Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Français, dormez tranquilles, la LICRA s’occupe de vos enfants

Alertés par un article paru sur le site d’E&R Lille, nous avons pu vérifier que la LICRA s’occupait avec beaucoup d’application à orienter l’esprit de nos enfants. En douce, et dans notre dos.

« Nous apprenons sur le site de la ville de Roncq, près de Lille, qu’une centaine d’élèves participait hier à une rencontre avec la LICRA, représentée par Jacques Dubois et Noël Flageul, dans le cadre d’un partenariat avec l’Éducation Nationale et la circonscription Tourcoing/Roncq. Le projet “Fraternités” vise apparemment à leur inculquer dès le plus jeune âge le respect des sacro-saints Commandements républicains, à savoir la lutte contre les stéréotypes “dénués de sens et éloignés de toute tolérance”, contre les “fake news”, “toutes les formes de harcèlement ou de complotisme” et, last but not least, contre l’antisémitisme… »

Tout se tient, n’est-ce pas. La fraternité, la République, l’Éducation nationale, le Bien, la LICRA... tout cela va ensemble contre le Mal, les fake news, l’antisémitisme. Ainsi posées, les choses sont claires, bien binaires, et nos enfants peuvent se consacrer tranquillement aux maths et au français, endormis qu’ils sont par la propagande conjointe de l’EN et de la LICRA.

Une fabrique du crétin, selon la formule célèbre de Brighelli. Du crétin bien soumis, bien-pensant, licratisé à mort. Plus tard nos enfants ou les enfants de nos enfants s’appelleront peut-être les Licraiens, ou les Licrades, les Licradeaux ou les Licradelles, il doit bien y avoir un joli terme à trouver dans le tas. Licrasseux et Licrasseuses n’allant pas du tout : ça bascule dans le péjoratisme.

Les autorités éducatives de la ville de Roncq n’ont donc rien trouvé de mieux que d’organiser une descente de la LICRA. Libres à elles de souffrir, même si les gosses n’y sont pour rien et qu’ils sont les premières victimes. Les responsables de cette opération de propagande figurent, sans honte, dans le texte de présentation du site de la ville :

« Ce mardi 20 mars, en présence de Claudine Zahm, Conseillère municipale déléguée à l’école dans la ville, s’est déroulée salle Gérard-Philipe la première des quatre séances d’un ciné-débat intitulé “Paroles de fraternités, comment agir ?”. Les classes de Mmes Pattyn et De Biasio de l’école Brel ainsi que les classes de Mmes Tierrie et Del Prato de l’école Saint-Roch se sont rendues au cinéma roncquois pour un nouveau temps fort de ce projet “Fraternités” co-construit par le service Éducation de la Ville et la circonscription Tourcoing/Roncq de l’Éducation Nationale. Le lendemain, le débat s’est développé au collège Éluard où deux classes de 6ème ont pu échanger avec Laure Michel, présidente de la LICRA Lille Métropole. »

Trop d’la chance, pouvoir en 6e échanger avec la présidente de la LICRA de Lille Métropole, en personne ! C’est presque une envoyée de Dieu (Jaku) sur Terre ! Qu’est-ce qu’on aurait aimé être là, au milieu de ces profs de français et de ces enfants touchés par la Grâce licrative... Hélas, on ne peut pas être partout. La conclusion de l’article de roncq.fr réchauffera néanmoins le cœur des absents :

« Deux groupes plus réduits d’une trentaine d’élèves se sont montrés attentifs et même passionnés pour certains d’entre eux par le sujet du racisme et de l’antisémitisme. Le temps d’une prise de conscience et la conviction qu’eux aussi peuvent changer les choses, voire la société qui les verra grandir. »

On attend tous avec impatience l’avènement de cette nouvelle société qui sent bon la Fraternité et la lutte contre tous les antisémitismes... ce qui est quand même l’objectif principal de l’éducation de nos enfants, n’est-ce pas. Au fait, à quand un bac Licra, une grande école (Sup Licra), un master Licra ? Pourquoi n’y a-t-il pas de responsable de la LICRA dans les jurys du bac, au Pôle Emploi (il ne faut surtout pas embaucher des antisémites) ? Un membre de la LICRA dans chaque famille ?

E&R Lille nous apprend, via le département Éducation du site de la LICRA, que

« En 2015, plus de 28 000 jeunes ont rencontré un animateur de la Licra. Ces quelques 1 100 interventions touchent en priorité le cycle du collège et du lycée. »

Une jolie forme de terrorisme intellectuel. Au fait, pourquoi ne pas élargir la propagande aux adultes dans les entreprises et aux citoyens inactifs chez eux ? La boucle serait bouclée.
Autour du cou des Français.

Luttons ensemble contre tous les racismes
avec Kontre Kulture

 

La LICRA ou la France bâillonnée, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Même pas besoin de la Licra, les profs de l’EN se livrent à de véritables concours de servilité . Jamais vu de pareils larbins .


  • Il devrait être interdit à toute personne qui n’est pas enseignante dans les établissements, de s’adresser aux enfants dans les écoles, collèges et lycées.

    Dehors les militants, les propagandistes, les manipulateurs, les commerçants.

     


    • Dehors les militants, les propagandistes, les manipulateurs, les commerçants.




      Exactement !
      A moins que la loi de 1905 n’ait été qu’une balise pour tant d’empoisonneurs publics.

      L’un des textes de base de "la licra dans les salles de classe" est sans doute la convention-collaboration signée par Bécascem et le petit prêtre Jacu.
      Les présupposés et les faux projets éducatifs découlant de ce document seraient intéressants à analyser et dénoncer pour évacuer la licra des salles de classe.
      Par ailleurs, la lica n’indique nulle part combien lui ont rapporté ses milliers d’interventions directes (pour pas grand chose) depuis lors.


  • #1929671

    Cours préparatoires à l’assimilation des 7 commandements du noachisme.


  • Une seule phrase à retenir sur le site de la ville de Roncq " Le temps d’une prise de conscience et la conviction qu’eux aussi peuvent changer les choses, voire la société qui les verra grandir ". Cela n’ira pas dans le sens des organisateurs car la prise de Conscience s’accompagne de la vérité et de la justice.
    Comme dit Métatron à ce jour «  La vérité ne saurait jamais rester cachée  »
    C’est également une citation de Sénèque ; La Troade - env. 60 ap. J.-C...un connecté parmi d’autres.


  • #1929693

    Avant on nous apprenait à penser. Puis on nous a appris comment penser. Maintenant on leur met directement dans la tête quoi penser.


  • La dictature dans toute sa splendeur.
    L’endoctrinement se fait dès le plus jeune âge.
    Du temps de ma jeunesse pas si lointaine, nous pratiquions les courses d’orientation en forêt avec une boussole, la classe des neige, les sorties en randonnées visites des sites historiques de la ville de la region, les châteaux de la Haute Loire...
    Bref, le patrimoine français.

     

  • En fait, il faut relativiser. Roncq est une commune peu peuplée et assez proprette. On doit y croiser plus de BBR que dans d’autres communes environnant Lille. D’ailleurs, la municipalité est passé à "droite" dès 1983, sans doute fallait-il y voir une prise de conscience très précoce de la trahison socialiste ? Alors autant voter à droite, puisqu’à gauche on ne change pas la vie.

    Sur ce terreau trop meuble sociologiquement, la bonne parole de la LICRA n’a aucune peine à se déverser et à pénétrer les esprits... Habitant l’est lyonnais, je puis vous assurer, que ça sera une autre paire de manche d’aller porter la bonne parole à Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Saint-Priest, Bron, Décines ou même Villeurbanne. La LICRA devra mettre au point une autre stratégie, car dans ces communes fortement soumises à la diversité, les "chances pour la France" en herbes ne se laisseront pas facilement convertir et feront valoir -parfois très justement- leurs opinions, notamment concernant la Palestine.

    A bon entendeur, courage à la LICRA.


  • D’où l’intérêt de réduire, très tôt, nos gosses à l’état de parfaits incultes et de malheureux illettrés...pour mieux remplir le vide. Laisser de la place et du temps de cerveaux (?) disponibles...


  • Moi pour nettoyer l’esprit et lui donner du recul et de la perspective , lorsque les enfants rentrent je les cale devant les reportages enregistrés de TMC sur les heures sombres mais sans commentaire , a la place je balance du Wagner .


  • La propagande à l’école est énervante, mais elle n’est efficace que si elle se poursuit sur les écrans.
    Pour éviter l’endoctrinement des enfants, une solution : balançons nos TV.


  • Ils n’ont pas compris qu’ils ont perdu la guerre idéologique ! Ils s’en prennent à nos enfants dans l’espoir de les formater...or ce qu’ils ne semblent pas avoir réalisé c’est que désormais un nombre considérable de goyim fournissent à la maison une éducation bis sur le modèle "marrane" à leurs enfants. On leur explique qu’à l’école on va leur apprendre des bêtises, il faut qu’ils fassent semblant d’y croire tout en sachant que c’est faux, que c’est nous qui sommes dans le vrai et que notre objectif c’est reprendre le pouvoir...

     

  • Ce n’est pas que dans la ville de Lille que ces lavages de cerveaux ont lieux.
    Dans le collège où je travaille - à Strasbourg - on a en ce moment énormément de "projet" et d’"activités" de ce genre.

    Notamment un partenariat avec des étudiants en journalisme qui travaillent toute l’année avec les élèves - de troisième mais pas que - et qui étudie ce que sont les fake news, comment les reconnaître, (etc..).

    Dans le cdi, énormément de magazines pour les jeunes (adapté à tout les niveaux du collège) traite du complotisme et des fake news. Le numéro sur le complotisme, vraiment je ne m’y attendais pas.
    De plus, sur le site internet, également énormément de références de sites à ce sujet, pour expliquer aux enfants les façon de vérifier que le site est "bien" (= appartient effectivement à la bien-pensance) ...ou pas.

    Encore, un projet théâtre avec les troisième sur le thème de la seconde guerre mondiale en partenariat avec une équipe théâtrale spécialisé en ça (WWII et toussa toussa).

    Également un projet musique avec la musique des camps qui comprend un travail avec une musicienne du conservatoire sur le thème des déporté juifs en lien à la musique. Projet qui dure bien deux heures par semaines ..

    Je n’ai pas encore entendu parler de la LICRA mais c’est tout comme. Et je suis certaine que c’est le cas dans tout les collèges de France.

    N.


  • #1929801

    La " Licra " et autres coquilles vides du système , aiment bien vos enfants , et aimeraient bien s’en " occuper " ...

    Ils s’en " occuperons " autant que possible !!!

     

  • Il faut fermer les étabissements scolaires aux associations. Elles n’ont rien à y faire et la plupart sont militantes. Même celles qui au départ ont un combat louable, finissent par chercher d’abord à perdurer avec des fonds publics.
    Au fait, ces interventions, elles coûtent combien ? (directement ou par subventions)


  • Cette quête désespérée de légitimité de nos élites monochromes à travers le religieux récit de la souffrance : on a tant souffert que vous ne sauriez élever la moindre critique sur notre domination sur vous , nous vos Maîtres naturels ! Voilà le cathéchisme en vigueur à l ’ école de la République , République qui n ’en fut jamais été une : rien qu ’une dictature d ’une minorité jacobine (autre nom pour maçonnique : derrière la loge . . . )


  • Incroyable mais vrai !!


  • #1929992
    le 26/03/2018 par Don diego de l’ananas
    Français, dormez tranquilles, la LICRA s’occupe de vos enfants

    Ça ne marche pas, car quand l’enfant se rend compte que l’on voulait lui bourrer le crâne en général il ira dans le sens inverse c’est à dire, il deviendra Dieudonniste, voire Soralien peut être même pire encore Ryssenien. Moi c’est grave je suis les trois, j’ai même des idées démocratique de vrai libertée comme Vincent La Pierre.

    Des millions d’Ananas qui souffrent, qui en parle. Il faut crée une association subventionné pour protèger les Ananas.


  • Il fut un temps de l’école devenue obligatoire, où chaque marmot était conditionné à la Revanche, où l’on chouinait au son du tambour l’Alsace et la Lorraine perdues.
    Beaucoup sont partis le moment venu, dit-on la fleur au fusil : peu sont revenus pour mieux bouffer les racines d’une autre ; celles des pissenlits.
    Le plus complexe et schizophréne à la fois, étant de dire à nos jeunes qu’on leur enseigne de la merde au bahut, qu’ils n’ont d’autres choix que de s’y coller pour obtenir leurs diplômes valant sésame, mais, que la bibliothèque de combat nécessaire à la compréhension de la vérité, planquée à la cave, leur sera accessible plus tard, quand émergera leur conscience (politique).


  • "Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, l’on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif."

    - Aldous Huxley, Le Meilleur des Mondes


  • Il faut s’attendre au pire car notre président fantoche vient de décréter la scolarité obligatoire a partir de trois ans.
    Décision certainement prise lors du dernier diner du crif


Commentaires suivants