Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Européennes : un élu régional quitte LFI et appelle à voter RN

L’élu régional André Kotarac a appelé à voter pour la liste du RN pour les européennes, afin de barrer la route à la majorité présidentielle. Mais, aussi, car il ne se reconnaît pas dans la focalisation de LFI, selon lui, sur les sujet sociétaux.

 

Coup de tonnerre chez les Insoumis. Andréa Kotarac, ancien membre de l’équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon durant la présidentielle, a annoncé le 14 mai son départ de La France insoumise (LFI) et son projet de voter pour la liste du Rassemblement national (RN) aux élections européennes. Cela afin de « faire barrage » à Emmanuel Macron, selon l’interview qu’il a donnée à la revue Éléments.

« Emmanuel Macron a catalysé la colère des Français. La colère sociale, l’inégalité sociale, l’inégalité territoriale, l’inégalité fiscale, il y a répondu par l’arrogance, il y a répondu par l’insulte auprès du peuple français », s’est insurgé l’élu de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur le plateau de BFMTV, expliquant appeler à voter pour « la seule liste souverainiste qui met en avant l’indépendance de la France et qui est la mieux à même de faire barrage à Emmanuel Macron ainsi qu’à ce rouleau compresseur antisocial ».

Mais ce n’est pas tout : le désormais ex-conseiller régional LFI juge sévèrement la formation politique qu’il quitte, et en particulier ce qu’il considère être une focalisation sur les sujets sociétaux, au détriment des problématiques sociales. Selon lui, LFI « ne défend plus les intérêts du peuple mais ceux de la gauche ». Dans un contexte selon lui de « balkanisation » de la société française, Andréa Kotarac dénonce l’installation de « concepts diviseurs » au sein de LFI, évoquant « réunion[s] réservée[s] aux femmes » et écriture inclusive.

 

 

Andréa Kotarac a confirmé avoir rencontré la présidente du RN Marine Le Pen par laquelle il a été « rassuré » sur les questions sociales. S’il n’adhère pas au RN, il prévient néanmoins que « le contexte politique actuel nécessite un barrage à Emmanuel Macron », prophétisant que si ce dernier arrivait en tête, il « accélère[rait] ses réformes anti-sociales ».

« On a oublié cette pensée souverainiste, républicaine, laïque », s’est encore désolé Andréa Kotarac sur BFMTV.

 

 

L’élu a par la suite indiqué sur Twitter vouloir « rendre son mandat de conseiller régional » conformément à « l’éthique qui est la [s]ienne ».

 

 

Condamnations à gauche, le RN aux anges

Andréa Kotarac avait été élu en 2015 sur la liste PS/MRC/EELV/PG du socialiste Jean-Jack Queyranne et siégeait au sein du groupe d’élus Rassemblement citoyen écologiste et solidaire (RCES), qui a décidé de « l’exclure » du groupe, a-t-on appris sur Twitter.

De son côté, le Parti de Gauche (une composante de LFI), auquel appartient Andréa Kotarac, a également prononcé son « exclusion » immédiate, dans un communiqué publié le 14 mai, au motif que sa décision d’appeler à voter pour le RN allait « à l’encontre de tous les principes républicains que défend[aient] le Parti de gauche et la France insoumise ».

Elliott Aubin, élu LFI dans le Ier arrondissement de Lyon, un « ami » d’Andréa Kotarac, s’est dit « abasourdi » et « sidéré » par cette nouvelle, évoquant dans un post Facebook « une cynique trahison politique à quelques jours d’un scrutin ».

« Incompréhension, trahison. Condamnation absolue. On ne combat pas Macron avec le RN. On combat les deux quoi qu’il en soit », a pour sa part déclaré Benoît Schneckenburger, candidat LFI pour les européennes, sur Twitter.

Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon est lui aussi monté au créneau le 15 mai, également sur le réseau social : « Pour solde de tout compte : Kotarac est le nom d’une boule puante de fin de campagne. Un coup monté. Le soutien d’un tel traître à ses amis déshonore ceux qui compteraient en profiter. Qu’il respecte au moins les électeurs. Élu contre le FN, il doit démissionner de son mandat. »

 

 

Le RN a lui salué dans un communiqué le « courage et la lucidité de cet élu réellement insoumis, qui a compris que la dynamique du RN était la seule capable de stopper la politique d’Emmanuel Macron et avec elle, la soumission de la France à la politique néfaste de l’Union européenne ».

Le départ d’Andréa Kotarac de LFI n’est pas sans rappeler celui,en novembre dernier, de Djordje Kuzmanovic, ancien conseiller aux affaires internationales de Jean-Luc Mélenchon qui disait incarner une « ligne républicaine, laïque, souverainiste et jaurésienne » face à des nouveaux cadres « majoritairement issus du militantisme gauchiste ». Il avait par la suite créé son propre parti, baptisé République souveraine.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Son départ est en fait pour causes médicales. André faisait une allergie au compas et à l’équerre.

     

  • Insoumis, RN c est l opposition contrôlée ça. Le sauvetage de la France ne passera pas par ces partis, et certainement pas par les urnes en ce qui me concerne .

    Force et Honneur .

     

  • Décidément cette campagne électorale "plan-plan", réserve quelques surprises très amusantes !!!


  • saluons le courage de cet homme qui a osé et qui peut désormais voir qui sont ses vrais amis, notons encore une fois le comportement dégoûtant de mélenchon ( sans majuscule ! ) qui ne prouve qu’il ne sait que vociférer et cracher à la gueule de tout ce qui est considéré d’extrême droite ne serait-ce que par affiliation ... LFI ne peut se nommer ainsi avec tel "chef" !

     

    • Si son appel pouvait créer un appel d’air vers d’autres elus de la LFI ce serait une royale déculottée pour le criard et son parti de traîtres...

      On note que Mélenchon demande la démission d’André Kotarac. L’air de dire puisque tu trahis la raie publique (en vrai il s’en branle des électeurs...) bah t’as plus le droit de profiter de ses délicieux fromages !
      Et il en sait quelque chose lui, sur les bons fromages AOP de la raie publique, lui qui en profité et qui en profite encore depuis plus de 30 ans...


    • La Mélasse est tellement grossier et imbuvable que c’est un devoir national de tout ses cadres de démissionner. Aubry est une vraie molasse qui ne peut que les faire perdre.


    • @De Passage Il a pas attendu sa permission vu qu’il démissionne de lui même.


  • "Pour solde de tout compte : Kotarac est le nom d’une boule puante de fin de campagne. Un coup monté. Le soutien d’un tel traître à ses amis déshonore ceux qui compteraient en profiter. Qu’il respecte au moins les électeurs."
    MELENCHON est furibard et s’exprime immédiatement de façon violente. C’est un orgueilleux rageux...

     

  • La France Insoumise se doit d’être cohérente jusqu’au bout et se renommer Le.a France Insoumis.e.

    Aucune raison que le nom France soit au féminin, c’est du sexisme.


  • Franchement, quitter une boutique pour une autre il n’y a pas de quoi en faire un plat.

     

  • #2199153

    C’est l’histoire de partis "RN,LFI,MaisOuEstDoncOrNiCar...",qui rêve de s’en mettre plein les poches et qui se gaveront en faîtes,au diable le sort des Français ! .


  • Vive Doriot digne du grand Jacques.
    Exemple à suivre aussi Marcel Déat il venait de la gauche quant à moi je viens bien de la G.L... .


  • La France insoumise, ok , mais insoumise a qui ? Insoumise a l’extreme droite et par conséquent soumise a Macron ??
    Faut être clair , les pavés dans la marre, ça gêne que ceux qui sont dans la marre !

     

    • La FI se veut insoumise au grand capital et se dit du côté des masses laborieuses, concept qui a disparu avec la disparition des masses laborieuses en France ou avec leur diminution drastique. Disons que les masses laborieuses sont ailleurs, mais les capitaux sont en France ou dans des paradis fiscaux. La FI et le RN sont composés essentiellement de la petite bourgeoisie qui tournera casaque à tout moment et soutiendra le plus puissant de l’heure dont elle croit qu’il la sauvera. Une petite brebis qui change de camp est vraiment une chose insignifiante. Il faut voir ça lorsque la FI ou le RN pendra le pouvoir. Quant à ceux qui rêvent d’une grande révolution, ils peuvent attendre.


    • La FI elle en croque, elle est soumise au scrutin majoritaire à deux tours, scrutin sioniste et truqueur, qui lui permet, avec deux fois moins de voix que le RN, d’avoir 3 fois plus de députés (6 pour le RN, 17 pour la FI) .


  • Oui enfin attention...

    1 - Sur sa branche, Loiseau chante que Le Pen est un agent de Poutine.
    2 - Kotarac passe de LFI à RN.
    3 - Kotarac avait assisté au grand rendez-vous annuel du soft power russe à Yalta, au passage, comme Mariani et une certaine MMLP.

    Donc Kotarac valide en tout ou partie indirectement (?) le chant de Loiseau.

    Ca peut séduire les extatiques de la fusion des extrêmes, mais c’est à double tranchant dans le contexte de la contre attaque systémique faisant passer le RN à la fois, pour un parti pro Poutine et Marine comme étant une traitre à la nation.

    Kotarac, dont le père est Serbe et la mère Iranienne, un pédigré qui peut faire réagir un BHL et toute sa bande.

    Attention donc aux manipulations, surtout qu’une ligne gauchiste dite souverainiste, tout en revendiquant son appartenance à la laïcité et à la République, ne donne pas vraiment confiance.
    Kotarac est peut être un cheval de Troie des loges servant à la reductio Ad Poutinum de Marine, entendu que la Reductio ad Hitlerum ne passerait certainement plus dans les opinions publiques, quelques deux ans après les présidentielles.

    La ficelle serait trop grosse.

    Méfiance.

     

  • Avez-vous déjà remarqué, qu’en sens inverse ça n’arrive jamais ?


  • Je pense que la merluche a pris une belle quenelle et par la même Mme Elkrief qui a pris une petite crotte de nez au passage .Saluons en tout cas que cet homme burné est pris une telle décision à quelques jours du scrutin .


  • Andréa Kotarac appelle à voter pour le RN, “ la seule liste souverainiste qui met en avant l’indépendance de la France “. En restant dans l’U.E ( avec de surcroît une politique de Défense commune respectant les obligations de l’OTAN ), dans la zone euro et en rêvant de supprimer la Commission européenne alors qu’il faudrait l’unanimité des 28 États membres ???. J’hésite entre incompétence et manipulation.

     

    • Garringo, bien vu.

      Kotarac vient de se faire pulvériser dans Punchline sur CNews par Dassier, Zeribi et Viktorovich.
      Tous ont relevé ses contradictions et surtout le fait qu’il ait attendu la dernière ligne droite des Européennes pour planter LFI.

      Le pauvre s’est fait déchiqueter par la meute aux ordres, fallait voir Zeribi et Dassier, la bave aux lèvres, en défenseurs zélés de Mélenchon.
      Sur ce dernier point, la preuve par Kotarac que le système protège Mélenchon et son rôle de diviseur des populismes, le tout pour sauver la République des loges contre les nationaux-souverainistes.

      Kotarac ne va pas tenir longtemps, la pression va être énorme et in fine, le système va s’attacher à rendre contre productif son ralliement à RN.

      Kotarac va être un boulet pour le RN, c’est une quasi certitude et sa défection pourrait même profiter à LFI, rien de telle qu’une trahison interne pour resserrer les rangs et rassembler son camp.


    • @Garringo : oui, enfin... En allant un peu plus loin dans la phrase on a : « la seule liste souverainiste (...) et qui est la mieux à même de faire barrage à Emmanuel Macron ainsi qu’à ce rouleau compresseur antisocial ». Et concrètement, je vois mal comment on pourrait ne pas être d’accord...


    • @ Caro : Il s’agit d’une élection européenne et donc de voter pour ou contre l’UE technocratique et le maintien ou non dans la zone euro et l’OTAN. À l’instar de Sarkozy ou de Hollande, Macron n’est qu’un pion et vous pouvez mettre qui vous voulez à sa place, cela ne changera en rien les grandes orientations du pays décidées à Bruxelles. Quant à l’euro, une étude allemande du CEP démontre qu’il a déjà coûté 55.996 euros à chaque Français avec une perte du PIB national de 3591 milliards d’euros en 20 ans. Et c’est encore pire pour l’Italie :
      https://www.cep.eu/fileadmin/user_u...
      L’euro, c’est l’arme de domination allemande malgré une Deutsche Bank qui cumule actuellement 46.000 milliards de produits dérivés explosifs.
      Enfin, vouloir “changer d’Europe” avec quelques élus français sur 751 et une vaste blague, même dans l’hypothèse d’un ralliement avec quelques parlementaires étrangers.


    • @Garringo : dans ce cas on a quoi comme option ? Ne pas aller voter et voir la gueule réjouie de Macron et sa clique à l’issue du vote ? Pour moi, tout mais pas ça.


    • @ Caro.
      Je vote pour la liste de François Asselineau/UPR afin de lui donner une vitrine médiatique et préparer les Français à quitter L’UE dans quelques années. Et ce sera une voix en moins pour Macron...


  • C’est très courageux de faire ca. Certes, ca ne changera pas la face du monde (ni ce scrutin), mais si ca peut encourager un mouvement de fond. Voyez NDA et son parti Debout la France : malgré toutes les réserves qu’on puisse émettre, ce n’est plus tout à fait le même parti depuis 2017. Si l’opposition réelle à Macron est à ce qu’il représente peut se cristalliser sur le RN, ou autre chose on s’en fout, eh bien c’est une bonne nouvelle pour tout patriote français.

     

    • je trouve cela plus consternant que courageux : de la cuisine électorale et de la politique de bas étage . Macron et les LREM, ne se diront pas vaincus, s’ils ont 1 ou 2 points de moins que les ex FN . Ils seraient en deroute électorale si en plus les LR les dépassaient ou les talonnaient. Mais ce scénario est très improbable.
      Je le redis encore une fois, pas question de voter RN aux européennes, Ils n’ont rien fait de cohérent ces 5 dernières années, à part exclure jean marie Le Pën, à la demande de Gert Vilders, qui l’a étiqueté antisémite . En plus, j’ai lu que cette fois ci, marine le pen a recyclé des permanents du parti, placés en position éligible, car ils commençaient à couter trop cher en salaire .

      Il y a d’autres listes souverainistes, pour lesquelles on peut voter . Ce qui compte, c’est l’addition des votes souverainistes et non pas le score du parti des mécontents de Macron .


    • @agri

      l’addition des votes souverainistes, nous sommes bien d’accord.


  • Sainte Jeanne d’Arc, conchiée par ce con de Mélenchon, priez pour ce transfuge, si vous le jugez utile.


  • Il est clair que tout être humain sain d’esprit ne peut, au bout d’un moment, qu’en avoir marre des gauchistes et de leurs sempiternelles petites querelles sociétales reflets de leur égoïsme et de leur égo démeusuré.


  • Excellente nouvelle que j’avais vu hier, le plus tôt le RN fera un carton et plus vite le pouvoir devra jouer ses dernières cartes et ainsi mettre fin à la mascarade ”antifachos/front républicain machin”.
    Et pour enfin débunker le RN, et bien en étant au pouvoir ou en ayant enfin du pouvoir, il se démasquera par lui même.
    De toute façon si il ne cartonne pas aux européennes et si il n’est pas élu en 2022 aux présidentielles, la France est foutue !

     

    • @Pierre Loup.
      En effet !
      Le RN est un parti-leurre dirigé par une présidente auto-proclamee et soumise au sionisme.
      Le RN au pouvoir ? Mais que ferait-il ? MLP ne connaît rien à rien, elle lit des discours écrits par d’autres et qui sont les mêmes depuis 30 ans ! D’ailleurs, les GOPEs sont là pour baliser la route.
      Mais je rassure les fans, le RN n’aura jamais le pouvoir. Le parlement européen n’a qu’un rôle consultatif.


    • @Pierre-Loup Vous êtes contradictoire ! un coup vous dites qu’il faut mettre le RN au pouvoir pour les démasquer (donc vous savez bien que se parti est une escroquerie en bande organisée) et un coup vous dites qui si ils n’arrivent pas au pouvoir la France est perdu. Un positionnement qui est assez schizophrène pour le coup. *Soupir* C’est là que je constate qu’effectivement, que la démocratie c’est vraiment du foutage de gueule, Anglin avait raison, les gens n’élisent jamais quelqu’un dans l’intérêt du pays, c’est toujours contre le candidat qu’ils détestent.

      Une mentalité particulièrement infantile, la démocratie infantilise la population, c’est une ingénierie sociale comme une autre qui donne le droit de vote à des personnes irresponsables. La démocratie est une impasse qu’il faut supprimer d’urgence.

      De plus élire le RN est un plan foireux qui va encore nous faire perdre cinq ans de plus, et endigué la révolution qui permettra de vraiment faire le ménage une bonne fois pour toute dans cette classe politico-oligarchique fétide.

      Ce sera la révolution ou rien !


    • @Michelle
      Ce n’est pas contradictoire car pour que la France est une chance de s’en sortir, le pouvoir doit d’abord jouer ses dernières cartes et pour qu’il puisse les jouer, le RN doit arriver au pouvoir !
      Sinon ça va continuer à tourner en rond comme depuis les 30-40 dernières années sauf que là on arrive au bout de la course, ça ne tiendra pas encore 5 ans à mon avis !
      Après les gilets jaunes il risque d’y avoir les gilets noirs ou les gilets rouges sans compter les milieux policiers(ras le bol général) et les banlieues qui sont des bombes à retardement.


    • @Pierre-Loup



      Ce n’est pas contradictoire car pour que la France est une chance de s’en sortir, le pouvoir doit d’abord jouer ses dernières cartes et pour qu’il puisse les jouer, le RN doit arriver au pouvoir !



      Résultat on en arrive toujours au même point, vu que le RN va nous faire perdre notre encore cinq ans de plus sous un faux vernis patriotique, de plus vous savez parfaitement que le système à déjà épuisé toutes ses cartes et qu’à part une guerre civile je ne vois pas comment il peut encore se maintenir au pouvoir.

      Alors au diable le RN et tout les politicardes ! ils vaut mieux renversé la table une bonne fois pour toute.


    • @Michelly58
      Et c’est quoi le résultat d’un renversement de la table ? une ’’révolution’’, dans mon langage on nomme cela une guerre civile soit le bordel total avec une violence absolue... et compte tenue du contexte internationale, les puissances étrangères, vont en tirer profit automatiquement...
      C’est quoi le projet pour vous en fait sachant que démographiquement la France va être un pays du tiers-monde d’ici maximum 10 ans.. mais comme je vous dit on est en fin de course, ça n’ira pas jusqu’à dix ans, 5 ans maximum comme j’avais dit dans mon précédent commentaire...
      Sinon je vous invite à aller étudier le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Algérie actuelle ou le Sénégal pour voir ce qui attend la France(la Fwance, la Fronce ?) si rien n’est entreprit de façon radicale d’ici 5 ans..


  • #2199294

    un nouveau zeymouriste alors...



  • un élu régional




    donc un insignifiant. Tout comme RN est rien sans les voyelles.


  • Eh bah c’est pas trop tôt ! ils ont enfin finit par retenir la leçon, c’est à Macron qu’il faut faire barrage, et non le RN.


  • C’est en train de craquer de partout... ! Ça vient, ça vient,...lentement mais sûrement !


  • #2199455

    réunion réservée aux femmes, écriture inclusive

    Ils bossent dur leur programme

    Avec le smic à 2 000 euros que promet Merluche et sa bande de bras cassés

    tous les 4 ans tout en appelant sans négocier de contre-partis à

    voter contre le candidat qu’il aura désigné comme le méchant ou la méchante.

    La Fronce Isoumise = Front de Gauche = Niveau zéro de la défense

    des travailleurs = parti de franc-macs et de trotskars financé par le systeme =

    parti social traitre. J’espere que ce n’est que le début d’une hémorragie.

    Peut-être qu’il y en a qui se souvienne de la fameuse rencontre l’été dernier

    sur le vieux port de Macron et de la Merluche ?

    Apparement vu le tweet de Merluchon c’est fini La courtoisie ?


  • On aime la contre-info de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le bandeau informatif de la Maison Mère à l’heure où l’ancien LFI, élu de la même région, invite à voter RN : dans le monde des empapaoutés, il n’y a jamais de doublure.
    Lorsqu’il dit avoir vu la balkanisation et que s’en mêlent les LR, ce ne serait pas plutôt avec un « y » ?


  • Je note que le crime contre Notre-Dame de Paris et celui contre la langue française (écriture inclusive) ne sont pas des détails. Ils méritent qu’on claque la porte.
    On ne peut aimer la France et cautionner ces crimes en les minimisant ou en s’en réjouissant. Monsieur Kotarac le dit brillamment, à sa façon. Le Mélenchon révèle à l’occasion sa vulgarité loukoum.
    Il se peut aussi que Kotarac ait eu connaissance ou soit convaincu que le RN puisse remporter les élections, de façon à fourguer à la pauvre femme sans idée qui le dirige (visiblement, pas de fait) tous les problèmes de dette et les colères des gens. Dans ce plan, au bout d’un an ou deux, les agrippins qui ont gardé les médias feraient ramdam et maïdan pour remettre en selle les pires d’entre eux ou d’autres du même acabit.


  • #2199571

    C’est un élu de la France périphérique, et si l’on ajoute à cela tout le travail de convergence réalisé depuis l’entre-deux tours, couplé à l’effet "gilet Jaune", il est logique qu’enfin la partie sociale et populaire de la LFI converge vers le national, puisqu’en réalité il s’agit des mêmes gens, des mêmes victimes du même système !
    Qu’on le veuille ou non, le RN est pour l’instant la représentation politique de la France périphérique ; il y aura certes un saut qualitatif à opérer à l’avenir, mais en attendant il est salutaire de faire bloc derrière le seul parti de masse que l’on ait. L’UPR oui, mais plus tard peut-être... Changer le comportement électoral de millions de gens en même temps demande du temps et un travail d’ingénierie sociale considérable dont seule l’oligarchie a les moyens... En attendant, faisons avec ce que nous avons, ce qui n’empêche pas de dénoncer par ailleurs les incohérences et les impostures....


  • Très drôle. Entre ça et les Balkany, parfois qu’est-ce qu’on se marre de suivre l’actualité.
    Ça change des semaines précédentes.


  • Beau courage car il faut le faire tout de même !


Commentaires suivants