Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Euthanasie, avortement : au nom des droits de l’homme, l’ONU veut s’opposer au droit à la vie

René Cassin, un Français, est à l’origine de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. D’une valeur juridique non contraignante mais d’une portée exceptionnelle après la fin de la barbarie nazie, cette Déclaration a été convertie en un instrument juridiquement contraignant : le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, adopté à New York en 1966 et ratifié par 168 États.

 

Ce Pacte a une valeur éminente pour trois raisons : les États qui l’ont ratifié doivent justifier périodiquement de son application ; les victimes de violation du Pacte peuvent s’en prévaloir et voir leur cas examiné par les instances des Nations Unies ; les tribunaux français peuvent examiner directement les griefs de violation du Pacte.

Pour vérifier la bonne application de ce Pacte, un Comité des droits de l’homme, composé de juristes indépendants de haut niveau, siège à Genève. Ce Comité, à intervalle régulier, élabore des « observations générales » sur chaque article du Pacte afin de fournir une grille d’application des droits de l’homme, par une interprétation stable et reconnue par les États. Cette méthode est utile, pour autant que cette interprétation du Pacte demeure universelle, consensuelle, sûre et rigoureuse, et ne se transforme pas en interprétation minoritaire, militante et hasardeuse. Ceci est d’autant plus essentiel que ce Comité ne voit pas ses prises de position validées par l’Assemblée générale de l’ONU, seul concert légitime des États et des Peuples.

Ces principes rappelés, l’opinion publique doit savoir qu’en 2015, le Comité des droits de l’homme a engagé un processus de révision des « observations générales » portant sur l’article 6 du Pacte international qui énonce actuellement : « Le droit à la vie est inhérent à la personne humaine. Ce droit doit être protégé par la loi. Nul ne peut être arbitrairement privé de la vie ». Article qui est fondamental dans la défense des droits de la personne humaine.

Or, c’est avec stupéfaction que l’on découvre aujourd’hui qu’un projet d’observations, soumis à un processus d’adoption définitive avant fin 2017, prend parti pour le prétendu droit à l’avortement et pour le pseudo droit à l’euthanasie ou, plus exactement, le droit d’euthanasier, en les présentant comme des « droits » individuels proclamés. Bien plus, le projet du Comité insiste sur le « devoir des États » de faciliter ces droits d’avorter et d’euthanasier.

Lire l’article entier sur causeur.fr

Sur la résistance au totalitarisme libéral, lire chez Kontre Kulture :

L’euthanasie – cette demande oligarchique – se porte bien, voir sur E&R :

 






Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Droit à la vie.
    Les cellules humaines ont des droits auxquels les humains doivent se soumettent.

     

    Répondre à ce message

  • L’Oeil du Pyramidion rechigne à accepter sa déconfiture et probablement sa prochaine future (proche) défaite.

    C’est pourquoi elle continue sa guerre sale de déconstruction sociétale au NOM du libertaro-progressiste, lequel accable déjà les peuples, depuis 230 ans, de guerres autant profitables qu’eugénistes.

    Mais ici, ces démiurges sont pris en flagrant délire luciférien, d’user et abuser de la sape méthodiste du fondement qui accompagne la bio-diversité prothéiforme et immuable de l’Ordre naturel le plus sacré qu’est la Vie.

    A cette occasion, songer que bientôt "11" vaccins obligatoires s’abattront sur une société humaine déjà considérablement affaiblie par ces mêmes despotes des Lumières noires, pour sacrifier nos enfants pour Big Pharma, accomplissement d’abord, sous cet forme, d’un rite sacrificiel de plus, est tout sauf superfétatoire.

    La bataille pour neutraliser cette engeance fait rage, et heureusement pour les hommes de bonne volonté, plus qu’une lueur d’espoir de salut par un grand changement, approche à grands pas...

    A la Grâce de Dieu !

     

    Répondre à ce message

  • La vie humaine n’a aucune valeur pour tous ces "killers" dégénérés !!! ...

    There’s a killer on the road
    His brain is squirmin’ like a toad
    Take a long holiday
    Let your children play
    If you give this man a ride
    Sweet family will die
    Killer on the road
    (Jim Morrison)

     

    Répondre à ce message