Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

GPA : Grossesse Pour Argent – Conférence de Maria Poumier et Lucien Cerise à Lille

L’équipe d’E&R Lille a reçu Maria Poumier et Lucien Cerise le 22 octobre 2016 pour une conférence intitulée « GPA : comment détricoter l’empire du mensonge ? ».

 

L’intervention de Maria Poumier :

 

L’intervention de Lucien Cerise :

 

 

Pour suivre les prochains événements à Lille et alentour,
abonnez-vous à la page Facebook d’E&R Lille :

 

Retrouvez Lucien Cerise à Lille le 21 mai :

 

Retrouvez Maria Poumier et Lucien Cerise chez Kontre Kulture :

Retrouvez Maria Poumier et Lucien Cerise, sur E&R :

Le business de la GPA, voir sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour Lucien,

    Je fais parti des gens d’accords avec 99% des idées diffusées lors de vos conférences. Donc pas la peine de se répandre là-dessus, parlons communication :

    Les défenseurs du mariage pour tous se foutent royalement de savoir que sémantiquement un mariage ne peut être qu’hétérogène, que le mariage homosexuel n’a pas été voté ou que le mariage n’est pas un droit (mais un devoir).

    Le clivage, c’est la question de l’élargissement de la famille à deux parents de même sexe. Pour les progressistes, il n’y a aucune raison valable à ne pas ouvrir la famille à des parents de même sexe.

     

    • Dans le fond, toute raison est valable et toute déraison n’est pas valable.
      Homme + Femme => peut engendrer un enfant et donc une famille
      homme + homme ou femme + femme => impossibilité biologique d’engendrer un enfant et donc une famille.

      Donc dire qu’« il n’y a aucune raison valable à ne pas ouvrir la famille à des parents de même sexe. » est tout simplement faux.

      En même temps, nous vivons des temps où plus rien n’a de sens, les logiques, le bon sens, la compréhension pour se comprendre sois même et comprendre autrui, tout ça est complètement déstructuré.
      Du coup, je ne vois pas comment les différents groupes idéologiques, en l’occurrence les mondialistes et les souverainistes, pourront trouver des compromis pour qu’ils puissent cohabiter ici bas !


    • @homme_des_forêts

      Tout ce que je dis, c’est que je doute de l’efficacité des arguments massues présentés dans la vidéo. Fondamentalement, nous nous trouvons démunis face aux groupe de personnes qui souhaitent élargir la famille aux homosexuels... Nous tombons soit dans l’intellectualisme, soit (selon les progressistes) dans la pensée conservatrice. Dans tous les cas, leur position ne bouge pas.


    • "Les défenseurs du mariage pour tous se foutent royalement de savoir que sémantiquement un mariage ne peut être qu’hétérogène, que le mariage homosexuel n’a pas été voté ou que le mariage n’est pas un droit (mais un devoir)."

      - Soit, et je me fous royalement de ce que pensent les "défenseurs du mariage pour tous" car cela ne change rien aux faits : le sens du mot mariage exclut qu’il soit homo-sexuel, le "mariage homosexuel" n’a pas été voté et le mariage n’est pas un droit.


    • @ Lowik

      Il ne faut pas penser être démunis puisque concrètement, de manière rationnelle avec l’état de fait naturel, le plus gros argument qui ne peut absolument pas être remis en question (sauf pour les personnes de mauvaises fois, les zombis en sommes, et donc quoi que l’on fasse, ils seront incapables d’entendre), c’est le simple fait qu’un homme + un autre homme (ou femme + femme) ne peuvent pas en l’état actuel de la nature, créer une famille !

      C’est la base, et la base démontre de fait qu’il n’y a pas a tergiverser sur les arguments.
      Bon bien sûr, et c’est ce qu’il se passe, l’humain peut passer outre la nature, et mettre en place des fonctionnements délirants tels qu’homme + homme + échange contre argent d’un enfant enfanté par une femme, créer une famille ! Mais là c’est le délire et donc il n’est pas la peine de rentrer dans ce jeu.

      Il faut rester ferme sur le fait qu’un homme + un autre homme (ou femme + femme) ne peuvent biologiquement et naturellement pas fonder de famille et d’enfants ! C’est aussi simple que cela.
      Donc que les névrosés et autres dégénérés aillent se faire enculer et ne viennent pas me les casser avec leurs déviances que je considère comme sataniques.


    • @Lucien Cerise

      Tout d’abord merci pour votre retour.

      Je conçois tout à fait votre réponse. Néanmoins notre objectif consiste à faire changer d’avis notre interlocuteur. Par conséquent nous ne pouvons pas nous moquer de ce que celui-ci pense. Dans une telle situation, chacun campe sur ses positions et rien ne bouge...

      Qu’en pensez-vous ?


    • @Lowik
      Où vois-tu de la moquerie dans la réponse de Lucien Cerise, sinon celle que tu inventes ?

      Tu voudrais que nous approuvions l’ennemi tout en le contredisant, ce qui est contre-sens élémentaire.

      Deux individus de même sexe ne sont pas interfertiles. C’est une réalité biologique indépassable, et dont le dépassement n’a même pas à être envisagé.
      "Penser" hors de la réalité, ça s’appelle délirer.


    • A Lowik : avant de pouvoir influencer autrui, il faut protéger notre intégrité cognitive et notre santé mentale. Pour ce faire, notre perception des choses doit être indexée sur les faits et la logique, et non sur une parole, a fortiori celle du pouvoir - puisque le LGBT est au pouvoir. Rappeler des faits simples, le sens des mots, etc., permet de court-circuiter la parole post-vérité et post-factuelle du pouvoir.


  • Lucien Cerise est dans une phase où avant il faisait des conférences, soit pour exposer ses points de vue, montrer des mécaniques sociale, dénoncer les incohérences, …
    Dans le futur, il fera de la pub, de l’ingénierie sociale, pour se battre contre l’ennemi qui agit avec les mêmes armes !

    Bref, il passe d’un statut d’enseignant de la technologie politique à combattant par la technologie politique.

    Peut-être serait-il plus judicieux de faire de l’enseignement par la pratique afin de donner l’opportunité à tous de s’armer contre le diable.
    La théorie, c’est cool, mais pas pour tout le monde, et d’exécuter sans comprendre, ça peut être cool aussi, mais pas pour tout le monde non plus !
    Du coup, le milieu un peu plus juste ne serait-il pas de faire de l’enseignement pratique plutôt que théorique ?

    Au final, il faut que les démons puissent se rendre compte de leur connerie pour se transmuter en ange ! N’est-ce pas ce qu’il se passe chez un humain en reconnaissant une connerie chez lui ? N’est-ce pas au final ce qui fait que l’humain se transmute petit à petit ?


  • #1725812

    Difficile, concrètement, d’appliquer ces théories au quotidien. Je pense manier parfaitement tout cela, provenant moi même du milieu de la psychologie. Mais dans un groupe, il y’a comme un inconscient collectif pavlovien qui détecte les moindres agissements qui ne corroborent pas les modes de fonctionnement dudit groupe. De fait, l’exclusion du tier douteux se fait apriori. Et des lors, malgré un discours camouflé, tout devient suspect.

    Mais il arrive que parfois le camouflage fonctionne. Alors l’exclusion se fait mécaniquement : Ils rejettent tout ce qui n’est pas eux, tôt ou tard. Pourquoi ?

    En fait, on entre dans une telle période d’apocalypse au sens "levé du voile" que 2 façons diamétralement opposée de penser se font face.
    - D’un côté l’humanisme et les droits de l’homme.
    - De l’autre le religion et les devoirs de l’homme.

    (Mon exposé arrive bientôt à ce propos)

    Si tout est sur un fil, c’est car l’homme en est arrivé quasiment à un stade ou il sait faire tout ce que Dieu sait faire. (Ou presque).

    Bref, des lors, en innoculent les devoirs de l’homme dans un cerveau droit-de-l-hommien, il se produit une réaction mécanique : Il rejette tôt ou tard le point de vue inverse.

    Ce rejet n’est pas valable dans l’autre sens. Pourquoi ?
    Car les gens fonctionnant sur le logiciel des devoirs de l’homme possèdent un surmoi collectif (Dieu), qui leur permet d’accepter l’altérite sans forcément la détruire, ce qui n’est pas le cas des autres, qui sont leur propre surmoi (Leur propre Dieu). Voilà pourquoi ils ont noyé les Vendéens la Loire.

    Effectivement, nous autres, nous avons Dieu, la logique, la Nature avec nous, donc inutile de nous affoler car on sait que tôt ou tard, Il/Elle les rappellera à l’ordre. Tandis que eux, n’ont qu’eux mêmes pour les défendre...

    Vous comprenez mon propos ? Vous luttez contre des hommes-Dieu (enfin qui se prennent pour Dieu). La seule façon de les détruire, est de les ENCOURAGER à aller au bout de leur logique, pour que la Nature, ou Dieu, les stoppent à notre place :). C’est paradoxal mais comme tout l’est, détruire parfois, c’est encourager...

    Si vous voulez noyer votre belle mère. Vous l’incitez à aller toujours plus loin faire sa nage vers le grand large, ou à revenir plus vite sur la plage ?... Vous la découragez quand elles vous dit qu’elle peut le faire, ou vous l’encouragez sachant qu’elle n’y arrivera pas ?...

     

    • Vous travaillez chez cofidis ?


    • Pragmatiquement, ça se tient.

      Mais si nous sommes du coté de Dieu et de la nature, nous n’avons pas moralement le droit d’encourager nos adversaires à aller vers leur perte.

      La "technique de la Belle-Mère" nous transformerait en ce que nous prétendons combattre.


    • Vous opposez :
      - d’un côté l’humanisme et les droits de l’homme,
      - de l’autre la religion et les devoirs de l’homme.
      Jetez un oeil sur la sociologie du vote aux dernières présidentielles et vous verrez que Macron est largement majoritaire chez les croyants de toutes les obédiences religieuses.


    • #1726055

      @La technique de la Belle Mère
      Le mieux c’est que tu arrêtes les psychotropes , et du coup la psychologie, et que tu te mettes au macramé !
      Les catholiques devraient relire les messages de ND de la Salette, ND de Quito, ND de Fatima, Ils relisent aussi : Jean Ousset, St Thomas d’Aquin, Joseph de Maistre, Bossuet, Juan Donoso Cortés, Charles Maurras, Mgr Delassus, Mgr Lefebvre, Carl Schmitt, Louis de Bonald, j’en passe et des meilleurs !
      La bourgeoisie n’a pas fait exception de la tradition, puisque l’on parle de Catholiques, sachant que les conciliaires ne sont pas Catholiques, tout comme les protestants ou les évangélistes et autres charismatiques !




      @L.Cerise
      Merci beaucoup à vous monsieur L.Cerise , j’apprécie tous vos écrits, même s’il vous manque pour moi la foi (vous vous en doutez bien j’imagine) ... respect (j’ai d’ailleurs fait visionné vos conférences à un abbé de la FSSPX, qui les a apprécié lui aussi)
      Mille Mercis monsieur Cerise nous Catholiques traditionalistes vous apprécions grandement (je parle pour ceux que je fréquente et non pour les autres )
      Que NS Jésus Christ-Roi vous bénisse


    • @Chevalier Lefebvriste & -C9M

      Ma réponse est peut-être hors sujet, car elle cible le fait que vous semblez avoir un préjugé sur la psychologie.

      Je ne sais si vous connaissez krishnamurti ? Cet homme n’a jamais lu de psychologie ni de philosophie mais pourtant tout son enseignement tourne autour de la psychologie et du mécanisme de la pensée.

      L’être humain dans la méconnaissance de lui-même s’est identifié à la pensée et a donné la prédominance au " penseur." Hors tout être qui s’est examiné lui-même comprend que c’est la pensée qui vient d’abord et non le penseur. La prédominance faites au " penseur " a engendré des hiérarchies, des élites, des classes sociales etc, car le penseur est devenu plus important que la pensée.

      Il en est de même des systèmes de pensées qu’ils soient politiques ou religieux , l’homme devient subordonné aux dits systèmes religieux ou politiques. C’est certainement pour cela qu’il a été dit que tout est vanité ici bas ?


    • Le MEDEF et la haute bourgeoisie impactés par le capitalisme c’est déjà « en marche ! » :
      « Un centre d’accueil pour migrants ouvre à Dinard »
      http://www.ouest-france.fr/bretagne...
      « Le maire, Jean-Claude Mahé, avait-il été informé de cette arrivée auparavant ?
      Oui, il y a quelques jours. " Mais je n’ai pas mon mot à dire. Je ne peux rien faire. C’est une décision de l’État. " »

      Ils ont voté Macaron à plus de 75% : "Dinard. Présidentielle. Macron devant avec 76,40 %"
      http://www.ouest-france.fr/bretagne...

      J’ai ma “belle-mère” qui y habite, issue de la petite bourgeoise, une boutiquière qui adore l’immigration mais qui demande de faire un détour en voiture pour éviter de passer par le quartier sensible des Mureaux. Je trouve que le profil de femme-déesse lui convient parfaitement : toute puissante, autoritariste, matérialiste, une angoisse devant sa finitude, peu d’affect y compris à l’égard de ses enfants, totalement égotique, impulsive, lunatique, ayant besoin de son groom service 24h/24, 7j/7, 365j/an, surfacique,... Elle a voté Fillon parce qu’en costume il présentait bien comme Obama qui dansait bien, tout dans le pathos... toujours dans le tourment.

      NB : le plus grand danger à Dinard, c’est de marcher sur les trottoirs, à tout moment on peut se faire écraser par un gros 4x4 qui sort d’une énorme propriété : "En marche dessus !"


    • Vous aurez remarqué l’utilisation de la figure compassionnelle : « Au début à Cancale, poursuit le sous-préfet, ils ont eu du mal à sortir. Puis ils sont allés se promener par petits groupes. Ils ont ainsi été très surpris par les marées. »
      Quand je pense à ce brave monsieur dans le métro qui s’exprimait très bien, désormais SFD et qui souhaitait la paix à tous...
      ouest-france véritable organe de propagande socialo-atlantiste


  • La GPA nous a donné une chance de devenir une vraie famille, nous avons maintenant deux enfants. Oui, il est difficile quand la société n’accepte pas cette méthode de procréation et nous avons payé de l’argent pour cette grossesse à une autre femme ukrainienne. Mais c’était notre chance unique et notre bonheur couvre tous les obstacles et contradictions.

     

  • Je trouve que le féminisme est défendu dans cette conférence..on a même l’impression qu’il est victime...c’est mal comprendre ce mouvement qui est avant tout un outil politique de destruction de la famille.

    A l’instar du communisme, le féminisme est une création juive sioniste pour détruire les société.

    Il manque à cette conférence et cette analyse plus de profondeur sur ce sujet.

    Le féminisme est un mouvement politique récent, rien à voir avec l’égalitarisme des suffragettes qui se bâtaient pour l’égalité des droits.

    Le féminisme est un mouvement profondément raciste haineux envers les hommes puisqu’il se bat pour des privilèges de dominations en fonction du sexe ou de l’orientation homosexuelle.

     

    • Je suis d’accord sur le fond, mais les idéologies ont aussi des effets involontaires, parfois contradictoires avec les intentions originelles déclarées. Par exemple, le communisme s’est montré concrètement plus conservateur que le capitalisme et a donc finalement protégé les sociétés qu’il était censé révolutionner.
      Pour ce qui est du féminisme, je ne connais qu’un seul courant intéressant, celui qui tourne autour du "Care". Le reste, c’est comme vous dites. Mais Maria en saurait peut-être plus que moi.


  • #1726133

    Les homo... quelque part je m’en tamponne l’artichaut ...

    Mais.... mais par définition, le couple homosexuel est un couple dégénéré (comme une configuration quantique dégénérée : indifférenciée )

    Dans un couple homme-femme, tu les permutes tu change la donne (ex : la levrette ne marche que selon une configuration précise).

    Dans un couple homme-homme, la levrette reste possible peu importe la permutation.

    Le couple, le système homme-homme est par définition (physique) dégénéré.... tu ne peux différencier deux configurations du système.

    C’est mon argument massue... laisser les homo, mais clairement rappeler que par définition le couple homme-homme (femme-femme) est dégénéré....

    Eh bien il m’aura fallu batailler plus d’une heure avec des gens formés (sciences dures) pour que finalement ils acceptent cette réalité...


  • Pas d’accord avec cette stratégie, l’évidence, la raison, la sagesse, le bon sens etc sont tous du côté de la vérité, ce sont ceux qui s’illusionnent au point de prendre leurs désirs pour la réalité qui n’ont aucun fondement autre que les suggestions venu "d’en haut" et qui ne les questionnent pas, d’ou le mépris, la défensive etc..nous nous pouvons rester parfaitement serein dans l’affirmation claire et simple d’évidence que la nature, l’histoire etc attestent....par ex ;

    La communauté homo est tout simplement la communauté "humaine" la plus merdique partout et de tout temps !
    ... au point même qu’il n’y à même pas de critère noble ou même juste positif de comparaison, d’évaluation, s’ils sont fiers, mettons en lumière, leur pratique, leur codes, ce mode de vie d’isolement et de perdition, suffisant méprisant et orgueilleux parce qu’extrêmement superficiel, il faut affirmer des évidences sans équivoques suffisamment frappantes pour faire bugger des "raisonnements" sans aucun fondements, tranchantes d’opposition...et ça se duplique à tous les domaines ; la religion, la démocratie, l’europe etc

    ps ; et à ceux qui trouvent cette affirmation méprisante, sachez que j’ai plus de respect pour ces personnes qu’elles n’en n’ont pour elles mêmes !


  • Merci pour votre outil, Lucien.
    Dans un souci de simplification et de clarté, vous pouvez remplacer les colonnes par une seule avec des symboles qualifiant l’impératif de perception comme +, - et 0.
    A combien estimez-vous les nombre de personnes dans le monde connaissant toutes ces stratégies et tactiques de contamination des esprits ?

    Merci pour votre travail. Gouverner par le chaos est l’un des livres les plus cruciaux de notre époque ; je n’ai pas encore pu lire Neuropirates mais il me tarde de le faire.

     

    • Merci pour votre retour de lecture.
      Pour se faire une idée approximative du nombre de gens qui connaissent ces techniques d’IS, il faut regarder du côté des consultants en communication d’influence, dans le management, le marketing, la guerre économique et les services d’action clandestine (psyops, etc.). Je rassemble de nombreuses sources là-dessus dans mon dernier sur la guerre hybride.


  • Que ce soit Maria Poumier ou Lucien Cerise qui décrivent la destruction des futurs hommes et femmes , ils ne sont pas les seuls d’autres sites internet décrivent cette situation de destruction massive passant de plusieurs milliards à 500 millions , cela s’appel : un génocide .
    https://youtu.be/PMtRnWB9TJ4


  • [1/2]

    Je critique ici les 2e et 3e arguments massue présentés par Lucien Cerise.

    Le 2e argument massue (« le mariage n’est pas un droit mais un devoir ») est présenté par Lucien de 24’03" à 27’45".

    Concernant l’argument d’égalité des droits pour instituer le "mariage homosexuel", Lucien soutient que le mariage n’est pas un droit mais un devoir. Il précise que c’est un devoir au sens des normes en vigueur dans les sociétés traditionnelles depuis des milliers d’années, à savoir : les gens étaient mariés de force entre 15 et 20 ans, quiconque se retrouvait veuf en général se trouvait remarié assez rapidement (sauf exception du fait de déséquilibre démographique hommes/femmes parmi les personnes non mariées).

    Lucien enfonce le clou très abusivement à mon avis, je le cite : « si le mariage était un droit il y a 10.000 ans, je ne serais pas là. Il n’y aurait pas eu assez de mariage et de repopulation démographique, parce que tout simplement il n’y aurait pas eu de pression sociale sur les gens pour créer de la cohésion sociale suffisante. Donc la pression sociale dans les petits villages, dans les tribus, avait une fonction tout simplement de survie. La survie de l’espèce suppose que le mariage ne soit pas un droit ». Pourtant, il y a X milliers d’années, avec X suffisamment grand, il n’y avait pas de devoir de mariage formel par pression sociale, or nous sommes là. À une époque reculée, il n’y avait donc pas besoin d’impératif de mariage (en tant que devoir au sens des normes sociales en vigueur) pour perpétuer l’espèce.

    Notons qu’au sens juridique, le mariage n’a évidemment jamais été un devoir.

    ../..

     

    • La post-modernité et le droit-de-l’hommisme transforment les conditions de la survie de l’espèce en options. Il faut nous acheminer psychologiquement vers le transhumanisme, donc faire naître la haine de soi au niveau de l’espèce, ce qui suppose de développer la mécompréhension de nos propres constantes identitaires. Autrement dit, la sexualité devient un loisir alors que cela a toujours été une nécessité et les exigences de cohésion sociale comme le mariage obligatoire se mettent à relever de la liberté individuelle et du "droit".


  • [2/2]

    Le 3e argument massue (« le mariage homosexuel est un oxymore ») est présenté par Lucien de 27’45" à 30’16".

    Lucien explique que le mariage est par définition une association de différences et qu’on ne peut pas marier du salé avec du salé. J’estime cet argument complètement abusif au sens de la logique. Certains aliments salés se marient bien ensembles, d’autres moins bien, par le jeu d’autres paramètres que le goût salé. De même, deux personnes de même sexe ont des différences par ailleurs (elle ne sont déjà pas des clones, du moins pour l’instant, et n’ont de toute façon pas le même vécu) et à ce titre peuvent se convenir ou non en tant que couple.

    Ceci dit, Lucien déclare avec une autre formulation que « marier ça veut dire associer des différences et que donc on ne peut pas, si on respecte le sens des mots, on ne peut pas parler de mariage homosexuel ». En effet, historiquement, le mariage (entre humains) a été l’association de différences dont une différence sexuelle. La preuve en est la page du dictionnaire en ligne de référence CNRTL à l’entrée "mariage", qui mentionne « Union d’un homme et d’une femme » pour le sens propre et ne fait aucune référence au « mariage homosexuel » dans toute la page.

     

    • "Certains aliments salés se marient bien ensembles, d’autres moins bien, par le jeu d’autres paramètres que le goût salé."
      - Vous le dites vous-mêmes, "par le jeu d’autres paramètres que le goût salé". Deux aliments identiques du point de vue du goût salé peuvent être "mariés" sur la base non pas du goût salé, puisqu’ils sont de ce point de vue identiques, mais sur la base d’autres paramètres qui vont creuser des différences, que l’on pourra néanmoins assembler, donc "marier". Je ne peux pas me "marier" avec moi-même. Le "mariage", par définition, est toujours avec de l’autre. Dans le contexte du mariage à caractère sexuel, cette différence et cet autre concernent évidemment le sexe, et non pas la couleur des yeux ou le vécu.


  • Réflexions sur les causes et conséquences des moyens de Procréation médicalement assistée, de la GPA, et du mariage pour tous :

    Les inséminations par donneur anonyme :

    Si on laisse faire il faudra bien tôt faire des tests ADN avant de se marier pour éviter les incestes biologiques.

    Ca me rappelle "Bienvenue à Gattaca" où les amoureux faisaient tester leurs partenaires pour connaître leur « valeur génétique ».

    La GPA :

    En 1985, beaucoup de gens ont ri au mariage d’Yves Mourousi, journaliste notoirement homosexuel. Il avait soi disant quelque chose à cacher. Peut-être, mais il a eu un enfant avec son épouse. Il voulait donc fonder une famille. Son mariage était dans ce cas un vrai mariage.

    A cette époque, la GPA était déjà pratiquée il avait certainement les moyens d’acheter un enfant. Il ne l’a pas fait….

    L’homoparentalité :

    Un enfant ne peut qu’avoir un père et une mère. Si les hasards de la vie amènent papa à vivre avec tonton ou maman à vivre avec tata je peux imaginer un parrainage laïc pour ces derniers mais pas une parodie de famille avec deux pères ou deux mères.


Commentaires suivants