Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Évasion fiscale massive : Amazon aurait dissimulé 57 % de son chiffre d’affaires réalisé en France

Selon un rapport mené par trois organisations, Amazon France aurait dissimulé 57 % de son chiffre d’affaires réalisé en 2017 sur le territoire national. La politique sociale et l’impact écologique de la multinationale sont également mis en cause.

 

Amazon a-t-il pu devenir leader mondial de la vente en ligne en s’affranchissant de règles et de lois que les petits commerces, eux, sont bien obligés respecter ? C’est ce qu’affirme un rapport d’Attac France, des Amis de la Terre et du syndicat Solidaires publié le 24 novembre.

 

Concurrence déloyale

Les auteurs du texte accusent ainsi Amazon d’avoir dissimulé en France 57 % de son chiffre d’affaires réalisé sur le territoire national en 2017. Alors que cette année-là, Amazon France déclarait 1,67 milliard d’euros de chiffre d’affaires, l’enquête démontre qu’en réalité celui-ci aurait été de 3,9 milliards d’euros. « Une évasion fiscale massive » pratiquée par la multinationale qui déplacerait, selon le rapport, « une grande partie de ses bénéfices vers l’étranger ». Ce procédé qui lui permettrait de caracoler à la tête de la bourse mondiale constitue un deux poids deux mesures vis-à-vis de ses concurrents, plus petits, qui paient proportionnellement davantage d’impôts et qui, face au géant des GAFA (Google, Amazon, Facebook, APPLE), peinent à survivre.

 

Amazon se facturait ses propres services pour diminuer son résultat sur le sol français

Pour s’affranchir des lois françaises en matière de fiscalité, Amazon facturerait une grande partie de ses services depuis d’autres pays, notamment le Luxembourg, connu pour ses avantages fiscaux. Et comme si cela ne suffisait pas, jusqu’à 2015, la filiale française de l’entreprise aurait payé, selon le document, « des sommes colossales pour utiliser la marque détenue… par une filiale luxembourgeoise ». Amazon se serait, de la sorte, facturé « ses propres services pour diminuer son résultat sur le sol français », et payer le moins d’impôts possible, au nez et à la barbe des petits commerçants et du contribuable français.

Pour faire face aux autorités publiques en matière d’application des lois, Amazon tablerait sur sa puissance de lobbyiste. Selon l’enquête, le géant missionnerait en effet « régulièrement des cabinets de lobbying pour l’aider à influencer la législation en sa faveur ». « En Europe, Amazon dépense chaque année entre 100 000 et 150 000 euros pour obstruer toute avancée législative sur l’encadrement et le traitement des données personnelles et près de 2 millions d’euros au total en 2017 », peut-on encore lire dans le rapport.

 

Des pratiques sociales qui mènent à l’épuisement

« Rationalisation totale de l’exécution du travail où chaque mouvement est pensé pour un maximum d’"efficacité" et de "vitesse" » : les salariés d’Amazon sont par ailleurs soumis à des rythmes de travail permettant la livraison de 10 millions de produits dès le lendemain de la commande. Pour tenir cette cadence, ils seraient surveillés au quotidien par des dispositifs électroniques. Le rapport dénonce à cet égard le recours massif aux travailleurs « précaires », aux livreurs « ubérisés », et la mise en concurrence des humains avec des robots dans les entrepôts. En France, le rapport corrobore le constat du député LREM Mounir Mahjoubi : pour un emploi créé par Amazon, deux emplois sont détruits dans les commerces de proximité.

 

« Une bombe pour le climat »

Une bonne partie du rapport dénonce également les méfaits d’Amazon dans le domaine de l’écologie. L’enquête pointe ainsi son bilan carbone « sous-évalué ». « Transport des colis, stockage de données, services de streaming, hébergement de millions de sites web par Amazon Web Services, traitement des déchets électroniques, artificialisation des sols, et fabrication des 15 milliards de produits vendus sur le site, le modèle économique d’Amazon génère de très lourds impacts environnementaux », expliquent les auteurs de l’enquête.

À titre d’exemple, en 2018, « les centres de données d’Amazon auraient consommé 198 TWh, soit 1 % de l’électricité mondiale, plus que la consommation de la Thaïlande, la Pologne ou l’Égypte ». En effet, le rapport explique que pour stocker les masses de données, les centres informatiques ont besoin de ressources, notamment métalliques, et de production d’électricité. « Amazon Web Services aurait ainsi émis 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018, soit l’équivalent des émissions du Portugal ! », s’alarme le rapport.

À propos d’Amazon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A quand le rapport sur les grandes surfaces ?


  • Pourquoi la France ( ses entrepreneurs)n’ont pas été capable de créer des gafa français ? Problème de mentalité économique ? Problème de qi ? Fiscalité démoralisante ? On veut savoir....


  • Comme pour éviter l’impôt, il n’est pas nécessaire de dissimuler une plus grosse part de son chiffre d’affaire que celle qui correspond aux bénéfices, alors le taux de bénéficies d’Amazon est de 57%.

    Et son taux d’imposition zéro.
    Le gros capital en action.


  • Acheter sur Internet n’est pas écologique mais c’est pratique, ainsi Amazon cumule tous les avantages pour les consonautes sans que ces derniers se rendent compte de l’impact négatif de leur comportement de consommateurs... Ceux là même qui un jour perdront leur emploi grâce à Amazon... Cette entreprise est quasiment indéboulonnable. Imaginons un gros boycott à leur encontre, Amazon disposant de gros moyens financiers ouvrira des magasins sous une autre appellation... On ne peut absolument pas le faire disparaître, hormis une reprise totale de notre souveraineté en éjectant toutes les entreprises étrangères de notre territoire...

     

    • C’est anti commerce ce genre de méthode....osez faire ca et les entreprises françaises subiront la riposte à l’international, qu’est ce qui vous empêche de créer un amazi français ? La mentalité anti entreprise gangréne ce pays depuis trop longtemps.tu vires Amazon ? Ok Peugeot, Renault, etc suivront le meme sort aux usa ET chez leur alliés ( vaisseaux...) et certaines de vos entreprises ne s’en remettront jamais


    • @huguenot
      ... Et on en reviendrai à des Etats vivant en relative autarcie, sauf pour les produits non-productibles sur le sol national ?
      Si cela peut mettre un coup d’arrêt au mondialisme, moi, ça me va !


    • Non la France sera isolée....l’autarcie n’intéresse que les faibles incapables de s’adapter à la concurrence mondiale.....l’économie est déjà mondialisée et tant mieux ça obligera les nation à se bouger et pas vivre sur leurs acquis


    • Le communisme mental est une maladie, mais je n’ai pas encore trouvé le traitement.
      Comme la question revient régulièrement, pourquoi la France n’a-t-elle pas ses GAFA ? Et que faites-vous de ces salauds de français qui partent travailler à l’étranger (Royaume-Uni, Russie, USA, et j’en passe, méchants pays capitalistes et libéraux...), ou pire, délocalisent carrément pour fuir la dictature trotskiste qu’est devenue la France ?
      "L’impact négatif" des achats sur Internet... Il y a quelques jours, je me suis rendu dans une boutique SFR, le personnel était peu accueuillant, pas professionnel...Je suis donc allé, en salaud que je suis, sur la boutique en ligne de SFR et je suis tombé sur du personnel accueillant et professionnel... Qui bosse peut-être pour le tiers du smic de la nana de la boutique physique. Est-ce vraiment la faute du consommateur si l’éducation nationale a transformé la France en une espèce de Yougoslavie libanisée ?


  • Le Gouvernement est trop occupé à persécuter fiscalement les dissidents pour s’intéresser à la situation fiscale des gros groupes industriels. Le sens des priorités...


  • « Une bombe pour le climat »
    Une bonne partie du rapport dénonce également les méfaits d’Amazon dans le domaine de l’écologie. L’enquête pointe ainsi son bilan carbone « sous-évalué ». « Transport des colis, stockage de données, services de streaming, hébergement de millions de sites web par Amazon Web Services, traitement des déchets électroniques, artificialisation des sols, et fabrication des 15 milliards de produits vendus sur le site, le modèle économique d’Amazon génère de très lourds impacts environnementaux »
    Mais non le problème c’est les agriculteurs et les chasseurs
    Si on vous le dit , putain de bordel de merde
    Non le problème c’est ni Amazon, ni Nike, ni Macdonald ,ni Apple, ni Facebook, ni Auchan, ni Total, ni Carrefour, ni Enedis, ni Vinci, le problème c’est le petit paysan, qui fait ses céréales et qui élève ses vaches, putain Solveig Halloin et Aymeric Caron te le disent depuis toujours, tu vas les croire bordel de merde ?

     

    • Autant on leut dénoncer le lobbying d’Amazon (comme de toutes les entreorises puissantes) et son évitement de l’impôt, autant l’impact écologique est mentionné d’une façon partiale. En province, si le colis ne vient pas à vous, c’est vous qui allez vers lui avec votre voiture... Quant au recyclage des déchets électroniques, il existerait de toutes façons.


  • On aime quand c’est la presse Russe qui nous informe de se qui se passe dans notre pays...Et quand on dit que la presse française est vendue au plus offrant et n’est que propagande, on se fait traiter de conspiro-complotiste...


  • Des internationalistes attaquent des internationalistes.
    Sujet suivant...


  • Dépositaire du nom d’un site, d’une marque ou tout autre de ce style, rien ne vaut ce type d’optimisation fiscale : une adresse à l’étranger accommodant fiscalement, un statut juridique intégrant la marque (etc.), un compte, une déclaration et de facturer depuis cette entité « au paradis », les royalties dues au regard de l’utilisation de la marque (etc.).
    Comment croyons-nous que certains changent de Porsche ou de Range Rover tous les ans ?
    Plus loin, qui sont ceux qui pondent les lois ouvrant sur ces possibilités ?
    Ainsi, Amazon le met profond à la France en toute légalité : la France qui devrait plutôt fiscaliser au « panier » cliqué sur son sol...
    L’on nous parle de lobbying ? Il faut cesser avec cela : c’est assurément de la corruption, à défaut de la compromission quand l’oseille n’y suffit plus et que l’on vous montre « vos » K7...


  • #2328881

    Alors, doit-on instaurer la retraite à points avec une valeur variable du point à la baisse +voir la vidéo de François Fillon à ce sujet), annuler les régimes spéciaux péniblement acquis ou s’attaquer enfin à l’évasion fiscale ? Qu’en pensent le poulain de la Rothschild et sa vieille jument ?

     

  • Quelqu’un est il etonné ?

     

  • Quand tu omets de déclarer 300 Euros à l’état, volontairement ou par erreur, tous les organismes en croisant leurs informations, te tombent dessus sur le champs : impôt, Caf ...etc, puis tu rembourses et tu la fermes.
    Amazon arrive à dissimuler 57 % de son chiffre d’affaire : plusieurs milliards ! Ha ha ha laissez moi rire... ou pleurer plutôt.

     

  • Dieu sait que je n’aime pas les multinationales, mais tout argent qui n’entre pas dans les caisses de la république "Française" est une bonne nouvelle. Sus à la Gueuse.

     

  • Quand on voit ce que l’état fait des impôts et des taxes, personne n’a envie de payer.
    En France quand on est volé par un commerçant, il est très difficile voire impossible de se faire rembourser, Amazon rembourse de suite moins 2 euros pour le port il me semble (à vérifier).
    Les hypers et autres chaînes installées ici, même issues ce ce pays, sous-payent aussi leurs employés et volent l’état et leurs consommateurs notamment par des importations à faibles coûts sans droits de douane et de qualité si faible que certains sont dangereux.
    C’est la base du commerce. Si vous acceptez le prêt à intérêt et le bénéfice, vous acceptez aussi d’être roulés.

     

    • « Volé par un commerçant » ?
      vous voulez dire qu’un commerçant vous aurait déjà fait les poches ?
      Ou est-ce plutôt qu’il aurait refusé de vous rembourser suite à un changement d’avis après achat ?
      L’achat en ligne permet un délai de rétractation de 14 jours par manque de conseil (pas de commerçant pour prendre le temps de vous expliquer ce que vous achetez).
      L’achat en magasin ne connaît pas ce délai car :
      - vous avez pu voir l’objet acheté et avoir des explications et conseils.
      Un commerçant est souvent vu comme un voleur (particulièrement par ceux qui n’ont jamais bossé 60-70h/semaine à servir avec sourire les gens
      Mais peut-être ai-je moi aussi des préjugés, étant commerçant.
      Oseriez-vous nous dire dans quelle profession de grande vertue et de courage vous travaillez ?


    • @Jacques
      Bien vu ! Amazon est une firme efficace dans tous ces aspects, ce que n’est pas l’état racketteur français, ni d’ailleurs l’association alter-mondialiste "ATTAC". Si Amazon a réussi, ce n’est pas en "trichant" mais bel et bien en proposant un meilleur service, quitte à perdre de l’argent sur une transaction. Le soucis, c’est que beaucoup de monde a un problème avec la transparence offerte par la e-reputation, et préfère donc diffamer que de faire mieux, comme les antifas de "ATTAC" par exemple...
      Quant à "l’exploitation des employés", il faut savoir que beaucoup d’emplois sous-qualifiés sont proposés et payés selon les lois et les règlementations en vigueur. Quand vous prenez un emploi chez Amazon, vous savez donc à quoi vous attendre AVANT de commencer à travailler, ce qui n’est, d’expérience, jamais le cas avec les employeurs "humanistes" (plus ils sont humanistes, plus il faut se méfier).


    • Vous êtes prêt pour le NOM, vous...

      Son gousset, la priorité.


  • Mais, pourtant c’est simple à comprendre. Les mêmes qui ont rédigé le rapport mensonger de l’OIAC sur l’attaque chimique imaginaire à Douma en Syrie sont ceux qui ont contrôlé Amazon !
    Fastoche...


  • La technologie de la blockchain va inévitablement purifier et donc sauver le monde, dans un retour à l’Eden terrestre.
    Qui veut parier ?!
    S’il y avait dû y avoir une troisième guerre nucléaire dans le plan divin, il n’y a aucune raison qu’elle n’ait pas déjà eu lieu.
    Comme la bombe atomique est apparue à la fin de la deuxième guerre mondiale pour arrêter les guerres militaires mondiales super destructrices de civilisation, la technologie blockchain et la cryptomonnaie infalsifiables et ultra transparentes sont apparues à la fin de la grande crise financière mondiale de 2008 pour arrêter définitivement ce type de très grave crise mondiale bancaire, économique et commerciale super destructrice de civilisation.
    Tout ceci paraît désormais inévitable et donc EVIDENT (pour beaucoup plus de monde qu’on pourrait le penser) et cet ultime système honnête par essence sera donc certainement celui validé à son retour par le Christ.

     

    • Comme votre système dépend du législatif (humain) pour sa gestion et son rapport à la monnaie étalon, comme il repose sur l’humain détenteur du portefeuille pour en préserver la vulnérabilité, le premier Pierpoljack décidé aux commandes d’État ou de mafia (ce qui peut être un pléonasme), vous fait péter votre truc en 3, 5, 7...


    • Excellent !
      j’ai bien ri.
      - la bombe atomique a apporté la paix
      - Dieu va bénir la blockchain
      Merci pour ce moment de détente.


    • Premièrement, la mafia des états occidentaux par ses lois ultra libérales n’a pas pu détruire le bitcoin et a empêché la libra par peur.
      Deuxièmement la bombe atomique a bien pour l’instant empêché une troisième guerre MONDIALE.
      Troisièmement une blockchain basée sur une charte cadrant ses utilisateurs dans des règles honnêtes n’est pas impossible, il suffit que la majorité des gens soient d’accord et l’utilisent.
      Lorsque la terre deviendra un vaste verger similaire à ceux du Paradis par cette pureté de la blockchain, j’espère que des trolls aussi flagrants et pathétiques que vous resteront terrer dans leur terrier d’esclaves ou d’oppresseurs de l’ancien système bancaire.


  • Le problème ce n’est pas ce que fait Amazon, mais plutôt ce que font les consommateurs. Ils achètent encore sur Amazon !


  • Alors que si vous vendez ils vous demandent votre piece d’identité/rib et vous débite le jour même quelle bande de ****** faut pas les lacher massacrons les quitte à porter plainte contre ses pourris.


  • Je n’ai jamais rien commandé sur ce site et je ne le ferai jamais. Pas de facebook, pas de tweeter, pas de whatsap, pas messenger, je déclare mes impots sur papier, je n’ai pas d’espace personnel. Par contre, je connais mes voisins, on se parle et on s’écoute. Rien à voir avec le sujet, mais j’avais envie de le rajouter. Je vis à la campagne.

     

    • Cher Yves, a part skype et whatsapp, je voua rejoinds totallement. Vivant pour l’instant en Australie, c’eat simplement pour que je puisse communiquer avec ma famille. De meme, je prefere acheter local que de commander en ligne, car les petites economies d’achats personel font un grand tort aux petits commerces.


    • Ma mère non plus, n’a rien de tout cela : cependant je dois lui réserver ses rendez-vous SNCF pour qu’elle puisse aller acheter ses billets de train. SNCF = France.
      Tandis que je gère les miens de deux clics.
      Et c’est pareil pour tout ce qui se dématérialise : deux fois plus de boulot, donc. Mais c’est ma mère...
      Sauf Tweeter (pour éviter la prison née de la tentation de répondre de manière brève) et les impôts que je gère depuis le .gouv qui sied au racket, je dispose de tout ce qui s’informatise.
      J’achète mon matos photo sur un site français qui est le plus souvent moins cher qu’Amazon (de peu) et je ne vais dans les bouclards « locaux » que lorsqu’ils font une promo sur tel ou tel accessoire de mes listes. C’est le cas en ce moment. Plus loin, les locaux sont le plus souvent à la ramasse des avancées qui se font au-delà de la clôture de leur pré carré.
      Avec la différence économisée - en oseille et en temps -, je gave la gastronomie française inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité et son hôtellerie qui en fait la première destination touristique au monde (bientôt dépassée par la Chine). Plus loin, il m’arrive d’en faire la promotion. Et puis cela plaît aux belettes.
      Dans tous les cas, la France encaisse 20% à minima. Et le reste...
      L’optimisation fiscale d’Amazon (et des autres) est le fait des lois françaises sur la fiscalité : ce qui arrange bien d’autres entités qui rendent, sonnant et trébuchant, aux caciques qui les pondent.
      Car voyez-vous, Amazon ne fait pas de lobbying au sein de la paysannerie, mais des campagnes électorales...
      Et in fine, si vous souhaitez que changer la donne, c’est vous qui votez pour VOS représentants.


  • #2329102

    Comment !? L’épicier égyptien reconvertit dans la grande surface via internet pratiquerait l’optimisation fiscale ?

    Ça alors, c’est étonnant ! Et les multinationales qui optimisent vers la Suisse ou la Belgique ? Les amis des socialistes du monde de la culture ou du sport ? Ou encore Arnault, Boloré et Pinault, ils n’optimisent pas ? Engie, ils n’optimisent pas ? Vinci, ils n’optimisent pas ? Eux tapent carrément dans la caisse en plein jour en volant des biens publics ...

    Bah alors ... En PLS les socialos ... Ca dénonce les autres, mais ça se garde bien de dénoncer tout le panier de crabes qui vampirisent le pays et qui habitent les environs.

    Ce qu’ils font chez Amazon est légal. Ils respectent le droit international. Donc, ils sont dans le camp du bien . Ça devrait faire plaisir à Cerise . Hahaha. :-)


Commentaires suivants