Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Face au harcèlement judiciaire, Alain Soral contre-attaque

 

 

 

Maître Damien Viguier, avocat d’Alain Soral, expose la ligne de défense de l’essayiste dans les procès politiques qui lui sont intentés.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 

Livres de Damien Viguier (26)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1262475
    le 07/09/2015 par The Shoavengers à la FED
    Face au harcèlement judiciaire, Alain Soral contre-attaque

    Très intéressante mise en perspective de la République et de ses "valeurs" en tant que système religieux autonome qui ne garantit que sa propre justification en excluant de fait toute opposition extérieure puisqu’elle prétend les incarner intérieurement, et intérieurement seulement.


  • #1262501
    le 07/09/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Face au harcèlement judiciaire, Alain Soral contre-attaque

    Encore quelques ajustements à prévoir mais la générale augure d’une pièce (malheureusement jouée à guichet fermé) des plus passionnantes de la rentrée judiciaire !
    Un bon moment en perspective pour les chanceux qui y seront !


  • Toujours un délice d’écouter un technicien de et dans son domaine.
    Discours clair et éclairant sur une réalité du droit,dénué de tout affect ou plutôt d’hystérie et qui fait honneur à ces codes qui régissent notre société ainsi que la robe.
    On s’éloigne de la justice médiatique de spectacle pour enfin quelque chose de posé.

    Merci


  • Quenelle subtile, Quenelle de Juriste mais Quenelle tout de même !
    Belle démonstration.
    Mes respects Maître.

     

  • merci à vous maître.
    mais j’ai du mal à discerner ce que sera objectivement la défense entre le droit bafoué et la raison lucide et déterminée mais désarmée.

    comment comptez-vous rendre justice dans ce contexte religieux au dessus des lois alors que le tribunal sera l’application concrète et dissimulée de la volonté politique qui elle ne se cache plus ?

    Comme l’avait dit Alain lors du dernier jugement, il lui avait été demandé de finir rapidemment sa défense, il ne faudra pas compter sur la clairvoyance de magistrats idéologiquement corrompus.

    Tous les jours, le droit est écrasé par le pouvoir. Qui peut avoir la force et le réseau du fourbe Voltaire ?

    Combattre sans relâche ne fait qu’épuiser les forces des attaqués ..

    Bon courage à vous dans cette lutte du bien contre le mal.

    Force et honneur


  • Ce qu’il faut comprendre c’est que le projet du N.O.M est un projet politico-religieux voilé dans le capitalisme. Comme il n’ya pas de pays et de nation, les avocats, les policiers, les gendarmes etc.. sont/forment des institutions/organes indépendantes recevant l’ordre de l’hiérarchie politique. Dans ce projet le peuple "élu" est le seul peuple intermédiaire entre "dieu"/Satan et les goyim (donc intouchable, car c’est lui qui ont créé ce système). Les goyim sont représentés comme des esclaves/marchandises et le droit à appliquer est le droit canonique et commercial. Ici nous avons à faire à des esclaves/marchandises dans des bateaux ou des avions donc aucun droit humain. Nous appartenont tous à ce système avec notre carte d’identité qui nous donne un status de "personne" d’origine latin "persona" "masque d’un acteur". Le problème dans lequel nous nous trouvons est un problème très sérieux. En Allemagne, Autriche et en Suisse, il y’a des personnes informées qui quittent le système en s’informant plus, en remettant leur carte d’identité et à redevenir humain. Pour ceux qui comprennent/parlent l’Allemand il y’a sur youtube des vidéos "Freeman Bewegung" de Joe Kreissl pour mieux s’informer.


  • Comme je le dis toujours, les sémites ne sont pas tous juifs et le juifs ne sont pas tous sémites. L’antisémitisme ne veut rien dire ! Le sémite relève de la tradition et de la géographie. Ni de la religion, Ni de la race ! Il n’y a donc aucune atteinte raciste. S’il y a blasphème, oui et ? Le blasphème est permis depuis 1905. Après cela relève du bon goût. On ne juge pas le bon goût ! La France se targue d’être le pays de la liberté de “pensée“ ?????? Il n’est clairement pas celui de la liberté de "dire“

     

    • En fait donc , la lutte contre contre l ’ anti -sémitisme cache la perpétuation de la domination de l oligarchie ploutoucratique tenant tous les domaines éco , financiers , politique ,culturels,médiatiques . . . ; ce qui sous entend qu il y a dans cette ploutocratie vraiment "trop ! " : trop de quoi ?


    • anti-sémites
      anti-sisteem
      c’est presque un anagramme !
      On va dire que c’est un anagramme phonétique !


  • Je désapprouve la doctrine d’Alain Soral mais
    1) je ne dis pas cela pour me mettre à l’abri : je partage totalement et éternellement sa critique du Talmud
    2) j’encourage tous les citoyens Français à défendre les droits fondamentaux d’Alain Soral car nous sommes tous des victimes potentielles de la police de la pensée. Si l’Empire coupe la parole à Alain Soral, nous serons les prochains sur la liste impériale.

     

    • @Peter......Alain Soral n’a pas de doctrine mais utilise la Raison et la dialectique qui en découle pour démasquer l’imposture de l’Oligarchie mondialiste ( et ses différents " habillages " dans tous les domaines, où son pouvoir de nuisance réduit la vie et la pensée des gens à la portion congrue, celle de simples consommateurs compulsifs et déshumanisés )...il n’est pas arc-bouté sur des positions dogmatiques mais les réajuste ou les révise au contraire en permanence si nécessaire ( en fonction de l’actualité et/ou de tel évènement, par exemple ) sans oublier le but qui est tout de même de faire recouvrir à la France et à son Peuple, sa Souveraineté, la plus entière possible...je voulais simplement développer par rapport à ce terme " doctrine " qui m’a paru en contradiction avec le cheminement original et pertinent de la pensée d’ AS...cordialement .


    • Quand allez-vous comprendre que les pensées et analyses d’Alain Soral ne sont pas des doctrines, mais libres, libres comme l’air, libres comme l’eau dans les riverelles des montagnes ?


  • Magistral ! Enfin quelqu’un qui s’attaque à la source du problème. Alors que les autres minaudent en acceptant le non sens du terme antisémitisme, il nous en redonne le but réel et le resitue dans l’histoire, la politique, la philosophie, l’économie, etc. Nous sommes face à une élite qui a mis en place les moyens de faire cesser toute opposition contre elle, par divers biais, redondants, omniprésents, puissants. La même qui encourage les oppositions qui la servent contre les nations qu’elle tente de dominer et de soumettre.
    Espérons que cette ouverture par ce très courageux avocat juriste, donne des ailes/idées à ceux dont le rôle est d’analyser l’impact de ces concepts sur la gouvernance des nations.
    Ce mot instauré en même temps que cette loi scélérate de 1881, et par le même groupe de personne doit perdre de son effet pour que l’humanité se libère de l’influence néfaste du Judaïsme sur les affaires humaines. Judaïsme et ses avatars, que sont le Christianisme, l’Islam, le capitalisme, le communisme et autres maladies mentales qui se transmettent par les concepts et les idées. Maladies car elles induisent une foi inébranlable et qu’elles engagent l’humanité dans le gouffre du matérialisme le plus abject tout en se revêtant des atours de la spiritualité. Et lui font perdre tout sens du réel en mettant des idéologies au dessus de tout.

    M° Viguier n’a pas choisit la voie de la facilité, car il s’attaque à ce qu’il y a de plus dangereux au monde. On lui souhaite une longue vie et lui conseillons de prendre bien garde car ils ne laisseront jamais les mythes fondateurs de leur gouvernement mondial être mis à mal par un juriste, car la Loi c’est eux (Torah) et que personne n’est autorisé à lutter contre eux par ce biais qui les sert depuis plusieurs millénaires et leur intime l’ordre de dominer les non juifs. Et il faut reconnaitre que nous ne sommes pas loin d’une soumission mondiale à cette cinquième colonne sans frontières et que leur ordre mondial est déjà en place depuis au moins un siècle. La seule chose qui manque c’est notre acceptation consciente des faits. Et là, avec internet c’est loin d’être acquis...

     

  • Explicite ! Merci.


  • Il est évident qu’Alain Soral est l’opposant politique à abattre.
    L’analyse intelligente et très subtile de Maître Viguier le démontre parfaitement.

     

    • #1262893

      ..."Il est évident qu’Alain Soral est l’opposant politique à abattre."

      Je ne crois pas qu’ils oseront liquider Soral car le Peuple se soulèverait. Soral est une figure emblématique nationale. Une sorte de Père Spirituel. Emmanuel Ratier est la dernière goutte d’eau qui fait déborder la vase. Même il y a une silence de notre part, pour l’instant ... S’ils touchent Soral, Reynouard, Faurisson, Dieudo, je me répète, le peuple se soulèvera, dans toute sa puissance. Ils seront réduits en poussière. Ils ont suffisamment joué avec nos nerfs, notre patience, nos destins !
      Et, là, il n y aura pas d’Armée qui puisse les sauver ! Parole de patriote !

      Je crois plutôt qu’ils vont miser sur un épuisement psychique et financier. Ils sont suffisamment pourris à lui rendre la vie invivable. Et là, j’espère en la force intérieure d’Alain , ainsi qu’à notre réactivité à mettre immédiatement et définitivement les choses à leur place.

      En Russie ils plaçait leur opposants dans des institutions psychiatriques, en les tuant à petit feu. (Je crois qu’il y a un maire français sain d’esprit qui à été kidnappé ce printemps et placé dans une hôpital pour des cas psychiatriques.)

      Nous, le peuple, nous devons tout faire pour aider Alain Soral, ainsi que Reynouard -une aide financière et morale régulière, afin que les Forces Perfides comprennent que Soral/Reynouard appartiennent physiquement et spirituellement au tissu national - ils font même physiquement part de nos familles.

      En tout cas, je conseille à Soral porter REGULIEREMENT un gilet pare- balles AVEC AJOUT DE PLAQUES DE PROTECTION. Qu’il change souvent les places d’habitation, ainsi que les restos/cafés habituelles. Faire attention avec les boissons qui lui offrent..


  • Ce qui est vraiment dur, c’est le fait qu’on ne trouve pratiquement personne pour défendre une personne qui est par le système en place considérée come "persona non grata" ça c’est la vraie dictature.


  • La raison est une valeur...
    Oui...
    La raison du plus fort bien entendu ! Et c’est certainement la valeur fondamentale de l’imposture de la "démocratie représentative", ce système où tout s’achète et tous se vendent, le système imposé par le grand capital qui y a trouvé son plus grand bénéfice !
    Fi donc de la volonté des peuples... et des peuples eux-même !
    Bon courage Maître, en espérant que vous tombiez sur un président de cour honnête et surtout courageux : il s’en trouve, c’est certain, mais il est improbable qu’un procureur à la botte du pouvoir de l’argent leur confie un tel dossier !
    Votre plaidoierie sera donc avant tout un témoignage pour l’histoire, un acte de défiance suprême, le défi de l’intelligence face à la servilité.
    Courage !


  • L accusation d ’ "anti sémitisme " ne relève directement d ’aucun texte pénal nous dit Maître Damien Viguier , mais qu à cela ne tienne , brandie contre vous on peut tout se permettre puisque vous voilà par association ipso facto : ennemi de la Démocratie , ennemi de la liberté , de la laicité . . .et en proie a une hystérie haineuse quasi méchanique ! " nous ne sommes en fait plus dans le domaine du droit " nous dit Maître Damien Viguier mais dans le domaine religieux ou des pontifes , gardiens bénéficiaires du systeme foudroient celui (Soral) qui en ose lutter pour une libération politique du peuple .


  • ."..la calomnie, le mensonge, l’injure....."......Mon Dieu, mais qui sont donc ceux osent user bassement de tels procédés ?????...à mon avis,.... sont pas très kathos !!!


  • Ce que dit Me Viguier est très intéressant.

    On a affaire ici, en effet, à une justice politique de nature un peu différente de celle que l’on a observée dans le passé et qui nécessite sans doute de mobiliser une stratégie plus nuancée que celle, classique, du procès de rupture à la Vergès ou à la Tixier-Vignancourt.

    Quand un tribunal tient ses compétences d’une décision politique (comme le Haut Tribunal militaire établi par décision du président De Gaulle en application de l’article 16 de la Constitution) ou quand il juge sur la base d’incriminations politiques proprement dites et prévues à cet effet (celles d’attentat et de complot par exemple, qui ne sont plus utilisées aujourd’hui), la stratégie de rupture s’impose, car la fonction politique de la justice est alors évidente, tant sur le plan organique que matériel.

    Ici c’est davantage une justice politique finaliste qui apparaît. Comme le dit Me Viguier, on a affaire à une notion supra-juridique, politique (l’antisémitisme), qui a pour but de stigmatiser l’opposant politique aux yeux de la communauté politique. Mais contrairement aux vieilles notions qui fondent la justice politique, il n’y a pas d’incrimination formelle véritable.

    Cette notion d’antisémitisme s’applique à travers la répression politique déguisée d’infractions mal définies par la loi (provocation à la discrimination, incitation à la haine). L’incrimination étant floue, son contenu ne peut déjà pas être dégagé de façon stricte (ce qui viole un des grands principes du droit pénal). Il l’est ici de façon politique, à travers le discours politique autonome sur les valeurs de la République.

    En ayant défini l’antisémitisme comme une infraction politique de fait, le pouvoir politique a déjà redéfini les incriminations utilisées aux fins de la répression dudit antisémitisme (contenues dans la loi du 29 juillet 1881). Le juge est alors, comme dans la justice politique classique en somme, amené à appliquer à un cas soulevé par le politique une notion dont le contenu est défini politiquement et à strictement parler, extra-juridique.
    [A noter que les infractions à la loi de 1881 sont assimilées aux délits politiques. Leur répression relève d’un régime dérogatoire au droit commun et la contrainte judiciaire (par corps) ne s’applique pas.]

    C’est plus sournois que par le passé, en termes de légitimation du système politique, car la justice remplit comme avant cette fonction tout en conservant (fictivement) une indépendance apparente.

     

    • J’ajoute, pour terminer, une chose. On voit encore une fois que ces catégories fallacieuses insérées dans la loi sur la presse de 1881, à partir de la loi Pleven puis Gayssot et autres, sont contraires à la philosophie du droit pénal. Ce ne sont que des notions creuses, sans aucune objectivité, élaborées pour permettre une justice politique d’autant plus vicieuse qu’elle n’est pas identifiable formellement. On a compris depuis un certain temps déjà que cela a été fait pour réprimer les opposants politiques au système sous couvert d’État de droit...

      Alors Me Viguier a raison de ne pas se limiter à contester l’applicabilité de ces pseudo-incriminations aux faits de l’espèce, mais à porter le combat au niveau de la notion politique qui régit le tout (antisémitisme). Sachant que celle-ci n’a d’autre fonction que de boucler le système sur lui-même pour empêcher toute forme de contestation de celui-ci. Tout cela se situe bien au-dessus du droit et relève du mécanisme de légitimation du pouvoir politique et de sa capacité à neutraliser efficacement ses ennemis, selon les critères classiques du politique qu’ont développés les grands penseurs du politique que sont Carl Schmitt et Julien Freund.


  • Vous l’avez dit maitre… Une personne rare… courage et détermination face à cette domination qui n’éxiste pas en "France"…


  • maître Viguier entend donc démontrer les contradictions internes du Système, c’est l’angle juste...sauf qu’il fera face aux affidés de ce même Système, mais il est clair que rappeler la Raison et la Liberté comme valeurs tangibles peut ramener à la raison certains clercs endormis ou rendus tiédasses par une habitude exagérée et consommée de la soumission !


  • #1262822

    Mouais,c’est pas tout à fait clair,Maitre Damien cherche la faille,mais terrain miné...
    C’est toujours difficile de se battre contre la mauvaise foi..Il faut trouver les bonnes ficelles !..
    Mais on lui souhaite victoire !


  • Effectivement il parait difficile de rendre des jugements au bénéfice de gens qui semblent avoir perdu la raison


  • Tant que les deux lois scélérates , Pleven et Fabius-Gayssot, ne seront pas abrogées, il n’y a pas grand chose à faire . Quant à l’Opinion, elle "pense" comme Claire Chazal et David Pujadas...

     

    • tu as raison pour Claire Chazal et David Pujadas...et pareil en politique je connais des tas de femmes qui vote pour un candidat ou condidate car elles ou ils sont beaux (authentique ) d’ailleurs on ne voit jamais de gabarit à la Balasko avec l’accent berrichon ou vosgien ou de la haute-Saône comme journaleux (euses ) tout est formaté


  • Celui-là il est bon !

    J’aimerais modestement revenir sur un ou deux thèmes abordés dans cet excellent commentaire de maître Damien Viguier :

    - Si Alain Soral fait figure d’opposant politique, c’est qu’il se lève et qu’il fait face à une véritable puissance politique. Une puissance politique qui a des ambitions, des stratégies et des alliances qui ne trouvent nullement leur source dans le socle juridique français et n’ont donc justement aucune légitimité en matière de loi.

    - L’antisémitisme est un sentiment et les sentiments ne sont pas condamnables, que ceux-ci soient ou non démontrables. Cependant, ce qui est démontrable, c’est qu’Alain Soral dénonce un suprémacisme racial exprimé et exercé par certaines personnes. Ce suprémacisme n’est pas du tout imaginaire car il a été mis à jour par des personnes de toutes souches éthniques confondues et ce suprémacisme est d’autant plus matérialisable qu’il bénéficie directement les intérêts d’UNE NATION ÉTRANGÈRE.

    - Revenant sur une supposée "incitation à la haine raciale", cela s’applique-t-il à certains lorsqu’ils tiennent des propos tels que “ce pays mérite ma haine” ? Idées ou théories tendant à justifier ou encourager la discrimination, la haine ou la violence, n’est-ce-pas ?

    - Les comportements irrationnels comme le coup de pied porté par Haziza sur le garde du corp de Dieudonné doivent absolument être pris en compte pour exposer l’hystérie dont sont victimes Alain Soral, Dieudonné et ceux qui les rejoignent.

    Très bonne piste que celle du supra-juridique, continuez sur cette voie maître.

    Alain Soral est un fer de lance, nos destins sont maintenant liés au sien.


  • Une sorte de justice travestie au profit du business ou de la politique finalement !
    Mais est-ce si nouveau que ça ?
    Dans quelle utopie l’impartialité du jugement ferait-elle loi ?
    Un instrument en fait.
    J’opterai pour le violon ou le cor de chasse, c’est à dire un truc pas vraiment droit. !


  • Je ne suis pas d’accord avec l’avocat quand il dit que la loi fonctionne moins bien avec l’islamophobie. En fait cette loi fonctionne quasiment avec toutes les opinions. Si je dis par exemple que les politiciens sont tous corrompus, je rentre dans le cadre de cette loi car je discrimine négativement une partie de la population (les politiciens) et propage cette idée (qui incite donc à la haine des politiciens) sur un forum.
    De même Hollande, quand il a dit qu’il n’aimait pas les riches, aurait dû aussi tomber sous le coup de cette loi.
    Cette loi est par conséquent débile car elle est impossible à appliquer objectivement. Si elle était objectivement appliquée, ce sont des millions de mises en examen qui seraient déclenchés chaque jour. Dans la réalité, elle n’est qu’une arme pour faire taire les opposants politiques aux pouvoirs en place.


  • Si la lutte en question est devenue valeur supérieure, l’ensemble des personnes de nationalité française au nom duquel la justice est rendue quotidiennement et qui légitime l’action du gouvernement français, est-il encore le peuple français ?


  • Alain Soral est un opposant politique.
    Sûrement, mais il n’est pas que cela.
    C’est un opposant politique qui fait peur au monde politique en place, ce qui explique l’acharnement dont il est victime.
    L’influence de Soral terrorise Valls et l’ensemble du parti socialiste qui voit son pré carré électoral, la communautés musulmane s’éloigner de lui pour rejoindre des gens "infréquentables".
    Ce que ne voit pas la gauche au pouvoir, c’est que cet acharnement est si manifeste qu’il pose Soral sur un piedestal et qu’il le propulse du même coup en tête du peloton des opposants. Peu de monde a le privilège d’être la cible d’un individu chef de gouvernement que la très grande majorité des français méprise.
    Ce que craignent aussi la gauche et plus généralement la "clique" politique c’est que les critiques d’Alain Soral concernant ses ennemis n’amènent la foule de ses adeptes à démolir, comme le dit michel menu :
    Si tu veux être chef un jour,
    Pense à ceux qui te seront confiés,
    Si tu ralentis, ils s’arrêtent.
    Si tu faiblis, ils flanchent.
    Si tu t’assieds, ils se couchent.
    Si tu critiques, ils démolissent.

    Ils voudraient bien qu’Alain Soral ralentisse et faiblisse. Ils redoutent ses critiques.
    Je doute qu’il soit un jour condamné à de la prison ferme car se serait le faire entrer dans la légende.

     

    • Pierre...

      "...et sur cette pierre je bâtirai mon église...."
      Oh combien sont vrais vont propos, et que Soral ne soit pas "seul" ; que d’autres comme lui fassent preuve de la même intensité et de la même force pour submerger et éradiquer en un instant le chancre et la purulence des démons qui occupent l’Élysée et répandent, en notre pays notamment, la merde qui les caractérise.
      Je m’interroge et me demande si je ne souhaite pas que "tout" s’accélère plutôt que de supporter de rester dans l’œil du cyclone plus longtemps au point qu je préfèrerai que tout éclate et que je participe au chaos pour remédier plus implacablement à la pourriture que ces immondices aux commandes des nations européennes ont générés depuis plus de 50 ans.


  • Maitre Viguier démontre que le terme "antisémite" ne figure pas dans le code juridique.
    Certes...
    Mais il est fort à parier que le terme "quenelle" le sera très bientôt.
    La quenelle sera alors une notion tout à la fois infra et supra juridique !
    Les avocats dans les feuilletons du futur ne diront plus :
    "objection votre honneur ! " mais plutôt "QUENELLE votre honneur !"
    Dans le remake des "Hommes d’honneur", l’avocat Tom Cruise en glissera une bien épaulée au Colonel des marines de Gantanamo-Cuba !


  • #1263035

    L’article 24 de la loi de 1881 a dû être rédigé par un docteur ès pilpoul.
    "... à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ..." Les Zélus se considèrent à la fois comme une ethnie, une nation, une race et une religion. Madame Esti a donc un commencement de réponse à sa question "C’est quoi être juif ?"
    À part ça, Liberté, Égalité, Fraternité ...
    Merci Monsieur Viguier. Grâce à un excellent professeur comme vous, le droit devient intéressant et peut-être même amusant ... bien que, comme vous l’avez vous-même souligné, dans le cas de l’antisémitisme on évolue dans un domaine supra-juridique ...


  • La raison bâtie sur le bon sens et confortée par des lectures saines incitant à la reflexion se joue de toute tentative de destabilisation.
    Mais ça c’est quand le combat est équitable....
    Quand des manipulateurs ont (presque) toutes les cartes en main pour user de mauvaise foi, ça se complique...à moins d’avoir la providence, la justice, ainsi que des esprits puissants de son côté, comme l’histoire l’a prouvé à maintes reprises.


  • Justice aveugle ! Ainsi dans l’"Affaire Neyret", le policier rendait service à Gilles Benichou, Cyril Astruc, ou Stéphane Alzraa. Mais l’avocat David Metexas (associe d’Alain Jakubowicz), lui, réfute "catégoriquement" s’être livré à un recel de violation du secret professionnel.
    http://www.nicematin.com/france/rip...


  • C’est la definition même du sémitisme que l’on devrait revoir.....
    Parce que - et j’insite bien la dessus- de nos jours il n’existe plus AUCUN juif (ou alors des energumenes paumés) sémite au sens donné par le dictionaire et qui sert de reference au droit....
    Donc être traité d’antisemites n’a plus aucn lien (en imaginant qu il ais pu en avoir avant) avec le fait d’être (ou ne pas être) "anti juifs"....


  • ".....c’est au juge de décider,si cela représente de l’antisémitisme et c’est au juge de décider si cela constitue une infraction .."
    Ayant aucunes notions juridiques , je dois me fier à mon bon sens.
    La définition caractérisé de l’antisémitisme n’est pas écrite noir sur blanc dans un texte de loi,je croyais qu’un juge devait s’appuyer sur des textes de lois pour rendre un jugement , donc le jugement final dépendra de son ressenti personnel , de ses convictions etc..
    Donc si par exemple, le juge a une femme qui joue du violon ,et comme dirait Roland Dumas , serait sous influence d’une certaine cotterie , il est trés probable , que le jugement soit orienté vers l’étoile , pas la place à Paris .


  • Que Soral peut-il faire contre des lois scélérates au nom desquelles il se trouvera toujours des magistrates-bonniches (ou sionistes) pour le condamner ?

     

    • Que faire ?

      Simplement attendre que des lois équitables s’installent et qui permettrons rétroactivement d’agir pour rétablir l’équilibre des échanges. Peut-être plutôt que prévu !

      La seule pression pour l’instant à la minorité infinitésimale qui dirige, qui nourrit (à tord ou à raison) les Lois scélérates, serait une Loi future (qui devrait déjà être esquissée, pour que les intéressés soient au courant des conséquences) Une Loi équitable, à la Chouard qui rétroactivement équilibrera la balance avec les Concernés.


  • Dans le même temps Maître Viguier s’implique (et il n’est pas seul) dans une action initiée par 14 Syriens qui demandent réparation pour les "fautes" de Fabius. Rappel des déclarations de Fabius en tant que ministre des affaires étrangères : « Bachar Al Assad ne mérite pas d’être sur cette terre », le groupe terroriste Al Nosra « fait du bon boulot ».

    C’est très intéressant de comparer les appels à la haine de Fabius cautionnés au plus niveau de l’État et les propos de Soral sanctionnés par une peine de mort sociale. Le travail de Maître Viguier est ici fondamental. La totalité des attaques contre Soral (mais aussi la loi Gayssot) repose sur un ressort psychologique bien huilé : "l’histoire a montré où conduit l’antisémitisme". Et les arguments rationnels n’ont souvent que peu d’effet face à ce terrorisme intellectuel entretenu au quotidien. Émettez le moindre commentaire distancié et vous risquez de vous faire raser le crâne publiquement !

    La réponse est pourtant là : démonter inlassablement cette supercherie mortifère. Car elle permet de transformer tout auteur critique dérangeant en commanditaire d’assassinat, voire en responsable a posteriori de la seconde guerre mondiale ! La réponse de Soral se construit dans la durée mais c’est ainsi qu’on élève des édifices qui résistent au temps.

    Bref, Alain Soral a pris la bonne décision en faisant appel à Maître Viguier ! Car il s’attaque au fondements même de l’instrumentalisation maffieuse de la justice française. Les adversaires de Soral cherchent à se faire passer pour des philosophes alors qu’ils ne sont que des voyous...


  • Très intéressant, il a su mettre des mots sur la vision exacte que j’ai du climat actuel, bravo Maître. Malheureusement, 80% des français estiment que les opposants politiques à l’oligarchie europhile sont Mélanchon et Marine Le Pen, donc en voulant se placer contre eux, c’est à eux qu’ils s’allient, autant dire qu’on est dans la merde.


  • Je ne suis pas expert en Droit, mais je crains que cette ligne de défense soit trop subtile et demande aux magistrats une réflexion qui dérangera certainement leur confort intellectuel et moral. Le point faible de l’acharnement judiciaire contre Alain Soral repose sur l’amalgame abusif qui vise a voiler la nuance essentielle entre antisémitisme et critique du sionisme. La quenelle de Berlin n’est autre chose que la dénonciation du détournement d’un crime contre l’humanité a des fins politiques et guerrières indéfendables au regard des lois destinées a protéger l’humanité de la barbarie de quelques uns. Le sionisme, idéologie politique et militaire, que ne partage pas l’ensemble de la communauté concernée, use intensivement du bouclier de la Shoa pour commettre des actes de haute barbarie. Je considère que Alain Soral se montre en fin de compte bien plus respectueux des victimes du régime nazi que le mouvement sioniste qui fait de cette persécution abominable la caution morale de la liquidation du peuple palestinien. Si se déclarer moralement opposé au sionisme constitue une infraction antisémite il faut en même temps apporter la preuve irréfutable que l’idéologie sioniste constitue le socle fondamental de l’identité sémite.


  • Le problème auquel est confronté Alain Soral, c’est qu’il est face à un pouvoir qui ne défend exclusivement que les intérêts d’une minorité d’individus, au détriment de l’intérêt général. Ce pouvoir (soumis à un lien de subordination) utilise en outre tous les outils mis à sa disposition pour parvenir à ses fins.
    Pour le rappel, le lien de subordination se caractérise par l’exécution d’un travail sous l’autorité d’un employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution et de sanctionner les manquements de son subordonné.
    Pour se défendre, il faut peut-être juste prouver ce lien.


  • Il fallait cette mise au point ! c’est pour cela que je suis pour le fait de payer la lecture des vidéos de Soral , le meilleur moyen de l’aider et de continuer à s’enrichir , à s’élever ! et d’abord , qu’est-ce que 2 euros ? si certains en sont à regarder à ça , le tiers d’un paquet de clops , ils n’ont rien à foutre ici ... Il faudrait mettre en place un système de paiement simple , genre prélèvement sur la Box


Afficher les commentaires suivants