Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Faut-il republier les textes antisémites du XXème siècle ?"

La question qui taraude le système

Les historiens Pascal Ory (professeur à la Sorbonne, à Sciences Po et à l’INA, préfacier du « Dossier Rebatet » aux éditions Robert Laffont) et Florent Brayard (CNRS, spécialiste d’« histoire et historiographie de la Shoah ») débattent sur France Culture du bien-fondé de la réédition d’écrits « antisémites ».

 

L’émission contient, logiquement, plusieurs références à Alain Soral et aux éditions Kontre Kulture, que la LICRA a fait condamner pour avoir réédité Le Salut par les juifs de Léon Bloy, La France juive d’Édouard Drumont, Le Juif international d’Henry Ford et La Controverse de Sion de Douglas Reed.

À noter un moment de bravoure de Pascal Ory, à partir de 11’34, dans un passage où le réel se fraye brièvement un passage :

« Aujourd’hui les intellectuels les plus importants dans l’espace francophone s’appellent Tariq Ramadan ou Soral, ils s’appellent pas Alain Badiou. »

Quant à Florent Brayard, reconnaissons-lui une question tout à fait pertinente posée à 30’40 :

« Que se serait-il passé si Alain Soral avait republié Les Décombres [de Lucien Rebatet]  ? »

Une interrogation légitime qui aura permis aux auditeurs de comprendre, s’ils l’ignoraient encore, que la justice, pour trancher ces questions, ne se base pas sur des critères d’historiens universitaires mais bien sur la menace réelle que l’éditeur fait peser sur le pouvoir réel...

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre les causes de la censure avec Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1292403

    Depuis le temps que je veux lire Bagatelle pour un massacre  !

     

    • Oui il y a tout un tas de bouquins qui ne sont plus imprimés, la logique marchande fait qu’on n’édite plus ceux qui sont moins recherchés, aussi - pas que certains classiques. C’est dommage car une partie de la pensée française, y compris marxienne par exemple, y passe et a beaucoup de mal à être rééditée. Et moi je ne lis pas à l’écran et je n’imprime pas 500 pages.


    • Le texte intégral est en accès gratuit sur internet .


  • #1292430

    Je trouve surprenant qu’à Science Po, l’Ena ou la Sorbonne, on persiste à confondre "antisémitisme" et "judéophobie" ... il n’existe aucune "race juive" ... pas le moindre commencement de preuve du mensonge biblique de l’ "exode" ... il ne saurait par conséquent y avoir de quelconque lien entre les dignes peuples sémites, palestiniens entre autres, effectivement originaires de la péninsule arabique, et les européens de l’Est, juifs autoproclamés, descendants de khasars convertis, constituants l’essentiel de la force d’occupation "Israélienne" ... pour le coup radicalement antisémite, raciste, suprémaciste et ... génocidaire.

     

    • Ça c’est notre vision de goyim antiracistes, mais on n est pas les seuls à décider sur ce sujet.
      Il se trouve que ce n est pas la vision des juifs.
      Il y a une étude faite chez des intellectuels américains juifs à qui on posait la question "êtes vous blancs" et ils répondaient à l unanimité non ...ce qui est incompréhensible pour les européens. Pour ces juifs pourtant éduqués, blanc signifie européen caucasien , et être assimilé à cette ethnie leur donne des boutons...
      De plus les études génétiques montrent en effet une séparation avec les européens.
      Strictement les juifs se considère une race à part. Et la biologie moléculaire le confirme.


  • Ory vers 15’
    "Les ennemis de la liberté dans une démocratie ont leur place, parce que si vous commencez à appliquer le principe "pas de liberté pour les ennemis de la liberté", vous êtes en fait totalitaire, je suis désolé de vous le dire."

    Voilà un propos cohérent. Les "antifas" pourraient méditer sur cette évidence.

    Pas comme braillard... oups, Brayard là, le censeur shoatique de service au nom d’une certaine conception d’un devoir moral. Ce qui m’insupporte chez ce genre de personnage, c’est l’arrogance de décider à la place des autres en infantilisant par là même un lectorat qu’il sous-entend nécessairement immature, influençable et même dangereux.

    Cf la République des Censeurs de J. Bricmont sur le sujet.


  • On dirait le film des Inconnus :

    - réédition des livre "les Décombres" de Lucien Rébatet par Rober Laffont et de Mein Kampf par Fayard : Bien (et pas de procès ou ils gagneraient certainement leur procès)
    - possible réédition du même livre par les éditions Kontre Kulture : Pas Bien parce c’est Alain Soral avec ses arrières-pensées douteuses et qui suinte la haine à 100 km.

    Que des hypocrites ! Ils ont vu qu’ils pouvaient se faire de la tune avec des bouquins subsersifs et ils prennent le train en marche.


  • #1292449

    « Aujourd’hui les intellectuels les plus importants dans l’espace francophone s’appellent Tariq Ramadan ou Soral, ils s’appellent pas Alain Badiou. »

    Alain Badiou ?
    Je me suis demandé, c’est pas plutôt Ali Baddou ?
    Bof... lol

     

    • Ali Baddou est le philosophe-chroniqueur de Canal +. Il a quand meme fait une fine analyse du dernier Houellebecq, le résumant d´une phrase, en la répétant," Ca m´a fait dégueuler ". Houellebecq lui répondant qu´il en été navré.

      Une émission qui tend a montrer la valeur et l´honneteté de l´université francaise, pas completement gangrénée, ainsi qu´une émission de France Culture, fréquence pour faire ancien, que je n´écoute plus depuis que les immenses philosophes Rafael Enthoven et Finkelkraut, ont décrété que Dieusonné n´était plusun humoriste, mais un homme politique.
      France Culture, faut voir les themes abordés et les invités, faut la trouver cette émssion perdue au milieu.

      Comme j´ai le cerveau malade, comploteur, je me demande si la sortie des Décombres, n´a pas été faite afin de couper l´herbe sous la Kontre-Kulture, pourquoi pas meme une taupe. Enfin, le complot me tient. Sachant qu´il a du falloir 3 ans de travail pour la publication, je dirais que non cependant.


    • alain Badiou est très bien et appelle un chat un chat


  • J’ai eu entre les mains le fameux Bagatelles, c’est juste chiant. Un délire raciste de la première à la dernière page sans humour et sans cohérence. Un grand n’importe quoi. J’ai pourtant été enthousiasmé par ma première lecture du Voyage . Je ne suis pas anti-célinien. Au contraire.

    Ory a raison. Ces textes, aujourd’hui, ne sont pas dangereux. Personne ne les prendrait au sérieux.

     

    • Chacun sa perception.
      Moi j y est vu l analyse furieuse d un type qui avait été traumatisé par la 1 ère guerre mondiale et par la haute société qu il avait ensuite côtoyé en tant qu écrivain célèbre. Il a pu voir les rapport de force qui régissent notre société au plus haut niveau. Il a pu voir qui poussait a nouveau à la guerre. Il avait pu voir dans les tranchées qui faisait la guerre et était massacré au combat. Ces 2 forces t échappent certainement autant qu elles m échappent car nous n y sommes pas confrontés dans notre vie ordinaire.
      En 1937 Le monde etait en danger d une nouvelle destruction ( et l histoire a donné raison à céline).
      Faut il aimer les forces qui cherchent à vous détruire ? Pour un petit billet ? Ou pour la sécurité d’un pays étranger qui lui n en a rien a foutre de notre bien être ? Faut il prendre des gants ?
      Ceci dit il est vrai que les travaux des antijudaiques sont très grossiers et excessifs et n ont pas la légèreté de la propagande antogoy . Il y a l impulsion bien française en particulier d appeler un chat un chat et de ne pas mentir.
      Et avec le politiquement-correct qui a façonné toute la jeunesse française, additionné à la perte de reperes catholiques, ces écrits paraissent en effet très durs aujourd’hui.


    • #1292767

      Kevin Poireault souhaiterait-il désormais être critique littéraire ?
      Go, Poireault !


    • Bagatelles "juste chiant" ? Alors pourquoi sa réimpression est-elle tacitement interdite par nos maîtres - si le livre est si nul ? Je considère ce livre comme le plus important du 20ème siècle, et l’avenir me donnera raison .


    • #1292890
      le 15/10/2015 par Philippe de Macédoine
      "Faut-il republier les textes antisémites du XXème siècle ?"

      Mario... Vous êtes bien le premier à ne pas trouver Bagatelles drôle. Même un Juif extrêmiste (au sens de religieusement extrêmiste) comme Zagdanski l’a trouvé drôle...

      Bardamu. La réimpression des pamphlets est interdite par la famille de Céline (Mme Céline et, je crois, la fille que Céline avait eu de sa première épouse) car c’est un souvenir douloureux pour eux. L’état n’y est pour rien dans tout ça.


    • " Ory a raison Ces textes, aujourd’hui, ne sont pas dangereux. Personne ne les prendrait au sérieux. "

      Comment te répondre sans me faire censurer. Effectivement lire Céline sans culture, ressort du délire.

      Certains intellectuels aujourd´hui, disent la meme chose que Céline dans ces pamphlets, le langage cru en moins, le conflit de civilisation, l´objectif d´une troisieme guerre mondiale, l´impossibilité de choisir autrement que par oui ou non. Et je m´arrete la pour pouvoir etre publié.

      " Un délire raciste de la première à la dernière page sans humour et sans cohérence. " C´est ce que je pensais apres avoir subi l´enseignement universitaire, j´avais meme trouvé le livre en microfilm dans la salle G de la Bnf, seul lieu ou on pouvait trouver ca. Dans les années 1990. Puis j´ai évolué, lu des livres d´histoire entre autre.

      Je crois avoir trouvé, la plupart des gens sont tant soumis, qu´ils ne peuvent plus voir les critiques autrement que par un délire, selon un texte programatique de la communauté inuit.


    • Gilles, c’est très malpoli de préjuger de la culture d’autrui (et donc de vanter la sienne).

      Bagatelles est illisible. A moins d’être un érudit, un gars qui se paluche sur le style de Céline. Je ne suis pas allé à l’université. Donc, après tout, tu as raison. C’est un bouquin pour gens cultivés.

      Au bout de trente pages, le lecteur lambda abandonne. Parce qu’il n’y a pas de récit, pas de ligne, pas de direction, pas de démonstration. Juste 500 pages répétitives d’éructation. Qui, selon mon goût, ne sont ni drôles ni rien. Ça m’a très vite fatigué. Et crois-moi, je ne suis pas moins judéo-sceptique que toi.

      Mais bon, si certains aiment fantasmer sur ce livre maudit, libre à eux !


    • Céline , une fois qu’il s’est apperçu que son style "rapportait" et lui donnait du succès, n’a pas arrêté de faire des "exercices de style" autour ! Aucun interêt ! sauf pour les belllelttristes snobs qui s’ennuient.
      Dans "Voyage au bout de la Nuit il a dit un certain nombres de choses, que son fameux "style" si affecté en fait (il passait des heures à le paufiner ! preuve de son caractère artificiel et purement formel) n’arrivait pas à étouffer, mais après c’est fini. Le succès l’a gâté.


  • Ils empêcheront toujours la réédition de Bagatelles et de l’Ecole, c’est pour retirer ces livres des vitrines qu’a été pris le décret-loi Marchandeau d’avril 1939 : il ne s’agissait pas qu’à 6 mois de la guerre ces livres puissent continuer à faire leur propagande pacifiste, cela aurait démoralisé les futurs mobilisés .


  • #1292647
    le 15/10/2015 par VIN DE MURAT aka AV COCA
    "Faut-il republier les textes antisémites du XXème siècle ?"

    J’ai une question qui n’a rien a voir avec cet article mais pourquoi un livre tel que "mafia s.a de william reymond" n’ est disponible que sur le net d’occasion alors que c’est un livre que je trouve "super" interessant. Je ne connais rien au monde de l’édition mais pour moi c’est juste un bissness comme un autre(allez dans un sens ici c’est souvent dans le meme sens).Quels sont les éditions dites "respectables" dit interessante, qui impose une refexion ? Enfin certaine pistes ? Car la la logique est aux maths alors que la cohérence n’est pas aux discours (politiques, syndicales, Emotionnel).


  • On se demande qui sont les fachos / totalitaires quand on entend la question : faut-il laisser le peuple lire ces ouvrages....
    Jouer sur les mots censurer et ne pas éditer, etc.
    Je parle du journaliste, je trouve l’historien bien plus ouvert. La haine n’est pas qu’ à droite !


  • Si Bagatelles était réédité en France, cela foutrait en l’air le pouvoir sioniste, et il le sait .

     

    • #1292876

      Bof, il faudrait déjà le lire, bien sûr, comprendre le contexte historique, être réceptif à l’humour dévastateur de Céline...

      Aujourd’hui, des tas de gens ne trouvent pas Dieudo drôle -pour de vrai- hein...
      En tablant sur la médiocrité de base, un gigantesque brouillage/lavage de cerveaux a été constamment entretenu.

      Rien qu’écouter in Girum... de Guy Debord https://www.youtube.com/watch?v=hYx...

      Qui souhaiterait s’entendre dire la misère de sa condition ?
      "Vite ! des cachetons !" lol


    • Imaginez que le CRIF et la LICRA apprennent que KK est en négociation avec Lucette Almanzor, la veuve de Céline, pour obtenir la permission de rééditer Bagatelles, vous voyez d’ici le barouf ! Là ce serait trop grave AS ne couperait pas à la prison ferme . "Le salut par les Juifs" de Bloy c’est une berquinade à côté .


    • Une condition qui s’avère en effet oh combien décevante quand on a l’occasion de s’extraire de son quotidien suffisamment longtemps pour évaluer les contraintes, les temps forts, les objectifs...
      Même les pauses sont programmées pour discipliner les consommateurs. Pas de point de rupture de l’espace temps qui soit choisi, voulu, anticipé pour répondre à des besoins singuliers. Les biologistes et leur rigueur scientifique ont cédé du terrain face aux psycho au behaviorisme tellement propice à la manipulation.
      On est pas sorti de l’auberge...mais ça viendra p’têtre.


  • Ce débat consiste finalement à traiter l’antisémitisme comme une maladie honteuse de détraqués mentaux, une forme particulière de paranoïa. Or l’antisémitisme n’est pas la haine des juifs contrairement à ce qu’on veut nous faire croire. C’est une réalité politique, une lutte contre la confiscation effective des pouvoirs et des richesses par un groupe humain formant une véritable secte, n’ayant que mépris pour tous ceux qu’il maintient en dehors. Une lutte pour la démocratie et la liberté. Et cette lutte serait interdite au nom de la morale chrétienne habilement utilisée pour abuser les "chrétiens", c’est-à-dire ceux qui ont d’autres valeurs que l’argent et le pouvoir ? C’est cet impossible combat ouvert en faveur de la liberté et de la démocratie qui conduit à une radicalisation qui se renforce de jour en jour et qui pourrait bien, alors que l’emprise de la secte tentaculaire se renforce chaque jour (La République est à l’évidence détournée au profit d’intérêts privés sectaires) déboucher sur des formes plus violentes. A l’évidence le feu couve ; la France, mais pas qu’elle, a à nouveau la fièvre antisémite, c’est-à-dire qu’elle entend se débarrasser d’une atteinte parasitaire qui l’affaiblit dans toutes ses parties. L’antisémitisme est la manifestation d’une défense immunitaire d’un organisme attaqué. Plus l’attaque parasitaire est grande plus la réaction immunitaire est vive. Et le malade serait fautif ? C’est l’agent agresseur qui doit se remettre en cause rapidement avant de se retrouver face aux conséquences de son entêtement. Il est urgent pour lui de tirer les leçons de l’histoire plutôt que de vouloir supprimer l’histoire. Les livres peuvent y aider, car ce sont les témoins de cette histoire. Il faut les publier, avec ou sans appareil critique. Personnellement j’apprécie vivement d’être éclairé sur le contexte de certains propos. En leur absence certains livres sont difficilement compréhensibles. C’est le cas du "Salut par les juifs" de Léon Bloy dont le sens est souvent très obscur : l’édition de KK aurait certainement gagné à comporter quelques notes approfondies. Parfois véritable poème en prose, parfois pamphlet politique, parfois vision d’un mystique critique, on a du mal à s’y retrouver.

     

    • Tout à fait ; sinon comment expliquer que les plus grands génies de l’humanité (de Mahomet à Hugo, en passant par Shakespeare, Cicéron, Napoléon, Voltaire et Wagner, etc) aient tous eu leur petite pique contre la communauté ?

      ....Sans doute parce qu’ils avaient compris instinctivement le côté sectateur de la pensée talmudique, qui empêche une certaine unicité de l’humanité ; c’était une critique qui visait le fonctionnement d’une pensée et sa vision du monde, plus qu’une attaque en règle contre un peuple, je crois (il faudrait donc plus parler "d’anti-judaisme" ou "judéo-critiques" à proprement parler que d’antisémitisme, dans ce cas précis....)


  • Où est le texte de loi qui interdit explicitement l’antisémitisme ?


  • Bagatelles pour un massacre = la réponse d’un goy a un juif du talmud ! le "problème" de bagatelles pour un massacre de Céline (le plus grand écrivain depuis 2000 ans disais Charles bukowski), n’est pas ces attaques contre les juifs etc (que l’on peux trouver abjecte) mais est que ce bouquin est d’un rare actualité et c’est cela qui est dramatique (suffit de voir comment il décrit le showbiz en 1937, c’est criant de vérité !) !

    hier français contre allemands, demain français contre musulmans : Céline, le dernier des prophètes (bien réel celui-là !) !


  • Le problème ; ce n’est pas de disserter sur le statut raciste ou antisémite des certains écrits, mais bien de savoir si ce qui est écrit ou dit , à propos des juifs, de leur comportement ou du talmud, est avéré ou non !!!

    Je pense que le débat doit avoir lieu !...comme cella a été le cas sous Saint Louis. Fuir le débat, c’est valider la suspicion !


Afficher les commentaires suivants