Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

États-Unis : frappes préventives et mini-bombes nucléaires comme nouvelle politique du Pentagone ?

Ce sont coup sur coup deux annonces de politique de défense américaine qui génèrent une inquiétude grandissante. Donal Trump semble très intéressé par la stratégie du « Nez ensanglanté » (Bloody nose) basée sur des frappes préventives à l’encontre de la Corée du Nord, tandis que le Pentagone annonce vouloir développer des mini bombes nucléaires. Analyse et entretien avec Corentin Sellin, spécialiste des États-Unis.

 

Une part du discours sur l’état de l’Union de Donald Trump n’est pas passée inaperçue ce mardi 30 janvier. Le président américain s’est en effet fendu de plusieurs déclarations à propos de la Corée du Nord. La première pour affirmer sa volonté de ne pas pratiquer une politique « faible », symbolisée selon lui par l’administration Obama :

« L’expérience passée nous a appris que la complaisance et les concessions n’invitent que l’agression et la provocation. Je ne vais pas répéter les erreurs des administrations passées qui nous ont mis dans cette position dangereuse ». Puis de surenchérir dans la dangerosité de l’ennemi : « Nous devons seulement regarder le caractère dépravé du régime nord-coréen pour comprendre la nature de la menace nucléaire qu’il pourrait représenter pour l’Amérique et nos alliés. »

[...]

Une théorie de défense militaire américaine appelée « Bloody nose » (nez ensanglanté) est de plus en plus évoquée chez les hauts gradés de l’armée entourant la présidence. Le principe est simple : effectuer des frappes préventives sur des sites stratégiques militaires nord-coréens au cas où un nouvel essai de missile par PyongYang survenait. Donner « un coup de poing dans le nez de l’adversaire », pour lui faire saigner, lui faire regretter son acte, et quil se tienne ensuite tranquille, de peur d’en recevoir d’autres…

Selon le New York Times, le général McMaster estimerait que « la planification militaire d’une attaque préventive est nécessaire pour crédibiliser les mises en garde du président et leur effet dissuasif ». Du côté du chef d’état-major Interarmées, Jospeh Dunford tout comme celui du secrétaire à la Défense, Jim Mattis, l’adhésion à cette stratégie semble nettement moins forte : la crainte que le régime de Pyongyang ne se sente forcé de répliquer contre la Corée du Sud est réelle. Dans le même temps, Le général Paul Selva, vice-chef d’état-major Interarmées, a malgré tout déclaré que l’armée américaine avait la capacité de détruire la plus grande partie de l’infrastructure" du programme nord-coréen de missiles. Le futur Ambassadeur américain en Corée du Sud, Victor Cha, ne s’est quant à lui pas gêné pour critiquer cette stratégie dans une tribune du Washington Post : sa nommination a été annulée.

[...]

Et comme une nouvelle inquiétante ne vient jamais seule, le choix du Pentagone — très anxiogène — en matière d’armement nucléaire vient compléter le tableau au même moment.

 

Les mini-bombes nucléaires : pour répondre aux Russes ?

Une nouvelle version de la « posture nucléaire » du Pentagone, de 75 pages, a été publiée vendredi 2 février 2018. Ce document qui détermine les grands orientation en terme stratégie militaire nucléaire des États-Unis annonce directement la couleur : dans la préface, le secrétaire à la Défense Jim Mattis explique cette nouvelle orientation est là pour contrer « un retour déterminé de Moscou à la concurrence entre grandes puissances ». L’idée générale de la posture nucléaire du Pentagone en 2018 est que les Russes se sentant inférieurs en matière militaire conventionnelle serait désormais prêts à faire usage de l’arme nucléaire en premier. C’est avec cette conviction sur les intentions stratégiques russes que le projet de mini-bombes nucléaires s’inscrit.

La Russie et l’Iran ont vivement réagi à la suite de la publication du rapport, mais aussi la Chine, ce dimanche 4 février 2018, dans un communiqué à l’intention de Washington :

« Nous espérons voir les États-Unis renoncer à leur mentalité de guerre froide, prendre au sérieux leurs responsabilités sur la question du désarmement et corriger leur perception des intentions stratégiques de la Chine. »

Le Pentagone prévoir donc de développer des nouveau type de missiles nucléaires de faible puissance lancés depuis des sous-marins. L’intérêt de ces nouvelles armes est qu’étant inférieur en puissance à la bombe d’Hiroshima, elle n’auraient pas besoin d’être stockées sur des territoires alliés et seraient censés aussi contrer les défenses antimissiles de la Russie. Ce programme — devant être approuvé par le Congrès —coutera 50 millions de dollars pour une trentaine d’engins remplaçant des missiles conventionnels et évitant ainsi aux États-Unis de se mettre en délicatesse avec le programme de non-prolifération nucléaire.

Pour le spécialiste en stratégie militaire Thomas Fleuchy de la Neuville, c’est une nouvelle étape qui finit d’enterrer le droit de la guerre, avec des conséquences futures excessivement inquiétantes :

« Avec ces mini-bombes, c’est la fin de la dissuasion nucléaire, puisque ce serait utiliser l’arme nucléaire comme une arme parmi d’autres. C’est une sorte de normalisation d’une arme hors norme. Les évolutions de l’utilisation des armes et de la guerre elle-même sont très inquiétantes dans la mesure où les guerres ne sont plus déclarées et que les États-Unis liquident des individus de façon ciblée lorsqu’ils en ont besoin. »

Lire l’article entier sur information.tv5monde.com

Comprendre 50 ans de géopolitique américaine en Asie,
avec Kontre Kulture

 

Les raisons de la « nouvelle » agrassivité américaine, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La politique américaine me fait vomir. Volonté avérée de domination mondiale, paranoïa récurrente de gouvernements successifs belliqueux, aveuglement d’une société capitaliste malade repliée sur elle-même. Les USA amènent la tension dans le monde et soufflent sur les braises de la guerre depuis bien trop longtemps.

     

    Répondre à ce message

    • Attention a ne pas confondre peuple et gouvernement/ l’élite américain.

      Hors Californie et cote est, le peuple américain, très terre a terre, est l’un des plus agréable a côtoyer et n’a aucune malice.

      La situation y est la même qu’en France ou au Canada. Pour trouver des vrais peuple salaud, nul besoin de traverser l’Atlantique : simplement allez sud-est... Vous trouverez vite.

       
    • ’’Hors Californie et cote est, le peuple américain, très terre a terre, est l’un des plus agréable a côtoyer et n’a aucune malice.’’

      La proportion d’imbéciles, de violents, de cultivés, d’obèses, d’incultes et de bonnes ou mauvaises personnes est le même peu importe l’endroit aux États-Unis, la seule chose qu’ils ont majoritairement tous en commun c’est la vision du monde comme quoi ils ont la meilleur vie et le reste de la planète soit les envies et les copies soit les haïs et que leur armée et gouvernement font la guerre et renverse des gouvernements pour protéger leur ’’mode de vie’’ face a des ’’méchants’’, un mode de vie grandement embellie et fantasmée en permanence dans les innombrables séries TV/TV Show/TV reality en tout genre.
      Au final leur ’’mode de vie’’ c’est le Capitalisme pure jus c’est à dire le matérialisme/consumérisme sans aucun encadrement religieux ou moral et ça mène à la société d’aujourd’hui avec toute sa perversité et décadence à laquelle l’on assiste de plus en plus.

       
    • @ heineken

      Tout en nuance et en finesse !
      Ce que vous dite vaut pour tous les peuples, et fleure bon tous les stéréotypes les plus éculés.

      Par exemple, les américains sont beaucoup plus polis que les français et les québécois. Déjà, toutes leurs phrases commencent par "excuse me" et finissent par "sir".

      Ils sont capitalistes certes... Mais nous aussi, non ? Le capitalisme auquel vous pensez est celui de wall street, celui qui loin de créer la richesse, la vampirise. De par mon travail, je côtoie régulièrement les amerloques, mon impression est que generalement, ce sont de grands enfants, oui, sans malice.

      Estocade finale : qui a procuré la bombe a Israël ?... Il ne me viendrait jamais a l’idée de qualifier de poncifs vengeurs le peuple français, qui n’y est vraiment pour rien.

      Vous saisissez ?

       
  • de toute maniere les USA ont toujours été une nation vat en guerre.il faut revoir a ce sujet le sketche de Dieudonné sur les USA tres belle leçon d histoire sur une base d humour....

     

    Répondre à ce message

  • Voilà une idée qu’elle est bonne, et pas rudimentaire, car évidemment les ’’stratèges’’ (il manque des mots) américains garantissent que les zétazunis ne risquent pas de représailles du même ordre. Mais rassurons-nous, il ne s’agit que de l’annonce d’un nouveau ’’programme’’(là aussi il manque un mot) de développement au profit du pôle militaro-industriel, la nouvelle forme de la pompe à pognon qui phagocyte la population. Heureusement que tous ces vampires impavides habitent sur la même planète que leurs victimes !

     

    Répondre à ce message

  • Alors ER... Pro Tump ou Pro Kim... ??

     

    Répondre à ce message

  • La propagande yankees veut faire croire que ce sont les nations n’ayant pas la bombe H,et n’ayant jamais envahies ou imposées leurs doctrines au reste du monde,qui menacent la paix mondiale.Certainement pas les pays qui possèdent l’arsenal nucléaire déjà utilisé à l’encontre de civils,provoqué le chaos le sang et les larmes aux quatre coins de la planète, et dont l’essence de leur politique étrangère est l’asservissement et la domination mondiale.

     

    Répondre à ce message

  • #1894729

    j’ai vu une vidéo sur les drones , les mini drones armés de balles ou remplis d’explosifs , ça semble plus crédible comme objectif pour les armées a la pointe de la technologie , ce genre d’annonce "mini bombe nucléaire" ressemble a un leurre , l’armement c’est Top secret , une stratégie a ne pas dévoiler .

    Une centaine de Drones programmés et téléguidés pour abattre un groupe d’hommes retranchés dans des locaux , derrière un mur , dans une Grotte etc .... semble plus crédible comme objectif , d’ailleurs les Qataris s’y intéressent de prés et organisent des courses de Drones téléguidés un peu trop souvent a mon goût , ils ont un intérêt la dessous , un Drone peut porter un homme sur plusieurs kilomètres , la technologie permettra de reconnaître un visage de très loin ,
    il est là leur projet militaire pas ailleurs !
    leur mini bombe c’est de l’attrape nigaud

     

    Répondre à ce message

  • Oui il faut aussi un peu se calmer, la propagande ça fait aussi partie des armes d un pays.

    Renseignez vous sur le taux de disponibilité de leur B2, combien de soldats ils peuvent mobiliser pour une guerre conventionnelle (tres peu) etc etc.

    Plus le shut down du à leur dette.

    Donc assez normal d essayer d impresionner les adversaires ... mais je pense que Poutine a sourit quand il a lu ça

     

    Répondre à ce message

  • Le Système risque bien d’utiliser Trump pour déclencher la Troisième Guerre mondiale... Et face à l’histoire, il sera le nouvel "Hitler" !

     

    Répondre à ce message

  • Après la gerre froide, voici la tiède.

     

    Répondre à ce message

  • L’oligarchie sait que si elle ne déclenche pas vite cette 3 ème guerre mondiale, son système en faillite totale s’écroulera et tout le projet globaliste tombera à l’eau quand eux mêmes seront sans doute mis à mort !
    La stratégie Russe consiste à attendre depuis quelques années maintenant que wall street explose et entraîne les US avec mais sachant que l’empire se fait de plus en plus menaçant, la Russie tiendra t’elle encore dans sa posture actuelle ou frappera t’elle aussi ??? Seul l’avenir proche nous le dira !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents