Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

François Ruffin : "Donner aux gens le sentiment qu’ils peuvent sortir de l’impuissance collective"

François Ruffin nous reçoit dans sa cuisine rouge et blanche bien connue depuis qu’elle sert de cadre aux vidéos du député, sous le regard d’une marionnette de Ch’Lafleur et avant d’aller jouer au foot. Rare moment de détente avant une semaine marquée par deux gros rendez-vous pour le député France insoumise de la Somme : son Dépu’Tour, du 1er au 5 mai, à la rencontre des électeurs de sa circonscription et la « fête à Macron » du 5 mai, manif pot-au-feu nationale » d’un nouveau genre. Explications.

 

 

François Ruffin, le 5 mai, vous appelez à une « manif pot-au-feu » à Paris. De quoi s’agit-il ?
Beaucoup de gens sont aujourd’hui mécontents pour des raisons variées, mais qui ont en commun des décisions prises par gouvernement d’Emmanuel Macron, que ce soit la CSG, les fermetures de classe, les Ehpad, la SNCF, etc. L’idée, c’est que chacun ramène son navet de revendication, sa carotte de mot d’ordre et on met tout en commun ! Au-delà, il y a plein de gens qui ne sont pas cheminots, qui ne travaillent pas dans des maisons de retraite, pour qui cela va correctement dans la vie, mais qui pourtant ont envie d’autre chose, ont envie de respirer, des gens qui pensent que la société ne peut pas être réduite à l’économie et les hommes à être simplement des producteurs-consommateurs.

 

D’où est venue cette idée ?
L’idée est née d’un groupe dans lequel on trouve Frédéric Lordon, des gens du Monde diplomatique, etc. Après, pour mettre cela en musique, il y a eu un meeting à la Bourse du travail où l’on a fait approuver la date.

[...]

Qu’attendez-vous de cette journée ?
Je pense qu’il faut regarder cela dans une trajectoire où l’on va vers un autre type de manifestations. J’essaie de donner une forme drôle, plus libertaire, à un contenu sérieux. Il va y avoir des chars, nous allons commencer la manif en marche arrière, des trucs comme ça. J’espère que la forme sera réussie aussi, que les gens ne s’emmerderont pas. Qu’est-ce que ça va donner ? Je n’en sais rien. Entre le magnifique et le ridicule, il n’y a souvent qu’un pas…

Mais le 5 mai, on aura des bouts de syndicats qui viennent, on a presque tous les partis politiques de gauche qui appellent à venir – avec plus ou moins de bonne volonté, mais on retrouve le PCF, le NPA, la France insoumise évidemment, Génération.s je crois. Ensuite, il y a des citoyens ordinaires. Ceux qui portent l’organisation sont des jeunes gars qui ont fait Nuit Debout, qui ont eu envie de faire des chars… À Marseille, récemment, un début d’union entre syndicats et forces politiques a été réussi. Or, si on veut battre Macron, pas seulement Macron, mais son oligarchie qui est hyper-puissante, il faut une alliance du mouvement politique, du mouvement syndical et du mouvement citoyen. Le 5 mai est une étape pour créer cette alliance.

 

 

Récemment sur France Inter, vous avez été interpellée par une éditorialiste, Carine Bécard, qui disait, en gros, que vous faites du bruit, vous faites des coups, de la mise en scène, mais qu’après vingt ans de combat, vous n’auriez finalement pas obtenu de réels résultats. Alors, où sont vos résultats ?
Je suis député depuis moins d’un an. Qu’elle pose la même question à Marine Le Pen, à des gens qui sont dans le système depuis des années ! Moi mon but, à travers la manif du 5 mai par exemple, c’est de faire bouger les gens, les faire sortir de l’indifférence, leur donner le sentiment qu’ils ont encore un peu de pouvoir, qu’ils peuvent sortir de l’impuissance collective. Cela ne se fait pas en claquant les doigts, c’est sûr…

Alors, après, « mes résultats »… J’ai été petit journaliste local pendant dix ans. Que fallait-il en attendre ? Il y a eu un procès au sujet d’un accident du travail sur le chantier de la Citadelle d’Amiens alors que ce n’était pas gagné d’avance, il y a eu des contrats aidés ou une femme de ménage qui ont été réintégrés. Au cas par cas, on a gagné des choses. Maintenant, en terme de grands dossiers, c’est clair que nous n’avons pas gagné sur l’orientation générale de la société ! Mais à ce compte-là, on peut dire que presque tout le monde est inutile ! La seule chose que je vois, avec mon mandat de député, c’est que cela change la nature de la société, mais les gens ont le sentiment de prendre un bol d’air.

 

 

Au sujet d’Emmanuel Macron, un fossé semble se creuser dans l’opinion, entre les classes populaires, où il décroche largement et les classes supérieures ou sa cote de popularité croît. Est-il donc « haï » par le peuple (comme vous l’écriviez, avant le second tour de la Présidentielle, dans une tribune du Monde) ?
Je ne sais pas si le peuple déteste Emmanuel Macron. En revanche, il incarne l’oligarchie, dans son parcours, dans sa manière d’être et parfois dans sa manière de mépriser aussi – avec « ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien », les « illettrés » de chez Gad, etc. Et puis n’oublions pas que le premier signe envoyé par le nouveau Président, l’automne dernier, c’est quand même de supprimer l’impôt sur la fortune. Soit quand même 3,5 milliards d’euros. Et après on vient te raconter qu’il n’y a pas d’argent pour les maisons de retraite, que l’on va chercher 5 euros sur les APL et sur la CSG des retraités. L’injustice est étalée. C’est Robin des Bois à l’envers : je prends aux pauvres pour donner aux riches !

Lire l’article entier sur courrier-picard.fr

 

L’émission Questions Politiques entière avec Ruffin du 15 avril 2018 :

Cours magistral de vraie gauche anti-oligarchique, avec Kontre Kulture

 

Entre Macron et Mélenchon, le positionnement délicat de Ruffin,
voir sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il est pro ou anti-migrants ?

     

    Répondre à ce message

    • Les deux mon capitaine.

      Chacun y trouve ce qui lui plait, et vogue la galère...pour les rameurs que nous sommes.

      La république est une galère sur laquelle sont montés nos aïeux, après avoir été débarqués de force, par les philosophes "éclairés" et révolutionnaires, du magnifique voilier sur lequel la France naviguait depuis 13 siècles, qui avait traversé toutes les tempêtes (rivalités successorales, exactions des protestants avec les 20.000 édifices catholiques détruits, ce que cache l’Histoire officielle) et repoussé tous les envahisseurs (sarrazins, anglais, espagnols).

      Tous les hommes politiques d’aujourd’hui qui encensent la république, ont de plus en plus de mal à cacher leur duplicité : salariés de celle-ci, comment pourraient-ils oser dire la vérité à des français auxquels depuis des générations, lamême explique que, grosso modo, la France est née en 1789, et avant ce 14 juillet, les hommes vivaient en tyrannie et mourraient à 30 ans.

      Alors, je confirme : les deux mon capitaine.

       
    • Les deux mon capitaine.

      Chacun y trouve ce qui lui plait, et vogue la galère...pour les rameurs que nous sommes.

      La république est une galère sur laquelle sont montés nos aïeux, après avoir été débarqués de force, par les philosophes "éclairés" et révolutionnaires, du magnifique voilier sur lequel la France naviguait depuis 13 siècles, qui avait traversé toutes les tempêtes (rivalités successorales, exactions des protestants avec les 20.000 édifices catholiques détruits, et que cache l’Histoire officielle) et repoussé tous les envahisseurs (sarrazins, anglais, espagnols).

      Tous les hommes politiques d’aujourd’hui qui encensent la république, ont de plus en plus de mal à cacher leur duplicité : salariés de celle-ci, comment pourraient-ils oser dire la vérité à des français auxquels depuis des générations, celle-là explique que, grosso modo, la France est née en 1789, et avant ce 14 juillet, les hommes vivaient en tyrannie et mourraient à 30 ans.

      Alors, je confirme : les deux mon capitaine.

       
    • Ben dès qu ’il coince ... il parle de Le Pen !
      Et le merluchon il a gagné quoi ?
      C ’est comme les syndicats , incapables de defiler ensemble. sauf en 2002 quand JM
      Le Pen arrivait au 2 eme tour !

       
    • A Incrédule,

      "Les deux mon capitaine".

      Vous avez fondamentalement raison,
      la duplicité de tous ces politicards, jeunes ou vieux,
      de gauche,ou de droite ,révolutionnaires ou réformistes,
      Tous républicains et démocrates,Tous Démagogues,
      n’est pas perçue par la majorité du peuple .
      Bon ça fait du bien de rencontrer un Incrédule .
      Nous sommes au moins deux mon capitaine .

       
  • Donner le sentiment . Affabulateur d’operette pour ados atomisés . Tout changer pour que rien ne change ! La société du spectacle de la marchandise ou société de marché a encore de beaux jours devant elle .

     

    Répondre à ce message

  • #1956080

    François Ruffin, notre Michael Moore à nous (...en moins gras, quand même !)

     

    Répondre à ce message

  • Francois Ruffin ... qui a appelé à voter Macron au second tour de l’élection présidentielle... Tout est dit.

     

    Répondre à ce message

  • Enfin de la convergence, on a d’un côté quelqu’un qui ’’ne veux pas s’emmerder’’ dans la vie ; et de l’autre une population qui souhaite qu’on cesse ’’de l’emmerder’’. Il y a quelque chose à faire ensemble...pour sortir de la m...

     

    Répondre à ce message

  • Il ne veut donner aux Français que le "sentiment" de sortir de l’impuissance.

    Un peu comme les pauvres gens, dont des dizaines et dizaines chaque jour se font attaquer dans ce beau pays qui a secoué le joug d’un tyran, pour mieux se mettre sous celui des républicains qui imposent à leurs électeurs le contraire de ce pourquoi ils ont été élus, à savoir chômage et pauvreté galopants, invasions provoquées, criminels de tous types en liberté dans les rues, etc etc...pauvres gens qui ont un "sentiment" d’insécurité !

    Viols, assassinats, attaques au poignard visant la gorge, vols et délits de toutes sortes ne sont pas les raisons de l’insécurité, non, ce n’est que le "sentiment" d’insécurité qui, de plus en plus, désertifie les rues (hors grandes manifestations où, comme le gnou au milieu du troupeau se croit à l’abri des fauves, le quidam respire à pleins poumons les "bienfaits" de la d.........

     

    Répondre à ce message

  • Morphopsychologie. Plus de gueule que de réflexion. François Ruffin est un gauchiste. D’un côté il y a les patrons, l’oligarchie et le VRP Macron. De l’autre la majorité silencieuse qui en bave. Sa proposition. Un entre soi locace autour d’un pot au feu. Après la nuit debout, le jour assis. François Ruffin est un contre révolutionnaire. C’est Bernstein au 21éme siècle. Prendre le pouvoir pour repenser une meilleure distribution. Tout cela en gardant le mode de production capitaliste. François Ruffin est un bourgeois. Il fait partie du problème. Il n’en est pas la solution. François Ruffin ne fait pas plus peur au capital qu’une mouche sur le dos d’un éléphant. François Ruffin n’est dangereux que pour ceux qui aspirent à une réelle émancipation. Il est notre ennemi le plus visible dans le paysage phénoménal du spectacle marchand.

     

    Répondre à ce message

    • #1956336

      @ Patrick

      Tout à fait !! Ruffin est un affabulateur, un faux cul venu prendre
      VOTRE PAROLE et la désarticuler à l’avantage du groupe auquel
      il est issu, soit celui de la petite bourgeoisie.

      Il est là pour nuire au réel mouvement citoyen qui est sur le point
      d’émerger. Son mandat est d’endormir et d’injecter le doute parmi
      les plus faiblards mais peut également être employé pour déformer
      l’image à l’internationale que toutes personnes soucieuses de suivre
      l’évolution française, se fait du mouvement citoyen. Car au fond,
      la France est un exemple, sa propre révolution fût imitée ailleurs.
      Le 1% le sait, c’est pourquoi ils ont implantés des genres de Ruffin.
      Au moment venu ils s’organiseront pour influencer de manière à ce
      qu’il n’y ait absolument rien à imiter, en ajoutant un peu de clivage
      afin que toutes alternatives citoyennes paraissent inconstructives.

      Ruffin est un mollasson, un mollusque sans forces d’éloquence
      et sans convictions provenant de ses entrailles et tripes,
      le parfait saboteur. L’heure, grave comme elle l’est, il ne peut être
      envisageable que cette tête de commis d’épicerie puisse, même
      avec quelques postures émotives, remplacer un français
      réellement éploré. Ils sont des millions à ronger leurs freins, ce sont
      ces gens qui doivent parler à leurs semblables. Seul le réel peu
      donner à nouveau souffle d’espoir. L’Espoir a fait tenir les gens debout
      dans les épreuves les plus dures et cet Espoir ne vient que d’un partage
      juste et intégral de la réalité, à l’image d’une famille d’un clan, d’une tribu.
      Vos valeureux humbles prochains, tiennent d’ailleurs tous debout grâce
      à cela. Le temps est venu d’investir uniquement là où l’Espoir, le vrai
      ne sera plus déçu, surtout il ne faut aucunement donner d’importance à ceux
      qui ont intérêt à décevoir et à tromper, MAINTENANT PLUS QUE JAMAIS !!

       
    • Si tu te réfère à 1789 c’est un révolutionnaire tout comme son patron...

       
  • #1956302

    Et un idiot utile de plus, un !

     

    Répondre à ce message

  • Le CNT (Conseil national de Transition) se réunit, samedi 5 mai, place de la concorde à 11h avec des objectifs clairs : reprendre le contrôle du pays par l’intermédiaire du peuple et pour le peuple.

    Ruffin qui a 43 ans, des réflexions de gamin et qui veut resté dans le système des partis politiques, organise son rassemblement "pot au feu" au Louvre à 12h pour avoir le plaisir de voir les gens bouger. On rêve...

    Ruffin a fait voter pour Macron, soutient une grève des cheminots qui sera de moins en moins populaire (les cheminots auraient dû faire une grève de la billetterie). Espérons qu’il n’y ait pas problème entre les amis de Ruffin et le CNT...

     

    Répondre à ce message

  • Donc cette "Juliette" a le droit de poster 3 idioties mais moi je ne peux pas atomiser cette cloche et son président pour qui il a appelé à voter ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents