Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des intellectuels réclament le droit de contester librement Israël

On attend leur mobilisation en faveur d’Alain Soral et Dieudonné

Dans une tribune publiée par le site Mediapart, ces intellectuels affirment leur volonté de conquérir en France le droit de contester librement la politique israélienne, de condamner son mépris du droit international et de dénoncer les injustices subies par le peuple palestinien.

 

« A-t-on le droit, en France, de contester la politique israélienne, de condamner son mépris du droit international, de dénoncer les injustices subies par le peuple palestinien ? Et ce, dans une période où le peuple palestinien est de plus en plus menacé par la colonisation, les projets d’annexion, le projet de redéfinir la nature même de l’État d’Israël », se sont interrogés dans une tribune publiée par ces intellectuels, dont parmi eux le géopolitologue Pascal Boniface, le professeur et essayiste Rony Brauman et le journaliste et historien Dominique Vidal.

Ils soutiennent que quiconque a envie de contester la politique israélienne « va se poser la question des attaques auxquelles, il ou elle, risque d’être confronté : insultes, intimidation, pressions, amalgames, délégitimation, accusations infamantes d’antisémitisme », dénonçant cette « forme de peur et d’autocensure qui s’installe » en France.

[...]

Ces intellectuels, dont parmi eux figurent également Ivar Ekeland, ancien Président de l’Université Paris Dauphine, Bertrand Heilbronn, Président de l’Association France Palestine Solidarité et Renée Le Mignot, co-Présidente du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), ont critiqué les « inconditionnels » de la politique israélienne en France qui « font la promotion d’une définition de l’antisémitisme qui prendrait en exemple la critique excessive de la politique israélienne », déplorant le rétrécissement en France de la liberté d’expression et d’action citoyenne lorsqu’il s’agit de défendre le droit des Palestiniens.

[...]

L’objectif de cette rencontre est de « montrer la puissance et la détermination du pouvoir israélien, qui s’exprime au grand jour en mettant des moyens considérables pour faire taire la contestation de sa politique partout dans le monde ».

Lire l’intégralité de l’article sur huffpostmaghreb.com

 


 

Pendant ce temps,
Joël Mergui déclare : « L’antisionisme doit devenir un délit spécifique »

 

La réaction de Joël Mergui, Président des Consistoires pour agir avec la plus grande fermeté contre l’antisionisme et l’antisémitisme.

 

« Il faut absolument continuer de nommer les choses. Ne plus perdre de temps. On a perdu plus de dix ans pour dire que l’islamisme radical était à la source du terrorisme et d’une forme d’antisémitisme. Puisque les plus hautes sphères de l’État reconnaissent enfin que l’antisionisme et l’antisémitisme correspondent à une même réalité, il faut se donner les moyens de lutter concrètement contre l’antisionisme. L’arsenal juridique de lutte contre l’antisionisme n’est pas à la hauteur. Combattre l’antisionisme doit entrer dans le combat de toutes les haines (raciales, xénophobes, homophobes). C’est un délit spécifique qui participe de la banalisation de l’antisémitisme. J’ai demandé au président de la République que l’antisionisme soit reconnu juridiquement. »

Lire la suite de l’article sur actuj.com

Sur la nouvelle définition de l’antisémitisme, ne pas manquer :

En lien, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Hypocrisie. Et lâcheté.
    Si tel était réellement le cas et leur position pourquoi cette cabale et PERSÉCUTION obsessionnelle à l’encontre d’Alain Soral, Dieudonné, Tariq Ramadan, Hicham Hamza de panamza...sans JAMAIS les avoir soutenus et pris position pour eux ne serait-ce qu’une seule fois !
    D’autant que la duplicité de Pascal Boniface est un fait avéré et n’est plus à démontrer....


  • Pour Israël "le droit international" doit s’identifier au prétendu "droit biblique", "droit sacré", d’Israël à disposer des peuples, à commencer par le peuple palestinien . "Afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire " .


  • Il est courageux voir héroïque de se mettre devant un char d’assaut en marche et de l’arrêter (encore que contrairement aux chars chinois, ce n’est pas cela qui va arrêter un char israélien "éthique"), mais il est beaucoup plus difficile de résister à l’effarante machine de propagande pro-israélienne, qui infiltre partout (écouter France Culture et son martelage talmudique de tous les instants) devant laquelle le pauvre Dr Goebbels fait office de rigolo.

    ll faut vraiment avoir la tête sacrément dure pour résister à ce bombardement. Mais la propagande est déjà un échec.La vérité n’en a pas besoin.


  • Joël Mergui : "J’ai demandé au président de la République que l’antisionisme soit reconnu juridiquement".

    Je demande que le sionisme soit passible de prison !

     

    • Moi je demande que la connerie soit reconnu juridiquement ! Et que l’on interdisent l’import d’Ananas.


    • Ne nous enflammons pas, déjà le requalifier juridiquement à même hauteur que l’islamisme radical serait déjà une avancée substantielle.
      M’enfin, j’y vois déjà un piège, la critique du sionisme ne sera réservée qu’à une élite et interdite à ceux qui sortent du champ républicain.

      Pour faire simple, le système veut institutionnaliser ou encadrer l’antisionisme et afin de mieux protéger le sionisme.

      Je ne crois pas en l’honnêteté de cette démarche.


    • Lorsque qu’ il dit" j’ai demandé " il faut comprendre j’ai ordonné au président français de .... et soyez en sûr ,comme pour la loi "fake-neews" , le caissier de Rothschild va s’exécuter dare-date !!


    • #1900181

      @goyband
      La première erreur est d’avoir accepté d’employer le terme d’antisémitisme qui est un non sens à tous points de vue. C’est la même erreur qui fait qu’on accepte, en le reprenant, l’expression "islamisme radical". L’islamisme est la doctrine de l’islam, point. Il n’y a pas plus dans ce -isme que dans christianisme, bouddhisme, etc. Et la radicalité n’a rien à voir avec l’extrémisme ou la violence. Idem pour fondamentalisme, intégrisme...
      C’est pas cette magie noire d’influence sur les mots qu’ils parviennent à manipuler les émotions puis les pensées. En cette matière, l’étymologie est une arme défensive qu’on ne doit jamais lâcher.


    • @Emilien Chaussure

      Et qui nous dit que vous n’êtes pas vous-même un de ces adeptes de l’étymologisme radical ?



  • On attend leur mobilisation en faveur d’Alain Soral et Dieudonné



    Qui sait ? Les roues sont faites pour tourner et pas toujours dans le même sens !

     

  • Et si on déclarait que le sionisme c’est du terrorisme ?

     

  • que disait montand dans " l’aveu " ? :
    Mais le sionisme est juste une opinion politique. !
    Comme quoi.


  • Mais sur actuj.com a la revendication de Joël Mergui il y a ce commentaire halucinant..
    Schlomi Ayl
    " Mr Mergui , venez vivre en France , vous découvrirez que l antisionisme est prôné avant tout par l éducation nationale , la presse inféodée a l état et tous les rouages de l état, donc demander aux incendiaires de lutter contre le feu ne me semble pas être une preuve de clairvoyance. " Comme quoi chacun voit midi a sa porte .


  • Elle débarque de quelle planète, cette bande de tartuffards, pour ne découvrir le Sionistan planétaire de la liberté d’expresSion qu’en février 2018 ?
    Et combien de sayanim parmi vous ?
    Et toutes les lois liberticides couvées, passées et à venir, voire même prêtes bien avant votre frangin Micron, vous en avez dit quoi alors ?
    Sur la liberté d’éditer et de lire Céline aujourd’hui, avez-vous bronché ?

    On dirait une petite meute narcissique et opportuniste pour accompagner et faire vendre le livre de Pascal ! N’est-ce pas ?

     

    • Je ne serai pas aussi sévère que toi.

      Je regrette, voire je trouve pathétique, que des intellectuels demandent la permission de s’exprimer, alors que c’est leur raison d’être, et que critiquer l’apartheid, le colonialisme, les crimes de guerre, les exécutions sommaires, le vol de terres, l’effacement culturel et social, la violation perpétuelle du droit international n’est pas (pas encore) un "crime-pensée" (cf. 1984).
      Même si promouvoir le BDS en public est justifiable de poursuites par le procureur depuis le blanc-seing à eux donnés par Mme Alliot-Marie, en son temps Garde des Sceaux.

      Après, je te rejoins sur le fait qu’on n’a jamais vu ces signataires monter au créneau, alors que tout le monde devrait se jeter dans la bataille et soutenir les quelques-uns en première ligne, y compris Boniface, mais oui, évidemment, et tous les autres.

      Seulement, ils veulent juste pouvoir s’exprimer sans faire face au rapport de force défavorable, et ses conséquences actuelles, inévitablement violentes en terme d’opprobre publique, de mort sociale, d’exclusion professionnelle et d’intégrité physique - et venant de tous les côtés à la fois.

      En signant cette tribune, ils ont déjà abdiqué avant d’avoir même commencé, c’est cela qui est inquiétant.

      Accessoirement, j’aime bien Ivar Ekland, car il avait signé un petit livre fascinant, "Au hasard", sur la notion de hasard, réel ou simulé, en mathématiques, où chaque chapitre s’ouvrait par un extrait des sagas islandaises, illustré d’une gravure.


  • Dans votre article, vous avez oublié agressions physiques.... Faurisson, Soral, Dieudonné pour ne citer qu’eux... Et où la "justice de la République" n’intervient même pas... Et ce n’est pas critiquer non plus qu’il faut dire de ce qu’ils font subir aux habitants légitime de la Palestine qu’il faut dire, mais ce n’est que la vérité..... Qui est relaté non seulement de ce qui ce passe en Palestine, en France et dans tous les pays où le lobby sioniste à la main mise sur les institutions......



  • Des intellectuels réclament le droit de contester librement Israël




    Tout est dit.
    Si dans un pays,quelqu’un demande le droit de critiquer un autre pays,c’est que son pays n’en est pas un.


  • Ah, Mergui, je le connaissais pas, celui-là. Il a l’air bien aussi, lui. Il ne va pas déparer pas dans la brochette, on dirait.


  • "Puisque les plus hautes sphères de l’État reconnaissent enfin que l’antisionisme et l’antisémitisme correspondent à une même réalité, il faut se donner les moyens de lutter concrètement contre l’antisionisme."..petit à petit, les Tyroliens avancent. Continuez..


  • Ce " j’ai demandé au Président... " . Le Président, lui, à son tour, n’a pas a demander quelque chose. Le Président doit s’éxécuter pour le demandeur.
    Le même demandeur oserait-il la même démarche en Israël, à la source, entendu que sa revendication serait adressée à la terre entière in fine ?


  • #1900263

    Joël Mergui déclare : « L’antisionisme doit devenir un délit spécifique »

    Bien sûr, Mergui, chez toi, mais pas chez nous ! Est ce clair ?


  • Ces intellectuels n’ont pas peur de se retrouver suicidés ...
    Bravo à eux, si ils y arrivent !!!


  • Ils "demandent" à pouvoir critiquer un autre pays que le leur !!!

    _ça se passe en Corée du Nord ?

    _Non, en Fronce, pays de la liberté d’expression.


Commentaires suivants