Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fureur de la presse juive : l’ex-Pink Floyd Roger Waters exhibe son keffieh en direct pendant Roland-Garros !

« L’ex Pink Floyd Roger Waters, soutien notoire du mouvement antisémite BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) s’est vu l’honneur dimanche de présenter au public la Coupe des Mousquetaires lors de la finale du Tournoi de Roland-Garros. » (Le Monde juif)

 

Grosse quenelle mondiale en direct du musicien Roger Waters contre la violence impunie de l’entité israélienne qui a perpétré le massacre de Gaza ! Les caméras de France Télévisions, qui ont relayé l’événement dans l’événement – la finale hommes de Roland-Garros – sans arrière-pensée, ainsi que la Fédération française de tennis, se font houspiller par les surveillants acharnés de « l’antisémitisme » mondial.

 

 

 

Le Monde juif relaye donc l’information avec force « haine » et autres « vomir », termes qui caractérisent une hargne non digérée. Au lieu d’admettre que le régime militaire israélien a commis un massacre de civils au mois de mai 2018, les soutiens de Netanyahou préfèrent projeter leur haine et leur culpabilité sur un chanteur et musicien de rock qui a pris fait et cause pour la Palestine, et qui n’a tué personne. C’est le monde à l’envers !

« En 2013, Roger Waters avait donné un concert qui présentait un cochon géant gonflable avec une étoile de David sur le côté. Il a également comparé Israël aux Nazis.
Le stade de Roland-Garros a connu une histoire sombre sous la Seconde Guerre mondiale, devenant dès octobre 1939 un camp de transit pour étrangers jugés indésirables, dont de nombreux juifs. »

Et c’est reparti pour un tour des heures sombres !

Sinon, un cochon (qui figurait sur un album de Pink Floyd) avec une étoile de David, c’est peu de chose par rapport aux dizaines de Palestiniens abattus comme des chiens par les garde-frontière israéliens. Dans leur haine, les défenseurs de la colonisation juive ont perdu le sens des proportions.

 

À voir ou à revoir, sur E&R :

 

La réalité de la colonisation israélienne impunie,
à lire sur Kontre Kulture

 

Roger Waters à contre-courant, sur E&R :

 






Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je connaissais pas ce grand Monsieur, maintenant je le connais, en tout cas il a classe. Cette façon d’exiber ce keffieh Palestinien fièrement, tout sourire, decontracté, déconcertant !! Un énorme bravo !!

     

    Répondre à ce message

    • Y’a encore des "gens" sur la terre qui ne connaissent pas les Pink floyd et R.Waters.
      Ou étiez vous ces 20, 40 ou 50 dernières années, Julie ?

       
    • Il y a des jeunes très bien dans ce pays qui n’ont peut-être pas eu accès à « votre » culture qui peut paraître élitiste de nos jours ?...

      J’ai l’impression par exemple que beaucoup de nos jeunes n’ont probablement jamais vu un film français en noir et blanc...

      Je veux bien que les identitaires s’inquiètent de l’identité de la France et plus particulièrement de savoir si les musulmans mangent du couscous et des merguez avec leur dinde de Noël... Qu’ils n’ai pas sciemment remplacés (avec l’aide du syndicat des femmes de ménages) dans toutes les mairies de France concernant nos fameuses crèches de Noël : le bœuf, les ânes et les moutons, tous remplacés exclusivement par des chameaux ?...

      Je veux bien que ces défenseurs de notre identité soient toujours là pour défendre leur bout de saucisson et leur pinnard, à chacun ses combats... mais perso ça me fait vomir qu’il soit impossible aux heures de grand écoute, pour nos chaînes nationales, de diffuser notre héritage cinématographique ; comme ce fut la tradition tous les soirs (sauf les samedis) depuis l’invention de la télévision publique...

      Pourquoi la soupe au cochon, le saucisson et le pinnard sont agités comme symbole de la culture française quand tout le monde semble se fouttre de tout ? Vous avez vu des gens se plaindre que les jeunes n’ai pas accès à Jean Gabin* ?

      *non pas le célèbre chanteur de rap mais un acteur homonyme qui a vécu le siècle dernier quand des gens fumaient encore des gitanes maïs (des cigarettes jaunes, les ancêtres préhistoriques du vaporeto bio pour vegan)...

      Moi, j’étais là ces dernières décennies... ils ont racontés beaucoup de conneries pour égarer les gens et pas une seule fois ils n’ont parlés des Pink Floyd...

      Zoub zoub zoub Zoubida (x3), Ça c’est d’la chanson... dixit Gaston Lagaffe... Nos problèmes sont bien plus important...

       
    • J’ai 35 ans, bien évidemment, je connaissais les pink floyd et quelques unes de leurs titres cultes mais j’avoue que le nom du bassiste, ou du guitariste ou même du chanteur m’était inconnu. Mais musicalement, ma culture est trop générale pour connaître les détails des différents groupes.

       
  • Et les abrutis qui ont commis les tweets que l’on peut lire dans l’article, que pensent-ils du dernier ball-trap anti palestinien ? Une « fierté intégrale », une « faute de goût » ?!

     

    Répondre à ce message

  • Pour soutenir Roger Waters, courrons acheter un des ses albums chez un distributeur vraiment indépendant .. !!

     

    Répondre à ce message

  • Y a pas a tortiller du cul, le vieux il lâche pas l’affaire

     

    Répondre à ce message

  • et en plus il fait un salut nazi, même pas inversé.

     

    Répondre à ce message

  • En tant que grand fan de Pink Floyd, je ne suis pas surpris de l’engagement sans concession du bonhomme. Roger Waters a toujours eu des idées politiques bien chevilles au corps, comme durant sa prise de position durant la guerre des Malouines en 1982. En tant cas bien plus courageux que notre "Renaud" national (paix à son âme) qui a la même époque faisait une petite chanson sur la Maggie Thatcher. Aujourd’hui Renaud danse le "Rabbi Jaccob", Waters lui critique les conditions de vie d’un peuple opprimé depuis 70 ans... On a les artistes soi disant engagé qu’on mérite. Renaud son père travaillait pour radio Paris entre 40 et 44. Waters ? Son père s’est fait zigouiller sur une plage d’Italie par les nazis en 44....c’est sur que niveau de soumission ça explique un parcours individuel.

     

    Répondre à ce message

  • Sur YOU TUBE, lorsque tu tapes Roger Waters, ben... il y a rien de cet événement qui sort ! Comme c’est surprenant...

     

    Répondre à ce message

  • Concert de Roger Waters à Lille
    Musicalement excellent, très bon son, les fans de Pink Floyd ont été gâtés.

    Mais un immense écran nous passe des images, pèle-mêle , des montages numériques, des images d’enfants (jamais blancs) souffrants ou parfois heureux, des défilés d’hommes politiques "fascistes" : Trump, Duterte, Merkel, May, le Pen père et fille, Orban, Poutine, Netanyahou…. Et pendant "Dogs" ou "Pigs", il affiche Trump en kkk, en porc, en Adolf… et il finit par des citations "abjectes" de Trump à la volée.

    Pendant "Another break in the wall", une 20aine de gamins viennent sur la scène en costume de Guantanamo, faire une danse approximative. Waters nous dit que ce sont des enfants "locaux" et que ce sont vos enfants. Alors, comment dire, il n’y avait que de noirs, arabes, indiens et peut être un blanc parmi ces enfants. Son public est à 99,99% blanc, 80% mâle de plus de 50 ans. Je veux bien que notre société soit mélangée, mais là, ça vire au risible, au gauchisme et au trouble mental. Et à partir de ce moment là, on a eu droit à un festival d’images digne d’une pub pour Unicef, un gloubi boulga humaniste sans aucune réflexion. Et à la fin un discours pro BDS, pro palestinien, qui du coup tombait à plat. Moraline à plein tube à 100€ la place.

    Pour les gens d’ici qui aime Waters pour son discours anti Israël, sachez que vous êtes aussi son meilleur ennemi et que vous êtes un israélien à ses yeux.

    A vouloir la paix dans le monde on finit par ne plus réfléchir.

     

    Répondre à ce message

  • et quand Patrickkkkkkkkkkkkkkkkkkk met sa kippa tout ce beau monde de la jet-set et du showbiz se la joue "et la vérité si je mens".

     

    Répondre à ce message

  • comme on nous l’a fait constamment à l’envers ! et comme ce sont des masters de l’illusion et des prestidigitateurs hors pair pour nous la faire à l’envers justement , alors ! pourquoi pas après tout ! "le peuple élu de LUCIFER"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents