Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fourniret "ne nie pas être impliqué dans l’affaire Estelle Mouzin"

Meurtre d’Arthur Noyer : Lelandais reconnaît avoir pris le caporal en stop

Deux affaires semblent se dénouer en même temps : celle d’un autre enlèvement ou meurtre éventuel de Nordahl Lelandais, déjà auteur de l’enlèvement et du meurtre de la petite Maëlys, et la lancinante affaire Estelle Mouzin, qui a mobilisé et mobilise encore toute une compagnie d’enquêteurs. Estelle Mouzin, enlevée le 9 janvier 2003 à Guermantes ou l’histoire d’un crime jamais résolu, où des milliers d’indices et de pistes ont été analysés et labourés par les cellules d’enquête successives de la PJ et autant de juges.

 

Les agendas des tueurs Lelandais et Fourniret sont passés au crible, les affaires non résolues sont réactivées à chaque découverte de tueur en série, et la concommittance des révélations ou des semi-révélations des deux tueurs interroge : Fourniret cherche-t-il, en relançant le doute sur sa responsabilité éventuelle dans la disparition d’Estelle, à reprendre la main médiatique, afin de rester le numéro un des serial killers français ?

Concrètement, il a déclaré qu’il « ne nie pas être impliqué dans l’affaire Mouzin ». Il faut savoir que chez les tueurs en série, le meurtre d’enfant est le plus dur à avouer. Même chez Francis Heaulme, réputé limité, l’aveu fonctionne par euphémismes et édulcorations : « j’ai étranglé un arbre ». Fourniret, lui, a reconnu le viol et le meurtre de 5 jeunes filles, plus deux assassinats.

« C’est au cours de ces récentes auditions que Michel Fourniret a fait des aveux circonstanciés dès le 5 février sur l’enlèvement et l’assassinat de Marie-Angèle Domece en juillet 1988 et de l’enseignante britannique Joanna Parrish, 20 ans, en mai 1990 à Auxerre (Yonne). » (Source : Le Parisien)

Réputé moyennement intelligent mais très vaniteux, et encore plus manipulateur, Fourniret est capable de mener les enquêteurs en bateau pour reprendre la main et briller médiatiquement. Pour les enquêteurs, à 99,99%, « l’Ogre des Ardennes » n’est pas l’auteur de l’enlèvement d’Estelle Mouzin.

En revanche, ce vendredi 9 mars 2018, toujours selon Le Parisien, décidément primeur sur les faits divers, Nordahl Lelandais vient de reconnaître avoir pris le caporal Arthur Noyer en stop... le soir de sa disparition. Le jeune militaire de 23 ans s’était évaporé il y a presque un an en Savoie. Des fragments de son crâne avaient été retrouvés, toujours en Savoie, au-dessus de Cruet, à 958 mètres d’altitude.

Pédocriminalité et sexualité,
lire sur Kontre Kulture

 

Le dossier des tueurs en série, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis tout de même surpris par l’ampleur des résurgences des grandes affaires judiciaires sous Macron.

    Très tôt, l’affaire ô combien emblématique de Gregory a été remise au gout du jour de par un emballement médiatique cachant mal et pour l’instant, un coup d’épée dans l’eau.
    Ensuite, l’affaire Daval précédant the big one, à savoir l’affaire Maëlys et avec un "feuilletonnage" digne de Dallas avec Jaku dans le rôle de JR.

    Alors deux choses l’une, soit la justice ne foutait rien sous Sarko et Hollande, soit c’est "Anacrim" qui est en train de trouver subitement sa vitesse de croisière.
    Ca pourrait expliquer pourquoi Lelandais, malgré son mutisme et l’habilité cynique de son avocat, est acculé dans les cordes et doit quand même lâcher du lest sur le caporal Noyer.
    Même remarque concernant l’affaire Mouzin et Fourniret.

    Avec l’affaire Ramadan masquant l’affaire Darmanin, le système coche donc les cases des trois S, sexe, scandale et sport, sur ce dernier point, il y a fort à parier que Neymar va devenir une grosse affaire médiatique sur fond de crise au PSG.

    Du pain et des jeux, pendant ce temps, Macron réforme à tour de bras sans contestation crédible en face et Bendaoud se pavane sur BFM, un peu comme Coupat chez Lucet.

    Cherchez l’erreur.

     

    • @goyband
      Votre analyse me paraissait pertinente, jusqu’au moment ou vous mettez en cause Bendaoud, il a été relaxé par la justice, un appel est en cours. Vous voulez à tout prix un coupable ou quoi ? Le mec vous dit dans son procès théâtralisé qu’il ne savait pas à qui il louait l’appartement. Et si ça avait été un Martin à la place de Bendaoud, vous auriez la même réaction, je me pose la question.


    • L’affaire Grégory, réactivée entre les deux tours de l’élection présidentielle, était juste une manipulation destinée à faire baisser le vote Front National.
      Cela visait les plus de 50 ans, qui ont forcément été marqués par cette affaire extrêmement médiatisée dans les années 80 et début 90.
      Il s’agissait de les amener à penser que la Justice arrivait à quelques résultats, alors que le sentiment de son inefficacité actuelle est un ressort puissant du vote FN.


    • #1915783

      Vous répondez finalement à votre propre étonnement du départ...
      C’est parce que la politique pour Macron sera d’une toute autre ampleur, dans sa cadence - par rapport à celle du gros mou d’avant - qu’il faut multiplier les "affaires" pour bourrer les médias d’"infos" et couvrir les agissements du gnome.

      Et il n’y a pas de contestation sociale d’une intensité correspondante, parce que nous sommes tous englués dans la matrice... difficile de rester concentrer avec tous ces trucs qui clignotent...
      À moins de s’être "construit" en réseau militant soudé.

      La seule accroche qui reste aux gens pour s’exprimer ensemble, c’est le syndicat.
      Et on sait à quel point il est vérolé.

      Alors bon, allons consommer tiens...


    • Pitchou, c’est le manque de décence qui me révulse et ce, dans les deux cas, que ce soit chez Bendaoud ou Coupat.

      Vous faites fausse route.


    • Evidemment, le détournement d’actualités est le moteur de ces affaires 2.0.
      Mais il me semble que la justice -qui doit impérativement faire de larges économies- est ravie de trouver des accords (deal) avec certains assassins pour enfin clore les très couteuses instructions en cours et donner satisfaction à peu de frais aux parties civiles.

      Thémistoclès


    • Excellente remarque.


  • Fourniret n’aurait jamais pu commettre ses crimes sans la complicité de sa femme Monique Olivier : c’est elle qui demandait aux jeunes filles de monter dans la camionnette pour lui indiquer la route qu’elle prétendait chercher . Espérons que les féministes ne l’on pas oublié, hier, journée de La Femme .


  • #1915732
    le 09/03/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Fourniret "ne nie pas être impliqué dans l’affaire Estelle Mouzin"

    La disparition d’Estelle Mouzin date d’il y a maintenant 15 ans.

    La déclaration de Fourniret date de sa dernière provocation relayée médiatiquement.

    La peine de mort a été votée abolie en France le 18 septembre 1981.

    Estelle Mouzin aurait aujourd’hui 24 ans.

    Se prononcerait-elle en faveur du rétablissement de la peine de mort ?

     

    • Autre question à ne pas négliger : se prononcerait-elle pour les sanctions hors les murs en pensant que bracelets électroniques et autres gadgets seraient une garantie digne de ce nom pour tous les profils de criminels ? :-) J’ose espérer que vous n’irez pas jusqu’à affirmer que Fourniret est « le miroir de la société » dans lequel cette même société n’oserait pas se regarder.


    • #1915920
      le 09/03/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Fourniret "ne nie pas être impliqué dans l’affaire Estelle Mouzin"

      @ Eric
      Fourniret est un cas exceptionnel, ne confonds pas tout.
      Mais pour autant, il ne sort pas de nulle part.
      Oui, c’est aussi un miroir de notre société libérale.
      Un prédateur isolé, qui n’est pas dans le cadre légal de la prédation.
      D’autres pratiquent leurs vices avec les lois qu’ils t’imposent.

      Les aménagements de peine sont une bonne chose.
      Le bracelet électronique n’est pas un gadget, c’est une réelle contrainte.
      Je le sais pour l’avoir vécu.

      Ce que j’ai voulu dire, en donnant des dates et la mesure du temps qui s’écoule, c’est la permanence de certaines choses, et l’oubli volontaire d’autres.
      Je crois absolument à la peine de mort.


    • Il ne s’agit pas de confondre mais il faut tout prendre en compte je suis désolé. Vous êtes un
      peu malhonnête dans la mesure où vous vous contredisez doublement. Vous dites que Fourniret est un cas exceptionnel, ce qui ne suffit pas à l’extraire de votre raisonnement, ceci tout en continuant de maintenir vos affirmations précédentes, d’un « angélisme » confondant (je mets des guillemets puisque vous trouviez le moyen de la faire à l’envers en collant ça sur le dos de la société dans un laïus digne d’un mauvais groupe de rap pré-ado). Ensuite, vous avez la mauvaise idée de vouloir illustrer le bien-fondé de vos propos à travers votre seul exemple. Vous n’êtes pas un de ces genres de tarés mais vous pouvez parfaitement concevoir qu’un type pervers n’en aura rien à cirer de ce genre de trucs et pourra passer à l’acte en n’ayant que faire des conséquences. Vous manquez à mon avis de réalisme et généralisez trop à mon avis. Il ne s’agit pas d’être pour ceci ou contre cela de manière systématique mais de trouver des sanctions adaptées, et qui ne peuvent donc être les mêmes pour tous. J’ajoute que face à la peine de mort je n’ai pas d’avis tranché même si je m’étonne que vous concluiez là-dessus au terme de ce genre de propos (encore une contradiction).


    • #1916464
      le 10/03/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Fourniret "ne nie pas être impliqué dans l’affaire Estelle Mouzin"

      "vous pouvez parfaitement concevoir qu’un type pervers n’en aura rien à cirer de ce genre de trucs et pourra passer à l’acte en n’ayant que faire des conséquences."

      Je me rappelle très bien de la photo d’Estelle Mouzin diffusée dans l’espace public, dans les rues, dans la mienne, dans les tiennes tout aussi bien.
      Une société qui se gave d’images, construit des murs, laisse vivre Fourniret, ne comprend rien.

      Elle se prononce contre la peine de mort, parce qu’elle n’a rien compris à sa propre mort, elle est incapable de l’envisager, et ne fait pourtant que l’entretenir.
      La photo de cette enfant en est le témoignage.

      Estelle Mouzin, c’est notre société qui te regarde.


    • Vous vous rappelez très bien de sa photo, et beaucoup d’autres avec vous, très bien et après ? Je passe sur le reste qui, excusez-moi, mais n’est rien d’autre que fumeux et ne veut rien dire concrètement :
      « Une société qui se gave d’images, construit des murs, laisse vivre Fourniret, ne comprend rien.
      Elle se prononce contre la peine de mort, parce qu’elle n’a rien compris à sa propre mort, elle est incapable de l’envisager, et ne fait pourtant que l’entretenir.
      La photo de cette enfant en est le témoignage.
      Estelle Mouzin, c’est notre société qui te regarde. »
      Ce n’est pas la peine de me resservir encore la même sauce à base de Big Brother du pauvre, svp ! Vous ne répondez en rien aux objections qui étaient les miennes et qui consistent à dire simplement que le problème est complexe et qu’il n’y a pas de réponse aussi affirmative que celle que vous apportez au travers de diatribe hors-sol et simpliste comme celle qui sont les vôtres sur la prison et qui font fi de la dangerosité intrinsèque de certains individus. Quand on parle d’un sujet grave et concret, j’en suis désolé mais ce n’est pas avec de la sous-philosophie fumeuse qu’on y répond..
      P.S : j’ajoute qu’il y a beaucoup de gens qui se prononceraient aujourd’hui pour la peine de mort et que ce n’est pas parce qu’il y quelques décennies les gens se sont prononcés majoritairement contre qu’à la fois cela résumerait à soi seul « la » société, ni que l’opinion ne puisse changer globalement, ce qui de toute manière et dans tous les cas ne rend pas le sujet moins problématique.


  • Je pense sincèrement qu’il y a des gens qui ont été créés pour être juste une épreuve pour nous ! Comment peut-il en être autrement ? Ils vous enlèvent le goût de vivre... Je ne pense pas que ces gens ont une véritable âme humaine - au sens propre du terme - non, du tout ! Ils s’attaquent aux plus faibles, aux innocents... c’est juste monstrueux et c’est tout !

     

  • #1915738

    Osons analyser jusqu’au bout ce genre d’affaire, même si ce n’est pas la tasse de thé de la maison, sous un angle racialiste.
    Pendant qu’on parle en une et quotidiennement de serial-killers blancs, on ne parle pas des méfaits de milliers d’envahisseurs. C’est aussi simple et limpide que ça. Les médias ont horreur de leur propre vide.

     

    • #1915924
      le 09/03/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Fourniret "ne nie pas être impliqué dans l’affaire Estelle Mouzin"

      Tu devrais comprendre que Fourniret, c’est pas Momo...

      Il y a une spécificité des crimes et des individus qui les commettent.
      Une vision, une conception du monde, qui y préside.


    • Même si je n’adhère pas au point de vue racialiste, je dois admettre qu’il y a quelque chose de très juste dans cette réflexion.
      Le système sur-médiatise les crimes commis (ou supposément commis) par des hommes blancs, issus des classes populaires ou prolétaires, et atteints de "pathologies mentales".
      Je suis persuadé que c’est une façon de manipuler les masses, de sorte à les pousser à se méfier non pas de leurs prédateurs réels, mais des pauvres malheureux qui en sont les premières victimes.
      Pendant que Mme Michu(*) se méfie des laissés pour compte du système, elle ne pense pas à se méfier des prédateurs bien plus redoutables qui y sont parfaitement intégrés, ni surtout à ceux qui en sont les architectes et qui produisent les programmes télévisuels manipulateur dont elle se délecte.

      Si on devait faire des "faites entrer l’accusé" pour toutes les racailles multirécidivistes du coup de couteau sur petit blanc qui ont sévi ces 30 dernières années, il n’y aurait jamais assez de temps d’antenne.
      Peut-être aussi que ça déplairait à Mme Michu, qui ne veut bien voir que ce qu’elle a envie de croire.

      (*) Pas d’intention sexiste derrière le Madame Michu, seulement l’observation objective que ce sont essentiellement des bonnes femmes qui se délectent de ce type d’émissions.


  • Le plus impressionnant, c’est qu’on se pose encore la question sur la peine de mort .Ce genre de pourriture, ce n’est pas par la tête qu’il faudrait le pendre, mais par les burnes .Je tire même la trappe si vous voulez..

     

    • Par convinction religieuse, je suis contre la peine de mort.
      Par contre, je suis pour la perpétuité réelle, et contre toute forme de remises de peines.
      S’il y a mauvause conduite en prison, alors augmentation de la peine, voila.
      Je suis également pour la sanction des mineurs, dès la première infraction car c’est la que tout se joue et parce que beaucoup de parents sont démissionnaires de leur role d’education. Les ados cherchent les limites et personne ne leur en donne.
      Il faut également sous une forme ou une autre, recréer un rituel de passage a l’age adulte pour les hommes. Le service militaire jouait ce role mais a disparu. et les femmes ont biologiquement ce rituel. Toutes les formes de sociétés dans l’histoire avaient un rituel de ce genre, la notre n’en a plus.


    • J’en conviendrais presque, mais avec une telle conception, Patrick Dils, les Six de Birmingham et d’autres encore seraient passés à la trappe...


  • Pour Fournirait s’accuser du meurtre de la petite Mouzin c’est peut-être aussi une façon de faire parler de lui, de sortir de prison pour voir du paysage pendant la reconstitution . La photo montre Fournirait pensif, quelques secondes plus loin dans le reportage on le voit rigoler avec les policiers . La belle vie quoi . Célèbre et en pleine forme, c’est une star . Céline qui a connu des criminels en prison danoise écrivait que " d’une façon générale ils ne regrettaient rien pourvu qu’on parle d’eux dans les journaux " (Correspondance) .


  • L’autre jour j’ai tapé "affaire lellandais mariage" sur Google image. Il n’y a qu’une photo ou il rie comme un abruti avec un verre à la main, curieux non alors qu’il y avait 180 personnes. Et en plus j’ai retrouvé un article de presse datant de peu après la disparition, ou ils disent que le père de la gamine se serait disputé avec lelandais au sujet de sa fille. Et le type s’est quand même barré avec en passant devant les cameras du village. Consternant non ?

     

  • #1916056

    Fourniret est un monstre, un manipulateur, c’est une incarnation du mal...Dommage que la peine de mort ne soit plus d’actualité...Que la justice divine le frappe de toute sa grandeur, et qu’on ne parle plus de ce déchet de l’humanité...Il a fait trop de mal sur cette Terre.


  • Ce type fait son mariole, c’est sa façon d’exister, à cette larve. Un bon coup de gégène, ça te le ferait parler en vitesse. Puis fin de vie au bagne, à casser des cailloux 12h par jour.


  • Et maintenant, en plus, on apprend que Lelandais allait visiter des sites pédopornographiques. Bizarre quand même qu’il ait fallu tout ce temps pour s’en rendre compte.
    Au fait on entend plus Jaku sur tout ça. Certainement trop occupé par le diner du CRIF.

     

    • Il avait visité RECEMMENT des sites porno. On peut supposer qu’il n’était pas pédo lui-même, mais avait contacté des pédos.
      Il semble qu’il s’en prenait aussi aux homos. Leur communauté est perçue, à tort ou à raison, comme plutôt prospère, ce qui peut attirer les chacals. Pour cela il avait sans doute besoin de faire quelques recherches.


    • À mon avis il n’y a rien de bizarre. Vu ce qui est sorti depuis, cela signifie tout simplement qu’il y a fort à parier que la police et la gendarmerie ont fait du très bon boulot concernant cette affaire. Et aussi que des connexions ont dû être faites « rapidement » avec d’autres disparitions (via son portable), ceci ralentissant d’autant le temps de l’enquête. Tout cela prend infiniment plus de temps que d’aller baver n’importe quoi dans les micros et devant les caméras en mode Jaku et cela se fait par définition dans un nécessaire silence et de manière verrouillée.


  • Mais ça sert à quoi de garder en prison une telle caricature humaine ?

    Il serait temps d’envisager de dépoussiérer la guillotine ...


Commentaires suivants