Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Généralistes et laboratoires : même minimes, les cadeaux influencent la prescription

Les médecins généralistes français qui reçoivent des cadeaux des laboratoires pharmaceutiques ont tendance à faire « des prescriptions plus chères et de moindre qualité ». C’est ce qui ressort d’une étude menée par des médecins, chercheurs et ingénieurs de l’université, du CHU et de l’École des hautes études en santé publique de Rennes, et publiée dans le British Medical Journal de ce mercredi.

 

Ainsi, les praticiens « qui ne reçoivent aucun avantage de la part de l’industrie pharmaceutique sont associés en moyenne à de meilleurs indicateurs d’efficacité et de coût de leurs prescriptions, tels que définis par l’Assurance Maladie », ont relevé les auteurs. […]

Une analyse fine des données va encore plus loin : elle suggère que plus le montant des cadeaux est important plus le montant de la prescription est élevé. « Deux grandes études menées aux États-Unis en 2016 avaient conduit aux mêmes observations, rappellent les auteurs, mais c’est la première étude de cette ampleur en France ».

[…]

S’agissant d’une étude statistique rétrospective, les résultats ne démontrent pas de lien de cause à effet mais « renforcent l’hypothèse selon laquelle l’industrie pharmaceutique peut influencer les prescriptions des médecins généralistes, et offrent un aperçu de l’étendue de cette influence », soulignent les auteurs. Les mécanismes de don et contre-don bien étudiés par les sciences sociales, fonctionnent même lorsqu’il s’agit de petits cadeaux.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lesechos.fr

 

Retrouvez les articles de la section Santé d’E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La déontologie des médecins leur interdit formellement de recevoir un intéressement sur la prescription des médicaments, qu’il s’agisse d’argent ou de cadeaux en nature.

    Donc l’Ordre des médecins ne fait pas son travail.

    Il s’agit en réalité de corruption des médecins.

     

  • Il faudrait juste interdire les cadeaux de toutes sortes de laboratoire aux médecins et pharmaciens


  • Terriblement étonnant !
    Qui s’en serait douter ?!

    Repetez avec moi : corruption.

    voila, bien.


  • Je vois mal mon médecin traitant se mal comporter . Il est vrai que c’est un aristo, catho de surcroît...

     

    • Gilles de Raie était le bras droit de Jeanne d’Arc, ça l’a pas empêché ensuite de massacrer des milliers de gamins !

      D’où la Raie publique. Quoi de mieux qu’un prêtre ou un médecin pour, en se cachant derrière des vertus, satisfaire ses vices les plus sanglants son service accompli ?

      Il y a bien des "cathos sionistes" ou "cathos démocrates" !

      Et le Pape il est de quel côté ?! Vous le voyez pas non plus ?


  • Pardi ! Sinon pourquoi les labos se feraient chier à faire des cadeaux ?! Rien n’est laissé au hasard dans le monde des affaires ! Ces cadeaux ne sont pas offerts juste comme ça, pour être gentil sans aucune arrière-pensée ! Il s’agit d’une stratégie de manipulation basée sur des études interdisciplinaires (psychologie, anthropologie, marketing...) Les cadeaux en eux mêmes, aussi banals puissent-ils paraître, sont probablement étudiés et choisis en fonction de critères bien précis. De plus on ne peut même pas exclure une personnalisation des cadeaux en fonction de chaque médecin ! En effet les données de navigation que vendent les GAFA peuvent servir à cela ! Ils peuvent cerner les intérêts de chaque praticiens en fonction de leur comportement sur internet...est-ce que c’est poussé jusqu’à un tel niveau de personnalisation des données fournies, je ne sais pas...mais c’est possible.


  • Le prix de leur prestation sont plus eleves car les labos travaillent a faire monter leur notorite artificiellement a travers des articles et pubs. "Le meilleur medecin en chirurgie du pied", "l’expert incontournable des maladies degeneratives" etc etc etc.

    Les personnes qui vont les voirent croient aller voir le meilleur des meilleurs et donc sont prets a payer plus cher. Ma mere m’a aider a comprendre ca, elle va toujours voir le medecin dont l’article a ete publie, qui a soigner le politicien untel, etc. Seulement elle n’a pas pousse ses recherches plus loin, Tous ces medecins sont affilies a des labos directement ou indirecetement (participation a des recherches sur de nouveaux traitements ou invites a des grand colloques tous organises par les labo pharma).


  • Il y a 6 ans de cela mon généraliste (âgé alors d environ 60ans) remarque
    que mon taux de cholestérol est de 1,6 au lieu de 1,9. Le taux a donc baissé.
    Je me dis tant mieux, il me dit que non.

    Quand, j avais le taux de 1,9 la norme était de 2
    Et quand j’avais le taux de 1,6 la norme a baissé pour passer à 1,6 !

    Il me propose un médicament pour réguler ce taux, des statines, comprimés à prendre Tous les jours !

    Mon instint me dit de refuser. Quelques années après, je découvre, grâce à un reportage sur Arté que le taux de cholestérol ne sert absolument à rien, sinon à rendre malade des patients sains et augmenter les profits des labo et des médecins prescripteurs.

    Résultat, j ai quitté ce médecin charlantan !

     

  • Quand vous expliquez à vos amis, que dans un contexte de sous-effectif médical généralisé (en France comme en Belgique) où il devient extrêmement difficile de décrocher un R-V dans des délais raisonnables, il est absolument anormal, de constater que la plupart de nos généralistes, s’offrent trois à quatre fois par an, des vacances (à l’étranger ou rien !) on vous traite de complotiste.

    D’autres, allant même jusqu’à trouver cela normal. Si vous tentez, par la moindre allusion, forcément perfide, de relier ce goût affirmé pour la "dolce vita" au fait que peut-être...
    les largesses de l’industrie pharmaceutique, n’ y sont pas étrangères, alors on vous décerne carrément le brevet de... Nazi.
    Les gens sont généralement cons, timorés ou aveugles consentants. Quand ils ne cumulent pas l’ensemble de ces "qualités"
    Et donc, voguent nos galères !

     

    • Les gens qui ont besoin d’être rassuré sont imperméables, ne vous fatiguez pas. Ils sont la base du commerce. On pourrait s’en désintéresser mais le drame est que les premières victimes sont les jeunes femmes enceintes. Car on le sait, la psychologie féminine a besoin de valider le monde dans lequel va apparaître son enfant. Et là.... la bestiole maudite se régale. La stupide bonne femme qui sert de ministre en est la preuve. Sans parler de la Bachelot, une aberration.


  • S’ils voulaient combattre ce fléau qui est de la corruption à l’état pur devrait être gravement sanctionné .Mais comme l’UE marche main dans la main avec les lobbys pharmaceutiques, on en parle, ça se sait, mais rien ne se passe, et c’est le patient qui rince ceux qui tapent dans la caisse de la sécu en engageant sa santé, et son portefeuille ( comme d’habitude ) .
    Elle est belle la déontologie .


  • Un généraliste que je connais bien vient de partir en Russie tout frais payé par un labo bien sûr, déplacement professionnel bien entendu !!!!.


  • Ils suffit de voir dans les salles d’attente des médecins les visiteuses des laboratoires !!!
    On se croirait souvent dans un quartier chic et chaud de la capitale robe noire bas ou collant noir talon aiguille, la dernière fois celle qui était assise en face de moi a décroisé les jambes et j’ai pu furtivement en bon Gaulois m’apercevoir que c’était des bas une partie de sa panoplie de travail sans doute !!!.


  • C’est juste scandaleux !
    Prescrire du medoc pour partir en séminaire avec sa maitresse, c’est non seulement indécent mais criminel. L’Ordre des Médecins étant composé de médecins, je ne vois pas l’objectivité de leurs jugements face à la pression de Big Pharma.
    Pourquoi les formations d’herboristerie ont-elles disparues ? Si seulement les patients savaient que l’on peut être soigné gratuitement avec le contenu de son jardin sans effets secondaires ni empoisonnement programmé, ils stranguleraient illico leur ignoble toubib avec son stéthoscope.


  • Cet article vise juste ! Tenez, pas plus tard qu’hier, le French doctor Bernard Kouchner, gavé de cadeaux des multinationales qu’il promeut, big pharma et autres banquiers, prescrit à tour de bras du Capatagon, de l’héroïne et de la cocaïne au président du Kosovo Hashim Thaçi et à ses terroristes de l’UCK dont il est le médecin traitant ; et même des transplantations d’organes serbes au cas d’échec du traitement !


  • Je confirme a 100% les Cadeaux en tout genre aux Médecins Prescripteurs, les avantages, les pseudos Congrès à l’autre bout du monde (Hôtel 4 étoiles, Afrique du Sud, San Fransisco... etc....)
    J’ai travaillé 10 ans pour un prestataire médicale privé (coté en bourse) dans le domaine Respiratoire (apnées du sommeil / forfait remboursé par la sécurité social), ces pratiques (Achat de Prescription) interdites par la loi sont monnaies courantes,je dirai même qu’elles sont généralisées dans les hôpitaux, cliniques et cabinets Médecins.
    Un de mes patrons m’a dit un jour, "c’est le meilleur Business qui existe, la Sécurité sociale(CPAM) nous paye toujours..."
    La santé est un marché très juteux (pour eux).

     

  • Je vous fait part de mon expérience : je travail quotidiennement avec un médecin qui n’a aucun lien avec quelconque labo. Lorsque les patients arrivent avec des ordonnances longues comme le bras, il supprime la moitié, tout ce qu’il juge inutile. J’ai beaucoup d’exemples à donner en particulier chez les personnes âgées complètement Shootées, fatiguées, mentalement absentes, essoufflées par des traitements cardio non adaptés.... j’ai vu un nombre hallucinant de personnes revivre après que de médecin fasse le tri dans les prescriptions et ne donne que le strict nécessaire. C’est arrivé à ma propre mère. Elle a passée 1 an, mal comme jamais, pensant avoir un problème cardiaque, son cardiologue lui a prescrit des bêtabloquants, je lui avais dit attend et va voir quelqu’un d’autre, elle n’a pas voulu. Pendant 1 an elle était essoufflée, fatiguée et à commencer à tomber en dépression. Un jour elle est allé voir un autre médecin, qui a tout arrêté, je vous jure des le lendemain la différence était incroyable, depuis plus de traitement juste un petit anti hypertenseur et elle va super bien. Méfiez vous de votre médecin et surtout des spécialistes (cardiologue, cancérologue etc..) ce sont eux les connards dans l’histoire, ce sont eux les vendus en Porsche Cayenne. Pas le médecin de ville qui fait tout pour garder en bonne santé sa clientèle au lieu de la tuer à petit feu pour lui prescrire des traitements supplémentaires et justifier leur soit disant travail. Oui la médecine peut être utile mais quand le business prend le dessus ce n’est plus de la médecine.


  • Dans cet entretien, le professeur Philippe Even explique que le médecin français est le moins bien payé d’Europe et qu’il se "rattrape" sur l’ordonnance...(deux fois plus de médicaments (dont 80 % d’inutiles, au trois-quart remboursés) prescrits qu’ailleurs, trois fois plus d’examens). En outre la France est dépendante de la chimie amerloque vendue au prix fort, Sanofi n’ayant pratiquement que son siège social en France. Ce n’est un secret pour personne que notre système de soin est la vache à lait de Big Pharma.
    https://youtu.be/mkuUFGBz-ls
    Pour avoir travaillé dans un labo de cytopathologie, je peux vous dire qu’à Noël, chocolats et vins fins sont adressés en masse aux médecins.


  • "En premier, ne pas nuire" (à mes intérêts), c’est Monsieur Hypocrite qui l’a dit, et moi-même, j’ai juré de suivre ses recommandations.

     

  • Moralité : il faut libéraliser le marché de la santé, et laisser le choix aux patients de passer par un de ces charlatans ou non pour obtenir les traitements.

    Rien ne justifie que la vente de produits de santé soit soumise au bon vouloir de l’état, sauf d’un point de vue de l’oligarchie.

    Le secteur de la santé est une grosse arnaque. Les indicateurs contraints par les institutions de santé, et permettant de définir une infection, et donc, donnant droit à traitement antibio, sont des dés pipés dès le départ.

    Infecté avant la naissance, les réactions typiques de défense de l’organisme sont absentes et les analyses ne donnent rien. Seuls les infections par des organismes nouveaux donnent lieux aux cascades classiques de réponses immunitaires, et se constatent sur les analyses sanguines.

    Par conséquent, on nous prend du pognon pour ne jamais nous guérir, car au lieu de se fier à la clinique, les bidules ne se fient plus qu’à des données indirectes, sans rapports avec la réalité des faits, tout comme les possesseurs d’un terminal de chez Bloomberg à propos de la santé de l’économie.

    Le secteur de la santé étouffe sous les dogmes mensongers. Nos ennemis sont à l’intérieur de nos institutions, et à l’intérieur de nos corps. Et ce sont eux qui les y ont mis.


  • Il y a 3 sorte de médecins :

    Les idiots utiles trop cons pour se rendre compte qu’ils servent le système.
    Les médecins de la "famille" mondialiste qui servent le système en connaissance de cause.
    Les bon médecins qui réfléchissent. Ils sont très peu nombreux.

    La preuve par le tétanos :

    Le tétanos est une maladie non immunisante. On peut l’attraper plusieurs fois de suite. C’est dans tous les bons livres de médecine.
    Il ne peut donc y avoir de vaccin contre le tétanos puisque d’attraper la maladie elle-même ne vaccine pas contre le tétanos.

    Pourtant la plupart des médecins vaccinent contre le tétanos. CQFD.

    La plupart des médecins sont donc des idiots ou des tueurs.

    A vous de voir. Molière le disait déjà il y a plusieurs siècles.

    Avez-vous jamais vu à la télé une seule émission qui parle du tétanos ?

    Jettez votre télé.

     

  • On fait porter le chapeau aux médecins généralistes alors que la corruption massive vient des connivences avec les politiques et l’administration. C’est en effet, en influencant/téléguidant les lois que les grandes multinationales pharmaceutiques augmentent leur monopole sur les médicaments. Toutes main dans la main pour acquérir un monopole collectif sur les médicaments en émiminant toute concurrence.
    Torpillage de l’herbrosterie, déremboursement de l’homéopathie, influence sur la recherche et les nomirations dans les universités, loi sur les polyvaccinations, la "politique de santé" (!) est largement dictée par eux.
    Un exemple vu sur un site qui commercialise des compléments alimentaires :
    avis client : "Très bon produit je le recommande vivement à tous qui souffrent de *****"
    réponse du labo : "Chère Madame, Nous vous remercions vivement pour votre commentaire. Toutefois, vous évoquez les propriétés bénéfiques constatées suite à l’utilisation de notre complément alimentaire ******. Or, conformément à la législation en vigueur, un complément alimentaire ne peut pas faire état de propriétés visant à prévenir, traiter ou guérir une maladie humaine..."


  • Cela se passe au moyen-âge. Une couple de fermier vient d’avoir des triplés : trois garçons. Le soir une vielle femme frappe à la porte pour demander du pain. Le fermier lui refuse l’hospitalité. Mais cette vielle femme était une sorcière et elle maudit chacun des fils : le premier sera un menteur, le deuxième un voleur et le troisième un tueur.

    La femme du fermier est effondrée, mais le fermier dit qu’il connaît un mage qui pourra peut-être lever le sort. Il emmène les triplés au mage et lui demande de lever le sort.

    Le mage examine les triplés et il dit "c’est impossible de lever le sort de la sorcière". Le fermier lui demande : il n’y vraiment a rien a faire. Le mage réfléchit longuement et lui dit "je peux quand même faire quelque chose pour les triplés". Il récite alors une longue formule magique et termine en disant voilà c’est fait.

    La vie continue, les années passent. Un jour le mage croise le fermier et lui demande : alors comment cela se passe avec tes fils ?

    Le fermier répond : tout va bien merci. Mon premier fils est devenu avocat, mon second commerçant et le troisième médecin.

     

  • Je connais un milieu assez similaire et très concurrentiel où les clients sont traités comme des princes. C’est tout simplement du business comprenez-le bien. Les clients sont boostés avec des remises supplémentaires sur le volume, plus ils achètent chez un fabricant, plus ils bénéficient de tarifs avantageux et de meilleurs services. Les commerciaux les visitent régulièrement repas offert à la clé, les invitations volent dans tous les sens pour des congrès, voyages d’affaires, séminaires. Tu me prends 100 produits et je t’offre le voyage pour un congrès outre-Atlantique. Les équipes marketing fournissent plv, documentations et autres aides à la vente pour aider à vendre leurs produits (les plus hauts de gamme donc les plus chers bien entendu)..J’en passe et des meilleures..Une loi anti-cadeaux est en train de passer en ce moment pour limiter les invitations et montants des repas par exemple mais l’industrie regorge d’idée pour les contourner. Les mutuelles privées bien sûr s’en mettent plein les poches, les "clients" sont des rois, tout le monde est gagnant, tout le monde ? Sauf le patient et la sécu bien évidemment.

    J’oubliais, dès l’école les étudiants (futurs clients potentiels) sont chouchoutés par les fabricants (formations, stages à tout va). Et devinez de quelle communauté vient l’écrasante majorité de ces étudiants ? Papa et maman sont très forts pour flairer les bons filons pour les enfants (bravo à eux) et ces milieux sont bien évidemment les plus consanguins qui soient.

    Ces milieux doivent être réglementés de manière drastique, mais le sacro-saint BUSINESS est bien bien supérieur à l’intérêt général (ici la santé publique tout de même). Mais tu crois quoi, ça arrose dans tous les sens et c’est pas près de s’arrêter.

    Vous appelez ça de la corruption, ça n’est ni plus ni moins que du BUSINESS messieurs-dames.

    messieurs-dames.


Commentaires suivants