Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Européennes : Jean-Claude Juncker craint une victoire des "extrêmes"

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a donné une interview au quotidien autrichien Standard. Il craint que les forces politiques extrêmes, gagnent en influence lors du scrutin du 26 mai. Pas la peine d’être numéro un de l’UE pour comprendre que la politique européiste depuis 2005 a monté une bonne partie des peuples contre l’élite bruxelloise.

 

Mais si Juncker sort de sa tanière, c’est que les sondages ne sont pas bons. Il lance un avertissement aux électeurs, comme Les Guignols l’avaient fait juste avant le 1er tour du 21 avril 2002, quand ils avaient eu les sondages « RG » qui donnaient Le Pen dans un mouchoir avec Jospin. Le résultat a prouvé que Gaccio et ses amis avaient moins d’influence que la presse ne le prétendait.

Pour Juncker, une victoire ou du moins un gros score populiste pourrait entraver les institutions européennes. Comprendre par là que seule la social-démocratie a le droit de cité au Parlement et dans la Commission, que seule la social-démocratie correspond aux principes qui fondent l’UE. Ce qui n’est pas faux mais qui exclut toute possibilité d’alternance réelle. On le voit à une autre échelle avec les difficultés qu’éprouve le pouvoir britannique à se détacher de l’entité européenne.

On en arrive à entendre de drôles de choses, surtout dans la bouche d’un soi-disant démocrate :

« Si les forces d’extrême droite et d’extrême gauche ont trop d’influence au Parlement européen, alors tous les débats seront, peut-être pas totalement dominés, mais fortement influencés par elles. »

Oui, ça s’appelle la démocratie et le respect des électeurs, mais ça semble déjà beaucoup trop pour les tenants de la dictature bruxelloise. Juncker nous joue le même air de flûte que Macron entre les deux tours de la présidentielle française en 2017 : « moi ou le fascisme ». Peut-être que ce chantage tiendra encore un mandat, mais pas deux.

En fait, Juncker craint une chose : la rupture du cordon sanitaire que les Français connaissent bien, qu’ils soient électeurs ou élus :

« Affilié au Parti populaire européen (PPE), coalition de partis conservateurs qui représente actuellement la première force du Parlement de Strasbourg, Jean-Claude Juncker a mis en garde sa famille politique contre la tentation d’un rapprochement avec les partis nationalistes pour imposer la désignation de Manfred Weber, chef de file du PPE, à la tête de la future Commission européenne. » (Source : L’Express)

Le clone de Vincent Lapierre du magazine Quotidien de Yann Barthès a rencontré Juncker à Bruxelles le 9 mai 2019 :

« Je dois me poser la question, si on vote pour les populistes, pour les extrémistes, pour ceux qui n’aiment pas l’Europe, si tout le monde faisait comme ça, quelle serait l’Europe de demain ? Elle n’existerait plus. »

En tous cas pas sous sa forme actuelle... Et si c’est la volonté des peuples de faire disparaître non pas l’Europe mais l’Union européenne sous sa forme actuelle, avec les dégâts sociaux et migratoires qu’elle produit ? Juncker joue habilement sur un chantage en amalgamant l’Europe à l’Union européenne, qui en est une forme d’organisation, mais pas la seule.

Où l’on comprend que le populisme est une menace pour l’oligarchie, pas pour la démocratie.

Juncker le faux débonnaire, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2200413

    Bé hache elle nous dit aussi que si les peuples votent mal, il ne faut pas tenir compte de leur votes..

    Il faut que toute cette oligarchie comprenne bien, qu’on est pas contre l’Europe !

    On est contre l’Europe de Bruxelles qui est une prison anglo-saxonne et dont les directeurs sont les yankees, qui sont eux-mêmes soumis aux habitants de Sion...(il est long le chemin vers la liberté..)
    Alors oui cette Europe, nous la vomissons !

    Si Juncker et ses amis tiennent eux à cette Europe ils partiront avec !

    ***

    Regardez du côté de l’Est, la Chine et la Russie sont en train de mettre sur pieds une véritable union d’intégration entre pays d’Asie, respectueuse des souverainetés de chaque État de chaque culture et chaque civilisation.

    Cette large union qui a vocation a relier les nations sur la base ancestrale du commerce (nouvelles routes de la soie) fonctionne si bien, que de plus en plus de pays veulent s’y joindre.
    Poutine lors de son derniers discours à ce sujet a même lancé un regard et une main tendue vers la pov’ Europe de Bruxelles mais sans les espoirs qu’il nourrissait au début des années 2000... car maintenant son choix géopolitique semble être acté pour de bon..

     

    Répondre à ce message

    • Oui, on l’appelle le Club de Shanghaï. Les échanges se font de moins en moins en $. Lorsque le seuil critique sera atteint (51%), l’atlantisme s’effondrera ! Pourquoi croyez-vous que les Yankees ou leur alliés (Otan, Israël, AS...) essayent de provoquer des guerres ? C’est pour tenter d’effacer leurs escroqueries financières et se refaire une santé pour mieux nous la mettre !
      Poutine a donné une dernière chance à l’UE en connaissant toutefois la réponse, c’était pour l’opinion publique !
      La chute de l’atlantisme est très proche. Prenez vos précautions, vendez vos $...

       
  • #2200425

    « Je dois me poser la question, si on vote pour les populistes, pour les extrémistes, pour ceux qui n’aiment pas l’Europe, si tout le monde faisait comme ça, quelle serait l’Europe de demain ? Elle n’existerait plus. »
    JC, remplace le mot "Europe" par "Union Européenne", ce qui n’est pas la même chose, et là, tu as bon ! Sinon, la cirrhose, çà va ?

     

    Répondre à ce message

    • ce pauvre bourrachot confond son idée d’europe à fric avec l’europe des peuples, des paysages et des saisons .

      les medias ont besoin de perfusés dans son genre pour exprimer la litanie délétére du dieu de l’europe bancaire.

       
  • #2200456

    Doit-on prendre la parole d’un soulard au premier degré ?

     

    Répondre à ce message

    • Effectivement, d’autant que pépère doit probablement tourner au 40° degré Irlandais (Brexit). ;-)

      Espérons qu’on le mette bientôt à l’eau... de vie bien de chez nous, pour qu’on le fasse monter à près de 100° degré d’ici peu. (Frexit)

       
  • Le pochtron qui a transformé son pays en paradis fiscal donne des leçons de civisme !

     

    Répondre à ce message

  • #2200545

    Jean-Claude Juncker je pensais qu’il avait arrêté de picoler celui-la, apparemment il fait une rechute

     

    Répondre à ce message

  • Pas de soucis,en cas de raz-de-marée populiste en Europe Jean-Claude pourra toujours compter sur le soutien de ses amis extra-terrestres ,les fameux dirigeants d’autres planètes qui lui ont déjà soufflé à l’oreille il y a quelques mois qu’ils s’inquiétaient beaucoup de la montée des populistes européens : https://www.youtube.com/watch?v=_8P...

     

    Répondre à ce message

  • Les peuples sont CONS. Sans des partis politiques structurés et armés décidés à changer les choses, rien ne sortira des urnes. Nous sommes voués à l’esclavage et au commentaire. Sauf si nous prenons notre courage à deux et acceptons la vérité : la violence (politique), seule arme du changement. Si les oligarchies avaient peur du vote "universel", elle l’auraient supprimé depuis longtemps. Bien au contraire, il est devenu leur meilleur instrument d’acquisition et de conservation du pouvoir !

     

    Répondre à ce message

  • #2200951

    @ Dave M29 :
    En ci qui concerne les centres commerciaux : Ok , mais si tu passes devant les marchandises sans argent pour les acheter , ça craint !

    Pour Maman état : ça fait quand même 6 mois qu’elle rame la mère ! ( et les révoltés ne sont pas très méchants )

    Quant à la manipulation : par contre c’est Vrai : comme je le dis souvent : " c’est du berceau au tombeau " / écoles , médias , milieu du travail , ASOS ... : tout est en œuvre pour lobotomiser les cerveaux . Et le pire c’est que l’on retrouve le même langage ripoublicain et les couleuvres de democrachiasse dans la bouche des révoltés de ce système ?! ...

    Alors c’est vrai , P.Hillard à raison de dire que rien ne peut se passer tant que les frigos seront remplis .

    Mais quelle idéologie pourrait servir la cause du peuple ? ...

    Certainement pas celle des gauchos , ni celle du N.O.M , il faut un " leader " venu de nulle part , peut être , pour fédérer ce peuple !( qui n’est pas encore assez près du bord du gouffre )
    En attendant , le système peaufine les contours de sa vraie dictature .

     

    Répondre à ce message

  • Une tragique réalité sévit dans l’UE sur les plans des valeurs morales et socio-économique. Laissons de côté le volet des valeurs qui,à lui seul,il y a de quoi garnir d’immenses bibliothèques. Disons simplement que pour couper court avec toute contestation,l’oligarchie a trouvé l’arme qu’elle croit idoine : X,Y,ouZ phobie,et anti-ceci,anti-cela,...Pas de thermomètre,pas de fièvre !....Ça serait trop simple...
    S’agissant du socio-économique,rappelons seulement deux tragiques indicateurs :
    - dette publique dans l’UE en 2018 : plus de douze mille sept cent milliards d’euros.
    ( sources : Eurostat ).
    - ce même organisme,Eurostat,estime qu’en janvier 2019,plus de 16,2millions d’hommes et de femmes étaient au chômage dans l’UE28, dont 12,848 millions dans la zone euro.
    Pour compléter le tableau,l’article dit : Juncker craint la victoire des extrêmes. Ce qui serait juste,il aurait dû dire : les immenses et effrayantes ruines socio-économiques et morales dans l’UE aboutiront,tôt ou tard,à une révolte des peuples ou,dit autrement,des révolutions populaires en chaîne,exactement comme une réaction nucléaire,pour aboutir,au final, à une déflagration. Que l’oligarchie,à travers ses médias mainstream,agite l’épouvantail de la peur en hurlant,sans répit : « "extrêmes","populisme",cela ne change rien à la tragédie des peuples européens. Ces peuples savent qui a pillé les richesses des nations.
    Chercher,désespérément,un bouc émissaire du côté de la communauté musulmane,est une recherche stérile et vouée d’avance à l’échec le plus lamentable. Les montagnes d’argent,correspondant à plus de 12.000 milliards d’euros comme dette publique,provenant des richesses des nations européennes,ne sont certainement pas planquées dans les misérables cités abritant les immigrés. Les peuple savent qui détient cette richesse crésussienne...Et,instruits par l’Histoire de leurs vénérables ancêtres,ces peuples connaissent,malgré les basses diversions concoctées par la caste moribonde,le moment approprié par reprendre leur destin...
    Le génie Homère,nous fait part de cette profonde sagesse : Crésus n’a-t-il pas dit à Cyrus : Laisse-moi te dire ceci d’abord ;la fortune des hommes est une roue et ne laisse pas toujours les mêmes au sommet...

     

    Répondre à ce message

  • #2201288

    junker est l’enfoiré de première qui ne pense qu’aux frics et au pouvoir...l’europe la france et le reste,il s’en tape comme de sa première communion !!La déchéance de l’europe et des pays qui la constituent,c’est lui,baroso et leurs comparses...
    Tant que le peuple n’ira pas déloger ces traitres a la nation et parasites du système,a coups de pieds dans le fion ;cela n’ira qu’en s’aggravant... !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents