Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Anne Sinclair partage un article de Vanity Fair sur Tariq Ramadan et se fait insulter sur Twitter

C’est sûr que la mère Sinclair, au lieu d’appuyer sur la touche « Retweet » de son PC, aurait dû aller se promener ce samedi 3 février 2018 à 10h47. Nous sommes sur Twitter, le réseau social de ceux qui s’intéressent à l’info, et il est question de l’affaire Ramadan. Le Frère musulman vient de se faire incarcérer suite aux déclarations et à la confrontation avec Christelle, victime de « viols » de la part de l’islamologue. Là encore, la justice tranchera.

 

 

Ce qui a fait désordre dans le transfert du tweet qui évoquait l’affaire, en l’occurrence l’article de la très bien-pensante et très pro-sioniste Marion Van Renterghem (voir plus bas) dans le mensuel Vanity Fair, c’est le passé d’Anne Sinclair avec son DSK de mari. Elle n’était certes pas responsable des turpitudes de Dominique, de plus elle a payé cher pour ça : en image et en dollars, puisqu’il a fallu sortir plusieurs millions de sa poche pour la défense du « violeur » du Sofitel.

Nous mettons violeur entre guillemets car l’affaire s’est terminée par une transaction financière confidentielle, là aussi de plusieurs millions de dollars (on parle de « six millions » !). En tout, les DSK, mais surtout Anne Sinclair, qui a dû vendre des dessins de grande valeur reçus en héritage, ont déboursé entre 11 et 12 millions pour la liberté de Dominique. L’honneur est sauf !

Revenons au tweet d’Anne. Une fois lancé, sur les réseaux sociaux, on ne maîtrise plus rien. C’est logiquement que des internautes ont fait remarquer, sans insulte, qu’en la matière – le viol présumé et ses conséquences médiatiques et juridiques – il y avait deux poids deux mesures. On compare en effet les affaires Ramadan et DSK, ce qui n’est pas déraisonnable. Étant juge et partie, et connaissant le journalisme, Anne Sinclair n’aurait peut-être pas dû marcher sur la mine qui lui tendait les bras. La suite est un peu rock and roll, mais on a vu pire comme e-lynchage. Naturellement, ses proches ou obligés (Raphaël Enthoven a été engagé sur le Huffington Post français qu’Anne Sinclair dirige) se sont précipités pour crier à « l’antisémitisme »... Une bien mauvaise défense en vérité !

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les tweets des parties civiles, voici maintenant les tweets de la défense...

 

 

 

Le tweet de soutien le plus surréaliste émane évidemment de l’auteur de l’article à charge sur Tariq Ramadan, Marion Van Renterghem, qui ne fait pas dans la demi-mesure sioniste !

« Je m’étonnais du silence des petits minables habituels de Twitter face à tant d’indices gênants pour Ramadan. Il a suffi du tweet d’Anne Sinclair pour leur redonner le sentiment d’exister. Antisémitisme, complotisme, misogynie : les trois seules raisons d’être qu’il leur reste. »

 

 

En matière de justice règne le « deux poids deux mesures »,
lire sur Kontre Kulture

 

L’affaire Ramadan, sur E&R :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents