Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La moto, la vitesse, la liberté et la mort

On ne va pas éditorialiser à mort ces trois vidéos qui sont relativement complémentaires. Sur la première, deux motards se font la course à près de 300 km/h sur l’autoroute. Sur la seconde, une course entre motards à 300 km/h finit mal... Sur la troisième un motard filme – involontairement – sa mort en direct.

 

Les prochaines limitations de vitesse qui arrivent sont censées limiter le nombre d’accidents sur les routes mais il y a une double arrière-pensée politique : remplir les caisses avec la répression routière, et restreindre encore les derniers espaces de liberté des Français.

Le problème, c’est que toutes les lois du monde de tous les Macron du monde n’empêcheront jamais les hommes en général et les Français en particulier de vouloir être libres. Car la liberté est aussi une sensation : c’est dans la vitesse qu’on goûte à ce plaisir inégalé de l’arrachage à la loi de la gravitation. Que l’on fasse un « déniv » de 2 000 mètres en montagne, que l’on fasse 80 bornes à vélo ou des accélérations en ligne droit à moto, c’est la même recherche de sensation, celle qui nous libère de la glaise terrestre.

Notez bien qu’on peut pratiquer ce même sport libérateur en esprit : en pensant au-delà de la permission oligarchique, en bravant les lois plus ou moins iniques (la gravitation sociale), celles qui brident la pensée politique (ou autre). Là aussi, il existe un risque d’accident, qu’on appelle procès, ou vindicte médiatique. Quand on va « trop loin », quand on va là où les autres n’osent plus d’aller, on risque la répression, qui est une forme d’accident. Il en va des autoroutes en bitume comme des autoroutes de l’esprit : il y a de plus en plus de péages et de moins en moins de liberté.

On rappelle qu’en 1961, les péages des autoroutes françaises naissantes devaient servir à financer les autoroutes à venir et étaient appelés à disparaître... Aujourd’hui, l’argent des juteuses autoroutes financées par nos soins tombe dans l’escarcelle de sociétés privées, en collusion avec les hauts employés de l’État. Si ça n’est pas de la corruption, alors on ne sait pas ce que c’est.

Allez, assez chipoté, place à la vitesse et à ses limites...

 

 

 

L’État français ou le racket légal, à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

112 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1953375
    le 27/04/2018 par lila bleu
    La moto, la vitesse, la liberté et la mort

    Comment des motos peuvent aller jusqu’à 300 km/h ? C’est le modèle, ou bien est-ce que le moteur est trafiqué ?

     

    • #1953406

      lila bleu, cela fait quasiment 30 ans que des motos sont capables d’atteindre cette vitesse avec des configurations d’origine quant aux voitures actuelles elles sont également nombreuses à pouvoir dépasser cette vitesse sans faire de grosse modification ... certaines dépassent même allégrement les 400 KMm/h ... c’est fou ... et très dangereux entre des mains inexpérimentées ...


    • #1953408

      Bonjour, la plupart des 1000cc avec carénage non bridés tapent le 300, voir plus car le compteur numérique est bloqué à 299 km/h.
      Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais en France les motos sont censées être bridées à 106 chevaux, après, cette bride se fait sauter facilement, et la plupart des 1000cc axés "sport" sont dans les 130-140, et les 1300 type hayabusa 180, si je ne dis pas de bétise.

      Tout cela rapporté à un véhicule de 200-300kg, donc pas loin de 0,5 chevaux/kg (plus qu’une ferrari)


    • #1953411

      C’est le modèle, comme pour les voitures , la plupart des constructeurs ont au moins une grosse cylindrée pouvant atteindre les 300km/h.
      Leur moteur n’est pas trafiqué.


    • #1953414

      @Clem
      Le bridage à 106 chevaux a heureusement été abrogé en France en janvier 2016.
      Quant aux "courses" à 300 km/h, elles sont certes spectaculaires, mais je vous rassure : à moto, on se tue bien plus facilement à 130 km/h sur les routes secondaires.


    • #1953415
      le 27/04/2018 par Mélenchonnien de droite
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Franchement, ça ressemblait plus à du 120 qu’à du 300 ... Mais bon, voilà, l’émotion permet de faire passer tout et surtout n’importe quoi !

      LA VITESSE TUE ! CHIC CHIC CHIC ! ON A TROUVÉ UNE VIDÉO BIEN CHOQUANTE ET RACOLEUSE POUR ENCOURAGER LES GENS A RALENTIR PARCE QU’IL N’Y A QUE LA VITESSE (ET DONC L’AUTOMOBILISTE) QUI DOIVENT ÊTRE INCRIMINÉS : ALLEZ ! BAISSE LA TÊTE SALE PROLO ET PAIE PARCE QUE TU AS DÉPASSÉ LA VITESSE AUTORISÉE !

      Or, je suis désolé de parler de mon point de vue : je ne nie pas qu’il y a des dingues qui s’amusent à jouer à "saute-camion", à faire des rodéo, à se laisser griser par la vitesse, etc.
      Je ne dis pas qu’il n’y a pas des inconscients qui prennent la voiture avec trop d’alcool dans le sang.
      Pour ma part, je ne conduis pas vite et je ne bois jamais quand je sais que je vais avoir à prendre le volant, j’ai eu le permis avec mention et tout le monde dit de moi que je suis un conducteur exemplaire. Et pourtant plusieurs fois j’ai frôlé la mort ou au moins l’accident, les fois où il m’est arrivé de prendre peur : c’est sur les longs trajets monotones où la fatigue commençait à poindre. Et contre la fatigue, il n’y a pas d’alcootest, pas de moyen de mesurer, elle peut subvenir de façon imprévisible et la prévention là-dessus est juste lamentable.

      Or, la vitesse et l’alcool, comme tu peux les mesurer : tu peux les sanctionner, tu peux tout leur mettre sur le dos, tu peux te faire du fric là-dessus (surtout maintenant que la prévention routière tend à être privatisée).
      Mais pour ce qui est de la fatigue : elle peut frapper tout le monde, y compris les conducteurs les plus compétents. Et elle, elle peut tuer bien plus facilement que l’alcool ou la vitesse ; parce qu’un type qui est alcoolisé au volant sans être un poivrot, il sait qu’il est infraction, donc il aura plutôt tendance à faire profil bas et à rouler dans les clous. Quant à la vitesse, elle : elle peut être le fait d’un inconscient comme d’un conducteur vétéran qui sait maîtriser son véhicule. La fatigue, elle (qui peut être facilitée par l’alcool, entre autres) elle réduit à 0 l’attention du conducteur novice comme expérimenté.

      Tout le monde peut se passer de boire, mais personne n’est au-dessus du besoin de sommeil.

      Bref, tondons encore une fois ce sale facho pollueur qu’est le populo. N’ayons aucune pitié et si on peut instrumentaliser la souffrance et la mort des accidentés de la route et de leur famille pour se faire encore plus de fric : alors Banco !


    • #1953425
      le 27/04/2018 par Patriota
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Une ZX10R d’origine avec une préparation mineure à la portée de tout le monde prend plus de 310 chrono sur circuit. Ce qui donnerait du 330/340 au compteur.

      Vitesse de pointe mesurée au Bol l’année dernière...

      PS : Je suis motard et j’aime rouler fort, mais pour moi le plaisir est dans les courbes. 300 Sur l’autoroute c’est un délire de frustrés qui accélèrent en ligne droite car ils se font déposer à la moindre courbe. Strictement aucun intérêt point de vue sensation si ce n’est celle de risquer sa vie et strictement aucune technique de pilotage. Tu te cales sous la bulles la poignée en coin et tu pries pour que rien sur la route ne vienne te rencontrer sinon c’est la mort assurée.

      C’est pourtant tellement bon de se tirer la bourre dans des petits cols ou même sur des départementales plus rapides ou tu roules nettement moins vite qu’à 300...

      Bref, ce genre de donneur d’organes cautionne le légisraquéteur pour durcir la loi auprès du blaireau décérébré bfm addict.

      C’est la vie ma pov Lucette


    • #1953437
      le 27/04/2018 par J comme J
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      @lila bleu.

      C’est le modèle, les "sportives" comme on les appelle, atteignent toutes cette vitesse pour les plus grosses cylindrées. Les moteurs n’ont nullement, et le sont d’ailleurs très rarement, besoin d’être trafiqués. Cette pratique est plus courante pour les voitures, qui sont aussi de plus en plus nombreuses à atteindre 300km/h sans modification mécanique, même si la plupart capables de les atteindre sont bridées à 250km/h.
      Ce qui est potentiellement dangereux, et c’est valable d’ailleurs pour les armes à feu, ce sont les personnes qui les utilisent.
      Ce ne sont donc pas les "machines" qu’il faut brider ou interdire, mais les utilisateurs qu’il faut instruire.
      On peut poignarder quelqu’un avec un crayon de bois, ou tuer un enfant en le percutant avec un vélo. CQFD


    • #1953560

      Le moteur. Est débridé il n’est plus limité à 100 cv


    • #1953744
      le 27/04/2018 par GERARD R.
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      @ Patriota : pas trop d’accord avec ta conception de la haute vitesse. Ici, on parle de 300 km/h. Mais à cette vitesse, en ligne droite, au bout de trois minutes, tu te fais ch*er, faut être logique. Cette vitesse représentait un "seuil psychologique" du temps où peu de voitures de particuliers, pouvaient rivaliser avec les motos.

      Pour la conduite sportive sur route, en lacets et autres épingles à cheveux, c’est là qu’il y a le plus de morts. Personnellement, j’aimais prendre des courbes à la vitesse maxi. Mais à condition, d’avoir une vue du virage et de ce qu’il y a derrière. Sinon... debout sur les freins. C’était une règle.

      Pour le pilotage de compète, surtout pour les amateurs, il y a le circuit. Et rien que le circuit. Sinon, c’est de l’irresponsabilité. Et ses funestes conséquences... Crois-en un vétéran qui accuse 600 ou 700.000 bornes en bécane. Et qui en a réchappé... LOL.


    • #1953954
      le 28/04/2018 par Michelly58
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      @Mélenchonnien De Droite Surtout quand bien pensance sphère veut vous faire racker aussi.


  • #1953400

    Je ne peux pas visionner jusqu’au bout ces vidéos, la moto c’est aussi infantile que le foot mais évidemment très dangereux - mort ou tétraplégie et fauteuil roulant pour le reste de la vie : fortiche .

     

    • #1953838
      le 27/04/2018 par philippe
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Une journée piste coûte environ 120€ pour 8 session de 20 minutes.

      L’extérieur des virages est garni de graviers ou d’herbe, jamais vu un concepteur de circuit y coller une cabine téléphonique ou un arbre.

      Je n’ai vu qu’un blessé grave, et pourtant j’en ai fait un paquet des roulages. Et encore, c’était à Carole qui est une vraie jungle avec des fous furieux qui se motivent au red bull ou la 1664 entre les sessions. J’y vais plus.

      Quand le temps est là, ce sont des journées fantastiques passées entre potes (et potesses, important, faut les tenir les gourgandines sinon elles vous mettent 3 secondes au tour) où on peut se bastonner gentiment en toute sécurité.

      Et j’échangerai pas 10 barils de ligne droite à 300 contre 1 posé de genou, la tête sur le demi guidon intérieur, le bruit du slider qui racle le bitume et cette sensation de ne faire qu’un avec la machine et la route, c’est un bonheur très difficile à expliquer, mais que c’est bon.

      Quant aux guignols qui se la mesurent en ligne droite sur autoroute, ils ne valent pas mieux que les conducteurs de scooters 50cc qui font n’importe en ville pour l’image des 2 roues en général.


  • #1953403

    300km/h en moto ?

    Voilà ce qui se passe quand on confond ’liberté’ avec ’voler à trop basse altitude’ ...

     

    • #1953436

      Bien vu mec !
      Je trouve un peu maladroit de parler de liberté pour ca.
      Bon après je crois qu’il existe des autoroutes sans limitation en allemagne...
      Donc la liberté de faire l’avion sur la route éxiste bel et bien...


    • #1954067

      Oui des autoroutes sans limitation sur 20 bornes, à peine le temps de faire chauffer le moteur et faut redescendre
      Après je n’ai pas fait toute l’allemagne mais bon


  • #1953410
    le 27/04/2018 par chipoteur
    La moto, la vitesse, la liberté et la mort

    « Car la liberté est aussi une sensation : c’est dans la vitesse qu’on goûte à ce plaisir inégalé de l’arrachage à la loi de la gravitation. »

    J’avais pas vu les choses comme çà... Pour moi la sensation de liberté c’est plutôt la contemplation d’un paysage majestueux, sauvage, le silence... Sans doute parce que je suis entouré de béton depuis trop longtemps.
    La sensation visuelle doit différer de la sensation purement intestine, je crois. Et donc on n’a pas affaire au même type de caractère.
    Moi je ne vois pas l’intérêt d’aller à 300 sur l’autoroute, ce n’est pas ce qui m’attire...

     

    • #1953501
      le 27/04/2018 par karimbaud
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      @chipoteur.......tenter de repousser sans cesse les limites de l’arrachage gravitationnel fait partie des choses les plus aliénantes qui soient !...contempler la nature, savoir observer la vie qui s’y développe, écouter le silence et les frémissements de cette nature, pas forcément la plus " spectaculaire ", simplement celle qui nous entoure au sein de nos villes et de nos banlieues, là est le chemin qui nous fait prendre conscience de nos vraies limites sans chercher à les dépasser...et c’est celà qui nous fait goûter à ce sentiment si précieux et trop galvaudé, de liberté .


  • #1953421

    Putain c’est beau.


  • #1953422
    le 27/04/2018 par Thomas Magnum
    La moto, la vitesse, la liberté et la mort

    Je me suis toujours demandé si les motards qui courent le circuit de l’Ile de Man chaque année étaient des monstres de courage ou des monstres d’inconscience ?

    Probablement un mélange des 2....

     

    • #1953461

      Je suis motard et la réponse technique à ta question est celle-ci : addiction chimique à l’adrénaline. Plus on roule, plus il faut rouler, et vite c’est mieux.
      J’ai un petit bébé. Je me suis acheté un vélo tout neuf, et ma moto rouille.
      Je vois trois raisons pour l’oligarchie occidentale à la limitation 80km/h
      - harmoniser avec le États-unis d’Amerique (perspective d’union à moyen terme)
      - économies de pétrole sur un pays entier (permet de voler en Falcon Affaire plus longtemps)
      - castrer/ féminiser / contenir... infantiliser ! parce que c’est ça, la question. Je suis adulte et très responsable, si je roule en Clio à 102km/h la nuit sur un bout droit, c’est qu’on peut, et même qu’il faut, pour la sécurité.

      En tout cas ce n’est pas pour protéger des accidents. On manque de donneurs d’organes, on est à 3800 morts par ans, c’est bas. S’il faut sauver des vies, taxons le sucre autant que le tabac ! Vite ! Un radar sur le Nutella ! ah ah !

      Les deux "pilotes" en haut sont des criminels et des drogués à l’adrénaline. Faites plutôt de beaux bébés à vos amoureuses.


  • #1953427

    Je me suis fait arrêter en excès de vitesse dans une zone 30.... à vélo....et sans casque et sans go pro. Après leur avoir promis d’y aller désormais doucement sur la pédale, les gendarmes ont fait preuve d’une mansuétude scandaleuse à mon égard. Vous voyez, il suffit de savoir leur parler, à ces braves pandores.


  • #1953431
    le 27/04/2018 par goy pride
    La moto, la vitesse, la liberté et la mort

    Ce qui me dérange avec les gars qui jouent à la course à 300 km/h sur la route ce n’est pas qu’ils s’emplafonnent et perdent leur vie, mais c’est qu’ils n’est pas rare qu’ils provoquent la mort de gens qui n’ont absolument rien demandé lors d’une collision fatale.
    Un peu hors sujet...mais il y a aussi une mode qui a débuté dans les années 80 avec des hordes de zozos faisant du quad et de la moto tout terrain à fond la caisse dans les sentiers forestiers ! Insupportable ! Putain ! T’habites à la campagne pour ne pas être emmerdé...t’es peinard entrain de savourer un moment tranquille dans la verte et t’as une horde de ces bobos qui surgissent avec leur engins ! Ils défoncent littéralement les chemins, effrayent le gibier...De nos jours où que tu te sois tu ne peux plus être tranquilles ! Au fin fond de la campagne t’as encore des mecs viennent jusqu’à chez toi te faire chier ! D’ailleurs pour l’anecdote, il y a bien longtemps, des zozos avaient construit dans un bois pas loin de chez mes parents des obstacles et rampes de moto-cross. J’ai mis fin à leur petit délire à grands coups de masse...je n’ai pas la tolérance des Africains pour ce genre de singeries (rappelez-vous le bordel du Paris-Dakar) La forêt c’est fait pour les animaux, les chasseurs et la chasse (pas trop non plus !), la récolte des champignons, l’exploitation du bois, la méditation, l’observation de la nature...pas pour faire le con en moto/quad !
    Je suppose que ces loisirs doivent rapporter du pognon d’où la tolérance des autorités alors que nous sommes dans une époque où tout est interdit ou régulé...tout comme l’étrange idée que de construire des engins capables de rouler à 200, 300 km/h alors que dans 90% des pays du monde la vitesse maxi est limitée à 120/130 km/h sur autoroute !

    PS : comme tous les gars j’aime la vitesse, mais ce n’est pas parce que l’on aime quelque chose que l’on doit satisfaire impérativement ses désirs. Il y a des dérivatifs, la virilité c’est aussi savoir dire non à certaines de ses lubies.

     

    • #1953612

      Les raisonnements que vous avez à l’égard des abrutis qui prennent d’assaut les forêts, sont valables aussi pour les chasseurs qui les prennent en otage pour leur sinistre plaisir sanguinaire qui ne manque jamais chaque année de tuer des animaux innocents toutes espèces confondues ...

       

      • #1953773
        le 27/04/2018 par Silence Radio
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Tiens, un sophiste paresseux.

        Et les "animaux innocents" assassinés sous la sinistre satisfaction sanguinaire, sans déconner, c’est d’une connerie sans nom.


    • #1953433

      Liberté = anarchie
      Droit + devoir = vivre-ensemble

      Tout est une question de choix mais le plus important, c’est qu’il faut assumer les éventuelles conséquences.


    • #1953447
      le 27/04/2018 par pleinouest35
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      CRIMINEL !
      Je roule en 125 et c’est bien assez puissant. J’espère que les motards de la première vidéo vont se tuer avant de tuer des gens qui par malchance passent par là.

      E&R : "Le problème, c’est que toutes les lois du monde de tous les Macron du monde n’empêcheront jamais les hommes en général et les Français en particulier de vouloir être libres. Car la liberté est aussi une sensation : c’est dans la vitesse qu’on goûte à ce plaisir inégalé de l’arrachage à la loi de la gravitation. Que l’on fasse un « déniv » de 2 000 mètres en montagne, que l’on fasse 80 bornes à vélo ou des accélérations en ligne droit à moto, c’est la même recherche de sensation, celle qui nous libère de la glaise terrestre".

      Pas d’accord avec ça, ce n’est pas la même recherche de sensations quand on implique des gens qui n’ont rien demandé et qui risquent de perdre un fils, une femme, une famille même. C’est criminel. Il n’y a aucune liberté ici, mais la très grave mise en danger de la vie d’autrui. Moi j’étais parachutiste, je ne risquais que ma vie et non celle des autres ! J’étais plongeur aussi, deuxième échelon, sans risquer la vie des autres que je n’impliquais pas. Oui, plus vite ces motards s’écraseront et plus de vies seront épargnées. Moi un motard comme ça qui tue ma femme, je vais lui ouvrir le ventre pour lui offrir de véritables sensations !

      Par contre 100 % d’accord sur le paiement des autoroutes.

       

      • #1953496
        le 27/04/2018 par goy pride
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        C’est exactement ce qui me fout hors de moi ! Foutre la vie en l’air de quelqu’un, détruire une famille pour ce genre de connerie ! Libre à chacun de risquer sa vie, de se faire plaisir...mais pas au prix de risquer de foutre en l’air la vie de gens qui n’ont absolument rien demandé !

        La liberté c’est avant tout l’aptitude de ne pas être esclaves de ses pulsions, d’être capables de les sublimer...


      • #1953530

        Encore un scooteriste frustré...
        Si le parachute que tu utilises -à des pures fin de loisir, pas pour libérer le pays- ne s’ouvre pas, que tu défonces ma toiture neuve pour finir par t’encastrer sur ma femme dans le salon, je pourrais te traiter de gros con criminel ?
        Heureusement que j’ai pas de femme ni de barque j’aurai pu avoir envie de te détester..et heureusement que des sales débiles de motards parcourent nos routes pour t’aider à penser que t’es un mec bien.
        Tchuss !


      • #1953711

        Ta 125 n est pas une moto avec 13cv ( contre 21 il y a 20ans) . Fais ton permis moto puis tu essayeras le vrai pilotage avec contrebraquage et freinage a tous les virages.


      • #1953778
        le 27/04/2018 par pleinouest35
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Je cite : "Si le parachute que tu utilises -à des pures fin de loisir, pas pour libérer le pays- ne s’ouvre pas, que tu défonces ma toiture neuve pour finir par t’encastrer sur ma femme dans le salon, je pourrais te traiter de gros con criminel ?"

        C’est effectivement possible, mais la probabilité que ça arrive est extrêmement faible. La moto, c’est 2 % du trafic et 20 % des tués. Il y a certains parachutistes qui prennent leur pied à ouvrir le plus bas possible. Mais le parachutisme que je pratiquais, c’était dans l’armée, non comme loisir, donc tu cibles à coté.


      • #1954027
        le 28/04/2018 par pleinouest35
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        A Jules :

        J’ai actuellement une Hunt S 125 chinoise.
        A + de 60 ans je suis en train de passer mon permis moto (en voiture + de 1 million de km sans un seul PV ou accident). Si je réussis le plateau, je suis intéressé par la nouvelle 650 Royal Enfield ou la Triumph Bonneville. Sinon la dernière Honda 1100 CB me plairait bien, elle ressemble un peu à l’ancienne 750 four. Pour la puissance en 125 je sais bien, il y a 30 ans j’avais une enduro.


    • #1953448

      Je suis motard depuis une dizaine d’années. La vitesse est à peu près sans intérêt en terme de sensation : si vous roulez à 300, vitesse stabilisée, vous dépassez les voitures, oui, vous êtes allongé sur la bécane, oui, vous avez un peu peur, oui, mais physiquement, le fait d’être en vitesse stabilisée fait que c’est pareil qu’à 60km/h.
      Les sensations ne viennent donc pas de la vitesse mais de l’accélération.
      Et puis, au bout d’un moment, on se lasse même de l’accélération pour l’accélération et on s’aperçoit qu’en fait, le plus "amusant", c’est pencher la bécane en virage pour relancer en sortie. Et donc, que, plus important que la moto, c’est le choix de la route ( bien viroleuse ) qui est fondamental.

       

      • #1953572
        le 27/04/2018 par paramesh
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        pas d’accord, je me suis fait il y a une quarantaine d’années une petite pointe à 320km sur l’autoroute de l’ouest entre le tunnel de saint Cloud et le triangle de Rocquancourt avec une AC Cobra 427, 7 litres, (à l’époque c’était une deux voies), il faut maîtriser sacrément sa trajectoire car ça va vraiment très très très vite. peut être qu’en moto c’est moins stressant, mais en voiture, ça déménage, la moindre courbe se négocie à l’arrache.
        oui je sais c’est très con, mais j’étais jeune.


      • #1953587

        Bonjour,

        Même ancienneté de motard, et même constat (pour avoir expérimenté sur routes vides des vitesses importantes, à moto comme voiture) : la vitesse n’a que peu d’intérêt.

        Ouvrir sa visière, regarder le paysage de la campagne et ses petits virages, même à 50km/h, on peut s’amuser. La grande vitesse, c’est pour les frustrés.


      • #1953620

        @paramesh

        Si, c’est stressant en moto aussi, c’est ce que je voulais dire. Je ne vois pas l’intérêt d’être stressé à moto...


      • #1954007
        le 28/04/2018 par paramesh
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        on est donc d’accord, ces genres de plaisirs (vitesse, danger, douleur) sont liés au stress, c’est un détournement de signaux chimiques (endomorphines naturelles sensées nous avertir, mais au lieu de faire peur ils finissent par faire bander.


      • #1955297

        @paramesh

        Hein ? Non. On est pas d’accord du tout. Pour moi, la moto, ce ne doit être que du plaisir. Je renonce parfois à sortir la bécane à cause du harnachement nécessaire...
        Alors vitesse ? Non. Ou très peu. Danger ? Non merci. Il est inhérent à cette pratique mais je ne le cherche pas. Douleur ? Aucun intérêt.


    • #1953451

      Vous vous rappelez du Prince Noir : le tour du périph à 7 heures du matin en 11 mn.
      https://www.youtube.com/watch?v=8lO...


    • #1953455

      La moto, c’est beau, c’est super agréable, mais c’est très dangereux, car l’erreur n’est pas pardonnée ou rarement .Rouler vite avec une moto en faisant une pointe sur une autoroute, ligne droite , et pour ainsi dire pas de trafic, moment rare, pourquoi pas .Mais rouler vite sur un national ou autoroute avec du trafic, là, il ne faut pas jouer avec la fatalité, car il faut une vigilance incroyable, déjà pour soi , mais surtout pour les autres et de la maitrise .Si on veut se faire plaisir, il n’y a qu’une solution, c’est faire du circuit, on prend des risques mais uniquement pour soi, si on veut aller au bout de ses capacités de pilotage et prendre cela comme un défouloir .La route n’est pas un défouloir, il y en a qui ont tendance à confondre, c’est pour cela qu’ils viennent nous emmerder maintenant avec des radars et des vitesses à 80 km/h .Et à 80 km/h à moto, autant acheter une mobylette .


    • #1953475
      le 27/04/2018 par James Fortitude
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      il y a deux façons de faire de la moto, soit en mode moto sport de type japonaise où la vitesse est recherchée, soit la bonne vieille Harley, en mode ballade cruiser ! Alors Motard ou Biker ? Choisissez !

       

      • #1956741
        le 02/05/2018 par Guillaume
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Après plus de 25 ans de moto je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Il y’en a pour tout le monde, pour tous les styles, pour toutes les bourses et ainsi de suite. Ce que tu dis est digne d’un gamin de 18 ans qui n’y connaît rien au monde de la moto, des motards et de la mentalité de ces derniers.


    • #1953477

      La plume des écrivains d’ER, toujours au top.


    • #1953479
      le 27/04/2018 par Le lobby juif et le lobby gay
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Quand on cherche la vitesse pure et à faire des accélérations, on cherche à être pilote de F1 ou de MotoGP.

       

      • #1953576

        L’arsouille à moto, rien de plus jouissif sur route ouverte, la moto rime avec vitesse, y a 30 ans c’etait 240 de vitesse max pour les sportives, aujourd’hui c’est 300. La moto sur route c’est l’anticipation du pire et le bon reflex et l’agilité si le pire se produit... aliés à une foi à toute épreuve . On voit bien que le motard anglais qui se tue va à une vitesse plus que raisonnable à moto c’est l’automobiliste en face le meurtrier, qu il roule a 120 ou 200 dans cette situation ne change pas grand chose, l’évitement à cette vitesse est presque mission impossible, la seule chose qui l’aurait peut être sauvé est de sauter de la moto par dessus la voiture et finir en vol plané glissade en espérant que personne vienne derrière. J’ai vu plusieurs fois la mort en face à moto, parfois des erreurs de ma part mais souvent un automobiliste qui fait n’importe quoi, j’ai toujours roulé vite à moto, sur tout type de route et parfois sur circuit. La moto que ça soit 125 ou bien gros mono trail, roadster ou sportive, le plaisir c’est le pilotage, et arrêtons l’hypocrisie, sur route ouverte de montagne, aucun circuit ne propose un tel plaisir, et le circuit coûte très cher en pneus, et puis entre le circuit et chez soi on ne va pas se traîner la bite. Il faut juste connaître ses limites et ne pas se mettre soi ou les autres dans des situations que l’on ne maîtrise pas, maintenant la majorité des accidents de moto qui finissent mal ne font qu’un mort : le motard. A la différence des accidents de voiture qui sont bien plus meurtriers. Une société qui n’accepte pas ses morts, à moto ou autre, est une société qui a oublié que tout le monde mourra un jour. Vive la moto qui permet de vivre avec le sourire sur routes sans s’endetter sur 10 ans. Quand je vois qu’il y en a qui souhaite la mort des motards qui roulent trop vite à leur goût... quelle mentalité de merde. Longue vie aux motards de tout poils, que Dieu les garde heureux et bon pilotes si ils ont gouté les joies de l’arsouille et qu’ils ont du mal à décrocher. Un jour ou l’autre on décroche : quand on arrête la moto. En attendant... essorer la poignée de gaz permet de supporter d’être un homme à notre époque, la bécane ne nous mettra pas sur la paille... que des bon moments avec la brelle... allez ciao les frustrés de la route.


      • #1953814
        le 27/04/2018 par europhobe
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        @motoman

        Merci, vous parlez pour tous les motards qui se font honteusement malmener ici. Oui, les motards prennent des risques, et oui, comme vous le dites, on sait ce qu’on fait. La vigilance est jamais plus grande que lorsque l’on donne un coup de poignée de gaz. Ca nous fait oublier notre quotidien, nous ramène dans le réel, c’est salvateur, au même titre que le sport. Mais bien sûr ça, les automobilistes dans leur petit confort ne peuvent pas le comprendre, on les met en face de leurs responsabilités, on les oblige à faire attention à leur environnement, attention que l’on porte continuellement nous, vu les risques que l’on prend, et ce même à basse vitesse. Et personne n’aime être pris en défaut ni être mis en face de responsabilités qu’il n’assume pas. Je persiste à penser que c’est cela qui énerve les automobilistes en réalité, plus que tous les arguments bienpensants qu’ils peuvent sortir. Ca et peut-être le fait qu’on les mette en face de leur propre faiblesse : eux seraient incapables de faire cela. La rage du faible envers le fort en somme.


      • #1954210

        @Motoman :
        Rien que ça ???
        Les motards sont honteusement malmenés par des commentaires, wahoww ... En voilà du panache :) .
        Personnellement j’en ai autant contre les motards abrutis qui sous prétexte de liberté et de punkitude embarquent tous les usagers de la route dans leur délire que contre les automobilistes qui se permettent tout au même titre. Même les pécores qui roulent comme des cons avec leurs tracteurs sur les pistes forestières et qui me font sauter dans le fossé parcequ’il ne freine pas sous pretexte qu’il travaillent, eux ( et oui, c’est LE jour pour aller balancer du glyphosate sur leur 100 Ha... s’cusez moi ). Je l’ai déja dit plus haut : pas plus individualiste et égoiste que le gars qui à ce sentiment de puissance le cul posé sur une selle de bécane .
        Tiens, une autre anecdote : une très bonne copine à moi s’est vue amputée de la jambe doite au dessus du genou aprés un accident en tant que passagère derrière son copain qui pilotait en se sentant tout puissant et plein de panache. Ils ont tapé un muret en sortie de virage . Vous savez quoi , ils étaient défoncés à la coke tout les deux. Le pauvre type alors qu’il s’en est sorti indemne n’a rien trouvé de mieux que de dire à ses parents venus le voir à l’hopital et au courant des tests toxicologiques, que c’était elle qui lui avez fait gouté ça pour la première fois, que c’était une toxico etc etc ... alors que la défonce était leur quotidien .
        Juste pour pas perdre la face devant ses parents alors que ça faisait deux ans qu’ils étaient ensembles. La mère est allée dans la chambre de ma copine et lui a craché a la gueule en la traitant de pute alors qu’elle était sous sédation profonde ...
        Le voilà le panache des motards en cas de coup dur ...


    • #1953489
      le 27/04/2018 par LORDBYRON
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Volonté de puissance pour caniches héritiers des Futuristes (Marinetti) : de toute façon, on n’échappe pas aux lois de la gravitation, sans lesquelles nous n’existerions même pas, du moins dans les conditions de notre univers. Et puis, tout est relatif. Que sont 300km/h à côté de la vitesse de la lumière qui a besoin de 100 000 ans pour traverser notre seule Voie Lactée ? Si c’est ça, être libre, non merci. Sexe extrême, sport extrême, pénalisation extrême effet de la liberté solipsiste extrême, frustration extrême aussi, et même les vices et les vertus etc. élevés à la puissance masse. Au passage, je suis contre la limitation à 80km/h.
      "La vitesse, toujours et partout" qu’i’ disait Michael Schumacher. Mais Vivaldi, John Coltrane, Van Gogh, Einstein, Proust, Rimbaud, Pound sont toujours bien loin, en avant, par-delà les nuages...Céline avait raison : l’homme est lourd, et ces motards l’illustrent. Mais je gage que tous les motards ne sont pas tels.


    • #1953505
      le 27/04/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Bin dis-donc : mon RER (Réseau express régional d’Île-de-France), il va pas aussi vite, hein...
      L’autre fois, on a stationné en quai en raison d’une "bagarre généralisée" à la station suivante : "pour votre sécurité ainsi que la mienne, on va attendre que ça se termine avant d’y aller", qu’elle nous a dit, la conductrice !
      Ouah, éh l’autre, éh ! j’aurais bien aimé la voir, la bagarre, moi, avec les bodybuildés de la police du rail qui gazent d’autres racailles !

      Non, pour se griser, dans le RER, on se paye des shoots d’attente, entre les trains retardés et les supprimés, le suspense monte vite !
      Pis en ce moment, on se défonce à la grève...
      On peut même faire des overdoses : même pas mort !


    • #1953518

      Pour ceux qui connaissent Genève et ses embouteillages :

      https://www.youtube.com/watch?v=tOF...

      Bon il a fini en prison ..


    • #1953531

      Ah bah ? Pourquoi ça passe pas la modo ?
      Je repost donc :
      Question :
      Qu’est ce qui passe par la tête d’un motard quand il percute une caisse à 300 km/h ?
      réponse :
      Son cul ...

      Blague à part. j’ai jamais connu un monde aussi individualiste et égoïste que celui des motards fous de vitesse . Deux fois témoin direct de gros gaufrage lors de sorties sur routes ardéchoises : deux fois seul ou à peu prés a porter secours aux victimes pendant que le reste de la meute dégage poignées en coin . Une fois seul sur une 50 aine à appliquer un point de compression sur la fémorale du pauvre gars qui doublait pleine gauche dans un tournadroite et qui à fini encastré sous la bagnole, le cardan de la caisse planté dans la jambe, jusqu’a l’arrivée de l’hélico qui la emmené à l’hosto ou il est mort ... Ouais , ça marque ... revendu la moto et maintenant je leur fais de joli doigts à ces abrutis qui vont se tirer la bourre en sortant de la salle aprés avoir pris de la tésto...

       

    • #1953537

      Je ne suis pas d’accord pour mettre sur un même plan le fait de faire 80 bornes à vélo, avec le fait de pousser les motos au maximum sur l’autoroute.
      Le premier acte, c’est du sport, le second, c’est mettre sa vie et celle des autres en danger, assez bêtement. (ok, on peut s’accidenter aussi à vélo, mais ça, c’est le destin, on ne va pas rester couché quand même, il faut bien vivre. Tout est dans la hauteur de prise de risque inutile, tout est dans le bon sens).

      Pas d’accord du tout non plus pour faire un parallèle entre cette vitesse à 300km sur l’autoroute, et la prise de risque d’un dissident politique !
      Primo, Soral ne met pas la vie d’autrui en danger, au contraire, il prend des risques considérables pour éviter une guerre civile, et pour que tout le monde aille mieux !
      C’est donc la démarche inverse de celle de jouer avec la vie d’autrui, Soral ne joue pas comme un écervelé sur sa bécane, Dieudo non plus, c’est du sérieux.
      Segundo, sa prise de risque personnelle s’apparente plutôt à celle d’un Arnaud Beltrame, je trouve que c’est beaucoup plus de l’héroisme, en ce qu’il y a une préoccupation collective, un sacrifice, et non un plaisir égoiste.
      Ainsi, un dissident politique possède une démarche totalement opposée à celle de l’écervelé, il y a une différence de nature, une différence fondamentale, énorme.
      Seul le risque est un point commun. Mais il n’a pas le même poids !

      Plutôt que de débattre sur les amendes, qui sont une façon cynique pour l’état de faire de l’argent, nous serons tous d’accord là-dessus, bien sûr que le concept vache-à-lait est assez dégueu, je préfère parler de l’état d’esprit de nos contemporains, car il me semble assez pathologique, en fait :

      Je pense que le fait d’être inconscient de la valeur de la vie, de la mettre donc en danger, provient d’un vide spirituel certain, issu d’un matérialisme forcené. Ceci n’est pas une analyse psychologique, non, ca va beaucoup plus loin, je parle d’une absence de vie spirituelle, en partie religieuse si vous voulez. Il n’y a pas de recherche transcendante par l’esprit, donc on cherche la transcendance dans la matière, c’est une illusion, et c’est une pathologie lourde, en ce qu’on met la vie d’autrui en danger, pas seulement la sienne !

      "prends soin de ton corps comme s’il devait vivre éternellement, et prend soin de ton âme comme si elle devait mourir demain."
      Saint Augustin.

       

    • #1953539

      Les chirurgiens appellent les motards : les donneurs d’organe".
      Triste mais tellement frequent.


    • #1953562

      Pour info, les motos vendues actuellement en France sont rentrées dans la norme Européenne et donc en version libres non bridées à 106 chevaux.
      Sachant que même en 106 chevaux, elles tapaient aisément les 300 km/h...
      Mais la législation routière étant de plus en plus répressive, à quoi bon ? Perde son permis, sa vie pour quelques minutes d’adrénaline.
      Enfin,faire les fous furieux à 300 : faut pas avoir du yaourt dans les veines, à 300 km/h ça "tire" un peu....faut "gérer"...
      Sachant, qu’a seulement 30 km/h, vous pouvez malencontreusement taper un wesh-wesh complétement shité qui fortuitement vous aura grillé la priorité à droite et envoyé directement à l’hosto via SMUR. C’est dommage de bruler du 98 pour rien. Pensez aussi à la planète !
      Reste la frime pour quelques nantis tatoués se prenant pour des gros durs sur des Harley-Davidson à 25000 boules.

      Voilà, j’aimerais avoir une pensée émue pour ma Ducat’ et mes testicules.
      RIP

       

      • #1953686

        Pas besoin d’un wesh-wesh completement shité. Comme on peu le voir sur la 3ième video. Des voiture vous brulant la priorité en moto ça arrive plus que régulièrement et même en respectant les limites de vitesse on est pas assuré de pouvoir les éviter.


      • #1953713

        J’ai une Harley de 15000€ et je me considère pas comme un nantis, je n’ai pas de tatouages et à 55 piges j’arrive encore à soulever 180 kilos au coucher, vois-tu même avec 50 centimètres de tour de bras, et des abdominaux apparents je me prends pas pour un gros dur. A j’oubliais pourquoi la frime en Harley ? Je croyais que la frime c’etait le métissage


      • #1953845
        le 27/04/2018 par Oleodedieu
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Aucune moto de 106 CV ne prend 300 km/h !! C’est déjà compliqué avec 170 CV...


    • #1953571

      Il y en a qui font pareil avec des voitures de sport et mettent tous ceux qu’ils croisent en danger. Ils ont même, pour certains, des chaînes YouTube référencés.


    • #1953604
      le 27/04/2018 par Vieux motard que jamais
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      J’ai fait du sport moto sur piste (Superbike) sur des circuits européens qui font rêver. Parallèlement sur la route je roulais en petit trail, en utilitaire quoi. Dès que j’ai arrêté la piste j’ai repris plus gros sur la route.

      Bref c’est une addiction à l’adrénaline, et il vaut mieux pratiquer avec une licence sportive dans un cadre approprié plutôt que sur route ouverte avec des voitures qui ont des sièges bébés à l’arrière...

      Je rejoins un commentaire plus haut : il est finalement bien plus jouissif (et méritoire ?) d’arsouiller avec les copains dans des cols de montagne sur des supermotards 450 mono que d’imiter le TGV sur une autoroute.

      PS : sur la 1ère vidéo c’est une BMW S1000RR, vous remarquerez qu’à fond de 3ème il est à 230km/h. Sacrés engins quand même :-)


    • #1953610
      le 27/04/2018 par Marsupilami
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Huuum !! Ca fleure bon les candidats à la tétraplégie, tout ça !! Avoir 20 ans et passer le restant de ses jours sur une chaise roulante pour un tour de vroum-vroum, quelle bonne idée. Faudra assumer les gars, promis ? Pas de larmes, hein ?


    • #1953614
      le 27/04/2018 par GERARD R.
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Je suis content d’avoir raccroché le casque. Jusqu’en 2014, j’avais la Suzuki 1340 GSXR (Hayabusa pour les puristes)

      Les 300 km/h, c’était en se curant les fosses nasales, d’une main. Et je les ai souvent atteints. Mais pas de manière inconsciente, comme sur la vidéo. Non ! Quand le poignet droit me démangeait, je me levais deux heures plus tôt et je poussais la bécane dans ses retranchements. Sur route ou autoroute. Mais à trois heures du mat, seul et sans "faire la course"

      Quand on roulait à plusieurs, je me limitais à 160 - 180 max. Celui qui voulait épater la galerie, c’était son problème.

      Après la "Buse" j’ai fait une infidélité aux Japonnaises et me suis offert la KTM 1190 Adventure. Plus sage, mais insipide.

      J’ai raccroché l’an dernier et j’ai revendu l’’Autrichienne. Je remercie Dieu, de m’avoir toujours préservé intact, même si j’ai fait souvent preuve d’audace, mais d’inconscience pure (comme sur les vidéos de l’article) ça jamais.

      Aide-toi et le Ciel t’aidera...

       

    • #1953679
      le 27/04/2018 par PACONOVA
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Les automobilistes sont souvent en tort il faut le reconnaître. Sur la vidéo le chauffeur de la voiture est un enfoiré aussi, il a coupé la route au motard !
      Pour ma part j’ai laissé tomber la moto il y a une dizaine d’années, je le dis honnêtement c’est la peur de l’accident (souvent mortel ou fauteuil roulant au pire). Il y a trop de voiture, trop d’étourdis au volant, le téléphone au volant, la musique à fond... Bref j’arrête la moto définitivement !

      Alain Soral qui roule en bécane, doit y penser souvent dans Paris... Qui plus est, si j’étais lui, je ne cesserais de repenser à l’assassinant de Coluche en moto.
      Les services secrets français ou étrangers aussi pourraient essayer d’assassiner Soral en prétextant l’accident de moto, même à 50 KMS vous pouvez tuer assez facilement un motard...

      C’est dommage, j’adore la moto pourtant. Je n’ai pas envie de faire subir mon infirmité à mes proches...

       

      • #1953791
        le 27/04/2018 par La Morche
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Si t’es sur une route à 110 ,une moto à 300 roule 190km plus vite , selon les situations , on peut pas en vouloir aux conducteurs de ne pas voir arriver le deux roues .
        Surgit de derrière un camion ou un bus , c’est 0 visibilité , faut pas dire n’importe quoi non plus
        ( Ou alors c’était ironique et j’ai pas compris )


      • #1953852

        A 180 km/h c’est 50 mètres à la seconde, or sur ce genre de croisement en France théoriquement c’est limité à 70 km/h (en Angleterre ça doit être à peu près la même chose), donc normalement la moto devrait parcourir 20 mètres/secondes.
        Donc si l’automobiliste pense que la moto est à une vitesse normale et qu’il le voit à 250 mètres environ (par exemple) il a le temps de passer. A 180 km/h la moto est sur lui en 5 secondes au lieu des 13 secondes, sans compter qu’à 70 km/heure on peut freiner d’urgence ou faire une manœuvre d’évitement.


      • #1953863
        le 27/04/2018 par Tiens un mort
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Les motards ne comprennent pas la loi de la relativité, ce qui fait qu’on sait d’avance que leur rengaine sur les automobilistes ne vaut pas un clou. Les types qui remontent les files sont des suicidaires qui s’ignorent, et persuadés d’avoir raison en plus. Qu’ils continuent de klaxonner, faire des gestes. La "nature" va s’occuper d’eux, petit à petit, sous l’œil curieux des passants.


    • #1953703

      Ces vidéos ne rendent pas hommage à l’esprit de la moto, qui est tout entier dans le fait de prendre de l’angle en étant dans la nature et non pas dans une boîte en métal à quatre roues, isolé du monde.

      Essayer de juger le virage correctement, incliner et sentant la traction des pneus, faire corps avec la machine sans la gêner, accélérer proprement pour la redresser en sortie de virage, enchaîner courbe après courbe avec fluidité comme dans un ballet entre la moto et la route...

      Tout en sentant les différents parfums et variations de température, quand on sort d’une zone boisée un peu sombre pour surgir en plein soleil, en haut d’une colline qui surplombe les champs fraîchement moissonnés, avant de replonger dans une nouvelle série de virages, des senteurs plein le casque et le sourire jusqu’aux oreilles...

      Et puis croiser un pote motard au hasard d’un virage, et partir dans une petite arsouille...

      C’est ça, la moto : une forme de poésie mécanique qu’on écrit en posant aussi sa vie sur la table. Une poésie faite de puissance, de prise de risque, de connaissance, de contrôle, d’intuition, longuement forgés au fil des petites et grosses frayeurs.

      Une poésie un peu comme la vie, en fait. En plus concentré, et parfois aussi, malheureusement, en plus bref.

       

    • #1953706
      le 27/04/2018 par Paphytos
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      La voiture arrivait en face et tournait à droite. Si le motard avait viré à droite lui aussi il l’aurais évité.

      Quoi qu’il en soit c’est un sport riche en émotion mais dangereux.

       

    • #1953725
      le 27/04/2018 par le gaulois
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Jamais compris le trip...vaut mieux avoir un missile au derrière pour avancer dans la vie plutôt que d’être assis dessus.
      J’imagine la toute puissance et en même temps quelle vulnérabilité !
      Sinon ,elle est gentille la dame qui a perdu son fils mais quand ledit motard arrive pleine balle (deja que se faire dépasser par du 160 quand vous êtes à 110 c’est impressionnant) même en face,pour anticiper,c’est chaud.
      Paix à son âme


    • #1953726
      le 27/04/2018 par 125 ça suffit...
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      A scooter tous les matins sur le périphérique parisien même en respectant les limites de vitesses c’est sans égale pour l’adrénaline et c’est légal.
      Tu serre les fessiers et tu pries entre les caisses !


    • #1953748

      Le type qui se tue en percutant la voiture sortant de la voie de stockage, a détruit sa propre vie certes (c’était le prix de son risque et son excès), mais aussi la vie éveillée et consciente de l’automobiliste, qui n’a rien demandé et pris aucun risque ou excès. Et ça, ça me met vraiment en colère.

      En tant qu’automobiliste, avec toutes les précautions, impossible d’anticiper une moto arrivant à cette allure.

       

      • #1953909

        L’automobiliste force le passage, tu vois un phare puissant de motard en plein milieu sur une ligne droite très fréquentée tu poses pas ta caisse en plein milieu de sa voie... une voie de stockage c’est pour faire attention à ce qui vient en face, et si tu as un doute au moins t’accelere fort pour dégager la voie, là on voit vraiment qu’il passe au ralenti en arrivant en 3/4 face sur une voie rapide, oui L’automobiliste doit se dire qu’il a une grande part de responsabilité dans la mort de ce motard, il l’avait forcément vu arriver depuis un moment si il regardait devant lui.


      • #1954059

        @Lucide :
        C’te blague...
        Le mec en moto arrive à bloc sur une zone de croisement ou clairement il aurait dû ralentir par anticipation : la signalisation verticale et horizontale l’indique. C’est de l’inconscience pure. L’automobiliste n’est en aucun cas responsable.
        Alors maintenant tous les automobilistes devraient reconnaitre un "phare de moto puissante" qui arrive et se dire que cette dernière, qui est au moins à 400 mètres du croisement, distance qui permet en condition de conduite normale, à la voiture de traverser, va passer avant sans baisser les gaz ?
        Et pourquoi le motard se réserverait le droit d’outrepasser cette anticipation et les régles de conduite élémentaires ?
        Bientôt les piétons qui se font shooter au passage piétons alors que le feu est rouge responsables en lieu et place de l’abruti qui le grille ? Au secours ...


    • #1953787

      Ce que ne montre pas cette vidéo du mec à 300 Km/h est qu’il a fini en morceaux sur l’autoroute. il existe des videos de cela.
      Il s’est tué tout en mettant la vie des autres en jeu.


    • #1953801
      le 27/04/2018 par Mojo Risin
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      C’est sympa les caméras gopro, ça fait de nouvelles sensations.


    • #1953806
      le 27/04/2018 par Winstin Smoth
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      La vitesse c’est sur piste ; Et la liberté sur autoroute...Tu parles d’une liberté !...Et tu t’arrêtes manger chez Total ? Non, la liberté à moto c’est mettre des sacoches sur un "trail" (ou un plus ou moins vieux clou) et partir à l’aventure, en passant partout (et bien souvent à 30km/h) que ce soit sur une vieille voie communale défoncée ou la piste d’un col alpin !


    • #1953839

      Vidéos archiconnues depuis des années (pour les initiés )
      Concernant le crash a 300 de la seconde video il y a la video non censurée de l’après crash sur livileaks . C’est très trash, jambe arrachée , boyaux qui trainent, tete a 100 m du crash etc..


    • #1953855

      mwouais...sauf que vous etes pas seul sur la route et y a pas de liberté à mettre les autres en danger !


    • #1953857

      Cette société qui restreint de plus en plus les libertés fondamentales ne fait que produire des réactions inverses.. parfois excessives. L’excés c’est mettre la vie des autres en danger, ce n’est pourtant pas ce que fait Alain Soral en exposant sa propre vie pour la défense de ses idées, de ses opinions et de sa vision du monde. Je dis "pourtant" car lui est poursuivi, traqué, condamné en France comme le pire des délinquants.. c’est une honte pour un pays qui usurpe le nom de démocratie pour instaurer une dictature rampante et pernicieuse. La dictature de la pensée unique, la " bienpensance" ou pensée dominante.


    • #1953864

      j aimerais surtout que l etat punisse severement les racailles qui nous mettent en danger et nous pourrissent la vie avec leurs rodeos de quads ou de moto cross...


    • #1953867
      le 27/04/2018 par Clara Imbert
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Malgré les risques, j’adore la moto et ce qu’elle procure !!!

      Des sensations incomparables... Surtout si vous avez la chance de monter sur la moto d’Alain, le serrer, wouawww !! :)

      C’est... disons que ça n’a pas de mots !

      P.S : "Alain, je t’aime"


    • #1953953
      le 28/04/2018 par Michelly58
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      ER est une vrai mine d’or, on y trouve tout et sur n’importe quoi le tout avec énormément de philosophie.


    • #1953959

      Ces vidéos ont un pouvoir de suggestion qui passe inaperçu, hélas.

      Tout comme l’inscription "fumer tue".

      .

       

    • #1953984

      J’ai un ami qui a été tué par un dégénéré qui roulait a 300.
      Donc ce racket d’Etat ne me dérange pas du tout et encore, je trouve que l’Etat est bien trop laxiste en autorisant la vente de voitures pouvant rouler à du 300.
      Ceux qui veulent "des sensations" n’ont qu’a aller sur un circuit de F1, la route n’est pas un terrain de jeu.
      Pour moi, la vitesse est un vice comme la drogue ou l’alcool. Et ça tue.


    • #1953990
      le 28/04/2018 par Paix et paix
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      C.est triste pour eux mais c’est surtout triste pour les victimes des accidents qu’ils causent . A 300 km h une moto est une arme tueuse pour n’importe quelle voiture !


    • #1954021
      le 28/04/2018 par Jean-Bar Team
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Ce qu’il faut comprendre sur ce genre de pratique ce n’est pas que la mort est bout du chemin mais le chemin de la mort qui mène à se genre de pratique jusqu’au boutiste .
      La recherche de puissance que l’homme vient chercher grâce à la possession de chose produite par le système de la dépossession désigne là ,avant toute choses ,son impuissance à se réapproprier son être générique .
      Produire plus et plus vite consommer plus et plus vite c’est vital pour le système autant que mortel pour son cœur dont nous sommes les parties . La crise cardiaque est inévitable et la mort du système marchand enfantera une humanité ou le cœur et la tête ne seront plus séparé


    • #1954033

      Les problèmes posés par les motards ne se limitent pas au danger (j’ai 35 ans de pratique moto) :

      J’existe ! [ au stade anal…]

      J’adore la moto. J’crois que c’est pasque sur ma canebé… j’existe [enfin]. Surtout quand j’tourne la poignée des gaz au feu rouge [un truc d’expert pas à la portée d’un môme de cinq ans]. Faut dire qu’on m’entend avec mon pot Akrapomigyosh titane-carbone à 1300 euros la ligne qui crache les décibels à déchirer les tympans ! [j’ai commencé avec la mob…à l’age bête]. La plupart des gens disent que c’est un bruit insupportable. Insupportable ? J’m’en branle ! Mais un bruit ! Les cons, z’y comprennent rien…une vraie musique j’te dis ! Alors pour les éduquer, ces nazes j’traverse Panam. Même sans tirer dans les tours les piétons sont bien obligés d’arrêter de parler quand j’passe. Et la nuit, quand j’traverse la ville, des dizaines de milliers de gens savent forcement que j’existe et c’que c’est que la moto, la vraie, [car la VRAIE moto DOIT faire du bruit, euh pardon , d’la musique, comme celles de mes idoles du moto GP]. Tu t’rends compte de l’efficacité ! Des dizaines de milliers de gens impactés en une seule traversée de quelques minutes ! L’extase quoi ! D’ailleurs, quand j’m’achète une nouvelle brèle, c’est l’premier truc que je change : plus ça fait du bruit et plus y’a d’matériaux high-tech, mieux c’est [en plus j’gagne un max de watts, enfin… c’est c’que dit la pub]. C’est encore plus bandant depuis que l’pot a migré sous la selle, un truc qui m’a vraiment fait flashé, j’sais pas pourquoi…Un jour un gars m’a dit qu’ça avait pt’être à voir avec le stade anal, vu que c’est comme le trou du cul de la bête fauve que je chevaucherai dans mon imaginaire symbolique et que s’focaliser sur le pot, c’est comme les mioches pour qui leur merde c’est un truc vachement important. T’imagines le MALADE !... Une fois ma bécane équipée au top, j’pars en balade avec des potes passionnés comme moi histoire de déchirer la campagne. Y’a pas, dans ces moments là, j’me sens vraiment rebelle à la société des moutons dociles [ben ouais, un pot comme ça c’est interdit !]. Quand on a bien vu du paysage [comme faut bien garder les yeux sur la route on en voit pas grand-chose] on s’arrête s’en jeter un. Là, on s’marre bien à imaginer tous ces bourrins d’randonneurs à qui on a bien pourri l’ambiance tranquille de la nature. (suite)


    • #1954035

      J’existe ! [ au stade anal…] (suite et fin)

      Surtout qu’on est pas les seuls bien équipés et qu’le week-end, y doivent en entendre toute la journée, ouah le pied ! Quand on rentre par l’autoroute [vannés par tant d’exploits] on doit quand même s’fader l’miaulement abrutissant du moulbif à régime constant [ au point où on en est…] mais avec le réconfort de savoir qu’on aura encore percuté des milliers de pavillons jusqu’à plusieurs kilomètres à la ronde ! Particulièrement jouissif l’été [la période où on tourne le plus] quand les beaufs profitent de leur jardins ! Y’a pas, le bruit d’ma brêle c’est ma dose ; sans ça, j’me sentirai une vraie lopette. Comme les flics sont assez compréhensifs, not’ famille arrête pas de grandir [ z’ont bien des consignes mais comme beaucoup font parti du club, y z’alignent rarement là où ça serait vraiment efficace : Bastille-Vincennes les vendredi, les concentres, les compèts, les salons motos et nos balades préférées qu’y connaissent bien…]. Y font bien chier pour des conneries, mais au moins y nous laissent l’essentiel ! Y’a sûrement des gens qui pensent qu’on est des abrutis [alors que nos opinions sont à la pensée ce que le bruit de nos motos est à la musique] mais nous, ON LES EMMERDE : notre liberté passe d’abord avant celle des autres ! Not’ cri de ralliement : Vroom j’existe !

      PS : un texte systématiquement censuré sur les sites motos sur lesquels je l’ai posté, sans que cela ait suscité le moindre débat sur le fond. Les motards, des êtres épris de liberté (comme les média ? )

       

      • #1954440

        C’est surtout que votre commentaire n’incite pas à l’échange.
        Déjà il est long, on ne voit pas où vous voulez en venir, et puis vous caricaturez les motards, comme s’ils étaient tous comme vous le décrivez.

        Bonne soirée !

        Un "motard".


    • #1954036
      le 28/04/2018 par Je suis pas Charlie
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.


    • #1954064

      Pourquoi les voitures et motos ne sont pas bridées à 130km/h et avec de très lourdes sanctions en cas de débridage qui est un acte volontaire et pas une erreur d’inattention comme lorsque vous dépassez la limite sans vous en rendre compte ?

      De même pourquoi ces vidéos sur youtube existent et ne contreviennent pas à une quelconque "charte" puisque ce sont des actes illégaux ?

      On ne le saura sans doute jamais...

       

      • #1954147

        Il est en effet assez confortable de se réfugier derrière une bonne morale et le bien commun pour se complaire dans la paresse intellectuelle de la déresponsabilisation et du manque de panache, à en vouloir faire résonner le bruit des bottes, pour ramener les gens à votre sinistre horizon et ainsi supporter la frustration d’une petite vie.
        Une question ici, parmi tant d’autres, et celle de la responsabilisation de l’individu. Il y a dans la pratique de la moto, sur piste ou sur route, en dehors de ces comportements un brin excessifs, quelque chose qui manifestement vous échappe et vous est résolument hors d’atteinte. On attend votre définition de l’acceptable, et j’attends personnellement avec impatience le jour ou vous viendrez nous faire part de vos états d’âmes parce que le système aura "réfléchi à votre place". Vous ferez la bise de ma part à Chantale Perrichon.


      • #1954434

        C’est pas un projet que j’ai mais je me pose juste la question. Les drogues ou les armes à feu sont bien interdites pour le même genre de raisons après tout.

        Le seule chose que je puisse vous dire c’est qu’après avoir vu ces vidéos j’ai eu envie de passer le permis moto, et je suis sûr que je suis pas le seul... Est-ce que c’est pas un peu malsain ?


      • #1954506
        le 28/04/2018 par Ricard Jacking
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        @Auri
        Si si l’inattention c’est possible , un policier israélien à mis des balles réelles dans son fusil, M-16, pensant y mettre des pétards serpentins confettis dernièrement



        « Selon la presse israélienne, le garde-frontière a fait valoir au cours de son procès qu’il avait introduit par erreur des balles réelles dans son M-16 au lieu de projectiles antiémeute. »




        Tu vois l’inadvertance ça tien pas à grand chose


      • #1954586
        le 29/04/2018 par Godefroi de Javron
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        Une parfaite réflexion poussiéreuse sans aucun fondement ! Si vous bridez les véhicules à 130km/h le résultat sera le même, il y aura autant d’accidents mortels ou non, puisque la plupart des accidents de la route ont lieu entre 90 et 130Km/h.. les accidents à 300 km/h sont très rare.
        Donc soit ils brident tous les véhicules auto/moto à 50km/h ou sinon rien ! J’ai eu un ZZR1100 bridé à 100ch (oblige en France) et pourtant elle montait quand-même à 260km/h .. donc du grand n’importe quoi, et très emmerdant pour les constructeurs. Ce n’est pas le véhicule qui est dangereux, c’est celui qui l’utilise.


      • #1954647

        Oui enfin ça Godefroi, c’est parce qu’il y a aucune sanctions. Comme par exemple quand on voit sur la vidéo que le seul truc bridé sur la moto c’est le compteur qui s’arrête à 300, ça fait sourire.

        Mais rassurez-vous il n’y aura surement pas besoin d’en arriver là, d’ici quelques décennies il y aura beaucoup moins de voitures et pratiquement toutes électriques donc naturellement bien moins puissantes...


    • #1954069
      le 28/04/2018 par Normandius
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Si la liberté c’est faire des pointes en moto, alors ça ne me dérange pas de garder mes chaînes.


    • #1954094
      le 28/04/2018 par yohann912
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Etant motard depuis un moment maintenant, je sais la responsabilité que ça engage envers les autres, j’ai eu comme les autres ma chute qui remis les idée en place même si la vitesse n’était pas en cause juste la fatigue et la déconcentration, j’ai compris la violence d’un choc même à basse vitesse, le risque pour sa vie et depuis ça à changer mes habitudes de vitesse également. Soyez indulgent avec les inconscients qui roulent à fond, un jour ou l autre quelque chose de grave arrive et avec de la chance il seront encore là pour en parler. Un motard est par choix quelqu’un de respectueux et courtois sur la route. il y a autant voire plus de jeune en voiture qu’en moto qui roule a fond, la différence c’est qu’en moto chaque seconde est un risque pour sa vie est donc même les inconscient en prennent conscience tôt ou tard.
      petit message pour les automobilistes faites preuve de vigilance envers les motard, fréquent sont les accident par manque de vigilance d’un automobilistes, se faire couper la route est la plus gros danger en moto même sans vitesse excessive.
      A bon entendeur


    • #1954109

      Ce qui me fait rire avec les motards c est leur hypocrisie . Je parles de ceux qui achete des motos taillés pour la course. Ils ne cessent de pleurer sur les voitures qu ils jugent trop dangereuses sur la route alors qu ils font des pointent a 150 sur une route a 90 et se permettent de doubler par la gauche voir au milieu...Vous aimez la vitesse alors assumer les risques et arrêter de rejeter la faute sur les voitures....Un jeune n achete pas une moto pour rouler a 50 en ville...


    • #1954370
      le 28/04/2018 par Ventdeshuns
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Je suis sûrement hors sujet, mais sans parler vitesse je trouve que "l’esprit motard" se perd de plus en plus. Malgré certaines incivilités, il y avait le p’tit merci avec la papatte droite, qui se raréfie. Dommage, ça vous (les motards) rendait un minimum sympathique aux yeux des plus réfractaires.


    • #1954419
      le 28/04/2018 par Athanase d’Alexandrie
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Je crois qu’à 300 comme à 10 kilomètre/heures ,on est toujours à l’heure à son enterrement , je prie juste pour qu’ils ne nous croisent pas, un dimanche quand on va à la messe avec mes gosses et mon épouse dans le fourgon


    • #1954495
      le 28/04/2018 par pierre-carret
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      Je n’ai pas tout lu mais, avec le peu que j’ai lu, je ressens comment on peut facilement, avec un ou deux crétins, manipuler l’opinion. Mea-culpa mais j’ai passé il y a longtemps dans une voiture puissante 250 km/h sur autoroute. j’ai aussi passé il y a très longtemps avec une moto puissante le 240 km/h sur autoroute.Ces vitesses sont excessives si les conditions ne sont pas réunies. Je ne parle pas de 300 km:h à moto ou le moindre coup de vent latéral à une vitesse bien inférieure vous chasse violemment d’un mètre de votre trajectoire du passage protégé d’une forée au brusque changement d’une plaine ou le vent peut cisailler latéralement (cela m’est arrivé). Mais de 250 km/h à 80, il y a un monde que les assureurs, associés des banquiers nous vendent sans complexe. Bref si vous respectez leurs 80 misérables km/h vous faites la fortune des assurances et si vous passez cette barrière virtuelles les flashs enrichiront l’état qui s’empressera de rembourser la dette aux banquiers qui tiennent l’état par les coui.... Bref proposez aux banquiers de réduire son pourcentage d’AJO de 300 à 80 et vous verrez la réaction qu’il auront à leur tour !


    • #1954584
      le 29/04/2018 par Godefroi de Javron
      La moto, la vitesse, la liberté et la mort

      J’ai 20 ans de moto derrière moi et pas des moindre, 1100ZZR (91 -2001) et la dernière 1400ZZR 200ch pour une vitesse de 320km/h -Mais, mes nombreux accidents ne sont pas du à la vitesse, bien au contraire, je suis monté aussi à 300km/h sur autoroute (A13) un jour de semaine, et je suis toujours vivant.La vitesse est un facteur aggravant, pas la cause des accidents mortels.

       

      • #1955225

        Tu es monté un jour quelques minutes à 300 km/h.Essaie de rouler à cette vitesse tout le temps on en reparlera.Effectivement ce n’est pas la vitesse en soit le problème.Sur une route en ligne droite ou il n’y a personne c’est moins dangeureux de rouler à 300 que sur une route embouteillée à 100 km/h.

        Néanmoins.La route n’est pas un circuit.En roulant à 300 on met non seulement sa vie en danger mais aussi celle des autres.Effectivement on le voit sur la vidéo ils font n’importe quoi.Ils sont à un cheveu de la mort.Ca prend les lignes blanches à 300,ca frole les camions.C’est n’importe quoi.Ils ne doivent leur survie qu’au hasard.

        Evidemment quand on a une moto de ce type qui monte en quelques secondes à 300,c’est tentant de pousser.Mais encore une fois la route n’est pas un circuit.Vous ne mettez pas juste votre vie en danger.

        Si on a une famille,des proches,on ne devrait pas se permettre de faire ça.
        Une moto à 300 km/h c’est une arme un danger mortel pour celui qui pilote et ceux sur la route.Si une voiture est percutée par l’arrière il y aura des morts dans la voiture.Ca peut être des enfants,des meres ou pères de famille.Si il y a perte de contrôle la moto peut aller exploser une voiture a proximité.

        Bref c’est dur de resister à l’envie de pousser la machine.Mais il faut avoir le courage de le faire sinon on ne doit pas s’autoriser à conduire une moto.


      • #1955814
        le 01/05/2018 par Gode Froid le Javelot des vilaines
        La moto, la vitesse, la liberté et la mort

        @Godefroi de Javron
        Comment juste 300 klh, et pourquoi tu essayes pas le dragster 3,58 secondes et une vitesse de passage à 621 km/h .
        Ou carrément mettre un moteur de rafale sur ton 1100ZZR (91 -2001) et hop direct 1912 km/h, bon c’est vrai faut éviter les dos d’âne et avoir de bons freins à tambours , mais là de suite tu peux flamber sur le forum
        Qui dit mieux ??
        Concours de quéquettes les enchères sont ouverte


    • #1955282

      En ce qui me concerne, j’ai passé le permis "gros cube" à 35 ans.
      Et heureusement, car à 20 ans je n’avais pas la maturité d’esprit nécessaire.

      Comme à chaque fois, on ne cherche pas à régler le problème à la base. Ou du moins le gouvernement s’obstine dans la répression, apparemment très lucrative.

      Dans le cas de l’article, c’est sur le comportement des usagers de la route qu’il faut agir.
      Mais c’est un peu à contre-courant de l’idiocratie ambiante qui nous est imposée.

      La pratique de la moto peut et doit rester un plaisir, tant qu’il y aura du carburant...


Commentaires suivants