Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Europhobe", "pro-Poutine" : la nomination du salviniste Marcello Foa à la tête de la RAI rend fous les journalistes mainstream

Pour une fois qu’une télé d’État leur échappe, on sent leur haine monter. Cet article abject est l’exact miroir de la maladie de nos médias et de nos journalistes mainstream : ils ne se rendent même plus compte de ce qu’ils écrivent.

 

L’auteur de ce brûlot pense qu’en révélant que Foa a travaillé pour Russia Today, sa crédibilité est foutue. Aujourd’hui, il faut bien dire que c’est la conclusion inverse qui nous vient à l’esprit.

Le pouvoir profond italien vient de se prendre une longue quenelle, et ses larbins ne s’en remettent pas : imaginez maintenant en France si pareille aventure se produisait ! Les centaines, les milliers de journalistes de propagande sur le carreau ! Un spectacle éblouissant, un renversement des valeurs...

Mais si cela a eu lieu en Italie, cela peut avoir lieu chez nous, et c’est bien la grande crainte de nos bien-pensants. La démocratie, ils n’ont que ce mot-là à la bouche, jusqu’à ce qu’ils perdent le pouvoir. Là, ils ne sont plus du tout démocrates, la preuve, le communiqué du syndicat des journalistes de la RAI, l’équivalent de France Télévisions...

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Le gouvernement italien a nommé à la direction de la RAI, c’est-à-dire tout l’audiovisuel (télés, radios..) public italien, Marcello Foa, un journaliste eurosceptique, souverainiste, anti-migrants, homophobe, pro-Poutine, travaillant régulièrement pour la chaîne TV de propagande russe Russia Today (RT), et qui est notoirement connu pour avoir publié des « fake news ». Un article de notre partenaire Euractiv.

 

Marcello Foa a été nommé président de la RAI, la radiotélévision d’État italienne, le 26 septembre. Sa candidature avait été présentée par le Mouvement 5 étoiles et la Ligue, les partis de la coalition gouvernementale.

Le journaliste affiche des opinions polémiques dans nombre de domaines, comme les droits des homosexuels et des migrants, et travaille régulièrement pour la chaîne Russia Today (RT), financée par le Kremlin.

Sa nomination a été retardée à cause de l’opposition du parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia. Après des discussions avec Matteo Salvini, l’ancien Premier ministre a cependant cédé. Les raisons de cette volte-face ne sont pas claires, mais certains membres de Forza Italia ont assuré que Marcello Foa aurait promis de ne pas attaquer le groupe médiatique de Silvio Berlusconi, Mediaset.

 

Un journaliste de piètre réputation

Marcello Foa s’est taillé la réputation d’être peu fiable après plusieurs tweets sur de prétendus « dîners sataniques » organisés par Hilary Clinton. Il a également relayé des contenus du site InfoWars, tenus par l’excentrique Alex Jones (ce dernier a été banni de la plupart des grands réseaux sociaux, dont le dernier en date, Twitter, qui a estimé qu’Alex Jones enfreignait ses règles liées aux « comportements abusifs »).

Michele Anzaldi, personnalité du Partito Democratico, de centre droit, et membre de la commission de contrôle de la Rai au parlement, a été l’un des opposants les plus déterminés à la nomination de Marcello Foa.

« Cette décision sonne le glas du pluralisme, de la compétence, du respect des règles et du professionnalisme au sein de [la Rai] », a-t-il affirmé à Reuters.

Le syndicat des journalistes de la Rai, Usigrai, a appelé la commission parlementaire qui a donné son feu vert à la nomination du nouveau président, à mener une « évaluation en profondeur », afin d’assurer que le processus de recrutement a respecté toutes les règles, selon le Guardian.

Lire l’article entier sur latribune.fr

Pour que la télé française ne ressemble plus à ça...

 

... Lire sur Kontre Kulture

 

La saga Marcello Foa, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants