Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ezra Pound, poète banni

"Un prophète hurlant dans le désert"

Ezra Pound est un poète, musicien et critique américain qui fut arrêté pour trahison, suite aux critiques radicales qu’il formula à l’encontre de la main-mise du système de l’usure sur les États-Unis. Il fut interné en hôpital psychiatrique pendant douze ans avant d’être renvoyé en Italie où il avait soutenu le régime mussolinien. Il décède en 1972.

 

Extrait de Great Poets in Their Own Words, un documentaire de la BBC réalisé en 2014. Une traduction ERTV :

 

Voir la présentation de l’ouvrage Le Travail et l’usure d’Ezra Pound par Alain Soral :

 

Se procurer Le Travail et l’usure chez Kontre Kulture :

Culture et insoumission chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1900000
    Le 13 février à 17:26 par Kalach
    Ezra Pound, poète banni

    Merci pour ce travail de traduction, très instructif !

     

    Répondre à ce message

  • #1900011
    Le 13 février à 17:44 par tayeb
    Ezra Pound, poète banni

    Par RIBA
    Voici un livre que tous les musulmans devraient lire.

     

    Répondre à ce message

  • #1900028
    Le 13 février à 18:08 par Jeannot
    Ezra Pound, poète banni

    Assez marrant de voir que la photo de l’article a un air de M. Soral

     

    Répondre à ce message

  • #1900042
    Le 13 février à 18:23 par Silence Radio
    Ezra Pound, poète banni

    Chouette de voir Pound ici.

    Petits princes de l’usure travaillés par Pound
    Leur ton nous sussure un profit potentiel
    Du dollar à la lire en allant jusqu’au pound
    Assommoir du délire en vie exponentielle

    (c’est pas lui, juste moi)

    En France nous avons un peu différent, Jehan Rictus et "ses soliloques du pauvre".

     

    Répondre à ce message

  • #1900193
    Le 13 février à 22:20 par z
    Ezra Pound, poète banni

    En cette soirée de grande peine et de profonde injustice, il me réchauffe le cœur de voire le visage d’ezra.

     

    Répondre à ce message

  • #1900195
    Le 13 février à 22:24 par Clara Imbert
    Ezra Pound, poète banni

    Un personnage émouvant... Du coup, je ressens de la tristesse.
    Il faut absolument que je découvre ses oeuvres, oui, c’est important pour moi dans le sens où j’ai ressenti des choses que je suis la seule à comprendre.

     

    Répondre à ce message

  • #1900255
    Le 14 février à 00:52 par goy pride
    Ezra Pound, poète banni

    Vous imaginez un peu la puissance mentale de l’individu pour résister à une telle persécution sans sombrer définitivement dans la folie ? Même si j’ose espérer qu’à l’hôpital psychiatrique le personnel ne furent pas cruel et essayèrent de rendre son séjour moins éprouvant...(médecins et personnel reconnaissent les gens hospitalisés de manière abusive et parfois quand ils ne peuvent pas le faire libérer s’efforce au moins à améliorer leur condition d’internement...)

    La psychiatrisation du dissident c’est la marque d’un pouvoir totalitaire absolu. C’est pire que la mort qui elle a l’avantage de faire d’une personne un martyr, de lui conférer une aura certaine...mais la psychiatrisation c’est tout simplement une tentative de dépouiller l’individu de sa dignité, c’est l’extraire de la communauté des hommes et une tentative l’effacer de l’histoire...

     

    Répondre à ce message

  • #1900321
    Le 14 février à 08:03 par noel
    Ezra Pound, poète banni

    Merci Alain, pour votre commentaire sur le Travail & l’Usure, la réédition de l’ouvrage d’Ezra Pound. Exhumation de son oeuvre, non pas mais résurrection car l’oeuvre d’un poète est toujours bien vivante lorsque des Vivants se la réapproprient, la diffusent même dans une discrétion absolue et un cercle limité. Celle aussi de Knut Hamsun que vous citez. Je ne connaissais pas cet auteur, bien évidemment ce n’est pas notre déséducation anti-nationale qui irait nous en parler ....

    Notre formatage à tous est une blessure incommensurable dans notre coeur amoindri mais ce dernier est en fait un premier là où il nous conduit, nous alertant, nous assurant, nous confirmant afin de nous maintenir debout, des Vivants au sens où l’entend Jésus.

    Encore une fois MERCI.

     

    Répondre à ce message

    • #1900440
      Le 14 février à 11:16 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Ezra Pound, poète banni

      Rien que la préface du regretté Emmanuel Ratier...

       
  • #1900366
    Le 14 février à 09:25 par bertin
    Ezra Pound, poète banni

    De 1945 à 2018,

    Toute personne qui critique le rôle
    de la finance internationale est :
    Un Stalinien,Un Fasciste,Un Antisémite,
    ou...Un Malade Mental !
    Finance mondiale=Démocratie ?
    Un sacré paradoxe qu’on ne peut évoquer
    depuis 1945 .
    De Gaulle trahi par Pompidou et Giscard,
    en 1968 ,en savait quelque chose !

     

    Répondre à ce message

  • #1900567
    Le 14 février à 13:55 par En HP, en liberté
    Ezra Pound, poète banni

    Dans cette maison de fou où je demeurais, j’ ai ressenti bien plus d’humanité que dans aucune boite ou j’ ai travaillé ou la folie était bien pus présente !

    Oui, cela sans aucune complaisance... Les vrais fous sont à l’ extérieure je peux le jurer de mon vécu.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents