’intelligence et de ténacité .

     

    • #1954381

      Euh... la convoitise n’est pas l’amour, il y a un léger glissement sémantique dans tes phrases.
      Personnellement je me contre fiche de savoir si j’aime ou pas une fille que je vais sauter. Je dirais même comme Stendhal : l’amour c’est le fiasco. Je ne suis pas à la recherche du sentiment amoureux, ça vient ou pas et à la limite c’est pas bien grave. Ce que la nature me commande, c’est de me vider les couilles. Si j’étais homo je rechercherais un homme avec la même pression.
      Tout est dans le désir, pas grand chose dans son objet.


  • #1954092

    Une société qui éduque la population dans la connerie et en particulier la pornographie en premier plan, cela n’a rein d’étonnant.

    le viol reste un délit majeur donc une sentence exemplaire doit être appliqué si il y eu vraiment un viol.
    ils ont filmé puis mis sur internet contre le gré de la fille une autre sentence doit être appliqué.
    La fille pourrais prendre pour provocation sexuel.

    mais l’injustice de la justice est belle et bien voulue pour changer les valeurs qui on fait de nous des êtres humains.


  • Un type de l armée et un de la guardia civil....cqfd. La qualification de viol leur aurait coûté le double.

     

  • La fille etait ivre. Elle avait juste 18 ans. Eux etaient beaucoup plus âgés. Des militaires et des policiers. Ils l ont repéré et ont lâchement profité de sa situation. Ils ont cherché un lieu pour profiter d elle.
    En venant aux fêtes ils savaient qu ils allaient chercher a abuser de nanas alcoolisées et donc peu defendantes. De là à lui faire subir un gang bang, c’est au delà de tout. Ce sont des predateurs sans scrupules. J espère qu ils vont payer beaucoup plus cher. Ces predateurs sont un danger pour la société.


Commentaires suivants