Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

États-Unis : frappes préventives et mini-bombes nucléaires comme nouvelle politique du Pentagone ?

Ce sont coup sur coup deux annonces de politique de défense américaine qui génèrent une inquiétude grandissante. Donal Trump semble très intéressé par la stratégie du « Nez ensanglanté » (Bloody nose) basée sur des frappes préventives à l’encontre de la Corée du Nord, tandis que le Pentagone annonce vouloir développer des mini bombes nucléaires. Analyse et entretien avec Corentin Sellin, spécialiste des États-Unis.

 

Une part du discours sur l’état de l’Union de Donald Trump n’est pas passée inaperçue ce mardi 30 janvier. Le président américain s’est en effet fendu de plusieurs déclarations à propos de la Corée du Nord. La première pour affirmer sa volonté de ne pas pratiquer une politique « faible », symbolisée selon lui par l’administration Obama :

« L’expérience passée nous a appris que la complaisance et les concessions n’invitent que l’agression et la provocation. Je ne vais pas répéter les erreurs des administrations passées qui nous ont mis dans cette position dangereuse ». Puis de surenchérir dans la dangerosité de l’ennemi : « Nous devons seulement regarder le caractère dépravé du régime nord-coréen pour comprendre la nature de la menace nucléaire qu’il pourrait représenter pour l’Amérique et nos alliés. »

[...]

Une théorie de défense militaire américaine appelée « Bloody nose » (nez ensanglanté) est de plus en plus évoquée chez les hauts gradés de l’armée entourant la présidence. Le principe est simple : effectuer des frappes préventives sur des sites stratégiques militaires nord-coréens au cas où un nouvel essai de missile par PyongYang survenait. Donner « un coup de poing dans le nez de l’adversaire », pour lui faire saigner, lui faire regretter son acte, et quil se tienne ensuite tranquille, de peur d’en recevoir d’autres…

Selon le New York Times, le général McMaster estimerait que « la planification militaire d’une attaque préventive est nécessaire pour crédibiliser les mises en garde du président et leur effet dissuasif ». Du côté du chef d’état-major Interarmées, Jospeh Dunford tout comme celui du secrétaire à la Défense, Jim Mattis, l’adhésion à cette stratégie semble nettement moins forte : la crainte que le régime de Pyongyang ne se sente forcé de répliquer contre la Corée du Sud est réelle. Dans le même temps, Le général Paul Selva, vice-chef d’état-major Interarmées, a malgré tout déclaré que l’armée américaine avait la capacité de détruire la plus grande partie de l’infrastructure" du programme nord-coréen de missiles. Le futur Ambassadeur américain en Corée du Sud, Victor Cha, ne s’est quant à lui pas gêné pour critiquer cette stratégie dans une tribune du Washington Post : sa nommination a été annulée.

[...]

Et comme une nouvelle inquiétante ne vient jamais seule, le choix du Pentagone — très anxiogène — en matière d’armement nucléaire vient compléter le tableau au même moment.

 

Les mini-bombes nucléaires : pour répondre aux Russes ?

Une nouvelle version de la « posture nucléaire » du Pentagone, de 75 pages, a été publiée vendredi 2 février 2018. Ce document qui détermine les grands orientation en terme stratégie militaire nucléaire des États-Unis annonce directement la couleur : dans la préface, le secrétaire à la Défense Jim Mattis explique cette nouvelle orientation est là pour contrer « un retour déterminé de Moscou à la concurrence entre grandes puissances ». L’idée générale de la posture nucléaire du Pentagone en 2018 est que les Russes se sentant inférieurs en matière militaire conventionnelle serait désormais prêts à faire usage de l’arme nucléaire en premier. C’est avec cette conviction sur les intentions stratégiques russes que le projet de mini-bombes nucléaires s’inscrit.

La Russie et l’Iran ont vivement réagi à la suite de la publication du rapport, mais aussi la Chine, ce dimanche 4 février 2018, dans un communiqué à l’intention de Washington :

« Nous espérons voir les États-Unis renoncer à leur mentalité de guerre froide, prendre au sérieux leurs responsabilités sur la question du désarmement et corriger leur perception des intentions stratégiques de la Chine. »

Le Pentagone prévoir donc de développer des nouveau type de missiles nucléaires de faible puissance lancés depuis des sous-marins. L’intérêt de ces nouvelles armes est qu’étant inférieur en puissance à la bombe d’Hiroshima, elle n’auraient pas besoin d’être stockées sur des territoires alliés et seraient censés aussi contrer les défenses antimissiles de la Russie. Ce programme — devant être approuvé par le Congrès —coutera 50 millions de dollars pour une trentaine d’engins remplaçant des missiles conventionnels et évitant ainsi aux États-Unis de se mettre en délicatesse avec le programme de non-prolifération nucléaire.

Pour le spécialiste en stratégie militaire Thomas Fleuchy de la Neuville, c’est une nouvelle étape qui finit d’enterrer le droit de la guerre, avec des conséquences futures excessivement inquiétantes :

« Avec ces mini-bombes, c’est la fin de la dissuasion nucléaire, puisque ce serait utiliser l’arme nucléaire comme une arme parmi d’autres. C’est une sorte de normalisation d’une arme hors norme. Les évolutions de l’utilisation des armes et de la guerre elle-même sont très inquiétantes dans la mesure où les guerres ne sont plus déclarées et que les États-Unis liquident des individus de façon ciblée lorsqu’ils en ont besoin. »

Lire l’article entier sur information.tv5monde.com

Comprendre 50 ans de géopolitique américaine en Asie,
avec Kontre Kulture

 

Les raisons de la « nouvelle » agrassivité américaine, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ces mini bombes nucléaires existent déjà et ont déjà été utilisées.

    J’entends par nucléaire toute utilisation de l’atome, cela incluant donc aussi les bombes à neutrons.

    Au moins une a été utilisée par les américains lors de la première guerre du Golf sur l’aéroport de Bagdad ou l’armée irakienne était très bien retranchée.

    2 ont été utilisées au Yemen. Des bombes achetées aux USA par les Saoudiens et utilisées par des chasseurs américains très certainement pilotés par des israéliens.

    Ce ne sont bien entendu ni des bombes A ni H.

    Quand à la méga bombe A ou H il est peu probable qu’aucune nation ne l’utilise jamais : tous les militaires savent les dommages qu’elle causent aussi à la planète, car il fut démontré à Bikini que les effets ont atteint le noyau magnétique terrestre, le perturbant à jamais gravement et que l’onde s’est propagée d’un bout à l’autre de la planète, traversant même le globe, déséquilibrant le champ magnétique terrestre.

    De même une rupture temporelle se produit au moment de l’explosion. Peu de gens le savent, mais tirez une balle au moment de l’explosion, celle-ci ne peut la traverser.

    C’est ce danger planétaire que les gouvernements redoutent. La Corée du Nord leur paraissant incontrôlable comme elle ne fait partie d’aucun accord international, ils craignent qu’elle ne fasse sauter des bombes même pour simplement les tester, les dommages sont alors irrémédiables.

    Pour l’Iran la crainte est la même. Que la bombe tombe entre les mains d’éventuels fanatiques qui l’utiliseraient contre Israel et qu’ Israel ne soit plus le seul pays de la région à l’avoir est inenvisageable pour son hégémonie, et ces craintes sont certes légitimes, mais au-delà, la non explosion de ce type de bombes relève de la survie de la planète.

     

    • Je remets pas en cause mais j’ai rien trouvé sur cette histoire de "rupture temporelle" sur internet. Après je suis pas connaisseur en bombe ou en réalité spatio-temporelle mais une rupture temporelle c’est pas rien quand même (j’espère que le Temps se remettra de ces vilaines blessures, j’imagine ?).
      Et la balle du coup, elle va où ? C’est pas l’énergie cinétique qui l’empêche de traverser la déflagration ? J’espère juste qu’elle a blessé personne dans le futur.


    • Votre défense des américains qui voudraient sauver le monde est rusée, mais elle n’est basée sur aucune vérité. C’est de la propagande.

      Les puissances des essais nucléaires coréens sont très faibles par rapport aux bombes testées par les grandes puissances et minuscules par rapport aux énergies en jeu dans les tremblements de terre qui ont lieu tous les jours.

      Dire que ce sont des essais nucléaires qui ont perturbé le champ magnétique terrestre est faux.

      Le champs magnétique terrestre s’inverse environ tous les 700.000 ans. Lors de l’inversion le champ est fortement perturbé, c’est le cas aujourd’hui.

      Le champ magnétique terrestre n’a donc pas besoin d’explosion nucléaires pour être perturbé, cela se fait tout seul, comme le réchauffement ou le refroidissement de la terre.

      La vérité c’est les américains ne veulent pas qu’un pays qui puisse se défendre avec une dissuasion nucléaire.

      C’est aussi pour cela que les américains (avec l’aide des collabos français) ont détruit la France qui était le seul pays non aligné à avoir l’arme atomique. Comme ils ne pouvaient pas détruire la France par les armes ils ont utilisé la technique lente mais efficace de la corruption des élites collabos.

      Pour la Corée du Nord qui est incorruptible parce qu’homogène dans sa population (pas de petits peuples étrangers haineux que l’on peut payer pour détruire le pays), les américains devront utiliser les armes.

      Mais ils ne pourront le faire qu’avec l’accord des leurs grands amis : les russes et les chinois. Quand je dis amis, je parle des élites friquées de ces pays.


    • "rupture temporelle" au moment de l’explosion ? Tu confondrais pas avec la fameuse expérience de Philadelphie de 1942 ?


    • @ Fenix

      Avant de faire de l’ironie accédez aux cahiers personnels du Lieutenant-Colonel Philip Corso.

      C’est la rupture et l’émergence d’un limbe temporel qui ne permet pas à une force de traverser l’explosion.

      On ne peut pas voyager dans le futur, Einstein l’a démontré, tout voyage au delà de la vitesse de la lumière implique une contraction de l’espace-temps.

      @ Maceo Parker

      Le projet Monthauk dont vous parlez qui s’est déroulé jusqu’en 1984 fait appel aux recherches sur l’espace-temps, mais Bikini était juste un test atomique sur des atolls du Pacifique.


    • @ Michel Amm

      Critique erronée et votre information est fausse (certes c’est à la mode me direz-vous).

      Sur votre avis subjectif concernant mes intentions propagandistes : lisez certains de mes commentaires vous comprendrez pourquoi certains me taxent (à tort) d’anti-américanisme primaire.

      Le sujet n’est pas l’Amérique mais pourquoi les grandes nations n’utiliseront plus jamais la bombe atomique, pourquoi il y a un consensus mondial pour l’arrêt de tous les essais nucléaires et pourquoi ce consensus se maintient sans heurts depuis les années 70.

      Une explosion atomique, entre autres, a pour conséquence grave d’atteindre le noyau terrestre et de perturber son pôle magnétique. Le champ magnétique terrestre en souffre donc.

      Je sais que les pôles magnétiques s’inversent, le dernier à probablement eut lieu il y a 25000 ans et certains scientifiques lui attribuent « le déluge biblique ».

      Mais ce n’est pas le sujet.

      Quant à la rupture temporelle, lors d’une explosion chaque atome se désintègre simultanément à des vitesses dépassant celle de la lumière, il y a donc dans le champ de l’explosion création d’un limbe temporel.

      Je ne vais pas revenir sur la théorie de la relativité ici, mais je parle des constatations faites par un des exécutifs en charge des essais à Bikini, le lieutenant-Colonel Philip Corso dont j’ai pu détenir un cahier de sa correspondance personnelle.

      Pour ces motifs, les hautes sphères militaires mondiales interdisent à toutes nations, elles-mêmes les premières, à faire tout nouvel essai nucléaire, cela en dehors de toute considération politique.

      S’il y a 1 domaine sur lequel je soutiendrai la politique américaine, c’est bien celui-là.

      Quant à l’homogénéité du peuple coréen dont vous parlez, c’est incongru. Tous les peuples asiatiques sont encore homogènes et tous les peuples slaves aussi si cela peut aussi contribuer à vous faire une belle jambe.

      La France contrairement a toujours été un pays aligné. Surtout en matière de force nucléaire. Les pays non alignés étaient les pays communistes URSS et Cuba et les PVD.

      Jamais les américains n’ont tenté de détruire la France mais à l’utiliser pour sa force dissuasive nucléaire en Europe. Les français ont livré les plans de la bombe à Israel dans les années 60 si c’est cela que vous voulez dire. Sans les français les américains l’auraient fait.

      La Corée du N est en train de se rapprocher de la Corée du S. Les pourparlers avancent bien et il n’y aura jamais de guerre



    • De même une rupture temporelle se produit au moment de l’explosion.




      Pour rompre la temporalité il faut que le mouvement ne soit pas en corrélation de la vitesse. En quelque sorte qu’on puisse se déplacer sans être soumis à la spacialité tridimensionnelle hauteur largeur profondeur. Une explosion ne répond pas à ce critère.
      Le hors temps induit le hors espace : c’est l’omniprésence où l’immobilité signifie être partout en même temps, et une explosion n’est pas Dieu.


    • En même temps difficile d’imaginer que les japonais qui se sont pris deux bombes atomiques sur la tronche ait eu comme premier réflexe de tirer droit devant eux pour expérimenter quoique que ce soit... Concernant l’expérience de Philadelphie, il ne me semble pas non plus que le but premier était la spatio-temporalité, mais plutôt les premières expériences concernant la furtivite , d’abord appliqué sur les navires compte tenu des pertes infligés par les uboot dans l’atlantique. Ça a du foirer et quelques marins ont fini cramé comme des merguez et le pentagone à préféré masquer ce fiasco par cette célèbre légende urbaine. En même temps les expériences ont continué et semblent avoir porté leurs fruits dans l’aéronautique avec les programmes f117 et b2 dans les années 80.


    • @Culturovore
      Tu es juste un troll, va faire mumuse ailleurs.
      Si les réactions nucléaires provoquaient des bulles temporelles le Soleil et toutes les étoiles de l’univers voyageraient dans le temps.
      Et on n’a jamais vu une balle sortir de l’autre côté d’une explosion nucléaire parcequ’aucune balle ne pourrait passer à travers sans fondre, et aucun appareil ne serait capable de détecter le projectile.

      Quand aux autres commentateurs :
      C’est bien de se cultiver en sociologie, philosophie, politique et histoire, faudrait aussi se cultiver un minimum en sciences !

      Amicalement


    • @ maceo parker

      Bikini est le test H, qui n’a rien à voir avec l’utilisation A à Hiroshima et Nagasaki.

      Des milliers de tests furent entrepris lors de l’explosion, alors que parait-il les scientifiques y participant n’étaient pas même certains que la Terre y survivrait. Un peu comme le Cern pour lequel Hopkins met en garde contre le danger de créer accidentellement un trou noir qui absorberait toute matière existante.

      Le projet Monthauk n’inclue pas que la furtivité, c’était la première étape. La furtivité ne fut qu’une des raisons du projet. Ce fut lors du test l’ouverture d’un limbe temporel qui démarra les recherches sur l’espace-temps qui perdurèrent pendant des années.

      Einstein était avec Oppenheimer sur le projet. La désinformation dont vous parlez tente de faire croire que le projet n’a pas marché, ce qui est faux, ce fut une réussite. Le navire disparu dans le limbe temporel et réapparu. Donc l’objectif était atteint. 3 marins en effet furent amalgamés avec la matière et d’autres devinrent fous et sont toujours en vie hospitalisés dans l’état de New York. Bielek un physicien présent qui sauta avec d’autres du bateau fut épargné.

      Ensuite les recherches continuèrent sur le projet MK Ultra, dont la télépathie qui fut interdits par le Congrès puis parallèlement l’espace-temps en laboratoire qui fut couronné de succès.

      D’après les carnets du lieutenant-colonel Philip Corso que j’ai décortiqué, ancien directeur en charge et conseillé militaire des présidents sur les projets secrets scientifiques développés par le Pentagone à travers le complexe militaro-industriel, tout cela est vérifié.

      Le témoignage de Corso est confirmé par l’ex ministre de la défense du Canada Paul Hellyer qui valide aussi les témoignages des whistlblowers de Monthauk dont Bielek.

      @ Igor Meiev

      Le hors temps se situe dans le champ atomique non par le mouvement du à l’explosion mais par la création d’un arc ou chacun des atomes immédiatement crée les conditions de l’espace-temps puisque sa décomposition atteint une vitesse infinie. Or l’instantané n’inclue pas un déplacement dans un univers à 3 dimensions mais la fixité de la 4e dimension, le limbe temporel ou le temps n’existe plus sauf pour celui qui survivrait à l’explosion et qui se retrouverait voyageant dans le passé.


  • Les USA ont été bâtis sur un massacre ; ils se sont développés pas des massacres ; ils finiront dans un massacre.
    L’entité sioniste de même.
    Ces deux états sataniques, qu’on peut dire intégralement modernes, sont les ennemis de l’humanité et de Dieu.

     

  • La politique américaine me fait vomir. Volonté avérée de domination mondiale, paranoïa récurrente de gouvernements successifs belliqueux, aveuglement d’une société capitaliste malade repliée sur elle-même. Les USA amènent la tension dans le monde et soufflent sur les braises de la guerre depuis bien trop longtemps.

     

    • Attention a ne pas confondre peuple et gouvernement/ l’élite américain.

      Hors Californie et cote est, le peuple américain, très terre a terre, est l’un des plus agréable a côtoyer et n’a aucune malice.

      La situation y est la même qu’en France ou au Canada. Pour trouver des vrais peuple salaud, nul besoin de traverser l’Atlantique : simplement allez sud-est... Vous trouverez vite.


    • ’’Hors Californie et cote est, le peuple américain, très terre a terre, est l’un des plus agréable a côtoyer et n’a aucune malice.’’

      La proportion d’imbéciles, de violents, de cultivés, d’obèses, d’incultes et de bonnes ou mauvaises personnes est le même peu importe l’endroit aux États-Unis, la seule chose qu’ils ont majoritairement tous en commun c’est la vision du monde comme quoi ils ont la meilleur vie et le reste de la planète soit les envies et les copies soit les haïs et que leur armée et gouvernement font la guerre et renverse des gouvernements pour protéger leur ’’mode de vie’’ face a des ’’méchants’’, un mode de vie grandement embellie et fantasmée en permanence dans les innombrables séries TV/TV Show/TV reality en tout genre.
      Au final leur ’’mode de vie’’ c’est le Capitalisme pure jus c’est à dire le matérialisme/consumérisme sans aucun encadrement religieux ou moral et ça mène à la société d’aujourd’hui avec toute sa perversité et décadence à laquelle l’on assiste de plus en plus.


    • @ heineken

      Tout en nuance et en finesse !
      Ce que vous dite vaut pour tous les peuples, et fleure bon tous les stéréotypes les plus éculés.

      Par exemple, les américains sont beaucoup plus polis que les français et les québécois. Déjà, toutes leurs phrases commencent par "excuse me" et finissent par "sir".

      Ils sont capitalistes certes... Mais nous aussi, non ? Le capitalisme auquel vous pensez est celui de wall street, celui qui loin de créer la richesse, la vampirise. De par mon travail, je côtoie régulièrement les amerloques, mon impression est que generalement, ce sont de grands enfants, oui, sans malice.

      Estocade finale : qui a procuré la bombe a Israël ?... Il ne me viendrait jamais a l’idée de qualifier de poncifs vengeurs le peuple français, qui n’y est vraiment pour rien.

      Vous saisissez ?


  • de toute maniere les USA ont toujours été une nation vat en guerre.il faut revoir a ce sujet le sketche de Dieudonné sur les USA tres belle leçon d histoire sur une base d humour....


  • Voilà une idée qu’elle est bonne, et pas rudimentaire, car évidemment les ’’stratèges’’ (il manque des mots) américains garantissent que les zétazunis ne risquent pas de représailles du même ordre. Mais rassurons-nous, il ne s’agit que de l’annonce d’un nouveau ’’programme’’(là aussi il manque un mot) de développement au profit du pôle militaro-industriel, la nouvelle forme de la pompe à pognon qui phagocyte la population. Heureusement que tous ces vampires impavides habitent sur la même planète que leurs victimes !


  • Alors ER... Pro Tump ou Pro Kim... ??

     

  • La propagande yankees veut faire croire que ce sont les nations n’ayant pas la bombe H,et n’ayant jamais envahies ou imposées leurs doctrines au reste du monde,qui menacent la paix mondiale.Certainement pas les pays qui possèdent l’arsenal nucléaire déjà utilisé à l’encontre de civils,provoqué le chaos le sang et les larmes aux quatre coins de la planète, et dont l’essence de leur politique étrangère est l’asservissement et la domination mondiale.

     

  • j’ai vu une vidéo sur les drones , les mini drones armés de balles ou remplis d’explosifs , ça semble plus crédible comme objectif pour les armées a la pointe de la technologie , ce genre d’annonce "mini bombe nucléaire" ressemble a un leurre , l’armement c’est Top secret , une stratégie a ne pas dévoiler .

    Une centaine de Drones programmés et téléguidés pour abattre un groupe d’hommes retranchés dans des locaux , derrière un mur , dans une Grotte etc .... semble plus crédible comme objectif , d’ailleurs les Qataris s’y intéressent de prés et organisent des courses de Drones téléguidés un peu trop souvent a mon goût , ils ont un intérêt la dessous , un Drone peut porter un homme sur plusieurs kilomètres , la technologie permettra de reconnaître un visage de très loin ,
    il est là leur projet militaire pas ailleurs !
    leur mini bombe c’est de l’attrape nigaud


  • Oui il faut aussi un peu se calmer, la propagande ça fait aussi partie des armes d un pays.

    Renseignez vous sur le taux de disponibilité de leur B2, combien de soldats ils peuvent mobiliser pour une guerre conventionnelle (tres peu) etc etc.

    Plus le shut down du à leur dette.

    Donc assez normal d essayer d impresionner les adversaires ... mais je pense que Poutine a sourit quand il a lu ça

     

  • Le Système risque bien d’utiliser Trump pour déclencher la Troisième Guerre mondiale... Et face à l’histoire, il sera le nouvel "Hitler" !


  • Après la gerre froide, voici la tiède.


  • L’oligarchie sait que si elle ne déclenche pas vite cette 3 ème guerre mondiale, son système en faillite totale s’écroulera et tout le projet globaliste tombera à l’eau quand eux mêmes seront sans doute mis à mort !
    La stratégie Russe consiste à attendre depuis quelques années maintenant que wall street explose et entraîne les US avec mais sachant que l’empire se fait de plus en plus menaçant, la Russie tiendra t’elle encore dans sa posture actuelle ou frappera t’elle aussi ??? Seul l’avenir proche nous le dira !


Commentaires suivants